Municipales : les logiciels de stratégie électorale dépoussièrent la campagne

Sonder les habitants pour écrire son programme, gérer une équipe de militants ou localiser des réserves de voix, les logiciels de stratégie électorale ont fait leur apparition dans cette campagne de 2020. Les états-majors espèrent ainsi gagner en efficacité et démultiplier leurs cibles. Les jeunes pousses françaises des « civic techs » sont sur les rangs. Pour exemple, Benjamin Griveaux a jeté son dévolu sur Quorum et Decidim et Anne Hidalgo ne jure que par eXplain et Cap Collectif. 

Lire l’article sur Les Echos

Rejoignez la communauté !