Journaliste

Issue du laboratoire ChimEco de l’université de Montpellier, la start-up Bioinspir a mis au point un filtre végétal pour capter les métaux dans les eaux polluées. Conçu à partir de plantes aquatiques envahissantes, il pourra ensuite être réutilisé pour d’autres applications. Des discussions sont en cours avec des industriels de la chimie en ce mois de septembre 2020.

Lire l’article sur Les Échos

Crédit photo : DR

L’investissement pour exploiter l’eau minérale de la source d’Alet-les-Bains, dans l’Aude, s’élève à 26 millions d’euros. Le projet, porté par une société financière luxembourgeoise, fait l’objet d’un recours devant le tribunal administratif de Montpellier en septembre 2020. La précédente tentative avait déjà échoué.

Lire l’article sur Les Échos

Crédit photo : DR

La Direction Départementale des Territoires et de la Mer (DDTM) du Gard lance cet été 2020 un avis pour choisir des bureaux d’études spécialisés en études hydrauliques en vue de l’élaboration de 21 PPRI communaux (plan de prévention du risque inondation) du bassin versant du Haut-Vidourle.

Lire l’article sur Les Échos

Crédit photo : DR

Spécialiste des systèmes de traitement de l’eau, Bio-UV Group a mis au point un appareil de désinfection des surfaces par UV-C, ces ultraviolets éradiquant bactéries et virus. La commercialisation de Bio-Scan est programmée pour la fin mai 2020, après l’obtention du marquage CE qui devrait être annoncée le 18 mai 2020.

Lire l’article sur Les Échos

Crédit photo : DR

La PME héraultaise, spécialiste des systèmes de traitement et de désinfection de l’eau par ultraviolets, ozone et oxydation avancée, clôture sa gamme Bio Sea, dédiée au traitement des eaux de ballast des navires, en mai 2020. Elle peut désormais équiper aussi bien des pétroliers ou des vraquiers que des navires au débit plus faible, yachts ou navires de service.

Crédit photo : DR

Rejoignez la communauté !