bandeau ADOCC_Lesindiscretions_5 septembre 2022

N’y pensons plusSemaine du 19 décembre 2022

LES INDISCRÉTIONS

Vos 5 minutes business en Occitanie

Suivez Les Indiscrétions sur les réseaux sociaux :

Sur le gril cette semaine

Au menu chocolaté de cette semaine : D’accord, la France a raté d’un crampon la Coupe du monde de foot. Rageant. La HV Touch revient sur un boycott vite oublié. Mais, sur le plancher des vaches et dans la vraie vie, l’année 2023 s’annonce déjà compliquée pour les entreprises, entre inflation tous azimuts (énergie, matières premières, matériaux) et remboursement des PGE. Les Indiscrétions en parlent en rubrique « Zoom ».
Quoi d’autre ? Un super agenda des cérémonies de vœux de janvier (après trois ans de disette), l’appel d’Alain Guiraudon (GGL) pour transformer l’essai de Pics Studio dans « Trois questions à », nouveaux boss à Andros et à l’Ordre des experts-comptables dans « À l’affiche », coup d’envoi du chantier de la 3e ligne de métro à Toulouse dans « ça pousse », et une mine d’infos dans « Décodage ».

À l'affiche

À l’affiche
9

Parce qu’elles et ils le valent bien

Carole Delga Les Indiscretions

Florian Delmas, Andros

Le groupe Andros (Biars-sur-Cère, Lot), spécialiste du fruit transformé, nomme Florian Delmas, directeur général depuis juillet 2018, au poste de PDG. Il succède à Frédéric Gervoson qui prend la présidence du conseil de surveillance d’Andros&Cie, indique LSA. Âgé de 37 ans et diplômé de L’Isara Lyon, Florian Delmas a rejoint Andros en septembre 2008. À ses côtés sont respectivement nommés Mickaël Merland et Jean-Yves Hays aux postes de directeur général industriel et directeur général finances et performances. « Andros, très discret, n’en est pas moins le plus gros acteur agroalimentaire de l’Occitanie », confie une source proche aux Indiscrétions.

Carole Delga Erik Orsenna Les Indiscretions du 14 novembre

Sébastien Vincini, Conseil départemental de la Haute-Garonne

Il est élu le 13 décembre à la présidence du Conseil départemental de la Haute-Garonne. Ex-premier vice-président en charge des Finances, du Numérique et de l’Innovation depuis 2021 et conseiller départemental du canton d’Auterive depuis 2015, il assurait la présidence par intérim suite à la démission de Georges Méric le 29 novembre. Sébastien Vincini est également président du Syndicat mixte de l’Eau et de l’Assainissement du département de la Haute-Garonne depuis 2015.

Prosper Masquelier Les Indiscretions

François Bérard, CHU de Montpellier

Directeur général adjoint, François Bérard remplace par intérim Thomas Le Ludec, quittant la direction générale du CHU de Montpellier. « Le processus de recrutement a été lancé, et nous avons déjà reçu de nombreuses candidatures. Il faudra 3 ou 4 mois avant que la personne soit désignée », confie aux Indiscrétions le CHU de Montpellier. François Bérard est également chargé de cours à Toulouse School of Management depuis 2016, à la faculté de droit et science politique (Université de Montpellier) depuis 2020, président du Fonds Guilhem (CHU de Montpellier) depuis 2019, et membre du conseil d’administration de la Fédération Nationale des Établissements d’Hospitalisation à Domicile depuis septembre 2021.

Prosper Masquelier Les Indiscretions

Stéphanie Jannin, Grand Prix de l’urbanisme 2022

L’élue d’opposition à Montpellier, architecte et ancienne adjointe à l’urbanisme de Philippe Saurel, est intervenue le 12 décembre à la Cité Internationale Universitaire de Paris, en amont de la remise du Grand Prix de l’urbanisme 2022 à Franck Boutté. Elle est intervenue sur la table ronde « Du territoire aux transitions, du local au global », aux côtés de Franck Boutté et d’Emmanuelle Cosse, présidente de l’Union sociale pour l’habitat, et ex-ministre du Logement. « Le travail mené en 2015/2016 sur le projet de territoire de Montpellier Méditerranée Métropole, préalablement au Scot, a été mis à l’honneur par le ministre délégué à la Ville et au Logement Olivier Klein », assure-t-elle. Bientôt la mi-mandat : les ambitions politiques s’aiguisent.

Benoit Gillmann Les Indiscretions

Christian Decugis, Chaire Unesco

Président de l’Association pour la pêche et les activités maritimes, il participera le 3 février au 12e colloque de la Chaire Unesco Alimentations du monde sur le thème « Le travail dans les systèmes agricoles et alimentaires » à l’Institut Agro Montpellier. Deux sessions de débats rythmeront la journée : « Bien-être : du sens au travail » le matin, et « Collectif : travailler ensemble » l’après-midi. Une discussion sur le travail sous contraintes est également programmée, et le documentaire « Luttes : le travail des agricultrices » diffusé. Interviendront à ses côtés Philippe Petithuguenin (Cirad), Damien Conaré (Institut Agro Montpellier), Manon Fleury (cheffe cuisinière, Association Bondir.e de luttes contre les violences en cuisine), Malcolm Ferdinand (CNRS, IRISSO), Béatrice Mésini (CRNS-UMR, Collectif de défense des travailleur.euses dans l’agriculture), Jacques Alverhne (Association pour des abattages paysans) et Paula Dolci (Université Gustave Eiffel).
Christian Decugis est également président de Low Impact Fishers of Europe (association européenne pour une pêche équitable) et de Medfishers (réseau méditerranée pour la pêche durable et artisanale).
Inscription à l’événement ici.

Julie David Les Indiscretions 14 novembre 2022

Pascal Castanet, Ordre des experts-comptables d'Occitanie

Il succède à Freddy Nicolas à la présidence de l’Ordre des experts-comptables d’Occitanie le 15 décembre annonce l’Ordre. Âgé de 50 ans, Pascal Castanet est également dirigeant des cabinets Fizancia (3 associés, 10 collaborateurs), situés à Boujan-sur-Libron (34) et Narbonne (11). Sur sa feuille de route : « préparer la révolution de la facture électronique obligatoire pour tous les échanges BtoB d’ici 2026, faire de l’expert-comptable un partenaire clé pour le chef d’entreprise en termes d’accompagnement sur des sujet à fort impact (transition écologique, sobriété énergétique…), accroître l’attractivité des cabinets, et promouvoir et accueillir le 78e congrès national qui se tiendra du 27 au 29 septembre à Montpellier (5.000 personnes attendues). »
À ses côtés, Éric Gillis (31) lui succède au poste de 1er vice-président de l’Ordre. Les autres vice-présidents sont Christophe Brechet (09), Laure Cau (31), Loïc Duffault (34), Sandrine Fourment (31), Marina Jean (34) et Marc Sire (66). Enfin, Frédéric Laffont est désigné trésorier et Christophe Chuecos-Font trésorier adjoint.
Basé à Toulouse, le Conseil de l’Ordre des experts-comptables d’Occitanie compte 36 élus en Occitanie. Jérôme Poingt occupe le poste de secrétaire régional (Toulouse), et Jules Bellaiche celui de secrétaire général délégué à Montpellier. 2.200 cabinets d’expertise comptable, 1.950 experts-comptables et plus de 450 stagiaires sont présents dans la région.

Jean-Baptiste Miralles Les Indiscretions du 14 novembre 2022

Bernard Cabiron, Traiteurs de France

Le traiteur montpelliérain Bernard Cabiron, gérant de la Maison Cabiron à Montpellier, est élu coprésident des Traiteurs de France à la Convention nationale de Poitiers, aux côtés de Claire Pennarum, traiteur à Quimper. Autre actualité liée à l’Hérault, La Maison Husser (Montpellier) rejoint le réseau national. En Occitanie, quatre entreprises sont labélisées Traiteurs de France. « Aujourd’hui, nous avons retrouvé le niveau d’activité précédant la crise sanitaire », indique Bernard Cabiron. Il identifie trois défis à relever : « Défendre l’excellence gastronomique française, via l’innovation culinaire et la création de recettes ; Optimiser la rentabilité des entreprises par des achats plus durables tenant compte des saisons, des circuits courts et de la préservation des ressources marines, ainsi que par la digitalisation en matière de gestion ; Améliorer la gestion des ressources humaines, en développant les compétences des salariés pour les fidéliser. » Trois vice-présidents ont été désignés pour piloter les volets gastronomie, achats, performance économique et humaine. Deux commissions (RSE et Relations avec les partenaires) ont été créés.
Traiteurs de France est un réseau national de 37 traiteurs indépendants, réalisant 208 M€ de CA et employant 1.345 salariés, avec 309 k€ consacrés à la formation.

Rachel Delacour Les Indiscretions

Jean-Michel Darroy et Jean-Philippe Rieuf, Aerospace Angels

Jean-Michel Darroy (à gauche sur la photo) et Jean-Philippe Rieuf sont respectivement désignés comme référents et coanimateurs d’Aerospace Angels, nouvelle antenne d’Occitanie Angels spécialisée dans le financement et l’accompagnement des startups innovantes dans les domaines de l’aéronautique et du spatial à Toulouse, annonce Occitanie Angels le 16 décembre. C’est la première branche spécialisée de Business Angels, jusque-là composé exclusivement d’antennes régionales. « Nous observons une dynamique entrepreneuriale grâce aux enjeux d’innovation de rupture liés au New Space et à la décarbonation de l’aéronautique. La création d’une telle antenne de Business Angels spécialisée constitue un atout pour ces filières et notre ambition est de capter une audience sur tout le territoire », déclare Jean-Philippe Rieuf. Pour son lancement, l’antenne s’appuie sur les ressources et compétences du réseau Capitole Angels et sur le pôle de compétitivité Aerospace Valley, composé de 800 sociétés-membres.

Jean-Baptiste Miralles Les Indiscretions du 14 novembre 2022

Patricia Deltour, Femmes Chefs d’Entreprises Aveyron

La gérante de L’adresse Ruthénoise, hôtel situé à Rodez, est élue présidente de la délégation Femmes Chefs d’Entreprises (FCE) Aveyron apprend-on ce 19 décembre. Objectif : faire rayonner l’entrepreneuriat au féminin dans le département. « Mon parcours d’entrepreneure dans le secteur de l’hôtellerie-restauration m’a permis de comprendre ce challenge pour l’ensemble des femmes d’aujourd’hui qui souhaitent se lancer dans l’entrepreneuriat. J’ai à cœur de casser les pensées limitantes pour féminiser le statut d’entrepreneur, dans un esprit d’entraide et de partage », déclare-t-elle. Le réseau FCE France compte plus de 2.000 entrepreneures, représentant plus de 100.000 salariés pour un CA annuel de 8 Md€.

Jean-Baptiste Miralles Les Indiscretions du 14 novembre 2022

Olivier Giorgiucci, FRTP Occitanie Méditerranée

La Fédération des Travaux Publics Occitanie Méditerranée, présidée par Olivier Giorgiucci, organise le 14 février l’événement « Pop-up métiers des travaux publics – chantier du tram », à la Halle Tropisme à Montpellier, non loin du tracé de la future ligne 5 de tramway, prévue pour 2025. Cette journée visera à promouvoir les métiers et les formations relatifs aux travaux publics. Au programme : job dating, présentation du chantier de la ligne 5 du tramway de Montpellier, démonstrations des métiers, simulateurs d’engins de travaux publics, casques à réalité virtuelle, rencontres avec des professionnels… Un événement identique a été organisée à Toulouse, en octobre dernier. Inscriptions pour le 14 février : occitaniemed@fntp.fr

Jean-Baptiste Miralles Les Indiscretions du 14 novembre 2022

Stéphane Zirilli, Aviacomp

Il est nommé directeur général adjoint d’Aviacomp, filiale toulousaine du groupe d’ingénierie aéronautique Sogeclair spécialisée dans les composites thermoplastiques, annonce-t-il dans un post LinkedIn. Fort de 23 ans d’expérience dans le secteur de l’aéronautique, Stéphane Zirilli occupait les postes de responsable du département gestion de production et adjoint du directeur planification chez Dassault Aviation depuis janvier 2020. Aviacomp emploie 90 salariés.

Jean-Baptiste Miralles Les Indiscretions du 14 novembre 2022

Diane Belle, Jeune Chambre Économique Montpellier

Âgée de 35 ans, Diane Belle est élue présidente 2023 de la Jeune Chambre Économique (JCE) de Montpellier, association qui forme à la prise de responsabilité via des actions citoyennes et locales, le 17 décembre. Diplômée de l’EST’M Besançon (banque – assurance – finance), elle a rejoint la JCE de Montpellier en 2018 et a occupé les postes de vice-présidente (VP) en charge de la communication en 2021 et VP exécutive en charge des partenariats en 2022. Elle est en parallèle à la tête d’un cabinet montpelliérain d’assurance spécialisé en gestion de patrimoine depuis 2018. Le nouveau bureau se compose d’Aziza Imaloui, VP en charge des partenariats, Grégory Calonges, VP en charge de la communication, Aurore Jorda, secrétaire générale, et Aude Poupart, trésorière.

Décodage

Décodage
9

On perce le coffre-fort

Mag Eco&Entreprises. Ces entrepreneurs issus des quartiers défavorisés, les outils de la reconversion professionnelle, la stratégie d’attractivité de la Métropole de Montpellier, le rôle des banques dans la transition énergétique des entreprises, la stratégie RSE de groupe viticole AdVini… Les enjeux de quête de sens, de marque employeur, de RSE ou encore d’emploi sont à retrouver dans le magazine Eco & Entreprises, édité par Midi Libre et L’Agence (Groupe La Dépêche). Plusieurs témoignages d’entrepreneurs : François Trinh-Duc (ex-rugbyman ; Fortil), Bertin Nahum (Quantum Surgical), Nordine El’Ouachmi (Bureaux&Co), David Tebib (USAM Nîmes Gard)… Agencehv a contribué à la rédaction de ce numéro pour les éditions du Gard et de l’Hérault.

Projet deeptech. L’incubateur Initium (Université de Montpellier) lance un appel à candidatures pour créer la première promotion de son programme PEPITE deeptech, lit-on sur LinkedIn. Il s’agit d’un « programme d’accompagnement étalé sur 4 mois adapté aux projets basés sur des innovations techniques ou scientifiques », explique l’incubateur. Étudiants, alumni, thésards et jeunes chercheurs ont la possibilité de candidater jusqu’au 23 janvier (ici). 10 projets seront sélectionnés. À travers ce programme, Initium propose des formations, des ateliers, un suivi par un chargé d’affaires qualifié, le partage d’expériences auprès de personnes ayant participé à la (co)création d’une startup deeptech, l’organisation d’événements pour favoriser la mise en relation avec l’écosystème…

En difficulté. Les Indiscrétions ont recensé quelques PME de taille significative (plus de 1 M€ de CA) en difficulté (redressement judiciaire) en cette fin d’année en Occitanie : Bennes 30 (Milhaud, 30), IBKA Peinture (Nîmes, 30), Menuiseries Bruno Martinez (Bompas, 66), Entreprise de Travaux Caténaires (Rieux-Minervois, 11), TBCR (Sigean, 11), Greenway (Villemur-sur-Tarn, 31), MT BT Sud-Ouest (Toulouse), SDM Toulouse Matériel (Villeneuve-Tolosane, 31), Oustal (Revel, 31), SCR Automobiles (Grenade, 31), CRM (Blaye-les-Mines, 81). Située à Saint-Juéry (Tarn), l’entreprise Flow control technologies (FCT) a été placée en redressement judiciaire le 13 décembre, apprend-on par ailleurs dans La Dépêche. L’industriel, racheté par China Automation Group en 2020, compte 70 salariés.

Mycea. La biotech Mycea, qui exploite les propriétés biologiques et biochimiques des champignons comme solutions alternatives aux pesticides et engrais chimiques, lève 8 M€ auprès de Vol-V. En 2020, Mycea a été lauréate du Grand prix du concours national d’innovation i-Lab. Elle emploie 15 salariés.

Dans les tuyaux. Du 9 janvier au 10 février prochain, enquête publique relative à l’extension, sur environ 2.000 m2, du bloc opératoire du pôle digestif de l’hôpital Saint-Éloi de Montpellier.
Projet de construction d’un technocampus dédié à l’hydrogène vert sur la commune du Cugnaux (31). Déclaration d’intention de la Région Occitanie à retrouver ici
La Région Occitanie, propriétaire du port de Sète, et l’EPR Port Sud de France (gestionnaire du port), ont été saisis par un opérateur économique « en vue d’occuper une partie du domaine public portuaire pour y installer un réseau vapeur destiné à raccorder l’usine de valorisation énergétique à l’usine Saipol, située sur le port de commerce de Sète ». Plus à lire ici

Projet d’urbanisation à Pierresvives. Enquête publique, du 9 janvier au 9 février, relative à la mise en valeur du bâtiment Pierresvives « en permettant son intégration urbaine et son appropriation par la population des quartiers environnants, de la ville, du territoire métropolitain et du département. L’idée est de créer un quartier qui mêle habitat, commerces de proximité et équipements publics de services et de loisirs, le quartier Pierresvives servant de couture urbaine entre le centre-ville de Montpellier et le quartier périphérique de la Mosson, inscrit dans le NPRU ». Le projet est porté par le conseil départemental de l’Hérault et son concessionnaire, la SPL Territoire 34. Plus à lire ici

Projet de renouvellement urbain à Nîmes. Ouverture des enquêtes publiques pour le quartier Mas de Mingue et Pissevin/Valdegour.

Demain, l’espace public, le podcast. Thierry Paquot, Sonia Lavadinho, Chantal Deckmyn, Pascal Le Brun-Cordier sont des figures en France de ce qu’on appelle « l’urbanisme culturel ». Philosophe, anthropologue, urbaniste, chercheur, ils réfléchissent à la place de la culture dans la ville de demain. La ZAT de Montpellier et la Maison de l’Architecture Occitanie Méditerranée se sont associées pour les accueillir lors de 4 conférences, de septembre à décembre. On peut écouter ici l’intégralité des conférences et des interviews des intervenant.es. Une production du BRAND STUDIO LOKKO (magazine culture et innovation) à écouter ici.

Ode à la mer : trois opérateurs en finale. Pour la réalisation d’un ensemble immobilier de 12.000 m2 de commerces (enseignes situées en zone inondation au Fenouillet, à Pérols) et 30.000 m2 de bureaux, trois opérateurs sont en finale, apprend-on de source proche : Hibrid Foncière (avec Proméo comme nouvel actionnaire), groupement Tissot-Adim et Lazard Group. Le dernier oral auprès d’Altémed est prévu fin janvier.

Hibrid Foncière : le plein de projets en Occitanie. Après sa victoire « inespérée » (de l’aveu même d’Alexandre Teissier, fondateur du Marché du Lez à Montpellier) sur la Cité de Internationale de Paris-Sud (Rungis), Hibrid Foncière, foncière d’Alexandre Teissier et de Proméo dédiée au développement de projets d’ensembles commerciaux hybrides, porte plusieurs projets de halles en Occitanie : « Du côté des stations balnéaires catalanes, à Nîmes Ouest, dans la zone du Marché-Gare et autour de Montpellier, où 6 ou 7 halles sont en gestation, au nord, au sud et à l’est. »
C’est plus compliqué à Toulouse, où l’entrepreneur s’est cassé les dents sur 4 concours. « Mais je vais insister, car Toulouse est un bastion culinaire incroyable ! » Avec comme argument commercial : « Nous restons gestionnaires entre 10 et 15 ans. Nous avons donc intérêt à faire de la qualité, du durable et de l’évolutif. Nous sommes dans la même temporalité que les communes, entre la phase concours, l’acquisition, la construction et l’exploitation. » Ça se tient.

Distributeur de vrac alimentaire. Woodland Garden (Beaucaire, dans le Gard/Marseille) lève 1 M€ auprès des réseaux Provence Angels et MELIES Business Angels, de leurs partenaires bancaires, de Région Sud Investissement et d’un pool d’entreprises (dont Ulterïa), apprend-on ce 19 décembre, et a bénéficié de l’accompagnement de SID Network. La start-up innove dans la vente alimentaire en vrac avec son système de distribution en bois breveté et écoresponsable.
Depuis l’automne, Woodland Garden déploie son distributeur écoresponsable de vrac dans les magasins bio spécialisés et les grandes surfaces. La levée de fonds va permettre « de finaliser l’outil industriel dans son usine de Beaucaire, de financer le stock de bois et de recruter », indique Woodland Garden. La jeune pousse, qui a installé son siège social et un bureau à Marseille, va aussi investir dans son développement commercial et dans la R&D pour travailler sur une future génération connectée de son système de distribution.

Cid Plastiques : la fondatrice ne lâche rien. De source proche, Isabelle Cebron, 85 ans, est toujours « bien présente » à la direction de Cid Plastiques, fabricant de pièces plastiques à Valergues (34). Les dizaines de milliers de dirigeants non-salariés de TPE et PME « de 55 ans et plus, et qui vont atteindre l’âge de la retraite »*, n’ont qu’à bien se tenir.
* Enjeu souvent pointé dans les forums économiques locaux et régionaux, pour alerter sur la reprise d’entreprise.

Sud de France : Delga avertit. Interrogée, le 14 décembre, par un confrère sur la poursuite, ou pas, de la marque Sud de France, et après que le préfet de région Occitanie avait interdit aux viticulteurs, cet été, l’utilisation de la marque commerciale sur leurs bouteilles, Carole Delga, présidente de la Région Occitanie, invite à « ne pas faire de juridisme à outrance. On sait ce que c’est que de mettre en place une marque régionale. Nous avons fait comprendre au ministre de l’Agriculture qu’arrêter une marque qui fonctionne, et qui affiche une balance commerciale positive, ne s’impose pas forcément. »

RN 116. Le transfert de la RN 116 (Pyrénées-Orientales) au Département et/ou à la Région Occitanie « doit être décidé dans les prochains jours », selon Carole Delga.

Escape Game. « Démonstration métiers, activités interactives, épicerie radio-mobile, plateau TV, challenges TikTok, escape game… Sur nos salons de l’orientation (le premier s’est déroulé à Saint-Gaudens les 13 et 14 décembre), nous utiliserons des techniques qui parlent aux jeunes », explique Carole Delga, le 14 décembre. Avant d’ajouter, voyant la moue dubitative, à l’évocation du terme ‘escape game’, de Vincent Garel, président du Comité régional du tourisme et des loisirs : « … des techniques qui parlent plus aux jeunes qu’à Vincent Garel ! »

Contournement Ouest de Montpellier : les chiffres clés (1/3). Rencontré le 14 décembre par Les Indiscrétions, Salvador Nunez, directeur d’opérations de Vinci Autoroutes et responsable du projet de contournement ouest de Montpellier (COM, Juvignac-Saint-Jean-de-Védas), confie qu’une « trentaine de bâtiments » seront impactés par le tracé de la future 2X2 voies, prévue à l’horizon 2029. Parmi les principaux sites : JouéClub, Iveco, ou encore le parking de Lidl à Saint-Jean-de-Védas. Quelque 60 km de câbles et conduits ont été recensés. Un viaduc de 300 m sera construit à Juvignac, et une trémie ouverte (dénivelé) sera aménagée à Saint-Jean-de-Védas. Le phénomène de cabanisation, « que l’on découvre, sera une situation difficile à gérer, et devra se faire avec les services de l’État ». La finalisation du tracé est prévue à la fin du 1er trimestre 2023. Le projet, chiffré à ce jour à 270 M€, nécessitera 50 à 60 ha d’acquisitions foncières (sur 119 ha au total, le COM étant le doublement d’une voirie existante, note).

Contournement Ouest de Montpellier : la méthode Nunez (2/3). Salvador Nunez veut prendre le temps avec les riverains du projet, y compris les plus vifs opposants. « Pour en avoir déjà reçu, j’ai pu mesurer à quel point l’anxiété existe. Je ne suis pas là pour maltraiter les gens. Aller informer au plus près, c’est vital. Plusieurs biais sont utilisés : des agents de liaison, un site internet dédié, des dépliants dans les boîtes aux lettres… Mieux vaut créer un lien, et que les gens soient informés, même s’ils sont contre. » Il affirme : « Les gens sont surpris que je les reçoive, et par mon style, plutôt simple. Ils se font une idée préconçue de Vinci Autoroutes. Moi, j’aime le contact. Je pourrais me contenter d’un site internet et d’un numéro vert, mais c’est impersonnel. » De plus, « les gens du quartier me donnent des informations. Lors du déplacement de l’A9 au droit de Montpellier, j’ai par exemple appris que des avocats avaient essayé de vendre leur service en faisant miroiter des gains aux propriétaires en cas d’expropriation. » Autres coulisses précieuses, « le témoignage, par des riverains, de l’existence de systèmes d’épandage sous des terrains vierges, qui ne sont pas répertoriés et ne se voient pas ».
L’équipe dédiée au Com compte 12 personnes. Un directeur adjoint, James Charlot (ex-Escota), vient d’être recruté.
Plus à lire dans Les Indiscrétions du 9 janvier et dans l’Hérault Juridique et Économique, courant janvier.

Com : un heureux hasard (3/3). Vinci Autoroutes a choisi le même paysagiste (Caudex, Clément Bollinger, Lyon) pour son projet de contournement ouest de Montpellier que la métropole de Montpellier pour l’agriparc des Bouisses. « C’est un heureux hasard », observe Salvador Nunez. Ce projet routier « ne peut pas être une architecture classique d’autoroute, et se devra d’intégrer le caractère urbain ». Alors que le projet en est encore à l’avant-projet sommaire, Vinci Autoroutes travaille déjà avec Montpellier Méditerranée Métropole (3M) – connexion du COM et du système de transport et de mobilités de 3M et convention sur l’insertion professionnelle notamment.

Fabriquer, c’est plus glamour. L’équipementier poids lourds Resma, qui emploie 66 personnes à Gallargues, Resma construit une usine de 2.500 m2, pour y accueillir son activité de fabrication de sous-ensembles (bennes, carrosseries bâchées…) en aluminium pour les véhicules utilitaires, actuellement basée à Vendargues (34). L’unité, qui fabrique aussi des produits en aluminium pour la mobilité urbaine (caisses ou plateaux pour les vélos-cargos) ou l’hôtellerie de plein air, sera opérationnelle en mars. 9 salariés vont être transférés de Vendargues, et 5 recrutements sont prévus l’an prochain. « Dans le contexte de Zones à faible émission dans les métropoles, l’enjeu de la livraison sur le dernier kilomètre est un marché émergent », analyse Alain Conil, gérant. Resma est historiquement distributeur de produits (coffres à outils, ailes de roues, bavettes…, 10.000 références) auprès de constructeurs de poids lourds, de véhicules utilitaires légers et de véhicules électriques.
Pourquoi cette diversification dans la fabrication industrielle ? « Le besoin de la carrosserie industrielle de trouver du gain de poids en charge utile, et aussi l’image de concepteur et fabricant, qui nous donne une image forte. Davantage que l’image seule de distributeur ! » Resma, qui a recruté Laurent Condomines (ex-SNR Cévennes) pour le développement de produits techniques et la fabrication, ambitionne de passer de 22 M€ de CA en 2022 à 50 M€ d’ici à 2027, via, entre autres, une croissance externe dans une entreprise positionnée sur l’injection plastique. Le but sera de réaliser des produits hybrides aluminium-plastique, pour remplacer des produits acier. « Aujourd’hui, les pièces en acier sont sourcées en Asie. Je souhaite réindustrialiser certaines pièces, en remplaçant l’acier par un mix alu-plastique, tout en restant bien sûr attentif aux prix. »
Plus à lire cette semaine dans Les Échos.

Le top 300 des meilleures maisons de retraite. 31 maisons de retraite d’Occitanie figurent dans le classement des 300 meilleures maisons de retraite de France, réalisé en novembre par l’institut Statista pour l’Obs. Parmi elles, 4 sont dans l’Hérault : Les Tamaris à Sérignan, gérée par Korian, L’Ensoleillade à Lattes, Les Aigueillères à Montferrier-sur-Lez et La Martégale à Pérols. Ces trois dernières sont gérées par le Groupe E4, société familiale basée à Juvignac (co-gérants : Michèle et Jean-Claude Tomas) et spécialisée dans l’ingénierie sociale et médico-sociale. Trois Ehpad à Toulouse font également partie du classement, avec le Domaine de Borderouge d’Orpéa, l’Arc-en-ciel de Colisée et La Côte pavée de Korian. Pour effectuer ce classement, 7.000 évaluations ont été analysées et traitées. Les établissements ont ensuite obtenu une note sur 100. Sur les 300 établissements, nous comptons 6 résidences autonomie, 12 résidences services, et 282 Ehpad (140 privés commerciaux, 104 privés à but non lucratif, et 38 publics). Plus d’informations dans l’article de L’Obs ici

Lozère : le spécialiste de la distribution alimentaire Magne Distribution repris

 

Accompagné par l’agence de développement économique Ad’Occ, Magne Distribution, spécialisé dans la distribution alimentaire de proximité et basé à Mende (Lozère) depuis plus de 100 ans, est repris par le groupe Berard (Vaucluse). Une extension de 10.000 m² est prévue en Lozère, ainsi qu’une trentaine de recrutements, apprend-on le 14 décembre auprès d’Ad’Occ. Le groupe se lance en parallèle dans une démarche RSE.

Projets d’extension. Le grossiste, qui dessert des dizaines d’épiceries dans le Massif central et le Sud-Est de la France, prévoit d’étendre sa zone de distribution aux départements de la région Provence-Alpes-Côte-D’azur, nécessitant d’étendre sa surface logistique située à Mende de 10.000 m². Par ailleurs, « le site internet et l’extranet client sont en cours de redéploiement, après un investissement dans une solution de digitalisation de la gestion des stocks », déclare Magne Distribution. La Région Occitanie mobilise 325.000 euros pour les projets de développement du groupe lozérien.

Une trentaine de recrutements. Avec ces projets de développement, Magne Distribution cible les 100 collaborateurs d’ici 2025. Actuellement, le groupe emploie 66 salariés dont 58 sont basés sur le site de Mende.

Nouvelle direction. En octobre dernier, Pierre Bonnefoy, ex-président de Magne Distribution, a remis les clés de l’entreprise au groupe Berard (Vaucluse), dirigé par Laurent Gomez et Virginie Camacho. Le groupe Berard « bénéficie de la capacité d’innovation de l’entreprise lozérienne pour articuler la transformation des habitudes de consommation et la nécessaire réduction d’impact environnemental de la logistique alimentaire. »

Circuit court et RSE. Suite à ce changement de main, Magne Distribution déploie une nouvelle charte poursuivant deux objectifs. D’abord, cette charte vise à garantir un circuit court, avec « un seul intermédiaire entre le producteur et le point de vente au consommateur. » Également, afin « d’établir des relations durables avec les producteurs de la filière agroalimentaire », le groupe établit dans cette charte ses engagements en termes de RSE (responsabilité sociétale des entreprises).

Plus de décodages ici

Gard : le projet touristique de réhabilitation de la Chartreuse de Valbonne abandonné. Le projet de réhabilitation et reconversion de l’ancien monastère gardois (Saint-Paulet-de-Caisson), la Chartreuse de Valbonne, en lieu de séjours de ressourcement basés sur le yoga et la méditation, est abandonné. Ignace Vantorre et Magali Schulz, propriétaires du lieu, renoncent à l’achat. « Malgré les efforts que nous avons déployés avec nos équipes pour remplir l’objectif d’un dépôt des demandes d’autorisations d’ici à la fin de l’année, cette échéance ne sera pas tenue. Par ailleurs, il pèse sur le projet de trop fortes incertitudes sur l’obtention des autorisations nécessaires au démarrage des travaux début janvier 2024 », indique Ignace Vantorre, fondateur de Sogelink, entreprise lyonnaise de logiciels pour les infrastructures, les chantiers et le patrimoine. D’une surface de 25.000 m², le lieu devait être occupé par un hôtel d’une centaine de chambres, deux restaurants, un spa et de nombreux espaces de pratique, pour accueillir près de 300 clients et 200 collaborateurs en haute saison. 95 M€ devaient être injectés dans les travaux de ce site au statut de Monument historique protégé. Plus à lire prochainement dans Les Échos.
À (re)lire ici : Gard : la Chartreuse de Valbonne bientôt restaurée pour un projet touristique haut de gamme

10 nouvelles liaisons de bus en Occitanie. Face à la fermeture de la ligne ferroviaire Toulouse-Tarbes jusqu’au 31 mars, BlablaCar (plateforme de covoiturage) annonce mettre en service 10 nouvelles liaisons de bus en Occitanie à compter du 16 décembre (source : Actu.fr).

NGE recrute 500 personnes en Occitanie. Le site toulousain du groupe NGE, spécialiste de la construction et de la rénovation des infrastructures, lance une campagne de recrutements de 500 personnes en Occitanie à l’horizon 2024, lit-on dans La Dépêche le 14 décembre. 130 postes sont à pourvoir : conducteurs d’engins, géomètres, techniciens, cadres exploitants…Ce plan de recrutements intervient dans le cadre de la construction de la future autoroute qui reliera Toulouse à Castres, attribuée à NGE. Les travaux seront lancés début 2023. Le groupe emploie 16.000 salariés et réalise un CA de 2,8 Md€.

Le haras de Rodez relooké pour 4 M€. La Ville de Rodez (maire : Christian Teyssèdre), qui a acquis le haras en 2021, prévoit 4 M€ pour la rénovation du site, annonce La Dépêche le 16 décembre. Au programme : la sécurisation et la mise aux normes, la rénovation de la salle de réception et l’aménagement des hangars. Par ailleurs, la Ville a conclu un partenariat avec le conservatoire d’espaces naturels d’Occitanie, qui prévoit entre autres l’installation d’un verger sur les 5,25 ha du site, des vignes, des propositions d’axes de communication et de sensibilisation ou encore la réalisation d’inventaires et d’expertises naturalistes.

L’audois Novactory lève 10 M€. Spécialisée dans les solutions innovantes d’écoconstruction, la startup audoise Novactory annonce lever 10 M€ auprès de BalckSheep Tribes, lit-on dans Le Journal des Entreprises le 13 décembre. Objectif : poursuivre le développement et la commercialisation de son connecteur métallique visant à faciliter la construction bois en réduisant le temps d’assemblage. Également, la startup entend financer la création d’un tiers-lieu ou elle s’implantera d’ici 5 ans à Luc-sur-Aude.

Prix Alfred Sauvy : un chariot de tyrolienne distinguée. Le premier prix Alfred Sauvy 2022 revient à l’entreprise Pascet (président : Floran Schaack, Porté-Puymorens) et son chariot de tyrolienne électrique autonome et connecté ZipTronik. La cérémonie s’est déroulée le 14 décembre au Théâtre de l’Archipel à Perpignan. Le Prix Alfred Sauvy, organisé par les Cadres Catalans, récompense un projet d’activité innovante.  L’entreprise bénéficiera d’un accompagnement et d’une dotation de 10.000 € de la part du Crédit Agricole Sud Méditerranée. De quoi répondre aux ambitions de Floran Schaack, qui souhaite s’affirmer sur le marché du transport autonome sur câble d’ici 2030 et créer un CDI tous les ans, pendant dix ans, comme l’indiquent nos confrères de L’Indépendant (ici).

Devensys Cybersecurity, une pépite de la cybersécurité. L’Entreprise de Services du Numérique (ESN) montpelliéraine Devensys Cybersecurity, devient le premier revendeur français des certifications et formations du géant éditeur américain Offensive Security, spécialiste de la cybersécurité et des tests d’intrusion. L’acquisition de deux agréments de formation lui permet de proposer cours en ligne, certifications et préparation aux examens pour apprendre les dernières techniques d’intrusion de hackers. Les clients, souvent issus d’ESN mondiales, de banques, collectivités et industriels du secteur aéronautique et de la défense peuvent « bénéficier directement du paiement en euro, de modalités de paiement spécifiques (virement, prélèvement, etc.), mais aussi d’une potentielle prise en charge partielle de leur OPCO pour la partie formation car nous sommes un centre de formation certifié Qualiopi », explique Alexandre Marguerite, co-fondateur et directeur général de l’ESN dans un communiqué du 13 décembre. « La certification la plus demandée, l’OSCP Pen-200, est le graal pour les pentesteurs du monde entier, l’examen dure 24h », précise l’ESN, qui est la seule en France à avoir le double agrément de formation. Pour obtenir ces agréments, des experts internes de Devensys Cybersecurity ont été mis en situation pendant 24 heures, dans des conditions ‘cyberextrêmes’, et ont dû réussit à hacker (virtuellement) le réseau informatique d’un hôpital.
Fondée en 2012 par trois ingénieurs, Devensys Cybersecurity (40 salariés, 6 M€ de CA prévu en 2022) a un actionnariat composé des fondateurs et des 8 premiers salariés.

Restructuration urbaine dans un village héraultais. Dans l’Hérault, la commune de Creissan (1.350 habitants) lance un avis pour une étude de définition urbaine globale et de secteur, indique sur son site internet le Conseil d’architecture d’urbanisme et de l’environnement de l’Hérault le 13 décembre. L’étude vise à élaborer une stratégie de restructuration du village héraultais à deux niveaux : un programme de restructuration du centre ancien d’une part, et l’amélioration des relations et des liaisons entre la partie ancienne du village et ses extensions urbaines. Les porteurs de projets doivent soumettre leur candidature avant le 6 janvier. Candidater ici.

Une indiscrétion, une analyse pas lue ailleurs, une exclu à nous transmettre ?

Agencehv protège ses sources d’information. En lui communiquant une information, vous avez la garantie d’un traitement fiable, rigoureux et objectif.

Zoom

Zoom

9

Une info passée au crible

Nouvelles aides et dispositifs de la Région Occitanie : 1.000 entreprises au rendez-vous

Lundi 12 décembre à Toulouse et mercredi 14 décembre à Montpellier, Carole Delga, présidente de la Région Occitanie, a présenté les nouveaux dispositifs d’aides aux entreprises, mis en place dans le cadre de la nouvelle Stratégie Régionale pour l’Emploi, la Souveraineté et la Transformation (Sreste). Objectif : répondre aux besoins des entrepreneurs dans un contexte de crise énergétique, d’inflation et de difficultés de recrutement. Agencehv était présent à Montpellier.

©Région Occitanie

1.000 entreprises au rendez-vous. La présentation des nouvelles aides de la Région Occitanie par Carole Delga, sa présidente, a rassemblé près de 1.000 entreprises au Parc expos de Montpellier, mercredi 14 décembre. « Avec la succession de crises (énergétique, sanitaire, inflation), le remboursement des PGE en cours qui prendra une tournure en 2023, le moral des chefs d’entreprise est fragilisé, le découragement est inquiétant. Le déploiement de ces nouveaux dispositifs d’aides est l’occasion de passer un message de soutien collectif », assure la présidente lors d’une conférence de presse précédant la présentation. Carole Delga a présenté les nouveaux dispositifs d’aides aux côtés d’André Deljarry, président de la CCI Hérault, Christian Poujol, président de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat (CMA) de l’Hérault, Bastien Espinassous, directeur adjoint responsable du Pôle Entreprises, Emploi, Économie à la DREETS Occitanie, Jalil Benabdillah, vice-président de la Région Occitanie et Denis Carretier, président de la Chambre Régionale d’Agriculture Occitanie.

600 M€ pour la nouvelle génération des Pass et Contrats régionaux. La Région déploie une nouvelle génération de Pass et Contrats pour aider les entreprises à créer de l’emploi, en cohérence avec les objectifs de transformation écologique et sociale du Pacte Vert. 150 M€ seront investis dans les pass, aides directes qui permettent de soutenir les entreprises de moins de 50 salariés dans leur projet de développement (Pass Transformation Écologique, Métiers d’art, Économie de proximité, Exploitations et le Pass RH). 450 M€ sont investis dans les contrats, destinés à toutes les entreprises (Contrat Entreprise d’avenir, Entreprise en difficulté, Start’Occ Innovation, etc.).

Une méconnaissance des aides existantes. « Le contrat Start’Occ Innovation devrait inciter les entreprises innovantes à investir dans la R&D, constate Racym Bouteldja, créateur en 2021 de BTD Consulting (Montpellier), spécialisé dans la recherche d’aides et subventions pour les entreprises de la région et présent pour mettre à jour ses connaissances. Les startups ne prennent généralement pas le temps de trouver des solutions de financement pour la R&D, et ne sont parfois même pas au courant qu’il en existe. »

Recruter. « Chaque année, 24.000 emplois doivent être créés pour faire baisser le chômage sur notre territoire », précise Carole Delga. Bonne nouvelle, les entreprises présentes se renseignent pour développer leur activité et recruter. « Étant novice dans la recherche et la compréhension des aides, je suis venu identifier les nouveaux dispositifs pour développer notre plan commercial et recruter », indique Stephen Le Guen, co-fondateur de la marque de cahier réutilisable Econotebk (entreprise Sphereco), incubée au Village by CA à Montpellier. Réalisant un CA de 400 k€ en 2022, Econotebk basé à Mougins au nord de Cannes, prévoit de rassembler la production et la logistique à Montpellier en 2024 ou 2025. « J’ai noté des dispositifs d’aides au recrutement, à la mobilité et à la garde d’enfants pour m’adapter aux besoins de mes cinq collaborateurs », ajoute-t-il.

©Sarah Nguyen Cao Khuong / Agencehv

Capitaine et conducteur de bus. Déjà aidé par la Région Occitanie pour changer le moteur de son bateau, Jordan Grandpierre, fondateur de l’entreprise de promenade en bateau privatisé UniversYacht au Cap d’Agde, prend connaissance des nouvelles aides pour acheter un bateau plus grand et embaucher une à deux personnes (marin polyvalent, ou diplôme capitaine 200). Son objectif : développer son activité à Sète et ainsi « être suffisamment rentable pour vivre uniquement de cette activité », explique-t-il aux Indiscrétions. En effet, en parallèle de son rôle de capitaine, Jordan Grandpierre est également conducteur de bus chez Tisséo à Toulouse. Cette double casquette lui permettait de « garder un salaire sûr, le temps que son entreprise se développe ». Son bateau fera peut-être partie du convoi pour amener les athlètes des JO 2024, lors de la cérémonie d’ouverture prévue sur la Seine à Paris.

L’avion et le vin. « Si la balance de la Région Occitanie est positive, c’est grâce aux avions et aux bouteilles de vin, comme le dit Denis Carretier », indique Carole Delga, qui rappelle que l’Occitanie est la 1ère région française pour le soutien à l’agriculture et au tourisme, avec respectivement 12,2 M€ et 12,7 M€ d’investit dans le soutien de ces deux secteurs en 2022.

La cybersécurité oui, mais l’inclusion numérique aussi. La Région a mis l’accent sur le volet cybersécurité, intégré au Pass Transformation écologique notamment. Un point soulevé par La Mêlée, association spécialisée dans la promotion du numérique et de l’innovation en Occitanie. « Avant la cybersécurité, l’important est l’étape de la transformation numérique : dans beaucoup de domaines, les entreprises n’arrivent pas à passer à l’échelle par méconnaissance ou manque d’accessibilité aux outils digitaux. Les aides ne sont pas adaptées à cette réalité », souligne Cassandra Marc, chargée de mission inclusion à La Mêlée à Montpellier, qui repère des dispositifs d’État mais un manque d’aides régionales sur ce créneau. Avant de remarquer toutefois une avancée dans les dispositifs proposés. « Il y a 5 ans, jamais le numérique n’aurait eu un poste dédié dans le budget de la Région, de la CMA ou de la CCI. C’est bien que cela existe », souligne-t-elle.

Bouclier tarifaire. « Je renouvelle mon appel au Gouvernement sur l’application du bouclier tarifaire aux boulangers et à toutes les entreprises qui utilisent des fours (l’aide ne porte que sur 20 % de l’augmentation des dépenses, note). Je vais insister auprès de la Première ministre pour que cette solution soit mise en œuvre le plus rapidement possible afin que ces entreprises ne mettent pas la clé sous la porte au printemps prochain », conclut Carole Delga.

3 questions à

3 questions à

Alain Guiraudon, Pics Studio

« Un appel pour soutenir Pics Studio dans le cadre de France 2030 »

Associé de GGL Groupe, et porteur du projet du projet de ‘cité du cinéma’ Pics Studio à Saint-Gély-du-Fesc aux côtés de l’opérateur Spag, Alain Guiraudon lance un appel à la mobilisation collective, pour que ce projet économique d’envergure (jusqu’à 1.000 emplois créés, 187 M€ d’investissement) se concrétise. « Trois questions à… », la rubrique où le tutoiement est de rigueur.

Alain, peux-tu décrire le projet de Pics Studio ?
Trois sites sont projetés. Le plus important sortira de terre à Saint-Gély-du-Fesc (42.000 m2, 12 plateaux de 500 à 3.000 m2) avec le cabinet L35 (Barcelone) et Atelier MG comme architectes. Deux autres pôles sont prévus, un dans l’ancienne usine de Schneider Electric à Fabrègues, pour un pôle cascade (architecte : Pascal Mégias), et le 3e à Pérols, avec la création de 125 écolodges de 30 à 40 m2 chacun (architecte : Philippe Rubio). Ce dernier site offrira une solution d’accueil pour les équipes de tournage et le monde de la culture. Les ouvertures sont prévues entre début 2024 (Pérols et Fabrègues) et début 2025 pour Saint-Gély-du-Fesc. Ce site pourra accueillir des productions internationales telles que Netflix, Amazon ou Disney, mais aussi des productions françaises. L’idée est de tout regrouper sur place : six écoles de cinéma, Panavision (location de caméras et d’accessoires), solutions de production virtuelle, bassins de vue sous-marine et aquatique…

Des grains de sable peuvent-ils venir bloquer le projet ?
Je dirais que tous les clignotants sont au vert. Nous sommes sereins et optimistes. Les procédures sont en cours. On ne peut pas préjuger de recours… Et nous ne sommes pas les seuls porteurs de projets de studios en France.

Que veux-tu signifier par là ?
Pics Studio a déposé un dossier dans le cadre de France 2030. Il est entre les mains du CNC, parmi 179 autres dossiers déposés (studios, formation, numérique). Il nous sera difficile de porter un projet concurrentiel, si d’autres projets sont subventionnés, et pas Pics Studio. L’appel à projets France 2030 nous a conforté dans notre choix initial, tout en nous poussant à développer un projet davantage tourné vers l’international. Je fais appel au territoire d’Occitanie, population, professionnels et élus, notamment ceux du territoire montpelliérain, pour soutenir notre projet. Il suffit d’aller sur notre site, où figure un encart « Soutenez-nous ». Nous avons besoin de cette lame de fond, pour que les instances nationales et internationales perçoivent le besoin, qui est réel, autour de ce projet. Pics Studio permettrait aux techniciens, comédiens…, de moins dépendre d’un ou deux feuilletons quotidiens de télévision.

Plus à lire prochainement dans Les Échos.

La HV Touch

La HV Touch

Conseil RP

Ne communiquez que des choses qui parlent aux journalistes destinataires de vos communiqués. Exemple, à propos de Subvitamine, une start-up basée à Fabrègues (34) et qui va changer de nom. N’ayant jamais reçu de communiqué de leur part, le premier communiqué ne doit pas porter sur leur changement de nom – mais plutôt sur leurs activité précise, nouveaux clients, actualité et projets.

La phrase

« L’aéronautique nous attire à Toulouse, et l’éolien offshore sur la partie littorale de l’Occitanie »

Hervé Danton

directeur du cluster Mécanic Vallée (160 adhérents industriels, ainsi que des laboratoires, des institutionnels et la Région Occitanie, sur un axe Brive-Rodez).

On s’en fout

Pendant des mois, les élites françaises nous ont bassinés avec le boycott de la Coupe du monde au Qatar, qui vient de s’achever. En creux, le message était celui-ci : suivre les matchs de ce tournoi de foot est une preuve de faiblesse et/ou d’inculture, au regard de causes supérieures au ballon rond – l’environnement, les droits des travailleurs sur les chantiers, les droits LGBT, les droits des femmes.Pourtant, ce dimanche, TF1 a enregistré un record d’audience (24 millions de téléspectateurs) pour un match de l’équipe de France, à l’occasion de la finale perdue d’un crampon (3-3, 4 tirs aux buts à deux) contre l’Argentine. Les faits sont têtus. Les élites n’ont, à nouveau, pas été entendues, leurs paroles un brin moralisatrices balayées par la passion populaire du football. Et, de surcroît, par un match au scénario incroyable, qui laissera aux anti-boycott des regrets éternels, pendant – au moins – les 30 prochaines années. N’y pensons plus, ou essayons.L’Occident a donné beaucoup de leçons au Qatar, et, indirectement, au monde arabe, pendant cette compétition décidément très politique. Un peu gênant. Je m’étais déjà exprimé dessus, dans un édito publié en septembre par le webzine culturel LOKKO. Dans 19 mois, Paris organisera ses Jeux Olympiques. Le Qatar mènera-t-il une campagne de lobbying contre les grèves SNCF ou autre dysfonctionnement – nous ne parlerons pas d’attentat – menaçant de nous ridiculiser aux yeux du monde ? La réponse est dans la question. Faire fructifier le PSG, entrer au capital de groupes du CAC 40 ou racheter la moitié des Champs-Élysées leur suffit. À chacun ses armes.

ca pousse les indiscretions

Ça pousse

Ça pousse
9

Ils et Elles bâtissent nos villes

Toulouse : le chantier de la 3e ligne de métro lancé

 

Lancement du chantier de la 3ème ligne de métro ©Patrice Nin

À Toulouse, le premier chantier de génie civil de la 3e ligne de métro (ligne C) est lancé le 15 décembre au quartier des Sept-Deniers, annonce Tisséo, pour une mise en service en 2028. « Il s’agit de réaliser un puits au niveau du Canal Latéral permettant d’accéder au tunnel pour des escaliers pour que les services d’intervention puissent évacuer et mettre en sécurité les usagers du métro en cas d’incident ou d’incendie. » L’ouvrage descendra jusqu’à 30 mètres de profondeur. La durée des travaux, portés par GTM Sud-Ouest, est estimée à deux ans.

Le chantier de la 3e ligne se décompense en quatre étapes : les travaux préparatoires en 2022 (dépollution des sols, déconstruction…), les travaux de génie civil sur la période 2022-2027 (creusement et construction ; 1,1 Md€), les aménagements et équipement sur la période 2025-2028 (revêtements muraux, carrelages, éclairages, aménagements urbains…) et les essais et la mise en service en 2028. « La majorité des marchés passés avec les entreprises intègrent des clauses visant à promouvoir l’emploi et favoriser les parcours d’insertion et de formation sur les 25 différents métiers impliqués dans la réalisation des ouvrages. Un objectif minimal de 500.000 heures d’insertion sera fixé, soit l’équivalent de 320 emplois. »

« Cette ligne prévoit de transporter 200.000 voyageurs quotidiennement pour un temps de trajet moyen de 20 minutes », souligne Tisséo. Elle desservira 21 stations (17 souterraines, 4 aériennes) sur 27 kilomètres, sur les communes de Colomiers, Blagnac, Toulouse et Labège. Avec cette ligne, Tisséo déclare que « les émissions de gaz à effet de serre d’une commune de 7.400 habitants par jour seront économisés. » Le coût global du projet est passé de 2,7 Md€ à 3,44 Md€, ce qui crée un climat de castagne tout toulousain en séance métropolitaine.

_______________________

 

Uzès : la piscine intercommunale attribuée à Lemarié Architectes

 

Projet de piscine intercommunale porté par Lemarié Architectures ©Midi Libre

Dans le Gard, la communauté de communes du Pays d’Uzès sélectionne le cabinet d’architecture parisien Lemarié Architectes pour son projet de piscine intercommunale, indique Midi Libre. Chiffré à 6,3 M€, le projet prévoit trois bassins : un bassin d’apprentissage de 80 m², un bassin de nage de 25 mètres (4 couloirs) et des jeux d’eau pour enfants à l’extérieur du complexe. Au programme, énergies renouvelables (panneaux solaires, pompes à chaleur…) et construction bioclimatique (toiture végétalisée, façades en pisé…). 1.300 élèves du Pays d’Uzès bénéficieront d’un accès à la piscine. « L’objectif est de finir les travaux en septembre 2025 », ajoute à Objectif Gard Claire Huber, directrice de l’aménagement du territoire et du développement durable. Les travaux débuteront en janvier 2024. 50.000 visiteurs par an sont attendus. Plus à lire cette semaine dans Les Échos.

Des potins immo ? Une nomination ? Des initiatives et projets ?

Agencehv protège ses sources d’information. En lui communiquant une information, vous avez la garantie d’un traitement fiable, rigoureux et objectif.

Au marché

Au marché
9

Les marchés publics essentiels en Occitanie de la semaine passée. Parce qu’il faut bien vivre.

APPELS D’OFFRES

Aménagement 🏗️
BTP 👷‍♀

Occitanie Est

Le Pays de l’Or lance un avis pour la diagnostic pyrotechnique maritime sur le site d’extraction des sables à La Grande-Motte.

La commune de La Grande-Motte lance un avis pour la fabrication, transport, pose et maintenance de 12 vérandas commerçantes et de leurs équipements pour le quai Georges Pompidou de La Grande Motte.

La commune de Lodève lance un avis pour le marché de maîtrise d’œuvre pour la rénovation énergétique des écoles élémentaires Prosper Gély Cesar Vinas.

La commune de Perpignan lance un avis pour les travaux de modernisation du palais des expositions – aménagements extérieurs.

La Spl Arac Occitanie lance un avis pour la mission OPC pour les travaux de Restructuration des bâtiments B2 et extension des espaces extérieurs du Lycée Jean Moulin à Béziers.

La Ville de Nîmes lance un avis pour les travaux d’aménagement de l’espace sportif Pelatan sur le quartier Chemin Bas d’Avignon.

La communauté de communes Sud Roussillon lance un avis pour la renaturation et l’aménagement du sentier littoral à Saint Cyprien.

Occitanie Ouest

Le Parc National des Pyrénées lance un avis pour la réfection des menuiseries extérieures de la maison du val d’Azun et du Parc National.

La Ville de Montauban lance un avis pour la conception, la construction et l’exploitation-maintenance d’établissements publics (scolaires, culturels et sportifs).

Le CNRS Midi-Pyrénées lance un avis pour le marché de maîtrise d’œuvre pour la réhabilitation des bâtiments A et A4 du CNRS-IPBS à Toulouse.

La DIR Sud-Ouest lance un avis pour AMO sur les travaux d’automatisation d la fermeture du tunnel de Foix.

Toulouse Métropole lance un avis pour AMO sur les réseaux de chaleur : contrôle d’exploitation, études et prestations complémentaires 2023-2027.

La Spl Arac Occitanie lance un avis pour OPC de chantier pour la réhabilitation de la Gare de Martres-Tolosane.

Déchets 🗑️
Éclairage public 💡
Emploi/Intérim 💼

ATTRIBUTIONS DE MARCHÉ

Le Grand Rodez attribue le marché de transport d’œuvres d’arts pour les musées de Rodez Agglomération à ANDRE CHENUE, PARTNER FINE ART et LA PART. Valeur totale du marché : 360 000 euros.

L’Université Paul Sabatier attribue le marché d’acquisition, livraison, montage et installation de mobiliers de bureau et autres sur les sites de l’UFR de santé à ODDOS. Valeur totale du marché : 800.000 euros.

La Communauté de Communes du Pays d’Uzès attribue le marché de concours restreint pour la maîtrise d’œuvre pour la réalisation d’une piscine intercommunale à Uzès à LEMARIE Architecte. Valeur totale du marché : 1 001 401 euros.

La commune de Toulouse attribue le marché de travaux de régénération et rénovation de terrains de sports enherbés à Idverde et Arnaud Espaces Verts Technics Jardins. Valeur totale du marché : 420 000 euros.

La Région Occitanie attribue le marché d’organisation du Prix Nougaro à Passerelle Productions. Valeur totale du marché : 95 000 euros.

La CPAM 34 attribue le marché de réhabilitation du bâtiment à IRIS ENVIRONNEMENT, CARDEM, A. LANDRAGIN. Les autres titulaires ici. Valeur totale du marché : 6 448 211,02 euros.

Le SICTOM Pézenas-Agde attribue le marché de transport, traitement, valorisation des déchets de plâtre issus des déchèteries à Valoridec Btp. Valeur totale du marché : 615 136 euros.

Agenda des voeux Les Indiscretions 2022 - Janvier

L'agenda des vœux 2023

Trois ans déjà… Les cérémonies de vœux, haut lieu de réseautage, reviennent. Parce que vous le valez bien, Les Indiscrétions vous ont concocté un agenda des cérémonies en Occitanie.

4 janvier
Toulouse – Sud-Est, 18h30, Maison des Associations.

5 janvier 
– Toulouse Métropole 18h30, Espaces Vanel (vœux aux personnalités, sur invitation).
– Ville de Béziers, 19h, allée Paul-Riquet.

6 janvier
– Toulouse – Nord de Toulouse, 18h30, théâtre des Mazades.
– Ville de Saint Hilaire de Brethmas, 19h, salle Maurice Saussine.

7 janvier 
– Ville de Saint-Jean-de-Védas, 11h, salle des Granges.
– Ville de Castries, 18h, foyer H. Paulet.
– Ville de Manduel, 11h, salle Bernard Gimenez, avenue Pierre Mendès France.
– Ville de Juvignac, 18h, espace Lionel de Brunélis.

9 janvier
– Ville de Palavas-les-Flots, 18h, Salle Bleue.
– Toulouse – centre-ville, 18h30, couvent des Jacobins.

10 janvier
Medef Montpellier Hérault, 18h30, Palais des Congrès de La Grande-Motte.

11 janvier  
– Montpellier Métropole et Ville de Montpellier , 18h30, Corum.
– FRTP Occitanie Méditerranée, 10h, Novotel Atria Nîmes Centre.
– Toulouse – Ouest, 18h30, salle des fêtes de Lafourguette.

12 janvier
– Établissement Port de Sète – Sud de France, 18h, gare du Maroc, quai d’Alger, Sète.
– Département de la Lozère, 17h, Salle du Quartz, pôle culturel, Saint-Chély-d’Apcher.
Ville de Montauban, 19 h, Eurythmie.
– Ville de La Grande-Motte, 18h, Pasino.

13 janvier 
– Ville de Pérols, 18h30, salle Yves Abric - Place  Fonfonne-Guillerme, Pérols.
– Ville de Marvejols, 20h, salle polyvalente de Marvejols

16 janvier  
– FRTP Occitanie Méditerranée, 8h30, Villa Duflot, Perpignan.
– Ville de Gaillac, 18h30, salle de spectacles de Gaillac.
– Toulouse – Sud-Est, 18h30, Muséum d’Histoire naturelle.

17 janvier  
– Université de Montpellier, à partir de 11h30, au Palais universitaire des sports, 700 avenue du Pic Saint Loup (Montpellier).
– CPME 34 – Antenne de Béziers, 18h30, restaurant L’Ecluse (Villeneuve-lès-Béziers).

18 janvier  
– FRTP Occitanie Méditerranée, 12h, Brasserie Le Provençal, Mende
– Alès Agglomération; 18h30, Parc des expositions d’Alès Agglomération, Méjannes-lès-Alès 

> Cet agenda n’est pas exhaustif, mais le format digital permet de l’enrichir en temps réel.
Pour figurer sur cet agenda, n’hésitez pas à nous parvenir les informations utiles à votre cérémonie de vœux : date, lieu précis, heure de la cérémonie.
Contacts : sarah@agencehv.com et hvialatte@gmail.com

Plus de vœux ici

19 janvier
– Ville de Castelnau-le-Lez, 18h30, Kiasma.
– Communauté de communes de la Vallée de l’Hérault, 18h30, domaine de Granoupiac à Saint-André-de-Sangonis.
– Conseil départemental de la Haute-Garonne, 19h, Pavillon République de l’Hôtel du Département, 1 bd de la Marquette, Toulouse. 
– FFB 31 et Medef 31, 19h, Hôtel Palladia.

20 janvier  
– Communauté d’agglomération Hérault Méditerranée, 18h, Palais des Congrès du Cap-d’Agde.
– Communauté de communes Lodévois et Larzac, 18h, Salle Ramadier.
– Département de la Haute-Garonne, 19h, place Pégot, Saint-Gaudens.
– FRTP Occitanie Méditerranée, 8h30, Domaine du Grand Puy, Montpellier.
– Département des Pyrénées-Orientales, 18h30, Palais des Rois de Majorque, Perpignan.
– Toulouse – Est, 18h30, Cité de l’Espace.

21 janvier  
Ville de Lunel, 11h, arènes de Lunel.

23 janvier  
– FRTP Occitanie Méditerranée, 8h30, Hôtel Le Donjon, Carcassonne.
– Toulouse – Ouest, 18h30, centre de loisirs le Petit Capitole.

24 janvier
FFB 66, 19h, Palais des Congrès de Perpignan.

25 janvier 
– FFB Gard, 18h, siège de la FFB Gard, 121 allée Graham Bell, parc George Besse, Nîmes.
– Habitat Social Occitanie, 16h30, Envol des Pionniers, 6 rue Jacqueline Auriol, Toulouse (sur invitation).
– Toulouse – Nord, 18h30, Métronum.

26 janvier 
– Communauté d’agglomération du Pays de l’Or, 18h30, discothèque La Dune (La Grande-Motte).
– Ville de Lavelanet et Communauté de Communes du Pays d’Olme, 18h, Marché couvert, Lavelenet.

27 janvier  
– FRTP Occitanie Méditerranée, 11h30, Domaine de Bayssan à Béziers.
– Ville de Vauvert, 18h30, salle Bizet, Vauvert.

30 janvier
– CCI Hérault, 18h30, Corum de Montpellier
– Office de tourisme du Grand Montauban, 17h30, Festival des Lanternes (av. du 10e Régiment des Dragons).
– UPE 30, 19h45, AntéPrima, 1 avenue de la Méditerranée à Nîmes.
– Toulouse – Rive Gauche, 18h30, Chapelle Saint-Joseph de la Grave.

31 janvier  
CCI Hérault à Béziers, 18h30, Parc des Expositions.

L'agenda des événements ici

2023

JANVIER

Jeudi 5 janvier :

Réunion pour débattre de l’actualité agricole, organisée par la Chambre d’agriculture du Gard à Salinelles (salle communale de l’Orangeraie). Plus d’infos ici.

Jeudi 12 janvier :

Réunion pour débattre de l’actualité agricole, organisée par la Chambre d’agriculture du Gard à Beaucaire (Mas des Tourelles). Plus d’infos ici.

RDV des Jeudis à la Pépinière sur le thème « Optimiser votre visibilité en ligne et votre réputation locale avec la fiche d’établissement Google », organisé par la CCI de l’Aude dans ses locaux. Plus d’infos et inscription ici.

Jeudi 19 janvier :

Réunion pour débattre de l’actualité agricole, organisée par la Chambre d’agriculture du Gard à Avèze (au Pré de Fabrège chez A. et F. Gros). Plus d’infos ici.

23 et 24 janvier : 

Salon Millésime Bio, organisé en version digitale par Sudvinbio, Plus d’infos ici.

Jeudi 26 janvier :

RDV Eco de Nîmes Métropole sur le thème « Sobriété et transition énergétique… Entreprises, relevez le défi ! », organisé par Nîmes Métropole à l’Hémicycle de l’Hôtel communautaire. Le programme ici. Inscription .

Du 30 janvier au 1er février :

30ème édition du Salon Millésime Bio, organisé par Sudvinbio au Parc des Expositions de Montpellier. Plus d’infos ici.

MARS

Jeudi 2 mars : 

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Alès (30). Plus d’infos ici.

Mercredi 8 mars : 

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Albi (81). Plus d’infos ici.

Jeudi 9 mars : 

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Cahors (46). Plus d’infos ici.

Mercredi 15 mars :

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Mende (48). Plus d’infos ici.

Mercredi 15 et jeudi 16 mars : 

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Montpellier (34). Plus d’infos ici.

Jeudi 16 mars :

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Perpignan (66). Plus d’infos ici.

Mardi 21 mars :

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Nîmes (30). Plus d’infos ici.

Jeudi 23 mars :

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Rodez St Gaudens (12). Plus d’infos ici.

Mercredi 23 et jeudi 30 mars : 

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Toulouse (31). Plus d’infos ici.

Jeudi 30 mars :

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Montauban (82). Plus d’infos ici.

AVRIL

Mercredi 5 avril :

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Tarbes (65). Plus d’infos ici.

Jeudi 6 avril : 

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Carcassonne (11). Plus d’infos ici.

Mercredi 12 avril :

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Auch (32). Plus d’infos ici.

« La Nuit des Entrepreneurs », organisée par le Medef Montpellier au Pasino de La Grande-Motte (34).

Jeudi 13 avril : 

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Figeac (46). Plus d’infos ici.

Jeudi 20 avril :

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Saverdun (09). Plus d’infos ici.

Jeudi 27 avril :

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Béziers (34). Plus d’infos ici.

MAI

Mardi 30 et mercredi 31 mai :

M2S « Mobility Solutions Show », rendez-vous B2B des solutions de mobilité urbaine et périurbaine, organisé au Parc des Expositions de Toulouse (31). Plus d’infos ici.

i

Newsroom

Newsroom

L’agence travaille en ce moment sur plein de choses passionnantes :

Journalisme

Pour Les Échos :
Page sur le développement des halles gourmandes : quel modèle économique ? Quels opérateurs privés se placent ? Comment ?
– Oc’Consigne, usine de lavage de bouteilles en verre pour le réemploi de.
– Aude : Narbonne Accessoires, spécialiste des véhicules de loisirs et des accessoires caravaning, étend sa base logistique de Lézignan-Corbières de 12.000 m2 supplémentaires, face à une forte croissance de l’activité.
– Lozère / filière bois : Neofor va construire à Mende une usine de production de panneaux de bois massif, destinés à l’aménagement intérieur. L’investissement s’élève à 20 millions d’euros. Il est soutenu par l’État et la Région. 80 emplois créés à l’horizon 2024.
– Cinéma : les promoteurs immobiliers GGL et Spag investissent 100 M€ dans la création de Pics Studio, au nord de Montpellier, pour accueillir des productions internationales.
– L’entreprise lozérienne Magne Distribution reprise.

Pour BoisMAG :
– Enquête nationale sur le marché des bardages bois

Pour l’Hérault Juridique et Economique :
– Retour sur le forum de la logistique urbaine décarbonée

Pour ToulÉco, contribution à un dossier régional :
– Guide du jeune entrepreneur d’Occitanie (parution en décembre). Quatre portraits de jeunes entrepreneurs en Occitanie Est.

Pour Midi Libre :
– Contribution à la rédaction d’articles pour le magazine de Midi Libre Eco Entreprises – Hérault 2022 : entreprises à impact, énergies renouvelables, quête de sens, politique RSE dans les PME…- Diffusion ce 15 décembre.

Formation

Interventions sur les techniques d’écriture efficace, la culture média et les relations presse : 56h auprès des Masters de Sup de Com Montpellier, entre septembre 2022 et mai 2023. Plus d’infos ici.

Rédaction de contenus

Contribution à la rédaction du magazine L’Oeil d’Arthur Loyd Montpellier-Nîmes : l’immeuble Tech Tower de la SNCF, interview d’Aline Bsaibes (ITK) en tant qu’ambassadrice de Med Vallée, nouvelle agence Arthur Loyd à Béziers…

Animations

3 février : Convention de Kaliop, avec une table ronde portant sur le désenchantement face au numérique.

7 septembre : REF Montpellier (Medef).

 

Voilà, c’est tout pour cette semaine. Courage et chocolat !

Les Indiscrétions sont une newsletter gratuite. Vos données ne seront pas communiquées à des tiers. Vous pouvez vous désinscrire en un clic.

Les dernières Indiscrétions

Ça fait très provincial

Neofor envoie du bois en Lozère (et pas à Paris, rubrique « Décodage »), la rumeur Pablo Bofill (en « à l’affiche »), Kaliop questionne l’avenir du numérique (« Zoom »), 500 chevaux à Montpellier, le plan de Mécanic Vallée ( « Trois questions à »), la ligne C avance à Toulouse (« ça pousse »), et plein d’autres palabres urbaines.
Courage et chocolat !

lire plus

Du sifflet au micro

La feuille de route 2023 de Delga depuis Béziers, Bulane a toujours la flamme et le numérique désenchanté en débat à Montpellier (en « À l’affiche »), un crédit solaire et solidaire de 40 M€, les bons chiffres de l’immobilier d’entreprise, et Saipol qui envoie du lourd sur le port de Sète (en « Décodage »), comment Toujust compte mettre le bazar dans la distribution (en « Trois questions à… »), un « On s’en fout » très géographique (votre « HV Touch »), et plein d’autres palabres urbaines.
Courage et chocolat !

lire plus

Même pas peur

L’IUT de Béziers crée une licence Robotique et IA (décidément), un nouveau président à IRDI, Ben Sormonte triomphe à New York avec son concept ‘Maman’ (‘À l’affiche’), blocage sur le poste de DG à la CCI Gard, pourquoi nous avons adoré tester Millésime Bio et affronter la tempête de neige dans l’Aude (‘Décodage’), des vœux pas pieux (‘Zoom’), Idec Grand Sud dévoile son projet à Saint-Roch (‘ça pousse’), et plein d’autres palabres urbaines. Les Indiscrétions du 23 janvier sont en ligne.
Courage et chocolat !

lire plus

Il ne lâche rien

Hubert, Montpelliérain depuis 40 ans (avec quelques infidélités londoniennes et parisiennes), est diplômé du Centre de Formation des Journalistes Paris (2001). 

Lire plus
Signes distinctifs sur sa carte de presse 95598, la quête de clarification et de saine problématisation, dans un monde souvent entravé par les acronymes abscons, la langue de bois, les approximations et les infox. Hubert a été auditeur de la session 2019-2020 du Chede (cycle de hautes études pour le développement économique). Un réseau national constitué de chefs d’entreprise, élus, préfets, hauts fonctionnaires, cadres de collectivités…, précieux. Avant de jouer sa partition, il a fait ses gammes pendant 18 ans (2001-2019) à La Lettre M, média économique régional de référence. Il y a commencé stagiaire, avant d’évoluer au fil des ans jusqu’au poste de rédacteur en chef, contribuant activement au développement du titre à Toulouse entre 2015 et 2018.

Heureusement qu’elle est là

Francilienne, résidant à Montpellier depuis 2018 et diplômée de Sup de Com’ Montpellier (2020), Sarah a rejoint Agencehv en CDI début octobre 2020.

Lire plus
Ses missions : rédaction d’articles sous l’autorité de Hubert Vialatte, veille média, structuration de la stratégie et de l’organisation, création graphique, mise en page, social media management, mise en ligne et promotion des Indiscrétions. Sarah porte un intérêt au métier de journaliste. Son mémoire de fin d’étude porte ainsi sur le thème « L’impact de l’Intelligence Artificielle sur la presse en ligne et le journalisme ».

Amélie dite « de Cazilhac »

En stage, de mars à septembre 2021, chez Agencehv, Amélie Cazalet poursuit son chemin en alternance en marketing et communication, toujours au sein de l’agence.

Lire plus
Originaire des Cévennes, plus précisément de Cazilhac (d’où « Amélie de Cazilhac », on trouve que ça sonne bien), elle est actuellement en Master 2 Marketing, Médias et Communication à Montpellier Management (Université de Montpellier).

L’experte, de Paris à Palavas

Diplômée de l’université de Montpellier en science politique, et forte d’une expérience de 10 ans dans le secteur de la communication et de l’événementiel, Fanny Bessière est cheffe de projet au sein d’Agencehv.

Lire plus
Rédaction, communication, préparation d’évènements, partenariats… Elle accompagne l’agence dans ses nombreux développements. D’origine francilienne, elle est tombée sous le charme de la douceur de vivre à Palavas-les-Flots il y a plus de 13 ans. Pour ne plus repartir.
Share This