Une glace à PalavasSemaine du 5 juillet 2021

LES INDISCRÉTIONS

Vos 5 minutes business en Occitanie

Suivez Les Indiscrétions sur les réseaux sociaux :

À l'affiche

À l’affiche

9

Parce qu’elles et ils le valent bien

Cédric Grail, ACM Habitat / Serm

L’actuel directeur général du bailleur social ACM Habitat est nommé par Michaël Delafosse, maire PS de Montpellier et président de Montpellier Méditerranée Métropole (3M), préfigurateur de la fusion entre ACM Habitat, la Serm-SA3M et sa filiale Énergies du Sud, apprend-on ce lundi auprès de 3M. ACM Habitat et la Serm-SA3M emploient environ 500 salariés. Pour l’heure, Christophe Pérez est toujours directeur général de la Serm-SA3M. Une nouvelle gouvernance sera mise place fin 2021-début 2022.
Michaël Delafosse, maire de Montpellier, annonce ce 5 juillet « le lancement d’une profonde mutation de l’organisation de l’action publique, pour une nouvelle architecture institutionnelle, plus lisible et efficiente, au service des priorités de ce mandat : accélérer la transition écologique, renforcer les solidarités et la qualité de vie de nos concitoyens, réussir la relance économique post-Covid, renforcer l’attractivité économique du territoire ». Cette nouvelle architecture, conduite par Olivier Nys, directeur général des services, repose sur 3 piliers : fusion de la Serm-SA3M et d’ACM Habitat, la future entité commune étant adossée à la surface financière d’1 Md€ du bailleur social ; Transformation de la TaM en société publique locale (SPL), au lieu de son statut actuel de société anonyme d’économie mixte locale, qui « limite ses capacités d’action et induit des fragilités juridiques » ; réorganisation des services des deux collectivités, Ville et Métropole.
Cette évolution doit lever « de nombreux freins organisationnels qui ralentissent l’action publique et nuisent à l’intérêt général : manque de transversalité et de lisibilité, complexité des procédures, multiplicité des acteurs… »
Dans cette nouvelle organisation, Cédric Grail se voit confier une mission simple : « Accélérer. » Sur beaucoup de points, sur lesquels les professionnels de l’acte de bâtir piaffent d’impatience : « accélérer la production de logements et de logements sociaux, accélérer la livraison de Zac, développer l’urbanisme transitoire en transformant rapidement les friches industrielles et les zones délaissées, accélérer la transition climatique par des cahiers des charges plus exigeants (intervention de M.Delafosse lors du Lab Immo Midi Libre du 30 juin) ». Il s’agira de créer « la ville du quart d’heure, en développant les quartiers mixtes avec du logement, des commerces, des équipements publics et de l’activité économique », de « renouer avec la créativité architecturale » et de découper les Zac en opérations d’aménagement « à taille humaine, en créant des quartiers avec une âme ».
Après un an d’exercice du pouvoir, le constat du maire-président sur l’organisation interne de la Ville et de la Métropole est au vitriol. « Au sein de l’administration, l’actuelle organisation pyramidale, stratifiée en 45 divisions, aboutit à une organisation en silos étanches et un manque de transversalité. La mutualisation inachevée Ville/Métropole n’a pas permis d’instaurer une culture commune, avec des fonctions ressources éclatées et insuffisantes. » Une logique de « groupe », unissant l’administration et ses satellites, prévaudra désormais. M.Delafosse annonce une organisation « resserrée, cohérente dans ses blocs de compétences, plus équilibrée en termes d’effectifs ». La nouvelle organisation reposera sur deux piliers : 3 directions générales (qualité des services à la population ; Aménagement et développement équilibrés du territoire ; Performance et transformation de l’administration) et 20 pôles.

Pierre Fournel, cabinet de Carole Delga

Il est le nouveau directeur de cabinet de Carole Delga, réélue présidente de la Région Occitanie ce 2 juillet. Il était auparavant secrétaire général du cabinet de Carole Delga, spécialisé sur les questions de transports. Il succède à Laurent Blondiau, qui était directeur de cabinet depuis janvier 2016 et sa première élection à la présidence de la Région Occitanie, tout juste créée à l’époque. Pierre Fournel a aussi été directeur général puis secrétaire général de la Licra (Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme) entre 2007 et 2012, avant de s’engager, à partir de 2013, comme conseiller politique au cabinet du président de l’ex-Région Languedoc-Roussillon : Christian Bourquin, puis Damien Alary, puis Carole Delga sur la Région Occitanie. Laurent Blondiau, qui ne souhaitait pas repartir pour un tour, n’a pas encore pris sa décision sur son avenir. « J’y réfléchis, avec Carole Delga, dans les prochaines semaines », indique-t-il aux Indiscrétions.

Hugues Moutouh, préfecture de l'Hérault

Le préfet de l’Hérault, Jacques Witkowski -58 ans- arrivé le 26 août 2019, prendra ses nouvelles fonctions à la préfecture de Seine-Saint-Denis, à Bobigny (93) le 19 juillet. C’est l’actuel préfet de la Drôme, à Valence, Hugues Moutouh -54 ans- qui va lui succéder dans l’Hérault. 
Diplômé de Sciences Po Bordeaux, Hugues Moutouh a été, de 2009 à 2012, préfet de la Creuse, puis conseiller pour les affaires juridiques à la Présidence de la République et conseiller spécial auprès du ministre de l’Intérieur. Il a été, depuis 2017, président de Kaïros Advisory, cabinet de conseil en management de la réputation pour les entreprises et dirigeants.

Alain Ayala, Partitio

Acteur majeur en infogérance en cloud privé et sur la gestion de contenu d’entreprise, le Toulousain Partitio a su se faire une place aux côtés des plus grands en anticipant depuis 2003 les problématiques du lendemain. Après une période de crise sanitaire qui a apporté son lot de bouleversements, Alain Ayala, dirigeant de Partitio, revient sur le développement de la société, ses actualités, et évoque les tendances et les enjeux du marché pour les années à venir. L’article est à retrouver ici

Ce contenu a été rédigé en partenariat avec Mid e-news, l’actualité numérique du sud-ouest.

Jalil Benabdillah, Région Occitanie

Le dirigeant de SD Tech (expert des poudres fines, Alès), sans étiquette politique, est nommé vice-président de la Région Occitanie, délégué à l’Économie, à l’Emploi, à l’Innovation et à la Réindustrialisation. Une vaste délégation pour l’ancien élu cévenol, qui a quitté Alès Agglomération pour rejoindre Carole Delga avant le lancement de la campagne des élections régionales.
La Toulousaine Nadia Pellefigue (PS), qui a eu la vice-présidence Développement économique, Innovation, Enseignement supérieur et Recherche entre 2016 et mi-2021, est quant à elle nommée vice-présidente déléguée à l’enseignement supérieur, à la Recherche, à l’Europe et aux Relations internationales. Son ancienne vice-présidence a donc été scindée en deux. Les 13 autres vice-présidences sont à découvrir ici.

Nicolas Ceysson, Cogedim

Il vient d’être nommé directeur régional de Cogedim LR, succédant à Philippe Vezinet. Il était au poste de directeur de la production de Cogedim depuis septembre 2018.
Il évolue depuis 2010 dans le secteur de l’immobilier à Montpellier, en tant que chef de programmes à Edifier jusqu’en 2014, puis directeur de programmes et d’agence de AFC Promotion, de 2015 à 2018. Nicolas Ceysson est également vice-président de la FPI Occitanie Méditerranée (président : Laurent Villaret, réélu ce 6 juillet) depuis septembre 2018.

Stéphanie Tamas, Région Occitanie

Elle devient chargée de mission Fonds Européens à La Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, avec pour rôle la gestion, l’instruction et l’analyse des demandes faites par les porteurs de projets régionaux, dans le cadre des Programmes opérationnels LR et MP, du FEDER (Fonds européen de développement régional) et du FSE (Fonds social européen).
Au service de la Région Occitanie depuis 16 ans, elle a été présidente de la section du Syndicat National des Territoriaux (SNT). Stéphanie Tamas est également présidente de l’association Toastmasters Montpellier Les mots Passants (22 membres), qui propose un entraînement pour la prise de parole en public.

Thomas Ricard, Ville de Carcassonne

Anciennement directeur de cabinet de l’agglomération Béziers Méditerranée de 2019 à 2020, puis directeur général adjoint au maire de Carcassonne de 2020 à 2021, Thomas Ricard est nommé directeur général des services de la cité audoise depuis juin.

Marc Bantouré, Auchan Sète

Il devient le nouveau directeur d’Auchan Sète, remplaçant Alain Guichard, à ce poste depuis 19 ans et partant à la retraite.
Marc Bantouré est un habitué de l’enseigne, y travaillant depuis 28 ans, dans les magasins de Martigues, Béziers, Perpignan, Pérols, Sète durant dix ans en tant que contrôleur de gestion. Il a également été directeur adjoint pendant 4 ans à Pérols. Le magasin de Sète ne lui est pas inconnu, puisqu’il a été successivement chef de rayon et chef de section dans ce magasin. « Je connais bien le magasin, les équipes, qui sont stables ici, le contexte », confie-t-il à Midi Libre, à lire ici.

Emmanuel Thomas, Axelis-Energies

Il vient d’être élu directeur général d’Axelis-Energies (Vic-la-Gardiole et Hyères), intégrateur en sécurité et télécommunications du sud de la France (Régions Occitanie et Provence-Alpes-Côte d’Azur). Il a rejoint l’entreprise il y a un an, en tant que chargé d’affaires.

Daniel Dias, Agefiph, Philippe Pacheu, DG de Promologis

Daniel Dias (à gauche sur la photo), délégué régional Occitanie de l’Agefiph (Association pour la gestion du fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées), et Philippe Pacheu (à droite sur la photo), directeur général de Promologis, bailleur social en Occitanie, officialisent ce 6 juillet leur partenariat et la signature d’une convention nationale « Handi Cap Promologis », qui court sur trois ans. Objectif : réaliser un diagnostic complet pour identifier les leviers et les freins existants, pour développer des actions en faveur des personnes en situation de handicap. L’engagement financier de Promologis porte sur un montant de 212.000 €, dont près de 76 k€ pris en charge par l’Agefiph. Parmi les actions : refonte des entretiens annuels pour intégrer le sujet du handicap ; Politique d’achat responsable pour permettre une plus grande ouverture aux prestataires handicapés, y compris free-lance ; Accompagnement au maintien dans l’emploi pour les salariés confrontés à la survenance d’un handicap. D’ici 2024, Promologis prévoit d’ouvrir 8 de ses 22 nouveaux postes à des personnes en situation de handicap. Les campagnes de recrutement s’appuieront sur des sites d’annonces dédiés tel que Talent Handicap, ainsi que sur des forums spécialisés. Le partenariat avec le Stade Toulousain Handisport sera renforcé. En Occitanie, Promologis, adossé au Groupe Action Logement et à la Caisse d’Épargne Midi-Pyrénées, gère 28.400 logements locatifs et 7.100 lots de copropriétés, et emploie 400 salariés.

Geoffroy Roux de Bézieux, Medef

Le patron des patrons français investit dans Bienmanger.com, épicerie en ligne lozérienne. Roux de Bézieux le Parisien ferait-il un caprice rural post-Covid 19 ? Pas du tout. Ce n’est pas un coup d’essai pour lui, puisqu’il a déjà investi dans une société spécialisée dans la vente de matériel de pêche à la carpe, basée à Lavelanet, au fin fond de l’Ariège. Sophie Garcia, présidente du Medef Occitanie et membre du conseil exécutif et du bureau national du Medef, nous en dit plus sur les dessous de cette drôle d’histoire, dans ToulÉco, à lire ici.

Décodage

Décodage

9

On perce le coffre-fort

On le connaîtra demain. Quel sera le cabinet d’architecte lauréat du futur campus de Montpellier Business School, dans la Zac Cambacérès (gare TGV) ? Verdict ce mardi 6 juillet en milieu de journée. « Le communiqué partira juste après la fin du jury, entre 12h30 et 13h », indique le service communication de la CCI de l’Hérault (président : André Deljarry). Les quatre finalistes : Renzo Piano Building Workshop ; Kengo Kuma & Associates ;  Fontès Architecture ; AIA Architectes.

Toulouse inspire l’Aude. Ce 12 juillet, restitution des travaux réalisés par les chefs d’entreprise audois dans le cadre de la démarche Cœur d’Occitanie, en présence de Thierry Bonnier, préfet de l’Aude, et Didier Codorniou, inamovible vice-président de la Région Occitanie, à Port-la-Nouvelle. Cœur d’Occitanie est né « de la volonté partagée et inédite des présidents des communautés d’agglomération et des communautés de communes audois de confier le projet de développement économique du territoire, de Toulouse à la Mer, à ceux qui y œuvrent chaque jour : les chefs d’entreprise », précise l’association.
Cette commission s’est inspirée des travaux conduits par la métropole toulousaine (preuve que l’Aude est plus tournée vers Toulouse que vers Montpellier) et la Région Occitanie dans le cadre du programme d’actions « Toulouse, Terre d’Avenir » pour faire émerger 4 axes stratégiques : devenir un centre reconnu de « l’agriculture innovante, plus verte, digitale et directe vers les consommateurs ; Développer le tourisme international de demain, plus responsable, humain et d’expériences ; Créer un pôle intelligence et formation ; Renforcer l’attractivité du territoire. »

Urbanisme. Mieux répartir la croissance démographique en prévoyant des aménagements urbains au-delà de la métropole de Montpellier – la Ville de Lunel sera invitée sur le stand de Montpellier Méditerranée Métropole lors du prochain Mipim, salon des professionnels de l’immobilier, à Cannes -, des promoteurs invités à innover davantage – exemple d’appel à consultation bientôt lancée : un restaurant avec roof-top au-dessus de l’office de tourisme, place de la Comédie -, l’annonce d’une refonte imminente de la gouvernance de l’urbanisme, l’importance d’introduire des solutions digitales dans les logements, l’inclusion numérique pour que l’apport du digital dans l’immobilier concerne aussi les copropriétés anciennes et les personnes moins connectées… Michaël Delafosse, maire de Montpellier et président de 3M, est intervenu le 30 juin lors du Lab Immo de Midi Libre, 2 heures durant. On revient dessus dans Midi Libre, à lire ici.
Originalité de cette animation : ce sont les professionnels du secteur* qui ont posé leurs propres questions à l’élu. Le replay de l’événement est disponible ici.
* Chambre des Notaires de l’Hérault, M&A, Promeo, GGL, Kaufman&Broad LR, Village by CA Languedoc (Crédit Agricole du Languedoc), SBA, French PropTech et Digital 113. 

Travailleurs détachés : les chiffres-clés. Les travailleurs détachés se retrouvent à 34 % dans l’industrie, 34 % dans la construction, 20 % dans les services et 9 % dans l’agriculture, indique une étude de la Dares, publiée le 30 juin. C’est à lire ici.

Patron invisible. Les Échos ouvrent cette semaine la série nationale « Patrons invisibles », avec un dirigeant d’ici, qui a accepté de nous répondre. Une première que nous ne manquerons pas de partager sur nos réseaux, car en plus de l’avoir interviewé, ce qu’il dit est passionnant ! (car oui, ça peut arriver d’avoir un mal de chien à avoir quelqu’un, pour que, au final, le contenu de l’entretien soit totalement creux).

Architectes. Quelques beaux marchés de maîtrise d’œuvre viennent d’être attribués. Atelier Perrin François Seidel (Montpellier) remporte le concours de maîtrise d’œuvre pour la rénovation des amphithéâtres 1,2 et 3 de l’Université Paul Valéry (Montpellier 3). Montant du marché : 300.000 euros. Le cabinet Gaxieu (agence de Béziers) remporte la maîtrise d’œuvre pour l’aménagement des allées Paul-Riquet à Béziers (144.991 euros). À Alès, Rudy Ricciotti (mandataire solidaire), associé à SARL Lamoureux, Ricciotti Ingénierie, Energie R, R2M, Rouch Acoustique et Stoa, remporte le marché de réhabilitation et de modernisation des halles de l’Abbaye d’Alès (76.600 euros).

Fan du Tour. Réélection, ce vendredi 2 juillet, de Carole Delga (PS), à la présidence de la Région Occitanie, par 109 voix contre 28 à Jean-Paul Garraud (RN). Les élus LR ont voté blanc. L’élue entend lancer rapidement « la marque territoriale Pays Catalan et l’aide à la garde d’enfants et aux transports pour les personnes en formation ».
Son analyse, sans concession, sur les enjeux du mandat à venir, qui durera presque 7 ans, la prochaine élection étant fixée à mars 2028 : « Aujourd’hui, le contexte est très particulier. Ce n’est pas un mandat où on peut dire que ça va dérouler. Nous devrons relever le défi de la sortie de crise sanitaire, mettre en place des aides pour les entreprises alors que ces aides ne seront pas toutes au même niveau, de la part de l’Etat, selon les secteurs. Par ailleurs, la pauvreté augmente et le lien social se désagrège. »
Info principale, Delga est fan du Tour de France cycliste, qui arrive jeudi dans la région. Elle assistera d’ailleurs à 3 des 7 étapes traversant la région, et elle les connaît par cœur : « Céret-Andorre, Andorre-Saint-Gaudens et Muret-Saint-Lary », décrit-elle, comme si elle y était déjà. 

Le sport la porte. Carole Delga aime à s’entourer d’anciens sportifs de haut niveau, dont pas mal de rugbymen : les Toulousains Yannick Jauzion et Christophe Manas, et bien sûr l’Audois Didier Codorniou. Patrice Canayer, actuel manager-entraîneur du Montpellier Handball (multi-champion de France et 2 fois vainqueur de la Coupe d’Europe), l’a également rejoint. À la question « Que vous apportent ces anciens sportifs de haut niveau, ou ces managers ? », l’élue PS répond : « Ils m’apportent leur rapport au collectif, à la difficulté, ils ont un regard différent sur la cohésion de groupe, savent être très fédérateurs dans la difficulté. Ils sont des catalyseurs d’énergie positive. »

Un si bel hommage… Pourquoi le sociologue et penseur Edgar Morin, qui fête ses 100 ans le 8 juillet, rejoignant Pierre Soulages dans le clan des merveilleux centenaires d’ici, a posé ses valises à Montpellier, en 2018 ? « Je suis né à Paris, j’y ai passé une jeunesse populaire à Ménilmontant, puis des années merveilleuses après-guerre, explique-t-il dans Midi Libre, ce 4 juillet. Mais ce Paris s’est beaucoup déshumanisé et anonymisé. La pollution est énorme. Les gens ne se saluent plus dans la rue. À Montpellier, j’ai retrouvé une forme de convivialité dans le quartier piéton que j’habite (dans l’hypercentre, note), un esprit de village. Les murs ne sont pas souillés par la publicité, les gens marchent d’un pas tranquille, les conversations sont faciles. Il était important, pour les dernières années de ma vie, de retrouver ici une atmosphère que j’ai aimée. »

Appel à projet. Mandatée par les villes de Gignac et Clermont-l’Hérault, l’association Initiative Cœur d’Hérault lance un Appel à Projets (AAP) pour installer de nouveaux commerces et services dans les deux centres-villes. Dans le cadre de cet AAP, Initiative Cœur d’Hérault propose un accompagnement personnalisé par une équipe de 30 professionnels (chef d’entreprises, consultants, financiers, experts comptables), une avance remboursable jusqu’à 25.000 €, une visibilité et une communication ainsi qu’une intégration au Club E, le club des entrepreneurs donnant accès à des formations.
Pour candidater : Infoline 04 34 26 26 64 ou en ligne via ce formulaire. Clôture des inscriptions, le 15 octobre.

Reprise de l’activité en chiffres. L’Insee et la Direction régionale de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (Dreets) ont réalisé, en partenariat, la première édition du tableau de bord de suivi de la reprise d’activité en Occitanie. Destiné à paraître tous les mois, ce tableau de bord présente différents indicateurs économiques et sociaux permettant de mesurer l’impact de la crise sanitaire et de déceler les signes de reprise de l’activité en Occitanie et dans ses départements. Les indicateurs sont classés en quatre thématiques : production-activité, consommation-épargne, emploi-chômage et impacts sociaux. Disponible au niveau régional dans sa forme commentée et à l’échelle des 13 départements, il est consultable en ligne sur insee.fr et sur le site de la Dreets.

Sevrage tabagique. La société biopharmaceutique NFL Biosciences lève 5 M€ dans le cadre de son introduction en bourse sur Euronext Growth Paris. Les fonds levés lui permettront d’accélérer son développement avec la réalisation de l’étude de phase II/III de son candidat médicament NFL-201 et NFL-301, pour le sevrage tabagique (article paru dans Les Échos à (re)lire ici. Des recrutements seront également effectués.
Cette levée de fonds a été réalisée par le biais des actionnaires historiques, d’investisseurs institutionnels ainsi que de particuliers.

Chirac en bord de mer. Ce samedi 10 juillet, aura lieu l’inauguration du nouveau front de mer de La Grande-Motte, baptisé Promenade Jacques-Chirac. Pour l’occasion, sa fille Claude Chirac se rendra sur place, accompagnée de Stéphan Rossignol, maire LR de La Grande-Motte, pour dévoiler la plaque. La journée sera rythmée, à partir de 11h, par des animations et des activités festives et sportives (billard géant, beach volley, etc.). Des photographies de l’ancien chef d’Etat, décédé en 2019, seront exposées du 10 juillet au 30 septembre, au parking du Forum.

Cluster textile. Le nouveau cluster régional pour l’économie textile circulaire Recycl’Occ Textile est lancé le 1er juillet, lors des Rencontres Recyclage et valorisation des matériaux.
Le cluster a vu le jour le 16 avril, suite à une mobilisation des acteurs de la filière TLC (Textile – Linge de Maison – Chaussure). Plus de 30 acteurs du secteur ont contribué à sa création, dont 18 membres qui ont été élus au conseil d’administration pour conduire le développement du cluster sous la présidence de Mickael Marras, co-fondateur de JVS Textiles Perpignan.
Les objectifs de Recycl’Occ Textile seront d’identifier des activités connexes pouvant contribuer au développement des membres ; accompagner les membres dans le développement de nouvelles activités ; rechercher de nouveaux débouchés aux textiles usagés ; récupérer les invendus des marques et les répartir entre les membres ; soutenir le développement de nouvelles boutiques de vente dans les zones non couvertes ; identifier de nouvelles solutions de vente.
En amont de sa création, une étude-action a été engagée en janvier 2020 avec le soutien de la Région Occitanie de près de 20.500 €, et de l’Ademe La Région a également apporté une aide de 10.000 € à la Fédération des entreprises d’insertion, pour commencer l’accompagnement du développement des activités identifiées. Des projets d’actions sont déjà en cours de développement, à retrouver ici.

Plus de décodages ici

Pays d’Oc. Ce lundi 5 juillet se tient l’assemblée générale du syndicat des Producteurs de Vin de Pays d’Oc, au palais des congrès de La Grande-Motte. Trois thématiques abordées : l’évolution des partenariats Amont-Aval (contractualisation pluriannuelle), la Campagne estivale Pays d’Oc IGP à la conquête des restaurants du Languedoc-Roussillon, le prévisionnel d’actions 2022 (le Club CHR), et « Manger et boire local » vu par les consommateurs, avec l’intervention de Jacques Garcia de l’Association de défense, d’éducation et d’information du consommateur d’Occitanie.
Ce syndicat, créé il y a 30 ans, réunit 20.000 vignerons du Pays d’Oc. 58 cépages sont autorisés par le label Pays d’Oc IGP, et représentent 120 000 hectares de vignes.

Acquisition. Le 1er juillet, FDI Groupe (Montpellier, 205 salariés) fait l’acquisition de l’agence immobilière 114 (Baillargues), sous l’enseigne commerciale FDI Services Immobiliers. Plusieurs objectifs à travers cette opération : se déployer sur le secteur Est de Montpellier et se développer sur le marché de la villa et la maison de ville pour étendre l’offre. À terme, l’agence FDI Services Immobiliers réunira les services immobiliers Syndic-Transaction-Gestion-Location (Habitation et Entreprise) proposés par les filiales FDI ICI et FDI GACI.

… Et un Si Grand Soleil. La série culte de France Télévisions (4,9 millions de téléspectateurs, quand même) tournée à Montpellier devient un incontournable de l’office de tourisme métropolitain de la ville. Des goodies à l’effigie de la série sont proposés aux touristes : sacs, mugs, magnets… « Les touristes en demandaient ! », s’amuse Valérie Paduano, responsable du service presse et relations publiques. Autre actualité, le lancement, à partir de mi-juillet, d’une visite guidée qui mêlera des scènes de la série et des éléments historiques de la ville. Cette visite viendra compléter des dépliants (celui de la 3e saison est en préparation) indiquant les lieux des scènes cultes à découvrir en flânant en ville. Dans l’office de tourisme, on peut retrouver la décoration du bureau du zoo, en condition de tournage, avec les spots qui vont bien. « Cela a été un travail de plusieurs mois avec la production. C’est un échange de visibilité, non monétisé », confie-t-elle. Mais les séries grand public sont comme la publicité : tout y est toujours merveilleux, contrairement à la vraie vie. « Des touristes, friands d’Un Si Grand Soleil, viennent nous voir car ils croient que la place de la Comédie donne sur la mer. » Il faut alors leur expliquer qu’on peut presque y aller en tramway, à condition d’aimer marcher à partir de Pérols.

Santé au travail. Spécialisé dans l’adaptation des postes de travail et la fabrication de sièges et d’exosquelettes, ErgoSanté (Anduze – Gard) annonce le 6 juillet avoir levé 3 millions d’euros auprès du fonds Mutuelles Impact. La PME veut démocratiser les exosquelettes. Pour ErgoSanté, cette levée financera ses capacités de production et de recyclage de sièges de bureaux (une nouvelle activité), sa croissance à l’international… L’opération est aussi pour la PME une ouverture sur l’univers mutualiste qui constitue un réservoir de synergies commerciales, alors qu’elle ouvre sa 17e agence à La Réunion.
Autre actualité, le lancement de LEA, une application d’intelligence artificielle gratuite qui permet d’analyser les mouvements du corps. L’utilisateur filme les mouvements, et un rapport synthétique, comparant les angulations avec les standards ergonomiques, est produit directement. Disponible gratuitement, ce service cible « les infirmiers et médecins du travail, les managers, les ergonomes… Il leur permet de comprendre ce qui dysfonctionne sur un poste de travail et la typologie de risques encourus », explique Samuel Corgne, PDG. La Mutualité française est intéressée pour distribuer LEA auprès de sa clientèle business. Pourquoi proposer ce service gratuitement ? « Nous affinons notre compréhension du marché, pour mieux faire mouche avec nos solutions », complète Samuel Corgne. Plus pour Les Échos, à lire ici.

Pas abandonné. Michel Harrouy, nouveau maire de Frontignan, n’abandonne pas le projet de transfert de la gare de Frontignan. Un transfert « de seulement 400 mètres, mais qui changent tout, car la configuration de la gare actuelle est très contrainte en termes de stationnement. Impossible de la transformer en pôle d’échanges multimodal (PEM) », confie-t-il aux Indiscrétions. Le comité de pilotage doit être lancé en septembre, pour étudier un transfert sur l’ancien site Mobil, dépollué. Le dossier est entre les mains de l’Arac et de Territoires 34. Le futur PEM, avec une double-entrée, et des capacités importantes de parking, « capteraient les populations de Balaruc, de Vic-la-Gardiole, de Mireval… », ajoute l’élu. Qui espère que ce projet à 25 M€ sera inscrit dans le prochain Contrat de Plan État-Région 2021-2027.

Choose France, en Occitanie aussi. Deux des 22 « nouveaux projets d’investissements étrangers » annoncés lors de Choose France le 28 juin ont pour terre d’attache l’Occitanie : le constructeur ferroviaire espagnol CAF injecterait 25 M€ dans son usine de Bagnères-de-Bigorre (fabrication et maintenance de rames de trains, métros et tramways) et à Toulouse, indique La Lettre M. Selon l’Élysée, cela créerait 200 à 250 postes d’ici à 2026. Le groupe Mars consacre quant à lui un programme de 46 M€ pour Royal Canin (8.000 salariés dont 1.600 en France, siège mondial à Aimargues). Royal Canin précise que près de 10 M€ seront injectés dans l’usine, 6 M€ dans les laboratoires et 6,5 M€ dans des « projets divers » à Aimargues, le solde allant à l’usine de Cambrai (Nord). 

Hors clivages. Seraient-ils tous d’accord ? Jean-Luc Moudenc, président LR de Toulouse Métropole, attire trois nouveaux élus toulousains, de bords politiques différents du sien, dans son « Pacte d’orientation pour Toulouse Métropole ». Il s’agit de Michel Beuillé, maire d’Aussonne (apparenté PCF), Albert Sanchez, maire de Cugnaux (Génération.s) et Ana Faure, conseillère municipale de Cugnaux (sans étiquette). 110 élus métropolitains sur 133 ont désormais signé ce document, indique Toulouse Métropole ce 5 juillet. 

Petites Villes de demain sur leur 31. 18 « Petites Villes de demain »* de la Haute-Garonne, appartenant à 10 communautés de communes engagées dans une démarche de revitalisation, travaillent à élaborer leur projet, pour aboutir, d’ici à 18 mois, à une convention cadre valant convention d’opération de revitalisation du territoire (ORT), apprend-on lundi auprès de la préfecture de région Occitanie. Parmi les démarches engagées : 6 chefs de projets recrutés ; diagnostics commerciaux post-crise ; Appuis à la création de la plateformes e-commerces ; Études pré-opérationnelles préalables au lancement d’une opération programmée d’amélioration de l’habitat – Renouvellement urbain (OPAH – RU), pour quantifier les besoins en termes de rénovation et d’amélioration de l’habitat sur leur territoire. Partenaires locaux : services de l’État en Haute-Garonne, Région Occitanie, département de la Haute-Garonne, Banque des Territoires, Établissement public foncier d’Occitanie, Fondation du Patrimoine.
* Cadours, Grenade-sur-Garonne, Fronton, Villemur-sur-Tarn, Caraman, Villefranche-de-Lauragais, Cazères-sur-Garonne, Martres-Tolosane, Rieumes, Carbonne, Auterive, Aurignac, Boulogne-sur-Gesse, Lisle-en-Dodon, Aspet, Salies-du-Salat, Saint-Martory, Bagnères-de-Luchon.

Fintech. Netheos, fintech montpelliéraine créée en 2003 et spécialisée dans la souscription à distance, lance une filiale entièrement dédiée à la vérification des identités en ligne. 30 emplois sont créés. Un business en plein boom, avec la digitalisation du quotidien. « Les banques ou assurances opèrent de plus en plus à distance : ouverture de comptes, souscription d’un prêt, d’une assurance… », explique Olivier Détour, CEO. Plus à lire dans Hérault Tribune, ici

L’Europe aime les microalgues. Microphyt (production d’ingrédients actifs naturels à base de microalgues) lance la construction d’une bioraffinerie de microalgues. Le projet européen, d’une durée de 4 ans, est doté d’une subvention de 15 millions d’euros. Piloté par Microphyt, ce programme a été sélectionné par la Commission européenne et le Consortium des Bio-industries. Objectif : répondre à la demande croissante des secteurs du bien-être et de la nutrition. Avec cette bioraffinerie de microalgues, la capacité de la plateforme de Microphyt sera multipliée par 5. Microphyt emploie 35 salariés, et a levé 28,5 M€ en juin 2019. Quatre nouveaux ingrédients naturels sont en préparation pour 2022-2023.  

Montpellier Capital Risque : qui veut lever des millions ? 13 start-up montpelliéraines participent, ce 1er juillet, à Montpellier Capital Risque « Pitch and win by Bpifrance ». Parmi les start-up venues pitcher pour lever des fonds : Beoga (communautés énergétiques en autoconsommation collective, montant recherché : 1 M€), Bipsoin (plateforme de mise en relation et de gestion RH à destination des établissements sanitaires et médico-sociaux, montant recherché : 1,5 M€), Ecoclimasol (solutions digitales pour les assureurs et producteurs du secteur agricole, montant recherché : 500 k€), Inzpok (solution familiale pour un e-commerce inclusif, permettant aux enfants de découvrir la e-consommation ; Montant recherché : 400 k€), Kinvent (application pour évaluer et entraîner les patients contre les problèmes musculo-squelettiques, montant recherché : 5 M€), Kalya (800 k€), Merox (solutions Saas B2B de cybersécurité, montant recherché : 1 M€), Monsieur Barbier (produits de soin naturels, végans et sensoriels pour hommes, montant recherché : 1 M€), Nov&Sat (litière connectée, montant recherché : 1,5 M€), Nenuphar (production de microalgues, montant recherché : 900 k€), Poligma (aides à la décision politique, montant recherché : 600 k€), Virdys (visualisation 3D en temps réel, montant recherché : 1,5 M€), Uvoji (systèmes de désinfection par Led UVC, montant recherché : 3,5 M€), Ventum Biotech (produits de décontamination, montant recherché : 1,2 M€).

Design. Plongée passionnante dans l’univers de la marque Focus (Viols-le-Fort, Hérault), emblème des cheminées contemporaines design, avec notamment le Gyrofocus, créé dès 1968 par Dominique Imbert. Plaisir d’avoir animé pour Focus trois tables rondes, ce 1er juillet, sur le thème : « Le nouveau règlement européen Ecodesign 2022 concerne les appareils de chauffage à bois. Comment Focus relève ce défi ? » Avec, en plateau (Studio PM, Castelnau), des témoignages d’experts du design et de la décoration, d’architectes, et de l’équipe dirigeante de Focus. Merci à Just Happiness (Grabels) pour l’accompagnement dans cette mission menée tambour battant ! À visionner ici.

Centre d’affaires. Ce mercredi 30 juin, Franck Proust, président de Nîmes Métropole a présenté le projet de construction d’un centre d’affaires qui prendra place sur l’actuel site de l’École pour les études et la recherche en informatique et électronique (Eerie), au parc Georges Besse. Le groupement Holding Tissot (Nîmes) et GGL Groupe (Montpellier) réalisera les travaux, prévus au 1er trimestre 2022. Pour Les Échos, à lire ici.

Accompagnement. L’UIMM Gard-Lozère accompagne les entreprises gardoises du nucléaire pour qu’elles profitent du plan de relance. Pour Les Échos, à lire ici.

Unesco. Le 24 juin, Jean-Paul Fournier, maire LR de Nîmes, et Mary Bourgade, adjointe déléguée à l’Inscription à l’Unesco et au Patrimoine antique, ont rencontré Roselyne Bachelot au Ministère de la Culture, à Paris. La ministre a donné son feu vert au nouveau dossier de candidature au patrimoine mondial de l’Unesco centré sur « La Maison Carrée de Nîmes ». Toulouse et Montpellier (pour sa Faculté de Médecine) veulent aussi en être, sachant que les places sont rares. Pour Les Échos, à lire ici. La dernière démarche avait échoué, en 2018.

3 questions à

3 questions à

9

Jérôme Jeanjean, avocat spécialisé dans l’urbanisme, l’immobilier et le droit public (cabinet SVA, Montpellier)

« Pour un PLU il faut associer au maximum la population »

Jérôme Jeanjean, avocat spécialisé dans l’urbanisme, l’immobilier et le droit public (cabinet SVA, Montpellier), livre ses conseils aux élus en matière de plans locaux d’urbanisme.

Chaque commune doit, depuis fin 2016, avoir un PLU soit nouveau, soit révisé. Que se passe-t-il pour les communes qui ne sont pas dans cette situation ?
J.Jeanjean. Elles tombent sous le coup du règlement national d’urbanisme (RNU). C’est souvent le cas de communes rurales, qui ont moins de pression foncière et démographique. Mais c’est une situation inconfortable : les élus qui s’y trouvent ne maîtrisent plus la délivrance des autorisations d’urbanisme, et doivent codécider avec le préfet. Autre contrainte : ils ne peuvent construire que dans les parties actuellement urbanisées. Concrètement, un lotissement ou une Zac ne peuvent pas être réalisés en RNU.

Quelles sont les procédures permettant de faire évoluer un document d’urbanisme ?
La révision porte sur la totalité du territoire. Des opérations plus ponctuelles existent : modification, ou déclaration de projet valant mise en compatibilité du PLU.

Que conseillez-vous aux maires pour leur PLU ? Quelle attitude adopter ?
Trois mots d’ordre me viennent à l’esprit : sécurité, anticipation et souplesse. Sécurité, tout d’abord. Il ne faut pas brûler les étapes, et être conseillé par un urbaniste ou un bureau d’étude, réaliser des études environnementales. L’anticipation, ensuite. Dans une commune de la région, un maire a souhaité modifier son PLU dans un secteur convoité par un promoteur, pour diminuer la densité autorisée. L’intercommunalité a refusé de procéder à la modification du PLU, car ses services sont dédiés à l’élaboration du prochain PLUI, prévu pour 2023. Ce maire, faute d’anticipation, doit donc attendre le prochain PLUI pour sortir son opération.
Souplesse, enfin. Le code de l’urbanisme donne beaucoup d’outils pour modeler l’urbanisation souhaitée, et de déroger à la règle de l’urbanisation en continuité. C’est possible y compris dans des secteurs relevant de la loi Littoral, ou pour des mas ou domaines agricoles qui peuvent changer de destination, pour des usages d’activités, hôteliers, commerciaux, touristiques, de restauration…

Extrait d’une interview à paraître dans Midi Libre.

La HV Touch

La HV Touch

Conseils RP

C’est qu’elles montent en puissance, ces Indiscrétions. Mieux que toutes les études de lectorat : les retours de terrain. Des gens râlent parce que leur actualité du moment ne s’y trouve pas. Michaël Delafosse, maire de Montpellier, les cite au début de son intervention lors du Lab Immo Midi Libre, le 30 juin (cf. la dernière newsletter : « Delafosse : le style bulldozer »). Un président de chambre consulaire m’appelle (et me rappelle) parce qu’il n’est pas content. D’autres contacts me donnent des scoops et infos, pour en être. Pas de doute : c’est le signe qu’on y est, et que ça pousse. À croire qu’on va en faire deux par semaine, à force.

 

La phrase

« La vie est superbe et horrible. Je vois tout ce que la vie a d’exaltant, je suis très sensible à tout ce qui me donne du plaisir. Mais en même temps je vois les cruautés, le mépris, la méchanceté, la jalousie, les haines. Je vis avec ces deux visions. Une vision qui me fait peur et horreur ; une vision qui m’émerveille. J’essaye de n’oublier ni l’une ni l’autre. Je pense que c’est parce que j’aime vraiment la vie que j’ai cette force de m’émerveiller et cette force de me révolter » ; Puis, sur son entrée dans la Résistance, en 1942 : « J’étais déchiré entre deux pulsions contraires : me planquer pour profiter de la vie car je n’avais que 20 ans, ou risquer ma vie pour la patrie comme le faisaient d’autres jeunes. J’étais pris en tenaille. Mais j’ai pensé que risquer sa peau donnait davantage de sens à la vie que de survivre lâchement. »

Edgar Morin

sociologue et théoricien de la pensée complexe, dans le JDD et dans le Midi Libre du 4 juillet. Il fête ses 100 ans ce 8 juillet, avec un hommage national à l’Élysée à la clé. Résidant à Montpellier depuis trois ans, il publie « Leçons d’un siècle de vie » (Denoël).

On s’en fout

Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur et ex-fan de Sarko reconverti à la Macronie, se rend à Palavas-les-Flots, puis à La Grande-Motte (Hérault) ce 5 juillet. Séquence émotion en cet été naissant. Tout y passe : présentation du dispositif estival de protection des populations, déambulation et échanges avec les gendarmes mobilisés pour le dispositif estival en question, et de belles séances photo avec les maîtres-nageurs sauveteurs musclés des CRS.
Rappelons que l’été dernier, Palavas-les-Flots a fait la Une de l’actualité nationale, avec des manifestations de commerçants dénonçant, sur fond de colère identitaire (pour reprendre l’expression de Marianne), les agissements des « racailles » venues « envahir » leur « village ». Du pain béni pour mes confrères parisiens, qui s’emmerdent sec au mois d’août – rien à se mettre sous la dent, même les terroristes semblant en congés. « On n’est pas loin d’une guerre civile, si on continue comme ça », déclarait alors un Voisin Vigilant, cité avec gourmandise par Marianne. « Avant, à Palavas, il n’y avait que des commerces haut de gamme. Avec mes parents, on sortait en tenue de soirée », ose un autre habitant auprès de mes confrères (à déguster ici).
Bref, en 2021, et à 9 mois de la présidentielle, il s’agit, pour l’ancien maire de Roubaix, de sortir les biceps devant les caméras. L’État est là. Ça fera toujours quelques voix piquées à la Marine. On prend le temps de déguster une glace – même pas au chocolat. L’histoire ne dira pas si elle a pu être réglée avec une carte bleue. Un mode de règlement pas toujours évident, sur la côte. 

Au marché

Au marché

9

Les marchés publics essentiels en Occitanie de la semaine passée. Parce qu’il faut bien vivre.

BTP 👷‍♀

Occitanie Est

L’Université de Perpignan Via Domitia lance un avis pour la rénovation énergétique du bâtiment R. 

La SPL Perpignan Méditerranée lance un avis pour les travaux de création d’une zone d’habitat au pas de l’échelle ” Les arcades “. 

L’Inrae de Montpellier lance un avis pour la réhabilitation/reconversion de deux bâtiments, Confluence et Minéa du site La Valette. 

Le conseil départemental de l’Hérault lance un avis pour le marché de conception réalisation pour la construction d’un dôme de cinéma immersif au domaine départemental de Bayssan à Béziers. 

Le CHU de Montpellier lance un avis pour le marché de conception réalisation pour l’extension du pôle cardio-pneumo à l’hôpital Arnaud de Villeneuve. 

L’Université de Montpellier lance un avis pour l’amélioration de l’efficacité énergétique des IUT de Nîmes et Montpellier/Sète. 

La Communauté d’Agglomération Béziers Méditerranée lance un avis pour la maîtrise d’œuvre pour la création de bassins de stockage à l’entrée de la station d’épuration de Béziers. 

La régie des eaux de Montpellier 3M lance un avis pour la rénovation des bureaux du site de Montmaur. 

Le SGAP de Marseille lance un avis pour le marché multi-technique du Centre de Rétention Administrative (CRA) de Perpignan. 

Entreprendre Pour Humaniser La Dépendance (EHD) lance un avis pour la mission de maîtrise d’œuvre complète pour la transformation/ réhabilitation d’une partie d’un bâtiment ancien (création de 35 logements, d’un tiers lieu et d’espaces communs). 

La SPL AGATE lance un avis pour accord-cadre à bons de commande consistant à assurer des Travaux de maintenance, entretien, et réparation des voies. 

Medad, Dgac et Snia lancent un avis pour la rénovation thermique du bâtiment A à l’aéroport Sud de France Perpignan. 

Carsat Languedoc-Roussillon lance un avis pour les travaux de remplacement des tuyauteries en fonte dans le parc de stationnement en sous-sols du siège administratif de la Carsat du Languedoc-Roussillon. 

La Communauté d’Agglomération du Grand Narbonne lance un avis pour les travaux électromécaniques pour les équipements eau potable et assainissement des communes en régie. 

La commune de Lattes lance un avis pour les travaux de rénovation des pontons du port fluvial. 

La SEM ARAC Occitanie lance un avis pour la rénovation thermique du bâtiment principal de l’ENSAM. 

Le SDIS lance un avis pour la maitrise d’oeuvre pour l’extension et la réhabilitation des locaux de vie et vestiaires du centre de secours de Marguerittes. 

L’EPF d’Occitanie lance un avis pour le marché de travaux de démolition de biens bâtis sur Villegailhenc (11). 

La Communauté d’Agglomération Béziers Méditerranée lance un avis pour la maintenance multitechnique du réseau fibre optique “la Fibre du Sud”. 

Occitanie Ouest

Le CROUS de Toulouse lance un avis pour la rénovation et la réorganisation des ateliers de maintenance technique de la cité Universitaire de l’Arsenal à Toulouse 1 Bâtiment B en RDC. 

La commune de Rignac lance un avis pour la déconstruction d’une friche industrielle. 

La Communauté d’Agglomération Tarbes Lourdes Pyrénées lance un avis pour les prestations d’assistance à maîtrise d’ouvrage pour les travaux de réhabilitation du CaminAdour(Communes de Soues et Séméac). 

Le conseil départemental de la Haute-Garonne lance un avis pour le contrôle technique des opérations de bâtiment. 

La commune de Moissac lance un avis pour la restauration du Portail Sud, du cloître et des parties hautes du clocher de l’abbatiale St Pierre. 

La SEM ARAC Occitanie lance un avis pour la sélection de candidats en vue de la participation à un concours restreint de maîtrise d’œuvre pour le projet de développement du site de la Ligue de Football Occitanie à Castelmaurou. 

La commune d’Albi lance un avis pour les travaux de réalisation d’un terrain de sport synthétique et de VRD à la Plaine des Sports de La Guitardié. 

L’office public de l’habitat lance un avis pour la construction de 17 logements, lotissements Lacourt et Caminas à Lacourt Saint-Pierre. 

Le CHU de Toulouse lance un avis pour les prestations de maintenance, d’entretien, d’optimisation des installations techniques et réseaux du groupement hospitalier de territoire Haute-Garonne – Tarn Ouest. 

Smea31 lance un avis pour les travaux de création du feeder carbone à Gensac. 

La régie départementale des transports de la Haute-Garonne lance un avis pour le concours de maîtrise d’œuvre pour la construction d’un dépôt d’autocars. 

Le département du Tarn lance un avis pour la réalisation de diagnostics de chaussées routières. 

La Communauté de Communes du Grand-Figeac lance un avis pour la maîtrise d’œuvre pour les travaux d’aménagement d’espaces publics. 

La commune de Pamiers lance un avis pour la rénovation thermique de la maison des associations. 

L’Insee lance un avis pour les travaux de rénovation de la GTC, du système de sécurité incendie et de l’éclairage de l’établissement de Toulouse de la Direction Régionale INSEE Occitanie. 

Le CHU de Toulouse lance un avis pour la réalisation des travaux de démolition de bâtiments sur le site de Purpan Nord. 

Le département du Lot lance un avis pour la maîtrise d’œuvre pour la restauration de trois ouvrages de navigation sur la rivière Lot. 

Le Rectorat de l’académie de Toulouse lance un avis pour la consultation pour les marchés de travaux du 2ème étage de la Villa Sainte Barbe à Albi. 

SMDEA lance un avis pour la reconstruction de la station d’épuration de Bénagues-Rieux de Pelleport. 

Themelia lance un avis pour les travaux d’aménagement des secteurs ‘ECO 4 et ECO 5’ de la ZAC de Camp Countal sur la commune du Sequestre. 

La commune de Montbeton lance un avis pour la création d’un complexe sportif. 

Le département de l’Aude lance un avis pour les travaux de mise aux normes de l’assainissement des eaux usées, de la gestion des effluents de lavage et des eaux pluviales au centre routier de Cuxac-Cabardès. 

La Communauté de Communes de la Haute-Ariège lance un avis pour l’extension du siège administratif. 

Themelia lance un avis pour les travaux de rénovation des centres d’exploitation routiers de Brassac (81260), Montredon-Labessonnié (81360) et Vabre (81330). 

Météo France lance un avis pour les travaux des menuiseries extérieures et des murs rideaux des bâtiments A,B,C & D de l’école “Fourier” de la Météopole. 

L’Université Paul Sabatier lance un avis pour les travaux de menuiseries intérieures et extérieures, vitrerie et métallerie. 

L’Inrae lance un avis pour la rénovation énergétique des bâtiments du site d’Auzeville. 

La ville de Bagnères-de-Luchon lance un avis pour le marché de maîtrise d’œuvre pour la rénovation des salles de bains et la redéfinition des espaces extérieurs de l’EHPAD Era Caso. 

DRSID Lyon lance un avis pour la construction d’un BICUB et d’un PERFOR. 

DRSID Lyon lance un avis pour la construction d’un magasin à munitions comprenant des cellules de stockages, des cellules de mise en dépôt, des cellules de déchets, une cellule inerte, une cellule emballage et une cellule déconditionnement. 

La ville de Pinsaguel lance un avis pour les travaux d’aménagement des espaces publics “Clefs d’or” et de l’esplanade du marché. 

 

 

Services 📋

Occitanie Est

L’Université de Nîmes lance un avis pour l’achat et la location de véhicules légers. 

La Fondation Bon Sauveur d’Alby lance un avis pour l’achat et la prestation d’installation du matériel informatique destiné à la bureautique. 

La ville de Montpellier lance un avis pour la téléphonie mobile avec abonnements et matériels. 

SA3M lance un avis pour les prestations de sécurisation et gardiennage du patrimoine bâti ou non-bâti de la SERM et de la SA3M dans le cadre des opérations de renouvellement urbain. 

La commune de Mende lance un avis pour la modernisation et l’extension du système de vidéoprotection. 

La ville de Montpellier lance un avis pour le partage des flux de vidéo protection entre la ville de Montpellier, Montpellier Méditerranée Métropole et la TAM. 

Le CCAS de Castelnau-le-Lez lance un avis pour la fourniture et l’installation de mobiliers d’hébergement et de bureaux pour l’aménagement de l’Ehpad “Les Muriers”. 

L’Université Paul-Valéry lance un avis pour la fourniture et l’installation de mobiliers pour l’équipement de l’Atrium (bibliothèque universitaire) de l’Université de Montpellier. 

Le département des Pyrénées-Orientales lance un avis pour les suivis écologiques des chantiers avec expertises environnementales. 

L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé lance un avis pour la mission de diagnostic, de faisabilité, de programmation, et d’assistance à maitrise d’ouvrage en vue de la réorganisation du site de l’ANSM à Vendargues. 

Occitanie Ouest

La mairie de Mirande lance un avis pour l’étude diagnostique du fonctionnement et schéma directeur du système d’assainissement collectif. 

La ville de Lourdes lance un avis pour les prestations de gardiennage et de sécurité de manifestations. 

Trifyl lance un avis pour le transport des déchets résiduels collectés 

Le CHU de Toulouse lance un avis pour la location de véhicules industriels avec et sans chauffeurs. 

La régie départementale des transports de la Haute-Garonne lance un avis pour les prestations de nettoyage de la Gare routière de voyageurs de Toulouse et atelier. 

Le conseil départemental de l’Ariège lance un avis pour accord-cadre relatif à des travaux d’aménagement paysager d’espaces verts sur les sites du conseil départemental. 

Météo France lance un avis pour la maintenance matérielle et logicielle des équipements de réseau et sécurité de Météo-France. 

La Communauté de Communes de la Save au Touch lance un avis pour l’enquête terrain en vue de l’instauration de la TEOMI. 

L’Université Toulouse 1 Sciences Sociales lance un avis pour le service d’agences de voyage (réservation de titres de transport et de logement). 

Toulouse Métropole lance un avis pour l’effacage de tags et de graffitis, l’enlèvement des affiches et affichettes, sur l’ensemble des ouvrages ou équipements dont Toulouse Métropole assure la gestion. 

ATTRIBUTIONS DE MARCHÉ

Le département des Hautes-Pyrénées attribue le marché d’entretien des espaces verts des bâtiments départementaux à EPAS 65. Montant final du marché attribué (H.T.) : 120 230 euros. 

La ville de Béziers attribue le marché des travaux de bâtiment pour le déplacement des archives municipales à Entreprise Maurel, SBPR, SAS Menuiserie Loubet, Sarl Sonzogni Pierre, Isoplus sarl, Samodef-Forster, Temperia Méditerranée SAS, Marc Electricité SAS, 4MFrance et Languedoc Chantier. Montant final du marché attribué (H.T.) : 879 277,99 euros.  

Visa pour l’image – Perpignan attribue le marché de direction artistique, programmation et mise en œuvre du festival international du photojournalisme à Images Evidence. Valeur totale du marché : 1 559 000 euros. 

La Communauté de Communes de la Haute-Ariège attribue le marché d’exploitation d’équipements touristiques : parc acrobranche et Via Ferrata à Val de Sos à Mal 09. Valeur totale de la concession : 895 000 euros. 

Le SDIS attribue le marché de négociation avec lauréat d’un concours de maîtrise d’œuvre relatif à la construction du CIS CAHORS et du GSTB à Atelier d’architecture et d’urbanisme Thierry SAUNIER. Montant minimum annuel : 1 155 940 euros. 

Toulouse Métropole attribue le marché de création d’un centre régional d’expertise sur l’archéologie et les collections – étude de programmation à EMBASE. Montant final du marché attribué (H.T.) : 147 325 euros. 

Sète Agglopôle Méditerranée attribue le marché de travaux de voirie pour le groupement de Commandes de Sète Agglopôle Méditerranée à Joulie Tp et Colas – Etablissement de Sète. Valeur totale du marché (hors TVA) : 6 240 000 euros. 

Sdetg attribue le marché de création d’une chaufferie bois et d’un réseau de chaleur sur la commune de Verlhac-Tescou à TEYSSEDOU, MODULEM et BOURRIE. Montant final du marché attribué (H.T.) : indéfini. 

La commune de Perpignan attribue le marché des travaux de modernisation du stade Aimé Giral à SNS CONSTRUCTION, SANI CLIM, sylma activ elec, SOCIETE PYRENEENNE DE MIROITERIE, S2PR et VASSILEO BATIMENT. Valeur totale du marché (hors TVA) : 805 964,3 euros. 

Plus de marchés ici

Le Grand Narbonne attribue le marché d’accord-cadre multi-attributaires pour missions de maîtrise d’oeuvre infrastructures pour travaux divers sur le territoire à SUD REHAL INGENIERIE, RENE GAXIEU, CETUR-INGENIERIE, CETUR LR et SAFEGE. Valeur totale du marché (hors TVA) : 320 000,00 euros. 

La ville de Nîmes attribue le marché de concours restreint de maitrise d’oeuvre sur “esquisse +” pour la construction d’un complexe sportif au mas Vignoles à A+ ARCHITECTURE, EPSILON GE, IB2M, CELSUIS ENVIRONNEMENT, ACOUSTIC TECHNOLOGIES MIDI, L’ECHO et ARTEBA. Montant des primes attribuées hors TVA : 70 000 euros. 

La Région Occitanie attribue le marché d’exécution de services publics de transports scolaires pour la Région Occitanie -Tarn et Garonne à TRANS LOMAGNE, LES VOYAGES DU BAS QUERCY et AUTOCARS R. BARRIERE. Valeur totale du marché : 532 245 euros. 

Le CHU de Montpellier attribue le marché de fourniture de boissons à PRO A PRO DISTRIBUTION SUD SAS et Société France BOISSONS. Valeur totale du marché (hors TVA) : 321 408 euros.

Le département du Lot attribue le marché d’étude d’une stratégie de développement touristique de la navigation sur la rivière Lot à BRL Ingénierie. Montant final du marché attribué (H.T.) : 86 509 euros.   

La ville de Baillargues attribue le marché de réalisation des infrastructures du parc Gérard Bruyère – lots de travaux d’infrastructures et d’aménagement des abords des bassins et espaces paysagers à CITEOS SAS TRAVESSET, REEL MEDITERRANEE SAS, EUROVIA LANGUEDOC ROUSSILLON, SOLS MEDITERRANEE, AMEXBOIS et SAS LES JARDINS DE PROVENCE. Valeur totale du marché (hors TVA) : 3 012 315,70 euros.

La ville de Béziers attribue le marché de mission de maîtrise d’œuvre pour l’aménagement des Allées Pierre Paul Riquet à Cabinet GAXIEU. Valeur totale du marché : 144 991 euros.

La CCI territoriale du Gard attribue le marché de mission d’assistance à maîtrise d’ouvrage pour la construction de la maison de l’entreprise sur la ville de Nîmes à Société d’Aménagement des Territoires. Valeur totale du marché : 238 955 euros.

La Région Occitanie attribue le marché d’exécution de services publics de transports scolaires pour la Région Occitanie-Lot à SAS RAYNAL VOYAGES, DELBOS CARS SARL, VOYAGES CASTELNAU. La liste des titulaires à lire ici. Valeur totale du marché : 45 360 000,00 euros. 

Le département de l’Aude attribue le marché l’acquisition et livraison de produits d’entretien et de petits matériels de nettoyage pour le groupement de commandes : Services du Département, les collèges et le SDIS de l’Aude à TORT HYGIENE SA. Valeur totale du marché (hors TVA) : 35 000,00 euros. 

La TaM de Montpellier attribue le marché de prestations de conseil juridique et de représentation en justice à Cabinet d’avocats Meneau et SCP CGCB et Associés. Montant final du marché attribué (H.T.) : indéfini. 

La ville de Béziers attribue le marché de fourniture de mobilier urbain à CHALLENV. Valeur totale du marché : 400 000 euros.

Trifyl attribue le marché de conception, réalisation exploitation et maintenance d’une unité de traitement des lixiviats de l’ISDND à SERPOL. Montant final du marché attribué (H.T.) : 3 520 994,11 euros.

La Région Occitanie attribue le marché d’assistance à maîtrise d’ouvrage pour la mise en œuvre opérationnelle, technique, financière et juridique de l’Agence Régionale des Investissements Stratégiques à ERNST YOUNG ET ASSOCIES. Valeur totale du marché : 160 000,00 euros. 

La ville de Béziers attribue le marché de construction de l’école Samuel Paty à FONDEVILLE FRANCOIS, SONZOGNI, VIP PLUS. La suite des titulaires à lire ici. Valeur totale du marché (hors TVA) : 8 468 741,18 euros. 

La TaM de Montpellier attribue le marché de la fabrication, pose et dépose de la signalétique du réseau TaM à Print Event. Valeur totale du marché : 119 063,1 euros. 

Tisseo attribue le marché de surveillance et gardiennage des sites de Tisséo à Gardiennage Eclipse Sûreté. Valeur totale du marché : 9 592 281 euros. 

La SPL Alès Cévennes attribue le marché de concours restreint de maitrise d’œuvre sur APS (bâtiment) et AVP (infrastructure) pour la réalisation de la réhabilitation et de la modernisation des halles de l’abbaye d’Alès au groupement conjoint EURL AGENCE RUDY RICCIOTTI (Mandataire solidaire)/ SARL LAMOUREUX et RICCIOTTI INGENIERIE / SARL ENERGIE R /SAS R2M/ SARL ROUCH ACOUSTIQUE/ SARL STOA. Montant des primes attribuées hors TVA : 72 600 euros. 

La ville de Béziers attribue le marché de distribution de supports de communication à ADREXO. Valeur totale du marché/du lot : 356 832,00 euros. 

Le centre hospitalier de Perpignan attribue le marché de conception – réalisation – exploitation – maintenance pour améliorer les performances énergétiques à DALKIA. Valeur totale du marché : 24 366 271 euros. 

SEGARD attribue le marché de maîtrise d’oeuvre pour l’extension et la réhabilitation de l’EHPAD 99 lits de la Grand Combe à CBXS ARCHITECTES, EURL CARBONI, BERIM, INDICO, CEREG INGENIERIE et ABESOL. Montant des primes attribuées hors TVA : 745 860 euros. 

Nîmes Métropole attribue le marché d’AMO pour le suivi des études de création de la station de traitement des eaux usées de la Vaunage et ses ouvrages annexes à ENTECH Ingénieurs Conseils. Valeur totale du marché : 58 810 euros.

SPL ARAC Occitanie attribue le marché de mission de maîtrise d’œuvre pour la construction du Cphp à Font Romeu à Moon Safari. Valeur totale du marché : 3 387 500 euros. 

Le conseil départemental de la Haute-Garonne attribue le marché d’assistance à la mise en œuvre du projet de territoire Garonne amont à EAUCEA, ECLECTIC EXPERIENCE, CAMPARDOU CONSEIL et MEDIATION ET ENVIRONNEMENT. Valeur totale du marché (hors TVA) : 1 250 000 euros. 

La ville de Nîmes attribue le marché d’exploitation et de maintenance de la patinoire de Nîmes à ENGIE SOLUTIONS. Valeur totale du marché : 201 060 euros. 

SPL ARAC Occitanie attribue le marché de la reconstruction de la coopérative-musée Cérès Franco à Montolieu à Passelac et Roques Architectes. Valeur totale du marché : 287 800 euros. 

Toulouse Métropole attribue le marché de création, développement et maintenance de sites internet sous WordPress à Clever Age. Valeur totale du marché : 247 902,5 euros. 

La ville de Béziers attribue le marché de l’Acropôle – Restauration et piétonnisation du pont vieux à MUZZARELLI, M-ECHAFAUDAGES et CITELUM. Valeur totale du marché (hors TVA) : 1 375 113,36 euros. 

La commune de Saint-Gilles attribue le marché de nettoiement et propreté urbaine du centre historique élargie de la ville à SILIM ENVIRONNEMENT. Valeur totale du marché : 1 587 492 euros. 

L’œil culture

LOKKO

9

Un peu de culture dans ce monde de brutes, by Lokko

De somptueuses fresques au plafond réalisées par des artistes contemporains et une galerie d’art : voilà la vitrine de la fondation privée d’art contemporain Helenis, d’un genre inédit à Montpellier. Elle est incluse dans un haut-lieu patrimonial, également siège d’un hôtel 5 étoiles de 20 chambres et du nouveau « Jardin des Sens » des frères Pourcel. L’hôtel Richer de Belleval amplifie l’avènement d’un mécénat culturel privé ambitieux et renforce une certaine conception de l’art à Montpellier.
 
Valérie Hernandez est la fondatrice et la Directrice de la publication du webzine LOKKO.

L’agenda

i

Newsroom

L’agence travaille en ce moment sur plein de choses passionnantes :

Magazine sur les 50 ans du Cap-d’Agde, pour Midi Libre, parution cet été.

Contribution au magazine L’Œil pour Arthur Loyd.

Contribution au magazine Signature #8 pour Profils Systèmes.

Magazine Bien’Ici de juillet, pour Midi Libre.

Contribution au Magazine immobilier « Guide de l’acheteur en Occitanie », pour ToulÉco, parution en juillet.

Trois séries d’été pour Les Échos sur les trois thèmes suivants :

  • « Montpellier métamorphosé par les pistes cyclables »
  • « Patron invisible »
  • « Les écoquartiers tiennent-ils leurs promesses ? L’exemple de la Zac des Pielles à Frontignan »

À suivre en ligne

Lundi 12 juillet à 14h :

Evènement régional de présentation du programme LIFE, organisé par la Région Occitanie, en partenariat avec Occitanie Europe, l’Agence Régionale de la Biodiversité, l’Agence Régionale de l’Energie et du Climat et l’Agence Régionale de Développement Economique. Plus d’informations et inscription ici.

Du 15 au 17 septembre :

Congrès Pro’créa sur la thématique : « Retour vers le futur ! Puiser aux racines de l’accompagnement, les ailes d’un nouvel entrepreneuriat », à Sète (34). Plus d’informations ici.

Plus d'événements ici

Du 1er au 3 octobre : 

Édition 2021 du Forum Le Monde Nouveau à Montpellier, organisé par La Dépêche. Plus d’informations ici.

Jeudi 7 au samedi 9 octobre :

Sommet Afrique/France, Montpellier. Plus d’informations ici.

3 rv du Medef Montpellier Hérault : 5/10, 7/12 à 18h

Le Medef Hérault organise le Club rencontres affairesInscription obligatoire. Contact psuc@medef-montpellier.com

Voilà, c’est tout pour cette semaine.
Courage et chocolat !

Les Indiscrétions sont une newsletter gratuite.
Vos données ne seront pas communiquées à des tiers.
Vous pouvez vous désinscrire en un clic.

Les dernières Indiscrétions

Si, les bureaux ont de l’avenir

Où il est question d’industrie du tabac, de Jeux paralympiques et de sources d’inspiration.

« Si, les bureaux ont de l’avenir », Les Indiscrétions de la semaine du 19 juillet sont à croquer en cliquant ci-dessous.

Votre smart newsletter économique revient le 23 août, toute bronzée et reposée.

L’occasion de vous remercier pour votre fidélité grandissante, et de vous souhaiter de belles vacances.

Courage et chocolat !

lire plus

La bise au diable

On a les joies d’enfant qu’on peut. Ce samedi, vers Montségur, quelle émotion de faire la bise au mythique « El Diablo », sur la route du Tour de France, alors que je voguais dans la caravane publicitaire, entre Carcassonne et Quillan, dans un véhicule de l’agence Béarn Pyrénées animé par Henri IV (le vrai).

« La bise au diable », Les Indiscrétions de la semaine du 12 juillet sont à croquer en cliquant ci-dessous.

Courage et chocolat !

lire plus

Delafosse : le style bulldozer

Faut-il y voir un héritage frêchien, un an jour pour jour après sa victoire aux municipales à Montpellier ? Michaël Delafosse, maire PS de Montpellier, sculpte au fil des mois un style direct et bulldozer. Quitte à déplaire à certains.
« Le style bulldozer », Les Indiscrétions de la semaine du 28 juin sont à croquer en cliquant ci-dessous.

Courage et chocolat !

lire plus

Il ne lâche rien

Journaliste indépendant, Hubert est fondateur et rédacteur des Indiscrétions. Agencehv, qu’il dirige, est également active dans les animations de débats, les formations et les travaux rédactionnels.

Vous souhaitez nous faire parvenir une information ?

Heureusement qu’elle est là

Diplômée de Sup de Com’ Montpellier, Sarah est rédactrice avec des fonctions digitales et de communication à l’Agencehv. Community management, gestion du site, relations avec les partenaires… Oui, heureusement…

Vous souhaitez avoir des renseignements pour être partenaire des Indiscrétions ?

PAS ENCORE ABONNÉ-E

AUX INDISCRÉTIONS ?

 

Recevez chaque lundi à 18h18, gratuitement, Les Indiscrétions sur votre boîte mail

Politique de confidentialité

Inscriptions réussie

Share This