bandeau ADOCC_Lesindiscretions_5 septembre 2022

La passion est toujours làSemaine du 14 novembre 2022

LES INDISCRÉTIONS

Vos 5 minutes business en Occitanie

Suivez Les Indiscrétions sur les réseaux sociaux :

À l'affiche

À l’affiche
9

Parce qu’elles et ils le valent bien

Carole Delga Erik Orsenna Les Indiscretions du 14 novembre

Carole Delga et Érik Orsenna, concertation régionale sur l’eau

Alors que la Région Occitanie lance une concertation régionale sur l’eau, sa présidente, Carole Delga, assiste, en présence de l’académicien Érik Orsenna et de Fabrice Verdier, président du conseil d’administration de BRL, à la présentation des travaux du projet Aqua Domitia, ce 14 novembre depuis la station de pompage de la Méjanelle à Mauguio (34), « lieu symbolique qui marque la jonction historique entre le Rhône et l’Orb », précise la collectivité. S’en est suivie la conférence « La Terre a soif : quelles solutions de gestion de l’eau en France et dans le monde », à l’espace Capdeville à Montpellier, une conférence coanimée par Carole Delga et Érik Orsenna, et accessible en visio ici. « En un siècle à peine, les prélèvements en eau ont été multipliés par sept à l’échelle de la planète. Les besoins n’ont jamais été aussi grands pour les populations, l’agriculture, l’industrie, la transition écologique… », souligne Carole Delga. « Gérer l’eau nous oblige à se poser les questions de l’action politique et de la démocratie, car nous allons devoir partager une ressource de plus en plus rare, dans une société de plus en plus déchirée, complète Érik Orsenna, dans Midi Libre (à lire ici). L’eau met nos démocraties au défi, face à ses responsabilités. Mais aussi face à ses nécessités d’inventer. En la matière je ne suis pas Jacobin et il ne faut pas que l’administration parisienne reprenne la gestion de l’eau. Pour moi la bonne échelle est celle de la Région et celle du bassin depuis la source avec tous les affluents. Le régime des eaux de la Seine n’a rien à voir avec celle de la Loire ou de la Garonne. »

Muriel Henry les indiscretions du 14 novembre 2022

Muriel Henry, Pôle emploi Aude-Ariège

Auparavant directrice territoriale de Pôle emploi Lot/Tarn-et-Garonne, Muriel Henry prend la direction de Pôle emploi Aude-Ariège. À l’échelle régionale, Thierry Lemerle s’est doté, depuis le début de l’année, de trois DG adjoints : Michel Loufti (service supports), Christophe Carol (agences) et Patricia Parnot (RH).

Julie David Les Indiscretions 14 novembre 2022

Julie David, préfecture du Gers

Elle est la nouvelle directrice de cabinet du préfet du Gers, Xavier Brunetière. Elle était auparavant la directrice de cabinet d’Alain Bucquet, préfet des Ardennes. Cette diplômée en « Droit Public Fondamental » à l’Université Toulouse 1 Capitole a été pendant 7 ans cheffe du service de gestion opérationnelle au sein de la DDSP des Pyrénées-Orientales avant de devenir, en 2016, secrétaire générale de la sous-préfecture de Dieppe en Seine-Maritime.

Thierry Vayssettes Les Indiscretions du 14 novembre 2022

Thierry Vayssettes, Cap Occitanie

Thierry Vayssettes, président du réseau régional d’entreprises adaptées Cap Occitanie, organise la 14e édition des rencontres « Entrepreneurs et Solidaires » le 24 novembre au Mas Tolosa à Plaisance-du-Touch (31). L’occasion de rappeler au réseau entrepreneurial toulousain l’importance des entreprises adaptées pour l’économie régionale. Créé en 2003, le réseau Cap Occitanie fédère et accompagne des entreprises adaptées et a favorisé l’insertion de 700 salariés, dont 600 en situation de handicap, au sein d’une vingtaine d’entreprises. L’association souhaite être davantage présente dans l’ouest de l’Occitanie, en y recrutant des adhérents. « Nous leur proposons aussi des solutions RH pour recruter, accompagner et former leurs collaborateurs en situation de handicap. Enfin, nos clients peuvent déduire du montant de leur contribution à l’OETH (obligation d’emploi des travailleurs handicapés) 30 % des coûts de main-d’œuvre issus de nos factures », souligne Thierry Vaysettes, dans l’annonce de la soirée.

Jean Remi Mercier Les Indiscretions du 14 novembre 2022

Jean-Rémi Mercier, GSE Group

Le directeur de développement de GSE Group (agence LR, siège à Pérols dans l’Hérault) annonce aux Indiscrétions l’extension de la plateforme de Narbonne Accessoires à Lézignan-Corbières (11), sur une surface supplémentaire de 12.000 m2. « Ils n’avaient pas prévu de s’agrandir aussi vite. Leur business model, basé sur le loisir extérieur, a tiré parti du nouveau besoin de liberté post-Covid », indique-t-il. Autre démarrage de chantier, dans le Gard, à Beaucaire, pour l’usine de conditionnement de pommes de terre BC Pommes de Terre (lire l’article dans Les Échos, ici). GSE Group a aussi réalisé le siège social de Zimmer Biomet, sur Piom à Mauguio (Pays de l’Or). Le volume d’affaires reste élevé, malgré la conjoncture. « Il y a une volonté, chez nos clients, de faire aboutir les projets enclenchés, avant une éventuelle poursuite de l’inflation en 2023. »
L’agence de Pérols, qui emploie 16 salariés, déménagera au cours du 1er trimestre 2023 dans le bâtiment Onyx (promoteur : Black Pearl Group), à proximité de Sofradam, à Mauguio, sur un plateau de 400 m2 (au lieu de 240 m2 actuellement, dans le Parc de l’Aéroport).

Celine Coutens Les Indiscretions

Cécile Coutens, Royal Canin

Le groupe Royal Canin, spécialisé dans la nourriture pour chats et chiens, célèbre ce lundi 14 novembre les 50 ans de l’usine historique du site situé à Aimargues (Gard), indique le groupe le 8 novembre. L’occasion également pour Cécile Coutens, présidente de Royal Canin, d’inaugurer la ligne pilote de Recherche et Développement, cofinancée par la Région Occitanie à hauteur de 875 k€. « Ce projet de ligne pilote a permis la conception d’une gamme de croquettes semi-humides, plus faibles en calories. Elles pourraient être ainsi une option pour lutter contre l’obésité et le surpoids, fléaux observables chez plus de 40 % des chats et des chiens domestiques dans le monde », déclare Royal Canin. À Aimargues, le campus Royal Canin héberge le siège international du groupe (60 filiales, 16 usines) et un centre de recherche et de développement. Royal Canin a été créé en 1968 par le vétérinaire Jean Cathary.
> « Royal Canin va investir 22 millions d’euros à Aimargues », à (re)lire dans Les Échos ici.

Julien Manival Les Indiscretions

Julien Manival, Bonne Compagnie

À la tête du groupe de restauration et d’établissements de nuit Bonne Compagnie (La Dune, Picky Joe, Muchacha, Effet Mer, 180 salariés, CA de 17 M€), Julien Manival annonce la construction d’un nouvel entrepôt et siège social, sur 1.600 m2 de surface de plancher, dans la Zac Eurêka à Montpellier. Le début des travaux est prévu début 2023, pour une livraison courant 2024. Architecte : A+. « Il est important de tous travailler au même endroit, pour des raisons logistiques mais aussi pour une bonne communication interne, alors que nous sommes en croissance », confie-t-il. Le climat des affaires en cette fin d’année ? « Après avoir connu un ‘après-guerre’ (après-Covid, note) euphorique, et des affluences record dans nos établissements, nous connaissons une retombée. Les prix des matières premières fluctuent très vite. Nous achetons en avance et stockons, pour calculer les marges au plus juste. Pour l’instant, nous n’augmentons pas nos prix. »
Les salaires ont été revalorisés, jusqu’à 20 % sur certains postes, et un cadre social est mis en place : aménagement des plannings pour que des jours de repos tombent les week-end, strict respect des conventions collectives… « Je suis jeune (40 ans) et entend les attentes des salariés. La création de la marque Bonne Compagnie donne par ailleurs un sentiment de sérénité à l’entrée : planning en digital, service RH à disposition, clarté dans l’organisation… » Pour « sortir de sa zone de confort », cet entrepreneur né, qui a acquis sa première affaire, une épicerie, à 19 ans, avant de passer 2 ans et demi aux États-Unis, projette de racheter deux établissements à Paris. « Je compte exporter le concept du Muchacha (Marché du Lez), qui est le plus abouti auprès des clients, en termes de thématique, de décoration, d’ambiance musicale… » Associé de Julien Manival : Jean-Philippe Fraisse.

Jean-Baptiste Miralles Les Indiscretions du 14 novembre 2022

Jean-Baptiste Miralles, Les Halles Védasiennes

Le groupement composé de FDI Groupe, Les Halles 610, Jean-Baptiste Miralles* et Thomas Landemaine remporte la consultation pour la construction des « Halles Védasiennes », dans la Zac Roque Fraisse à Saint-Jean-de-Védas (34), à l’ouest de Montpellier. Les halles s’étendront sur presque 3.000 m2. Particularités : un bâtiment avec un puits de lumière et quatre faces ouvertes sur le quartier, une transparence visuelle totale, ou encore une peau constituée de branchages de colorimétrie distinctes.
« Les halles marchandes se trouveront au rez-de-chaussée, les halles gourmandes en mezzanine et un restaurant bistronomique en roof top. L’affectation du 2e étage reste à déterminer », précise Mathieu Massot, DG de FDI Groupe. L’ensemble, d’une surface de plancher totale de plus de 11.000 m2, comprendra également 128 logements, avec des locaux d’activité en rez-de-chaussée. Les travaux seront lancés fin 2023, pour une livraison en septembre 2025. Le projet lauréat, qui l’a notamment emporté face à la foncière Hibrid (Marché du Lez, Alexandre Tessier), a été présenté ce 14 novembre par François Rio, maire de Saint-Jean-de-Védas.
* Ne pas prononcer « Mirallesse », ça l’énerve. « Miralle », ça suffit.

Éric Maréchal, La Poste LR

Il est nommé directeur réseaux et banques de La Poste LR (départements 30, 34, 11 et 66). Il occupait auparavant la même fonction sur une partie de la région Paca. Il succède à Michel Gardy (retraite).

Magali Bonnaud Les Indiscretions du 14 novembre 2022

Magali Bonnaud, Montpellier Méditerranée Métropole

Elle devient cheffe de projet aménagement à la Métropole de Montpellier, annonce-t-elle dans un post LinkedIn. Elle occupait depuis juillet 2021 le poste de responsable d’opérations aménagement et construction à l’Or Aménagement (aménageur de l’agglomération du Pays de l’Or – Mauguio, 34). Magali Bonnaud a travaillé pour le ministère de l’Équipement (1994-2001) et le Conseil Départemental de l’Hérault (2001-2021).

Jérôme Dorigny et Gaël Mirabella, La Pèira

Faire participer des investisseurs à des projets de réhabilitation immobilière : c’est l’innovation portée par ces deux entrepreneurs biterrois, qui présentent, le 17 novembre au théâtre municipal de Béziers (34), en soirée, leur start-up La Pèira (« la pierre », en occitan). Accompagnée par le programme d’accélération d’Innovosud, La Peira, positionnée sur l’immobilier fractionné participatif, plafonne volontairement les tickets des financeurs à 2.500 euros. « Notre but, c’est de faire profiter au plus grand nombre. Sinon, des personnes aidées vont mettre un ticket à 100.000 euros, et bloquer la porte à des gens moins fortunés mais souhaitant participer à ce type d’investissement éthique », précise Gaël Mirabella. La Peira cible des projets de rénovation compris entre 500.000 € et 1 M€. Une 2e soirée est prévue mi-décembre, pour lancer la campagne de financement du premier projet biterrois, situé au 72, boulevard de la Liberté. Le rendement affiché est d’environ 5 % pour les investisseurs, qui deviennent ainsi acteurs de la réhabilitation de biens immobiliers. « Nous ciblons des projets à impact, qui seront financés par des citoyens situés à proximité. Et les projets de rénovation sont nombreux au centre-ville de Béziers », conclut Jérôme Dorigny. La Pèira entend dupliquer son modèle en Occitanie, dans des centres historiques.

Olivier Peyret Les Indiscretions du 14 novembre 2022

Olivier Peyret, Schlumberger

Olivier Peyret (PDG de Schlumberger France) sera présent sur le salon EnerGaïa (7-8/12, Parc Expos de Montpellier), dédié aux énergies renouvelables. Il détaillera les plans industriels de Schlumberger (présent à Montpellier et Béziers) dans l’éolien offshore flottant.

Denis BACOU Les Indiscretions

Denis Bacou, Tisséo Voyageurs

Premier vice-président de Tisséo Voyageurs, régie des transports urbains de l’agglomération toulousaine, Denis Bacou occupera provisoirement la présidence de l’organisme, indique La Dépêche (9 novembre). Cette prise de fonction prendra fin le 15 décembre, lors du conseil d’administration de la régie qui élira le nouveau président. Il succède par intérim à Nicolas Misiak, qui démissionne pour poursuivre un projet professionnel. Denis Bacou est également 3e vice-président de Tisséo Collectivités, vice-président du Syndicat intercommunal des transports publics de la région toulousaine et conseiller municipal de Pechbonnieu (31).

Assia Tria Les Indiscretions

David Melenchon, UPE 30

David Melenchon est élu à l’unanimité président de l’Union pour les Entreprises du Gard (UPE 30, Medef, 240 adhérents, 7.000 entreprises) pour un mandat de trois ans, lors du conseil d’administration du syndicat patronal mardi 8 novembre. Il était pressenti pour prendre la succession de Marco Lucca, comme nous l’avons révélé dans Les Indiscrétions du 7 novembre ici. David Melenchon s’engage à accompagner les entreprises du territoire dans un contexte « marqué par la crise de l’énergie, la transition énergétique, et les contraintes financières dont celles en lien avec le remboursement des PGE », indique son entourage. Il présentera sa feuille de route à la presse, le 28 novembre à Nîmes.
David Melenchon est élu à la CCI Gard, au collège Industrie, et dirige trois entreprises : Gamada (Vendargues, Hérault), entreprise spécialisée dans le terrassement, l’assainissement et la plomberie, Onalis Holding (Redessan, Gard), société d’investissement et d’appui aux entreprises, et Talk-KLR Services (Nîmes, Gard), spécialisée dans le nettoyage industriel.
Plus à lire dans Les Échos, ici.

Prosper Masquelier Les Indiscretions

Prosper Masquelier, Ballman Project

Propriétaire, avec son frère et sa sœur, de La Brasserie du Théâtre (Montpellier), président de Bravoloto, l’entrepreneur se lance dans le metaverse avec The Ballman Project, start-up dont il prend la direction. Le projet Ballman, créé par le tennisman suisse Stan Wawrinka, est une collection de 6.200 joueurs de tennis uniques. Le joueur a accès à une série de tournois de tennis virtuels, avec possibilité de gains d’argent. Il peut améliorer les compétences du joueur choisi par différents biais : équipement, chaussures, entraînement, repos, entraîneur…
>(Re)lire le portrait de Prosper Masquelier, « Prosper Masquelier tire son épingle des jeux », pour Les Échos, mars 2020, ici.

Julien Varela

Cet ingénieur, diplômé de l’École des Mines de Saint-Étienne, prend la direction de la PME industrielle biterroise Criballet (mécanique de précision, fourniture de fortes pour l’activité pétrolière). Criballet est membre du groupement ITS Fusion. Julien Varela était auparavant responsable des investissements -maintenance travaux neufs et énergie chez SBM Formulation (2017-2022), et responsable des produits spéciaux chez Mecanic Sud Industrie (2007-2017), également à Béziers.

Une nomination ou élection à nous transmettre ?

Agencehv protège ses sources d’information. En lui communiquant une information, vous avez la garantie d’un traitement fiable, rigoureux et objectif.

bandeau NG promotion - Indiscretions - 23 mai

Décodage

Décodage
9

On perce le coffre-fort

Tourisme : huit nouveaux contrats de destination. Littoral, Montpellier, Canal du Midi, les Pyrénées, Toulouse, Lourdes, activités « Pleine Nature et Itinérances » et Vallée de la Dordogne* : voici les 8 nouveaux contrats de destination du Comité Régional du Tourisme et des Loisirs (CRTL) d’Occitanie, signés le 18 octobre pour une durée de trois ans par Caroline Leboucher, directrice d’Atout France, Vincent Garel, président du CRTL et les partenaires touristiques régionaux des territoires concernés, apprend-on le 9 novembre. Plus d’1,5 million d’euros est déjà fléché en 2023, pour la promotion de ces huit destinations.
Atout France abonde à hauteur de 60 k€ maximum par an, le CRTL et les partenaires participent financièrement.
« Ces contrats permettront de rationaliser les actions du CRTL et de ses partenaires sur les marchés étrangers de proximité, qui pèsent 30 % de la fréquentation en Occitanie, tout en renforçant ses ressources et ses actions sur le marché régional, qui représente également 30 % de la fréquentation touristique », indique Jean Pinard, directeur du CRTL.
Le détail des contrats de destinations ici.
* Ce dernier contrat sera signé en décembre sous le pilotage du CRT Nouvelle-Aquitaine.

Immobilier : la smart city va-t-elle prendre un coup de vieux ? « Attention aux multiplications des couches applicatives dans les programmes immobiliers, qui surchargent les coûts, indique un professionnel du secteur. La priorité est à la sobriété énergétique et à l’amortissement des charges. On voit le niveau des impayés augmenter, en gestion locative comme dans les logements sociaux. De surcroît, la valeur ajoutée de l’application digitale n’est pas toujours démontrée. »

Petits élus, grandes idées. Le Cercle Mozart prépare, pour 2023, un événement qui mettra en avant des petits maires de l’Hérault (communes de moins de 5.000 habitants), porteurs de projets « qui sortent du lot : économique, environnement, infrastructures… », confie aux Indiscrétions Julien Manival, membre du Cercle Mozart (président : Jean-Marc Maillot). Une remise de prix sera organisée, en lien avec l’AMF. « Beaucoup d’élus sont peu connus médiatiquement, ne connaissent pas forcément les codes de la communication, mais ont de très bonnes idées », conclut l’entrepreneur.

Gifi, c’est fini. Le projet de plateforme logistique de Gifi dans le Gard rhodanien, en bordure de Rhône, sur la friche industrielle d’ArcelorMittal à Laudun-L’Ardoise, est abandonné, indique la communauté d’agglomération du Gard rhodanien. Que va devenir cette friche abandonnée depuis 18 ans ? Tout repart à zéro. À (re)lire dans Les Échos, ici.

Nouvelles Grisettes. D’après nos informations, Les Nouvelles Grisettes, lieu ressources pour les professionnels de la mode et du textile actuellement implanté à Pérols (34) sur 1.000 m2, va s’implanter au 10, place de la Comédie, dans l’ancien Quick. Le fonds de commerce a été racheté par la Ville de Montpellier, via la SA3M, le 15 septembre. Le propriétaire des murs est l’homme d’affaires montpelliérain Marcel Salerno.

829 M€ attribués à la Région Occitanie. Dans le cadre du nouveau Programme Région Occitanie FEDER-FSE+ 2021-2027, la Région Occitanie se voit attribuer une enveloppe de 829 M€ par l’Europe, annonce la collectivité le 10 novembre. Concrètement, à travers ce programme, l’Europe alloue aux Régions des fonds à répartir selon les besoins des territoires. Sur les 829 M€, le FSE+ (fonds social européen plus) abonde 163 M€, et le FEDER (fonds européen de développement régional) 666 M€.
302 M€ sont destinés à soutenir la relance économique et encourager la transformation vers une économie intelligente et innovante ; 186 M€ pour l’économie décarbonée ; 21 M€ pour les mobilités douces ; et 157 M€ pour former et accompagner le parcours vers l’emploi et la création d’activité. « La première vague de programmation des dossiers bénéficiaires de ces fonds sera effectives début 2023 », précise la Région. Sur la période 2014-2020, la Région Occitanie avait accompagné 2.600 projets sur l’ensemble du territoire.
> En savoir plus sur le programme ici.

Les Grands Buffets se mettent à table (1/2). Louis Privat, fondateur et PDG des Grands Buffets (restaurant à volonté, Narbonne), 69 ans, s’affirme comme un patron social. Il qualifie l’augmentation de 16,3 % décidée dans la restauration, en janvier, de « supercherie ». « Des cadres sont augmentés de 25 %, et des personnels de seulement 5 %, alors que c’est vis-à-vis d’eux qu’il faut régler le problème », insiste-t-il, prévenant : « Si nous ne faisons pas d’effort, il ne faut pas s’étonner que les jeunes préfèrent se tourner vers la grande distribution ou la logistique ! »
Depuis janvier, il a augmenté ses 200 salariés de 36 % (30 % en janvier, via un contrat d’intéressement, et 6 % en octobre pour contrer les effets de l’inflation sur le pouvoir d’achat). Pour financer ces dépenses supplémentaires, les clients sont mis à contribution. Le tarif du menu est ainsi passé en début d’année de 42 à 47,90 euros. Ce qui n’enlève rien au succès du concept. Les Grands Buffets accueillant environ 365.000 couverts par an, le gain annuel est d’environ 1,9 M€. Conjugué à la dynamique propre de l’enseigne, le chiffre d’affaires a bondi de 15 M€ en 2019 à 19 millions cette année.

Les Grands Buffets se mettent à table (2/2). Le dirigeant ambitionne de quitter son site historique de Narbonne, devenu exigu et inadapté, sur fond de désaccord avec le propriétaire du local, la communauté d’agglomération du Grand Narbonne. Il porte un projet de construction de nouveau restaurant de 6.000 m2, au lieu de 3.500 m2 actuellement, avec une halle des produits régionaux et un ou deux hôtels. Prévu pour l’horizon 2027, le futur pôle représentera un investissement d’environ 30 M€. Des communes voisines sont prospectées, notamment Carcassonne, Lézignan-Corbières dans l’Aude, Béziers dans l’Hérault et Perpignan dans les Pyrénées-Orientales. Le projet s’accompagnera d’une ouverture du capital auprès d’investisseurs, « sûrement dotés d’une expertise hôtelière », appelés à devenir majoritaires. En 2020, l’établissement, qui compte 500 couverts (et 100 de plus en terrasse), a été reconnu « plus grand plateau de fromages dans un restaurant au monde » par le Guinness des records, avec ses 111 fromages.

Pluie sur le PLUI. Le PLUI (plan local d’urbanisme intercommunal) de la métropole de Montpellier suscite une fronde des maires des communes de première couronne. C’est l’un des enseignements du Lab Immo Midi Libre, ce 9 novembre au siège du quotidien régional. François Rio, maire de Saint-Jean-de-Védas, déclare ne pas vouloir verticaliser la construction, et souhaite privilégier le développement économique, après que sa commune a presque doublé sa population en dix ans (de 7.000 à 13.000 habitants). Une position surprenante, alors que Saint-Jean-de-Védas est desservi par une ligne de tramway, l’autoroute A9 et va être connectée au futur contournement ouest de Montpellier, porté par Vinci Autoroutes. De son côté, Jean-Pierre Rico, maire de Pérols, multiplie au micro les phrases offensives : « Il n’y aura pas de logements sur le projet de restructuration d’Auchan Pérols, porté par la foncière Nhood (famille Mulliez) » ; « Le PLUI devra se voter à 31 (la métropole comptant 31 communes) » ; « Je suis de droite, tout le monde le sait. » Alors que Maryse Faye, adjointe au maire de Montpellier déléguée à la maîtrise foncière et à l’urbanisme durable, entend réduire le nombre de places de parking par logements le long des axes de transport en commun, les deux édiles affirment ensemble vouloir « deux places de stationnement par logement ».
Décryptage d’un observateur, après le débat : « Jean-Pierre Rico et François Rio adoptent des postures politiques. Les maires sentent que le pouvoir de l’urbanisme va leur échapper, avec ce PLUI qui va s’imposer à eux. Un jeu politique se met en place. Sur scène, ils montrent une opposition à la métropole de Montpellier, pour flatter leurs électeurs, et aussi pour négocier auprès de la SA3M le financement d’équipements publics sur leur commune. »
> J’ai eu le plaisir d’animer les débats, pour Midi Libre. « Face à la crise, le Lab Immo explore les solutions pour 2023 », à (re)lire ici.

Accélérer la transition écologique de l’économie et des entreprises. Du 17 au 19 novembre se tiendra la 5e session du « Grand Défi des entreprises pour la planète », à la Cité de l’Économie et des Métiers de Demain à Montpellier (34), apprend-on le 9 novembre. Ce défi consiste à « élaborer 100 propositions visant à accélérer la transition écologique de l’économie et des entreprises en six mois. » Le 17 novembre se déroule une conférence sur le « Pacte avec le vivant » (infos et inscription ici), et les 18 et 19 novembre seront consacrés à l’étude des propositions élaborées lors de la 4e session à Caen (ici). Trois entreprises participantes sont basées en Occitanie : Andros (Biars-sur-Cère, 46), Groupe Nicollin (Montpellier, 34) et Simpliciti (Saint-Aunès, 34).

DiappyMed lance l’application EkiYou pour simplifier le quotidien des diabétiques. La startup montpelliéraine DiappyMed lance son application EkiYou Carbs ce 14 novembre, à l’occasion de la Journée mondiale du diabète. Cette application s’adresse aux personnes insulino-dépendantes atteintes d’un diabète de type 1 et utilisant une pompe à insuline, soumises à 4 à 6 injections par jour pour maintenir leur glycémie (taux de glucose dans le sang). « Au printemps, nous lancerons EkiYou Dose pour les utilisateurs de stylos à insuline. Puis nous élargirons notre portefeuille de solutions en ciblant le diabète de type 2 », indique Coralie Lefevre, DG de DiappyMed.
La version gratuite de l’application EkiYou Carbs permet de calculer les glucides et de consulter des articles. Une offre payante à 6,99 € par mois donne accès à la base de données alimentaires de 100.000 aliments, au scan des étiquettes de produits et à l’intégralité des articles. Les utilisateurs peuvent saisir et constituer leurs repas sans devoir peser les aliments. « Les abonnements seront dans un premier temps proposés par des prestataires de santé à domicile, puis disponibles à l’achat direct », précise la startup.
Créée en janvier 2021 par Omar Diouri, Coralie Lefevre et Youssef Raqui, DiappyMed développe des application smartphone pour les personnes atteintes de diabète. Incubée à l’IMT Mines Alès et au Bic de Montpellier, la startup a signé un partenariat avec l’Unité Mixte de Recherche EuroMov DHM. L’application permet de calculer le dosage intelligent d’insuline grâce à des algorithmes complexes et de l’intelligence artificielle.
Plus d’informations ici

Les masques ont le masque. Liquidation judiciaire, chômage partiel, licenciements… La filière française des masques, formée et organisée en 2020 durant la crise sanitaire pour garantir la souveraineté de la France dans ce domaine stratégique, subit de plein fouet la concurrence chinoise. Un masque venu d’Asie est facturé 2 centimes, contre 5 pour un masque français. « S’ils ne l’ont pas déjà fait, plusieurs industriels prévoient d’arrêter rapidement leur production. Nous retournerons à notre situation d’avant-covid, dépendant des importations asiatiques », alerte Christian Curel, président de Prism (Frontignan, Hérault), entreprise de fabrication française spécialisée dans la protection individuelle et collective contre le risque sanitaire et microbien, et président du Syndicat des Fabricants Français de Masques (F2M), dans un communiqué du 9 novembre. « Début 2022, nous faisions les 3X8, avions 12 personnes sur nos machines. Aujourd’hui, nous sommes à un tiers de l’exploitation et n’avons plus que quatre personnes », indique Mickael Krencker, directeur des opérations industrielles de Prism, à nos confrères de France 3 Régions (ici).
La raison de ce ralentissement ? « Avant la crise sanitaire, les achats publics de masques se portaient à 95 % sur des masques d’importation, moins chers. Entre l’été 2020 et l’été 2021, le même pourcentage était observé, voire même pire (97 % des appels d’offre publics attribués à des importateurs) », détaille Christian Curel. Pour y remédier, le F2M demande à sanctionner les établissements qui ne suivent pas les instructions en leur supprimant les dotations dites « optionnelles », à appliquer des contrôles obligatoires annuels dans des centres nationaux français de contrôle, et des taxes carbones aux produits ne respectant pas les mêmes règles qu’en France. Le syndicat a adressé un courrier à Emmanuel Macron.
>Plus à (re)lire sur Prism dans ToulEmploi, édité par ToulÉco, ici, et l’enquête nationale pour Les Échos, « La gueule de bois des fabricants de masques français », en octobre 2021, ici.

Semaine de l’Industrie. Visites d’entreprises, escape game, job dating… L’industrie se fait connaître, aux quatre coins de l’Occitanie, à travers la Semaine de l’Industrie. Découvrez les événements ici. Note : la présentation n’est pas des plus ergonomiques, alors on a sélectionné le lien le plus direct pour vous aider à atterrir en Occitanie.

Clap de fin pour La Banque Courtois (syndicat). « Le 1er janvier, la Société Générale absorbera La Banque Courtois, via un accord de rupture conventionnelle collective qui va se dérouler jusqu’au 31 décembre 2025 », indique le Syndicat Nouvelle Occitanie Ouest Banques et Assurances CFDT, ce 14 novembre, dans un communiqué intitulé « Mort de la Banque Courtois : 1760-2022 ». Le syndicat dénonce les modalités d’accords de suppressions de postes, mis en œuvre, d’après lui, « de façon déloyale par la Banque Courtois et la Société Générale. Sous couvert de création d’une ‘Nouvelle Banque’, ces suppressions de postes n’ont qu’un seul objectif : la réduction des coûts ». Une conférence de presse est donnée ce 16 novembre dans un restaurant toulousain.

Cereg met un pied dans l’océan pacifique. Le bureau d’études environnemental Cereg, basé à Montpellier et Nîmes, reprend le bureau d’études Thésée Ingénierie, apprend-on dans la newsletter de Cereg, diffusée ce 10 novembre. En prenant part majoritairement au capital de l’entreprise installée en Nouvelle-Calédonie et en Polynésie Française, Cereg compte « renforcer ses domaines d’intervention et développer son activité en accompagnant les collectivités du Pacifique ». Actuellement, Thésée Ingénierie emploie 14 personnes au sein de ses 4 agences situées à Nouméa, Wallis-et-Futuna, Koné et Tahiti. Leurs activités se distinguent en deux pôles : maîtrise d’œuvre des projets d’infrastructures, pôle d’études consacré aux problématiques liées à l’eau, l’hydraulique et l’environnement. Expert en études de mesures et maîtrises d’œuvre, Cereg possède 14 agences en France avec 150 collaborateurs et réalise plus de 1.500 projets par an. La société, qui réalise un chiffre d’affaires de 15 M€, travaille sur les domaines suivants : aménagement des territoires, biodiversité et Gemapi, environnement et le cadre de vie, ville durable et paysage.
> « Le bureau d’étude nîmois Cereg redistribue les profits pour attirer les talents », à (re)lire dans Les Échos, mai 2022, ici.

Réhabilitation énergétique globale du CHU de Nîmes. Le Groupe Vassiléo, spécialisé en finition de peinture, revêtement de sol souple, façade et peinture industrielle, annonce être mandataire du projet de réhabilitation énergétique globale du CHU de Nîmes Carémeau Nord dans un post LinkedIn. Le CHU nîmois, d’une surface de 15.000 m² (7.500 m2 de façade, 7.200 m2 de surface au sol et 400 m2 de passerelle), va être réhabilité en termes d’isolation thermique par l’extérieur, de toiture et d’étanchéité, et d’électricité. Pour ce projet, le groupe a décidé de faire appel à un regroupement d’experts : l’agence AWA Architectes, le bureau d’études P3G Ingénierie, ACEI Étanchéité et l’entreprise en bâtiment Edison Énergies. Vassiléo est basé à Béziers et intervient dans le sud de la France.
> « Bâtiment : Vassiléo se positionne en leader régional dans la finition », à (re)lire dans Les Échos, mai 2020, ici.

Plus de décodages ici

Le toulousain Hycco veut décarboner les transports. Fabriquer un composant clé des piles à combustible à hydrogène avec de la fibre de carbone. C’est le projet porté par Hycco (15 salariés), spécialisé dans le développement de plaques bipolaires en fibre de carbone ultra-légères, durables et compactes, qui aspire à lever 8 M€ (La Tribune, 7 novembre) Objectif : décarboner les transports en améliorant la performance et la durée de vie de ces piles à combustible. Le groupe, qui a déjà levé 1,7 M€ en 2021, ambitionne d’atteindre les 70 salariés et les 15 M€ de CA d’ici 2026.

200 avions. Le constructeur aéronautique Airbus (siège social : Blagnac, 31) entre dans une course contre la montre. En effet, le groupe s’était fixé comme objectif pour l’année 2022 de livrer 700 avions commerciaux, rappelle La Dépêche dans un article du 9 novembre. En 10 mois, 495 appareils ont été livrés, dont 60 en octobre. C’est donc 200 avions qui devront être produits en 2 mois pour atteindre l’objectif initial. En 2021, Airbus avait livré 611 avions commerciaux pour un chiffre d’affaires de 5,3 Md€.

Salon viticole à l’Opéra Comédie. Les 10 et 11 décembre prochains, l’Opéra Comédie (Montpellier, 34) accueillera le salon « Noël en Grés de Montpellier », organisé par l’AOC Languedoc Grés de Montpellier. 23 domaines viticoles et des artisans gourmands (caviar, saumon, chocolat…) proposeront des produits locaux. Le week-end sera rythmé par des animations, des ateliers, des dégustations… Plus de détails sur l’événement ici.

Action Cœur de Ville en Gard rhodanien. Le préfet Rollon Mouchel-Blaisot, directeur du programme national Action cœur de ville, chargé du pilotage interministériel des Opérations de revitalisation des territoires (ORT) ; sera reçu par Jean-Yves Chapelet, maire de Bagnols-sur-Cèze, vice-président du Gard rhodanien, ce 16 novembre. L’occasion de faire un point sur l’avancée des opérations « Action Cœur de ville » en cours à Bagnols : rénovation du centre ancien, reconversion de la friche de Carcaixent, futures halles de la Cèze, reconversion de la cave coopérative, gare, pôle d’échange multimodal (PEM), passerelle MAIA. Plus à lire dans Les Échos.

Paillotes sétoises : 8 délégations attribuées. Suite au conseil municipal du 2 novembre, la ville de Sète a attribué la délégation de service public à 8 établissements pour les 10 années à venir, Midi Libre Sète du 13 novembre. D’est en ouest, voici le nom des attributaires : La Praïa, Le Fantasy Park, Les Pieds dans le sable, La Voile rouge, La Ola, La Canopée, La Parenthèse et Le Cabanon de la plage.

Une indiscrétion, une analyse pas lue ailleurs, une exclu à nous transmettre ?

Agencehv protège ses sources d’information. En lui communiquant une information, vous avez la garantie d’un traitement fiable, rigoureux et objectif.

Bandeau pub CCI Herault - Les Indiscretions du 14 novembre 2022

Zoom

Zoom
9

Une info passée au crible

Quatre jeunes dévoilent leurs parcours entrepreneuriaux

Se lancer dans l’aventure entrepreneuriale. C’est la décision prise par Madison Parelle (Domaine de Grange Basse, Vendres), Sarah Martinez (Les Essentiels de Sarah, Nîmes), Thibault Brioland (Humanlinker, Montpellier) et Jérémie Adjedj (ÉcoMatelas, Saint-Aunès). Parcours, organismes d’accompagnement, projets… Agencehv a le plaisir de rédiger les portraits de ces quatre entrepreneurs, à paraître en décembre dans ToulÉco, en kiosque et en ligne. Morceaux choisis.

Madison Parelle ©Marion Pagès

Madison Parelle ((Domaine de Grange Basse, Vendres) ©Marion Pagès

Reprise d’un domaine viticole. Franco-américaine de 23 ans et diplômée en business et marketing de l’Université de Géorgie (États-Unis), Madison Parelle a repris le Domaine de Grange Basse (Vendres, 34), avec l’aide financière de ses parents, en 2021.

Partir de zéro. « Je ne connaissais rien à la culture de la vigne mais je me suis entourée d’un directeur technique qui me forme et m’accompagne au quotidien sur la gestion du domaine », précise Madison Parelle, propriétaire d’un domaine viticole de 61 hectares (6 cépages cultivés) qui produit 5.000 hectolitres par an.

Organiser des événements franco-américains. Viticulture, production d’huile d’olives, activité équestre… Madison Parelle envisage de diversifier les activités pour développer le domaine. Par ailleurs, elle entend transformer la maison de maître du domaine « en gîte familial avec une vingtaine de chambres et y organiser des événements qui allient ma double culture franco-américaine. »

 

Sarah Martinez Les Indiscretions

Sarah Martinez (Les Essentiels de Sarah, Nîmes)

Produits à base d’huiles végétales locales. Après avoir participé à un atelier de création d’entreprise chez Pôle emploi, Sarah Martinez, biterroise de 22 ans, lance en janvier 2022 sa marque ‘Les Essentiels de Sarah’ (commercialisation de produits cosmétiques fabriqués à base d’huiles végétales). « L’avantage, c’est que je me suis préparée à créer mon entreprise (réalisation d’un business plan et d’une étude de marché, note), j’ai donc eu la possibilité de m’autofinancer. J’ai bénéficié de l’aide à la reprise et à la création d’entreprise », explique-t-elle.

Être accompagné. C’est le conseil que prodigue Sarah Martinez aux futurs entrepreneurs. « On trouve un accompagnement auprès de comptables et d’organismes qui aident à la création d’entreprise, comme le BGE, réseau d’accompagnement et d’aide à la création d’entreprise, et Pôle emploi… Il ne faut pas hésiter à s’adresser à des professionnels et à des professionnels aguerris. »

Ouvrir sa boutique. Actuellement, l’entrepreneuse vend principalement ses produits en ligne et auprès de boutiques partenaires locales. À long terme, Sarah Martinez souhaite ouvrir sa propre boutique.

 

Thibault Brioland Les Indiscretions

Thibault Brioland (Humanlinker, Montpellier)

Répondre à des problématiques commerciales. Âgé de 30 ans, Thibault Brioland est le cofondateur de la startup montpelliéraine Humanlinker (solution guidée par l’IA pour aider les équipes commerciales à mieux cibler et personnaliser leur prospection BtoB). « Je voulais répondre à des problématiques que le marché vit, et que j’ai moi-même vécu au quotidien durant mes huit années d’expérience au sein d’équipes commerciales », se remémore Thibault Brioland.

Rencontrer l’écosystème local. Dès le lancement de Humanlinker en 2020, Thibault Brioland et Régis Viarre, les cofondateurs, ont fait le choix d’incuber la startup au BIC de Montpellier et à Montpellier Business School. L’intérêt ? « Rencontrer l’écosystème local et nous mettre en avant auprès de la presse et des médias », liste Thibault Brioland. L’entrepreneur s’est par ailleurs tourné vers Bpifrance pour bénéficier de dispositifs de financements (avance remboursable et bourse French Tech Emergence).

Lever 10 M€ d’ici fin 2023. C’est l’une des ambitions affichées par la startup innovante Humanlinker, après avoir levé 2,5 M€ en avril (3M€ depuis sa création). Une levée de fonds qui s’accompagne du recrutement de 5 personnes.

 

Jeremie Adjedj Les Indiscretions

Jérémie Adjedj (ÉcoMatelas, Saint-Aunès)

Donner une seconde vie aux matelas. « Nous récupérons des matelas auprès d’hôtels, campings, fabricants de literie et éco-organismes, pour leur donner une seconde vie ». Voilà comment résume Jérémie Adjedj son entreprise, ÉcoMatelas (Saint-Aunès, 34) créée en 2017. Ce dernier a bénéficié de l’accompagnement du réseau France Initiative dans l’établissement d’un business plan et la définition d’une stratégie.

Près de 6 millions de matelas jetés par an. Face au nombre de matelas d’hôtels en bon état jetés, « nous avons réfléchi sur la nécessité de proposer une alternative, à l’image des téléphones reconditionnés. Pourquoi ne pas répliquer le concept aux matelas ? D’autant plus qu’entre 5 et 6 millions d’unités sont jetées chaque année en France », déclare Jérémie Adjedj, âgé de 33 ans.

2ème boutique et site de production. « Nous prévoyons l’ouverture d’une seconde boutique à Toulouse et d’un second site de production et une boutique en Île-de-France d’ici à 2024 », annonce-t-il.

3 questions à

3 questions à

Antoine Détourné, délégué général, ESS France

« L’avenir de l’ESS se joue dans les territoires »

Lancement du mois de l’Économie Sociale et Solidaire, en Occitanie. Avec une table ronde, ce mardi matin au Château de Grammont (Montpellier), sur le thème « Regards croisés sur l’ESS : une économie engagée au service du développement des territoires », que j’aurai le plaisir d’animer. Plus d’infos ici.
Trois questions à Antoine Détourné, délégué général d’ESS France, chambre française de l’économie sociale et solidaire, et connaissance de longue date de Michaël Delafosse, maire de Montpellier, qui sera également présent à cet événement.

Antoine, quels sont les grands besoins sociaux qu’expriment les territoires, et auxquels répond l’ESS ?
Mieux manger, avec des produits locaux, développer une économie circulaire, s’impliquer dans les transitions énergétiques, organiser les mobilités. Les citoyens cherchent des réponses. L’ESS a cette vertu qu’elle place les habitants des territoires au cœur de l’action. Ces derniers ne subissent plus, mais deviennent acteurs. C’est une réponse très moderne.

Dirais-tu que les collectivités ont évolué, sont plus prêtes qu’avant ?
Les choses vont dans le bon sens. Les collectivités se sont dotées de délégations ESS, lancent des appels à projets, mettent en place des achats socialement responsables. Des méthodologies vertueuses voient le jour. Par exemple, à Bordeaux, dès que la CCI fait une réunion, l’ESS est présente. Cela aboutit à de nouvelles coopérations. L’ESS trouve sa place là où elle ne la trouvait pas auparavant. Nantes a aussi une politique avant-gardiste, en soutenant des incubateurs et des accélérateurs d’innovations sociales.

Quels sont, d’après toi, les marges de progression ?
Plusieurs rapports parlementaires estiment que les Cress régionales, ramenées aux emplois créés, sont 50 fois moins dotées que les CCI en ressources ! L’État ne finance pas l’ESS comme il le devrait. L’avenir de l’ESS se joue dans les territoires, avec des écosystèmes à développer en lien avec les entreprises et les collectivités.

La HV Touch

La HV Touch

Conseil RP

« Surtout, tu n’en parles pas » : combien de fois des sources me répondent ainsi, alors que je les interroge sur un début d’information dont j’ai eu vent. Me faisant miroiter une exclusivité ultérieure, « une fois l’information assez mûre ». Conseil RP : ce type d’engagement auprès d’un journaliste doit être tenu. Il est en effet très désagréable d’avoir joué le jeu de la non-parution (une souffrance, pour un journaliste), puis de constater, quelques jours ou semaines plus tard, qu’un confrère-concurrent sort cette information dont vous aviez la primeur. Oui, je sais : ça sent le vécu.

La phrase

« Plus de 50 % des demandes de crédits immobiliers n’aboutissent pas. Les alertes lancées par les courtiers, depuis mai, sont hélas vérifiées. Des choses simples peuvent être mises en place : que le gouverneur de la Banque de France propose au ministre de l’Économie une mesure exceptionnelle sur le taux d’usure. Ce qui libérerait le marché du crédit. Ou encore, que la HCSS autorise à nouveau les crédits sur des maturités plus longues (de 25 à 30 ans). »

Bérangère Dubus

secrétaire générale de l’UIC (Union des Intermédiaires de Crédit), syndicat national des courtiers en crédits immobiliers, dirigeante de FI Courtage à Montpellier.

On s’en fout

Après 21 ans de carte de presse (les plus curieux peuvent voir ce bout de plastique tricolore ici), la passion est toujours là. Quand on sent un bon sujet d’enquête nationale, par exemple, sur les difficultés des collectivités locales à boucler leur budget 2023, et les conséquences sur le business des entreprises dépendant de la commande publique. Et, dix jours après, alors que l’article est tout juste publié dans Les Échos, la maire de Paris, Anne Hidalgo, annonce une augmentation de la taxe foncière. « Bingo. Voilà du bon journalisme ! », ai-je réagi spontanément. L’une de mes collaboratrices sourit. « C’est drôle. Tu fais ce métier depuis plus de 20 ans, et tu es toujours aussi passionné. »
C’est que la passion est toujours là. Quand j’ai le privilège d’interviewer, pendant presque 1h30, Bertin Nahum, ce 15 novembre, en vue de la rédaction de son portrait, toujours dans Les Échos.
Quand on a le plaisir de vous offrir de bons scoops, comme l’implantation des Nouvelles Grisettes sur l’ex-Quick de la Comédie (cette semaine, en « Décodages »), ou l’élection de David Melenchon à la présidence de l’UPE 30, la semaine dernière (en « À l’affiche). Trouver le bon angle, décrocher l’exclusivité, obtenir la confiance de la source, connecter les signaux faibles, retranscrire avec rigueur, recouper, écrire simple. Il y a toujours des pistes d’améliorations, bien sûr. La principale étant d’essayer de la transmettre, désormais, cette passion. Je sais déjà à qui. C’est un bon début. Bon, je vous laisse : j’ai un article sur le feu.

ca pousse les indiscretions

Ça pousse

Ça pousse
9

Ils et Elles bâtissent nos villes

Habitat Audois investit 7,7 M€ dans la création de 60 logements

 

Habitat Audois lance la création de trois opérations à Pépieux (Aude).
De gauche à droite : Marie-Christine Bourrel (Habitat Audois), Pascal Vallière (commune de Pépieux) et Denis Janaud (Habitat Audois).

 

La commune de Pépieux, située à l’Est de Carcassonne (Aude), s’apprête à accueillir 60 logements, déclare Habitat Audois, Office Public de l’Habitat de l’Aude et porteur du projet, dans un communiqué du 7 novembre. Au total, trois opérations vont être lancées début 2023 et verront à terme « la création de 60 logements locatifs sociaux, dont 20 logements adaptés aux seniors », détaille Habitat Audois. Les résidences sont Le Clos Saint-Etienne (15 logements), Le Verrié (20 logements ‘seniors’) et La Pujade (25 logements). Le montant total de l’investissement s’élève à 7,7 M€. Après ces opérations, le territoire de Carcassonne Agglomération comptabilisera plus de 3.300 logements. Habitat Audois « prévoit la production de près de 1.500 logements neufs d’ici 2029 », indique Marie-Christine Bourrel, sa présidente.

________________________

 

Béziers : le cabinet d’architecte Archidev remporte l’appel d’offre du théâtre des Variétés

 

Suite au concours lancé par la ville de Béziers (34), le cabinet d’architecte parisien Archidev remporte l’appel d’offre pour la rénovation de l’ancien théâtre des Variétés, propriété de la ville depuis 2019. La bâtisse, construite en 1904 sur les ruines de l’ancien théâtre l’Alcazar, est classée depuis 2003 à l’inventaire des monuments historiques. « La Ville de Béziers a acquis le théâtre des Variétés, puis l’ancien cinéma Rex et enfin un night-club situé à l’angle de la rue Alfred de Musset et de la rue Etienne Marcel » indique Michel Ramondou, en charge des grands projets de la ville. Le cabinet Archidev, en collaboration avec le cabinet Covalence, architecte du patrimoine, a conçu un auditorium et projette la démolition des deux autres bâtisses, dont l’espace servira à accueillir les locaux d’enseignement du Conservatoire avec le pôle musique et le pôle danse. Pour Michel Ramondou, ce projet permettra de faire « dialoguer l’ancien avec le nouveau » mais également de pouvoir « préserver et valoriser le théâtre historique, tout en veillant à une intégration harmonieuse du programme culturel neuf ». Les travaux, d’un montant de 7,4 M€, devraient débuter en janvier 2024 pour une inauguration en septembre 2025 (décidément, tout va être inauguré en 2025, on se demande bien pourquoi).

________________________

 

Tarn-et-Garonne Habitat va livrer 88 logements à Montauban

 

Future résidence Cœur Bourbon ©TGH82.

Le quartier Villebourbon, situé à Montauban dans le Tarn-et-Garonne, fait l’objet de travaux de démolition puis de reconstruction, portés par le bailleurs social Tarn-et-Garonne Habitat. Ce projet de restructuration urbaine, baptisé Cœur Bourbon et étendu sur 1,5 ha, prévoit la construction de 88 nouveaux logements. « Nous sommes sur le point de livrer d’ici la fin de l’année un premier bâtiment de 23 logements, puis les deux autres en début d’année 2023 », déclare à La Dépêche Matthieu Goury, directeur Stratégie Patrimoine chez Tarn-et-Garonne Habitat. Le montant total du projet est évalué à 15 M€.

_________________________

 

M&A construit 43 logements dans la Zac Mézeirac à Marguerittes

 

Le promoteur immobilier montpelliérain M&A, présidé par Laurent Romanelli, se voit attribuer la construction de 43 logements dont 20 sociaux (bailleur : Promologis) sur la Zac Mézeirac à Marguerittes (Gard). Accompagné du cabinet d’architecture B2BA, le début des travaux est prévu en septembre 2023 pour une livraison en mars 2025. M&A lancera la commercialisation des logements, allant du 2 pièces au 4 pièces, à partir du 1er trimestre 2023.
Le projet, situé sur le macro-lot B, prévoit « des logements traversants avec accès direct depuis l’extérieur, des cabanes déportées sur le cœur de l’îlot, des espaces extérieurs, une diversité de surfaces, et un extérieur en terrasse ou cabane pour chaque habitat. ».
La Zac Mézeirac, située au nord-est de la commune de Marguerittes, s’étend sur une superficie de 4,5 hectares. Elle se compose de 110 logements répartis sur 9.000 m². 72 des habitations sont des logements collectifs, et 38 logements sont groupés et individuels.
> Plus à lire cette semaine dans Les Échos.

_________________________

Béziers : Viaterra lance un appel à projets pour le dernier lot de la Zac de l’Hours

 

Îlot B7 de la Zac de l’Hours à Béziers (34) ©Viaterra

Viaterra, aménageur de l’ouest héraultais, lance le dernier appel à projets de la Zac de l’Hours, située sur l’avenue Wilson, au sud-est de la ville de Béziers (34). Le projet, qui concerne l’îlot E2 de la Zac, est destiné à accueillir un programme mixte de 3 200 m² de surface de plancher maximum. Les candidats devront présenter une opération mêlant commerces et activités de services en rez-de-chaussée ; et bureaux et logements collectifs dans les étages. « Les programmes de type logements sociaux, hébergements, hôtellerie, résidence séniors, résidence étudiante ou EHPAD ne sont pas admis sur cet îlot », précise Viaterra. Vaste de 11 ha, la Zac de l’Hours prévoit 800 logements, dont 15 % de logements sociaux). 210 ont déjà été livrés. 130.000 m² de surface de plancher est prévue, dont 15.000 m² de bureaux et 40.000 m² de commerces.
> Le détail de l’annonce est à consulter ici.

Des potins immo ? Une nomination ? Des initiatives et projets ?

Agencehv protège ses sources d’information. En lui communiquant une information, vous avez la garantie d’un traitement fiable, rigoureux et objectif.

Au marché

Au marché
9

Les marchés publics essentiels en Occitanie de la semaine passée. Parce qu’il faut bien vivre.

BTP 👷‍♀

Occitanie Est 

Le rectorat de Montpellier lance un avis pour la réfection de l’étanchéité et isolation sur toiture terrasse inaccessible de la Délégation Régionale Académique à la Jeunesse, à l’Engagement et aux Sports. 

Le Département de l’Aude lance un avis pour les travaux de gros entretien, réparations, améliorations et transformations mineures des bâtiments et des collèges du département. 

La Ville d’Alès lance un avis pour les travaux de voiries et des espaces publics. 

La Spl Alès Cévennes lance un avis pour la démolition des ouvrages et constructions présents sur les parcelles AL 215-216-217-218-219 et 553 dans le cadre du nouveau programme de renouvellement urbain d’Alès. 

Le Centre hospitalier de Perpignan lance un avis pour la construction des bâtiments de l’IFSI/IFAS et du restaurant du personnel du centre hospitalier de Narbonne. 

La commune de Perpignan lance un avis pour l’entretien des bâtiments culturels et patrimoniaux. 

La CPAM de l’Aude lance un avis pour les travaux de réhabilitation du site de Narbonne. 

Alès Agglomération lance un avis pour les travaux d’extension de la halle des sports de Clavières Ghislain Amsellem. 

Occitanie Ouest 

La Spl Arac Occitanie lance un avis pour l’O.P.C. de chantier pour la rénovation du bât. 13, vestiaires élèves du bât. 12, remplacement des menuiseries et accessibilités au Lycée Rive Gauche et L.P. du Mirail à Toulouse. 

Oppidea lance un avis pour la maîtrise d’œuvre d’infrastructure du mandat Francazal à Cugnaux. 

La mairie de l’Union lance un avis pour les travaux dans les écoles unionaises et la salle des mariages de l’Hôtel de ville. 

Le Département du Tarn-et-Garonne lance un avis pour les travaux de maintenance, d’urgence, de mise en conformité et de rénovation des charpentes, couvertures, étanchéité, zingueries, châssis de toit des bâtiments départementaux. 

La Spl Arac Occitanie lance un avis pour OPC pour l’extension du lycée Nelson Mandela à Pibrac (31). 

La mairie de Rodez lance un avis pour la construction d’une halle marchande et réaménagement des espaces publics périphériques. 

Le Grand Ouest Toulousain lance un avis pour la maîtrise d’œuvre pour la rénovation du bâtiment Centre Social Vallée de la Save situé à Lévignac. 

Collectivités 👥

Occitanie Ouest 

La ville de Montauban lance un avis pour la révision générale du PLU de la ville. 

Communication 📣
Déchets 🗑️
Énergies ⚡

ATTRIBUTIONS DE MARCHÉ

La société de la mobilité de l’agglomération toulousaine attribue le marché de travaux de déboisement sur le site du futur garage atelier de la ligne 3 de métro de Toulouse à MSerpe. Valeur totale du marché : 62 405,6 euros. 

La communauté de communes Terre de Camargue attribue le marché de dévoiement des réseaux Vrd nécessaire à la réalisation de l’opération ‘ Mediatheque-Salle Des Rencontres ‘ au Grau-du-Roi à colas Midi Mediterranee. Valeur totale du marché : 181 910,2 euros. 

RCEAC du Bassin Graulhétois attribue le marché de transport et de traitement des boues, des sables, des refus de dégrillage et des graisses issus de la station d’épuration de Graulhet à SEDE Environnement. Valeur totale du marché : 2 348 280 euros. 

Le Conseil Départemental de l’Ariège attribue le marché d’accord-cadre pour travaux d’aménagement de la chaussée départementale et calibrage des accotements végétalisés à SARL ACTIFOREST et SERPE. Valeur totale du marché : 15 000 000 euros. 

Toulouse Métropole attribue le marché de maîtrise d’œuvre – création d’une passerelle de franchissement de l’A620 et cheminements destinés aux modes actifs à Setec. Valeur totale du marché : 912 080 euros. 

La Région Occitanie attribue le marché de fourniture, livraison et installation d’équipements spécifiques généraux pour les lycées de la Région Occitanie (6 lots) à Sn Rouger, Manutan Collectivites et Sarl Mcp Fidec. Valeur totale du marché : 69 398,95 euros. 

Montpellier Méditerranée Métropole attribue le marché de création de trois aires de remplissage et de rinçage sécurisée des pulvérisateurs pour les communes de Pignan, Cournonterral et Montaud à SPIE BATIGNOLLES et BELLE ENVIRONNEMENT SUD EST. Valeur totale du marché : 1 153 449,75 euros. 

SMDEA attribue le marché accord-cadre multi-attributaires à marchés subséquents relatif à la réalisation d’études prospectives en eau potable et assainissement 2022 – 2026 à Azur Environnement, Irh Ingenieur Conseil et Cereg Ingenierie Sud Ouest. Valeur totale du marché : 5 400 000 euros. 

Plus de marchés ici

Le Comité Départemental Tourisme Tarn attribue le marché d’élaboration et mise en œuvre d’une stratégie de communication globale 2023-2026 à Leon. Valeur totale du marché : 157 000 euros. 

La Communauté d’Agglomération du Grand Rodez attribue le marché de maîtrise d’oeuvre pour la construction de deux déchetteries à Cabinet d’études Marc MERLIN, AATC et DEKRA INDUSTRIAL SAS. Valeur totale du marché : 177 300 euros. 

Agenda Les Indiscretions

L'agenda

L’agenda

À suivre en ligne ou en présentiel

Mardi 15 novembre :

Plan Régional Santé Travail – PRST Tour, organisé par le PRST Occitanie à la CCI de la Haute-Garonne à Toulouse (31). Plus d’infos ici.

« BtoBuild | Rendez-vous Business & Innovation du Bâtiment Durable », organisé par Ad’Occ à l’INSA de Toulouse. Plus d’infos ici.

Handijob, le salon handicap, emplois, formations, coorganisé par l’Agefiph, CAP Emploi Hérault et Pôle emploi au Corum de Montpellier. Plus d’infos ici.

Jeudi 17 novembre  :

18ème édition du Salon de l’Entreprise à Labège (31). Entrée gratuite, plus d’informations ici.

1ère édition « Le Village des Recruteurs de Montpellier ». Plus d’infos et inscription ici.

« Entreprenez en Haute-Garonne », événement organisé par Ad’Occ Centre des Congrès Diagora Labège. Plus d’infos ici.

Le Forum des Métiers, organisé par l’Institut Agro de Montpellier au Campus de La Gaillarde (2 place Pierre Viala, Montpellier, 34). Plus d’infos ici.

Conférence « Pacte avec le vivant », organisée par Le Grand Défi des entreprises à la Cité de l’Économie et des Métiers de Demain à Montpellier (34). Plus d’infos et inscription ici.

Conférence « Recherche et Fondation : Les partenaires méconnus de l’innovation », organisée par Gipi à l’ENSEEIHT (2 rue Charles Camichel – Toulouse, 31). Plus d’infos et inscription ici.

Vendredi 18 novembre :

Réunion pour débattre de l’actualité agricole, organisée par la Chambre d’agriculture du Gard à St-Privat des Vieux (Chambre d’agriculture). Plus d’infos ici.

Plus d'événements ici

Lundi 21 novembre :

Réunion d’information collective sur l’offre d’emploi dans le secteur agroalimentaire avec l’IFRIA, organisée par Pôle emploi Nîmes Saint-Césaire. Plus d’infos et inscription ici.

Du 21 au 27 novembre : 

11ème édition de « La Semaine de l’Industrie », organisée par l’UIMM Occitanie. Plus d’infos ici.

Mardi 22 novembre :

4e édition CBC – Cybersecurity Business Convention 2022 organisé par Ad’Occ au Centre des Congrès Pierre Boudis à Toulouse. Plus d’infos ici.

Mercredi 23 novembre :

Rencontre « Génération Industrie : Générations d’opportunités infinies », organisée dans le cadre de la Semaine de l’Industrie par la CCI Hérault, à Montpellier Business School (34). Plus d’infos et inscription ici.

Du 23 au 25 novembre :

7ème édition de la Digiweek, la semaine du numérique sur le territoire, organisée par Nîmes Métropole et Digital 113 à l’Hôtel Communautaire de Nîmes Métropole (Colisée 3 – 3 rue du Colisée à Nîmes). Plus d’infos et inscription ici.

Du 23 au 27 novembre :

5ème édition du festival Sud de Sciences, organisée par l’Université de Montpellier à Montpellier, Clapiers et Sète (34). Lire le programme ici.

Jeudi 24 novembre :

Biozero « Tour de table des financements publics et privés pour les entreprises innovantes en santé », organisé par Eurobiomed à L’Arobase à Castres (81). Plus d’infos et inscription ici.

50ème anniversaire de l’Adetem Montpellier Occitanie – Marketing Summit, organisée par l’Adetem à Montpellier (417 rue Samuel Morse). Plus d’infos et inscription ici.

Forum « Pour réussir sa transmission en agriculture », organisé par la Chambre d’agriculture du Gard au Mas de l’agiculture à Nîmes (1120 route de St-Gilles, 30). Plus d’infos ici.

Du 24 au 26 novembre :

Futurapolis Planète, événement consacré à l’innovation dédiée aux enjeux de la société de demain, coorganisé par la Région Occitanie, Le Point et Toulouse Métropole au Quai des savoirs à Toulouse. Inscription ici.

Lundi 28 novembre :

Réunion pour débattre de l’actualité agricole, organisée par la Chambre d’agriculture du Gard à Nîmes (Chambre d’agriculture). Plus d’infos ici.

Mardi 29 novembre :

« Les rencontres de l’Emploi », organisées par l’Agglomération du Pays de l’Or à l’Espace Morastel à Mauguio (34). Plus d’infos et inscription ici.

Du 29 novembre au 1er décembre :

14ème convention d’affaires Aeromart, organisée par l’agence Ad’Occ, au MEETT à Toulouse (31). Plus d’infos ici et inscription .

Mercredi 30 novembre :

Prix des Mozart de la réussite, organisés par le Cercle Mozart, la CCI 34 et Ecomnews au Palais des Congrès de Montpellier (34). Plus d’infos et inscription ici

2ème édition de la Rencontre des Entrepreneurs de France Toulouse, organisée par le Medef Haute-Garonne au Domaine de Preissac (31). Plus d’infos et inscription ici.

DÉCEMBRE

Jeudi 1er décembre :

« Entreprenez dans le Gard », événement organisé par Ad’Occ au Bic Innov’up à Nîmes. Plus d’infos ici.

Matinale « Maintenir l’investissement en période de crise – le rôle essentiel des collectivités pour soutenir l’économie locale », organisée par le CERC Occitanie à la Maison des Innovations ALPHA’R à Carcassonne (20 rue Claude Chappe). Plus d’infos et inscription ici.

Occitanie Export Tour termine sa grande tourné au Montpellier Hand Ball (FDI Stadium) à Montpellier. Plus d’infos et inscription ici.

5ème édition du Forum Qualité & Performance Occitanie, organisée par la CCI Haute-Garonne, TBS Education, le groupe AFNOR et l’AFQP Occitanie, à TBS Education à Toulouse (31). Plus d’infos et inscription ici.

Du 1er au 9 décembre :

Dans le cadre de la Semaine nationale des Business Angels, des speed dating et RDV experts sont organisés par MELIES Business Angels et ses antennes en Occitanie. Trois sessions sont prévues à Béziers, Montpellier et Nîmes. Plus d’infos et inscription ici.

Mercredi 7 décembre de 9h à 18h :

RésO Incubateurs Pépinières +, évènement organisé par la CCI Hérault au Parc des Expositions de Montpellier (34). Plus d’informations ici.

Mercredi 7 et jeudi 8 décembre :

Forum Energaïa (forum des énergies renouvelables), organisé au Parc des Expositions de Montpellier (34). Plus d’informations ici

Jeudi 8 décembre : 

Transfo Digitale Day | Les rencontres de la transformation digitale au service des métiers organisé par Ad’Occ, Digital 113 et Projet X à la Cité à Toulouse. Plus d’infos ici.

Réunion d’information sur me club Stratexio-Gard, organisée par l’UPE 30 au DROP (Rugby Club Nîmois – 670 Chemin du Pont des Îles – 30 000 Nîmes). Inscription obligatoire à l’adresse mail aline.regnier@upe30.com.

Du 8 décembre au 11 décembre :

18ème édition du salon REGAL Sud de France, salon régional de l’agriculture, organisé par la Région Occitanie au parc des expositions de Toulouse (31). Plus d’infos ici.

Samedi 10 et dimanche 11 décembre :

Occitanie Esports – pop culture et gaming expo – a lieu à la Sud de France Arena à Montpellier. Plus d’infos, ici.

Salon viticole « Noël en Grés de Montpellier », organisé par l’AOC Languedoc Grés de Montpellier à l’Opéra Comédie de Montpellier (34). Plus d’infos et réservation ici.

Jeudi 15 décembre :

Réunion pour débattre de l’actualité agricole, organisée par la Chambre d’agriculture du Gard à Roquemaure (salle des fêtes). Plus d’infos ici.

2023

JANVIER

Jeudi 5 janvier :

Réunion pour débattre de l’actualité agricole, organisée par la Chambre d’agriculture du Gard à Salinelles (salle communale de l’Orangeraie). Plus d’infos ici.

Jeudi 12 janvier :

Réunion pour débattre de l’actualité agricole, organisée par la Chambre d’agriculture du Gard à Beaucaire (Mas des Tourelles). Plus d’infos ici.

Jeudi 19 janvier :

Réunion pour débattre de l’actualité agricole, organisée par la Chambre d’agriculture du Gard à Avèze (au Pré de Fabrège chez A. et F. Gros). Plus d’infos ici.

23 et 24 janvier : 

Salon Millésime Bio, organisé en version digitale par Sudvinbio, Plus d’infos ici.

Du 30 janvier au 1er février :

30ème édition du Salon Millésime Bio, organisé par Sudvinbio au Parc des Expositions de Montpellier. Plus d’infos ici.

MARS

Jeudi 2 mars : 

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Alès (30). Plus d’infos ici.

Mercredi 8 mars : 

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Albi (81). Plus d’infos ici.

Jeudi 9 mars : 

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Cahors (46). Plus d’infos ici.

Mercredi 15 mars :

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Mende (48). Plus d’infos ici.

Mercredi 15 et jeudi 16 mars : 

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Montpellier (34). Plus d’infos ici.

Jeudi 16 mars :

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Perpignan (66). Plus d’infos ici.

Mardi 21 mars :

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Nîmes (30). Plus d’infos ici.

Jeudi 23 mars :

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Rodez St Gaudens (12). Plus d’infos ici.

Mercredi 23 et jeudi 30 mars : 

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Toulouse (31). Plus d’infos ici.

Jeudi 30 mars :

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Montauban (82). Plus d’infos ici.

AVRIL

Mercredi 5 avril :

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Tarbes (65). Plus d’infos ici.

Jeudi 6 avril : 

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Carcassonne (11). Plus d’infos ici.

Mercredi 12 avril :

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Auch (32). Plus d’infos ici.

Jeudi 13 avril : 

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Figeac (46). Plus d’infos ici.

Jeudi 20 avril :

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Saverdun (09). Plus d’infos ici.

Jeudi 27 avril :

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Béziers (34). Plus d’infos ici.

MAI

Mardi 30 et mercredi 31 mai :

M2S « Mobility Solutions Show », rendez-vous B2B des solutions de mobilité urbaine et périurbaine, organisé au Parc des Expositions de Toulouse (31). Plus d’infos ici.

i

Newsroom

Newsroom

L’agence travaille en ce moment sur plein de choses passionnantes :

Journalisme

Pour Les Échos :
– Restauration : Les Grands Buffets augmentent les salaires à Narbonne
– La Ville de Montpellier veut éviter un nouveau fast-food place de la Comédie
– Portrait de Bertin Nahum ; Exclusivité nationale (secteur : tech / sciences), à paraître le 1er décembre.
– Commerce : Etienne Coffee & Shop s’implante à Bessan (34)

Pour BoisMAG :
– Enquête nationale sur les négoces de bois : état des lieux du marché, des produits et des points de vente, des approvisionnements, de l’évolution des services, de la digitalisation.

Pour l’Hérault Juridique et Economique :
– Interview de Bérengère Dubus (UIC)

Pour ToulÉco, contribution à deux dossiers régionaux :
– « Le vélo, nouvelle reine d’Occitanie ? Quand le marché pédale plus vite que les politiques », rédaction de la partie Occitanie Est. Parution le 3 novembre.
– Guide du jeune entrepreneur d’Occitanie (parution en décembre). Quatre portraits de jeunes entrepreneurs en Occitanie Est.

Formation

Interventions sur les techniques d’écriture efficace, la culture média et les relations presse : 56h auprès des Masters de Sup de Com Montpellier, entre septembre 2022 et mai 2023. Plus d’infos ici.

Rédaction de contenus

Contribution à la rédaction du magazine L’Oeil d’Arthur Loyd Montpellier-Nîmes : l’immeuble Tech Tower de la SNCF, interview d’Aline Bsaibes (ITK) en tant qu’ambassadrice de Med Vallée, nouvelle agence Arthur Loyd à Béziers…

Animations

15 novembre : table ronde « Regards croisés sur l’ESS : une économie engagée au service du développement des territoires », de 9h15 à 10h15, Domaine de Grammont, dans le cadre du mois de l’ESS.
17 novembre : plateaux TV lors du Village des Recruteurs à Montpellier (journée) ; présentation de la start-up immobilière La Peira au théâtre de Béziers (soirée).

21 novembre : matinée sur le thème « Occitanie, un territoire à fort potentiel et des acteurs volontaristes et innovants pour une économie bleue durable », organisée par le Pôle Mer Méditerranée. Espace Capdeville, Montpellier.

29 novembre : convention annuelle de La Poste Occitanie, au palais des Congrès du Cap-d’Agde (événement interne).

7 & 8 décembre : préparation et animation d’interviews, en format plateau TV, d’intervenants et d’exposants lors du Forum EnerGaïa 2022, au Parc des Expositions de Montpellier. Client : SPL Occitanie Events. Plus d’infos ici.

8 décembre : Aqua Business Days, La Grande-Motte.

Voilà, c’est tout pour cette semaine. Courage et chocolat !

Les Indiscrétions sont une newsletter gratuite. Vos données ne seront pas communiquées à des tiers. Vous pouvez vous désinscrire en un clic.

Les dernières Indiscrétions

Les dessous des sous

Et encore ? Des investisseurs d’ici contribuent au développement du plus gros centre européen d’hébergement de supercalculateurs dans des modules containers, les classes populaires exclues des crédits immobiliers, le retour du train, de la nécessité de protéger la tielle sétoise, encore plus de monde en 2070 en Occitanie, et plein d’autres palabres urbaines.
Courage et chocolat !

lire plus

Coulisses RH

Et encore ? Corelec (Muret) fabrique des électrodes durables pour les piscines au sel, la revanche de Lunel, Cédric Grail (Altémed) fidèle au poste, le coup de sifflet final de Jo Hamel, et plein d’autres palabres urbaines.
Courage et chocolat !

lire plus

2023, l’année casse-tête

Melenchon boss des patrons dans le Gard, le parc Héliopôle fait le plein à Bessan (34), le projet de gare maritime de Sète à l’eau, nos amis les archis dans le « On s’en fout », et plein d’autres palabres urbaines.
« 2023, l’année casse-tête », Les Indiscrétions de la semaine du 7 novembre sont en ligne.
Courage et chocolat !

lire plus

Il ne lâche rien

Hubert, Montpelliérain depuis 40 ans (avec quelques infidélités londoniennes et parisiennes), est diplômé du Centre de Formation des Journalistes Paris (2001). 

Lire plus
Signes distinctifs sur sa carte de presse 95598, la quête de clarification et de saine problématisation, dans un monde souvent entravé par les acronymes abscons, la langue de bois, les approximations et les infox. Hubert a été auditeur de la session 2019-2020 du Chede (cycle de hautes études pour le développement économique). Un réseau national constitué de chefs d’entreprise, élus, préfets, hauts fonctionnaires, cadres de collectivités…, précieux. Avant de jouer sa partition, il a fait ses gammes pendant 18 ans (2001-2019) à La Lettre M, média économique régional de référence. Il y a commencé stagiaire, avant d’évoluer au fil des ans jusqu’au poste de rédacteur en chef, contribuant activement au développement du titre à Toulouse entre 2015 et 2018.

Heureusement qu’elle est là

Francilienne, résidant à Montpellier depuis 2018 et diplômée de Sup de Com’ Montpellier (2020), Sarah a rejoint Agencehv en CDI début octobre 2020.

Lire plus
Ses missions : rédaction d’articles sous l’autorité de Hubert Vialatte, veille média, structuration de la stratégie et de l’organisation, création graphique, mise en page, social media management, mise en ligne et promotion des Indiscrétions. Sarah porte un intérêt au métier de journaliste. Son mémoire de fin d’étude porte ainsi sur le thème « L’impact de l’Intelligence Artificielle sur la presse en ligne et le journalisme ».

Amélie dite « de Cazilhac »

En stage, de mars à septembre 2021, chez Agencehv, Amélie Cazalet poursuit son chemin en alternance en marketing et communication, toujours au sein de l’agence.

Lire plus
Originaire des Cévennes, plus précisément de Cazilhac (d’où « Amélie de Cazilhac », on trouve que ça sonne bien), elle est actuellement en Master 2 Marketing, Médias et Communication à Montpellier Management (Université de Montpellier).

L’experte, de Paris à Palavas

Diplômée de l’université de Montpellier en science politique, et forte d’une expérience de 10 ans dans le secteur de la communication et de l’événementiel, Fanny Bessière est cheffe de projet au sein d’Agencehv.

Lire plus
Rédaction, communication, préparation d’évènements, partenariats… Elle accompagne l’agence dans ses nombreux développements. D’origine francilienne, elle est tombée sous le charme de la douceur de vivre à Palavas-les-Flots il y a plus de 13 ans. Pour ne plus repartir.

La dernière recrue

Agée de 24 ans, Justine Rocoplan-Vian vient renforcer l’équipe d’Agencehv en tant qu’alternante pour deux années (de septembre 2022 à août 2024). Ses missions : rédaction, veille, community management, fonctions support…

Lire plus

Elle suit en parallèle des études à l’Université Paul Valéry Montpellier 3 en Master Information – Communication avec une spécialité communication publique, associative et culturelle. Cette Lodévoise (et fière de l’être) est passionnée d’art et de culture.

Share This