bandeau ADOCC_Lesindiscretions_5 septembre 2022

Ça hurlait de partoutSemaine du 12 décembre 2022

LES INDISCRÉTIONS

Vos 5 minutes business en Occitanie

Suivez Les Indiscrétions sur les réseaux sociaux :

Sur le gril cette semaine

Au menu chocolaté de cette semaine : ça va Estanguet, une Catalane à la tête du Conservatoire du Littoral et une coopérative d’achat pour la construction bois dans « A l’affiche », restructuration à Midi Libre et forum de l’orientation en Comminges dans « Décodage », un « Zoom » sur la décarbonation de la logistique urbaine, un « Trois questions à » avec Cédric Grail sur la feuille de route 2023 du Lab by Altémed, et un « On s’en fout » sur ces informations qui arrivent à des moments inédits. Sans oublier vos « Au marché », « Agenda », et « Newsroom ». Si vous aimez ce que nous faisons, faites-le savoir autour de vous. Si vous avez des remarques ou critiques, écrivez-nous !

À l'affiche

À l’affiche
9

Parce qu’elles et ils le valent bien

Carole Delga Les Indiscretions

Sylvain Fourel, Fibois Occitanie

Le président de Selvea et nouveau président de Fibois Occitanie (professionnels de la filière bois) annonce aux Indiscrétions la création, début 2023, d’une coopérative d’achat dans le monde de la construction bois en Occitanie. « Une cinquantaine de professionnels du bois – menuisiers, agenceurs, constructeurs bois – se réunissent pour pouvoir acheter leurs propres matériaux, explique-t-il. On pourra commander non plus à des négoces ou des fournisseurs, mais à notre propre coopérative. » Le nom de la coopérative n’est pas encore arrêté. La structure sera basée « entre Montpellier et Avignon, probablement autour de Nîmes ». Le président pressenti de la coopérative est François Prost, président d’Avenir Bois Création à Claret (34).

Carole Delga Erik Orsenna Les Indiscretions du 14 novembre

Sébastien Martinez, IMT Mines Alès

Il succède à Pierre Perdiguier au poste de directeur-adjoint de l’IMT Mines Alès (directrice : Assia Tria, à lire ici). Diplômé de l’École des Mines de Saint-Etienne, il a exercé différents postes à responsabilités. Il a été responsable de la BU Services à Mirion Technologies (2007-2010), responsable d’agence (2010-2016) puis directeur Excellence opérationnelle et technique (2016-2017) à SPIE Nucléaire, directeur du groupe SNEF Technologies (2017-2019) et directeur général de CRIC Association et de ses filiales (2019-2022). « La formation, la recherche et l’entrepreneuriat sont des clefs essentielles pour construire un monde durable », déclare-t-il. Sportif à ses heures perdues, le cévenol Sébastien Martinez pratique le tennis de table et la boxe anglaise. Plus à lire sur l’IMT Mines Alès dans Les Échos, ici.

Prosper Masquelier Les Indiscretions

Laurent Nicollin, stade Louis-Nicollin

La concertation autour du projet du stade Louis-Nicollin, porté par le MHSC (club de football de Montpellier ; président : Laurent Nicollin), se poursuit. Après l’hydraulique le 6 juillet et l’environnement le 11 juillet, c’est la thématique « Mobilités, accessibilité et stationnement » qui sera abordée en visioconférence ce 13 décembre, de 13h à 14h (lien de connexion ici). La prochaine thématique, dont la date n’a pas encore été définie, portera sur l’architecture, l’insertion paysagère et la sûreté. Le projet du futur stade de football, qui devrait s’élever le long de l’avenue Georges Frêche à Pérols (34) à l’horizon 2025-2026, aura une capacité d’accueil de 24.000 places assises. Le budget total de l’opération vient d’être réévalué à la hausse, à 240 M€. L’équipement sera doté de 10.000 m² de panneaux photovoltaïques.
> Plus à (re)lire dans Les Échos, ici.

Prosper Masquelier Les Indiscretions

Christian Glaenzer, Kunact

L’association Kunact, réseau national de mentors et comités d’experts bénévoles accompagnant les entrepreneurs dans la création et le développement de leur entreprise, s’implante à Montpellier, annonce l’association. Une soirée de lancement est prévue le 24 janvier dans le centre-ville de la capitale héraultaise (le lieu n’est pas encore défini). Le Groupe Local Kunact Montpellier est représenté par Christian Glaenzer. Depuis 2020, Kunact a accueilli plus de 550 entrepreneurs et 150 accompagnateurs répartis sur les 22 régions.

Benoit Gillmann Les Indiscretions

Amélie Casaole, Théâtre de Nîmes

Elle va succéder à François Noël, qui prendra sa retraite au 31 janvier, à la direction du Théâtre de Nîmes (Gard), annonce la Ville de Nîmes (maire : Jean-Paul Fournier), le 8 décembre. Elle prendra ses fonctions à compter du 1er juin. Amélie Casaole est la directrice du Théâtre de Villefranche-sur-Saône (Rhône) depuis 2017.

Julie David Les Indiscretions 14 novembre 2022

Yves Quesada, Ville de Saint-Just

Suite au décès de Hervé Dieulefès le 24 novembre, Yves Quesada, premier adjoint, est élu maire de Saint-Just (34) lors du conseil municipal de Saint-Just le 7 décembre (Midi Libre). Il a intégré le conseil municipal en 1995 et occupait le poste de premier adjoint depuis 2008. Yves Quesada s’est notamment investi dans le développement des manifestations culturelles.

Thierry Vayssettes Les Indiscretions du 14 novembre 2022

Gilles N’Goala, Chaire Cit.Us, Université de Montpellier

Cotitulaire de la Chaire Cit.Us (chaire internationale sur les usages et pratiques de la ville intelligente), il animera la table ronde sur la ville intelligente autour de la problématique « Comment le numérique peut-il contribuer à favoriser l’inclusion sociale et les pratiques éco-responsables ? », le 15 décembre à la Maison des Étudiants Richter (Université de Montpellier). À ses côtés interviendront Manu Reynaud, 2ème adjoint au maire de Montpellier en charge de la délégation ville apaisée, ville responsable et ville numérique (et fan des Indiscrétions, accessoirement), Hélène Roussel, directrice de la mission cité intelligente de la Métropole de Montpellier, Léa Cauchard, doctorante MRM-Cit.Us, et Fabien Durif, directeur de l’Observatoire de la consommation responsable. Pour l’occasion, les enseignants-chercheurs Pauline Folcher et Laurent Busca présenteront les résultats du baromètre 2022 sur les usages et pratiques de la ville intelligente dans les métropoles françaises. Inscription gratuite à la table ronde ici.

Rachel Delacour Les Indiscretions

Tony Estanguet, Paris 2024

Le président de Paris 2024, triple médaillé d’or olympique, se rend à Montpellier ce 13 décembre, dans le cadre du forum annuel « Terre de jeux 2024 » et de la remise des Trophées Terre de Jeux 2024. À ses côtés, la ministre des Sports et des Jeux Olympiques et Paralympiques Amélie Oudea-Castera, revenue vivante du Qatar après son apparition super courageuse avec un sweat aux couleurs LGBT. Tony Estanguet inaugurera des équipements sportifs de la Ville de Montpellier, autour du lac des Garrigues, dans le quartier Mosson : pose de la première pierre des travaux de réhabilitation du Palais des Sports Pierre de Coubertin, inauguration des travaux de réfection des courts de tennis des Hauts de Massane et de la Maison du Lac avec de la voile, course d’orientation et vélo. Plus d’infos ici.

Jean-Baptiste Miralles Les Indiscretions du 14 novembre 2022

Agnès Langevine, Conservatoire du Littoral

La catalane Agnès Langevine, vice-présidente de la Région Occitanie déléguée au Climat, Pacte vert et Habitat durable, est élue le 29 novembre présidente du Conservatoire du littoral, établissement public qui a pour vocation la protection du littoral national, fréquenté chaque année par 40 millions de Français. La stratégie du Conservatoire du Littoral est d’avoir acquis, à l’horizon 2050, 320.000 ha de sites remarquables, contre 213.000 aujourd’hui. « L’objectif est qu’on ne privatise pas le littoral, qu’il reste un bien commun accessible à tous », insiste l’élue. Et ici ? « La Méditerranée présente des enjeux très spécifiques d’adaptation au changement climatique, avec une augmentation importante des températures, indique-t-elle le 11 décembre dans Midi Libre. De plus, notre rivage subit une pression démographique et urbanistique très forte, avec des enjeux d’érosion du littoral. On doit renaturer le littoral méditerranéen plus qu’ailleurs, pour faire face à des épisodes extrêmes. »

Jean-Baptiste Miralles Les Indiscretions du 14 novembre 2022

Bastien Bouchut, Comex40

Il est le nouveau président du Comex40 du Medef des Pyrénées-Orientales, annonce-t-il dans un post LinkedIn. Objectifs poursuivis : « décliner les réflexions portées par le Comex40 national en les adaptant aux enjeux du territoire (45 chefs d’entreprises) et renforcer les liens avec les réseaux d’entrepreneurs et de jeunes dirigeants dans la région ». Diplômé d’un master Ingénierie commerciale et management de projet à OMNES Education, Bastien Bouchut est également directeur associé de B&R Partner, cabinet de conseils basé à Perpignan (66).

Jean-Baptiste Miralles Les Indiscretions du 14 novembre 2022

André Maratuech, Racing Club Narbonnais, SM Aménagement et Promotion

André Maratuech, figure du rugby narbonnais et membre du conseil d’administration du Racing Club Narbonnais (RCN) depuis quelques mois, est décédé ce 9 décembre à l’âge de 69 ans des suite d’une longue maladie. Originaire de Lavelanet, en Ariège, André Maratuech, proche de Didier Codorniou (ex-joueur international de rugby à XV, aujourd’hui vice-président de la Région Occitanie délégué à la Méditerranée), a été joueur de l’équipe championne de France en 1979. Par la suite, il a occupé le poste de président du Racing Club Narbonnais (RCN) de 1991 à 1994. Reconverti dans l’immobilier, il était associé aux côtés de François Sangali de SM Aménagement et Promotion (15 salariés ; 40 M€ CA ; Narbonne – 11), dont la dernière réalisation est le complexe commercial Rocadest (Carcassonne).

Jean-Baptiste Miralles Les Indiscretions du 14 novembre 2022

Thomas Le Ludec, CHU Montpellier

Directeur général du CHU de Montpellier depuis février 2016, il est nommé à l’Inspection générale des affaires sociales, lit-on dans Midi Libre le 8 décembre. À la tête des hôpitaux de Montpellier, il aura eu à gérer la crise sanitaire et la rénovation/modernisation des hôpitaux avec une enveloppe de 250 M€. Son successeur n’est pas encore désigné.

Davy Gounel Les Indiscretions

Sarah Nguyen Cao Khuong, Hubert Vialatte, Energaïa / Agencehv

Maintenant, on est deux à pouvoir animer des débats au sein d’Agencehv. Et toc. Sarah Nguyen Cao Khuong s’est en effet lancée dans l’animation de débats ce 8 décembre sur le salon Energaïa (Parc Expos Montpellier). Une activité à part, qui a sa part de (bon) stress et où, comme elle le souligne elle-même, « rien ne doit être laissé au hasard ». Au total, dix plateaux télé (5 chacun, parité respectée) de 15 minutes chacun, sur des thèmes en lien direct avec l’actualité : « Agrivoltaïsme, filière d’avenir pour les exploitants agricoles », « Métiers des EnR : attirer la jeunesse », « Collectivités : comment réduire la facture d’énergie ? », « Emballement des factures énergétiques : quelles solutions pour les centres commerciaux ? », « Solaire : 2 GW installés en 2021. Le coup est-il parti ? », « Comment les collectivités décarbonent-elles leurs flottes de transport en commun ? »… Les capsules vidéo sont disponibles ici . Merci à la SPL Occitanie Events (Matthieu Robin et Carole Mallet), sans qui ce décollage, tout plein de perspectives, n’aurait pas été possible. Agencehv est bien sûr aussi composée d’Amélie Cazalet et Fanny Bessière, pas (encore) attirées par l’animation mais occupées sur beaucoup, beaucoup d’autres sujets !

Décodage

Décodage
9

On perce le coffre-fort

Ça hurlait de partout. « En 1977, année de la première élection de Georges Frêche comme maire, Montpellier était une belle endormie, se remémore Jean-Louis Chauzy, président du Ceser Occitanie, le 9 décembre en ouverture du forum sur la logistique urbaine décarbonée. Pour en faire une métropole, il a fallu beaucoup travailler, et déranger. Lorsque la décision a été prise de piétonniser la place de la Comédie, ça hurlait de partout. Ce que Delafosse fait aujourd’hui (note : sur la réduction de la voiture en ville au profit d’autres modes de transports, collectifs ou actifs), ce n’est rien par rapport à ce qui se passait à l’époque ! »

Las Vegas par anneaux*. La présidente de Région Carole Delga ne se contentera pas de se rendre au CES Las Vegas, Mecque mondiale de l’innovation technologique, début janvier. Elle enchaînera avec un déplacement à San Francisco pour y glaner bonnes idées et éventuels partenariats sur différents sujets : « projets éoliens offshore, rencontres avec des grands comptes américains implantés en Occitanie, et modèles inspirants de développement économique… même si tout n’est pas transférable en France, loin s’en faut », confie une source proche.
* Tentative de jeu de mots du lundi, avec le cultissime « Las Vegas Parano ».

Troupeau de chats. « Éric Servat, directeur du centre international Unesco sur l’Eau ‘Icireward’ (Université de Montpellier), dit avoir fait travailler ensemble un troupeau de chats, s’amuse un acteur éminent de la filière eau, le 8 décembre lors des 2e Aqua Business Days à La Grande-Motte. Il a en effet réussi à unir une quinzaine de laboratoires de recherche, ce qui n’est pas un mince exploit quand on connaît l’ego des chercheurs. Il y est parvenu par diplomatie, patiente mais aussi en portant des projets très ambitieux. »

Aude : 75 M€ déployés dans la prévention des inondations. Éric Menassi et Jean-Marie Aversenq, président et directeur du syndicat mixte des milieux aquatiques et des rivières (Smmar) de l’Aude, présentent le programme d’actions de prévention des inondations 3 (PAPI 3) sur la période 2023-2029 devant la commission mixte inondation à Paris, lit-on dans Midi Libre le 9 décembre. Chiffré à 75 M€, le programme permettra notamment de réaliser divers travaux : système d’endiguement, gestion d’écoulement, aménagement hydraulique… À l’issue de la présentation, la commission a émis un « avis favorable sans aucune réserve ».

Desserte routière du port de Sète. Le 19 décembre, l’enquête publique concernant le doublement de la RD600, située entre Frontignan (34) et le péage de l’autoroute A9, sera lancée jusqu’au 26 janvier, annonce la préfecture de l’Hérault dans un avis d’enquête publique (ici). Une 2×2 voies de 7,5 kilomètres doit être créée afin de fluidifier le trafic. Autres objectifs poursuivis dans le cadre du doublement de la RD 600 : « améliorer la desserte du port régional de Sète-Frontignan et la sécurité de l’itinéraire pour les convois exceptionnels, réduire les nuisances sonores, améliorer la protection des eaux (étang de Thau à proximité), favoriser les modes de déplacements alternatifs… », énumère la préfecture de l’Hérault. Cette opération d’envergure prévoit notamment 10 ouvrages dont 1 viaduc, 11 bassins de récupération des eaux pluviales, 1 parking de covoiture et des raccordements aux projets cyclables existants. Le coût global du projet est estimé à 60 M€, avec une livraison prévue pour 2027. L’opération était initialement prévue pour 2024.

Restructuration à Midi Libre. Présentant une situation économique « très dégradée et préoccupante de Midi Libre », Jean-Benoît Baylet, DG du Groupe Midi Libre (Groupe La Dépêche), annonce au personnel, le 8 décembre, « l’ouverture d’un plan de départs volontaires pour 45 postes, tous services confondus ». Avec « l’optimisation des dépenses courantes et des frais de fonctionnement », l’objectif est de renouer avec un résultat positif « dès 2024 ». Le dirigeant explique : « La crise de notre filière a été aggravée par deux année de Covid et le déclenchement de la guerre en Ukraine. Au cours des 4 dernières années, les revenus issus de notre cœur de métier, c’est-à-dire de la diffusion et de la publicité, ont régressé fortement : – 8 M€ de recettes de diffusion et – 2 M€ concernant la publicité locale. En 2023, nous attendons une baisse additionnelle de 2 M€ sur la diffusion. » En face, l’audience du site web progresse, et a rapporté 3,6 M€ en 2022, ce qui permet « de freiner l’érosion du chiffre d’affaires, mais en étant très loin de le compenser en totalité ». Au final, le résultat d’exploitation sera déficitaire « à hauteur de 1,6 M€ cette année, et de 2,8 M€ en 2023 ».
Le SNJ déclare dans un communiqué, le 9 décembre : « Un quart des effectifs de la rédaction pourrait disparaître. La rédaction n’aura plus les moyens de couvrir l’actualité sur l’ensemble de ses territoires. »

Rugby éolien. Décidément, le sport mène à tout, même aux énergies renouvelables. La filière éolienne française se retrouvera mi-septembre à Pinet (34) pour le tournoi national intra-filières ‘Rugby Eolien’, apprend-on le 7 décembre sur le forum Energaïa, auprès de Michel Gioria, délégué général de France Énergie Éolienne. Une quinzaine d’équipes sont attendues. More seriously, comme on dit chez ceux qu’on a battus samedi soir : l’entretien de Michel Gioria sur le plateau télé d’Energaïa, sur le thème « Le rôle de l’éolien dans le futur mix énergétique », à revoir ici.

Montrer les voies. L’orientation, l’une des grandes causes de Carole Delga, présidente de la Région Occitanie. Le premier salon ID.Métiers, dédié à l’orientation des collégiens et lycéens, se déroule ces 13 et 14 décembre au Parc des expositions du Comminges de Saint-Gaudens. « Avec ce salon, la Région souhaite lutter contre les déterminismes sociaux et les stéréotypes de genres encore très présents dans l’orientation des jeunes, réduire les inégalités territoriales en proposant un évènement décentralisé. L’objectif est de mettre en lumière les métiers qui recrutent en Occitanie, de valoriser les formations de la voie professionnelle, et faire découvrir aux jeunes les gestes professionnels et les parcours emblématiques en région avec les témoignages de jeunes professionnels et d’entreprises locales », résume la collectivité. « L’organisation de l’orientation est à ce jour à un échec, une machine à désespérer les jeunes. Beaucoup ne connaissent pas la réalité des métiers et les voies d’accès. C’est un vrai sujet de lutte contre le déterminisme social. Il faut faire mieux connaître les réalités des enseignements supérieurs. Aujourd’hui, à dossier scolaire égal, un enfant issu d’un milieu modeste a moins d’ambitions. Ce n’est pas normal », déclarait l’élue, le 25 novembre en assemblée plénière à Toulouse.

Parler aux jeunes. Pour parler aux jeunes, lors de ce salon, on met le paquet : activités interactives, sieste sonore, bibliothèque vivante, escape game, épicerie radio-mobile, plateau TV, casques de réalité virtuelle, challenges Tiktok, cube immersif, rallye des métiers, simulateurs, témoignages de personnalités et de professionnels… « Les forums classiques, avec de simples stands, ne fonctionnent plus auprès des jeunes. Il faut totalement revoir le modèle », analyse Valérie Poplin, directrice du campus des Métiers et des Qualifications Habitat, énergies renouvelables et éco-construction Occitanie à Nîmes, sur le salon Energaïa. Elle devrait prochainement signer une convention avec la CleanTech Vallée (Gard rhodanien) pour faire contribuer les jeunes à l’élaboration de leurs propres formations.

Déjà l’été. On se caille, mais le Gouffre de Padirac, dans le Lot, pense déjà aux cigales et à la saison estivale. Alors que 130 saisonniers sont recherchés pour la saison allant de mars à novembre, les candidats saisonniers pourront, le 10 janvier, venir visiter le haut lieu du tourisme d’Occitanie, les postes à pourvoir et le parcours de formation proposé en partenariat avec Pôle emploi, l’Afdas et l’organisme de formation Étoiles Academy. L’événement est organisé avec le soutien de Pôle emploi et Lot Terres de Saisons. Plus d’infos ici.

Levée de fonds pour Occte. La société de gestion OCCTE annonce, le 9 décembre, avoir bouclé une première levée de fonds de 25 M€ pour son fonds « FPCI OCCTE Occigen ». Une première étape pour ce fonds, dont l’objectif est d’atteindre 100 millions d’euros à l’été 2023. « Ce premier fonds investira principalement dans les infrastructures de grande dimension sur toutes les technologies déployables (EnR matures, hydrogène vert, éolien flottant, services énergétiques…), ainsi qu’en haut de bilan d’acteurs du développement des EnR présents en Occitanie », explique Christian Assaf, président de l’Arec Occitanie. Plus à lire dans ToulEco, ici.

Soledge en RJ. Soledge (appareils hi-fi haut de gamme et connectés, Montpellier), cofondée par Maryam Bini, vice-présidente de Leader Occitanie, a été placée en redressement judiciaire le 14 novembre. L’entreprise a été lauréate Créalia en 2010, à sa création. Plus à lire ici.

Aides aux entreprises : mode d’emploi. Carole Delga, présidente de la Région Occitanie, présente le nouveau dispositif d’aide aux entreprises, ce lundi à Toulouse et ce mercredi à Montpellier. L’essentiel à glaner ici, notamment les nouveaux critères d’éligibilité des aides, en p.10 du document.

Robots agricoles. Le toulousain Naïo Technologies, fabricant de robots agricoles autonomes, boucle une levée de fonds de 32 M€ afin d’accélérer son développement à l’international et doubler le nombre de robots en service d’ici 2025, annonce le groupe le 8 décembre. Depuis sa création en 2011, Naïo Technologies a mis en service 300 robots. Le groupe, présent dans 20 pays, emploie 70 salariés. L’opération est menée par Mirova, filiale de Natixis Investissements Managers.

Opération séduction. Ce 13 décembre, la CCI Hérault, présidée par André Deljarry, coorganise aux côtés de la Métropole de Montpellier son opération Visio commerce, afin de faire découvrir les opportunités d’implantations dans le Grand Montpellier à de nouvelles enseignes. 50 développeurs et commercialisateurs vont participer. Depuis le lancement de l’opération, près de 402 enseignes se sont implantées sur le territoire. Plus d’infos sur l’événement ici.

10 M€ : c’est le montant levé par la société Axonaut, basée à Labège (31) et qui développe et commercialise un logiciel de gestion destiné aux TPE, pour renforcer sa technologie et accompagner 50.000 utilisateurs d’ici 2026, lit-on dans le Journal des Entreprises le 7 décembre. L’opération est réalisée auprès de The Moon Venture et Matmut Innovation. Axonaut, dirigée par Nicolas Ricard et Nicolas Michel, emploie 23 collaborateurs.

Aéroports verts. Dans le cadre de son projet d’électrification des opérations aéroportuaires au sol, l’aéroport Montpellier-Méditerranée, qui figure parmi les 24 lauréats de l’appel à projets « CEF – Transport – Alternative Fuels Infrastructures Facility », perçoit 1,175 M€ de subvention de la Commission européenne et 1,218 M€ de la Banque des Territoires. L’objectif de ce projet est de réduire 50 % des émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2026.

Plus de décodages ici

Stations-containers. À l’occasion d’Energaïa, la semaine dernière, Stéphane Péré, directeur général de l’Arec (Agence régionale de l’énergie et du climat) Occitanie, François Guérin, directeur de See You Sun, et Axel Iauch, président de station REV, signent, le 8 décembre, un accord en vue de créer REV d’Occitanie. Elle déploiera en région « des stations de mobilité́ durable, construites à partir d’anciens containers maritimes », précisent les parties prenantes. D’une surface de 10 à 30 m2, ces stations durables proposent entre 10 et 40 places sécurisées et jusqu’à̀ 20 points de recharge électrique pour vélo.

5 entreprises distingués lors des Prix de la TPE. L’entreprise Petits Cadors (Nailloux – 31), fondée par Laurent et Muriel Padiou et spécialisé dans la fabrique de coussins orignaux et ergonomiques, remporte le prix de la TPE 2022. L’événement, organisé par les CCI de la Haute-Garonne et de l’Hérault, s’est tenu le 6 décembre au Palais des Congrès du Cap-d’Agde (34). À ses côtés, Alae Elhayyate (Frimake International – application de rencontres ; Toulouse – 31) reçoit le Prix Être qui récompense le parcours, le savoir-être et la persévérance d’un chef d’entreprise ; Benjamin Auzier (Auzier – fabricant de couteaux ; La Boissière – 34) le prix Faire qui distingue le produit/entreprise qui montre l’exemple en temps de crise ; Aurélien Vionnet (Thais Soft – automatisation des tâches administratives pour les professionnels de l’hôtellerie ; Castelnau-le-Lez – 34) le prix Piloter qui récompense un chef d’entreprises mettant en œuvre des indicateurs pour se projeter ; et Flora Joly et Céline Lapeyre (R&D Concept – vente de produits écoconçus ; Saint-André-de-Sangonis – 34) le prix Réinventer, qui distingue la capacité d’une entreprise à se réinventer pour se développer. Au total, 138 candidatures (86 dans l’Hérault, 52 en Haute-Garonne) ont été déposées.

Toulouse réduit la place des véhicules. Le 6 décembre, la mairie de Toulouse (maire : Jean-Luc Moudenc) a annoncé passer la Grande rue Saint-Michel à sens unique, lit-on dans La Dépêche (9 décembre). L’objectif ? Agrandir la place pour les piétons et les cyclistes. Au programme, passer de 56 m² à 1.000 m² de surface de pleine terre, supprimer 900 m² de bitumes pour y planter arbres et arbustes, créer 100 stationnements vélos, et réduire à 20 (contre 30 aujourd’hui) les places de stationnement pour véhicules. Les travaux débuteront au printemps prochain jusqu’en 2025. 
Pour rappel, à partir du 1er janvier, la zone à faible émissions (ZFE) de Toulouse va s’appliquer aux véhicules des particuliers. 16.000 voitures seraient alors interdites à la circulation dans la ville et sur le périphérique ouest en 2023. Le protocole est entré en vigueur pour les poids lourds, fourgonnettes et fourgons depuis le mois de mars. 

Les 12 lauréats d’Alès Audace. À l’occasion de la 10e édition du concours Alès Audace, organisé par Alès Agglomération au CinéPlanet d’Alès le 8 décembre, 12 projets sont récompensés, à hauteur de 130.000 €. Plus à lire dans Les Échos, ici.

Une indiscrétion, une analyse pas lue ailleurs, une exclu à nous transmettre ?

Agencehv protège ses sources d’information. En lui communiquant une information, vous avez la garantie d’un traitement fiable, rigoureux et objectif.

Zoom

Zoom

9

Une info passée au crible

Comment décarboner ce foutu dernier kilomètre ?

« Les colis ne votent pas. Mais leurs destinataires, si », relève Michel Colombié, vice-président d’Eurosud Team et président de l’Observatoire régional des Transports d’Occitanie, le 9 décembre lors du forum portant sur le thème « Comment décarboner la logistique urbaine ? » Le sujet sera abordé en profondeur dans L’Hérault Juridique et Économique. Quelques éléments en teasing.

©Hubert Vialatte

Des chiffres éloquents. Le transport de marchandises occupe 30 % de la voirie et contribue à la congestion des villes à hauteur de 50 %. Le e-commerce représente de 20 à 40 % du nombre total de livraisons urbaines. Le secteur de la logistique représente 1,6 million d’emplois en France. Le dernier kilomètre représenterait « entre 20 et 50 % du coût total de la supply chain (chaîne logistique) » ! L’atout drones. On n’y pas encore pour les colis du quotidien, mais Frédéric Delaval, président d’Urby (La Poste), a insisté sur l’intérêt des drones. « Nous opérons déjà des livraisons par drones volants. C’est une technologie qui doit trouver sa place, mais qui se heurte pour le moment à des problématiques liées à l’accessibilité, la sécurité et la législation. Le drone peut avoir un intérêt en matière de logistique urbaine. Demain, il pourrait servir d’agent de liaison s’il est installé sur un camion par exemple. Le camion n’aurait pas besoin de rentrer en ville, ce qui éviterait et de la pollution et de la congestion. »

Innovation. La logistique urbaine est donc un vaste terrain de jeux en matière d’innovation : drones, donc, mais aussi véhicules autonomes (avec le projet Carreta, en cours d’expérimentation), électriques et/ou connectés. Pour le toulousain Jean-Louis Pech, président d’Actia Group, « la micro-mobilité légère est une partie importante de l’innovation avec l’électrification et l’électronique embarquée des vélos-cargos, tout comme la digitalisation en matière de gestion des flottes ».

La métropole à la manœuvre. Le sujet est certes moins sexy et médiatique que les plans de circulation et les embouteillages aux heures de pointe. La métropole de Montpellier n’en est pas à moins à la manœuvre, avec plusieurs actions engagées : mise en place de la ZFE (zone à faible émission), identification de foncier avec l’exemple de l’espace logistique de proximité du centre commercial du Polygone, développement des infrastructures cyclables, expérimentation du véhicule autonome Carreta, projet de tram-fret, modernisation du marché d’intérêt national.

Tous les ans ! La première édition du forum Logistique urbaine s’est déroulée à Toulouse en 2019. Bref, il y a un siècle. Lors d’un échange informel autour d’un café, un partenaire estime que la périodicité triennale lui semble appropriée. Que n’a-t-il pas dit ! Avec une consœur, nous lui tombons dessus simultanément, et sans concertation : « Surtout pas… Un tel thème, cela mérite de revenir dessus chaque année. Les sujets bougent tout le temps, et c’est dans l’air du temps. Et en créant un rendez-vous annuel, vous contribuerez à acculturer les esprits et à faire évoluer les choses. » Je devrais vraiment me reconvertir comme consultant.

Dur de recruter. Si le secteur est objectivement intéressant, la métropole de Montpellier peine curieusement à recruter… un chargé de mission logistique urbaine ! « Nous avons lancé deux appels à recrutements, et on ne trouve personne », s’étonne Julie Frêche, vice-présidente de 3M délégué au transport et aux mobilités actives. La logistique urbaine est encore à la croisée de plusieurs délégations et enjeux : « Cela touche à la fois à l’immobilier logistique, la lutte contre la pollution, la mutation des commerces… Vous auriez pu, d’ailleurs, pour votre forum, inviter d’autres vice-présidents que moi, et ils auraient été tout autant légitimes ! »

3 questions à

3 questions à

Cédric Grail, Altémed

« Qui sait comment sera utilisée la ville demain ? »

Le DG d’Altémed, qui sera présent ce lundi soir aux vœux de la FPI Occitanie Méditerranée, en dit un peu plus sur le programme 2023 du nouveau Lab by Altémed, inauguré le 14 novembre par Michaël Delafosse, maire de Montpellier et président de Montpellier Méditerranée Métropole, et Michel Calvo, président d’ACM Habitat. « Trois questions à », la rubrique où le tutoiement est de rigueur.

Cédric, peux-tu expliquer le Lab by Altémed pour des gens qui ne connaissent rien à l’immobilier ?
On parle beaucoup d’espaces communs, de roof top, de vélos partagés… D’accord, mais qu’est-ce qui fonctionne vraiment ? Les 450 résidences d’ACM Habitat ont une puissance de démonstration, en termes de transition climatique et de domotique. Et, en tant qu’aménageur, nous savons comment on construit la ville. Nous devons travailler avec les professionnels de l’acte de bâtir bien sûr, mais aussi les acteurs des mobilités, des bâtiments connectés… Si nous ne le faisons pas, nous sommes sûrs de ne pas y arriver !

Quels premiers thèmes identifies-tu ?
La maintenance prédictive, notamment pour ACM Habitat, à partir de la data, avec des prestataires comme Idealys (applications dédiées) et Solem (capteurs) ; La transition écologique et le réemploi des matériaux, avec une première initiative à La Restanque ; L’innovation sociale, avec les solidarités intergénérationnelles. Nous l’avons testé à ACM : une vieille dame qui accueille une étudiante, qui va s’occuper d’elle en contrepartie d’un loyer modéré ; De grandes colocations étudiantes dans 5 appartements du quartier Mosson, avec des loyers très accessibles, en contrepartie de soutien périscolaire à des enfants du quartier.

Pourquoi penses-tu que ce Lab est devenu indispensable en 2023 ?
Le risque est une myopie de l’État et des collectivités par rapport aux évolutions et innovations. Tout ne peut pas être légiféré et réglementé. La place à l’expérimentation et au retour d’expérience continu est importante. C’est la base d’une amélioration continue. L’humilité est de rigueur. Il est vital de connecter l’ensemble des acteurs. L’idée est vraiment d’être moins myopes par rapport aux évolutions, plutôt que de trouver des solutions. Qui sait comment sera utilisée la ville demain ?

La HV Touch

La HV Touch

Conseil RP

On reçoit parfois des invitations presse sous-vendues, sur des événements tout à fait intéressants. Par exemple : le marché de Noël du marché d’intérêt national de Montpellier, ce mercredi en fin d’après-midi. A priori, pas folichon. Et pourtant ! Le MIN est engagé dans une transformation stratégique, entre embranchement ferroviaire, espaces de logistique urbaine et quai mutualisé. Conseil RP : ne pas hésiter à mettre en avant les bonnes raisons de se rendre sur place, en soufflant aux plumitifs les points chauds qui pourraient être abordés auprès des élus présents. Ça pourrait bien les faire rappliquer avant le mtach France-Maroc.

La phrase

« On parle de plein emploi, mais on ne voit pas que le chômage va repartir à la hausse en 2023, avec de nombreuses défaillances qui s’annoncent, certaines sans passer par les tribunaux de commerce. »

Agnès Verdier-Molinié

directrice de l’Ifrap, sur le Lab Éco Midi Libre, le 9 novembre

On s’en fout

Pendant le repas de Noël, dans les bouches de métro, au moment de la relâche du vendredi soir… Le journalisme ne s’arrête jamais. Quelques exemples récents en date.
Vendredi soir, 20h. Je passe en bas de chez moi récupérer une succulente pizza 4 fromages. Symbole ultime de détente après une semaine chargée. Au passage, je saisis un Perrier dans le réfrigérateur dédié aux clients. Le gérant me glisse : « Vous avez de la chance, c’est presque impossible de recevoir des Perrier en canette en ce moment ! » J’échange deux ou trois banalités sur le sujet, tout en me disant, intérieurement : « Eh mince, c’est une piste à ne pas oublier de creuser… L’info est potentiellement intéressante… Pénurie de Perrier. » Le titre clignote déjà dans mon esprit. Vite, créer une notification en rappel pour ne pas oublier d’appeler les copains de Nestlé Water (note : propriétaire de Perrier).
Un autre vendredi soir, alors que je m’engouffre dans le métro lyonnais. Coup de fil d’une source de première main, qui souhaite me proposer une exclusivité sur la création du supercalculateur Eclairion, en banlieue parisienne. Difficile d’interrompre la conversation, sur un sujet d’une telle envergure (publiée ici). Je finalise l’échange, pendant 10 minutes, dans les flux de passagers et les courants d’air.
Autre exemple, au cœur d’un repas de Noël. Une remarque fuse, anodine, sur le nouvel organigramme d’un grand groupe immobilier. Je coupe la personne et commence à l’interviewer entre le saumon et la dinde. « Tu ne veux pas attendre le 5 janvier ? », me demande l’intéressé. « Surtout pas ! Le 5 janvier, c’est trop tard. Alors, c’est quoi ce nouvel organigramme ? »
Un brin psychopathe, certes. « Puriste », diront les amateurs. Toujours, cette nécessaire connexion aux signaux faibles, au-delà des apparences. Comme ces échanges informels avec une barman, sur le salon Energaïa (Parc Expos Montpellier), ce 8 décembre. Chemin faisant, la personne me confie qu’elle est en fait… pilote de ligne, arrêtée quelques temps pour des raisons médicales. La pilote d’Airbus A320 qui sert les cafés à des décideurs qui ne la regardent même pas. Une super idée de portrait ! Vous ne trouvez pas ?

ca pousse les indiscretions

Ça pousse

Ça pousse
9

Ils et Elles bâtissent nos villes

Uxco Group rafle deux prix nationaux au SIMI Paris

 

Résidence ECLA Paris Noisy-le-Grand ©Uxco Group

Uxco Group, spécialiste des résidences de coliving pour étudiants et jeunes actifs (Montpellier), remporte deux grands prix Habitat&Logement sur le Simi Paris 2022, dans les catégories « Transformation » (lauréat : Océanis Promotion) et « Résidences services » (lauréat : Uxco Group). Le prix « Transformation » vient notamment récompenser la mutation de l’ancien siège de Groupama (bureaux) en un actif immobilier de logements, à Noisy-le-Grand (93). Il s’agit de la 2e résidence de la marque ECLA en France. « Reconnue pour sa grande capacité d’accueil, ECLA Paris Noisy-le-Grand a une taille équivalente à près de 7 résidences classiques, avec 708 logements répartis sur près de 31.000 m2, soit une capacité de 1.184 lits au total, ainsi que plus de 2.400 m2 d’espaces communs dédiés au coworking, au bien-être et au vivre-ensemble », précise Uxco Group. Le communiqué de presse à consulter ici.

_______________________

 

Hibrid Foncière et Gaïa Promotion lauréats de la cité gastronomique Paris-Rungis

 

©Hibrid

Une fabrique de la gastronomie sur 53.000 m² : les montpelliérains Hibrid Foncière et Gaïa Promotion sont lauréats, en copromotion avec Pitch Immo, du projet de la cité de la gastronomie Paris-Rungis, apprend-on le 8 décembre. Elle sera composée de 6.500 m² de fabrique culturelle (découverte des métiers de la gastronomie), 8.000 m² d’espace commercial grand public (vitrine de la gastronomie française, des régions…), 6.000 m² de pôle formation aux métiers de la bouche, 10.500 m² d’espaces dédiés à rassembler les acteurs de la filière et 22.000 m² pour un pôle événementiel permettant d’accueillir des événements autour de la gastronomie. À terme, la cité génèrera 1.500 emplois. Les travaux sont prévus sur une période de deux ans (2025-2027), pour une ouverture à la clientèle fin 2027. Architectes : Michel Guthmann (MG-AU, Paris), Marc Mimram (Paris) et Archikubik (Espagne).

________________________

 

Saint-Agne Immobilier inaugure un programme mixte de 216 logements à Lespinasse

 

©Saint-Agne Immobilier

 

Le 5 décembre, le promoteur immobilier toulousain Saint-Agne Immobilier (président : Patrick Saint-Agne) inaugure la résidence Canal Rive Gauche, située à Lespinasse, près de Toulouse. Cette dernière se compose de 216 logements (R+1 à R+2) dont 20 villas et 6 terrains à bâtir. « Un terrain est également réservé pour un équipement public à venir », précise le groupe. Canal Rive Gauche est signée par l’architecte Henri Balducchi (BMB Architectes, Toulouse). Des espaces verts ont par ailleurs été pensés par la paysagiste Véronique Courcelles, présidente de l’Apuc, agence de conception paysagère et de maîtrise d’œuvre d’exécution (Toulouse). « De nombreuses essences d’arbres ont été plantées avec une gestion des eaux pluviales par des noues qui permettent de drainer naturellement les sols », déclare Saint-Agne Immobilier. Par ailleurs, des pistes cyclables relient l’ensemble immobilier d’un bout à l’autre.

________________________

 

A+ Architecture lauréat pour la rénovation du stade Armand-Cesari en Corse

 

©A+ Architecture

 

A+ Architecture, cabinet d’architecture basé à Montpellier, est lauréat de l’appel à projets lancé par la communauté d’agglomération de Bastia concernant la rénovation et la modernisation du stade Armand-Cesari (16.500 places), à Furiani (Haute-Corse), qui accueille les matchs du Sporting Club de Bastia. Création et extension de couvertures pour les tribunes, modernisation des tribunes et de la salle de presse, rénovation de l’éclairage et des vestiaires, création de nouveaux espaces (salons VIP, brasserie avec vue panoramique sur le terrain…), implantation d’une fan-zone sur le parking, réaménagement des abords du stade… Le montant total du projet est évalué à 12 M€. Les aménagements extérieurs concerneront 12.000 m² et 1.526 m² d’espaces seront créés. La livraison de cette rénovation est prévue pour 2025.

Des potins immo ? Une nomination ? Des initiatives et projets ?

Agencehv protège ses sources d’information. En lui communiquant une information, vous avez la garantie d’un traitement fiable, rigoureux et objectif.

Au marché

Au marché
9

Les marchés publics essentiels en Occitanie de la semaine passée. Parce qu’il faut bien vivre.

BTP 👷‍♀

Occitanie Est

La Ville de Nîmes lance un avis pour les travaux de construction du Palais des Congrès à Nîmes.

Le Département des Pyrénées-Orientales lance un avis pour la création d’un préau, l’étanchéité et réfection du gymnase et extension de la salle de restauration au collège Jean Moulin à Perpignan.

La Spl 30 lance un avis pour les travaux pour le désamiantage et la déconstruction de bâtiments dans le cadre de l’aménagement de l’îlot Carcaixent sur la commune de Bagnols sur Cèze.

Montpellier Méditerranée Métropole lance un avis accord-cadre de maitrise d’oeuvre pour les travaux de restauration des façades de l’opéra comédie à Montpellier.

Hérault Méditerranée lance un avis pour les travaux de rattrapage d’entretien de la Peyne et de ses affluents.

La Région Occitanie lance un avis pour les travaux de réhabilitation des infrastructures de pêche à Port-la-Nouvelle.

La Spl Terre d’Argence lance un avis pour la réalisation du pôle d’échanges multimodal de Beaucaire.

Occitanie Ouest

L’Université Toulouse II Jean Jaurès lance un avis pour l’entretien des toitures.

Le centre hospitalier intercommunal de la vallée de l’Ariège lance un avis pour les travaux d’amélioration de la performance énergétique, exploitation et maintenance des installations.

Lot Habitat lance un avis pour les travaux d’aménagement extérieurs de la résidence Rivière de Labéraudie à Cahors.

Toulouse Métropole lance un avis pour les travaux de construction d’une piste cyclable.

Le Conseil départemental de la Haute-Garonne lance un avis pour la réhabilitation des locaux de la direction des routes de Grenade-sur-Garonne.

La Spl Arac Occitanie lance un avis pour OPC de chantier pour la réhabilitation de la gare de Luchon.

Le Département de la Lozère lance un avis pour la maîtrise d’œuvre pour les travaux de rénovation, la mise en conformité et en sûreté de l’Hôtel du Département.

Déchets 🗑️
Immobilier 🏟️

Occitanie Est

L’OPH 11 lance un avis pour la construction d’une résidence autonomie à Axat. 

Occitanie Ouest 

La commune de Le Pin lance un avis pour la création de 4 logements ‘Au Bourg’. 

Plus de marchés ici

Le Sdis 34 attribue le marché de construction d’un nouveau centre de secours de Bessan à sarl Pastor Tp, sarl Batisseur Durable, trinquier Sas. La liste des autres titulaires est à lire ici. Valeur totale du marché : 1 703 403,25 euros.

L’OPH 81 attribue le marché de nettoyage des parties communes des immeubles d’habitation et locaux professionnels de Tarn Habitat 2023-2025 à Onet Services. Valeur totale du marché : 1 800 000 euros.

Nîmes Métropole attribue le marché d’exploitation des déchèteries à OCEAN et SOCIETE NIMOISE DE NETTOIEMENT. Valeur totale du marché : 8 000 000 euros.

Le Département des Pyrénées-Orientales attribue le marché de suivi animation du Programme d’Intérêt Général Mieux se Loger 66 de lutte contre l’habitat dégradé ou indigne la précarité énergétique et pour l’adaptation du logement à la perte d’autonomie à Soliha Des Pyrenees Orientales. Valeur totale du marché : 854 800 euros.

La Commune de Perpignan attribue le marché de travaux et maintenance hydrauliques sur les systèmes d’arrosage, fourniture de pièces détachées d’arrosage et création de système d’arrosage à Irri 66 et Somair Gervat. Valeur totale du marché : 1 900 000 euros.

La Ville de Nîmes attribue le marché de fourniture et acheminement de gaz naturel et services associés à EDF et GAZ DE BORDEAUX. Valeur totale du marché : 48 481 436 euros.

Le Conseil départemental de l’Hérault attribue le marché d’étude d’aménagement foncier à Geofit Expert et Ass Dep Amena Struc Expl Agri Herault. Valeur totale du marché : 278 860 euros.

Le SMEPE attribue le marché d’exploitation de l’Unité de Valorisation Energétique des déchets de Lunel-Viel à SUEZ RV Energie. Valeur totale du marché : 161 759 725 euros.

Toulouse Métropole attribue le marché de fourniture, mise en œuvre et maintenance d’un observatoire fiscal et d’un observatoire économique à Fiscalité et Territoire. Valeur totale du marché : 391 000 euros.

L’OPH 66 attribue le marché de maîtrise d’œuvre relative à la construction d’environ 20 logements collectifs et 12 pavillons à L’Atelier Pascal Maurel. Valeur totale du marché : 273 000 euros.

Agenda Les Indiscretions

L'agenda

L’agenda

À suivre en ligne ou en présentiel

Mardi 13 décembre :

Prise de parole de Mathieu Baumel, copilote professionnel, Champion du Monde de Rallyes et Rallyes-Raid « Naviguer en terre inconnue », organisée par Béziers Narbonne Business Club au Château de Jonquières à Narbonne (11). Plus d’infos et inscription ici.

Jeudi 15 décembre :

Réunion pour débattre de l’actualité agricole, organisée par la Chambre d’agriculture du Gard à Roquemaure (salle des fêtes). Plus d’infos ici.

2023

JANVIER

Jeudi 5 janvier :

Réunion pour débattre de l’actualité agricole, organisée par la Chambre d’agriculture du Gard à Salinelles (salle communale de l’Orangeraie). Plus d’infos ici.

Jeudi 12 janvier :

Réunion pour débattre de l’actualité agricole, organisée par la Chambre d’agriculture du Gard à Beaucaire (Mas des Tourelles). Plus d’infos ici.

Jeudi 19 janvier :

Réunion pour débattre de l’actualité agricole, organisée par la Chambre d’agriculture du Gard à Avèze (au Pré de Fabrège chez A. et F. Gros). Plus d’infos ici.

23 et 24 janvier : 

Salon Millésime Bio, organisé en version digitale par Sudvinbio, Plus d’infos ici.

Du 30 janvier au 1er février :

30ème édition du Salon Millésime Bio, organisé par Sudvinbio au Parc des Expositions de Montpellier. Plus d’infos ici.

Plus d'événements ici

MARS

Jeudi 2 mars : 

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Alès (30). Plus d’infos ici.

Mercredi 8 mars : 

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Albi (81). Plus d’infos ici.

Jeudi 9 mars : 

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Cahors (46). Plus d’infos ici.

Mercredi 15 mars :

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Mende (48). Plus d’infos ici.

Mercredi 15 et jeudi 16 mars : 

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Montpellier (34). Plus d’infos ici.

Jeudi 16 mars :

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Perpignan (66). Plus d’infos ici.

Mardi 21 mars :

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Nîmes (30). Plus d’infos ici.

Jeudi 23 mars :

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Rodez St Gaudens (12). Plus d’infos ici.

Mercredi 23 et jeudi 30 mars : 

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Toulouse (31). Plus d’infos ici.

Jeudi 30 mars :

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Montauban (82). Plus d’infos ici.

AVRIL

Mercredi 5 avril :

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Tarbes (65). Plus d’infos ici.

Jeudi 6 avril : 

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Carcassonne (11). Plus d’infos ici.

Mercredi 12 avril :

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Auch (32). Plus d’infos ici.

Jeudi 13 avril : 

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Figeac (46). Plus d’infos ici.

Jeudi 20 avril :

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Saverdun (09). Plus d’infos ici.

Jeudi 27 avril :

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Béziers (34). Plus d’infos ici.

MAI

Mardi 30 et mercredi 31 mai :

M2S « Mobility Solutions Show », rendez-vous B2B des solutions de mobilité urbaine et périurbaine, organisé au Parc des Expositions de Toulouse (31). Plus d’infos ici.

i

Newsroom

Newsroom

L’agence travaille en ce moment sur plein de choses passionnantes :

Journalisme

Pour Les Échos :
Page sur le développement des halles gourmandes : quel modèle économique ? Quels opérateurs privés se placent ? Comment ?
– Oc’Consigne, usine de lavage de bouteilles en verre pour le réemploi de.
– Aude : Narbonne Accessoires, spécialiste des véhicules de loisirs et des accessoires caravaning, étend sa base logistique de Lézignan-Corbières de 12.000 m2 supplémentaires, face à une forte croissance de l’activité.
– Lozère / filière bois : Neofor va construire à Mende une usine de production de panneaux de bois massif, destinés à l’aménagement intérieur. L’investissement s’élève à 20 millions d’euros. Il est soutenu par l’État et la Région. 80 emplois créés à l’horizon 2024.
– Cinéma : les promoteurs immobiliers GGL et Spag investissent 100 M€ dans la création de Pics Studio, au nord de Montpellier, pour accueillir des productions internationales.

Pour BoisMAG :
– Enquête nationale sur le marché des bardages bois

Pour l’Hérault Juridique et Economique :
– Retour sur le forum de la logistique urbaine décarbonée

Pour ToulÉco, contribution à un dossier régional :
– Guide du jeune entrepreneur d’Occitanie (parution en décembre). Quatre portraits de jeunes entrepreneurs en Occitanie Est.

Pour Midi Libre :
– Contribution à la rédaction d’articles pour le magazine de Midi Libre Eco Entreprises – Hérault 2022 : entreprises à impact, énergies renouvelables, quête de sens, politique RSE dans les PME…- Diffusion ce 15 décembre.

Formation

Interventions sur les techniques d’écriture efficace, la culture média et les relations presse : 56h auprès des Masters de Sup de Com Montpellier, entre septembre 2022 et mai 2023. Plus d’infos ici.

Rédaction de contenus

Contribution à la rédaction du magazine L’Oeil d’Arthur Loyd Montpellier-Nîmes : l’immeuble Tech Tower de la SNCF, interview d’Aline Bsaibes (ITK) en tant qu’ambassadrice de Med Vallée, nouvelle agence Arthur Loyd à Béziers…

Animations

3 février : Convention de Kaliop, avec une table ronde portant sur le désenchantement face au numérique.

7 septembre : REF Montpellier (Medef).

 

Voilà, c’est tout pour cette semaine. Courage et chocolat !

Les Indiscrétions sont une newsletter gratuite. Vos données ne seront pas communiquées à des tiers. Vous pouvez vous désinscrire en un clic.

Les dernières Indiscrétions

Ça fait très provincial

Neofor envoie du bois en Lozère (et pas à Paris, rubrique « Décodage »), la rumeur Pablo Bofill (en « à l’affiche »), Kaliop questionne l’avenir du numérique (« Zoom »), 500 chevaux à Montpellier, le plan de Mécanic Vallée ( « Trois questions à »), la ligne C avance à Toulouse (« ça pousse »), et plein d’autres palabres urbaines.
Courage et chocolat !

lire plus

Du sifflet au micro

La feuille de route 2023 de Delga depuis Béziers, Bulane a toujours la flamme et le numérique désenchanté en débat à Montpellier (en « À l’affiche »), un crédit solaire et solidaire de 40 M€, les bons chiffres de l’immobilier d’entreprise, et Saipol qui envoie du lourd sur le port de Sète (en « Décodage »), comment Toujust compte mettre le bazar dans la distribution (en « Trois questions à… »), un « On s’en fout » très géographique (votre « HV Touch »), et plein d’autres palabres urbaines.
Courage et chocolat !

lire plus

Même pas peur

L’IUT de Béziers crée une licence Robotique et IA (décidément), un nouveau président à IRDI, Ben Sormonte triomphe à New York avec son concept ‘Maman’ (‘À l’affiche’), blocage sur le poste de DG à la CCI Gard, pourquoi nous avons adoré tester Millésime Bio et affronter la tempête de neige dans l’Aude (‘Décodage’), des vœux pas pieux (‘Zoom’), Idec Grand Sud dévoile son projet à Saint-Roch (‘ça pousse’), et plein d’autres palabres urbaines. Les Indiscrétions du 23 janvier sont en ligne.
Courage et chocolat !

lire plus

Il ne lâche rien

Hubert, Montpelliérain depuis 40 ans (avec quelques infidélités londoniennes et parisiennes), est diplômé du Centre de Formation des Journalistes Paris (2001). 

Lire plus
Signes distinctifs sur sa carte de presse 95598, la quête de clarification et de saine problématisation, dans un monde souvent entravé par les acronymes abscons, la langue de bois, les approximations et les infox. Hubert a été auditeur de la session 2019-2020 du Chede (cycle de hautes études pour le développement économique). Un réseau national constitué de chefs d’entreprise, élus, préfets, hauts fonctionnaires, cadres de collectivités…, précieux. Avant de jouer sa partition, il a fait ses gammes pendant 18 ans (2001-2019) à La Lettre M, média économique régional de référence. Il y a commencé stagiaire, avant d’évoluer au fil des ans jusqu’au poste de rédacteur en chef, contribuant activement au développement du titre à Toulouse entre 2015 et 2018.

Heureusement qu’elle est là

Francilienne, résidant à Montpellier depuis 2018 et diplômée de Sup de Com’ Montpellier (2020), Sarah a rejoint Agencehv en CDI début octobre 2020.

Lire plus
Ses missions : rédaction d’articles sous l’autorité de Hubert Vialatte, veille média, structuration de la stratégie et de l’organisation, création graphique, mise en page, social media management, mise en ligne et promotion des Indiscrétions. Sarah porte un intérêt au métier de journaliste. Son mémoire de fin d’étude porte ainsi sur le thème « L’impact de l’Intelligence Artificielle sur la presse en ligne et le journalisme ».

Amélie dite « de Cazilhac »

En stage, de mars à septembre 2021, chez Agencehv, Amélie Cazalet poursuit son chemin en alternance en marketing et communication, toujours au sein de l’agence.

Lire plus
Originaire des Cévennes, plus précisément de Cazilhac (d’où « Amélie de Cazilhac », on trouve que ça sonne bien), elle est actuellement en Master 2 Marketing, Médias et Communication à Montpellier Management (Université de Montpellier).

L’experte, de Paris à Palavas

Diplômée de l’université de Montpellier en science politique, et forte d’une expérience de 10 ans dans le secteur de la communication et de l’événementiel, Fanny Bessière est cheffe de projet au sein d’Agencehv.

Lire plus
Rédaction, communication, préparation d’évènements, partenariats… Elle accompagne l’agence dans ses nombreux développements. D’origine francilienne, elle est tombée sous le charme de la douceur de vivre à Palavas-les-Flots il y a plus de 13 ans. Pour ne plus repartir.
Share This