bandeau NG promotion - Indiscretions - 23 mai

Et si on changeait tout ?Semaine du 7 juin 2022

LES INDISCRÉTIONS

Vos 5 minutes business en Occitanie

Suivez Les Indiscrétions sur les réseaux sociaux :

À l'affiche

À l’affiche
9

Parce qu’elles et ils le valent bien

Christophe Fanichet Carole Delga Les Indiscretions

Christophe Fanichet, SNCF Voyageurs, et Carole Delga, Région Occitanie

Place au tourisme durable et pour tous. C’est le mot d’ordre de la conférence de presse de lancement de la saison touristique, ce mercredi 8 juin, donnée par la présidente de la Région Occitanie, avec Christophe Fanichet, PDG de SNCF Voyageurs. Au programme, la présentation d’outils du tourisme durable, ciblant la mobilité décarbonée et pour tous. Notamment via le dispositif Occitanie Rail Tour, censé favoriser l’usage du train par les touristes, ou à travers la reconduction de la carte Occ’ygène (réductions pour les habitants pour qu’ils visitent leur propre région). « On a tendance à l’oublier, mais 52 % des habitants d’Occitanie passent leurs vacances principales dans la région. Et ils représentent la première clientèle du tourisme régional, indique une source proche. Sur 16 Md€ de consommation touristique chaque année, un tiers vient de l’Occitanie. C’est le plus gros marché, et celui qu’il faut travailler en premier. » Par ailleurs, « 70 % des habitants accueillent des parents ou des amis, à hauteur de 28 nuitées par foyer. Ces visites concourent à l’économie touristique. »
Autre axe de développement, à l’heure de « L’an zéro du tourisme » (ouvrage de Jean Viard et Jean Medioni, Fondation Jean Jaurès) : la promotion des productions locales dans les restaurants. « Quand on vient en Occitanie, c’est pour consommer ses produits, d’autant plus que l’offre agroalimentaire est très qualitative. Un gros travail est à mener auprès des dizaines de milliers de restaurants pour leur faciliter l’accès aux producteurs locaux », indique une autre source aux Indiscrétions.
Le Comité régional du tourisme et des loisirs organisera un point presse, le 29 juin à Carcassonne, pour y dévoiler les tendances de l’été en région. L’Occitanie se dirige vers « un été record. Les nouvelles clientèles, attirées depuis deux ans pendant la crise sanitaire, ont été séduites et semblent vouloir revenir. Pas le peine de parcourir 1.000 km de plus pour aller en Andalousie, surtout vu le prix de l’essence… » Mais un point noir émerge déjà : le manque de personnel dans les restaurants et les hôtels, « qui pourrait mettre à mal certains services de soir, par exemple, dans des restaurants ».

Philippe Maurine Les Indiscretions

Philippe Maurine, LIRMM

Le laboratoire d’informatique, de robotique et de microélectronique de Montpellier (LIRMM) coorganise, avec l’Université de Montpellier et le Cnrs, un séminaire sur le thème « Intelligence Artificielle : danger et opportunité pour la R&D à l’horizon 2030 », le 14 juin au Campus St Priest à Montpellier (34). Plusieurs prises de paroles rythmeront la journée, faisant écho aux problématiques d’intégration matérielles et logicielles, aux risques de cybersécurité, aux conditions pour assurer la robustesse d’une solution IA, à l’importance de développer des systèmes d’IA transparents, acceptables et éthiques… Philippe Maurine, maître de conférence au département microélectronique du LIRMM, est en charge de la coordination scientifique de l’évènement. Le séminaire est organisé en partenariat avec la Région Occitanie, Ad’Occ et Cap’Tronic. 
> En présentiel ou en visio, inscription obligatoire avant le 10 juin ici

Jalil Benabdillah Les Indiscretions

Jalil Benabdillah, Région Occitanie

Désolé, deux à l’affiche « Région Occitanie » cette semaine. C’est l’actualité éco qui nous y oblige. Le vice-président en charge de l’Économie, l’Emploi, l’Innovation et la Réindustrialisation intervient lors du Forum annuel du pôle de compétitivité Aerospace Valley (8 au 10 juin, casino de Biarritz), sur le thème « France 2030 et les politiques régionales du Grand Sud-Ouest ». Il sera aux côtés, notamment, d’Alain Rousset, président de la Région Nouvelle-Aquitaine, et de Thierry Quillet, délégué général adjoint du GIFAS (Groupement des industries françaises aéronautiques et spatiales). Il rappellera, entre autres, le plan de 100 M€ dédié à l’avion vert (dont une plateforme technocampus hydrogène dans la métropole toulousaine, d’ici à 2024), qui sera présenté aux votes des conseillers régionaux courant juin.

Lionel Laparade Les Indiscretions

Lionel Laparade, Groupe La Dépêche

Lionel Laparade est nommé directeur de l’information et de la production des contenus de La Dépêche du Midi, annonce le groupe de PQR le 31 mai. Il assure la supervision de l’ensemble des rédactions départementales et de leur production de contenus au service de tous les supports du titre. Lionel Laparade, 55 ans, a commencé sa carrière à La Dépêche du Midi en 1987. Il a exercé son métier de journaliste dans la plupart des départements de la zone de diffusion (ex-Midi-Pyrénées et Aude), avant d’intégrer la hiérarchie de la rédaction en 1999, lorsqu’il est nommé chef d’agence à Castres (Tarn). Lionel Laparade est placé sous la responsabilité de Jean-Nicolas Baylet, directeur général et directeur de la publication.

Gaël PHILIPPE Les Indiscretions

Gaël Philippe, Datasulting

La data, or noir du 21e siècle. L’Observatoire de la Maturité Data des Entreprises organise la première édition de l’événement « Cultive ta data », le 21 juin, au Domaine de Verchant à Montpellier. Dédiée à la culture data pour des dirigeants et décideurs des PME et ETI de la région Occitanie, cette journée fait intervenir experts en data et clients sur des conférences, tables rondes et ateliers thématiques. Les animateurs de l’événement seront Gaël Philippe, CEO de Datasulting (cabinet de conseil spécialisé dans l’analyse et le traitement des données, Castelnau-le-Lez) et Julien Muller, directeur des systèmes informatiques de Septeo (groupe de solutions logicielles pour les professions réglementées, Pérols). Le programme est accessible ici.
>(Re)lire l’article « Datasulting veut faire parler les données dans les PME », pour Hérault Tribune, ici.

Celine Andro-Lemercier Les Indiscretions

Céline Andro-Lemercier, Banque Populaire du Sud

Elle est nommée directrice du développement des marchés de proximité de la Banque Populaire du Sud, annonce le groupe le 2 juin. Céline Andro-Lemercier, qui anime une équipe de 50 salariés, succède à Pascal Brian qui devient directeur des solutions et de l’expérience au sein du même groupe. Âgée de 45 ans, elle a rejoint le groupe Banque Populaire du Sud en 2015 au poste de responsable du contrôle de gestion, pour devenir directrice du pôle pilotage de la performance en 2018. Auparavant, elle a travaillé à la BNP et à la Caisse nationale des Caisses d’Épargne.

Erik Orsenna Les Indiscretions

André Deljarry, CCI Hérault

Le 2 juin, le président de la CCI Hérault et 1er vice-président de la CCI Occitanie, fait parvenir un courrier à l’ensemble des 115 candidats aux élections législatives dans l’Hérault. Et réunit les sénateurs Jean-Pierre Grand, Henri Cabanel, Hussein Bourgi et Christian Bilhac, « qui auront également un rôle central à jouer, car amenés à se prononcer sur les réformes qui concerneront l’économie, l’environnement, la formation, l’emploi et le développement de nos territoires ». Cinq sujets sont mis en exergue : compétitivité de l’économie et réindustrialisation des territoires, amélioration de l’orientation des compétences, exigence d’être leader sur les transitions écologique et numérique, international (par l’instauration d’un crédit d’impôt pour les PME, proportionnel à l’accroissement de leur CA à l’export) et revitalisation commerciale des centres-villes (proposition de création d’un fonds d’aide national dédié au commerce).
> Le 30 juin, la CCI Hérault organise un nouveau salon, Transitions Invest, pour financer les transitions écologiques, numériques ou managériales. 

Jean-Pascal Picollet Les Indiscretions

Jean-Pascal Picollet, Domaine de Verchant

À 47 ans, Jean-Pascal Picollet prend la tête du Domaine de Verchant à Castelnau-le-Lez, dans l’Hérault, après 11 années passées à la direction de La Chèvre d’Or, Relais & Château 5 étoiles à Èze (Alpes-Maritimes). Il succède à Emmanuel Blanchemanche, en poste depuis juillet 2019. « Mon choix a été celui de la motivation à rejoindre Chantal et Pierre Mestre, les propriétaires de Verchant, un domaine historique édifié sur les vestiges d’une demeure du XIVe siècle », confie Jean-Pascal Picollet. Situé au cœur d’un parc classé d’un hectare, le Domaine de Verchant compte 26 chambres, suites et appartements, un spa de 2.000 m2, une table gastronomique, des vignes, l’établissement « La Plage » et des espaces réceptifs. « La vigne me ramène à mon enfance », ajoute Jean-Pascal Picollet, issu d’une famille d’exploitants agricoles.

Fabrice Salemi Les Indiscretions

Fabrice Salemi, Région Occitanie

Il est nommé directeur délégué de l’Industrie, l’Innovation, la Recherche et l’Enseignement supérieur à la Région Occitanie. Il était directeur délégué de l’Économie et de l’Innovation depuis 2016. Fabrice Salemi a occupé plusieurs postes à la Région, en tant que chef du service compétitivité des entreprises d’abord, puis directeur adjoint du développement des entreprise jusqu’en 2015. Il  a également travaillé à la Région Basse-Normandie, à Suez-Degremont en Corée du Sud et à BG Ingenieure & Berater en Suisse.

Iulia Suc Les Indiscretions

Iulia Suc, ministère de l’Égalité entre les femmes et les hommes

Elle est nommée cheffe de cabinet de la ministre déléguée auprès de la Première ministre, chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes, de la diversité et de l’égalité des chances, par un arrêté du 27 mai. Iulia Suc occupait, depuis juillet 2020, le poste de sous-préfète et directrice de cabinet de la préfète du Gard, Marie-Françoise Lecaillon.

Luc Gateau Les Indiscretions

Luc Gateau, Unapei

L’Unapei, association de défense des droits des personnes en situation de handicap et présidée par Luc Gateau, organise son 61e Congrès, le 9 et 10 juin à Montpellier. Cet évènement vise à permettre aux 2.000 personnes attendues d’échanger sur la qualité de vie des personnes en situation de handicap, de leur famille et des professionnels qui les accompagnent au quotidien. La première journée, dédiée au forum des métiers, se tiendra au site de Montpellier du conseil régional. Le lendemain, le Parc des expositions Sud de France Aréna accueillera plusieurs congressistes pour échanger sur la thématique « La qualité de vie, moteur de l’innovation sociale ». Trois tables rondes rythmeront cette journée : « Tendances actuelles des politiques publiques : décrypter les enjeux pour agir », « Innover au cœur de nos organisations : poursuivre notre ambition d’une société solidaire et inclusive » et « Participation, individualisation, auto-détermination : outils et méthodes pour une meilleure qualité de vie ». Unapei regroupe 900.000 personnes et 330 associations à travers la France. 
> Plus d’informations ici

Geerald TESTARD Les indiscretions

Gérald Testard, Pôle emploi Montpellier Méditerranée

120 personnes et 35 entreprises seront attendues pour l’événement « Capte mon réseau », organisée par Pôle emploi Montpellier Méditerranée et la Mission Locale des Jeunes de Montpellier Méditerranée Métropole, ce jeudi 9 juin de 14h30 à 18h, au Pôle emploi de Montpellier Méditerranée (proche de Carrefour Lattes). Les participants ont été présélectionnés en mai. L’initiative engage les entreprises à enclencher un tutorat et à prendre les jeunes en stage de découverte de 15 à 30 jours à compter du 13 juin.

Une nomination ou élection à nous transmettre ?

Agencehv protège ses sources d’information. En lui communiquant une information, vous avez la garantie d’un traitement fiable, rigoureux et objectif.

IDEC-bannière-lesindescretion-mai2022

Décodage

Décodage
9

On perce le coffre-fort

Adaptation du littoral au changement climatique : les élus conviés le 1er juillet à Montpellier. Grande réunion d’échange entre les services de l’État, la Région Occitanie et les élus du littoral d’Occitanie, le 1er juillet à l’Espace Capdeville, lors d’un événement organisé par la Région. Au programme, l’adaptation du trait de côte au changement climatique. Le but est de « mettre les collectivités en relation avec un réseau d’experts compétents sur les aléas : dynamique sédimentaire, érosion, submersion marine, élévation du niveau de la mer… », explique une source proche. Ce réseau, aux compétences pluridisciplinaires, est élargi aux composantes du développement durable : sciences sociales et socioéconomiques, pour mieux évaluer l’impact du changement climatique sur les activités. Pour accompagner l’économie touristique dans ces changements de paradigme, « on va mobiliser des architectes ». La tendance est à une réappropriation de la nature (revégétalisation, restaurations du système dunaire, génie écologique), en évitant les ouvrages en dur. « De grands investissements ont été programmés sur les deux derniers contrats de plan État/Région, pour ne finalement qu’atténuer la vulnérabilité de secteurs à risque. Certaines zones ne pourront plus être protégées coûte que coûte. Il va falloir repenser l’aménagement du littoral de façon globale, et intégrer la gestion des risques littoraux (érosion et submersion marine) à l’échelle des projets de territoire et des Scot. Avec l’accentuation de l’érosion, des activités et des habitations devront être délocalisées. » Dans ce contexte, le Plan Littoral 21 joue un rôle d’animation et de guide (méthodes, techniques, expérimentations, plans de financement) pour les collectivités, « afin qu’elles ne soient pas prises au dépourvu ». Un plan d’actions pour l’adaptation du littoral occitan au changement climatique sera présenté à l’automne.

Le micro. Retour en image (photos ici) de l’animation des 150 ans de Jeanjean (viticulture, Advini, Saint-Félix-de-Lodez, Hérault), le 20 mai 2022 au Domaine du Mas Neuf (Vic-la-Gardiole), devant 600 collaborateurs du groupe viticole.
Mise en valeur des activités du groupe, retour sur 150 ans d’histoire ponctuée par des innovations multiples (utilisation du chemin de fer pour conquérir de nouveaux marchés en France, généralisation de la mise en bouteille, prospection de la Chine à partir de 1994…), quelques réussites 2021 (Cap au Sud, maison BVC, Lyv, Mas de Pive, Le Clos de l’Oratoire, Cazes…), perspectives d’avenir avec le milliard d’euros de CA à long terme (280 M€ en 2021), stratégie RSE et raison d’être… Petite fierté : avoir réussi à faire témoigner Bernard Jeanjean (86 ans), sur scène, alors qu’il ne voulait pas se prêter à l’exercice. Et n’était pas à l’aise dans le maniement du micro. Du coup, à l’instinct, je lui ai collé mon micro sur le menton, en suivant ces mouvements sur scène. Saisir l’instant. C’est qu’il n’y a pas d’école d’animateur, alors on s’adapte. L’homme a su délivrer forces anecdotes sur les aventures de Jeanjean. Un moment d’émotion qui a, je pense, contribué à la réussite de l’événement.

Locations étudiantes : les prix en région. Selon Locservice.fr, le loyer moyen (charges comprises) pour un studio pour une location étudiante revient à 515 euros à Montpellier (8e rang national), 494 euros à Toulouse (11e) et 410 euros à Nîmes (25e).

Transfert de la clinique du Parc. Révélée par La Gazette de Montpellier, l’information est confirmée par Icade : la clinique du Parc, à Castelnau-le-Lez (34), entame des études préalables à un projet de transfert, vers le secteur de Sablassou (même commune). Un secteur moins enclavé, et bientôt desservi par une halte TER. On est encore sur du long terme, indique Icade aux Indiscrétions : « Le concours d’architecture sera lancé en 2023. C’est un projet que l’on espère voir aboutir d’ici 6 à 8 ans. » Décidément, toutes les cliniques quittent le centre de la métropole de Montpellier : avant la clinique du parc, ont été concernées les cliniques Saint-Roch (de Boutonnet vers Sabines) et Saint-Jean (de Boutonnet vers Saint-Jean-de-Védas).

Adapter le Zan. Dans la répartition, en cours de définition, du règlement Zan (Zéro Artificialisation nette) entre différents départements, « nos territoires ne peuvent pas être traités comme les autres, vu la croissance démographique, estime Michaël Delafosse, maire de Montpellier et président de Montpellier Méditerranée Métropole, le 31 mai lors du Forum du Dialogue Urbain, organisé par la FPI Occitanie Méditerranée. Je suis allé plaider notre cause auprès de Carole Delga (présidente de la Région Occitanie) ». Et, à l’intérieur des territoires, des modulations sont souhaitées par les professionnels. « Nous attendons qu’une constructibilité soit libérée autour des pôles d’échange multimodaux. Il faut appliquer le Zéro artificialisation nette (Zan) de façon différenciée, en fonction des pôles d’emploi », souligne Laurent Villaret, président de la FPI OM.
Michaël Delafosse, géographe de formation, projette, entre Lunel et Sète, un « archipel urbain. En misant sur le train régional, mais pas uniquement. À 40 km au nord de Montpellier par exemple, des communes perdent des habitants, alors que les cars liO de la Région relient ces territoires à Montpellier par l’A750 » (lire « Réciprocité », ci-dessous).
Plus à lire ce jeudi 14 juin dans l’Hérault Juridique et Économique, avec les préconisations urbaines de Carlos Moreno, s’inspirant de ses études mais aussi de nombreux voyages, à Medellin (Colombie) ou Milan (Italie).

Réciprocité. Ce 22 juin, un contrat de réciprocité sera signé, à Gignac, entre Jean-François Soto, président de la communauté de communes Vallée de l’Hérault et maire de Gignac, et Michaël Delafosse, maire de Montpellier et président de Montpellier Méditerranée Métropole. Le contrat s’articulera autour de 4 axes : mobilités durables, développement économique partagé, tourisme de qualité, échanges culturels et patrimoniaux.

Au national. Montpellier Méditerranée Métropole déclenche une campagne nationale de communication sur la mise en place de la gratuité des transports publics pour ses résidents. Vu, par exemple, dans le Journal du Dimanche du 5 juin, cet encadré, en p.39 : « Pour le climat et le pouvoir d’achat, il y a urgence, Montpellier n’attend pas et met en place la gratuité des transports publics ». Avec, en photo, une rame du tramway 2 (à fleurs) circulant sur la place de la Comédie. Michaël Delafosse, président de Montpellier Méditerranée Métropole, poste la publicité (pas gratuite, pour le coup) sur son compte Linkedin, ici.

Ils ne peuvent plus s’encadrer. L’encadrement des loyers, mis en place à partir du 1er juillet à Montpellier*, tend les relations entre certains professionnels de l’immobilier et le maire de la capitale languedocienne, Michaël Delafosse (PS). Par ce dispositif, la préfecture de l’Hérault fixera chaque année par arrêté un loyer de référence, déterminé en fonction de 4 critères (zone géographique, nombre de pièces, époque de construction, vide ou meublé), un loyer de référence majoré à ne pas dépasser et un autre minoré. Les locataires et propriétaires peuvent d’ores et déjà utiliser le simulateur développé par la métropole de Montpellier, sur une page dédiée. Passée une phase de pédagogie, les amendes aux propriétaires contrevenants pourront aller jusqu’à 5.000 euros pour une personne physique, et 15.000 euros pour une personne morale.
L’édile a rappelé, le 2 juin devant la presse, que cette mesure vise à « lutter contre les phénomènes spéculatifs de certains propriétaires bailleurs ». Tract de 2020 à la main, il a aussi évoqué un « engagement de campagne. » Michaël Delafosse met en avant un loyer médian, à Montpellier, « parmi les plus élevés de France ». Un niveau qui, d’après lui, pose des difficultés à des publics déjà fragilisés, comme « les étudiants ou les jeunes actifs ». Parmi les secteurs particulièrement ciblés : Hôpitaux-Facultés, bientôt desservi par la ligne 5 de tramway, et où « le coût du logement est très élevé ».

Selon Thomas Bree, président de la Fnaim de l’Hérault, l’encadrement des loyers a un impact négatif sur le marché des investisseurs particuliers. Il observe, depuis l’automne dernier, une « fuite des investisseurs vers Nîmes et Béziers, qui offrent de meilleures rentabilités locatives ». D’après la Fnaim, « aucune étude statistique sérieuse n’a été réalisée pour mesurer l’évolution des loyers à Montpellier ». Le syndicat souhaite que la valeur locative des biens soit réévaluée « après rénovation ou réhabilitation énergétique d’un logement. Cela pourrait être incitatif pour les propriétaires bailleurs à déclencher ce type de rénovation ».  Michaël Delafosse ne veut pas entrer dans une guerre ouverte, tout en restant fidèle à ses convictions. « Nous voulons juste lutter contre des dérives. Le long d’une nouvelle ligne de tramway, les loyers augmentent de 30 % sur une bande de 500 mètres, et ce, grâce à un investissement public. Il n’est pas indécent de réguler ces phénomènes. C’est même moral. »
> Plus à lire dans Bien’Ici (L’Agence/Midi Libre) de juin et dans Touléco.

Le logement, grand absent. « Le logement est le grand absent des campagnes présidentielle et législative », a regretté Michaël Delafosse, le 2 juin devant la presse, lors de la présentation du dispositif d’encadrement des loyers. L’élu veut réorienter le logement, dans sa commune, davantage vers les propriétaires occupants et les familles. « On aimerait plus de primo-accédants qui puissent investir. Les promoteurs doivent retrouver le sens du travail, et s’adresser aux jeunes couples, aux retraités… », déclare-t-il.

Le bruit des roulettes. Revenant sur la régulation des appartements Airbnb : « Le matin, on ne doit pas entendre le bruit des roulettes de valises. Et il faut aussi penser à aider les hôteliers. Je ne veux pas que le centre de Montpellier ressemble au centre d’Aix-en-Provence (sic). »

Plus de décodages ici

Concertation publique pour le projet Ode à la mer. Le 20 juin débutera la concertation du public pour adapter le Plan Local d’Urbanisme (PLU) de la commune de Lattes à la réalisation de Ode à la Mer, projet de reconquête urbaine de 288 hectares porté par SA3M sur les communes de Lattes et Pérols, le long de la 3e ligne de tramway. La concertation portera sur la première phase opérationnelle de 19 hectares lancée à Lattes, sur les secteurs du Solis, Soriech et le sud de l’avenue des Platanes. Le dossier sera mis à disposition du public à la mairie de Lattes et au siège de Montpellier Méditerranée Métropole, et sur leurs sites internet. Le public pourra faire des observations et propositions écrites par voie postale au siège de la Métropole ou mail (lattesdpode@montpellier3m.fr). Le projet Ode à la mer devra permettre de « redynamiser ce vaste pôle commercial périurbain, pour passer d’un visage monofonctionnel commercial, type boîte à chaussures, à des quartiers multifonctionnels, vivants, qui intègrent les fonctions de la ville », indique Olivia Verrier, directrice de territoire en charge de ce projet à la Serm/SA3M.

IA et industrie. En quoi l’intelligence artificielle peut-elle conduire vers une industrie plus efficiente et performante, tout en améliorant l’efficacité énergétique ? C’est le thème de la 8e édition de Cap’IoT, évènement consacré à l’intelligence artificielle des territoires et organisé par Synox (intégrateur et éditeur de solutions d’objets connectés), le 24 juin au théâtre Odéon à Montpellier. Cette année, l’évènement portera sur le thème « Industrie 4.0 : vers une industrie connectée, durable et efficiente grâce à l’IoT (objets connectés) ». Au programme, trois tables rondes : la supply chain 4.0, l’usine 4.0, la maintenance 4.0.
> Plus d’informations et inscription ici.

Dans le Gard, 66 villas équipées d’un plancher chauffant/rafraîchissant. Le groupe KP1, spécialisé dans la préfabrication de solutions de planchers et structures responsables et durables pour tous types de bâtiments, conçoit un plancher chauffant/rafraîchissant. Concrètement, il est question d’un plancher composé d’un kit de chauffage et de rafraîchissement intégré. Cette solution, qui répond aux exigences de la RE2020, va être installée dans les 66 villas d’un programme social porté par Sud Ingénierie et Sud Invest, à Laudun-L’Ardoise, dans le Gard.
Autre actualité : le groupe fait l’acquisition d’une pelle excavatrice avec godet broyeur pour revaloriser ses déchets béton pour un montant de 300.000 euros, sur son site industriel de Pujaut. Les rebuts de fabrication d’éléments en béton (poutrelles, prédalles et poutres) sont désormais broyés et traités sur site. Objectif : diviser par deux l’impact carbone d’ici 2031.
Plus à lire dans Les Échos, ici.

Mobilité Employeur. Montpellier Méditerranée Métropole présente aux entreprises du territoire le Plan De Mobilité Employeur (PDME), le 9 juin à la Conciergerie Participative Eurêka, à Castelnau-le-Lez.
> En savoir plus ici.

Le Monde Nouveau. La 3e édition du forum Le Monde Nouveau (Groupe La Dépêche / Midi Libre), dédié à la transition environnementale et sociétale, se tiendra du 29 septembre au 1er octobre, au Corum de Montpellier. Parmi les thématiques : financement de la transition, entreprises engagées, climat, lutte contre le plastique en ler Méditerranée, éducation, agriculture et alimentation, etc.
Le comité éditorial est composé de Marie-France Marchand-Baylet (Présidente du Groupe La Dépêche), Julie Pasquet (Together For Earth), Patrick Josse (Météo France), Jean-Emmanuel Sarry (Centre de recherche en Cancérologie de Toulouse), Éric Sotto (Akuo Energy), Martine Marragou (Emmaüs Montpellier), Patrick Caron (Université de Montpellier), Raphaël Dinelli (Laboratoire Océan Vital), Marine Denis (Sciences-Po), Loïc Blaise (aviateur), Catherine Jeandel (CNRS) et Salvador Nunez (Vinci Autoroutes).
> Le programme à retrouver ici.

Un écohôtel à Calvisson. Villa Occitana : c’est un nouveau complexe écohôtelier construit sur les hauteurs de Calvisson (Gard). « Nous ouvrons les restaurants et le bar, puis le 1er juillet la partie hébergements et spas », précise Arnaud Chappert, enfant du pays, à l’origine du projet. Cet établissement hôtelier, implanté sur 1,7 hectare, se compose de 46 hébergements (chambres, lodges, cabanes et villas privées), d’un restaurant bistronomique, d’un restaurant à tapas en toit-terrasse, d’un bar, d’une cave à vins et une cave à fromages, d’un spa et d’une piscine extérieure chauffée. Le projet s’élève à 4 millions d’euros.  « Nous avons conservé la végétation de la pinède, tous les bâtiments ont été construits sur pilotis pour ne pas toucher le terrain initial et nous avons utilisé des bois de la région pour les constructions, explique Arnaud Chappert. Nous avons imaginé un plan sur 4 ans afin d’être autonome sur un plan énergétique : biomasse pour le chauffage, photovoltaïque pour l’électricité et même un potager… ».
> Plus à lire dans Les Échos, « Gard : un nouveau complexe écohôtelier voit le jour à Calvisson ».

L’Envol des Pionniers à Toulouse remporte un prix aux Trophées du Tourisme Accessible. Le 1er juin, L’Envol des pionniers, lieu de visite consacré aux premiers temps de l’aéronautique, à la création des lignes aériennes Latécoère et Aéropostale puis à la naissance d’Air France (Toulouse-Montaudran), remporte le prix de la catégorie « Sites de visite » de la 8e édition des Trophées du Tourisme Accessible 2022, organisé lors du Salon Handica-Lyon. Le prix récompense le parcours immersif de L’Envol des Pionniers qui fait revivre l’aventure humaine à l’origine de la naissance de l’aviation civile : vidéos sous-titrées, visite en Langue des Signes française, location de fauteuils roulants, livret en braille, etc.
Décernés par la Direction Générale des Entreprises (DGE – Ministère de l’Économie, des Finances et de la Relance), l’Agence Nationale pour les Chèques-Vacances (ANCV) et l’association Tourisme & Handicaps (ATH), 6 prix ont récompensés les acteurs touristiques engagés en faveur de l’accessibilité, avec une démarche proactive pour accueillir les personnes en situation de handicap. Les prix sont : grandes et petites structures d’hébergement, offices de tourisme/informations touristiques, loisirs, restauration, sites de visites, un Trophée d’Or remis par la DGE et un Trophée « Coup de Cœur » remis par l’association Tourisme & Handicaps.
150 établissements ont été présélectionnés par un jury d’expert de l’accessibilité et du tourisme, et 18 structures choisies pour la sélection finale. Ces dernières devaient détenir la marque d’État Tourisme & Handicap pour les quatre déficiences (auditive, mentale, motrice et visuelle), et mettre en valeur cette marque sur tous leurs supports de communication.
Plus à lire dans dans TourMag ici.

Une indiscrétion, une analyse pas lue ailleurs, une exclu à nous transmettre ?

Agencehv protège ses sources d’information. En lui communiquant une information, vous avez la garantie d’un traitement fiable, rigoureux et objectif.

Zoom

Zoom
9

Une info passée au crible

Investissements étrangers en Occitanie : la R&D en nette progression

Le cabinet d’audit et de conseil EY publie le 31 mai son baromètre de l’attractivité de la France en 2022. Ce dernier met en avant le fait que la France reste le pays le plus attractif en Europe en 2021 pour capter les investisseurs étrangers. L’Occitanie tire plutôt bien son épingle du jeu en enregistrant 8 % des projets d’investissements étrangers en France et se place à la 4ème place des régions françaises (hors Ile-de-France).

Zoom Les Indiscretions

Royal Canin, fabricant français et fournisseur mondial de nourriture spécialisée pour chats et chiens (groupe agroalimentaire américain Mars Incorporated), investit 22 millions d’euros sur son siège social à Aimargues.

1.222 projets. Malgré un contexte mondial économique et géopolitique incertain, la France reste la 1ère destination des investissements directs étrangers en Europe. Avec 1.222 projets annoncés en 2021 (+24 % vs. 2020), la France creuse l’écart avec ses rivaux historiques, le Royaume-Uni (993 projets, +2 %) et l’Allemagne (841 projets, -10 %).

36 % d’augmentation en Occitanie. Entre 2020 et 2021, le nombre de projets d’investissements étrangers en Occitanie a augmenté de 36 %. Pour l’année 2021, 101 projets ont été comptabilisés et représentent 8 % des projets d’investissements étrangers en France. L’Occitanie se place ainsi à la 4e place des régions françaises (hors Ile-de-France), derrière les Hauts-de-France, Grand Est et Auvergne-Rhône-Alpes.

Cas concrets. Parmi les entreprises et projets à avoir bénéficié d’investissements étrangers en 2021, EY relève : Urbasolar ; Ausy ; le centre mondial d’innovation de CGI ; la création d’une usine d’anticorps par Evotec à Toulouse ; Royal Canin ; l’implantation du siège de Vitesco. 

Investissements dans les centres de R&D. L’Occitanie se hisse à la 2e place (après l’Ile-de-France) en France concernant les investissements étrangers dans les centres de R&D en 2021, avec 23 projets d’investissements étrangers. « La forte augmentation de l’intérêt des investisseurs étrangers pour les centres de recherche et développement d’Occitanie sont le reflet d’une connaissance accrue de notre écosystème tourné vers l’innovation, ce qui à mon sens en fait sa force majeure », commente Marie-Thérèse Mercier, associée, responsable d’EY Montpellier.

4e place européenne. L’Occitanie obtient en 2021 la 4e place en Europe quant au nombre de projets d’investissements étrangers dans les centres de recherche et développement (R&D) avec une augmentation de 64 % par rapport à l’année précédente. Le Top 5 : Île-de-France, Grand Londres (Royaume-Uni), Flandres (Belgique), Occitanie et Rhénanie-du-Nord-Westphalie (Allemagne).

Montpellier devant Lyon. L’étude révèle que la métropole de Montpellier devance le Grand Lyon cette année et arrive à la quatrième place de la métropole la plus susceptible de concurrencer Paris en termes d’attractivité talonnant de près Marseille-Aix en Provence, troisième du podium. Sur le panel des dirigeants internationaux interrogés, 23 % ont désigné Montpellier en réponse à la question : « Au cours des trois prochaines années, quelles villes sont susceptibles de concurrencer Paris en matière d’attractivité pour vos investissements ? » (Marseille-Aix en Provence : 25 %). « Ce positionnement est représentatif de l’écosystème montpelliérain tourné vers l’innovation », analyse l’étude.

Les États-Unis, 1er investisseur en Occitanie. Les pays ayant le plus investi en Occitanie en 2021 sont les États-Unis (20 projets), suivis par l’Allemagne (16 projets) puis la Belgique (10 projets). Arrivent ensuite l’Espagne (8 projets), et enfin le Canada et le Royaume-Uni se partagent la cinquième place (6 projets chacun). « Les trois pays européens dans ce classement sont des pays avec lesquels l’Occitanie entretient un lien économique rationnellement fort. Il est intéressant de noter l’attractivité qu’exerce l’Occitanie pour l’Amérique du Nord », précise l’étude.

La production : activité la plus attractive. La production reste le secteur le plus attractif en Occitanie en nombre de projets, avec 33 projets (22 l’année précédente. Les centres de de R&D prennent la seconde place avec 23 projets (14 pour 2020). Les services aux entreprises sont le seul secteur en légère diminution (21 pour 2021, contre 24 en 2020).

Top 3 des secteurs d’activités. Les secteurs ayant reçu le plus d’investissements étrangers 2021 en Occitanie sont les constructeurs et fabricants de moyens de transports, les logiciels et services des technologies de l’information et les services aux entreprises.

L’étude nationale à lire ici.

3 questions à

3 questions à

Bruno Le Breton, BLB Vignobles

« La solution est du côté des clients »

 

Acteur viticole discret basé à Combaillaux (Hérault), aux portes de Montpellier, BLB Vignobles (les initiales du propriétaire œnologue Bruno Le Breton) s’est spécialisé dans les ventes de vins par correspondance et dans la construction d’une stratégie RSE pointue. La PME familiale produit les vins de Montlobre, des Vignes des Deux Soleils et de la Jasse. « Trois questions à », la rubrique où le tutoiement est de rigueur.

 

Bruno, pourquoi as-tu fait ce choix de vendre uniquement par correspondance ?
Ce modèle assure une récurrence des commandes. Pour 1,2 million de bouteilles écoulées en 2021, nous ne comptons qu’environ 15.000 membres actifs en Europe ! Ce modèle de vente par correspondance est hérité de l’ancien propriétaire, un Hollandais marchand de vins, très grand expert des crus français, qui m’a recruté en 1995, lorsque j’avais 28 ans. Il avait mis en place un système très efficace, que nous poursuivons : les clients, des particuliers basés principalement aux Pays-Bas et en Belgique, paient le vin avant que nous l’ayons acheté. Nous comptons diversifier nos réseaux de distribution, en passant par les importateurs et des cavistes. Nous gagnerons ainsi en notoriété.

BLB Vignobles se distingue aussi par sa démarche RSE (responsabilité sociétale et environnementale). Peux-tu donner des exemples concrets ?
La réduction du poids des bouteilles de 600 g à 500 g, de la taille des bouchons de liège et du volume d’emballage ; La cuvée sans capsule, la captation de gaz, l’aménagement de retenues collinaires pour l’irrigation et la biodiversité, l’agroforesterie avec 500 arbres plantés (arbres de Judée, frênes, chênes truffiers, cerisiers, abricotiers)… ou encore l’utilisation de l’urine humaine dans le système de goutte-à-goutte pour fertiliser la vigne, avec la société Ecosec. Avec la Scop Oc’Consigne, nous testons depuis août 2021 la bouteille consignée. Pour lutter contre le réchauffement climatique, il y a deux approches : mettre en avant ce que l’on fait pour réduire l’impact, et mettre en avant ce qu’on fait pour contribuer positivement. Cette seconde approche est une façon de penser différente. Le secteur viticole a encore du mal à y être.

Tu es assez discret dans le milieu, alors que ton entreprise pèse (14 salariés, 4 M€ de CA, 54 ha de vignes). Pourquoi ?
Je n’ai jamais été dans un réseau professionnel ou un syndicat. La solution est plutôt du côté de nos clients, de ce qu’ils attendent de nous. Je défends une vision industrielle du métier. D’après moi, les appellations vont rencontrer des difficultés. Prenez les Grès de Montpellier, le Pic Saint-Loup et les Terrasses du Larzac : aucun consommateur ne peut faire de différence entre les trois. Un domaine a une singularité, pas une appellation. Nous cherchons à être identifiés par un public international, dans des pays où le développement durable est depuis longtemps une réflexion stratégique.

Plus à lire dans Hérault Tribune, ici.

 

Banniere Region Occitanie Les Indiscretions

La HV Touch

La HV Touch

Conseil RP

On vient de mettre en ligne notre nouvelle page « Animateur », titrée avec une incroyable malice « Au fil du micro sans fil », à voir ici. Réalisation : Agence Janvier (Montpellier). Nos dernières prestations, les points-clés d’engagement : n’hésitez pas à partager autour de vous !

La phrase

« Autour de la gare de Sète, six friches industrielles ont été identifiées par SNCF Immobilier. C’est un potentiel très important, que nous allons travailler avec l’Établissement public foncier régional. »

Plus à lire ce jeudi 10 juin dans l’Hérault Juridique et Économique.

Jean-Guy Majourel

vice-président de Sète Agglopôle Méditerranée, le 31 mai lors du Forum du Dialogue Urbain, au Domaine des Grands Chais à Mauguio.

On s’en fout

C’est une énigme estivale, dont je n’ai toujours pas trouvé la clé. Quoi donc ? Le mystère des gens qui partent en vacances entre amis. Avec les enfants des autres en prime, histoire de charger la barque. À l’heure de prendre les réservations pour le bonheur d’été, certains sautent ce pas abyssal, parfois depuis plusieurs années. Même pas peur. Se coltiner les habitudes des autres, devoir parler politique sans s’engueuler en « dégustant » un verre de rosé, se répartir les tâches, et bien sûr trouver merveilleuse l’évolution de la progéniture d’autrui par rapport à l’année précédente. Il faut quand même avoir l’estomac arrimé avec du fil de lin pour s’embarquer dans une équipée aussi sauvage. J’espère qu’une thèse d’anthropologie ou sociologie s’est penchée sur le phénomène.
Bien sûr, il y a l’argument économique. En partageant les frais, on peut par exemple louer des biens avec piscine, chose plus ardue pour une famille isolée. L’inflation galopante pousse d’ailleurs à ce type de tourisme collectiviste. Il y a aussi des automatismes imparables créés parfois depuis le lycée, ou au travail. Vivre ensemble n’est alors pas si compliqué. Des automatismes, j’en ai développé avec certains camarades de route, depuis parfois 30 ans. De là à parvenir à partager le cassoulet matin, midi et soir, sans avoir envie de m’isoler 4 ou 5 heures par demi-journée, j’en doute.
Qu’il n’y ait pas malentendu. Je ne suis pas misanthrope. Mon métier consiste au contraire à interviewer des gens, à arpenter les territoires, à comprendre des sujets dont j’ignorais tout le matin même. D’où, peut-être, un besoin de coupure un peu supérieur à la moyenne. Pour mieux penser, aussi, aux « On s’en fout » de rentrée. J’en ai déjà un : ce mardi matin, après avoir interviewé le maire d’Auxerre sur les raisons qui l’ont poussé à choisir l’hydrogène pour son réseau de bus, je n’ai pas pu m’empêcher de le féliciter pour la remontée de son club de foot en Ligue 1, après 10 ans de disette. Il était content comme tout. On s’en fout, on est d’accord. Mais si je partais avec mes amis à Ibiza ou en Corse, ça aurait fait au moins une anecdote à raconter sous la tonnelle.

ca pousse les indiscretions

Ça pousse

Ça pousse

9

Ils et Elles bâtissent nos villes

3ème ligne de métro à Toulouse : les stations dévoilées

Parkings relais, vélostation, passerelles piétonnes, correspondances… Afin d’aider les Toulousains à se projeter dans les futurs aménagements urbains et plans de mobilité liés à la création de la troisième ligne de métro, une exposition a lieu jusqu’au 10 juin pour montrer à quoi ressemblera la ville en 2028, notamment aux abords des 21 stations qui jalonneront cette nouvelle ligne. Cette exposition est visible rue d’Alsace-Lorraine, à proximité de la station de métro Capitole. Il s’agit d’esquisses d’aménagements, amendables en 2023 à travers une concertation avec les habitants.

Station Marengo Matabiau

Station Marengo Matabiau

 

Quelques cartes d’identité de futures stations :
-Colomiers gare : une station souterraine, localisée à proximité de la gare SNCF de Colomiers et desservie par l’échangeur n°4 ‘Colomiers centre-ville’ depuis la RN124, constituera le terminus ouest de la ligne. Elle est intégrée au futur PEM, constituée d’un parking relais en silo, d’une gare bus, de stationnements vélos, d’une aire de dépose/reprise covoiturage de 20 places.
– Airbus Colomiers Ramassiers : à l’interface de Toulouse et Colomiers. Un bus en site propre et des pistes cyclables seront aménagés le long de la route de Bayonne. A proximité, des secteurs d’activité et résidentiels, existants et à venir.
– Airbus Saint-Martin : le site de cette station souterraine se situe en quasi-totalité sur le foncier d’Airbus.
– Blagnac Jean Maga : en plus de desservir les quartiers d’habitat environnant au sud de Blagnac et de Toulouse, cette station offrira une liaison directe avec la ligne de tramway T1 et la ligne Aéroport Express.
– Fondeyre : Au cœur d’un secteur à l’interface de l’économie et du résidentiel, cette station permettra notamment de desservir le lycée professionnel Roland Garros et d’accompagner la reconversion du site (logements et groupe scolaire).
– La Vache : porte d’entrée nord de la 3e ligne, elle intègrera un parking relais de 500 places, uen gare de bus, une vélostation de 100 places et une aire de dépose/reprise.
– Marengo Matabiau : desserte du pôle d’échanges multimodal majeur de Toulouse. Point de correspondance avec le réseau ferroviaire, la ligne A du métro, différentes lignes de bus et la gare routière. Cette station sera profonde, en raison de la ligne A du métro existante, du passage sous les voies ferrées, sous le Canal du Midi et sous les fondations des bâtiments existants du secteur.
– François Verdier : jonction avec la ligne B, ce qui en fera une des stations de correspondance importante du réseau toulousain.
– Montaudran Innovation Campus : desserte du parc du campus d’innovation (Bâtiment B612, Espace Clément Ader, Maison de la Formation Jacqueline Auriol, résidence Kley).
Institut national polytechnique de Toulouse.
– Labège la Cadène : terminus sud-est, marqué par des espaces commerciaux et culturels.

Institut National Polytechnique de Toulouse

 

La future ligne de métro reliera, sur 27 km, Colomiers à l’ouest de la ville rose à Labège au sud-est, en passant par les usines Airbus, le futur quartier Toulouse Euro Sud-Ouest, la gare Matabiau, le quartier Montaudran et le centre commercial de Labège et l’ex-Innopole. La réalisation de la 3ème ligne de métro et la Connexion Ligne B s’inscrivent au cœur des enjeux sociétaux, environnementaux et économiques de l’agglomération toulousaine. « Ils représenteront plus de 200.000 déplacements par jour et devraient permettre d’économiser 90.000 déplacements quotidiens en voiture, soit chaque jour, plus de 250.000 km de trajets polluants », précise le dossier de presse du projet. En parallèle, l’aménagement de ces nouvelles stations offrira aux alentours un « gisement pour les promoteurs immobiliers en vue de nouveaux programmes », indiquait Jean-Luc Moudenc, président de Toulouse Métropole, au Mipim à Cannes le 16 mars dernier. Au niveau du calendrier, l’objectif est une mise en service de cette nouvelle ligne en 2028 avec, en 2023, le début des travaux de gros œuvre. À noter que le maître d’ouvrage, Tisséo, n’a pas retenu l’option d’un croisement des trois lignes de métro en une station unique, ce qui aurait été possible à la station Jean-Jaurès. Probablement trop complexe, voire impossible techniquement. Pas de Châtelet-les-Halles, donc, au bord de la Garonne.

________________________________

Rénovation urbaine à Nîmes : la boîte à outils développée le 22 juin

Pissevin - Nîmes - urbanisme 1

Quartier Pissevin à Nîmes

Dans le cadre du Nouveau Programme National de Rénovation Urbaine de Nîmes, la Ville de Nîmes et Nîmes Métropole organisent un rendez-vous éco, intitulé « La Rénovation Urbaine, un outil vertueux pour redessiner nos quartiers et développer l’activité du BTP », le 22 juin à 8h à l’Hémicycle de l’Hôtel Communautaire de Nîmes Métropole (3 rue du Colisée). Objectif de cet évènement : échanger avec les décideurs, entrepreneurs et l’ensemble des acteurs du projet. Pour l’occasion, quatre tables rondes sont programmées : présentation des projets urbains à horizon 2024/2040, projets d’aménagements urbains, des équipements publics et premières opérations immobilières, programmes et interventions sur l’habitat, et enfin, l’emploi et les clauses d’insertion. Le Nouveau Programme de Rénovation Urbaine de Nîmes, doté de 470 M€, vise à repenser l’organisation des quartiers sensibles de Nîmes et à inscrire dans une démarche de développement durable. Les quartiers concernés sont Pissevin-Valdegour, Chemin Bas d’Avignon-Clos d’Orville et Mas de Mingue. À (re)lire dans Les Échos, ici et
> Plus d’informations et inscription au Rendez-Vous Éco ici

Des potins immo ? Une nomination ? Des initiatives et projets ?

Agencehv protège ses sources d’information. En lui communiquant une information, vous avez la garantie d’un traitement fiable, rigoureux et objectif.

Au marché

Au marché
9

Les marchés publics essentiels en Occitanie de la semaine passée. Parce qu’il faut bien vivre.

BTP 👷‍♀

Occitanie Est 

Le Grand Narbonne lance un avis de maîtrise d’œuvre pour la réhabilitation de deux centres techniques à Coursan. 

Le conseil départemental de l’Hérault lance un avis pour les travaux de renforcement des routes départementales techniques à chaud. 

La Cpam de l’Hérault lance un avis pour les travaux pour le réaménagement des espaces d’accueil et de bureaux sur les sites de Montpellier et de Lunel de la CPAM de l’Hérault. 

Territoire 34 lance un avis pour les travaux pour l’extension du centre de secours des sapeurs-pompiers à Sète (34). 

Spl Agate lance un avis pour les travaux de réhabilitation énergétique du groupe scolaire de La Rouvière (30). 

La Caf de l’Hérault lance un avis pour la mission de maîtrise d’œuvre pour la réhabilitation d’un bâtiment administratif. 

La société publique local du bassin de Thau lance un avis pour la construction neuve d’une charpente métallique sur le parc de stationnement existant des halles de Sète afin d’accueillir des panneaux photovoltaïques.  

Occitanie Ouest 

La commune de Bruniquel lance un avis pour la rénovation de l’école primaire. 

La ville de Tarbes lance un avis pour des travaux de grosses réparations et divers aménagements dans les bâtiments. 

Toulouse Métropole lance un avis pour les travaux d’installation de dispositifs de retenue de véhicules années 2022-2026. 

L’office public de l’habitat des Hautes-Pyrénées lance un avis pour la réalisation de travaux de fermeture et de neutralisation des logements et parties communes de la cité Ophite à Lourdes. 

La mairie de Rodez lance un avis pour la réfection des étanchéités des toits terrasses de l’Amphithéâtre de la Ville de Rodez et du Mille Clubs à Gourgan. 

La Caf de Toulouse lance un avis pour les travaux de rénovation des sanitaires du 2e étage du siège. 

Communication 📣

Occitanie Ouest 

Le Pôle d’Equilibre Territorial et Rural du Pays d’Armagnac lance un avis pour impression et livraison du premier magazine de destination de l’office de tourisme Armagnac d’Artagnan.   

Culture 🎭

Occitanie Ouest 

La Communauté de Communes des Deux Rives lance un avis pour la création du musée de la Faïence et de la batellerie. 

Insertion 🤝

Occitanie Ouest 

Le département du Gers lance un avis pour des prestations de services d’insertion professionnelle. 

Mobilités 🚲

Occitanie Est 

La Communauté de Communes Beaucaire Terre d’Argence lance un avis pour les travaux d’aménagement d’un tronçon de la vélo-route Via-Rhôna. 

Nettoyage 🧹
Patrimoine 🏛️

Occitanie Ouest 

La Communauté de Communes de la Haute Ariège lance un avis pour les d’entretien annuels du patrimoine des communes membres. 

Services 📋

Occitanie Est 

Le conseil département du Gard lance un avis pour la fourniture, transport et mise en oeuvre d’enrobés pour l’entretien préventif des routes départementales. 

Le conseil départemental du Gard lance un avis pour la fourniture et transport de sel et de pouzzolane pour la viabilité hivernale. 

Le centre hospitalier lance un avis pour la fourniture de piles et batteries pour le GHT Ouest Hérault. 

La ville de Blagnac lance un avis pour la fourniture et pose d’un bloc sanitaire et douche automatisé dans un bâtiment existant. 

Occitanie Ouest 

La Région Occitanie lance un avis pour les missions de conseils et d’assistance à maîtrise d’ouvrage pour la mise en place de l’établissement public du Grand Projet du Sud-Ouest (Gpso). 

Le conseil départemental de l’Aveyron lance un avis pour la fourniture de materiaux de construction et d’assainissement, de quincaillerie et d’outillage manuel. 

Le département du Tarn lance un avis pour la fourniture de signalisation temporaire métallique pour les chantiers des routes du Département du Tarn. 

Le Chu de Toulouse lance un avis pour le contrôle, qualification et maintien de la qualité sanitaire des réseaux du GHT Haute-Garonne et Tarn Ouest. 

Le département du Tarn lance un avis pour les contrôles extérieurs sur travaux routiers, d’ouvrages d’art et spéciaux pour les services du département du Tarn. 

La préfecture du Lot lance un avis pour le remplacement de deux chaudières fioul par chaudières à granules sur le site de la Cité Cavaignac à Cahors.

Transport 🚚

Occitanie Ouest 

L’école nationale vétérinaire de Toulouse lance un avis pour les transports réguliers et occasionnels au profit des activités de l’école. 

La communauté de communes Lodévois Larzac lance un avis pour le transport d’œuvres d’art pour l’exposition En Route Vers L’impressionnisme. 

Viticulture 🍇

ATTRIBUTIONS DE MARCHÉ

Toulouse Métropole attribue le marché de réalisation d’essais de garantie pour la réception d’ouvrages sur l’usine de dépollution des eaux usées de Ginestous-Garonne à Socotec Environnement. Valeur totale du marché : 241 230 euros. 

La commune de Narbonne attribue le marché de propreté des espaces verts à SASU SERPE. Valeur totale du marché : 200 000 euros. 

Le syndicat mixte de collecte des déchets attribue le marché de transport des déchets collectés dans les déchèteries de l’unité de la Haute-Bigorre du Symat à Veolia Proprete Midi Pyrenees. Valeur totale du marché : 600 000 euros. 

Le conseil départemental du Gard attribue le marché de réparation et entretien spécialisé des ouvrages d’art à Cofex Mediterranee, Robert Minage et Travaux Spéciaux S.A.R.L et Demathieu Bard Construction – Travaux Spéciaux Méditerranée. Valeur totale du marché : 1 149 191 euros. 

L’office public de l’habitat des Hautes-Pyrénées attribue le marché des travaux d’amélioration thermique et de réhabilitation de 65 logements à CENTER MENUISERIE, LES MENUISIERS BAGNERAIS, SARL LACAZE, RPSO, SA DUPLAA PIERRE, SARL RIBEIRO ELECTRICITE et TRAVAUX ROUTIERS ORTEU. Valeur totale du marché : 1 461 086, 38 euros. 

Le syndicat mixte des transports communs de l’agglomération toulousaine attribue le marché de remplacement des câbles électriques immergés du Tramway à FONTANIE/SAFERAIL. Valeur totale du marché : 800 847,77 euros. 

Montpellier Méditerranée Métropole attribue le marché des travaux de renouvellement et de maintenance sur les ouvrages de défense incendie extérieure contre l’incendie à SADE et VEOLIA. Valeur totale du marché : 2 400 000 euros. 

Le département du Tarn attribue le marché de services de cybersécurité pour le département à Formind et Ims Networks. Valeur totale du marché : 1 600 000 euros. 

Le rectorat de l’académie de Montpellier attribue le marché de mise en œuvre d’un espace numérique de travail, et des services associés, dans les établissements scolaires du 1er degré de la région académique Occitanie à BENEYLU. Valeur totale du marché : 395 420 euros.

Nîmes Métropole attribue le marché de mission d’assistance à maitrise d’ouvrage dans la réalisation de projets d’infrastructures de voirie, d’aménagements d’espaces publics, d’ouvrages de génie civil, d’ouvrages d’arts et de bâtiments à ARTELIA ville et transport, SARL CEREG et ESTEBE & CATHALA SARL. Valeur totale du marché : 400 000 euros. 

Le conseil départemental du Gard attribue le marché de mise en œuvre de revêtements superficiels combinés (Rsc) sur les routes départementales 2022 à Giraud S.A.S. Valeur totale du marché : 524 999 euros. 

Sète Agglopôle Méditerranée attribue le marché de suivi-animation de l’Opah Ru Lutte contre l’habitat indigne et très dégradé, lutte contre la précarité énergétique, volet copropriétés dégradées du centre ancien de Sète 2022-2026 à Insitu étude et conseil. Valeur totale du marché : 819 950 euros. 

La mairie de Rodez attribue le marché de mission de maitrise d’oeuvre pour la réhabilitation du groupe scolaire Flaugergues à Agence architecture JOYES, mutiko architectes, inse, sigma acoustique et trec. Valeur totale du marché : 212 070 euros.  

Le syndicat mixte de collecte des déchets attribue le marché de collecte des déchets ménagers spéciaux (hors éco-organismes) en déchèteries et transport jusqu’aux centres de traitement à Recydis. Valeur totale du marché : 400 000 euros. 

La Cci Occitanie attribue le marché de conception, réalisation, impression et routage du magazine économique ‘Entreprendre’ et création, animation d’un site Internet dédié au Groupement POPITA MEDIALOT ANTOLI IMPRIMEUR, à MEDIALOT et à ANTOLI IMPRIMEUR. Valeur totale du marché : 49 013 euros. 

Plus de marchés ici

Le département des Hautes-Pyrénées attribue le marché de travaux d’amélioration de l’ouvrage d’art sur la solle à CAZAL. Valeur totale du marché : 475 510,8 euros. 

La ville de Montauban attribue le marché de travaux dans les bâtiments communaux et communautaires à Bourdarios, Pgbat, Rts. La liste des autres titulaires est à consulter ici. Valeur totale du marché : 18 200 000 euros. 

La communauté de communes La Domitienne attribue le marché d’enlèvement, transport et traitement des déchets issus des déchèteries à ALLIANCE ENVIRONNEMENT EXPLOITATION, Groupe NICOLLIN, SOCIETE MEDITERRANEENNE DE NETTOIEMENT. Les autres titulaires sont à retrouver ici. Valeur totale du marché : 1 300 000 euros. 

Tecelys attribue le marché de location longue durée avec entretien de véhicules neufs de tourisme et utilitaires à DIAC LOCATION SA et AVIGNON SERVICE AUTOMOBILES. Valeur totale du marché : 479 084 euros. 

La communauté de communes Lodévois Larzac attribue le marché d’entretien et de curage des réseaux d’assainissement, des postes de refoulement, entretien des ouvrages de traitement et interventions d’urgence à CITEC ASSAINISSEMENT. Valeur totale du marché : 112 105 euros. 

Agenda Les Indiscretions

L'agenda

L’agenda
i

Newsroom

L’agence travaille en ce moment sur plein de choses passionnantes :

Journalisme

Pour Boismag : enquête sur les feuillus (marché, investissement, export, accord sur le chêne), avec des zooms sur la scierie de demain, les bois techniques et la construction en feuillus, à paraître en juin.

Pour Les Échos : les studios d’animation fleurissent en Languedoc. Parution le 14 juin.
Rédaction de trois  » séries d’été  » :
> « Ces entrepreneurs à succès issus de quartiers défavorisés » : portrait du Nîmois David Tebib, dirigeant de FTP Labo, président de l’USAM Nîmes-Gard et de l’Association nationale des Ligues de sport professionnel.
> « Mobilités innovantes » : les jeux nautiques motorisés d’Exocet Game.
> « Les nouvelles stratégies touristiques des territoires post-Covid » : les actions de la Région Occitanie et du CRTL pour encourager les habitants d’Occitanie ne partant pas en vacances à découvrir leur propre région.

Pour Touléco : la mise en place de l’encadrement des loyers à Montpellier. Mise en ligne le 12 juin.

Pour L’Hérault Juridique et Économique : retour sur le Forum du Dialogue Urbain de la FPI Occitanie Méditerranée avec l’universitaire Carlos Moreno. Parution le 10 juin.

« Que peut apporter l’hydrogène dans la décarbonation des transports ? » : enquête pour L’Abécédaire des Institutions, parution en juin.

Brand content

Pour Profils Systèmes, rédaction du magazine #Signature8 : sujets lifestyle, architecture et art de vivre.

Pour Caminarem, rédaction du prochain magazine « Caminarem » (septembre) : sujet RH, avec une enquête sur l’utilité des bilans de compétences.

Plus d’infos ici.

Animation

28 juin : animation des Agrinovaïc Days (projets serres du groupe Urbasolar, avec retour d’expérience d’agriculteurs), à Palavas-Les-Flots (34).

1er et 4 juillet : Animation de 2 réunions publiques sur la requalification des copropriétés du quartier Pissevin (Nîmes) pour l’EPF (Etablissement Public Foncier) Occitanie.

Plus d’infos ici.

À suivre en ligne ou en présentiel

Mercredi 8 juin de 12h30 à 13h30 :

« Présentation du groupement employeur pour emplois partagés », organisée par le Gemme Hérault et la CRGE Occitanie, à La Conciergerie Participative Eurêka (Castelnau-le-Lez, 34). Plus d’informations ici.

Jeudi 9 juin de 12h15 à 14h :

Présentation du Plan de Mobilité Employeur par Montpellier Méditerranée Métropole, à la Conciergerie Participative Eurêka (Castelnau-le-Lez, 34). Plus d’informations ici.

Jeudi 9 juin de 14h30 à 16h30 :

Table ronde « Ecosystème entrepreneurial : Échec et rebond », organisé par Entrepreneurial Exosystem Lab, à Montpellier Management (Amphi D300). Plus d’informations ici. Inscription .

Jeudi 9 juin à 18h :

Conférence « Paris 2024 : Quels leviers de développement pour les territoires d’Occitanie », organisé le CROS Occitanie et la Banque Populaire du Sud, à la Maison Régionale des Sports de Montpellier (34). Plus d’informations ici, et inscription .

Jeudi 9 juin de 9h à 12h30 :

« Marchés publics et privés, une opportunité pour booster mon entreprise engagée », organisé par Ad’Occ, à La Cité à Toulouse (31). Inscription ici.

Plus d'événements ici

Jeudi 9 juin de 9h45 à 15h :

« Rencontres partenariales », organisé par l’Open Tourisme Lab, à l’Hôtel communautaire de Nîmes Métropole (Nîmes). Plus d’informations ici. Inscription avant le 3 juin .

Jeudi 9 et vendredi 10 juin :

Montpellier Capital Risque 2022, organisé par la CCI Hérault, au Domaine de Biar (Lavérune – 34). Plus d’informations ici.

Jeudi 9 et vendredi 10 juin :

61e Congrès Unapei « La qualité de vie, moteur de l’innovation sociale » pour la cause du handicap, organisé par l’Unapei à Montpellier (34). Plus d’informations ici.

Du 9 au 11 juin :

B2B Rocks, au Domaine de Biar (Lavérune – 34). Plus d’informations et inscription ici.

Vendredi 10 juin de 9h à 17h :

11e colloque international « Boissons : des aliments comme les autres ? », organisé par la Chaire Unesco Alimentations du monde, à l’Institut Agro Montpellier (place Pierre Viala), à Montpellier. Plus d’informations et inscription ici.

Dimanche 12 et lundi 13 juin de 10h à 18h :

E-Cap : Salon de la mobilité électrique et de l’éco-responsabilité, organisé par la ville d’Agde, sur l’Esplanade Pierre Racine, au Cap d’Agde. Plus d’informations ici.

Mardi 14 juin à 8h30 :

Séminaire AI-ML « Intelligence Artificielle : danger et opportunité pour la R&D à l’horizon 2030 », coorganisé par LIRMM, l’Université de Montpellier et le Cnrs, au Campus St Priest à Montpellier (34). Plus d’informations et inscription ici.

Mercredi 15 et jeudi 16 juin :

3ème édition d’Event’Immo, organisé par le groupe C2I, à la salle spectacle du cinéma CGR de Nîmes (30). Plus d’informations et billetterie ici.

Jeudi 16 juin à 13h30 :

Webinaire « Nouveau en Occitanie : création d’une foncière agricole régionale, rendre possibles des installations durables », organisé par Safer Occitanie. Inscription obligatoire ici.

Mardi 21 juin : 

Ateliers sur le thème « Cultive ta data », organisé par Datasulting, au Domaine de Verchant. Plus d’informations et inscription ici.

Mercredi 22 juin à 8h : 

Rendez-vous éco « La rénovation urbaine, un outil vertueux pour redessiner nos quartiers et développer l’activité du BTP », organisé par la ville de Nîmes et Nîmes Métropole à l’Hémicycle de l’Hôtel Communautaire de Nîmes Métropole (30). Plus d’informations ici et inscription .

Vendredi 24 juin de 8h30 à 16h30 :

8e édition de Cap’IoT sur le thème « Industrie 4.0 : vers une industrie connectée, durable et efficiente grâce à l’IoT », organisé par Synox au théâtre Odéon à Montpellie (34). Plus d’informations et inscription ici.

Jeudi 30 juin :

15e édition des « Trajectoires dessinées / destinées », organisée par le CJD Toulouse à la Cité de l’espace à Toulouse. Plus d’informations et billetterie ici.

Salon Transitions Invest, organisé par la CCI Hérault au Château de Flaugergues à Montpellier. Plus d’informations ici.

JUILLET

Jeudi 7 juillet à 17h :

« Place à l’Entreprise, la soirée des entrepreneurs made in Gard », organisé par l’Upe 30, au Mas Merlet (Nîmes).

SEPTEMBRE

Jeudi 8 septembre de 8h30 à 17h :

« La Rencontre des Entrepreneurs de France », organisée par le Medef Hérault Montpellier, au Domaine des Grands Chais à Mauguio (34). Plus d’informations et inscription ici.

Du 29 septembre au 1er octobre : 

3e édition du forum Le Monde Nouveau, dédié à la transition environnementale et sociétale, organisée par Le Monde Nouveau, au Corum de Montpellier. Plus d’informations ici.

 

Voilà, c’est tout pour cette semaine. Courage et chocolat !

Les Indiscrétions sont une newsletter gratuite. Vos données ne seront pas communiquées à des tiers. Vous pouvez vous désinscrire en un clic.

Les dernières Indiscrétions

Hausse des Thau d’intérêt

Le préfet de l’Hérault Hugues Moutouh va (essayer de) rassurer l’acte de bâtir, la suite des Folies architecturales présentées là où elles ont commencé, le MHR dix ans après le MHSC sur le toit de la France, la technologie de reconnaissance vidéo d’EasyPicky rend intelligents les inventaires, pourquoi Nexity met la main sur Angelotti, et plein d’autres palabres urbaines.
« Hausse des Thau d’intérêt », Les Indiscrétions de la semaine du 27 juin sont à croquer en cliquant ci-dessous.
Courage et chocolat !

lire plus

Un trentenaire toujours geek

Les 10 ans du Labex Entreprendre, la Socri ne veut pas de Primark à Odysseum, de la blockchain dans le vin, Perrier qui réouvre son musée à Vergèze, les Grands Prix de l’Immobilier qui approchent, pourquoi notre Thau d’intérêt augmente, et plein d’autres palabres urbaines.
« Un trentenaire toujours geek », Les Indiscrétions de la semaine du 20 juin sont à croquer en cliquant ci-dessous.
Courage et chocolat !

lire plus

Joue-la comme Tebib

Les plans anti-sécheresse de BRL, la ville du quart d’heure de Carlos Moreno, un premier B2B Rocks réussi (« un événement en anglais à Montpellier ! », dixit un participant taquin), et pleins d’autres palabres urbaines.
« Joue-la comme Tebib », Les Indiscrétions de la semaine du 13 juin sont à croquer en cliquant ci-dessous.
Courage et chocolat !

lire plus

Il ne lâche rien

Hubert, Montpelliérain depuis 40 ans (avec quelques infidélités londoniennes et parisiennes), est diplômé du Centre de Formation des Journalistes Paris (2001). 

Lire plus
Signes distinctifs sur sa carte de presse 95598, la quête de clarification et de saine problématisation, dans un monde souvent entravé par les acronymes abscons, la langue de bois, les approximations et les infox. Hubert a été auditeur de la session 2019-2020 du Chede (cycle de hautes études pour le développement économique). Un réseau national constitué de chefs d’entreprise, élus, préfets, hauts fonctionnaires, cadres de collectivités…, précieux. Avant de jouer sa partition, il a fait ses gammes pendant 18 ans (2001-2019) à La Lettre M, média économique régional de référence. Il y a commencé stagiaire, avant d’évoluer au fil des ans jusqu’au poste de rédacteur en chef, contribuant activement au développement du titre à Toulouse entre 2015 et 2018.

Heureusement qu’elle est là

Francilienne, résidant à Montpellier depuis 2018 et diplômée de Sup de Com’ Montpellier (2020), Sarah a rejoint Agencehv en CDI début octobre 2020.

Lire plus
Ses missions : rédaction d’articles sous l’autorité de Hubert Vialatte, veille média, structuration de la stratégie et de l’organisation, création graphique, mise en page, social media management, mise en ligne et promotion des Indiscrétions. Sarah porte un intérêt au métier de journaliste. Son mémoire de fin d’étude porte ainsi sur le thème « L’impact de l’Intelligence Artificielle sur la presse en ligne et le journalisme ».

Amélie dite « de Cazilhac »

En stage, de mars à septembre 2021, chez Agencehv, Amélie Cazalet poursuit son chemin en alternance en marketing et communication, toujours au sein de l’agence.

Lire plus
Originaire des Cévennes, plus précisément de Cazilhac (d’où « Amélie de Cazilhac », on trouve que ça sonne bien), elle est actuellement en Master 2 Marketing, Médias et Communication à Montpellier Management (Université de Montpellier).

L’experte, de Paris à Palavas

Diplômée de l’université de Montpellier en science politique, et forte d’une expérience de 10 ans dans le secteur de la communication et de l’événementiel, Fanny Bessière est cheffe de projet au sein d’Agencehv.

Lire plus
Rédaction, communication, préparation d’évènements, partenariats… Elle accompagne l’agence dans ses nombreux développements. D’origine francilienne, elle est tombée sous le charme de la douceur de vivre à Palavas-les-Flots il y a plus de 13 ans. Pour ne plus repartir.

PAS ENCORE ABONNÉ-E

AUX INDISCRÉTIONS ?

 

Recevez chaque lundi à 18h18, gratuitement, Les Indiscrétions sur votre boîte mail

Politique de confidentialité

Inscription réussie

Share This