bandeau ADOCC_Lesindiscretions_5 septembre 2022

Coulisses RHSemaine du 21 novembre 2022

LES INDISCRÉTIONS

Vos 5 minutes business en Occitanie

Suivez Les Indiscrétions sur les réseaux sociaux :

À l'affiche

À l’affiche
9

Parce qu’elles et ils le valent bien

Carole Delga Erik Orsenna Les Indiscretions du 14 novembre

Laurent Nicollin, Julien Deljarry, Mohed Altrad, Lab Santé

Pour son prochain Lab Santé, qui se tiendra au 1er trimestre 2023, Midi Libre réunit les présidents des trois principaux clubs de sport collectif du Clapas : Laurent Nicollin (MHSC, football), Julien Deljarry (MHB, handball) et Mohed Altrad (MHR, rugby). Thème : Sport et santé. À partir de 11h, à la clinique Saint-Jean Sud de France (Saint-Jean-de-Védas, groupe Cap Santé).

Benoit Gillmann Les Indiscretions

Benoît Gillmann, BIO-UV Group

Prolonger la durée de vie des électrolyseurs dans les piscines au sel, par la création d’une gamme d’électrodes de remplacement. C’est l’innovation portée par BIO-UV Group (Lunel – 34), spécialiste des systèmes de traitement de l’eau fondé en 2000 par Benoît Gillmann, et présentée aux professionnels de la piscine sur le salon Piscine Global Europe. Les piscines au sel sont en effet équipées d’un électrolyseur composé d’une électrode. Cette dernière permet la désinfection de l’eau, en transformant les molécules de sel en chlore naturel. Mais sa durée de vie est variable, en fonction de la qualité de l’appareil, son utilisation et son entretien. En moyenne, « il faut changer l’électrode tous les cinq ans. Jusqu’à présent, les marques commercialisent à chaque fois des cellules originales, englobant l’électrolyseur et l’électrode », explique Isabelle Sost, directrice de la communication de Bio-UV Group. Avec son offre « 1001 Electrodes », mise au point par sa filiale toulousaine Corelec, spécialiste français de l’électrolyse de sel, BIO-UV Group propose des électrodes compatibles avec la plupart des électrolyseurs disponibles sur le marché. « Faciliter le remplacement des électrodes revient à augmenter la durée de vie des électrolyseurs de sel installés, et à minimiser ainsi les déchets électroniques associés », observe Emmanuel Migeon, directeur général délégué de BIO-UV Group. Coté en bourse depuis 2018, Bio-UV Group réalise un chiffre d’affaires de 44,3 millions d’euros (50 % à l’export) et emploie 150 salariés. > Plus à lire dans Les Échos, cette semaine.

Julie David Les Indiscretions 14 novembre 2022

Bertrand Barber, M Capital

Basé à Toulouse, il est le nouveau directeur d’investissement du pôle Immobilier du groupe M Capital (société d’investissement), annonce-t-il sur son compte LinkedIn. Il était depuis 2015 chargé d’affaires promotion immobilière du Crédit Agricole Toulouse. Bertrand Barber avait rejoint le groupe banquier en 1998, successivement aux postes d’analyste géomarketing (2004-2006), chargé de clientèle (2006-2009) et chargé d’affaires entreprise (2009-2014). Cofondé par Rudy Secco, M Capital est présent à Paris, Bordeaux, Toulouse, Montpellier et Nîmes. Le groupe emploie 60 collaborateurs.

Thierry Vayssettes Les Indiscretions du 14 novembre 2022

Hélène Fraysse, Syneos

Le groupement immobilier Syneos, basé à Lattes (34) et présidé par Hélène Fraysse, ouvre une franchise à Nîmes (30). Syneos compte actuellement 100 adhérents et 700 biens immobiliers référencés. En parallèle, le groupe organise le 22 novembre au matin une rencontre dirigeants à l’Atelier Kitchen à Nîmes. Animateur : Michaël Fuentes, dirigeant d’Immo Diagnostic Fuentes. Plus d’infos ici.

Jean Remi Mercier Les Indiscretions du 14 novembre 2022

Johan Hamel, Ligue 1 et IFTP

Le plus Paillados (traduction : supporter du MHSC, club de foot de Ligue 1) des arbitres de Ligue 1 est décédé d’un AVC, à l’entraînement, le 16 novembre à l’âge de 42 ans, a annoncé le Syndicat des arbitres de football élite (SAFE). Johan Hamel, résidant à Jacou (34), officiait en Ligue 1 depuis la saison 2015-2016. Il avait dirigé le match Lille-Rennes le 6 novembre. Ses obsèques se sont déroulées ce lundi, en l’église de Castelnau-le-Lez (34). Michaël Delafosse, maire de Montpellier, a ouvert le stade de la Mosson pour un hommage. Johan Hamel était aussi investi dans le monde économique : il a dirigé l’IFTP (Institut de Formation des Travaux Publics) pendant près de 15 ans. Il avait quitté la structure, dépendant de la FRTP Occitanie, fin 2021.
Anecdote relative à la carrière de Johan Hamel : il a arbitré son premier match de Ligue 1 en 2011, à 31 ans, appelé en urgence par la direction technique de l’arbitrage, alors que les arbitres d’élite suivaient un mouvement de grève. « J’étais alors arbitre en National, et m’apprêtais à aller arbitrer un match à Bayonne. On m’a appelé le vendredi soir pour m’informer que j’irai arbitrer, dimanche soir… Marseille-Lille, match décisif dans la course au titre de Ligue 1, au stade Vélodrome. La pression autour de ce match était incroyable. » Comment s’est-il préparé psychologiquement ? « Je me suis retiré le week-end dans les Cévennes en famille. Je me suis dit : ‘N’intellectualise pas, cela reste un match de football. Et si tu sais arbitrer un match de National, tu sais arbitrer un match de Ligue 1.’ Arbitrer des matchs de haut niveau, c’est du management, me confiait-il dans une interview à La Lettre M, en 2016. Je manage par la parole bien sûr, mais aussi par les gestes et le regard. Par exemple, quand un joueur vient contester une décision, je délimite une zone en tendant le bras pour marquer mon espace personnel, que l’on ne pénètre pas. »
Le fait d’avoir travaillé dans un secteur détaché du football (la formation dans le secteur des travaux publics) l’aidait à décompresser, glissait-il. « J’ai la chance d’être entouré, dans le staff administratif de l’IFTP LR, de femmes qui ne s’intéressent pas au football. Le lundi matin, quand je les retrouve, elles ne savent pas si j’ai oublié de siffler un pénalty le week-end. Ça ne les intéresse pas, et ce contexte me va très bien », souriait-il.
Combien de fois j’ai « chambré » par SMS Johan Hamel après une erreur d’arbitrage. Et il me répondait toujours dans la foulée du match, en éternel passionné du football. Une chose est sûre : 42 ans, c’est trop tôt. Toutes nos pensées à ta famille et tes proches. Repose en paix, Jo.

Jean Remi Mercier Les Indiscretions du 14 novembre 2022

Emmanuelle Pernes, Urbanis

Basée en région parisienne, elle a pris discrètement, en juin 2020, la présidence d’Urbanis (Nîmes – 30), premier opérateur privé pour la mise en œuvre des politiques publiques d’amélioration du parc privé dégradé (30 M€ de CA, 400 salariés dont 163 sont actionnaires, 9 agences, siège à Nîmes). Croisé le 17 novembre à Béziers, le fondateur d’Urbanis (en 1979), le nîmois Jean-Marc Natali, aujourd’hui retiré du groupe, explique ce choix ‘parisien’ : « Il fallait se rapprocher de l’échelon national. Urbanis est devenu le spécialiste des copropriétés dégradées. » Avant de compléter avec humour : « Notre activité, c’est un peu la misère du monde ! Cela requiert une autre approche, un côté social, avec, pour les occupants, des perspectives de démolition. Il faut agir correctement, dans des dossiers où il y a des opportunistes voleurs, et de vrais perdants qui se retrouvent piégés. » Urbanis travaille pour la Ville de Paris, et de nombreuses métropoles, comme Lille, Strasbourg, Marseille ou Montpellier, dans l’accompagnement à la transition énergétique de l’habitat, et le traitement des copropriétés dégradées. « Avec l’explosion des prix de l’énergie, le confort d’été et la lutte contre le réchauffement climatique, les maires doivent agir sur tous les fronts en matière de rénovation énergétique des logements, et ne pas se contenter des dispositifs de l’Anah. »
Jean-Marc Natali a conseillé, comme mentor, Jérôme Dorigny et Gaël Mirabella dans leur projet de start-up La Peira (financement participatif dans les projets de rénovation urbaine, Béziers). « Ils proposent un mix public-privé très intéressant. C’est un projet rafraîchissant, qui apporte un élément en plus, à savoir la participation des habitants à la rénovation de leur propre centre-ville. »

Jean Remi Mercier Les Indiscretions du 14 novembre 2022

Ludovic Badie-Cassagnet, Sofradam

Le président de Sofradam, contractant général spécialisé dans l’aménagement dans les espaces de bureaux et les commerces, ouvre un espace de coworking de 100 postes sur 1.500 m², face à son siège social de Mauguio. Investissement : 3,2 M€. Le projet est porté par la foncière de Sofradam, Hered Property. L’imprimeur en ligne Exaprint y installe 50 collaborateurs. Sofradam réalise un CA 2022 de 14 M€ pour 35 salariés.

Prosper Masquelier Les Indiscretions

Jérôme Pouget, Mairie de Saint-Clément-de-Rivière

Il est le nouveau maire de Saint-Clément-de-Rivière (34), commune du nord de Montpellier, indique Midi Libre le 20 novembre (ici), en remportant 68,25 % des voix. Ancien premier adjoint au maire, il succède à Françoise Lesaunier, qui a elle-même succédé à Laurence Cristol, élue députée (Renaissance) de la 3e circonscription de l’Hérault. Au programme de son mandat : la rénovation des trois courts de tennis du haut du village, la construction de la nouvelle école maternelle.

Jean-Baptiste Miralles Les Indiscretions du 14 novembre 2022

Cédric Grail, Altémed

Le DG d’Altémed (Serm-SA3M et ACM Habitat) réfute tout désaccord avec Michaël Delafosse, maire de Montpellier et président de Montpellier Méditerranée Métropole, et toute velléité de départ. « Mon mandat social s’arrête en septembre 2026, glisse-t-il aux Indiscrétions. Et j’ai de quoi faire : lancer le choc de l’offre, travailler sur la proximité à ACM Habitat, faire la transition énergétique, créer Altémed (l’obtention de l’agrément du ministère est espérée avant la fin du mois), favoriser le réemploi des matériaux… Je n’ai pas le début d’une intention de quitter Montpellier. » Face à certaines rumeurs urbaines, Cédric Grail martèle : « C’est aussi une question de loyauté. Je suis ici pour construire un groupe fusionnant un énergéticien, un aménageur et un office HLM. Un mandat n’est pas de trop pour y parvenir. Je n’ai pas envie de partir au milieu du gué. D’autant plus que la mission est passionnante. Altémed créera de la valeur en décloisonnant les approches. L’aménageur aura une meilleure connaissance de l’opérationnalité. Par exemple, il est concessionnaire de la rénovation du quartier Mosson, dont ACM Habitat loge 35 % des habitants. D’un point de vue énergétique, la crise nous pousse à accélérer sur la production d’ENR et les économies. » Suite au 1er appel à projets des Folies, il annonce avoir reçu 70 réponses (promoteurs et architectes), avec « une très grande diversité d’architectes, nationaux et internationaux, avec des références impressionnantes ».
ACM Habitat ambitionne de livrer 1.000 logements en 2026, au lieu d’environ 400 chaque année. « Nous allons améliorer les logements existants, diversifier les produits avec les agréments OFS, des logements étudiants, intermédiaires et abordables… Une extension géographique est également programmée, vers Nîmes, Sète, Lodève… »

Jean-Baptiste Miralles Les Indiscretions du 14 novembre 2022

Thomas André, Dynveo

500.000€ : c’est le montant du financement accordé par l’Agence nationale de la recherche (ANR) à la société héraultaise Dynveo. Créé en 2010 par Thomas André et basé à Teyran (34), Dynveo est un laboratoire de nutraceutique (contraction des termes « nutritionnel » et « pharmaceutique »), spécialisé dans l’élaboration de compléments alimentaires naturels. Son ambition : imaginer, en Occitanie, de nouveaux procédés de production d’actifs plus respectueux de l’environnement. Dynveo emploie 50 salariés.

Jean-Baptiste Miralles Les Indiscretions du 14 novembre 2022

Valérie Deloncle, Solarès Façades

Cette PME familiale (dans la famille Deloncle, je demande Gabrielle, Valérie, Thierry et Christian) du bâtiment, spécialisée dans la rénovation de façades et implantée à Lattes (Hérault – 34), fête ce 24 novembre 19h30 à Saint-Drézéry ses 50 ans. Depuis 1972, la PME est intervenue sur 6.100 chantiers, soit 5 millions de m² de façades rénovées, et assure en moyenne une centaine de chantiers par an en Languedoc, auprès de particuliers mais surtout de copropriétés, syndics ou en marchés publics (collèges, lycées, Crous, HLM). Avec des références comme la Grande Pyramide de La Grande-Motte (20.000 m² de façades). Parmi les projets : suivi connecté des chantiers, traitement des déchets de peinture, création d’un service pour petites interventions, pôle de formation interne. Solarès Façades emploie 30 salariés pour un CA de 5 M€ en 2021.

Davy Gounel Les Indiscretions

Thierry Vézinet, Village des entreprises - Gard Rhodanien

« Orienté historiquement vers des technologies de pointe, en particulier le nucléaire, le Gard rhodanien n’est pas organisé pour garantir aux entreprises les compétences nécessaires », constate Thierry Vézinet, directeur de la société Fouré Lagadec et délégué à la formation au sein de l’IUMM, dans les colonnes de Midi Libre le 20 novembre. Pour pallier les difficultés de recrutement et retenir les compétences (tuyauteurs, chaudronniers, dessinateurs ou ingénieurs…), il a imaginé, avec Philippe Broche, vice-président de l’association Gard Entreprises et élu de la CCI Gard, un projet de village des entreprises comprenant un CFA « adapté aux métiers spécifique de la zone » et de nombreux services. Celui-ci prendrait place sur une friche industrielle de près de 10.000 m² près du rond-point de la déviation de L’Ardoise (30).

Julien Manival Les Indiscretions

Delphine Guillebault, Microbia Environnement

Basée au Pôle entrepreneurial d’Argelès-sur-Mer (66), la startup Microbia Environnement est lauréate de la 13ème édition du concours Cleantech Open France 2022 dans la catégorie eau, air & protection de la biodiversité (parmi 45 start-up sélectionnées). Cette récompense met en lumière sa technologie mesurant la qualité de l’eau. Microbia Environnement conçoit des biocapteurs génétiques pour anticiper les proliférations microbiennes dans l’eau. Afin d’accélérer son développement, la startup lance une levée de fonds « via une ouverture de capital à hauteur de 550.000€ », précise Delphine Guillebault, la dirigeante de Microbia Environnement. « L’entreprise atteindra un chiffre d’affaires de 15 millions d’euros d’ici 2027 », projette-t-elle. > Pour en savoir plus sur la levée de fonds, c’est par ici.

Magali Bonnaud Les Indiscretions du 14 novembre 2022

Maxime Balcon, Sonup

Fondée en 2019 par l’audioprothésiste Maxime Balcon, la start-up montpelliéraine Sonup, spécialisée dans le développement de solutions de dépistage et de diagnostic des troubles auditifs, boucle une première levée de fonds de 3 M€. Financée initialement par ses fondateurs, l’opération est accompagnée par l’écosystème local (Créalia Occitanie, BIC de Montpellier Méditerranée Métropole, et plus récemment PariSanté Campus). Objectifs : la consolidation du réseau de professionnels partenaires, pour densifier le maillage actuel en France ; l’ouverture à d’autres marchés, avec le lancement de nouvelles offres au premier semestre 2023 ; le renforcement de l’ensemble des équipes, avec l’embauche de 20 collaborateurs dans l’année.

Celine Coutens Les Indiscretions

Jean-Luc Blondel, sous-préfecture de Muret

Il est nommé sous-préfet de l’arrondissement de Muret (31), indique la préfecture d’Occitanie et de Haute-Garonne le 15 novembre. Jean-Luc Blondel, actuellement sous-préfet de Saint-Julien-en-Genevois (74), succède à Cécile Lenglet. Exerçant dans l’administration préfectorale depuis 1992, il a d’abord été chef du bureau des relations avec les collectivités locales à la sous-préfecture de Béthune (62). Il a ensuite exercé en tant que directeur de cabinet des Landes en 2005, puis en tant que secrétaire général de la préfecture des Ardennes en 2007, avant d’être sous-préfet de Lure (70) en 2013 et de Saint-Omer (62) en 2016. Diplômé d’un Master de Droit public et d’un DEA en sciences politiques (Université de Lille), il a également été secrétaire général pour les affaires régionales de Picardie.

Prosper Masquelier Les Indiscretions

Carlos Verkaeren, Scopelec

Carlos Verkaeren, président du directoire de Scopelec (CA 2021 : 475 M€), société coopérative de production spécialisée dans la pose de la fibre optique et basée dans le Tarn, présente son projet de reprise de l’entreprise placée en redressement judiciaire en septembre, indique France 3 Régions le 18 novembre (ici). Défendu et soutenu financièrement par la majorité des salariés dont les 400 salariés en Occitanie, le projet, intitulé « Newscope », permettrait de conserver 1.457 personnes sur actuellement 2.300 salariés, et 20 unités de production sur 60. « Nous gardons à peu près 84 % du personnel de terrain. Nous pensons que c’est une offre raisonnable qui permettrait à l’entreprise de redémarrer dans de bonnes conditions », indique Carlos Verkaeren. Le projet comprend un apport de 4 M€ en fonds propres, avec pour objectif d’atteindre 200 M€ de CA en 2027. Carlos Verkaeren propose de diversifier la société en ajoutant l’installation de bornes de recharge pour véhicules électriques.
Le capital de Scopelec est détenu en majorité par les salariés (74,8 %), qui possèdent également le pouvoir de décision. « Vu que nous sommes sociétaires, c’est important de se dire qu’au fond, nous sommes tous un peu patron de l’entreprise », témoigne Adrien Lambert, technicien de la société. Carlos Verkaeren a présenté Newscope aux côtés de cinq autres projets. Le tribunal de commerce de Lyon rendra sa décision sur les offres de reprise le 8 décembre.

Une nomination ou élection à nous transmettre ?

Agencehv protège ses sources d’information. En lui communiquant une information, vous avez la garantie d’un traitement fiable, rigoureux et objectif.

bandeau NG promotion - Indiscretions - 23 mai

Décodage

Décodage
9

On perce le coffre-fort

Ça douille. Le groupe spécialisé dans les résidences-services urbaines (Montpellier, Grand M Group) enregistre une hausse de factures énergétiques de 12 M€ sur un an au niveau national. Des mesures d’économies d’énergie sont prises : travaux d’isolation, coupures d’électricité automatisées dès que les occupants quittent les appartements… Appart’City (1.100 salariés) compte 12.000 appartements, répartis sur une centaine d’établissements (du 2 au 4 étoiles) en France, en Belgique et en Suisse.

Course aux vœux. Bientôt la période des cérémonies de vœux. La Fédération des Promoteurs Immobiliers Occitanie Méditerranée (FPI OM, président : Laurent Villaret), dégaine en premier, en annonçant la tenue de sa cérémonie des vœux 2023 dès le 12 décembre, au Domaine de Verchant (Castelnau-le-Lez, 34). Une stratégie plutôt habile, avant l’embouteillage de janvier.

Lunel s’envole. D’après Anthony Belin, directeur de cabinet du maire de Lunel (34) Pierre Soujol, le marché immobilier de Lunel s’envole, avec une hausse des prix d’environ 30 % depuis 2020, et l’arrivée de nouveaux opérateurs immobiliers, comme M&A, Première Pierre ou Urbat. Des entreprises viennent s’implanter, comme Le Temple Caché (production audiovisuelle) dans le bâtiment Ancienne Gare. « Beaucoup de stagiaires viennent de Montpellier et Nîmes. Lunel est à mi-chemin, desservi par le TER. L’emplacement est parfait. » Le foncier situé le long de la voie ferrée, à proximité du pôle d’échanges multimodal (1,5 million de voyageurs par an), devrait accueillir des zones de coworking, sur environ 250 mètres de linéaire. « Il y a une vraie demande pour ce type d’offre de tiers-lieux dans les villes moyennes. L’objectif est de le lancer d’ici à la fin du mandat. Le foncier appartient à la Ville. Pour l’instant, des cabanes appartenant à la SNCF bloquent tout, car 5 ou 6 cheminots y prennent le café le matin », ironise-t-il. Autre dossier : le maître d’œuvre pour la réhabilitation de la zone piétonne sera connu le 15 décembre, les entreprises retenues en mai et les travaux lancés en septembre. En revanche, le projet d’implantation de base logistique de Lidl pourrait ne pas aboutir. « Nous sommes certes en façade autoroutière, sur une sortie. Mais le site projeté se situe dans la garrigue, aux portes d’un site romain… »

Recruter 470 chauffeurs de bus scolaires. Face à la pénurie de conducteurs de cars scolaires, la Région Occitanie, présidée par Carole Delga (PS), lance une campagne d’information intitulée « Formation financée, emploi assuré », annonce la Région le 17 novembre. L’objectif ? Recruter 470 nouveaux conducteurs de cars pour assurer la pérennité du réseau. Une première campagne avait déjà été lancée en janvier, permettant le recrutement de 1.000 chauffeurs. Chaque année, la Région transporte plus de 170.000 élèves. Actuellement, le nombre de conducteurs dans la région s’élève à 5.000.

Quantum Surgical à Lyon. Le robot chirurgical Epione, plateforme robotique destiné au traitement du cancer du foie et des reins et développée par la medtech montpelliéraine Quantum Surgical, vend un robot Epione au CHU de Lyon pour cibler le traitement curatif de cancers de l’abdomen, annonce l’entreprise le 17 novembre. « L’usage d’Epione devrait rapidement s’étendre à d’autres organes tels que les poumons et les os, en appui des praticiens de l’ensemble des services d’imagerie de l’hôpital », déclare Quantum Surgical. La medtech a par ailleurs reçu le Prix Galien USA 2022 (équivalent du Prix Nobel pour la recherche biopharmaceutique), le 27 octobre à New York. Co-fondé en 2017 par Bertin Nahum, Quantum Surgical emploie 100 salariés.
> À (re)lire dans Les Échos, « Quantum Surgical vise jusqu’à 100 millions de dollars pour son robot chirurgical ».

Maire actionnaire. Robert Ménard, maire de Béziers, investit dans les entreprises de son territoire. « Ménard s’était engagé à prendre une action dans une brasserie biterroise, mais le gérant ne lui avait pas dit qu’une action équivalait à 1.000 euros. Le maire s’est tout de même acquitté du montant », indique un décideur de Béziers. Pour le lancement de La Peira (immobilier participatif fractionné dans des projets de réhabilitation), il s’est aussi engagé à participer à la première campagne de crowdfunding, le 17 novembre au théâtre municipal de Béziers, lors de la présentation de la start-up par ses cofondateurs Jérôme Dorigny et Gaël Mirabella. « Mais il a d’abord demandé si cela ne serait pas encore 1.000 euros ! », sourit la même source. Les souscripteurs pourront investir entre 10 et 2.500 euros sur la plateforme de La Peira pour le premier projet, situé au 72, boulevard de la Liberté à Béziers.

Palavas. Le promoteur immobilier NG Promotion (Mauguio) lancera en décembre la commercialisation du programme Lyo, à Palavas-les-Flots (34). Visuel ici.

À la rencontre des futurs créateurs et créatrices d’entreprises. À l’occasion de la 17e Semaine nationale des Business Angels, les investisseurs privés membres de MELIES Business Angels (MBA) et des antennes d’Occitanie Angels à Béziers et à Nîmes partent à la rencontre des futurs entrepreneurs, du 1er au 9 décembre. Objectif : « épauler et détecter des startups prometteuses », souligne MBA dans un communiqué du 15 novembre. Trois sessions sont organisées par les Business Angels de l’Hérault et du Gard : le 1er décembre à Innovosud à Béziers (34), le 2 décembre au MIBI à Montpellier (34), et le 9 décembre au Bic Innov’Up à Nîmes (30). Plus d’infos et inscription obligatoire ici.

Immobilier d’entreprise : parole aux entreprises. Le nouveau numéro du magazine annuel L’Œil d’Arthur Loyd Occitanie Méditerranée (directeur associé : Michel Peinado), dédié à l’immobilier d’entreprise dans le Gard et l’Hérault, est en ligne, avec un dossier spécial intitulé « Parole aux entreprises ». Au menu : les chiffres de l’immobilier d’entreprise au premier semestre 2022 ; Le témoignage de Ziemko Pawlowski, directeur de la nouvelle agence Arthur Loyd Béziers ; La parole donnée aux entreprises (Bleu Libellule, SNCF, ITK, Urbasolar…)… Agencehv a eu le plaisir de contribuer à la rédaction du magazine. À découvrir ici.

Tracteur connecté. La robotique concerne également l’agriculture. À l’occasion du salon professionnel de l’agriculture, Med’Agri, qui a eu lieu du 18 au 20 octobre à Avignon, le Groupe Perret (fourniture de produits, services et matériels pour les agriculteurs, Bagnols-sur-Cèze – 30) s’est vu remettre le Grand Prix de l’innovation pour son tracteur agricole hybride et autonome, baptisé Trektor. Ce dernier a été mis au point par la société Sitia Robotique et est distribué par Chabas (filiale du groupe Perret). Le Groupe Perret exploite une soixantaine de sites, emploie 600 collaborateurs et réalise un CA de 230 M€ sur l’exercice 2021-2022. > « Avec le tracteur autonome Trektor, le Groupe Perret entre dans la robotique », à (re)lire ici dans Les Échos.

8 startups intègrent le CleanTech Booster. La Clean Tech Vallée (cluster d’entreprises innovantes – Aramon, 30) dévoile le 10 novembre les 8 startups éco-innovantes qui rejoignent son programme d’accélération CleanTech Booster sur la période 2022-2023. Les nouvelles recrues sont Alionax (recyclage et transformation des plumes usagées des volants de badminton), STS Ingénierie (décontamineur d’air), Microbia Environnement (biotechnologies environnementales), Bionatics (aide à la décision territoriale pour la transition écologique via une plateforme numérique), Davele (agrivoltaïsme d’élevage), BeeGuard (analyse du comportement des abeilles), Instadrone (services par drones, à (re)lire ici), Batconnect (batteries connectées pour véhicules électriques légers). Sur la période 2021-2022, 11 startups éco-innovantes ont été accompagnées par le CleanTech Booster. Déployé en 2019, le programme d’accélération de la Clean Tech Vallée a accompagné 32 entreprises (300 emplois). > Plus à lire dans Les Échos, ici.

Socri Reim au Gaumont Comédie. L’opérateur immobilier Socri Reim devient propriétaire des murs du cinéma Gaumont Comédie de Montpellier, annonce la société dédiée aux programmes de dynamisation des cœurs de ville, dans un communiqué de presse le 18 novembre. Ce bâtiment haussmannien iconique du XIXème siècle, situé sur la Place de la Comédie, accueille un cinéma du groupe français Pathé Gaumont offrant 1127 places à travers 8 salles, pour un total d’environ 1.800 m² sur 4 niveaux. Le groupe Pathé Gaumont reste en place en tant que locataire. L’opération a été financée grâce au soutien du Crédit Agricole du Languedoc, précise Socri Reim sans communiquer le montant de l’opération. « C’est une acquisition importante pour Socri Reim, qui poursuit sa politique de relance des cœurs de ville. Montpellier est une ville qui tient une place à part et de choix dans l’histoire de notre groupe », précise Nicolas Chambon, président du groupe. L’établissement se trouve en effet à une centaine de mètres du siège historique de l’entreprise situé dans la tour des bureaux du Polygone.
> À (re)lire : Commerces : Socri Reim constate enfin un renouveau des centres-villes, ici 

Grand Prix de l’Innovation pour la santé de l’enfant. Lancé par la Fondation Saint-Pierre (Palavas-les-Flots, 34), en partenariat avec la Caisse d’Épargne Languedoc Roussillon, le Grand Prix de l’Innovation pour la santé de l’enfant vient de présélectionner 15 projets finalistes (sur 75 candidatures déposées, dont 20 originaires d’Occitanie) répartis en 3 catégories : le prix « talent » qui récompense une innovation déjà introduite sur le marché ; le prix « Espoir » qui récompense un projet au stade de développement, non encore introduit sur le marché ; et le prix « idée » qui récompense un projet innovant au stade de concept. Avec des dotations respectives pour chaque catégorie de 70.000€, 25.000€ et 5.000€. Le Grand Prix de l’Innovation pour la santé de l’enfant est un appel à projets national qui récompense des projets innovants s’appuyant sur les nouvelles technologies qui peuvent permettre d’améliorer chez l’enfant une autonomie altérée par la maladie ou un handicap. Les gagnants des trois catégories seront dévoilés lors d’une cérémonie organisée le 1er décembre à la Fondation Saint-Pierre. L’Institut Saint-Pierre (Palavas-les-Flots, 34), 1er hôpital pédiatrique de soin de suite et de réadaptation en France, accueille près de 10 000 enfants par an. > Retrouvez le dossier de presse de présentation des 15 lauréats, ici. 

Suez va réduire de 30.000 tonnes le volume de déchets à Lunel-Viel. Le Syndicat mixte Entre pic et Etang (Smepe) reconduit le marché de traitement et valorisation des déchets à Lunel-Viel (34) avec le groupe Suez pour une durée de 10 ans (1er janvier 2023 – 31 décembre 2032), lit-on dans les colonnes de Midi Libre le 18 novembre. Objectif : réduire le volume de déchets apportés à l’incinérateur (unité de traitement de valorisation énergétique) de Lunel-Viel de 30.000 tonnes, soit atteindre les 90.000 tonnes d’ici 2032 contre 120.000 aujourd’hui. Le Smepe est en charge de la collecte et le traitement des déchets de six communautés de communes (220.000 habitants) : Pays de Lunel, Grand Pic Saint-Loup, Terre de Camargue, Rhony-Vistre-Vidourle, Pays de Sommières et Pays de l’Or.

Un podcast consacré à la sobriété numérique. Le groupe ISIA, spécialiste de la sobriété numérique basé à Montpellier (34), lance son podcast « Déclic ou des claques ? », destiné à sensibiliser les décideurs pour tendre vers une sobriété numérique, annonce le groupe. « Sans langue de bois et sans filtre, les invités partagent leur expérience de cette mise en mouvement : les réussites, les écueils éventuels, ou encore l’acculturation du sujet en interne », explique le groupe qui emploie 110 salariés. Le témoignage de Julien Rousseau (groupe Pierre Fabre, produits pharmaceutiques et dermo-cosmétiques français) fera l’objet d’un second épisode, accessible en ligne le 24 novembre. Le premier épisode, en ligne depuis le 13 novembre, a donné la parole à Philippe Derouette, directeur adjoint de la stratégie de l’Institut du Numérique Responsable et architecte d’entreprise au sein du groupe BPCE (110.000 collaborateurs). Le groupe ISIA, coprésidé par Fabienne Amadori et Jean-François Caplat, ambitionne de devenir une entreprise à mission d’ici fin 2023.

« Pouvoir d’achat : où va-t-on ? » Midi Libre organise son prochain Lab Eco mardi 29 novembre à 10h dans ses locaux (10 rue du Mas de Grille, 34430 Saint-Jean-de-Védas), sur le thème « Pouvoir d’’achat : où va-t-on ? » Interviendront : André Deljarry, président de la CCI Hérault, Olivia Grégoire, ministre chargée des PME, du commerce, de l’artisanat et du tourisme, Dominique Schelcher, PDG de Système U et l’essayiste Agnès Verdier-Molinié. Inscription gratuite ici.
Côté Gard, Midi Libre organise un Lab Eco sur le mix énergétique, le 5 décembre à 18h au Musée de la Romanité à Nîmes. Vous pouvez d’ores et déjà vous y inscrire via ce lien.

Une convention en faveur de l’industrie dans l’Ouest Hérault. Ce 21 novembre, une convention de partenariat intitulée « Ouest Hérault : Terre d’Opportunités industrielles », initiée par la CCI Hérault, est signée par des acteurs de l’industrie biterroises, annonce l’institution consulaire dans un communiqué. Les signataires sont André Deljarry, Mathieu Dossat (CCI Hérault), Matthieu Ourliac (Medef Béziers), Grégory Blanvillain (CPME 34), Pierre-Damien Rochette (UIMM Occitanie), Séverine Marzullo (ITS Fusion), Luc Mas, Alexandra Desiage (Innovosud) et Catherine Bec (Club Industrie RH Ouest Hérault). « L’ensemble des signataires partagent l’ambition d’associer leurs savoir-faire pour conduire un plan d’actions coordonné », explique André Deljarry, président de la CCI Hérault et 1er vice-président de la CCI Occitanie. Cette convention de partenariat s’articule autour de quatre objectifs stratégiques : « se doter des compétences sur les métiers en tension et d’avenir ; générer du chiffre d’affaires pour les entreprises par la consolidation de leurs positions sur leurs marchés historiques et la recherche de relais de croissance ; créer un écosystème favorable à la création de start-up ; communiquer sur l’attractivité de l’industrie de l’Ouest Hérault », énumère la CCI Hérault. Pour cela, plusieurs plans d’actions ont été proposés : recenser les besoins RH des entreprises (CCI 34), actions de recrutement/formation territoriales pour recruter des demandeurs d’emplois (Club Industrie RH), fonds d’amorçage Greentechs (Innovosud), promotion de filières de formations professionnelles des métiers de l’industrie auprès des jeunes (UIMM)…

Penser le futur. « Les acteurs de l’ESS répondent à la quête de sens recherchée par les salariés, analyse Michaël Delafosse, maire PS de Montpellier, le 15 novembre lors d’une table ronde organisée au Château de Grammont par la Cress Occitanie, dans le cadre du Mois de l’ESS. Ils ont aussi une capacité à penser le futur, ce que le système lucratif a moins les capacités de faire. » L’élu encourage le secteur à sortir du cadre des seuls réponses aux appels à projets. « Il faut aussi des initiatives spontanées. » Et des projets qui avancent au gré des rencontres : « J’ai rencontré la fondatrice d’Oc Consigne (Scop spécialisée dans le lavage et la remise sur le marché de bouteilles en verre) dans une librairie. On a échangé sur leurs besoins immobiliers, et nous leur avons trouvé une solution de local, à Lattes. »

Décarboner l’industrie. Le groupe Optitec, spécialiste du traitement de surfaces (210 salariés, 16 M€ de CA), investit 4 M€ dans un ambitieux projet de décarbonation de son site industriel de Vendargues (34), mêlant biomasse, photovoltaïque et méthanisation. Des recherches de subventions sont en cours.

Plus de décodages ici

Aéroport : sobriété énergétique. En Haute-Garonne, l’aéroport Toulouse-Blagnac annonce le 16 novembre mettre en place un plan de sobriété énergétique, composé de 18 mesures (Le Journal Toulousain). Parmi elles : l’extinction des écrans entre 23h et 5h ou encore l’abaissement du chauffage (19° dans les locaux occupés, 18° dans les zones publiques, 16° la nuit).

Habitat groupé. L’association toulousaine Égrégore, fondée par deux professionnels de la santé retraités, œuvre pour un projet d’achat groupé d’un bien immobilier afin d’y réunir 16 seniors pour vivre en autonomie, lit-on dans Le Journal Toulousain le 16 novembre. Concrètement, ce projet permet aux seniors de vivre ensemble tout en étant chacun propriétaire de son propre appartement, allant du 60 m² au 90 m². La surface totale de la résidence est de 1.000 m². Des espaces communs, tels qu’un home cinéma, une salle de sport, une bibliothèque ou encore un bassin de nage sont prévus.

Réunions sur l’actualité agricole. La Chambre d’agriculture du Gard organise 8 réunions sur l’actualité du monde agricole afin de répondre aux questions des agriculteurs et des maires locaux. Ces rencontres, toutes programmées à 18h entre octobre et janvier, auront lieu dans différentes communes du territoire gardois (Roquemaure, Beaucaire, Avèze…). Au programme : réforme de la Politique Agricole Commune et ses conséquences pour les exploitations en 2023, moyens de faire face au changement climatique, conseils pour faire les bons choix en matière de pratiques culturales… « Nous avons un spécialiste pour chaque production, chaque thématique, pour conseiller et accompagner les agriculteurs et ne pas les laisser seuls » souligne Magali Saumade, présidente de la Chambre d’agriculture du Gard. Entre 60 et 80 personnes sont attendues à chaque réunion. Par ailleurs, un forum sur la transmission en agriculture aura lieu ce jeudi 24 novembre à la Chambre d’agriculture de Nîmes (infos pratiques dans la rubrique agenda). > Plus à lire dans Les Échos, ici.

Agroalimentaire en Occitanie. « Fin mai 2022, l’Insee comptabilise un peu moins de 8 700 établissements actifs dans l’agroalimentaire en Occitanie. Maillant la totalité du territoire occitan, leur concentration est cependant particulièrement importante sur le littoral (51 % des établissements) ainsi qu’autour de la métropole toulousaine. Aussi pour 2022, en Occitanie la croissance du chiffre d’affaires devrait s’accélérer dans l’agroalimentaire à + 3,7 % (+ 6,7 % dans l’industrie). Du côté de l’emploi, les Industries agroalimentaires (IAA) ont été le seul secteur industriel créateur net de postes en 2021 (+ 0,6 %, contre – 1,9 % pour l’industrie). Cette progression modérée se poursuivrait en 2022 (+ 0,7 %) ». Il s’agit des principaux chiffres qui ressortent de la cartographie de l’emploi et de la formation dans les industries agroalimentaires en Occitanie, présentée à l’occasion des Rencontr’Agro ce vendredi 18 novembre à Castelnaudary (Aude – 11). Cette présentation a été suivie d’une signature de la convention Régionale entre l’Area, La coopération agricole et Pôle emploi pour œuvrer main dans la main pour l’attractivité des métiers et l’emploi dans l’agroalimentaire en Occitanie. > Accéder à l’étude complète, ici. 

Recycler les déchets du bâtiment. Le 7 décembre se tiendra à Toulouse (31) une journée d’information et d’échanges consacrée à la filière de recyclage des produits et matériaux de construction du bâtiment, organisée par Ecomaison (ex-Eco-mobilier), gestionnaire du tri, collecte, réemploi et recyclage des matériaux et objets pour toute la maison, apprend-on dans un communiqué du 17 novembre. Cet événement est dédié aux entreprises le matin (inscription ici) et aux collectivités locales l’après-midi (inscription ).

4 projets innovants récompensés en Occitanie. À l’occasion de la 15ème édition des Trophées Partenaires de l’Innovation, organisée par Créalia Occitanie (Financeur des projets innovants en Occitanie) le 17 novembre au Crès (34), quatre projets innovants ont été récompensés, annonce la structure dans un post LinkedIn. Les trophées ont été remis à Cédrik Beaumont et Laurent Miralles (PVB Avocats), Frédéric Planche et Karine Puhet (Banque Populaire du Sud), Nicolas Jerez (Bulane Hydrogen Cleantech), et Jean-François Blanchet (BRL Groupe). L’événement s’est tenu en présence de 200 personnes. Créalia Occitanie a soutenu 855 projets et a injecté 21 M€ dans la création d’entreprises innovantes en Occitanie (4.000 emplois créés).

Burger King à Sète. L’enseigne de restauration rapide Burger King ouvrira un restaurant dans la zone commerciale de Balaruc-le-Vieux (Sète, 34), le 16 mars, à la place de l’hôtel-restaurant Les Capucines, lit-on dans Midi Libre le 20 novembre. L’établissement prévoit le recrutement de 80 personnes en CDI, dont 65 à temps partiel et une quinzaine à temps plein.

Une indiscrétion, une analyse pas lue ailleurs, une exclu à nous transmettre ?

Agencehv protège ses sources d’information. En lui communiquant une information, vous avez la garantie d’un traitement fiable, rigoureux et objectif.

Bandeau pub CCI Herault - Les Indiscretions du 14 novembre 2022

Zoom

Zoom
9

Une info passée au crible

Village des Recruteurs : des conseils RH des recruteurs 

Pour sa première édition montpelliéraine, le Village de Recruteurs (Aglaé Events), qui a eu lieu ce jeudi 17 novembre au Parc de Expositions, a rassemblé une cinquantaine d’exposants. L’occasion pour différentes entreprises de partager leur expérience sur le recrutement, la fidélisation et la marque employeur. Agencehv a eu le plaisir d’animer le plateau télé. Morceaux choisis. 

Animation du plateau télé du Village des Recruteurs par Agencehv.

 

  • Pierre-Yves Rozand, responsable recrutement à la direction régionale de Lunel chez Lidl

Une centaine de recrutements dans le sud de la France en 2023. La direction régionale de l’enseigne de grande distribution Lidl prévoit le recrutement d’une centaine de personnes dans le sud de la France en 2023. « Ouvertures de nouveaux magasins, agrandissements de certains, nous avons des besoins sur plusieurs types de postes dans la logistique, l’immobilier et les RH », précise Pierre-Yves Rozand, responsable recrutement. « Sur ma zone géographique, nous gérons 65 supermarchés, sans compter les ouvertures. Nous allons également agrandir nos supermarchés, d’où le besoin en recrutement. » Lidl France compte actuellement 1.500 supermarchés.

98 % des contrats en CDI. Lidl France propose 98 % de contrat en CDI et des salaires d’un montant 15 % au-dessus du marché. « Concernant la qualité de vie au travail, nous travaillons le packaging et l’emplacement des produits, pour les alléger et faciliter leur mise en rayon », explique Pierre-Yves Rozand. Lidl travaille également sur la prévention pour limiter les accidents du travail.

Des perspectives d’évolutions. 90 % des manageurs sont issus de l’évolution interne. « J’ai en tête l’exemple d’une responsable de vente secteur, aujourd’hui à la tête de sept supermarchés, qui a commencé chez nous en contrat étudiant il y a 9 ans. »

Communication efficace. La filiale, certifiée “Top Employeur” en 2020 et 2021, diffuse une campagne publicitaire télévisuelle, avec des proches de salariés qui témoignent de leurs évolutions.  Afin de faciliter le recrutement, Lidl travaille également en partenariat avec Pôle emploi, les Missions Locales et les centres de formation.

> La vidéo de Pierre-Yves Rozand (Lidl France) est disponible sur le Facebook du Village des Recruteurs ici.

  • Véronique Villette, élue à la CCI Hérault, présidente de la commission RH et consultante RH

SoluCCIo RH. La CCI Hérault accompagne les entreprises dans leurs enjeux RH. Parmi ses outils d’accompagnement, on compte SoluCCIo RH, déployé sur l’Hérault depuis 2022, qui « aide à définir le besoin, la fiche de poste, à construire les outils pour évaluer la candidature, etc », explique Véronique Villette, élue à la CCI Hérault, présidente de la commission RH et consultante RH.

Une newsletter RH et juridique. « Depuis plusieurs années, nous proposons une newsletter gratuite pour les dirigeants qui les aide à réaliser une veille de l’actualité RH et juridique », ajoute-t-elle. À cela s’ajoutent des ateliers organisés tout au long de l’année avec des professionnels du recrutement. Le prochain rendez-vous est le 24 novembre à Béziers, pour réussir et sécuriser ses recrutements.

Des métiers en tension. « Les recrutements se sont intensifiés post-covid avec des attentes différentes, et un marché en forte tension sur les métiers de l’hôtellerie-restauration, la santé, le numérique et l’informatique, le bâtiment et le transport scolaire », détaille Véronique Villette.

> La vidéo de Véronique Villette (CCI Hérault) est disponible sur le Facebook du Village des Recruteurs ici.

  • Jonathan Domergue, directeur général adjoint du Groupe Serm-SA3M, en charge de l’innovation, de la performance et de la stratégie

50 recrutements. Le groupe Altémed (Serm/SA3M et ACM Habitat) recrute une cinquantaine de personnes sur ses différents métiers que sont l’aménagement, l’énergie et le logement social. « Nous avons des besoins sur des métiers techniques et administratifs pour le logement social, des responsables d’opération pour l’aménagement du territoire, et des ingénieurs pour l’énergie », précise Jonathan Domergue. Des fonctions supports sont également recherchées : finance, gestion des marchés publics, gestion des déchets, innovation numérique. 

Décloisonner l’acte de bâtir. Inauguré lundi 14 novembre au siège d’ACM Habitat, le Lab by Altémed porte un message : décloisonner l’acte de bâtir, qui a pour habitude de fonctionner en silos. Ce Lab est un lieu de rencontres et de réflexions axé sur les métiers du groupe (aménagement, énergie et logement social) et sur la production collective de solutions innovantes. « Les 500 salariés sont invités à prendre part aux échanges pour travailler sur les projets d’innovation sociale, numérique et de transition écologique », ajoute Jonathan Domergue. 

Nouveau groupe, nouvelle communication. « À l’approche de l’annonce officielle de la création du groupe, nous développons des réseaux sociaux spécifiques où vous pourrez retrouver nos offres d’emplois ainsi que des vidéos sur nos métiers, expliqués par nos collaborateurs. »

Des passerelles entre les métiers. Les perspectives d’évolution sont multiples : il existe des passerelles entre les métiers, l’ensemble des offres d’emploi sont communiquées aux collaborateurs, et une formation est proposée tout au long de l’année.

> La vidéo de Jonathan Domergue (Altémed) est disponible sur le Facebook du Village des Recruteurs ici.

+ de zoom ici
  • David*, brigadier-chef de police et délégué au recrutement de la Police Nationale

Gardien de la paix : deux concours en 2023. La Police nationale a recruté plus de 7.000 personnes en 2022. En 2023, c’est 1.000 postes à pourvoir pour le premier concours de Gardien de la Paix. « Je dis premier, car exceptionnellement en 2023, deux concours de Gardien de la paix sont organisés pour recruter davantage de personnes », explique David, brigadier-chef de police et délégué au recrutement de la Police Nationale.

Des profils variés. « Nous recrutons sur tous les postes (réserve opérationnelle, policier adjoint, officier, commissaire de police, police scientifique, etc.) et nous recherchons des personnes avec un esprit d’équipe, du discernement, un sens du devoir et du sang-froid. » Le site internet devenirpolicier.fr rassemble des témoignages de policiers, et propose des discussions en live pour s’approprier les différents métiers.

50 % des places pourvues par la voie interne. En termes de formation et d’évolution, la Police nationale met à disposition des examens de grade et des accompagnements pour passer le concours interne, pour changer de service ou de métier. 50 % des places sont pourvues par la voie interne.

> La vidéo de David* (Police nationale) est disponible sur le Facebook du Village des Recruteurs ici.

* L’identité n’est pas communiquée, à la demande de l’intéressé.

Leader de l’intérim digital. Iziwork, agence d’intérim digital, s’appuie sur la technologie pour proposer à ses clients les meilleurs candidats. « À la fin du processus de recrutement nous rencontrons et échangeons avec le candidat, ce qui fait de nous la finalité humaine et le partenaire local de nos clients », précise Pauline Adreit, directrice de l’agence montpelliéraine, qui couvre le secteur de Montpellier, Sète, Frontignan, Vendargues, Baillargues et une partie du Gard.

Trois grands secteurs. Iziwork recrute principalement pour trois secteurs : l’industrie, le transport et la logistique. « Nous recrutons également pour des secteurs porteurs comme celui de la construction et du BTP, les secteurs tertiaires, et ceux de la restauration collective qui vont prendre de l’ampleur en 2023 », indique-t-elle. Un sourcing sur plusieurs plateformes de recherche d’emploi est effectué par le service digital d’Iziwork.

Un compte-épargne-temps rémunéré à 10 %. Pour accompagner ses clients dans le recrutement, Iziwork propose des sessions formations. Objectif : fidéliser les intérimaires, qui pourraient rester en CDD ou CDI et intégrer l’entreprise de manière durable. L’agence communique beaucoup avec les candidats tout au long du processus de recrutement et propose également un compte-épargne-temps (CET), rémunéré à 10%, avantage qui « fidélise et facilite leur expérience », ajoute Pauline Adreit.

Une application accessible à tous. L’agence met à disposition une application mobile pour permettre aux intérimaires d’être en contact constant avec l’agence 24h/24 et 7j/7. « Nous avons la possibilité de s’adapter à certains candidats qui sont moins à l’aise avec le digital. » Iziwork a recruté plus de 800.600 candidats et compte 3.000 entreprises clientes en France et en Italie.

> La vidéo de Pauline Adreit (Iziwork France) est disponible sur le Facebook du Village des Recruteurs ici.

117 magasins en Occitanie. L’enseigne Aldi, acteur de la grande distribution et le hard-discount, compte plus de 300 magasins en Occitanie.

Des recrutements pour 2023. Actuellement, Aldi recrute différents postes dont les annonces sont visibles ici. Pour travailler sa marque employeur, Aldi a une astuce : une présence comme sponsor dans le esport, très prisé des jeunes générations, qui sont autant de futurs consommateurs ou salariés potentiels.

Des employés polyvalents. Aldi œuvre pour attirer de nouveaux candidat, après une période post-covid difficile pour le secteur de la grande distribution. Comment se différencier ? « Une personne qui travaille chez Aldi travaille de façon polyvalente, c’est-à-dire qu’elle ne sera sur un poste répétitif, passera de la caisse à la mise en rayon etc. », indique Dorian Chelli.  

Une politique salariale. Aldi verse une prime de 13ème mois pour tous les salariés qui peuvent en bénéficier, et des primes d‘intéressements basés sur les résultats du magasin dans lequel le collaborateur travaille. 

Évolution interne.  Le diplôme n’est pas la seule clé pour évoluer. « Un exemple : l’un de mes collègues a été pris comme commercial en alternance, au bas de l’échelle, et il est aujourd’hui directeur des ventes. »

> Pour visionner la vidéo de Dorian Chelli (Aldi), c’est par ici.

  • Hugo Corget, chargé de recrutement pour la direction régionale sud-est et sud-ouest de Restalliance

La cuisine plaisir. Restalliance, groupe de restauration collective spécialisé en santé, intervient dans des maisons de retraites, EHPAD, hôpitaux, établissements spécialisés et résidences services seniors. « Nous recrutons des personnes qui savent cuisiner, qui sont autonomes dans la production froide et chaude, et sur les normes d’hygiène, précise Hugo Corget, chargé de recrutement pour les directions régionales Sud-est et Sud-ouest. Le repas étant un rendez-vous important pour les résidents, nous voulons que les candidats aiment cuisiner et veuillent faire plaisir avant tout. »

De la vraie cuisine. « On fait face à un a priori sur la restauration collective dans le secteur de la santé : mais nous faisons de la vraie cuisine tous les jours. Nous faisons des horaires de journée, ne travaillons pas tous les weekends, ni de nuit », détaille Hugo Corget. Restalliance gère une cinquantaine de sites dans les régions sud-est et sud-ouest et compte 300 collaborateurs.

Une semaine d’intégration. Pour attirer les candidats, Restalliance propose une semaine d’intégration, instaurée en partenariat avec l’école de formation Expérience basée au siège à Lyon.

> La vidéo de Hugo Corget (Restalliance) est disponible sur le Facebook du Village des Recruteurs ici.

3 questions à

3 questions à

Antoine Le Quellec, Sofilec

« Projeter l’entreprise à 10-12 ans »

Le patron du groupe spécialisé dans la location d’engins de TP et véhicules utilitaires et spécialisés détaille sa stratégie RH et ses pistes d’innovations aux Indiscrétions. « Trois questions à… », la rubrique où le tutoiement est de rigueur.

Antoine, aujourd’hui, ton groupe est en pleine croissance, avec 41 agences Apex et Loc+ en Occitanie et Paca, un CA de 50 M€ (au lieu de 9,5 M€ en 2016) pour 250 salariés. Mais comment affronter la hausse des prix de l’énergie ?
Cette hausse représente 400 k€ sur les factures de gazole en 2022. Nous allons devenir producteur d’électricité, avec l’installation de toits solaires, sur nos agences d’Aix-en-Provence, Limoux et Lunel. Viendront ensuite Carpentras et Avignon. Des discussions sont en cours avec Apex Énergies. À Aix-en-Provence, des verres spéciaux anti-reflet devront être installés, du fait de la proximité de l’aéroport. Même les projets qui semblent simples deviennent compliqués (sourire).

Quelle est la stratégie à plus long terme ?
Je souhaite compléter l’offre en Paca et en Occitanie, en développant la location longue durée, pour donner un maximum de solutions à nos clients. L’idée est de devenir un loueur global, sur le neuf comme sur l’occasion. Je dois aussi projeter l’entreprise à 10-12 ans. J’ai aujourd’hui 58 ans. L’idée est de préparer une équipe qui prendra la suite, en gagnant en agilité pour accompagner la transition écologique de façon plus active. Le verdissement progressif de notre parc de véhicules est au cœur de notre stratégie. Mais nous ne connaissons pas le vrai rythme de la transition écologique, qui dépend beaucoup de décisions politiques. De plus, de nombreuses inconnues entourent les prix de l’électricité. En clair, nous n’avons pas les moyens d’être précurseurs. Autre priorité, la création d’une école de formation. Avec la perspective de la fin des moteurs thermiques, la pénurie de mécaniciens va devenir encore plus prégnante.

Comment travailles-tu ta marque employeur, et quelles sont les innovations en cours ?
Je crois beaucoup en la mobilité positive. Avec les salariés qui veulent partir, nous nous quittons avec le sourire… pour, pourquoi pas, leur donner envie de revenir ! C’est un changement culturel profond. Auparavant, celui ou celle qui partait était considéré comme un lâcheur. Il faut au contraire savoir se séparer. Nous pourrons refaire des choses ensuite, car nous aurons fait le plus compliqué, à savoir prendre congé l’un de l’autre. De belles histoires surviennent. Par exemple, un ancien mécanicien, devenu manager chez Bastide Le Confort Médical pendant deux ans et demi, est revenu chez nous comme responsable régional de Covetech (contrôle des risques). Un thermomètre social est mis en place en interne. Des questions simples sont posées : « Vous sentez-vous bien au travail ? », « Votre travail a-t-il du sens ? », « Vous sentez-vous efficace ? », « Les relations avec les collaborateurs et vos supérieurs sont-elles bonnes ? », « Comment évaluez-vous l’équilibre vie privée / vie perso ? ». Nous pouvons ainsi voir quand des voyants s’allument. Côté innovation, un data scientist nous a rejoints. Il croise les données relatives à la rentabilité des machines chez tel et tel client, sur la variation de prix en fonction des demandes, sur le ciblage de clients à risque… Datasulting nous suit sur cette mission stratégique. Nous allons aussi lancer des inventaires des parcs par drones, en équipant nos machines de puces RFID. Le gain de temps sera considérable : nous possédons quelque 6.500 engins TP et 2.500 véhicules utilitaires.

> Note : Sofilaro (Crédit Agricole du Languedoc), Sud Croissance / MultiCroissance (Banque Populaire du Sud) et Irdi Soridec sont entrés au capital de Sofilec en 2020. « J’ai fait entrer au capital les banques qui avaient été prises dans la procédure de sauvegarde de Sofilec en 2010 », souligne Antoine Le Quellec.

Crédit photo : ArtmanAgency

La HV Touch

La HV Touch

Conseil RP

« Lunel, la revanche d’une mal-aimée », titre le magazine Le Point du 17 novembre. « La capitale de la Petite Camargue change son image à coups de grands travaux et de buzz positif, avec la campagne volontairement provocatrice « Lunel ose… la réouverture des maisons closes ! » Classé quartier prioritaire de la ville, le cœur historique va bénéficier d’un investissement de 53 M€, dont 70 % de financements publics, sur 10 ans. La campagne de communication, imaginée « par le jeune directeur de cabinet Anthony Belin, est un vrai coup de force, selon Patrick Vignal, député Renaissance de l’Hérault. Cela a donné un nouveau tempo à cette belle endormie où l’on s’est souvent contenté d’une gestion comptable, Pierre Soujol (maire, NDLR), homme rassembleur, a maintenant une vision pour la ville. » – Conseil RP de la semaine : ne pas négliger le marketing territorial.

La phrase

« C’est un cadeau de Noël qui ne se refuse pas. »

La Ville a préempté le droit au bail, le 15 septembre, via la Serm. > Plus à lire dans Les Échos, « Pourquoi Montpellier ne veut pas d’un nouveau fast-food en son cœur », ici.

Muriel Fournier

présidente des Nouvelles Grisettes (ESS dans le secteur du textile et de la mode en Occitanie), le 18 novembre lors de l’inauguration de ses nouveaux locaux, situés au 10 place de la Comédie à Montpellier, à la place de l’ancien Quick.

On s’en fout

Vu de l’extérieur, c’est une anecdote. Mais c’est un grand moment dans la trajectoire d’Agencehv. Sur Le Village des Recruteurs Montpellier (organisateur : Aglaé Events, Lyon), ce 17 novembre au Parc des expositions, Sarah Nguyen Cao Khuong se lance pour la première fois dans l’animation de débat économique. La preuve en images, ici. En interviewant tour à tour, sur des plateaux TV, Jonathan Domergue, DG adjoint de groupe Serm-SA3M, puis un brigadier chef de la Police nationale* sur les enjeux de recrutements, de pratiques RH différenciantes et de marque employeur. Une première réussie, avec du plaisir et de la rigueur. Qui en appelle d’autres, dès le 8 décembre, sur le Forum EnerGaïa (SPL Occitanie Events, Région Occitanie). Sarah a intégré Agencehv en octobre 2020 en CDI. Quand elle m’a demandé, à l’époque, alors que nous étions en pleine crise Covid : « Pourquoi me recruter moi ? » – une question à laquelle je ne m’attendais pas du tout – j’ai juste répondu « Parce que j’ai confiance en vous ». Je ne me suis pas trompé. Elle a depuis été rejointe par Amélie Cazalet, Fanny Bessière et, en contrat d’apprentissage, Justine Rocoplan Vian (Université Paul Valéry – Montpellier 3). Une équipe au top, impliquée et saine, y compris dans la rédaction de votre newsletter hebdomadaire gratuite Les Indiscrétions. Je sais pouvoir compter sur la team pour regarder quelques matchs de la Coupe du monde de foot en journée – tentative d’humour du lundi soir -, et pour poursuivre l’aventure en plus grand encore (vraie stratégie).

* L’identité n’est pas communiquée, à la demande de l’intéressé.

ca pousse les indiscretions

Ça pousse

Ça pousse
9

Ils et Elles bâtissent nos villes

Toulouse : 8,5 M€ investis dans la rénovation du quartier Négreneys

 

©Toulouse Métropole Habitat

Désenclaver le quartier de Négreneys, situé au Nord de Toulouse. C’est l’ambition du programme de rénovation urbaine dans le quartier, apprend-on dans La Dépêche (16 novembre). Piloté par la mairie de Toulouse et Toulouse Métropole Habitat, ce projet d’aménagement, vaste de 1,6 ha, englobe 248 logements réhabilités, 67 logements reconstruits, 1.300 m² de locaux d’activités, un centre de soin de près de 1.500 m², 209 places de stationnements et des espaces végétalisés. Le montant total de cette opération s’élève à 8,5 M€. Les travaux, en cours, s’achèveront fin 2026.

________________________

 

Vinci Immobilier et SM Promotion inaugurent 198 logements à Montpellier

 

Student Factory ©Vinci Immobilier

C’est dans le quartier Près d’Arènes, à Montpellier, que Vinci Immobilier et SM Promotion inaugurent une opération mixte de 198 logements pour un investissement de 10,2 M€ (La Lettre M, 16 novembre). Ce programme propose une résidence étudiante (155 chambres, 170 m² d’espaces communs), 26 logements sociaux et 17 logements libres allant du studio au 3 pièces, et 59 places de parking. Architecte : Atelier 2/3/4 (Paris). 29 mois de travaux ont été nécessaires à la réalisation de ce programme mixte.

________________________

 

Le dépôt de permis de construire du stade Louis Nicollin retardé au premier trimestre 2023

 

Photo du stade de la Mosson actuel

Le Club du MHSC, le groupe Nicollin et ses partenaires, retardent le calendrier du projet de nouveau stade Louis Nicollin à Pérols (34), en raison du contexte économique. En cause : la hausse des coûts de construction et des taux d’intérêt, « qui conduisent à une augmentation d’environ 20 % du coût du projet », indique le groupe sur le site de la concertation publique, le 2 novembre (ici). Ainsi, le projet est estimé entre 220 et 240 M€ contre 180 à 200 M€ lors de la concertation préalable en 2021. Initialement annoncé pour la fin de l’été, le dépôt du permis de construire et l’enquête publique consécutive sont prévus pour la fin du premier trimestre 2023.

_________________________

 

Tarn : l’ancienne arçonnerie de Saint-Sulpice-la-Pointe va accueillir plus de 100 logements

 

Crédit photo actu.fr ©Google Street View

Le site de l’ancienne arçonnerie, situé au sein d’un îlot urbain à Saint-Sulpice-la-Pointe (Tarn) et étendu sur 1,1 ha, va permettre la création d’un nouveau quartier, annonce l’EPF d’Occitanie sur LinkedIn. Lauréat du 3ème appel à projets Fonds friches lancé par l’État, le lieu devrait accueillir un projet immobilier mixte, mêlant commerces, bureaux, parkings, espaces verts et plus de 100 logements. Le site a été acquis par l’EPF d’Occitanie pour le compte de la commune pour un montant total de 1,3 M€.

Des potins immo ? Une nomination ? Des initiatives et projets ?

Agencehv protège ses sources d’information. En lui communiquant une information, vous avez la garantie d’un traitement fiable, rigoureux et objectif.

Au marché

Au marché
9

Les marchés publics essentiels en Occitanie de la semaine passée. Parce qu’il faut bien vivre.

APPELS D’OFFRES

BTP 👷‍♀

Occitanie Est 

Nîmes Métropole lance un avis pour les travaux d’aménagement en tunnelier des cadereaux d’Uzès et des limites en zone urbaine dense. 

GHT Cévennes-Gard-Camargue lance un avis accord-cadre pluri-attributaire d’assistance technique à la maîtrise d’ouvrage.  

La Commune d’Argelès-sur-Mer lance un avis pour la maîtrise d’œuvre pour le réaménagement du front de mer. 

Béziers Méditerranée lance un avis pour AMO pour la réalisation d’un pôle sportif escalade et sports urbains. 

L’Université de Montpellier lance un avis pour l’extension du Bâtiment J de la Faculté d’Education pour la création d’une salle Etudiants et Tisanerie. 

Ugecam Occitanie lance un avis pour la réhabilitation du centre de rééducation et d’insertion professionnelle à Castelnau-le-Lez. 

Le Rectorat de Montpellier lance un avis pour la réfection de l’étanchéité et isolation sur toiture terrasse inaccessible de la Délégation Régionale Académique à la Jeunesse, à l’Engagement et aux Sports. 

Nîmes Métropole lance un avis pour la construction du barrage de Méjean et aménagements du chemin de Grand Bois. 

Occitanie Ouest 

La CCI Occitanie lance un avis pour le réaménagement du 2ème étage de la CCI du Lot. 

VNF lance un avis pour les travaux de replantation le long de la Rigole de la Plaine. 

La Commune de Toulouse lance un avis pour l’aménagement des locaux de la police municipale. 

La Spl Arac Occitanie lance un avis pour les travaux pour la transition énergétique et accessibilité des bâtiments de l’Iut – Université Paul Sabatier Toulouse. 

La Commune de Toulouse lance un avis pour les travaux de réfection de la toiture du complexe sportif Léo Lagrange. 

L’OPH Hautes-Pyrénées lance un avis pour les travaux de réfection des peintures de façades, des parties communes, et installation d’un système d’éclairage par détection à Tarbes et Semeac. 

La Spl Arac Occitanie lance un avis d’OPC pour l’extension du Lycée Marie-Louise Dissard dit  » Françoise « . 

Grand Sud Tarn-et-Garonne lance un avis pour la maîtrise d’œuvre pour la rénovation énergétique de la Médiathèque de Grisolles. 

Déchets 🗑️
Eau / Assainissement 💧

Occitanie Est 

La Mairie de Merial lance un avis pour la création assainissement collectif et amélioration du dispositif d’eau potable. 

GHT Cévennes-Gard-Camargue lance un avis pour le contrôle de la qualité de l’eau. 

Occitanie Ouest 

La Communauté d’Agglomération de l’Albigeois lance un avis pour les travaux de réseaux d’eau potable sur le territoire. 

 

Énergies ⚡

Occitanie Ouest 

L’Office Public de l’Habitat du Tarn lance un avis pour la fourniture et acheminement de gaz naturel. 

Formation 📚

Occitanie Est 

Le Conseil départemental de l’Hérault lance un avis pour la formation aux gestes et soins d’urgence. 

Immobilier 🏟️

​Occitanie Est 

La Ville de Bessan lance un avis pour les travaux de démolition et désamiantage d’un immeuble. 

Urbanisme 🏙️️

Occitanie Est 

La Commune de Carcassonne lance un avis pour les travaux de requalification de la rue du Pont Vieux. 

ATTRIBUTIONS DE MARCHÉ

Territoire 34 attribue le concours restreint de maîtrise d’œuvre pour la construction d’un centre d’exploitation routier à La Salvetat Sur Agout (34) à Selarl D’Architecture Megias Vernhes. Valeur totale du marché : 289 700 euros. 

La Communauté de Communes du Pays de Tarascon attribue le marché d’élaboration du PLUI valant Programme Local d’Habitat (Pluih) de la Communauté de Communes du Pays De Tarascon et prestations associées à Cairn Territoires. Valeur totale du marché : 330 525 euros. 

Toulouse Métropole attribue le marché de travaux regroupement des ateliers du théâtre du Capitole à Colas France Etablissement de Toulouse Nord, Gcc, sarl baylet bernard et Orona Sud-Ouest. Valeur totale du marché : 11 560 000 euros. 

La Spl Aéroportuaire Régionale attribue le marché de prestations de nettoyage des bâtiments et de la vitrerie de l’aéroport de Carcassonne à SUD SERVICES. Valeur totale du marché : 260 000 euros. 

Montpellier Méditerranée Métropole attribue le marché d’accord-cadre pour la collecte, transport et traitement de déchets diffus spécifiques des déchèteries à TRIADIS SERVICES et SARP OSIS SUD EST. Valeur totale du marché : 2 660 000 euros. 

Ugecam Occitanie attribue le marché de réhabilitation du centre de rééducation et d’insertion professionnelle à Castelnau-le-Lez à IRIS ENVIRONNEMENT, SOUCHON, SAINT PIERRE 3D. Valeur totale du marché : 6 295 544 euros. 

Toulouse Métropole attribue le concours pour l’attribution d’un marché de maîtrise d’œuvre – construction du centre technique nord des déchets et moyens techniques de l’union au groupement Sas Calvo Van Tran Mandataire. Valeur totale du marché : 438 274,5 euros. 

Le Conseil départemental de la Haute-Garonne attribue le marché de construction d’un collège 600 à Toulouse à Spie Batignolles Malet. Valeur totale du marché : 2 349 447 euros. 

Agenda Les Indiscretions

L'agenda

L’agenda

À suivre en ligne ou en présentiel

Du 21 au 27 novembre : 

11ème édition de « La Semaine de l’Industrie », organisée par l’UIMM Occitanie. Plus d’infos ici.

Mardi 22 novembre :

4e édition CBC – Cybersecurity Business Convention 2022 organisé par Ad’Occ au Centre des Congrès Pierre Boudis à Toulouse. Plus d’infos ici.

Mercredi 23 novembre :

Rencontre « Génération Industrie : Générations d’opportunités infinies », organisée dans le cadre de la Semaine de l’Industrie par la CCI Hérault, à Montpellier Business School (34). Plus d’infos et inscription ici.

Du 23 au 25 novembre :

7ème édition de la Digiweek, la semaine du numérique sur le territoire, organisée par Nîmes Métropole et Digital 113 à l’Hôtel Communautaire de Nîmes Métropole (Colisée 3 – 3 rue du Colisée à Nîmes). Plus d’infos et inscription ici.

Du 23 au 27 novembre :

5ème édition du festival Sud de Sciences, organisée par l’Université de Montpellier à Montpellier, Clapiers et Sète (34). Lire le programme ici.

Jeudi 24 novembre :

Biozero « Tour de table des financements publics et privés pour les entreprises innovantes en santé », organisé par Eurobiomed à L’Arobase à Castres (81). Plus d’infos et inscription ici.

50ème anniversaire de l’Adetem Montpellier Occitanie – Marketing Summit, organisée par l’Adetem à Montpellier (417 rue Samuel Morse). Plus d’infos et inscription ici.

Forum « Pour réussir sa transmission en agriculture », organisé par la Chambre d’agriculture du Gard au Mas de l’agiculture à Nîmes (1120 route de St-Gilles, 30). Plus d’infos ici.

Vendredi 25 novembre :

Rendez-Vous Éco « Green Friday Entreprises : comment réduire ntore empreinte numérique , », organisé par N$îmes Métropole dans le cadre de la Digiweek à l’Hémicycle de l’Hôtel Communautaire de Nîmes Métropole (3, rue du Colisée, à Nîmes). Plus d’infos et inscription ici.

Du 24 au 26 novembre :

Futurapolis Planète, événement consacré à l’innovation dédiée aux enjeux de la société de demain, coorganisé par la Région Occitanie, Le Point et Toulouse Métropole au Quai des savoirs à Toulouse. Inscription ici.

Lundi 28 novembre :

Réunion pour débattre de l’actualité agricole, organisée par la Chambre d’agriculture du Gard à Nîmes (Chambre d’agriculture). Plus d’infos ici.

Mardi 29 novembre :

« Les rencontres de l’Emploi », organisées par l’Agglomération du Pays de l’Or à l’Espace Morastel à Mauguio (34). Plus d’infos et inscription ici.

Plus d'événements ici

Du 29 novembre au 1er décembre :

14ème convention d’affaires Aeromart, organisée par l’agence Ad’Occ, au MEETT à Toulouse (31). Plus d’infos ici et inscription .

Mercredi 30 novembre :

Prix des Mozart de la réussite, organisés par le Cercle Mozart, la CCI 34 et Ecomnews au Palais des Congrès de Montpellier (34). Plus d’infos et inscription ici

2ème édition de la Rencontre des Entrepreneurs de France Toulouse, organisée par le Medef Haute-Garonne au Domaine de Preissac (31). Plus d’infos et inscription ici.

DÉCEMBRE

Jeudi 1er décembre :

« Entreprenez dans le Gard », événement organisé par Ad’Occ au Bic Innov’up à Nîmes. Plus d’infos ici.

Matinale « Maintenir l’investissement en période de crise – le rôle essentiel des collectivités pour soutenir l’économie locale », organisée par le CERC Occitanie à la Maison des Innovations ALPHA’R à Carcassonne (20 rue Claude Chappe). Plus d’infos et inscription ici.

Occitanie Export Tour termine sa grande tourné au Montpellier Hand Ball (FDI Stadium) à Montpellier. Plus d’infos et inscription ici.

5ème édition du Forum Qualité & Performance Occitanie, organisée par la CCI Haute-Garonne, TBS Education, le groupe AFNOR et l’AFQP Occitanie, à TBS Education à Toulouse (31). Plus d’infos et inscription ici.

Du 1er au 9 décembre :

Dans le cadre de la Semaine nationale des Business Angels, des speed dating et RDV experts sont organisés par MELIES Business Angels et ses antennes en Occitanie. Trois sessions sont prévues à Béziers, Montpellier et Nîmes. Plus d’infos et inscription ici.

Mercredi 7 décembre de 9h à 18h :

RésO Incubateurs Pépinières +, évènement organisé par la CCI Hérault au Parc des Expositions de Montpellier (34). Plus d’informations ici.

Mercredi 7 et jeudi 8 décembre :

Forum Energaïa (forum des énergies renouvelables), organisé au Parc des Expositions de Montpellier (34). Plus d’informations ici

Jeudi 8 et vendredi 9 décembre :

2ème édition des Aqua Business Days sur le thème « L’Eau dans la planification et l’aménagement de la ville et des territoires », organisé par le Pôle Aqua Valeey au Palais des Congrès de a Grande-Motte (34). Plus d’infos ici. Inscription obligatoire ici.

Jeudi 8 décembre : 

Transfo Digitale Day | Les rencontres de la transformation digitale au service des métiers organisé par Ad’Occ, Digital 113 et Projet X à la Cité à Toulouse. Plus d’infos ici.

Réunion d’information sur le club Stratexio-Gard, organisée par l’UPE 30 au DROP (Rugby Club Nîmois – 670 Chemin du Pont des Îles – 30 000 Nîmes). Inscription obligatoire à l’adresse mail aline.regnier@upe30.com.

Prise de parole de, Jean-Michel Fauvergue, patron du RAID de 2013 à 2017, organisée par Montpellier Méditerranée Business Club au Mas des Garrigues à Mauguio (34). Plus d’infos et inscription ici.

Du 8 décembre au 11 décembre :

18ème édition du salon REGAL Sud de France, salon régional de l’agriculture, organisé par la Région Occitanie au parc des expositions de Toulouse (31). Plus d’infos ici.

Samedi 10 et dimanche 11 décembre :

Occitanie Esports – pop culture et gaming expo – a lieu à la Sud de France Arena à Montpellier. Plus d’infos, ici.

Salon viticole « Noël en Grés de Montpellier », organisé par l’AOC Languedoc Grés de Montpellier à l’Opéra Comédie de Montpellier (34). Plus d’infos et réservation ici.

Lundi 12 décembre :

1ère édition « La Nuit du bien Commun », coorganisé par Obole et la Fondation de France au Théâtre du Capitole à Toulouse (31). Plus d’infos et inscription ici.

Mardi 13 décembre :

Prise de parole de Mathieu Baumel, copilote professionnel, Champion du Monde de Rallyes et Rallyes-Raid « Naviguer en terre inconnue », organisée par Béziers Narbonne Business Club au Château de Jonquières à Narbonne (11). Plus d’infos et inscription ici.

Jeudi 15 décembre :

Réunion pour débattre de l’actualité agricole, organisée par la Chambre d’agriculture du Gard à Roquemaure (salle des fêtes). Plus d’infos ici.

2023

JANVIER

Jeudi 5 janvier :

Réunion pour débattre de l’actualité agricole, organisée par la Chambre d’agriculture du Gard à Salinelles (salle communale de l’Orangeraie). Plus d’infos ici.

Jeudi 12 janvier :

Réunion pour débattre de l’actualité agricole, organisée par la Chambre d’agriculture du Gard à Beaucaire (Mas des Tourelles). Plus d’infos ici.

Jeudi 19 janvier :

Réunion pour débattre de l’actualité agricole, organisée par la Chambre d’agriculture du Gard à Avèze (au Pré de Fabrège chez A. et F. Gros). Plus d’infos ici.

23 et 24 janvier : 

Salon Millésime Bio, organisé en version digitale par Sudvinbio, Plus d’infos ici.

Du 30 janvier au 1er février :

30ème édition du Salon Millésime Bio, organisé par Sudvinbio au Parc des Expositions de Montpellier. Plus d’infos ici.

MARS

Jeudi 2 mars : 

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Alès (30). Plus d’infos ici.

Mercredi 8 mars : 

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Albi (81). Plus d’infos ici.

Jeudi 9 mars : 

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Cahors (46). Plus d’infos ici.

Mercredi 15 mars :

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Mende (48). Plus d’infos ici.

Mercredi 15 et jeudi 16 mars : 

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Montpellier (34). Plus d’infos ici.

Jeudi 16 mars :

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Perpignan (66). Plus d’infos ici.

Mardi 21 mars :

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Nîmes (30). Plus d’infos ici.

Jeudi 23 mars :

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Rodez St Gaudens (12). Plus d’infos ici.

Mercredi 23 et jeudi 30 mars : 

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Toulouse (31). Plus d’infos ici.

Jeudi 30 mars :

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Montauban (82). Plus d’infos ici.

AVRIL

Mercredi 5 avril :

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Tarbes (65). Plus d’infos ici.

Jeudi 6 avril : 

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Carcassonne (11). Plus d’infos ici.

Mercredi 12 avril :

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Auch (32). Plus d’infos ici.

Jeudi 13 avril : 

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Figeac (46). Plus d’infos ici.

Jeudi 20 avril :

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Saverdun (09). Plus d’infos ici.

Jeudi 27 avril :

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Béziers (34). Plus d’infos ici.

MAI

Mardi 30 et mercredi 31 mai :

M2S « Mobility Solutions Show », rendez-vous B2B des solutions de mobilité urbaine et périurbaine, organisé au Parc des Expositions de Toulouse (31). Plus d’infos ici.

i

Newsroom

Newsroom

L’agence travaille en ce moment sur plein de choses passionnantes :

Journalisme

Pour Les Échos :
– Restauration : Les Grands Buffets augmentent les salaires à Narbonne
– La Ville de Montpellier veut éviter un nouveau fast-food place de la Comédie
– Portrait de Bertin Nahum ; Exclusivité nationale (secteur : tech / sciences), à paraître le 1er décembre.
– Commerce : Etienne Coffee & Shop s’implante à Bessan (34)

Pour BoisMAG :
– Enquête nationale sur les négoces de bois : état des lieux du marché, des produits et des points de vente, des approvisionnements, de l’évolution des services, de la digitalisation.

Pour l’Hérault Juridique et Economique :
– Interview de Bérengère Dubus (UIC)

Pour ToulÉco, contribution à deux dossiers régionaux :
– « Le vélo, nouvelle reine d’Occitanie ? Quand le marché pédale plus vite que les politiques », rédaction de la partie Occitanie Est. Parution le 3 novembre.
– Guide du jeune entrepreneur d’Occitanie (parution en décembre). Quatre portraits de jeunes entrepreneurs en Occitanie Est.

Pour Midi Libre
– Contribution à la rédaction d’articles pour le magazine de Midi Libre Eco Entreprises – Hérault 2022 : entreprises à impact, énergies renouvelables, quête de sens, politique RSE dans les PME…- Diffusion décembre 2022.

Formation

Interventions sur les techniques d’écriture efficace, la culture média et les relations presse : 56h auprès des Masters de Sup de Com Montpellier, entre septembre 2022 et mai 2023. Plus d’infos ici.

Rédaction de contenus

Contribution à la rédaction du magazine L’Oeil d’Arthur Loyd Montpellier-Nîmes : l’immeuble Tech Tower de la SNCF, interview d’Aline Bsaibes (ITK) en tant qu’ambassadrice de Med Vallée, nouvelle agence Arthur Loyd à Béziers…

Animations

21 novembre : matinée sur le thème « Occitanie, un territoire à fort potentiel et des acteurs volontaristes et innovants pour une économie bleue durable », organisée par le Pôle Mer Méditerranée. Espace Capdeville, Montpellier.

29 novembre : convention annuelle de La Poste Occitanie, au palais des Congrès du Cap-d’Agde (événement interne).

7 & 8 décembre : préparation et animation d’interviews, en format plateau TV, d’intervenants et d’exposants lors du Forum EnerGaïa 2022, au Parc des Expositions de Montpellier. Client : SPL Occitanie Events. Plus d’infos ici.

8 décembre : Aqua Business Days, La Grande-Motte.

Voilà, c’est tout pour cette semaine. Courage et chocolat !

Les Indiscrétions sont une newsletter gratuite. Vos données ne seront pas communiquées à des tiers. Vous pouvez vous désinscrire en un clic.

Les dernières Indiscrétions

Les dessous des sous

Et encore ? Des investisseurs d’ici contribuent au développement du plus gros centre européen d’hébergement de supercalculateurs dans des modules containers, les classes populaires exclues des crédits immobiliers, le retour du train, de la nécessité de protéger la tielle sétoise, encore plus de monde en 2070 en Occitanie, et plein d’autres palabres urbaines.
Courage et chocolat !

lire plus

La passion est toujours là

Melenchon boss des patrons dans le Gard, le parc Héliopôle fait le plein à Bessan (34), le projet de gare maritime de Sète à l’eau, nos amis les archis dans le « On s’en fout », et plein d’autres palabres urbaines.
« 2023, l’année casse-tête », Les Indiscrétions de la semaine du 7 novembre sont en ligne.
Courage et chocolat !

lire plus

2023, l’année casse-tête

Melenchon boss des patrons dans le Gard, le parc Héliopôle fait le plein à Bessan (34), le projet de gare maritime de Sète à l’eau, nos amis les archis dans le « On s’en fout », et plein d’autres palabres urbaines.
« 2023, l’année casse-tête », Les Indiscrétions de la semaine du 7 novembre sont en ligne.
Courage et chocolat !

lire plus

Il ne lâche rien

Hubert, Montpelliérain depuis 40 ans (avec quelques infidélités londoniennes et parisiennes), est diplômé du Centre de Formation des Journalistes Paris (2001). 

Lire plus
Signes distinctifs sur sa carte de presse 95598, la quête de clarification et de saine problématisation, dans un monde souvent entravé par les acronymes abscons, la langue de bois, les approximations et les infox. Hubert a été auditeur de la session 2019-2020 du Chede (cycle de hautes études pour le développement économique). Un réseau national constitué de chefs d’entreprise, élus, préfets, hauts fonctionnaires, cadres de collectivités…, précieux. Avant de jouer sa partition, il a fait ses gammes pendant 18 ans (2001-2019) à La Lettre M, média économique régional de référence. Il y a commencé stagiaire, avant d’évoluer au fil des ans jusqu’au poste de rédacteur en chef, contribuant activement au développement du titre à Toulouse entre 2015 et 2018.

Heureusement qu’elle est là

Francilienne, résidant à Montpellier depuis 2018 et diplômée de Sup de Com’ Montpellier (2020), Sarah a rejoint Agencehv en CDI début octobre 2020.

Lire plus
Ses missions : rédaction d’articles sous l’autorité de Hubert Vialatte, veille média, structuration de la stratégie et de l’organisation, création graphique, mise en page, social media management, mise en ligne et promotion des Indiscrétions. Sarah porte un intérêt au métier de journaliste. Son mémoire de fin d’étude porte ainsi sur le thème « L’impact de l’Intelligence Artificielle sur la presse en ligne et le journalisme ».

Amélie dite « de Cazilhac »

En stage, de mars à septembre 2021, chez Agencehv, Amélie Cazalet poursuit son chemin en alternance en marketing et communication, toujours au sein de l’agence.

Lire plus
Originaire des Cévennes, plus précisément de Cazilhac (d’où « Amélie de Cazilhac », on trouve que ça sonne bien), elle est actuellement en Master 2 Marketing, Médias et Communication à Montpellier Management (Université de Montpellier).

L’experte, de Paris à Palavas

Diplômée de l’université de Montpellier en science politique, et forte d’une expérience de 10 ans dans le secteur de la communication et de l’événementiel, Fanny Bessière est cheffe de projet au sein d’Agencehv.

Lire plus
Rédaction, communication, préparation d’évènements, partenariats… Elle accompagne l’agence dans ses nombreux développements. D’origine francilienne, elle est tombée sous le charme de la douceur de vivre à Palavas-les-Flots il y a plus de 13 ans. Pour ne plus repartir.

La dernière recrue

Agée de 24 ans, Justine Rocoplan-Vian vient renforcer l’équipe d’Agencehv en tant qu’alternante pour deux années (de septembre 2022 à août 2024). Ses missions : rédaction, veille, community management, fonctions support…

Lire plus

Elle suit en parallèle des études à l’Université Paul Valéry Montpellier 3 en Master Information – Communication avec une spécialité communication publique, associative et culturelle. Cette Lodévoise (et fière de l’être) est passionnée d’art et de culture.

Share This