hubertvialatte.com

Egalité hemmes/fommes

Coups de gueule, poil à gratter...

Retrouvez dans cette rubrique l'intégralité des billets du lundi

Egalité hemmes/fommes

« La femme parfaite est une connasse » (un livre, paraît-il), « 50 nuances de Grey » (un film, paraît-il, tiré d’un opus d’E.L.James) : ces deux impostures commerciales rencontrent un succès monstre. Que disent ces chefs-d’œuvre de supermarché ? En creux, et sans le vouloir, pas mal de choses, finalement.
« La femme parfaite est une connasse » dresse – ou a la prétention de dresser – le portrait de la célibattante urbaine contemporaine, qui picole, trompe, ironise et manipule à tour de bras. Offert à Noël à des milliers d’exemplaires. Riez, c’est un ordre.
La revanche chevillée au corps. Après des siècles de domination, où la religion les a plaquées devant les fourneaux et préposées à l’élevage en batterie des gosses, les fommes se vengent. Et font payer aux hemmes d’aujourd’hui la brutalité et la cuistrerie de leurs ancêtres.

Avec, avouons-le, une constante : c’est toujours elles qui ont le courage de rompre quand le naufrage est consommé, et elles quittent souvent pour personne. Alors que l’hemme, lâche par essence, ne quitte que pour une autre, plus jeune, plus brune ou plus riche – ou les trois.

« 50 nuances de Grey » est, pour les incultes, une romance érotique, sous forme de trilogie, narrant de façon crue la relation SM entre une jeune diplômée en lettres et un homme d’affaires. Original ! Bottes, menottes, hot. C’est la ruée dans les salles très obscures. Comprends plus, là : il faudrait que les hemmes respectent les fommes, tout en les fouettant et les attachant ? Sacrée équation. En espérant qu’il y ait plusieurs inconnues.

Du coup, un peu perdus et légalisant sous la pression des lobbys, les gouvernements pondent depuis 15 ans des lois absurdes : parité dans les partis politiques, dans les conseils d’administration des entreprises… Une injustice de plus pour les arabes et les noirs, qui ne font pas l’objet d’autant d’attentions.

Mais admettons-le : l’égalité hemme/fomme est une grande victoire des fommes. Avant, elles élevaient les enfants seules, avec un hemme qui ne foutait rien à la maison – ah si, un barbecue une fois l’an, important le barbecue – et ramenait l’argent qu’il lui restait, une fois payés les cadeaux à la maîtresse et les tournées au bar avec les potes.
Tandis qu’aujourd’hui, elles élèvent des enfants seules, tout court. Libres et actives. On ne s’en plaindra pas. L’univers des journalistes, de la communication et des relations presse est composé à 75 % de fommes. Ni parfaites, ni connasses.

Facebook

> je m'abonne au billet <

Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à Egalité hemmes/fommes

  1. beau billet ! A nouveau, merci Hubert. Et comme dit la chanson : »Etre une femme libérée, c’est pas si facile… ». d’autant que libérée de quoi ? Beaucoup d’apparence et beaucoup de chemin encore à parcourir, peut être plus en douceur et en compréhension mutuelle ? Utopie ou délire ? Enfin, ne nous plaignons pas, il est des pays où l’esclavagisme n’est pas mort…

  2. Mathilde Vincent dit :

    Ce billet est remarquable de par sa pertinence.
    Les fommes et hemmes… Pas mal, je parlais de troisième sexe et de rôles qui s’inversent mais votre analyse est légère et pleine de bon sens. Chapeau !

    (De plus elle dénonce l’imposture commerciale actuelle, alors, tout est dit).

    Je partage.

  3. Xav dit :

    Je publie ce commentaire le jour de la journee de la femme, que je qualifie de « journee de l intimidation et de la mono-pensee conventionnelle ».

    J ai trouve ce billet assez superficiel somme toute et insultant pour les hommes (ce que l on se permet de dire contre les hommes, on ne se permet pas de le dire contre les femmes- auto censure de la presse). Une femme « qui a le courage » de quitter un homme. J y vois plutot une lachete et un individualisme extreme (parce que moi « je le vaux bien » pour reprendre un slogan celebre). Quid des enfants, quid de l autre, quid de la collectivite qui aura a supporter un poids financier augmente, etc…

    L egalite des droits est atteinte (je dirais meme depasse a outrance) depuis longtemps. Le feminisme d aujourd hui s appuie sur des elements de langage anciens pour proner l interchangeabilite des etres (sous couvert de victimisation et de confusion semantique) et au final la suprematie du sexe feminin sur le reste. Est ce que cela cree un bien general superieur? je ne le pense pas.

    Exemples a l appui:
    1) l un des but modernes majeurs du feminisme (voir tous les articles publies par Mc Kinsey et les business schools, politiques d entreprise, etc..) est l integration de la femme a la vie economique. Au point de denaturer le but meme de l activite economique au sens capitaliste, et meme legal, qui est de maximiser les profits financiers.

    2)les femmes veulent devenir des homo economicus au meme titre (et meme plus) que les hommes. Au point d en copier les usages peu chaties. C est tout a fait desolant! le feminisme moderne est l idiot utile du capitalisme. Il favorise cette reduction de la vie au cycle de production-consommation. On aurait pu attendre mieux!

    3)l affaire DSK illustre une culpabilisation extreme des hommes et victimisation extreme des femmes. En resume, un homme, sensible a la feminite d une femme, n est qu un violeur potentiel. Quel profond manque de connaissance de la nature humaine?

    4) En hollande, cette egalite hommes femmes se traduit par une repartition des taches menageres, dans les couples, qui se fait par un decompte comptable et detaille sur une feuille excel….au point que l addition au restaurant se regle par chacun des membres du couple par un decompte de qui a consommé quoi…qui veut de cet avenir la en France?

    5) Qui se pose la question du sens a donner a la vie des enfants… l education des enfants, aujourdh ui, c est a 90% l ecole car les parents n ont pas le temps de s en occuper a cause de leur emploi du temps surcharge. D ou evidemment l echec du systeme scolaire actuel…. comment s en etonner?

    6) enfin pour les amateurs de statistiques: a) les 16 femmes a la tête des plus grandes compagnies americaines gagnent 43 % de plus (excusez du peu) que leurs homologues masculins (source Bloomberg, 2010). Egalite salariale?
    b) 80% (excusez du peu) des diplomes de l ENM sont des femmes (source: promo 2012)…La justice serait elle neutre sur les questions de genre comme les divorces et autres? on peut en douter fortement…ce qui a d ailleurs ete demontre par une etude il y a 2 ans…qui en parle? l egalite des droits, on le voit, en fait n existe plus, les femmes ont de facto PLUS de droits que les hommes…
    c) en 2022, 60% des medecins seront des femmes…le conseil de l ordre tire la sonnete d alarme depuis quelques annees…car une femme medecin travaille en moyenne bien moins qu un homme….au Royaume Uni ce manque de clairvoyance s est traduit par une penurie de medecins dans les annees 90 et 2000 avec les consequences dramatiques que l on connait aujourdh ui sur le systeme de soin britanniques…
    d) taux de chomage feminin aux US: 8.6%;; masculin: 11.2%…qui en parle? qui s en offusque?
    e) dans les plus grandes villes americaines, on sait depuis une quinzaine d annees que les jeunes diplomees americaines gagnent en moyenne 10% de plus (excusez du peu) que leurs homologues masculins (source: Times, McKinsey, etc..)…..Sexisme? non, c est normal, dit on, elle sont plus qualifiees….on voit la comment l ideologie peut utiliser les statistiques pour ou contre quand cela l arrange (inegalite salariale en defaveur de la femme=sexisme; inegalite salariale en defaveur de l homme= merite de la femme)
    f) aux US, sur 5 diplomes de l education superieure, 3 sont des femmes…une partie significative arretera sa carriere apres le premiere enfant…Qui s interroge sur ce gachis societal?
    g) sante: plus de cas de cancer de prostate que de cancer du sein…et pourtant le budget de la recherche pour le premier est 10 a 20x moindre (excusez du peu) que celui du second…les victimes d innfactctus sont essentiellement des hommes, les victimes de guerre en grande majorite des hommes, l Esperance de vie est 8 ans de moins pour les hommes…egalite face a la mort? pourtant rien d ineluctable la dedans….
    …..
    etc, etc…

    Il y a urgence a transformer la journee de la femme dans les pays occidentaux en journee pour l avenir de l etre masculin….

  4. Mathilde Vincent dit :

    Je pense, cher Xav, que vous devriez faire une distinction entre le féminisme extrême (dont les positions sont le plus souvent stupides, je vous l’accorde) et le combat quotidien de la parité hommes-femmes. Attention tout de même à notre vision à tous du terme « égalité », non les femmes ne se battent pas pour payer la moitié de l’addition ou faire autant de corvées que leur conjoint. Je ne vois clairement pas en quoi ce billet est insultant pour la gent masculine à moins que vous ne fassiez à votre tour, preuve de masculinisme abusif. Ce n’est pas une compétition, ça ne l’a jamais été. Si les chiffres semblent être de bons arguments à vos yeux, alors je pense que vous devriez vous pencher sur cet article du Figaro (faites abstraction de leurs fautes d’orthographes)qui explique pourquoi les femmes sont de « meilleures médecins », et donc pourquoi elles sont plus nombreuses mais aussi totalement absentes dans certaines spécialités..
    ( http://sante.lefigaro.fr/actualite/2013/10/30/21458-femmes-meilleures-medecins-que-hommes )je pense d’ailleurs que le sujet concernant la pénurie de médecins n’a absolument rien à voir avec le sujet abordé ici, mais bon…
    Vous citez les US, mais aussi la hollande. Je tiens à vous rappeler que nous parlons avant tout du cas de la france.. Il nous concerne, vous ne croyez pas ?!
    Cependant, votre dernière phrase est peut-être la plus cohérente de toutes… En tout cas, en lisant votre commentaire j’ai eu le sentiment de lire quelques phrases de la part d’un homme frustré, qui se victimiserait presque. « Excusez du peu » mais comment peut-on prendre au sérieux quelqu’un qui considère que toutes les femmes désirent des enfants ? Et également que leurs carrières prendra fin dès la naissance de leur premier bambin ? Là encore, vous vous êtes appuyés sur des statistiques/études, je suppose ??? Quant au sujet de l’argent investi dans la santé… Comparer les cas de cancers ! Je crois qu’il faut vous y faire, nous vivons dans un monde injuste et pourri, et je ne vois pas comment une maladie peut être « prioritaire » à une autre(quand on parle de cancers prostate et cancers sein). Vous n’êtes pas médecin, moi non plus.

    La rémunération dépend certes de la qualification, mais elle fonctionne dans les deux sens ! Il est logique qu’un homme gagne plus s’il a des compétences/diplômes/qualifications que la femme n’a pas. Et vice versa, le vice se déversa. Les femmes n’ont jamais rêvé que d’être traitées comme vous, ni plus moins.
    Ni putes, ni soumises.
    Je pense que vous mélangez et confondez beaucoup de choses… Votre commentaire est un fourre-tout à base de politique, d’éducation, et autant d’informations futiles que l’on en vient à s’y perdre.

    Parfois, j’aimerais vivre dans votre monde, celui où « L egalite des droits est atteinte (je dirais meme depasse a outrance) depuis longtemps » …

    Ça n’est que mon avis.

Laisser un commentaire

*


.