Santé !

Septeo et Inovie rachetés. Deux acteurs de taille de l’économie montpelliéraine, le groupe de biologie médicale Inovie (4.500 salariés, Montpellier) dans la santé et l’éditeur de logiciels Septeo (1.200 salariés, Lattes) dans la tech, cèdent une partie majoritaire de leur capital à des fonds d’investissement. L’objectif est le même : financer leur croissance à travers deux LBO (leveraged buy-out, ou rachats avec effet de levier). Hasard du calendrier pour ces deux success-stories montpelliéraines : elles officialiseront toutes les deux ces actualités le 19 novembre. Deux infos exclusives, pour l’Hérault Juridique et Économique (ici) et, concernant Inovie, pour Les Échos (ici).
Côté Septeo, Philippe Rivière et Jean-Luc Boixel quitteront mi-décembre la direction opérationnelle du groupe, tout en restant actionnaires minoritaires. Hugues Galambrun, 3e associé historique du groupe, deviendra quant à lui CEO, sous réserve de la validation du LBO par l’Autorité de la Concurrence. 

Santé ! Les dirigeants d’entreprises non-salariés ont toujours été exclus des services de santé au travail. Une contradiction objective : ils n’ont pas accès à un service pour lequel ils cotisent, et sont particulièrement exposés à certains risques (stress, cardiovasculaires…).
Les lignes commencent à bouger, à l’initiative du Pôle Santé Travail 66. Enquête pour Les Échos, parue dans le print de ce lundi 16/11. Trois articles :  Les services de santé au travail s’ouvrent peu à peu aux patrons de PME (à lire ici) ; Interview d’Olivier Torrès (Amarok) à lire ici ; Apptiv, une application pour suivre la santé des patrons déployée par le Pôle Santé Travail 66 : à lire ici.

Viavino. Gaston Berlandier (Victoria Immobilier) et Pierre Cribaillet reprennent Viavino, indique Midi Libre ce 15 novembre. Ce pôle œnotouristique, basé à Saint-Christol (34), avait été inauguré en 2013 par la communauté de communes du Pays de Lunel en 2013 (coût : 7 M€, quand même). Malgré des atouts évidents – vignes dans un décor de carte postale, restaurant, tourisme d’affaires (six salles), boutique -, le pôle est un gouffre financier. La faute à une gestion publique-privée inefficace, selon nos confrères. Parmi les projets des nouveaux propriétaires, soutenus par une vingtaine de fleurons de l’économie lunelloise (dont Bio UV et Cyrpeo) : un projet de cabaret porté par le Lyonnais Serge Massot et, dès le 1er décembre, une nouvelle boutique de producteurs. 

Terre pleine. La métropole de Montpellier prévoit de demander aux promoteurs immobiliers, dans son futur PLUI (2023), de prévoir 50 % de terre pleine sur chacune de leurs nouvelles opérations, au lieu de 30 % aujourd’hui. « C’est un effort énorme qui va devoir être fourni par les professionnels », souligne l’un d’entre eux. 

Port-la-Nouvelle. Quels opérateurs privés seront intégrés à la Semop (société d’économie mixte à opération unique) pour l’exploitation, à partir de mai 2021, du port de Port-la-Nouvelle (Aude), propriété de la Région Occitanie ? La décision est imminente, apprend-on de source proche. 

Le Rebond récompensé à Berlin. Le Portail du Rebond, portail internet français regroupant six associations* liées au traitement amont et aval de l’échec entrepreneurial, remporte ce lundi 16 novembre à Berlin le Grand Prix européen de la promotion de l’esprit d’entreprise, dans le cadre de l’assemblée européenne des PME. Cette distinction est décernée par la commission européenne. Le Portail du Rebond a été sélectionné à l’échelle nationale par Bpifrance.
* SOS Entrepreneur, 60.000 Rebonds, Re-Créer, Second Souffle, Apesa, Observatoire Amarok. 

Les budgets 2021 ne seront pas vaccinés. Les collectivités locales n’auront pas de vaccin contre le Covid-19, et le coût social de l’épidémie commence à se voir dans les premiers débats d’orientation budgétaire 2021. Comme, ce 16 novembre, au Département de l’Hérault. Selon les projections, le versement des allocations individuelles de solidarité, dépenses obligatoires et incompressibles, bondira de 12,4% en 2021, avec un impact de près de 30M€ pour les finances départementales.

Dans les deux sens. Les intercommunalités de Nîmes et Montpellier adoptent deux stratégies inverses en matière d’agences de développement économique. À Nîmes, la communauté d’agglomération devrait dissoudre OpenNîmes prochainement et l’absorber dans le service développement économique, selon des sources proches. Dans l’Hérault, la métropole de Montpellier entend, elle, créer une agence de développement économique en 2021. Un projet est également en gestation dans le Biterrois (ouest Hérault). 

LGV LNMP : un copil ambitieux. Repoussée à maintes reprises, l’enquête publique relative au premier tronçon (Montpellier-Béziers) du projet de ligne ferroviaire mixte à grande vitesse Montpellier-Perpignan (LNMP) devrait se tenir à l’automne 2021, indique, le 16 novembre, la préfecture de région Occitanie dans un communiqué. Étienne Guyot, préfet de la région Occitanie, préfet de la Haute-Garonne, et Carole Delga, présidente de la Région Occitanie, ont réuni jeudi 12 novembre les membres du comité de pilotage de cette LGV. L’investissement total (jusqu’à Perpignan) est chiffré à 5,52 Md€. « Nous sommes convenus de préparer un projet de protocole de financement du projet pour le printemps 2021 et une première réunion sur ce sujet se tiendra en décembre 2020 », indique Étienne Guyot. Un agenda que lui-même qualifie d’« ambitieux ». Le projet de ligne nouvelle Bordeaux-Toulouse est, de son côté, déclaré d’utilité publique – mais Air France mène un lobbying intense pour que cette liaison ne voie pas le jour. 

Alfred Sauvy. Voici les 11 finalistes catalans du 22e prix Alfred Sauvy. Rendez-vous en 2021 pour le grand oral et la remise du Prix. 

Le râle des céréales. De 800.000 tonnes de céréales exportées en 2011, à environ 200.000 projetées cette année. Le trafic céréalier du port de Port-la-Nouvelle, pourtant situé face à l’Afrique du Nord, dont les pays sont très demandeurs de blé dur, est en chute libre. La concentration du marché céréalier, désormais aux mains de quelques mastodontes « fait que les grandes coopératives sont devenues des opérateurs financiers, indique une source proche. Silos du Sud, opérateur à Port-la-Nouvelle, fait partie d’un grand groupe (Axéréal, note). Tout est-il fait pour que Silos du Sud se développe ? »

Comme des champignons. Maison Vialade, PME perpignanaise, entend doubler sa production de champignons à l’horizon 2022, avec un nouveau site de production à Rivesaltes (investissement : 15 M€). Ce sera le 2e, après celui d’Olette. L’objectif est de réduire la part des importations dans le volume de ventes. « Il s’agit aussi de répondre aux nouvelles exigences du marché, de plus en plus demandeur de produits d’origine française. La crise sanitaire amplifie ce phénomène », explique Nicolas Vialade. Pour Les Échos, à lire ici.

Pont sur le Rhône. Pierre Coppey, président de Vinci Autoroutes, rend visite ce lundi 16 novembre au chantier de rénovation du pont autoroutier enjambant le Rhône au niveau de Roquemaure (30). Particularité du chantier : il ne peut se dérouler qu’entre juillet et novembre. Avant juillet, toute intervention dans le Rhône est proscrite, en raison de la présence de l’Alose feinte, une espèce de poisson endémique qui vit en mer et vient se reproduire entre mars et juin. Après novembre, la période des fortes crues commence, rendant impossibles les travaux subaquatiques. Pour tenir les délais, le chantier se déroule 6 jours sur 7. Pour Les Échos, à lire ici.

Réflexion. Réaction positive d’un acteur régional de l’immobilier à l’annonce de la création d’une agence d’urbanisme, en 2021, dans la métropole de Montpellier (lire « À l’affiche », ci-dessous). « En France, les agences d’urbanisme ont peu à peu disparu, indique Matthieu Reynier, nouveau directeur d’Eiffage Immobilier Languedoc-Roussillon. Une agence agit sur le temps long, pas sur celui du mandat politique. Elle se projette dans l’avenir. Avoir des élus qui, à l’aube de leur mandat, appréhendent les enjeux d’aménagement du territoire dans une échelle de temps qui dépasse la durée du mandat qui leur a été confié, c’est plutôt sain. On quitte l’immédiateté du visible, et on rentre dans des schémas qui répondent à des vrais enjeux sociétaux. » 

Fossiles. La société Steel Wood Stone va s’implanter dans les Alpes de Haute-Provence. Une implantation petitoune (5 salariés) mais une activité insolite : l’entreprise est spécialisée dans la restauration de fossiles préhistoriques et d’animaux en voie d’extinction. 

5 étoiles. Eoden (Baillargues – 34) acquiert l’hôtel 5 étoiles Altapura à Val Thorens, via sa branche Eoden Expérience. Cédé en pleine propriété par le groupe Sibuet, cet hôtel dispose de 88 chambres et suites. C’est l’un des hôtels 5 étoiles les plus hauts du monde : il est situé à 2.300 m d’altitude. Dernier article sur Eoden pour Touléco, en mars 2020, ici.


Michaël Delafosse, Ville de Montpellier et 3M

Dans une interview accordée au Moniteur (10/11), le maire PS de Montpellier et président de Montpellier Méditerranée Métropole (3M) délivre plusieurs messages forts. « L’extension de Montpellier vers la mer n’est ni écologiquement viable, ni socialement tenable. Pour être à la hauteur des enjeux de la ville de demain, nous comptons densifier, en recyclant des friches, en travaillant sur la hauteur et la forme urbaine. L’objectif est de tendre vers une fin d’artificialisation nette des sols à l’horizon d’une décennie. » Il prône « la fin de l’urbanisation à la parcelle », avec des logements construits « sur les Zac et les territoires de projets ». Pour réfléchir à une stratégie d’urbanisme à l’échelle de l’aire urbaine (130 communes), l’élu veut « favoriser des coopérations avec les intercommunalités voisines, pour répartir le poids démographique et d’activité à l’échelle du bassin de vie. Deux structures vont s’y employer : l’agence de développement économique de 3M et une agence de l’urbanisme qui doit voir le jour en 2021. Le prochain SCOT couvrira le bassin de vie intégrant le Pays de l’Or, le Grand Pic Saint-Loup, Sète Agglopôle, La Vallée de l’Hérault… ». Une stratégie de maîtrise foncière et de régulation des prix est en cours d’élaboration, avec l’appui de l’EPF Occitanie. Sur la localisation du futur stade de football, il marque une inflexion : « Ce projet verra le jour, à Ode (Pérols, lieu qui a sa préférence) ou ailleurs. » Autre média, autre angle : Libération s’intéresse à sa charte de laïcité, et rappelle que l’élu continue à enseigner l’histoire-géographie trois heures par semaine au collège.


Davy Tessier, Furious Squad

Ce serial entrepreneur héraultais lance Furious Squad, un outil de pilotage des agences qui utilise de l’intelligence artificielle dans la gestion au quotidien. Son argument : « éviter des drames alors qu’on pense que tout va bien », en anticipant sur des dérives en cours par des outils prédictifs. Son intervention sur BFM Business ici.


Marie-Thérèse Mercier, TDD 2020

Marie-Thérèse Mercier, conseillère régionale directement impliquée dans la création de la Cité de l’Économie et des Métiers de Demain (Montpellier), lancera la 3e édition (100 % digital) de Transformation Digitale Day 2020 (TDD#2020), le 17 décembre prochain. Parmi les intervenant.e.s : Colin Lalouette (appvizer), Emmanuel Mouton (Digital 113), Laetitia Garigues (Fun&Fly), Stéphane Evrard (Clim&Chauff), James Parker (Microsoft), Éric Muchery (Sparring Parn’Air), Édouard Forzy (La Mêlée), Gaël Philippe (Dataconsulting)… 
Les (bonnes) questions qui seront débattues : le big data est-il réservé aux grosses entreprises ? Quelles sont les solutions développées en Occitanie qui permettent aux PME de traiter la donnée, y compris dans les TPE-PME ? Comment une petite entreprise peut-elle valoriser ses flux de données (images, données de capteurs…) ? En quoi les données deviennent-elles incontournables dans la prise de décision ? Comment Digital 113 et La Mêlée s’organisent-ils pour structurer une offre digitale à destination des entreprises ? Pourquoi des PME concurrentes ont-elles intérêt à nouer des alliances de partage de données, dans une logique win-win ?… Plaisir d’animer les débats. 


Alain Durand, Urbat 

Alain Durand est nommé directeur général adjoint du promoteur immobilier Urbat (Vinci Immobilier). Une fidélité comme on n’en voit plus, au final récompensée : Alain Durand travaille pour Urbat depuis plus de 23 ans. Il a été tour à tour vendeur, directeur commercial puis directeur des ventes.


Walter Soubirant, UPE 66

Décès accidentel de Walter Soubirant (45 ans), délégué général de l’UPE 66 (président : Guy Durand), le 13 novembre au soir, des suites d’un violent accident de la route survenu en début de soirée à Perpignan. Stéphane Mallet, 49 ans, ex-directeur commercial de l’USAP (rugby), lui aussi dans le véhicule, est également décédé sur le coup. Triste ironie de l’histoire : Walter Soubirant venait de changer sa photo sur un réseau social, le 12 novembre. Publication qui a généré près de 500 « like », mettant en évidence la popularité du personnage en terre catalane. Engagé dans l’économie perpignanaise, Walter Soubirant a été directeur général du pôle économique Saint-Charles entre 1999 et 2013.


Bernard Baumelou, Nîmes Métropole 

Il est le nouveau directeur de cabinet du président de Nîmes Métropole, Franck Proust.


Françoise Adamsbaum, MIAM

Un appétit de culture ? Dites « MIAM ». Françoise Adamsbaum est nommée directrice du Musée International des Arts Modestes à Sète. C’est à lire dans l’Hérault Juridique et Économique, ici.

« Il y a un très net ralentissement des accords bancaires et des délais de réponses des banques. On sent que le financement de certaines filières, comme les campings ou les hôtels-restaurants, va être très difficile en 2021. Les demandes de garanties deviennent plus conséquentes. »

Alice Jollivet, directrice d’Initiative Gard. À lire dans Les Échos, ici.

On a tous hâte de quitter 2020 – sauf les hypermarchés et les géants du commerce en ligne. Une bonne nouvelle microscopique, néanmoins : je n’ai pas perdu le moindre point sur mon permis de conduire depuis le 1er janvier. Une première. J’en ai presque des frissons. Le confinement a du bon. Cela dit, nous ne sommes que le 16 novembre : je n’ai pas dit mon dernier mot ! 

Un conseil RP en forme de culture média. En 2009, alors que je collaborais pour l’agence de presse américaine Associated Press (AP) comme correspondant en Occitanie Est (ex-Languedoc-Roussillon) depuis cinq ans, je reçois une note stratégique de la direction new-yorkaise, destinée à tous les correspondants basés en Europe. « Nous considérons que l’actualité du 21e siècle se déroulera essentiellement dans le monde arabe et en Asie. Dans ce cadre, AP recherche des journalistes parlant l’arabe et le mandarin. » En résumé : merci et au revoir, la vieille Europe ne nous intéresse plus. À l’époque, cette note stratégique n’avait pas retenu outre mesure mon attention. Cette correspondance n’était pas mon activité principale, et surtout, j’étais jeune et insouciant. Aujourd’hui, alors que les États-Unis changent de président, elle me revient en mémoire, et j’en saisis mieux la dimension explosive.

“Muriel Salem, j’achète des oeuvres avec le coeur”

Située dans leur demeure de Regent’s Park à Londres, la collection Cranford de Muriel et Freddy Salem est une des plus importantes d’Europe. Le MoCo montre 80 des 700 oeuvres de la collection londonienne où l’on retrouve quelques légendes de l’art contemporain. Un podcast LOKKO autour de la rencontre à Montpellier avec Muriel Salem.

Valérie Hernandez est la fondatrice et la Directrice de la publication du webzine LOKKO.

> Toujours pas abonné ? Recevez chaque lundi, gratuitement, à 18h18, Les Indiscrétions sur votre boîte mail. C’est ici !

Rejoignez la communauté !