Où ira l’argent du plan de relance ?


Françoise Nauton-Inglis, Choosit

Françoise Nauton-Inglis (Toulouse Business School), ex-directrice générale de Kaliop, prend une participation majoritaire au sein de l’agence montpelliéraine Choosit (communication et développement digital), ainsi que la direction de l’entreprise. Après 22 ans à la tête de l’entreprise, Philippe Nahoum cède sa place mais reste membre du comité stratégique. Il poursuit sa mission de développement commercial. Faire de Choosit un acteur multi-régional incontournable de la transformation digitale des PME & ETI, avec un quadruplement du CA d’ici à 2024 : c’est la feuille de route de Françoise Nauton-Inglis. La dirigeante affiche 25 ans d’expérience entrepreneuriale en développement d’entreprises à fort potentiel acquise dans les secteurs de la technologie, du digital et de l’innovation, le tout au niveau international. Choosit envisage également d’enrichir son offre, notamment autour de solutions mobiles et e-commerce. Dix recrutements sont prévus dans les 12 prochains mois.


Franck Proust, Nîmes Métropole

Interrogé sur la pertinence de la marque territoriale Openîmes, le 15 septembre lors de la rentrée économique de la CCI 30, Franck Proust, nouveau président de Nîmes Métropole, n’a pas mâché ses mots. « Si j’interroge les chefs d’entreprises, je connais le résultat (il fait une moue sceptique). Quand tout le monde s’occupe d’un sujet, plus personne ne fait rien. Ici, on a l’Open Tourisme Lab, direction du développement économique, les organismes consulaires, les services de la Région Occitanie… On sait plus qui fait quoi. On va essayer de rationaliser les coûts. À Nîmes Métropole, je suis condamné à faire plus et mieux, avec moins, dans les trois ans qui viennent. » Plus dans Les Échos, ici.


Élodie Pereira, Groupe Legendre

Elle est la nouvelle directrice du développement du Groupe Legendre (promoteur-constructeur, Toulouse), en charge du montage de projets en Occitanie Ouest. Le Groupe Legendre intervient sur l’immobilier résidentiel et l’immobilier d’entreprise. Élodie Pereira a travaillé plus de 8 ans à Eiffage Immobilier, comme responsable du développement puis directrice du développement.


Simon Chapuy, Adéquation Montpellier

Simon Chapuy succède à Yohan Breuil à la direction du bureau d’études Adéquation Montpellier (immobilier et aménagement urbain), agence régionale (15 salariés) couvrant les régions Occitanie et Sud. Yohan Breuil prend le pilotage de la direction commerciale du groupe (100 salariés) « afin d’accompagner nos développements sur le territoire national », précise-t-il.


Sébastien Ghemard, Banque Courtois

Précédemment directeur du groupe Ain Val-de-Saône de la Banque Courtois Rhône-Alpes, il est nommé directeur du groupe Toulouse Ville. L’entité regroupe 11 agences Banque Courtois de l’agglomération toulousaine. Il succède à Christine Desbonnets, qui prend la direction financière de la Banque Courtois.


Caroline David, TaM

Elle est la nouvelle directrice marketing et développement de TaM (Transports de l’Agglomération de Montpellier). Parmi les gros dossiers du réseau de transport de la métropole héraultaise : le passage progressif à la gratuité d’ici à 2023, la construction de la 5e ligne de tramway ou encore l’extension de la ligne 1 vers la gare Montpellier Sud de France.


Pierre Marchal, Groupe des Chalets

Le directeur général du Groupe des Chalets (bailleur social dans la région de Toulouse), s’est vu remettre, aux côtés d’Axel Letellier, dirigeant de l’agence d’architecture Letellier, le Trophée de la Construction, catégorie Rénovation de bâtiment collectif, ainsi que le Grand Prix du Jury pour la résidence étudiante éco-responsable L’Annexe, le 15 septembre lors de la remise des prix à Paris. Située Allée de Brienne à Toulouse, à l’emplacement des anciens bureaux de la MSA Midi-Pyrénées Sud et de la Chambre d’Agriculture de la Haute-Garonne, l’Annexe propose 153 logements étudiants. L’agence Letellier a pris un parti pris architectural fort, mettant en valeur le côté brut du bâtiment. Les Trophées de la Construction sont organisés par Batiactu, en partenariat avec le Groupe SMA. Ils récompensent les réalisations les plus innovantes de l’ensemble du secteur de la construction et mettent notamment à l’honneur leur qualité architecturale.


Stéphane Desmaison, NG Promotion

Il est nommé directeur des partenariats nationaux et de la croissance externe chez lGN Promotion, promoteur immobilier montpelliérain (président : Cédric Gonzalez). Sa mission : coordonner, animer et de développer les relations avec les investisseurs Institutionnels (acquisition en bloc de programmes immobiliers), les gestionnaires de résidences gérées (étudiants, seniors, …) et les promoteurs immobiliers (copromotions).


Claude Grison, Bioinspir

L’avènement de la chimie verte. Issue du laboratoire ChimEco de l’université de Montpellier, la start-up Bioinspir (directrice scientifique : Claude Grison) a mis au point un filtre végétal pour capter les métaux dans les eaux polluées. Conçu à partir de plantes aquatiques envahissantes, il pourra ensuite être réutilisé pour d’autres applications. Des discussions sont en cours avec des industriels de la chimie, après qu’un financement d’1 M€ a été décroché. Pour Les Échos, à lire ici.

Transaction. Pour y accueillir ses clients internationaux, le négociant en vins audois LGI Wines vient d’acquérir le Domaine Saint-André à Mèze. Pour l’Hérault Juridique et Économique, à lire ici.

Relance. « Relance économique, construisons ensemble ». L’événement, organisé par la FFB 34 (président : Thierry Ducros), se déroulera ce mardi en soirée au Domaine de la Providence, avec Éric Jourde (délégué général de la FFB), Michel Capra (directeur de la production LR de Promologis), Laurent Villaret (FPI Occitanie Méditerranée), François Commeinhes (maire de Sète et président de Sète Agglopôle), Michaël Delafosse (maire de Montpellier et président de Montpellier Méditerranée Métropole), Robert Ménard (maire de Béziers et président de Béziers Méditerranée), Christian Assaf (Région Occitanie), Claude Barral (Département de l’Hérault).

Lobby. « En Lozère, les agriculteurs n’ont jamais de problème, tellement leur lobby est puissant. La Préfète les reçoit dans la journée. Et quand ce n’est pas le cas, ils sortent les tonnes à lisier. Donc, le moindre problème est traité, systématiquement à leur avantage », indique une source lozérienne. La prédominance du lobby agricole au bureau de la Safer freinerait des projets de développement économique, poursuit cette source.

Endettement. « La PME que j’ai reprise en juillet (Nîmes Métropole, note) a 172 % d’endettement. Le préfet du Gard m’a convoqué deux fois cet été, glisse Franck Proust, président de Nîmes Métropole. Sur les 160 M€ d’investissement prévus cette année (par l’ancien président, Yvan Lachaud, NDLR), je ne peux réaliser que 65 à 70 millions. »

Saison-charnière. Sponsors refroidis par les mesures de protection sanitaire dans les stades, billetterie en berne, crainte d’un nouvel arrêt des compétitions, équipements vieillissants… Les clubs sportifs professionnels, déjà fragiles, sont mis à mal par le Covid. Zoom sur le cas du MHB (handball), avec les analyses de l’universitaire Jean-François Brocard, économiste du sport à l’Université de Limoges, et de mon confrère Vincent Couture, chef des sports à Midi Libre. Enquête pour Les Échos, à lire ici.

Fragiles. Les entreprises qui s’immatriculent au tribunal de commerce de Nîmes présentent des structures plus fragiles qu’en 2019. « Le capital moyen est passé de 40.000 euros à 23.000 euros, sur la période janvier-août 2020 par rapport à la même période l’an dernier », observe Jean-Marie Albouy, président de la juridiction.

Où ira l’argent ? « Je suis ravi que le plan de relance prévoie de sortir du monofilière. Il n’y a pas que l’aéronautique en Occitanie, lance Éric Giraudier, président de la CCI 30, le 15 septembre lors de la rentrée économique de la CCI gardoise. Ici, il y a Perrier, Royal Canin, des entreprises de chimie, de mécanique, d’agroalimentaire, et l’énergie nucléaire (Marcoule, note), qui est la principale énergie décarbonée. » La destination de l’argent du plan de relance va être surveillée de près par les décideurs dans les prochains mois. Un acteur languedocien est moins optimiste qu’Éric Giraudier. « Tout ira à Toulouse pour sauver la filière aéronautique », s’inquiète-t-il. Le port de Sète vient de déposer 3 dossiers pour obtenir des aides sur des projets d’investissements : grue sur rail (projet évalué à 6 M€), nouvelle plateforme multimodale (10 M€) et verdissement du port (électrification des quais, et solutions hydrogènes, 25 M€).

Économie circulaire. Smaaart, marque française de smartphones reconditionnés créée par Sofi Groupe (Saint-Mathieu-de-Tréviers), se lance à l’assaut de la grande distribution, en jouant sur trois atouts forts : le prix, le made in France et l’économie circulaire. Pour Les Échos, à lire ici.

Agroalimentaire. Le Britannique Britvic, propriétaire de l’usine d’embouteillage de jus de fruits Unisource à Nissan-les-Ensérune (Hérault), va officialiser début octobre la cession de son site au Néerlandais Refresco, apprend-on de sources proches. Refresco ambitionnerait d’investir dans une nouvelle ligne de production et de recruter.

Urssaf. Le rattrapage des cotisations Urssaf en 2021 devra être anticipé par les entreprises, prévient Anne Dideron (Dideron et Associés), membre de l’ordre des experts-comptables de la région de Montpellier.

Villes moyennes. Le rapport public des juridictions financières sur les
villes moyennes en Occitanie sera rendu public par la chambre régionale des comptes le 28 septembre à Montpellier.

Non merci. Le Nîmes Olympique (football, Ligue 1) aurait refusé le sponsoring de Nîmes Métropole, apprend-on de source proche. Pour le président du club, Rani Assaf, ce serait une façon de délivrer clairement le message : « Mon projet de stade sera porté par des fonds privés. Je ne veux pas dépendre d’une collectivité. »

Lab Immo. Après Michaël Delafosse (maire de Montpellier) le 8 juillet, puis Emmanuelle Wargon (ministre du Logement) le 10 septembre, le Lab Immo de Midi Libre poursuit sa route, avec une table ronde, à Nîmes, le 9 octobre prochain, sur le thème « Villes résilientes, pression foncière, innovations urbaines : les défis de l’immobilier gardois ».

Ferroviaire. L’étude de définition et de faisabilité relative à la création d’un centre d’interprétation et d’un technicentre du savoir-faire dédiés au ferroviaire, sur des sites ferroviaires sis à Nîmes et Béziers, est attribuée à Setec Organisation (Paris) par la Région Occitanie. Montant du marché : 135 k€.

Hydropolis. Languedoc-Roussillon Aménagement attribue à Atelierrec (Blagnac) le concours restreint de maîtrise d’œuvre à pour la réalisation du projet Hydropolis-Recherche-Campus Pharmacie-Université de Montpellier. Montant prévisionnel des travaux : 6 M€.

Pollution. De quoi donner des cheveux blancs à la promotion immobilière d’Occitanie Est. Alors que le marché s’est déjà affaissé de 50 %, Michaël Delafosse, maire de Montpellier et président de la métropole, vient d’annoncer l’abandon de toute construction de logements dans la Zac Cambacérès. Coincée entre deux autoroutes (A9 et A709), l’élu estime le niveau de pollution trop élevé pour y loger des familles. Environ 2.000 logements neufs étaient prévus dans ce secteur aménagé.

Les Alpes attaquent déjà. On enjambe l’automne. Workshop presse, organisé par l’Agence de Développement des Hautes-Alpes, au Marché du Lez, ce 24 septembre. Les professionnels du tourisme viennent présenter les nouveautés de la saison 2020-2021 en matière de séjours et d’expériences. L’Hérault représente plus de 330 000 nuitées par an pour les stations de sport d’hiver des Hautes-Alpes, des Alpes de Haute-Provence et des Alpes-Maritimes. Concurrences espagnoles et des Alpes : les Pyrénées vont devoir batailler pour garder la clientèle d’Occitanie, déjà très convoitée en vue de l’hiver.

En déplacement cette semaine à Prades (66), dans le cadre d’un reportage pour Le Journal du Dimanche. Plusieurs rendez-vous à prendre. Une vraie plaie pour avoir des réponses. Le reportage sera presque une récompense, tellement le travail amont, partie immergée de l’iceberg, est complexe. Un conseil : proposez vos services RP aux petites collectivités qui peuvent se retrouver sous les feux de la rampe pendant plusieurs semaines ou mois. Prades, donc (allez savoir pourquoi), ou par exemple Anduze et les communes gardoises touchées par les inondations ce week-end.

Tout un art, de trouver la bonne formulation écrite pour prendre congé de quelqu’un par mail. Quand j’échange avec un confrère journaliste, il n’y a en général rien, ou des initiales. Parfois un « @ + », quand on est au sommet de l’effort. Pour les relations avec les institutionnels, ça oscille entre le « Bien à vous », « Cordialement », voire des « Salutations », mais là, je ne maîtrise plus les tournures. Pour les agences de communication, RP ou événementielles, ou les directions de communication, on s’aventure au large, avec des « Belle journée », ou « Belle semaine, beau week-end » à la pelle, parce qu’en effet, tout est beau autour de nous. Je n’oublie pas le « Amitiés », parfois escamoté « Amts ». On est amis, mais pas pour la vie non plus. Sans compter ceux qu’il convient de vouvoyer. Et encore, je n’ai jamais travaillé dans un grand groupe. Où, paraît-il, les « bav », « cdt » ou « bat » (bien à vous, cordialement, bien à toi) sont tendance. À force, je vais créer un tableau récapitulatif et le faire breveter.

« Les consommateurs ne comprennent plus les différences de prix et de services au sein de mêmes enseignes, les difficultés pour être remboursés, ou encore que l’on ne puisse pas ramener en magasin un produit acheté en ligne. »

Guillaume Leman, COO de ChapsVision (Suresnes), qui vient de racheter Octipas (Montpellier). Pour l’Hérault Juridique et Économique et ToulÉco, à lire ici.

Suzanne Ballivet, une grande artiste dans l’ombre de Dubout
Albert Dubout disait d’elle qu’elle était « la véritable artiste du couple ». Épouse du mythique caricaturiste des vacanciers de Palavas, la montpelliéraine Suzanne Ballivet (1904-1985) est restée une inconnue. Illustratrice-vedette du Paris des années 1940, réputée pour ses dessins érotiques, cette femme de caractère a été effacée par l’histoire de l’art. L’article à lire ici

Valérie Hernandez est la fondatrice et la Directrice de la publication du webzine Lokko.

Occitanie Ouest

La Région Occitanie lance un avis pour l’organisation d’un salon Travail Avenir Formation (TAF) virtuel sur le territoire de Figeac.

La ville de Seysses lance un avis pour un concours restreint de maîtrise d’œuvre sur Esquisse pour la construction d’un gymnase.

La CPAM 31 lance un avis pour la réalisation de travaux d’entretien, d’aménagement, de remise en état et de rénovation des bâtiments de la CPAM 31.

La SPL Arac Occitanie lance un avis pour des travaux pour la réhabilitation des installations sportives, rénovation de l’internat, mise en conformité des réseaux logements au Legta de Pamiers.

L’Urssaf Midi-Pyrénées lance un avis une mission de maîtrise d’œuvre pour la réalisation de travaux d’entretien et d’amélioration des 8 sites.

Le  département du Tarn et Garonne lance un avis pour la construction d’une nouvelle station d’épuration et l’extension du réseau de collecte de l’assainissement à Sérignac.

La résidence départementale M E Cavailhes lance un avis pour une maîtrise d’œuvre restreint sur esquisse.

La commune de Carbonne lance un avis pour la fourniture et la livraison de matériel d’irrigation pour la ville.

Le parc national des Pyrénées lance un avis pour la définition d’une stratégie et d’un plan de communication.

La société d’équipement des Pays de Ladour lance un avis pour la construction d’une résidence de services pour séniors de 120 logements et services associés (commerces en rez-de-chaussée de l’immeuble et parking en sous-sol).

Le département du Lot lance un avis pour un maîtrise d’œuvre et des études préliminaires pour la déviation de Gourdon.

La commune de Toulouse lance un avis pour des travaux d’impression.

La communauté d’agglomération du Grand Rodez lance un avis pour l’assistance à maitrise d’ouvrage pour des outils numériques dans le cadre de la création du nouvel Hôtel de Rodez agglomération.

La Commune de Martres-Tolosane lance un avis pour la construction d’un Espace Culturel et réalisation d’un aménagement urbain.

Occitanie Est

La communauté d’agglomération de Béziers Méditerranée lance un avis pour la fourniture d’un système de géolocalisation pour les véhicules de collecte des déchets : installation, location, et maintenance.

La commune de Palavas les Flots lance un avis pour une missions d’assistance à la gestion active de la dette.

La communauté de communes du Grand Pic-Saint-Loup lance un avis pour la délégation de service public du service d’assainissement collectif de Saint-Gely du Fesc et de Saint-Mathieu de Tréviers.

La commune de Palavas les Flots lance un avis pour des missions d’assistance et d’accompagnement en matière budgétaire pour les années 2021-2023.

Le département de l’Aude lance un avis pour l’exploitation et la maintenance des installations thermiques et climatiques des bâtiments et collèges départementaux.

Le Conseil Départemental de l’Hérault lance un avis pour l’étude, les travaux de construction et de réhabilitation d’ouvrages d’art.

Le Sdis de l’Aude lance un avis pour la construction du centre de secours de sapeurs-pompiers de Laure Minervois (11).

La commune d’Aniane lance un avis pour une mission de maîtrise d’œuvre pour la requalification du boulevard Louis Marres.

Le Centre Hospitalier Universitaire lance un avis pour la mise à disposition de contenants, collecte, transport et traitement de déchets assimiles et divers déchets valorisables pour le GHT Gard-Camargue-Cevennes.

Le département des Pyrénées-Orientales lance un avis pour la création de Véloroutes – voies vertes et voies partagées.

La mairie d’Espira de l’Agly lance un avis pour la création d’un centre municipal de santé et d’une maison intergénérationnelle.

Montpellier Méditerranée Métropole lance un avis pour la détection, le géo référencement et le recolement des réseaux des équipements de régulation de trafic.

Le CA Nîmes Métropole lance un avis pour l’acquisition de certificats de signatures électroniques et prestations associées.

La Tam lance un avis pour la réhabilitation et mise aux normes du parking Circé.

La SPL 30 lance un avis pour des travaux pour l’installation du Centre Médico-Social de Pont Saint Esprit dans les locaux de l’ancien centre d’exploitation des routes départementales.

L’EPTB Vidourle lance un avis pour la fabrication et pose de repères de crue sur le bassin versant du Vidourle.

> Pas encore abonné-e ? Envie d’abonner un-e ami-e ?
Recevez chaque lundi, gratuitement, Les Indiscrétions sur votre boîte mail
www.hubertvialatte.com/abonnement-aux-indiscretions/

PAS ENCORE ABONNÉ-E

AUX INDISCRÉTIONS ?

 

Recevez chaque lundi à 18h18, gratuitement, Les Indiscrétions sur votre boîte mail

Politique de confidentialité

Inscription réussie

Share This