Où en sont les forces vives ?


Carole Delga, Région Occitanie

La présidente PS de la Région Occitanie annonce, le 14 mai, la création d’un fonds local doté de 80 M€. Coalimenté avec la Banque des Territoires, 12 Départements de la région (seule la Haute-Garonne n’y souscrit pas) et, à ce jour, 110 intercommunalités, il viendra en aide aux PME, principalement, du tourisme, du commerce et de l’artisanat. Objectif : délivrer des avances remboursables pour les besoins en fonds de roulement et des subventions pour soutenir les investissements. Elle prépare un nouveau plan Ader de soutien à la filière aéronautique, « pour conserver les compétences. Quand viendra la reprise, le géant européen (Airbus, note) aura besoin de toutes les entreprises. Y compris, parfois, la TPE qui a un savoir-faire technologique exceptionnel, et qui permet d’avoir un avantage compétitif à l’international. Certaines entreprises, de taille limitée et aux capitaux propres insuffisants, devront se regrouper, faute d’être absorbées par des fonds étrangers prédateurs ». Sur le phénomène ‘flight shame’ (honte de prendre l’avion), l’élue tacle : « Des gens qui disent qu’ils ne vont plus prendre l’avion, alors qu’ils ont passé leur vie à le prendre, je trouve ça un peu facile. L’avion, c’est la rencontre avec d’autres cultures, lointaines. Ce qui n’empêche pas la R&D pour réduire les impacts environnementaux. »


Alain Di Crescenzo, CCI Occitanie

« Il n’y aura pas de commande d’avions dans les prochains mois, explique le président de la CCI Occitanie (240.000 entreprises), lors d’une conférence de presse le 14 mai aux côtés de Carole Delga (Région Occitanie) et Serge Crabié (CRMA Occitanie), présentant le ‘pack’ d’actions mises en place. Un avion est fabriqué à 20 % chez Airbus et à 80 % chez les sous-traitants. On parle d’une restructuration chez Airbus, et je ne vois pas comment elle pourrait être évitée. Ce qui m’inquiète le plus, c’est les 86.000 emplois, en Occitanie, de la supply chain. En Occitanie, hors Airbus, dans cette filière, 20.000 emplois pourraient être supprimés. » Hors carlingue, « il va y avoir des faillites dans tous les secteurs. Beaucoup de transmissions et reprises devront être accompagnées. Par ailleurs, certaines entreprises ont souffert de manque de digitalisation. Les commerces, par exemple, doivent avoir leurs propres sites marchands. » Parmi les solutions : les formations des collaborateurs, l’abandon des charges, l’injection massive de capitaux « pour maîtriser l’avenir de nos entreprises, au-delà des PGE (prêts garantis par l’État) », les programmes massifs de R&D, les aides à la réorganisation, le concours juridique des barreaux d’Occitanie (une heure gratuite de consultation par les avocats).


Bernard de Fesquet, CFC Développement

Il fête ses… 49 ans chez CFC Développement, opérateur immobilier spécialisé dans le développement d’immeubles tertiaires. Développant notamment l’opération Air Parc One à l’aéroport de Montpellier (dont L’Albatros, 6.260 m2), l’inépuisable entrepreneur poursuit d’autres projets, à Montpellier et Saint-Quentin-en-Yvelines. Il est basé depuis quelques années à Florensac. « Officiellement, pour ma retraite », ironise-t-il. À lire dans le prochain magazine L’œil (Arthur Loyd), à paraître en juin. Le précédent à lire ici.


Vitorino Hilton, MHSC

Un autre ami à la longévité légendaire. Vitorino Hilton n’allait quand même pas être privé de tour(s) d’honneur pour son dernier match au stade de la Mosson de Montpellier, à cause d’un méchant virus. Vétéran dans l’élite des championnats sportifs européens, l’inusable libéro brésilien du MHSC (foot, Ligue 1), 42 ans au compteur, renouvelle son contrat pour une saison supplémentaire. Une assiduité exceptionnelle, à la fois dans le métier et au sein du club héraultais (321 matchs joués), avec lequel il s’engage pour une 10e année consécutive. « C’est la plus belle signature car je pense que ça va être la dernière », explique-t-il. Trait d’humour de Laurent Nicollin, président du MHSC, à peine plus âgé (47 ans) que le capitaine de son équipe première : « On est ravi qu’il continue encore un an avec nous, avant de le vendre à la Nasa pour qu’ils examinent son corps. » Le prochain maire de Montpellier sait ce qu’il a à faire : une statue pour Hilton. Le communiqué (bien foutu) du club à lire ici.


Pascal Auzannet, RATP Smart Systems

Il quitte la page RATP, après 35 ans de bons et loyaux services, et devient consultant en stratégie, management et mobilités chez Almours. Il dévoilait, en mars, les dernières innovations MaaS (Mobility as as Service), dans L’Abécédaire des Institutions portant sur les mobilités propres, à lire ici.


Philippe Debondue, Ville de Nîmes

Déjà directeur de la communication de la Ville de Nîmes (maire : Jean-Paul Fournier – LR), il succède à Olivier Berlioux au poste de directeur de cabinet. Ce dernier a quitté ses fonctions pour raisons médicales. Philippe Debondue assurera l’intérim de la direction de cabinet jusqu’au 2e tour des élections municipales.

Tout sur le centre-ville. « Solutions et idées pour la relance de l’attractivité des cœurs de villes » : ce document, qui synthétise 40 auditions menées auprès de maires, fédérations nationales et acteurs de centre-ville, est consultable ici. Il est réalisé par l’association Centre-Ville en Mouvement (fondateur et directeur : Pierre Creuzet).

Reconnaissance. « Dans cette crise, l’État a reconnu le rôle des organismes consulaires, déclare Serge Crabié, président de la CRMA Occitanie. On a été tête de pont sur les informations. Ce qui remet les chambres consulaires dans leur rôle et leur mission. Elles les ont toujours eus, mais n’ont pas toujours été reconnues comme elles auraient dû l’être. » Il espère une reprise rapide de l’activité. « On manque de porteurs de projets d’entreprises », observe-t-il.

Deloitte s’ancre en région. Le cabinet Deloitte Taj renforce son ancrage en régions avec l’arrivée de deux équipes et ouvre des bureaux à Toulouse et Montpellier. Avec l’ouverture de bureaux à Toulouse et Montpellier. Ces deux équipes qui comprennent 10 collaborateurs à Toulouse et prochainement 18 à Montpellier, auront pour mission d’accompagner des ETI et PME locales dans leur développement, ainsi que de conseiller leurs associés dirigeants.

Tiers-lieu numérique. À Nîmes, la Caf du Gard a créé un tiers-lieu dédié aux usages numériques. À lire dans L’Abécédaire des Institutions (L’Inclusion numérique, une urgence nationale), ici.

Liberté assurée. L’agence de communication Voix Publique signe le nouveau spot de La Mutuelle des Motards (Pérols – 34), à visionner ici. Il est diffusé via les réseaux sociaux du groupe, sur les sites web dédiés aux deux roues et sur BFM TV, du 18 au 27 mai.

Cellule prospective tourisme. Une cellule de prospective sur le tourisme doit être mise en place, fin 2020, « avec le CRT Occitanie et quelques acteurs académiques », indique un acteur régional du tourisme.

Bureaux. Près de 55.000 m2 de bureaux vont sortir de terre dans la Zac Cambacérès, à Montpellier (quartier gare TGV Sud de France). Des permis de construire sont déposés pour 32.000 m2. La Serm/SA3M lance un dossier de consultation pour 22.000 m2 (à lire ici et pour La Lettre M, ).

Cession partielle. AwoX (Euronext, Montpellier), groupe européen leader de l’univers de la Smart Home (maison intelligente), annonce la signature d’un contrat de cession d’actions avec le groupe autrichien Eglo Leuchten Gmbh, leader européen dans la fabrication et la distribution de luminaires, en vue de la cession à ce dernier de ses activités retail de lighting connecté. Le périmètre cédé, qui fait partie de la division AwoX Home&Technologies, a représenté en 2019 un chiffre d’affaires de 2,5 M€, soit 8 % de l’activité totale du groupe l’an dernier (30,7 M€).

Symétrie. La PME nîmoise Symétrie, spécialiste des hexapodes, prépare activement son futur site de Bouillargues (3.300 m2 de bâti, pour 6 M€ d’investissement). Quatre projets d’architectes sont en compétition. Le lauréat sera désigné en juin. Symétrie est détenue par ses deux cofondateurs, Thierry Roux et Olivier Lapierre, et Gilles Diolez, un ingénieur développement produits qui a été la première recrue, en 2000. À lire dans Les Échos, ici.

Jusqu’aux Romains. L’EPCC du Pont du Gard travaille un nouveau plan à 20 ans. Parmi les nouveautés prévues : une meilleure accessibilité à vélo, des liens renforcés avec Uzès, et l’ouverture au public de la carrière exploitée… par les Romains, il y a 2.000 ans, et dont les pierres ont servi à l’édification de l’aqueduc classé au patrimoine mondial de l’Unesco. À lire dans Les Échos, ici.

À pourvoir. NG Promotion (Montpellier) recrute un.e directeur.trice communication/marketing.

Région 
 
L’EPF d’Occitanie lance un avis de marché pour une mission d’études de repérage foncier pour le réinvestissement des friches urbaines en Occitanie.


Occitanie côté est (Montpellier)
 
La Ville de Béziers lance un avis pour la reconstruction d’une école élémentaire Les Tamaris à Béziers.
 
Le Département de la Lozère lance un avis de marché pour la fourniture, mise en œuvre et maintenance d’un logiciel de conception de projets routiers.

La SA3M (Montpellier) lance un avis pour une mission de programmation et prestations de services connexes pour l’implantation d’une salle de handball à Montpellier.

Le Département des Pyrénées-Orientales lance un avis pour le terrassement et l’assainissement de la chaussée de la section Est du contournement d’Estagel (Route 117).

La communauté des communes Vallée de l’Hérault lance un avis pour des missions de contrôle technique dans le cadre de la construction de la maison des services et de l’environnement sur la commune de Gignac.

La TAM (Montpellier) lance un avis de marché pour l’impression, le façonnage, le conditionnement et la livraison de documents d’information et de communication relatifs à la 5e ligne de tramway.

Montpellier Méditerranée Métropole lance un avis de marché pour une stratégie digitale.

La commune de Leucate (11) lance un avis pour la construction d’une maison médicale à Port-Leucate.

Joulié TP remporte le marché pour les travaux d’aménagement du Secteur Centre de la future Zac Entrée Est – Rive Sud de Sète (34).


Occitanie côté ouest (Toulouse)

Le Smectom du Plantaurel (09) lance le marché de conception-réalisation pour les travaux de modernisation du centre de tri de Varilhes.
 
La SA d’HLM Interrégionale Polygone (12) lance un marché de maîtrise d’œuvre pour la construction d’un ensemble de résidences collectives d’environ 80 logements à Onet-le-Château.

Grand Auch Cœur de Gascogne lance un marché d’ordonnancement, pilotage et coordination urbaine pendant la phase convention du PRU du quartier du Grand Garros à Auch (82).

Le syndicat mixte des transports en commun de l’agglomération toulousaine (Toulouse) lance un marché relatif à l’assistance à l’organisation d’événements.

L’interprofession des vins du Sud-Ouest (Castanet-Tolosan – 31) lance un marché pour la campagne de promotion France à destination des cavistes indépendants en vue d’informer les consommateurs sur les spécificités des vins AOP et IGP du Sud-ouest.

L’office public de l’habitat du Tarn-et-Garonne (Montauban) lance un avis pour un projet de lotissement de 40 lots individuels et de 32 logements sociaux à Montbeton.

La SPL Enova Aménagement (Labège – 31) attribue à Artelia, Atelier ATU
et Woodstock Paysage le marché d’études pour la réalisation de la Zac extension du parc du canal à Ramonville Saint-Agne.

« Quand tu nommes ton Premier ministre, il te déteste au bout de six moisSi tu le vires, il te déteste encore plus. Et le nouveau te déteste au bout de six mois aussi ! », confie Nicolas Sarkozy (qui n’avait pas changé de Premier ministre sous sa présidence). À un niveau plus modeste, mais finalement comparable en degré de violence, les confidences d’une relation, en passe d’être nommé.e à un nouveau poste à Paris : « On va me tester, me tendre des pièges, m’épier. Je sais déjà que je vais vivre l’enfer pendant un an. Je me prépare psychologiquement. » Ah oui, au fait : soyez bienveillants ! Tout le monde il est gentil.

« Il faut un soutien psychologique aux entrepreneurs. J’ai une grosse crainte quant à leur état mental, je sens une énorme tension chez eux. »

Alain Di Crescenzo, président de la CCI Occitanie, le 14 mai.

L’enquête sur ce thème à lire dans Les Échos, ici.

> Pas encore abonné-e ? Envie d’abonner un-e ami-e ?
Recevez chaque lundi, gratuitement à 18h18, Les Indiscrétions sur votre boîte mail
www.hubertvialatte.com/abonnement-aux-indiscretions/

Rejoignez la communauté !