La Grand-Combe peine à tourner la page de son passé minier

•    • 

Naguère troisième ville du Gard, derrière Nîmes et Alès, la ville de La Grand-Combe, nichée dans les Cévennes, a perdu les deux tiers de ses habitants en soixante ans, après la fermeture des mines de charbon. Les élus locaux redoublent d’efforts pour relancer une dynamique économique, la population moins.

Lire l’article sur Les Echos

Rejoignez la communauté !