Bandeau BLUE Invest in Cap d'Agde Sete janvier 2023 Les Indiscretions

Vous méritez bien çaSemaine du 9 janvier 2023

LES INDISCRÉTIONS

Vos 5 minutes business en Occitanie

Suivez Les Indiscrétions sur les réseaux sociaux :

Sur le gril cette semaine

9 janvier. Encore l’heure des résolutions. Quelles sont bien celles que nous pouvons prendre à votre égard, chère lectrice, cher lecteur ? Prendre des risques. Aller au-delà des faits, pour livrer des analyses et commentaires. Rester et être toujours plus à l’affût et aux aguets. Parler de ce qui va mal, en restant objectif. Parler de ce qui va bien, en n’étant pas dans la com’. Donner à comprendre et à voir. Faire aimer l’économie, et nous parlons d’économie au sens large, au plus grand nombre. Rester en accès gratuit, pour sortir l’information économique de son entre-soi. Innover sur la forme et sur les typologies de contenus. Continuer à prendre du plaisir pour que vous en preniez en retour. Vous méritez bien ça !
Bonne lecture, et bonne semaine.

À l'affiche

À l’affiche
9

Parce qu’elles et ils le valent bien

cécile vaugelade Chambre régionale d’agriculture d’Occitanie

Cécile Vaugelade, Chambre régionale d’agriculture d’Occitanie

Elle est nommée directrice générale de la Chambre régionale d’agriculture d’Occitanie (président : Denis Carretier) depuis le 1er décembre, annonce l’instance le 29 décembre. Elle entend « relever de nombreux défis tels que la transition écologique, le revenu agricole, la gestion des crises qui se succèdent mais aussi l’accompagnement de l’évolution du réseau des Chambre d’agriculture. » Cécile Vaugelade a rejoint la Chambre régionale d’agriculture d’Occitanie en 2017 en qualité de cheffe de service Valorisation et Promotion des produits, jusqu’à sa nomination au poste de directrice générale. Elle a par ailleurs fait ses débuts à la Chambre Régionale d’Agriculture du Languedoc-Roussillon de 1990 à 2005, avant d’intégrer le Conseil général de l’Hérault (2005-2017).

Remy Bourdier Réseau Entreprendre Tarn-et-Garonne

Rémy Bourdier, Réseau Entreprendre Tarn-et-Garonne

Président national de la Fédération Réseau Entreprendre, Rémy Bourdier participe à la soirée de lancement de l’antenne Réseau Entreprendre Tarn-et-Garonne, le 18 janvier au Domaine de Montels (Albias, 82), apprend-on le 3 janvier. À ses côtés, sera présent Olivier Lamarque, directeur général France de la société Pierre Fabre, groupe pharmaceutique et dermo-cosmétiques français. Inscriptions sur occitanie-garonne@reseau-entreprendre.org.
Réseau Entreprendre Tarn-et-Garonne se compose de 11 adhérents : Laurence Rolland (Truffus), Thierry Sucau (SPBS Avocats), Laurent Perier (Gilbert Polytech), Patrick Le Rolland (Campet), Bruno Bertheloz (Blue Whale), Philippe Besnard (Desmarais), Christophe Maggiori, Eric Estauver (AXA), Jean-Paul Palmero (Palmero Industries), Olivier Chaubet, Stéphane Operti (SOCO), Cédric de Conihout (Alphea-Conseil) et Philippe Gorse (Novapage). Le réseau accompagne deux nouveaux lauréats, repreneurs d’entreprises : Urbain Loustalan (menuiserie BDF) et Kevin Alazard (Dacota Sud-ouest).
L’antenne tarn-et-garonnaise est membre du Réseau Entreprendre Occitanie Garonne, présidé par Jean-François Battesti et composé de 185 adhérents bénévoles. Depuis 2001, 371 entrepreneurs ont été accompagnés, 6,5 M€ de prêts d’honneur ont été mobilisés, et 3.600 emplois ont été créés ou sauvegardés.

Anne-Marie GOLAY DCF Beziers

Anne-Marie Golay, DCF Béziers

Elle succède pour un mandat de deux ans à Stéphane Vignoles à la présidence des Dirigeants commerciaux de France (DCF) Béziers, indiquent les DCF Béziers sur Facebook le 19 décembre. Le mouvement des DCF fédère 2.500 adhérents en France.

Arnaud Viala - Christophe Rivenq

Arnaud Viala et Christophe Rivenq, ex-LR

Si Emmanuel Macron a encore mathématiquement besoin des Républicains (LR) pour faire passer son projet de réforme des retraites (présentée ce mardi, avec relèvement de l’âge de départ à la retraite de 62 à 64 ans), les rangs des élus LR s’éclaircissent en Occitanie, après l’élection, à la présidence du parti, du niçois Éric Ciotti, incarnant une ligne dure. Au sein du conseil régional, le cévenol Christophe Rivenq (à droite sur la photo), président d’Alès Agglomération, quitte le groupe LR d’Aurélien Pradié, pour créer « Nous Occitanie ». Il est certes toujours encarté mais va lancer son propre mouvement politique courant janvier (plus à lire en cliquant sur l’article des Échos, ici). De son côté, Arnaud Viala (à gauche sur la photo), président du Département de l’Aveyron, claque la porte des LR. « Mes convictions me portent au centre droit », déclare-t-il.

Sébastien Mas Agence TAO

Sébastien Mas, Agence TAO

Ex-directeur du développement de l’agence Hôtel République, il est nommé directeur du développement de l’agence toulousaine de communication TAO (stratégie, conseil, digital, publicité, contenus de marque, designe, événementiel, communication interne).

Rollon MOUCHEL-BLAISOT Ville de Lunel

Rollon Mouchel-Blaisot, Ville de Lunel

Le préfet Rollon Mouchel-Blaisot, directeur du programme national Action Cœur de Ville* se rendra à Lunel (34, maire : Pierre Soujol), le vendredi 20 janvier à partir de 10h30, dans le cadre de la 2e phase du programme Action Cœur de Ville. La cité pescalune a engagé un programme de rénovation de son centre ancien, dans le cadre de ses démarches « Lunel Ose » et « Métamorp’ose ». Plus à lire en cliquant ici.
* Également chargé du pilotage interministériel des ORT à l’Agence nationale de cohésion des territoires. Rollon Mouchel-Blaisot s’est déplacé en novembre à Bagnols-sur-Cèze (Gard), relire l’article paru dans Les Échos en cliquant ici.

Frederic Monod Fromagerie des Cevennes

Frédéric Monod, Fromagerie des Cévennes

Après 18 ans au poste de directeur de la Fromagerie des Cévennes, fabricant de fromage lozérien, il quitte la coopérative afin de poursuivre d’autres projets, lit-on dans les colonnes de Midi Libre. La recherche du prochain directeur commence en ce début d’année. La Fromagerie des Cévennes, premier producteur de l’AOP Pélardon (35 % des parts de marché), rassemble 18 producteurs de lait de chèvre.

Jean Louis Bouscarain Les Indiscretions 9 janvier 2023

Jean-Louis Bouscarain, mairie de Valergues et agglomération du Pays de l’Or

Maire de Valergues (Hérault) depuis 2001 et vice-président de l’Agglomération du Pays de l’Or, en charge de l’enfance et de la jeunesse depuis 2012, Jean-Louis Bouscarain est décédé la nuit du 4 au 5 janvier à l’âge de 78 ans, des suites d’une longue maladie, annonce Stéphan Rossignol, président de l’Agglomération, et maire de La Grande Motte, et la mairie de Valergues (ici). Son successeur n’est pas encore connu.

Hugues Martin Covage

Hugues Martin, Covage

Il rejoint Covage, opérateur télécom spécialiste de la fibre optique pour les entreprises (340 collaborateurs, Saint-Aunès – Hérault), en tant que responsable sud, directeur de la concession du réseau “Num’Hér@ult” du Département de l’Hérault et directeur de la concession du réseau “Coval Network” sur le périmètre de la communauté d’agglomération du Sicoval à Toulouse. Sa mission au sein de Covage sera « d’accompagner son développement sur les régions Occitanie et PACA, par l’acquisition ou le déploiement de nouveaux réseaux et l’activation de réseaux existants », explique-t-il aux Indiscrétions. Titulaire d’un executive MBA obtenu à MBS (Montpellier Business School) et d’un diplôme d’ingénieur télécoms à l’École Supérieure d’Ingénieurs en Informatique et Génie des Télécommunications à Paris, Hugues Martin a passé 20 ans au sein du syndicat mixte, opérateur public de service numérique Cogitis (Montpellier) comme responsable de l’activité conseil et 3 ans au sein du cabinet de conseil spécialisé dans le numérique et les télécoms Idate (filiale du Digiworld Institute, Montpellier) comme responsable de l’unité “Territoires numériques”.
Racheté par le groupe Altitude il y a un peu plus d’un an, le réseau Covage permet de couvrir 40 % des entreprises françaises en fibre dédiée et 50 % en fibre mutualisée. Avec un plan d’investissement pluriannuel de 150 millions d’euros pour l’ouverture de nouvelles zones, Covage permettra de rendre éligible 60 % des entreprises françaises à la fibre d’ici à 2023 et 100 % à terme.

Anne-Laure Arino Éducation nationale

Anne-Laure Arino, Éducation nationale

Elle est nommée directrice académique des services de l’Éducation nationale (DASEN) du département des Pyrénées-Orientales, annonce l’Académie de Montpellier le 5 janvier dans un communiqué. Elle succède à Frédéric Fulgence qui occupe désormais le même poste dans les Hauts-de-Seine. Anne-Laure Arino a rejoint l’Éducation nationale en 1999, et a successivement occupé les postes de CPE (1999-2008), cheffe d’établissement (2008-2020) et DASEN en milieu rural et dans les académies de Lyon, Nice, Versailles et Lille depuis 2020.

Martin Bidou ©Le Dauphine Libere

Martin Bidou, Le Diagonal

Cogérant aux côtés de Carole Scotta de Haut et Court, société de production et de distribution cinématographique, Martin Bidou reprend le cinéma Le Diagonal (art et essai, Montpellier, 6 salles, 1.000 places), le 27 décembre auprès du fondateur Antoine Pereniguez, annonce Lokko (à lire ici). Également gérant du cinéma d’art et d’essai nîmois Le Sémaphore et d’autres cinémas en France, Martin Bidou souhaite conserver l’esprit du lieu et son indépendance, malgré les difficultés économiques liées à la baisse de fréquentation depuis le Covid et le coût de l’énergie. « Le marché chute de 30 %, le Diagonal se situe entre -15 et -18 %, il résiste bien mais cela reste très dur pour une entreprise », confie-t-il à nos confrères de Midi Libre dans un article du 4 janvier (à lire ici). Photo ©Le Dauphiné Libéré

Rani Assaf Nemausus

Rani Assaf, Nemausus

Coup dur pour Rani Assaf, président du Nîmes Olympique (football, Ligue 2). Le volet commercial du programme Nemausus, nouveau quartier qui comprendra le futur stade des Costières à Nîmes, reçoit fin novembre un « avis défavorable avec revoyure », à l’unanimité des 9 votants de la Commission nationale d’aménagement commercial (CNAC). Parmi les arguments évoqués par la CNAC : proximité avec d’autres zones commerciales, mise à l’écart des commerçants du centre-ville pourtant proche, manquements environnementaux… Porté à travers la SAS Nemau, le projet prévoit l’implantation de 17 cellules commerciales sur une surface totale de 4.826 m². La CDAC (la commission départementale) avait pourtant donné son feu vert au projet le 5 juillet dernier. Mais quatre recours ont entretemps été déposés par Nîmes Coupole, les associations Cœur de Nîmes, En toute franchise et des commerçants de la Coupole des Halles.
« Avis défavorable de la CNAC sur le volet commercial du projet Nemausus à Nîmes », pour Les Échos, à lire ici.

Hermeline MALHERBE Departement des Pyrenees Orientales

Hermeline Malherbe, Département des Pyrénées-Orientales

La présidente du Département des Pyrénées-Orientales, Hermeline Malherbe (PS), annonce le transfert de la RN 116 au Département à compter du 1er janvier 2024, le 8 janvier (détail des routes transférées en rubrique Décodage). Une décision officialisée par le ministère de la Transition écologique et de la cohésion des territoires, chargé des transports. « Il est pertinent de conserver cet axe intégralement situé sur le département dans une logique géographique, auquel s’ajoute une logique d’entretien puisque les agences routières départementales entretiennent déjà les routes qui croisent la nationale », explique la présidente. Un transfert qui permettra au Département et aux communes de continuer les travaux de modernisation et de sécurisation de la nationale, dont le protocole financier a été voté en avril d’un montant de 110 M€, partagés entre l’État, la Région Occitanie et le Département.

Pierre Deniset ©Mario Sinistaj

Pierre Deniset, Kaliop

Le fondateur et président de l’entreprise de services numériques Kaliop (180 salariés) organise une conférence-débat, le 3 février à Montpellier, sur le thème « De l’utopie californienne du digital à son désenchantement, un autre numérique est-il possible ? » Pour en parler, interviendront Laurence Allard (maîtresse de conférences en sciences de la communication, enseignante à l’Université de Lille), l’écrivain et philosophe Aurélien Bellanger et l’enseignant Antoine Mestrallet, spécialisé dans les idéologies sous-jacentes au développement du numérique. L’approche de Kaliop est assez astucieuse et décalée pour être mentionnée – l’entreprise n’hésite pas à mettre au cœur des débats les dérives de son propre milieu.
Pour participer à l’événement, cliquez ici.
À (re)lire : Transformation numérique : Kaliop se recentre sur le marché français, dans Les Échos, septembre 2022, en cliquant ici.

Eric Jallas - ITK

Éric Jallas, ITK

Changement de gouvernance à ITK (agriculture connectée, Clapiers – 34). Président et fondateur, parti pour développer ITK aux États-Unis depuis 2016, Éric Jallas reprend les rênes opérationnelles de l’entreprise spécialisée dans les solutions de modélisation agronomique et d’IA pour le monde agricole. Aline Bsaibes, directrice générale depuis fin 2019 et qui a passé 14 ans à ITK, quitte l’entreprise. « Nous avons réalisé une levée de fonds de 10 M€ fin 2021. Les objectifs n’ont pas été atteints depuis : 6,5 M€ de CA en 2022, avec des pertes, au lieu d’un minimum de 7,5 M€ escomptés. Les actionnaires nous ont demandé une réflexion sur la stratégie. Dans ce cadre, il a été décidé de réoganiser une partie de l’entreprise, avec des offres très simplifiées, pour réduire les coûts et être plus lisibles, explique Éric Jallas aux Indiscrétions. Nous simplifions aussi les géographies, en nous limitant à l’Europe et/ou aux Etats-Unis, des marchés rémunérateurs et simples d’accès . » Les services marketing stratégique, business developpement et communication fusionnent en un seul service. L’objectif en 2023 est de revenir à l’équilibre. ITK emploie 90 salariés. Eric Jallas reste optimiste sur les perspectives. « Il y a un vrai marché à prendre sur l’agriculture connectée, et nos solutions technologiques sont pertinentes. Mais nous souffrons d’un déficit au niveau commercial, en termes de lisibilité de l’offre et d’adaptation des modèles économiques. D’où cette réorganisation ».
À (re)lire :

Sacha Expert Wikane

Sacha Expert, Wikane

Aux côtés de Bruno Bedos et Sébastien Branchut*, et à travers le réseau national Wikane (conseil auprès de PME), il organise une conférence sur le thème « Stratégie de croissance sous contraintes : changement de paradigme en période de crise », ce 12 janvier de 8h30 à 10h, au Baya (418 rue du Mas de Verchant, Montpellier). Sacha Expert a été directeur général de MSI (Béziers) pendant 12 ans (2005-2016), où il a notamment accompagné la transmission de Daniel Rochette à Pierre-Damien Rochette. Wikane propose du conseil stratégique, avec la mise en place de plan d’actions associées. « Nous ne restons pas au stade de la recommandation, mais proposons aussi des plans d’actions », explique-t-il aux Indiscrétions. La cible : des dirigeants de PME « autonomes et ambitieux ».
L’une des préoccupations des consultants franchisés Wikane : « Veiller à une cohérence entre les finalités du dirigeant d’une part, et le potentiel de l’entreprise d’autre part. Les dirigeants sont souvent seuls. Or, on ne résout pas les problèmes en restant seul. Une stratégie d’entreprise ne peut se bâtir qu’avec un regard extérieur. »
Pourquoi démarrer par une conférence sur le thème de la croissance sous contraintes ? « Les transitions sont devenues multiples : environnementale, économique avec la hausse de plusieurs coûts (argent, matières premières, énergie) et RH », confie-t-il.
* Les trois consultants Wikane ouvrent trois bureaux, dans l’Aude, l’Hérault et le Gard. En savoir plus sur le réseau Wikane en cliquant ici.

Catherine Berger Anne Rodella

Catherine Berger et Anne Rodella, Ad’Occ et Viaterra

Ces deux fidèles de leurs structures respectives profitent de la nouvelle année pour voguer vers de nouveaux horizons.
Catherine Berger-Bonnefon, directrice générale adjointe « Développement, Stratégies, Performance » de l’agence de développement économique régionale Ad’Occ (à gauche sur la photo), entend « prendre un nouveau départ après 11 années consacrées à accompagner la croissance, l’innovation et le développement économique en région Occitanie ». Diplômée de Montpellier Management et du Chede-IGPDE, Catherine Berger a, avant de rejoindre Ad’Occ en janvier 2018, été directrice générale de l’ex-LR Set (Languedoc-Roussillon Sport Économie Tourisme) et de Face Hérault.
L’architecte Anne Rodella (à droite sur la photo), diplômée de l’Ensam Montpellier, quitte son poste de directrice Renouvellement urbain de la Sem Viaterra (ex-Sebli, Ville de Béziers et Béziers Méditerranée), où elle officiait depuis 15 ans. « De ces années, je conserve 28 petits cahiers consignant des projets épanouissants sur des sites patrimoniaux, riches et complexes », glisse-t-elle sur LinkedIn, photo desdits cahiers à l’appui.

Christian Jay-Allemand Luc Bidel Grand Prix Carnot 2022

Christian Jay-Allemand, Luc Bidel, Grand Prix Carnot 2022

Christian Jay-Allemand (Université de Montpellier, à gauche sur la photo) et Luc Bidel (INRAE, à droite sur la photo) remportent le Grand Prix Carnot 2022 de la Recherche partenariale pour leur projet nommé ESBAC (« Eco-extraction sélective de biomolécules actives »), annonce l’Université de Montpellier (UM) le 20 décembre. Subventionné à hauteur de 10.000 euros par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche, ce projet « vise à mettre au point, avec la société Antofénol, des antifongiques naturels pour l’agro-alimentaire », explique l’UM (en savoir plus en vidéo ici). Christian Jay-Allemand et Luc Bidel sont tous deux chercheurs au laboratoire d’Ingénierie des agropolymères et des technologies émergentes.

Cécile Dufraisse Toulouse Metropole

Cécile Dufraisse, Nouvelle Énergie

La conseillère métropolitaine de Toulouse Métropole et adjointe au maire de Toulouse (Groupe Métropole d’Avenir) lance ce 12 janvier*, la branche régionale du nouveau mouvement politique « Nouvelle Énergie », porté par David Lisnard, maire LR de Cannes et président de l’Association des Maires de France.
* 19h, maison des associations.

André JOACHIM sous-prefecture de Millau

André Joachim, sous-préfecture de Millau

André Joachim quitte ses fonctions de sous-préfet de Millau, dans l’Aveyron, qu’il exerçait depuis mars 2021. Il est nommé par le ministère de l’Intérieur sous-préfet à Loches (Indre-et-Loire) pour une durée de trois ans, apprend-on dans le Journal Officiel du 29 décembre (ici). Le nom de son successeur n’est pas dévoilé. André Joachim a auparavant mené une carrière politique en Seine-Saint-Denis, où il a simultanément occupé les postes de premier adjoint au maire de La Courneuve et vice-président de la communauté d’agglomération Plaine Commune (2014-2021).

Pierre Jaumain Grau du Roi

Pierre Jaumain, syndicat mixte pour la protection et la gestion de la Camargue gardoise

L’actuel directeur de cabinet du maire du Grau-du-Roi (30) Robert Crauste et de la communauté de communes Terre de Camargue est nommé directeur général du Syndicat mixte pour la protection et la gestion de la Camargue gardoise. Il prendra ses nouvelles fonctions le 1er mars.

Linda Zouari Préfecture de l’Aude

Linda Zouari, Préfecture de l’Aude

Elle succède à Joëlle Gras au poste de directrice de cabinet du préfet de l’Aude Thierry Bonnier pour une durée de trois ans, lit-on dans le Journal Officiel du 2 janvier. Joëlle Gras est nommée secrétaire générale adjointe à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques, à Pau.

Patrice Lafont Comité régional conchylicole de Méditerranée

Patrice Lafont, Comité régional conchylicole de Méditerranée

À la demande d’Emmanuelle Darmon, sous-préfète du Bassin de Thau et secrétaire générale adjointe à la préfecture de l’Hérault, une réunion regroupant l’ensemble des acteurs de la filière conchylicole sera organisée le 11 janvier, apprend-on chez nos confrères de Midi Libre le 6 janvier. Cette réunion s’annonce chaude, après la suspension de la récolte et de la commercialisation des coquillages, depuis le 30 décembre pour une durée de 28 jours. « Tous les lots qui ont été expédiés, il va falloir les rapatrier, détruire les produits, sans parler de tous les frais qui ont été induits par l’expédition : la main-d’œuvre, l’énergie, l’emballage, le transport qui connaissent des augmentations considérables et historiques depuis un an. C’est de la perte nette qui ne se rattrapera jamais, s’inquiète Patrice Lafont, président du Comité régional conchylicole de Méditerranée. Pour éviter d’avoir de la casse, on va solliciter nos partenaires sur des fonds nationaux et locaux. »

Gerald Darmanin ministere de l’Interieur

Gérald Darmanin, ministère de l’Intérieur

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin s’est rendu ce 9 janvier à Nîmes, dans le Gard. Au programme, il s’est rendu à la base aérienne de sécurité civile, pour porter le projet de hub européen, puis a inauguré le nouvel amphithéâtre de l’école de police, avant de rencontrer la préfète du Gard Marie-Françoise Lecaillon. Le ministre a annoncé notamment le déploiement de moyens pour le pôle européen de sécurité civile. « D’abord, le renouvellement de la flotte, notamment des hélicoptères. Dans les cinq prochaines années, les 33 appareils de la flotte d’hélicoptères seront remplacés. On portera même à 40 ce nombre. On a également un renouvellement des 12 Canadairs en service qui vont être par ailleurs portés à 16 », confie à Midi Libre Gérald Darmanin. Plus à lire dans Les Échos, cette semaine.
> « Nîmes doit accueillir un hub européen de la Sécurité civile », à (re)lire dans Les Échos.
> « À Nîmes, Darmanin promet d’étudier la signature d’un contrat de sécurité intégré », à (re)lire dans Les Échos.

Vincent Martin La Courbe Verte

Vincent Martin, Chambre Professionnelle du Conseil Occitanie

La Chambre Professionnelle du Conseil Occitanie (CPC Occitanie, présidente : Sabine Boyé Gonçalves), association des professionnels du conseil, organise une matinale sur le thème « Les entreprises en mutation », ce vendredi 13 janvier de 8h30 à 12h30 sur le site de l’Eerié dans le parc Georges-Besse à Nîmes. « La professionnalisation des consultants est un enjeu clé pour aider les entreprises à avancer, explique Vincent Martin, gérant de la société de conseil en gestion des affaires La Courbe Verte (Nîmes) et président du Montpellier Méditerranée Business Club et de Béziers Narbonne Business Club. 80 % des entreprises qui ont recours à un consultant réitèrent l’expérience. En revanche, le premier pas n’est pas facilement franchi, surtout dans les PME. Beaucoup de dirigeants n’en voient pas l’utilité. Pourtant, ils sont confrontés à des transformations très rapides, dans un contexte économique incertain, et ont besoin d’être accompagnés pour y faire face. » Dans le Gard, il anticipe par exemple, pour les PME, « un rallongement des délais de paiement, ce qui va tendre la situation dans les prochains mois ».
Au programme de cette matinale, une séance de travail entre les consultants, suivie de deux tables rondes sur l’anticipation face aux évolutions, et les réactions face aux difficultés. Huit entrepreneurs interviendront auprès des consultants : Caroline Winckler (CSP Bleu Libellule), Antoine Agulhon (La Botte Gardiane), Sébastien Fassel (Sud Randstad), Adrien Conty (La Fabrique des Possibles), Bastien Estevez (Laboratoires Gravier), Philippe Poulet (Onze Productions), François Cosnier (Groupe Mallet), Philippe Contal (au titre de 60.000 Rebonds). Inscription réservée aux consultants d’Occitanie, ici. Plus à lire dans Les Échos, « Les consultants gardois débattent des entreprises en mutation » ici

Josef Schovanec ©L'Indépendant - LUAKIN

Josef Schovanec, UPVD

Philosophe, écrivain et militant pour les personnes autistes, Josef Schovanec animera la conférence sur le thème « Biodiversité et innovation humaines », organisée par la Fondation de l’Université de Perpignan Via Domitia le 20 janvier au théâtre municipal de Perpignan (66) lors de la 5e édition des Innovation Days. La conférence sera suivie d’un débat sur les innovations autour du handicap. Inscription obligatoire ici. Photo : © L’Indépendant – LUAKIN

Une nomination ou élection à nous transmettre ?

Agencehv protège ses sources d’information. En lui communiquant une information, vous avez la garantie d’un traitement fiable, rigoureux et objectif.

La Courbe Verte - Les Indiscrétions 2023

Décodage

Décodage
9

On perce le coffre-fort

Altrad attend. Pour la première fois, le milliardaire Mohed Altrad, président et actionnaire majoritaire du groupe Altrad (services aux industries, Montpellier, 42.000 salariés), n’a pas présenté les résultats annuels de son groupe en décembre. D’après ses conseillers RP, interrogés par Les Indiscrétions, il faudra attendre janvier. Hypothèse : laisser passer les fêtes, après l’embarrassante condamnation du président du MHR (rugby, Top 14) à 18 mois de prison avec sursis et 50.000 euros d’amende pour « pacte de corruption », en 2017, avec le président de la FFR, Bernard Laporte.

EPF d’Occitanie (1/2) : 110 M€ d’actions foncières en 2023. Réuni le 28 novembre, sous la présidence de Claire Lapeyronie, conseillère régionale, et en présence de Nicolas Hesse, secrétaire général aux affaires régionales (préfecture de région Occitanie), le conseil d’administration de l’EPF (établissement public foncier) d’Occitanie a adopté un budget « sans précédent » de 110 M€ d’actions foncières. Ce montant se décompose en 70 M€ d’acquisitions et 40 M€ de cessions. « Ces investissements couvrent un large panel d’interventions : production de logements, revitalisation de centres anciens, reconversions de friches, mutations de zones d’activités économiques, ouvrage de protection contre les inondations », précise l’EPF (plus à lire en cliquant ici). Lors de la séance, a également été approuvé le plan de financement de l’opération de requalification des copropriétés dégradées d’intérêt national du quartier Pissevin à Nîmes. L’EPF d’Occitanie, dirigé par Sophie Lafenêtre, intervient dans toute la région Occitanie, à l’exception des périmètres des trois EPF locaux de Castres, Montauban et Toulouse.

EPF d’Occitanie (2/2) : acquisition du centre de tri postal de Saint-Césaire à Nîmes. L’EPF d’Occitanie acquiert l’ancien centre de tri postal de Saint-Césaire, à Nîmes, pour un montant de 2,2 M€. L’opération est réalisée à la demande de la Ville de Nîmes et de Nîmes Métropole. Ce bâtiment vacant de 7.200 m2, sur une parcelle de 18.600 m2, s’insère dans le projet d’aménagement mixte de la porte Ouest de Nîmes, « avec la création de logements, de commerces, de services et d’équipements publics et privés », détaille l’EPF (plus d’informations à lire en cliquant ici).

Médias français : qui possède quoi ? Famille Bettencourt, Bernard Arnault, Xavier Niel, Matthieu Pigasse, famille Dassault, François Pinault… Ces grandes fortunes françaises ont un point commun : elles possèdent des médias. Mais lesquels, au juste ? Le Monde Diplomatique et Acrimed donnent à voir à travers un graphique qui prend le parti « de la lisibilité plutôt que de l’exhaustivité ». C’est à lire ici. Et oui, rassurez-vous, on y retrouve bien la famille Baylet (Groupe La Dépêche), seule citée pour la région Occitanie.

Subvitamine veut rendre plus performants les éditeurs de logiciels d’Occitanie. Comment les éditeurs de logiciels peuvent-ils être plus performants ? Subvitamine (qui va bientôt changer de nom, pour la petite histoire), basée à Fabrègues (34), organise le 26 janvier, de 17h30 à 20h30, en présentiel à Fabrègues, une réunion sur le thème « Design au service du helpdesk, des équipes tech et de la data : comment être plus performant ? » Intervenants : Olivier Lacombe (président de Subvitamine), Laurent Frizon (responsable des opérations) et Gaël Philippe (Datasulting).
Subvitamine propose la création d’applications professionnelles. Parmi les clients : le torréfacteur de café Bibal (Saint-Aunès) pour une optimisation de la gestion de ses données, ou encore le loueur de véhicules Avis, pour la création d’une nouvelle plateforme de réservation. « Nous intervenons pour des entreprises qui n’ont pas les ressources humaines pour développer de tels projets technologiques, et où le manque d’innovation crée des problèmes de productivité en interne », explique Olivier Lacombe. Subvitamine est membre de Digital 113 et de Leader Occitanie.

Du nouveau au conseil régional de l’Ordre des experts-comptables d’Occitanie. Sandrine Fourment (BGH, Toulouse) et Marina Jean (Majexco, Béziers) sont nommées co-responsables du pôle attractivité ; Laure Cau (cabinet Cau, Toulouse) et Loïc Duffault (KPMG, Montpellier) sont nommés co-responsables du pôle compétences-missions.
Un webinaire est organisé ce 12 janvier à 11h sur le thème « Se prémunir contre les cybermenaces ». Plus d’informations en cliquant ici.

Le bois, pas que local. Dans la construction bois, le mélèze russe est désormais interdit sur le territoire français, depuis l’invasion de l’Ukraine par la Russie en février 2022. Un professionnel, interrogé dans le cadre d’une enquête pour BoisMAG (à paraître) sur les bardages bois, alerte, sur un ton sarcastique : « Attention aux importations de mélèze russe déviées par la Chine, le Vietnam et la Turquie. Ces pays n’ont pas signé d’arrêt de relations commerciales avec la Russie. C’est répréhensible sur le territoire français… même si on leur achète du gaz, mais c’est une autre histoire. »

Animée. Vous ne l’aviez pas vu et on ne vous en veut pas : la fin d’année a été bien animée, c’est le cas de l’écrire, pour Agencehv. Avec une ribambelle d’animations de débats, séminaires, forums…, aux quatre coins d’Occitanie. Pour visualiser le détail, il suffit de cliquer ici, ou encore ici.

Emploi : 1.000 emplois pour la construction de l’A69. Concessionnaire de l’A69 (Toulouse-Castres), Atosca va créer 1.000 emplois directs et indirects pour la construction et l’entretien de l’autoroute, annonce le groupe le 20 décembre. « Toutes les personnes embauchées directement pour le chantier, quels que soient leur métier et leur fonction, le seront sous forme d’un CDI », déclare Atosca. Le concessionnaire s’est engagé à travailler avec les entreprises régionales pour un montant global de 50 M€. « Une partie des emplois sera réservée à des profils éloignés de l’emploi ou en reconversion professionnelles », ajoute le concessionnaire, qui prévoit la mise en place d’un centre de formation début 2023 à Villeneuve-les-Lavaur (Tarn). Objectif : faciliter la formation des demandeurs d’emploi dans un périmètre proche de leur domicile. La mise en service de l’A69, étendue sur 53 kilomètres et équipée de 4 portiques en flux libre pour le péage, est prévue pour 2025. 

Emploi (encore) : le secteur notarial recrute. Plus de 300 postes sont à pourvoir dans les offices notariaux d’Aveyron, Aude, Hérault et Pyrénées-Orientales, indique le Conseil régional des notaires de la Coup d’appel de Montpellier dans un communiqué du 3 janvier. « 47 % des offices cherchent à recruter entre 1 et 5 personnes », justifie-t-il. Parmi les postes à pourvoir, rédacteurs d’acte, formalistes en charge des formalités préalables et/ou postérieures à l’acte, comptables-taxateurs, secrétaires / assistants à la rédaction, réceptionnistes et notaires salariés.  
Avec les besoins d’emplois à venir, le Conseil régional mène des opérations de sensibilisation dans les lycées et les facultés de la région Occitanie et auprès de Pôle emploi. Il sera par ailleurs présent lors du salon de l’enseignement supérieur, du 12 au 14 janvier au Parc des expositions de Montpellier. Le Conseil régional des notaires de la Cour d’appel de Montpellier rassemble 604 notaires répartis dans 278 offices situés dans les départements de l’Aveyron, de l’Aude, de l’Hérault et des Pyrénées-Orientales.  

Routes transférées, intermodalité en vue. Le 6 janvier, le gouvernement attribue 360 km de routes nationales à la Région Occitanie. En voici la liste :
– La portion non concédée de l’A68 entre Toulouse et Albi ;

– La RN88 dans le Tarn, l’Aveyron et la Lozère. Dans l’Aveyron :

*La portion Sud (Viaduc du Viaur/Rodez) est transférée à la Région (45 km) ;

*La portion Est (Échangeur du Lachet/A75) est transférée au Département (45 km) ;

– La RN125 en Haute-Garonne ;

– Les RN20, RN22 et RN320 en Ariège et dans les Pyrénées-Orientales.
« Je salue une décision qui donne enfin aux collectivités les moyens de répondre efficacement aux attentes des habitants dans de nombreux territoires, notamment ruraux, où ces routes jouent un rôle déterminant en matière de déplacements du quotidien, de désenclavement et de développement économique », réagit Carole Delga, présidente de la Région Occitanie. Selon elle, « la Région participait déjà grandement au financement des travaux sur ces itinéraires. Mais dans les faits, l’action de l’État s’avérait trop lente et parfois inadaptée aux attentes, car trop éloignée des enjeux locaux. » Déjà cheffe de file sur le ferroviaire, la Région entend « optimiser la coordination des différentes solutions de mobilité sur le territoire, notamment entre la route et le rail ». On l’a souvent écrit dans ces colonnes : l’avenir des mobilités n’est pas dans une solution unique, mais dans l’intermodalité.

Comment souhaitent-ils les vœux ? Les élus digitalisent de plus en plus leurs vœux aux citoyens et forces vives. Avec différentes stratégies. À Toulouse, Jean-Luc Moudenc se poste devant l’emblématique stade Ernest Wallon, accueillant les matchs du Stade Toulousain, à l’aube d’une année qui s’annonce très rugbystique. Il se félicite d’avoir lancé la ligne C du métro « contre vents et marées ». La présidente de Région, Carole Delga, démarre sur Youtube son discours sur les crises qui traversent l’époque, et se pose en trouveuse de solutions concrètes « pour permettre au pays de retrouver le chemin de la confiance et de l’espoir » et veut « chercher inlassablement un nouveau modèle de développement ». Le ton laisse transparaître une possible ambition nationale. À Nîmes Métropole, Franck Proust décide de parler en marchant, à l’instar de Bernard de la Villardière. Osé, mais ça passe. Sur Instagram, Michaël Delafosse choisit de souhaiter la nouvelle année sur la place royale du Peyrou, laissant entrevoir les actions à venir : gratuité des transports pour tous les habitants de la métropole à partir de fin 2023, ou encore, avant, dévoilement du design de la ligne 5 du tramway le 21 janvier, ou des premiers lauréats des folies architecturales au Mipim à Cannes (14-17 mars).

Première étape pour le futur casino-hôtel à Narbonne.
La commune de Narbonne lance un appel à candidature pour des échanges préalables avec les opérateurs économiques sur le projet de construction et d’exploitation d’un complexe casino-hôtel au Parc des expositions à Narbonne (lire ici). La date limite du dépôt des candidatures est le 10 janvier. L’idée finale étant la construction et l’exploitation d’un casino-hôtel. 

Crédit immobilier : la victoire des courtiers. L’UIC (Union des Intermédiaires de Crédit) remporte son bras de fer contre certaines banques. Interrogé par le député RN du Tarn Frédéric Cabrolier, sur le fait que « certaines banques ont décidé depuis 2019 de refuser tout dossier de client choisissant d’être conseillé par un courtier », Bercy répond (JO du 20 décembre) : « Ces dernières années, les courtiers ont joué un rôle de plus en plus important dans le bon fonctionnement du marché immobilier et les services qu’ils proposent sont très appréciés des emprunteurs. L’exercice de leur activité et les services qu’ils rendent aux consommateurs qui choisissent de recourir à leur intermédiation sont prévus par la loi et inscrits dans le code monétaire financier (…). Les acteurs du marché qui enfreindraient cette législation s’exposent notamment à de lourdes sanctions de la part de l’Autorité de la concurrence. » Réaction de Bérengère Dubus, infatigable secrétaire générale de l’UIC, basée à Montpellier : « L’UIC ne voit pas tant dans cette réponse la victoire des courtiers que celle des futurs emprunteurs. » En période d’augmentation des taux, le rôle des courtiers en crédit va devenir en effet des plus stratégiques. Plus à lire en cliquant ici.

5e édition du Festival international du film politique. Du 12 au 16 janvier se tiendra la 5e édition du Festival international du film politique (FIFP) à Carcassonne (Aude). Au programme, 37 courts et longs-métrages seront diffusés en avant-première sur 60 créneaux horaires au Dôme, le cinéma CGR Colisée et l’Odéum. Le festival décernera sept prix dont le grand prix du jury et le prix du public. La soirée d’ouverture du 12 janvier sera l’occasion de remettre un premier prix d’honneur au réalisateur de ‘BAC Nord’ et ‘Novembre’, Cédric Jimenez. Un second prix sera remis le 14 janvier à Vincent Lindon, pour l’ensemble de sa carrière. Billetterie disponible ici

Santé : la start-up qui accompagne les patients atteints d’un cancer. Basée à Montpellier, la startup myCharlotte, qui développe une application web destinée aux patients atteints d’un cancer, élabore un programme d’accompagnement personnalisé, indique sur son site l’agence Ad’Occ qui soutient le projet. L’objectif est de les aider à mieux vivre avec la maladie et à trouver un équilibre, pendant et après les traitements. Parmi les solutions proposées : relaxation, sophrologie, yoga… « Notre objectif est d’aider le patient à identifier les problématiques qu’il rencontre et de l’orienter vers les solutions disponibles via l’application. Nous nous appuyons sur la pair-aidance pour accompagner d’autres patients via l’expérience de patients partenaires, qui ont connu la maladie et qui ont été formés dans le cadre d’un diplôme universitaire », déclare Charlotte Mahr, co-fondatrice de myCharlotte, aux côtés de Grégoire Nedelec

Sète : Paprec Énergie choisi pour l’unité de valorisation énergétique. Au terme d’une consultation de Délégation de service public, le groupe Paprec Énergie (PDG : Sébastien Petithuguenin) est choisi comme nouveau gestionnaire de l’unité de valorisation énergétique, située dans l’entrée Est de Sète, fait savoir le maître d’ouvrage, Sète Agglopôle Méditerranée (président : François Commeinhes). Le lauréat « propose un projet ambitieux de modernisation de cet équipement et accompagnera le territoire durant les 20 prochaines années pour réduire l’impact sur l’environnement, valoriser les déchets et favoriser la souveraineté énergétique ». Le projet est présenté en détail ce 10 janvier.

Nouvelle caserne des pompiers dans le Biterrois. 11 M€ : c’est le montant investi par le Département de l’Hérault (8,8 M€) et la Ville de Béziers (2,2 M€) pour le projet de construction d’une caserne de pompiers d’ici 2025, indique Midi Libre le 8 janvier. Cette dernière prendra place dans la Zac de Mazeran, permettant d’accéder rapidement à tous les points du secteur. Le site s’étendra sur un terrain de 15.000 m² dont 8.000 m² de bâtiments, soit quatre fois plus que le bâtiment actuel, construit dans les années 70 sur un ancien abattoir. La caserne accueillera 100 pompiers professionnels et 100 volontaires. Les lauréats du concours de maîtrise d’œuvre seront dévoilés en juin, pour commencer les travaux début 2024. 

Montpellier : peau neuve pour la place Carnot et le boulevard de Strasbourg. Montpellier Méditerranée Métropole (3M) lance un concours de maîtrise d’œuvre pour la transformation et la rénovation de la place Carnot et du boulevard de Strasbourg, partage Michaël Delafosse, président de 3M, sur son LinkedIn. Date limite du dépôt des candidatures le 15 février. Le dossier est accessible ici

De prison à complexe hôtelier. Le Fonds Tourisme Occitanie, fonds dédié aux porteurs de projets d’investissement touristique en Occitanie, vient de signer son financement d’un montant de 1,5 M€ dans la réhabilitation de l‘ancienne prison de Béziers en complexe hôtelier et restauration, indique Midi Libre le 4 janvier (à lire ici). Portée par Mando Hospitality (fondateur : Michel Halimi), groupe parisien spécialisé dans la création de lieux de vie (hôtels, bar, restaurants), la réhabilitation représente un coût total estimé à 7,5 M€.  
Fermée en 2009, l’ancienne maison d’arrêt de Béziers accueillera en juin 2023 “La Prison”, hôtel-restaurant composé de 50 chambres sur 6 niveaux, une piscine, une salle de sport, un restaurant, une terrasse extérieure et deux locaux commerciaux. En plus des engagements environnementaux du projet (circuit court, gestion responsable des déchets de l’énergie), l’hôtel permettra la création de 28 emplois.  
« Pour conserver tout le caractère de cet ensemble patrimonial, l’ancienne prison sera peu modifiée, le projet conciliant la technique d’aujourd’hui avec l’architecture de l’époque », précise le cabinet d’architecture montpelliérain, A+ Architecture, en charge du projet aux côtés des autres entités du groupe A+ que sont Arteba (direction de chantier), L’Echo (économie de la construction) et Celsius Environnement (ingénierie thermique, fluides et qualité environnementale). 

Plus de décodages ici

Détecter les émotions des utilisateurs par l’IA. La startup montpelliéraine Odaptos, qui accompagne les entreprises dans la compréhension des émotions de leurs utilisateurs, annonce lever 500 k€ lors de sa participation au CES Las Vegas pour accélérer son développement en France et à l’international, indique le groupe le 5 janvier. Concrètement, la « solution repose sur la détection des émotions humaines grâce à l’intelligence artificielle et permet la compréhension approfondie des besoins et des comportements des utilisateurs », précise Odaptos. Les fonds sont levés auprès de MELIES Business Angels, Sofilaro, Mines Alès Angels et du fonds d’investissement FrenchTechSeed.
« Parmi les évolutions à venir, l’amélioration de la reconnaissance faciale de notre outil pour détecter jusqu’à 45 émotions (au lieu de 7 aujourd’hui), ainsi que l’intégration de la détection des émotions dans le texte », affirme Maximilien Joannides, PDG d’Odaptos. Également, la société entend se doter d’une équipe commerciale.
« Comment Odaptos détecte les émotions des utilisateurs d’Internet », à (re)lire dans Les Échos, novembre 2021, en cliquant ici.

Changement de mains pour le domaine viticole Gauby. Le domaine Gauby, domaine familial emblématique du Roussillon situé à Calce (Pyrénées-Orientales), est vendu à deux investisseurs français privés, annonce La Revue du Vin de France le 2 janvier (à lire ici). La gestion et l’exploitation du domaine créé par Gérard Gauby dans les années 80, seront laissés à la famille, avec Lionel Gauby, responsable de la vinification depuis 2008, toujours aux commandes. Le domaine s’étend sur 85 ha dont un vignoble de 45 ha et 40 autres de prairies, forêts de chênes et garrigues.

Sport : le FC Sète s’ouvre aux investisseurs étrangers. Le club de football de Sète (FC Sète), en difficulté en National 2 et présidé par Yoni Ragioneri, est repris par deux nouveaux investisseurs étrangers, Salem Ahmed Baobaid (Émirats Arabes Unies) et Olatunji Olalekan Mayowa (Nigéria), lit-on le 5 janvier dans Midi Libre. « Les nouveaux investisseurs vont injecter pas mal d’argent et cela va changer le quotidien, confie Yoni Ragioneri. La mairie et l’agglo (Sète Agglopôle) nous ont aidés au maximum, mais on ne peut pas continuer comme ça. » Le projet de reprise, qui comprend la création d’une SASP (Société anonyme sportive professionnelle), est présenté par le club et les deux investisseurs ce 9 janvier à 19h devant la Direction nationale du contrôle de gestion (DNCG). « Au début, j’ai cru à une blague, glisse un observateur sétois aux Indiscrétions. Renseignement pris, Sète attire de plus en plus de Parisiens, comme récemment le chanteur Benjamin Biolay. La ville est désormais identifiée sur la carte de France. Cet intérêt de la part d’investisseurs étrangers peut donc s’expliquer. »

Rencontres Sport&Co. « Entreprises et clubs sportifs, pourquoi jouer collectif ? » : c’est le thème de la table ronde organisée par Ad’Occ et la Région Occitanie le 20 janvier au Parnasse (Nîmes, 30) lors des 2e rencontres Sport&Co. L’occasion d’évoquer des sujets tels que le mécénat, le parrainage, la politique RSE, le recrutement ou encore le team building. Juste avant se déroulera une visite du complexe, réalisée par Jean-Charles Valadont, médaillé olympique de la 25e édition du Tournoi International de tir à l’arc en salle. Plus d’infos et inscription ici.

Conseiller entreprise à la CCI Aude, Christophe Vaurie anime le 12 janvier le prochain rendez-vous Les Jeudis à la Pépinière sur le thème « Optimiser votre visibilité en ligne et votre réputation locale avec la fiche établissement Google », coorganisé par la CCI Aude et l’Association Entreprendre en Lauragais, à Castelnaudary (11). Plus d’infos et inscription à l’événement ici.

Éolienne en mer : la preuve en photos. Les fermes pilotes d’éoliennes en mer, bientôt réalité. Le flotteur d’Ocergy, bouée d’ancrage, vient d’être assemblée sur le port de Port-la-Nouvelle (11), rapporte Sigrid Véland, chargée de mission Entreprises et Ressources locales à l’agence régionale Ad’Occ.

Une indiscrétion, une analyse pas lue ailleurs, une exclu à nous transmettre ?

Agencehv protège ses sources d’information. En lui communiquant une information, vous avez la garantie d’un traitement fiable, rigoureux et objectif.

Zoom

Zoom

9

Une info passée au crible

Ces trains de fret qui contournent le contournement Nîmes-Montpellier

Le contournement ferroviaire mixte (TGV et fret) de Nîmes et Montpellier peine à attir er les entreprises de fret ferroviaire, ce qui est pourtant sa vocation initiale, relève Oc’Via, gestionnaire de l’infrastructure. Un plan d’actions doit être mis en place en 2023 pour redresser la barre. Mais le CNM ne pourra être pleinement opérationnel que lorsque la ligne nouvelle sera prolongée jusqu’à Perpignan, soulignent les experts.

train de fret OcVia CNM ferroviaire mobilité

© Oc’Via

L’infrastructure est pourtant en service depuis 5 ans. En Languedoc, les opérateurs de fret ferroviaire boudent le nouveau contournement ferroviaire mixte (grande vitesse et fret) de Nîmes et Montpellier (CNM), lui préférant l’axe dit « classique » entre les deux mêmes villes. Pourtant, le CNM est en service depuis fin 2017. Pour l’instant, « une vingtaine de TGV et entre 40 et 50 trains de fret, circulent chaque jour sur le CNM », glisse Gilles Rackozy, directeur général d’Oc’Via et président de l’Association française des gestionnaires d’infrastructures ferroviaires indépendants (Agifi). En parallèle, environ 25 trains de fret circulant chaque jour entre Nîmes et Montpellier préfèrent la ligne classique, soit 35 % du trafic. L’objectif premier du CNM est pourtant de délester l’axe ferroviaire classique entre Nîmes et Montpellier, en accueillant sur la nouvelle infrastructure des trains de fret et des TGV. Ce transfert doit permettre de développer, sur la ligne classique, les trains express régionaux, dans une région soumise à une forte croissance démographique.

Le bureau d’études gardois Rail Concept mandaté. Oc’Via, consortium privé chargé de la maintenance et de l’exploitation du CNM, et SNCF Réseau ont mandaté le bureau d’études Rail Concept, basé aux Angles, dans le Gard, pour trouver les moyens de convaincre des entreprises ferroviaires. Parmi elles : Fret SNCF, Euro Cargo Rail, Euroports, Infrarail, Naviland, InfraTP. L’incohérence logistique n’est en tout cas pas une question de coût. « Le tarif du sillon est le même, pour un opérateur de fret ferroviaire, sur les deux lignes », observe Gilles Rackozy. Il évoque, comme explications, « le poids des habitudes » chez les opérateurs, « des contraintes techniques », mais aussi « beaucoup de directions différentes » chez SNCF Réseau. « Des entretiens sont réalisés auprès des différents services en charge de la conception horaires ainsi qu’auprès des entreprises ferroviaires, indique Rail Concept. Ces entretiens alimentent un diagnostic qui sera mis en perspective des prochains services, y compris sur une vision long terme, avec notamment un éclairage sur le projet de ligne nouvelle Montpellier-Perpignan », prolongement futur du CNM vers l’Espagne.

L’agacement de Delafosse. Tous les trains ne pourront pas être transférés sur le CNM, « pour des raisons de volume de circulation », ajoute Gilles Rackozy. Des élus locaux, dont Michaël Delafosse, maire PS de Montpellier , s’agacent de voir des trains de fret circuler en nombre au cœur de leurs villes héraultaises et gardoises. La conception et réalisation du CNM ont mobilisé plus de 2 milliards d’euros d’investissements, pour un tracé de 80 kilomètres (dont 20 km de raccordements).

L’œil de l’expert. « Le CNM est représentatif des projets pharaoniques adurés, valorisés, portés au pinacle », analyse l’expert ferroviaire Éric Boisseau. Pourquoi le trafic de fret ferroviaire reste si faible alors que ce nouvel ouvrage a coûté plus de 2 milliards d’euros ? « Tant que l’axe ferroviaire péninsule ibérique – Europe du nord ne sera pas constitué d’un doublet de ligne ferroviaires, les chargeurs, non rassurés par le différentiel de performance entre la route et le rail, au désavantage de ce dernier, resteront malgré eux sur la route, seul mode, pour le moment, en capacité de s’insérer avec fiabilité dans les chaînes logistiques des chargeurs et distributeurs. »

Montpellier-Perpignan, vite. Conclusion : « Il est donc urgent de construire une seconde ligne ferroviaire entre Perpignan, Rivesaltes, Narbonne, Béziers et Saint-Jean-de-Védas », affirme Éric Boisseau. « Il fallait faire la partie Montpellier/Perpignan dans la continuité ! », enchaîne Bruno Marchwicki, conducteur de train à la retraite, sur LinkedIn, en réaction à l’article publié dans Les Échos sur le sujet. D’autres que lui atteindront à leur tour la retraite avant que le projet devienne réalité. Pour l’heure, en effet, seule la section Montpellier-Béziers est actée, avec une mise en service prévue en 2034. Alors que, côté espagnol, le boulot a été fait : la grande vitesse est arrivée, depuis Figueras, à Perpignan en… décembre 2010.

3 questions à

3 questions à

Christophe Douat, MedinCell

« Nous sommes une coopérative des temps modernes ! »

Selon la Dares, un peu plus d’un salarié du privé sur deux a accès en France à un dispositif de participation, d’intéressement ou d’épargne salariale (PEE ou Perco), ils ne sont que 20 % dans les entreprises de 10 à 49 salariés et 17 % dans celles de moins de 10 salariés.
Exemple avec la biotech cotée MedinCell (Jacou – 34), qui emploie 150 salariés. Trois questions à, la rubrique où le tutoiement est de rigueur.

Christophe, comment la richesse créée par MedinCell est-elle partagée ?
Depuis déjà treize ans, l’actionnariat salarié est utilisé comme un outil de motivation et de fidélisation. Aujourd’hui, 84 % des 150 salariés sont actionnaires. Tous les collaborateurs le deviennent au plus tard un an après leur arrivée, grâce à des attributions d’actions gratuites. Notre biotech, qui réalise 6 millions d’euros de chiffre d’affaires, mais avec de fortes promesses de croissance, est détenue à 48 % par ses employés, anciens employés et fondateurs. Nous sommes une coopérative des temps modernes !
Deux autres leviers de partage de la richesse sont actionnés : l’intéressement, dont le montant est calculé en fonction de l’avancée des programmes, et des primes liées à des performances en business développement, à la dépose de brevets, à des étapes de financement… Ces deux dispositifs peuvent représenter jusqu’à trois mois de salaires supplémentaires sur l’année. Ils sont partagés collectivement, au prorata des salaires.

Pourquoi mènes-tu cette politique RH ?
Quand un salarié devient actionnaire, il change de comportement et peut dire ce qu’il pense de la stratégie en assemblée générale. Et je veux que les salariés puissent par exemple acquérir un bien immobilier via leurs actions. Lors de l’introduction en Bourse de MedinCell, fin 2018, une vingtaine de salariés sont ainsi devenus demi-millionnaires.

Quels freins dois-tu lever pour convaincre ? La culture de l’actionnariat salarié se développe-t-elle en France ?
Un travail de pédagogie doit être mené. Il y a encore une faible culture de l’actionnariat salarié en France. Souvent, les salariés ne comprennent pas le potentiel de hausse des actions. Alors qu’aux États-Unis, l’intérêt des stock-options est perçu immédiatement.

La HV Touch

La HV Touch

Conseil RP

L’Association des Journalistes de Toulouse et de sa région (AJT) ouvre l’année avec deux soirées-débat :
–  Jeudi 12 janvier de 19h à 21h (Mutami à Toulouse), la soirée abordera le thème « Comment favoriser la diversité dans les médias ? », avec l’intervention de Marc Epstein, ancien grand reporter à L’Express et président-fondateur de ‘La Chance pour la diversité dans les médias’. Inscriptions par mail à ajt@ajt-mp.org

Lundi 16 janvier de 18h à 20h30 à la Manufacture des Tabacs, se tiendra la soirée-débat « La liberté de la presse est-elle en danger ? », organisée par Médiacités et soutenu par Sciences Po Toulouse, l’AJT et le Club de la presse Occitanie. Au programme : rencontre publique avec Jacques Trentesaux, co-fondateur de Médiacités, Vincent Fillola, avocat spécialisé en droit de la presse et vice-président d’Avocats sans frontière, Antoine Champagne, journaliste et cofondateur du site reflets.info, et Grégoire Souchay, journaliste indépendant. Inscription via ce lien.

La phrase

« Je propose de créer un Airbus ferroviaire au niveau européen, pour que l’on puisse être, l’Europe et donc la France, les leaders du train de demain. Cela serait une bonne chose pour la souveraineté industrielle, pour le climat et pour le pouvoir d’achat. Il faut un changement d’échelle sur l’investissement dans le secteur ferroviaire. »

*entretien à relire ici.

À (re)lire sur le sujet :

Carole Delga

présidente PS de la Région Occitanie et de Régions de France, le 4 janvier dans un entretien à l’Agence France-Presse*.

On s’en fout

Il n’y pas que les visioconférences dans la vie. J’ai le plaisir de participer, ce 27 janvier, à une réunion en présentiel des correspondants du quotidien Les Échos à Paris, en tant que correspondant en Occitanie Est (ex-Languedoc-Roussillon). Au programme : déjeuner collectif (il faut ce qu’il faut) mais aussi des rencontres avec la rédaction (notamment les chefs de service) et la direction (Nicolas Barré) : cap éditorial, chiffres-clés, stratégie digitale, nouveaux outils… Le réseau de correspondants des Échos comprend plus de 20 correspondants permanents dans les régions françaises.
Également sur l’agenda 2023 : intervention, en tant que journaliste, auprès des collégiens et lycéens de la cité Joffre et Clémence-Royer (Montpellier) lors du forum des métiers de la cité Joffre, le 19 mars (9h-12h30). L’événement est organisé par la FCPE 34. « Du fait de la réforme du lycée, les élèves se trouvent dans l’obligation de choisir très précocement les options liées à leur future voie professionnelle. Il nous semble crucial de proposer des temps pour penser ensemble le futur et pour que les enfants se projettent. Or, les connaissances du monde professionnel de nos enfants sont souvent limitées aux métiers de leurs parents et de leurs proches, ignorant des pans entiers du monde professionnel », explique l’équipe organisatrice.
Également sur les tablettes, la participation, le 19 octobre prochain à Paris, aux 20 ans du Chede (Cycle des hautes études pour le développement économique), dont je suis diplômé en 2020. En région, le réseau Chede Occitanie se retrouvera le 19 janvier à Malviès (Aude). Un fil d’ariane à toutes ces escapades : cela prend beaucoup de temps, mais c’est absolument vital pour rester à la page et penser en-dehors de son cadre habituel. Ou plutôt : Thinking outside the box, comme on dit en français.

ca pousse les indiscretions

Ça pousse

Ça pousse
9

Ils et Elles bâtissent nos villes

Produits locaux et pédagogie au cœur de la future cuisine centrale de Petite Camargue

 

cuisine centrale Vauvert Petite Camargue ©A+Architecture

La future cuisine centrale de Petite Camargue à Vauvert ©A+Architecture

 

Servir 2.700 repas par jour à l’horizon 2030 dans les écoles du territoire, contre 1.500 aujourd’hui. C’est l’objectif que s’est fixée la communauté de communes de Petite Camargue, présidée par Alain Brundu, à travers son projet de cuisine centrale dans le pôle d’activités des Costières à Vauvert, dans le Gard. Le permis de construire a été signé par le maire de Vauvert, Jean Denat en septembre. Les travaux devraient être lancés au cours du premier semestre, pour une livraison prévisionnelle en 2024. Le cabinet d’architecte est A + Architecture, situé à Montpellier.
« Nous disposons actuellement de deux cuisines sur le territoire, à Aimargues et à Vauvert. L’idée est de les regrouper sur un seul site », explique aux Echos l’élu PS. Le projet, estimé à 7 millions d’euros, est financé par la communauté de communes de Petite Camargue, le département du Gard et l’Etat. Une participation de la Région Occitanie et de l’Europe reste à confirmer.
« Nous prêtons attention au bien-manger. 40 % des produits servis dans les cantines scolaires sont bio et 30 % sont issus du circuit de proximité », indique l’élu. Afin de répondre à la demande de la population en termes de produits locaux, la cuisine sera équipée « d’ateliers de transformation afin d’accroître notre capacité à travailler des produits issus directement du producteur », précise sur son site web l’intercommunalité.
La cuisine centrale déploiera « des ateliers de découpe, de fabrication maison, des ateliers de cuisson, des ateliers de pâtisserie, une légumerie afin de nettoyer les légumes bruts – la salade du champ arrivera entière et non plus en sachets », précise Christiane Espuche, vice-présidente de l’intercommunalité, aux côtés de Sébastien Imbert, directeur de la restauration, dans Vauvert Plus. « Les volailles seront prises entières. Aujourd’hui, quand on met du poulet au menu, on calibre et on sert 1.500 cuisses de poulet. Demain, on aura un poulet pour 6 ou 8, en fonction de la taille du poulet. Un enfant aura l’aile, un autre aura le blanc… Ce moment de partage doit devenir aussi pédagogique », insiste-t-elle.
Plus à lire dans Les Échos, ici, 4 janvier.

_______________________

 

Clermont-l’Hérault : avec la Zac La Cavalerie, le cœur d’Hérault veut attirer une clientèle aisée

 

Signature traite de concession GGL Amenagement Hectare ZAC La Cavalerie Decembre 2022

Signature du traité de la concession de la Zac La Cavalerie ©GGL Aménagement

 

620 logements (220 logements individuels et 400 logements collectifs), dont 20 % de logement sociaux et 15 % de logements abordables, sur 16,7 ha : voici les chiffres-clés de la nouvelle Zac La Cavalerie à Clermont-l’Hérault, dans le cœur d’Hérault. Ce 23 décembre, le traité de concession a été signé par Gérard Bessière, maire de Clermont-l’Hérault, Jacques Guipponi (GGL Aménagement, filiale du Groupe GGL) et Guilhem Portalès, PDG de Hectare, en présence d’Éric Suzanne, sous-préfet de Lodève. Le projet d’aménagement sous-tend une ambition politique : attirer des ménages aisés, pour une montée en gamme du cœur d’Hérault. « Ce qui manque le plus sur notre territoire, c’est du logement cher de grande qualité pour des gens qui ont les moyens », relève Eric Suzanne dans Midi Libre. L’idée est de faire un terrain d’atterrissage. »
Il fait référence à des professionnels de la santé, des professions libérales, des salariés… « Il y a un désir pour ce territoire. Si j’ai accompagné le maire, c’est qu’il fait partie des gens comme moi qui ont le courage de dire qu’il faudra faire des tours (note : monter en hauteur, plutôt que des tours). Pas des 20 étages, mais du collectif de qualité. »
Le secteur La Cavalerie se structurera sur le modèle d’un écoquartier, avec un espace paysager central, le « Parc habité ». L’investissement s’élève à 35 M€ (hors immobilier), avec une participation de 7,28 M€ au titre des équipements publics. Le dossier de création sera constitué fin 2023, pour un démarrage des premiers travaux mi 2025, et un accueil des premiers habitants prévu en 2027.
Document de concertation de la Zac consultable en cliquant ici.

_______________________

Gard : Kalithys va livrer 44 logements à Rodilhan d’ici 2025

 

Kalithys

 

À Rodilhan (Gard), le macro-lot A de la Zac Rodilanum est attribué à la société Kalithys, filiale du groupe M&A Promotion (président : Laurent Romanelli), apprend-on dans un communiqué de la SPL Agate, gestionnaire de la zone d’activités, le 22 décembre. « Le projet compte 44 logements locatifs sociaux dont une maison en partage et un pôle enfance comprenant une crèche de 35 berceaux et un accueil de loisirs », détaille la SPL Agate. Architecte : NAS Architecture (Toulouse). Livraison prévue pour l’été 2025.
« Gard : trois promoteurs retenus pour une opération mixte de 107 logements à Rodilhan », à (re)lire dans Les Échos.

Des potins immo ? Une nomination ? Des initiatives et projets ?

Agencehv protège ses sources d’information. En lui communiquant une information, vous avez la garantie d’un traitement fiable, rigoureux et objectif.

Au marché

Au marché
9

Les marchés publics essentiels en Occitanie de la semaine passée. Parce qu’il faut bien vivre.

BTP 👷‍♀
Déchets 🗑️

Occitanie Ouest 

La communauté d’agglomération Tarbes Lourdes Pyrénées lance un avis pour le transport et traitement de déblais pollués en installation de stockage de déchets non dangereux. 

Énergies ⚡

ATTRIBUTIONS DE MARCHÉ

Le Département des Hautes-Pyrénées attribue le marché de fourniture et transport de bitume pur à Asphaltex. Valeur totale du marché : 2 250 000 euros. 

La mairie de Toulouse attribue le concours de maitrise d’œuvre pour la construction d’un gymnase à Sarl Hbm Architectes. Valeur totale du marché 530 950 euros. 

Hérault Méditerranée attribue le marché accord cadre multi-attributaire missions d’AMO et de MOE hydraulique et pour la réalisation et Réhabilitation des réseaux eau potable assainissement à Entech Ingenieurs Conseils, Cabinet D’Etudes Rene Gaxieu et Cabinet D’Etudes Marc Merlin. Valeur totale du marché : 300 000 euros. 

La Région attribue le marché de prestations de numérisation de documents à Gestform. Valeur totale du marché : 4 000 000 euros. 

La Ville de Tarbes attribue le marché de travaux de grosses réparations et divers aménagements dans les bâtiments à Efficass, Efficass Metal, Sarl Finibat. Les autres titulaires sont à retrouver ici. Valeur totale du marché : 18 824 000 euros. 

Le Rectorat de Montpellier attribue le marché de travaux de réhabilitation du bâtiment H du pôle universitaire Hoche à Nîmes à Sogea Sud Batiment, Bourdarios, SELE. Les autres titulaires sont à consulter ici. Valeur totale du marché : 11 452 336,49 euros. 

Toulouse Métropole attribue le marché de travaux de regroupement des ateliers du théâtre du Capitole à jacky Massoutier Et Fils Sas. Valeur totale du marché : 804 536,62 euros. 

Hérault Méditerranée Agglomération attribue le marché d’AMO pour l’exploitation du réseau optique et des infrastructures à Sudalys. Valeur totale du marché : 300 000 euros. 

Le centre hospitalier intercommunal de la Vallée de l’Ariège attribue le marché de prestations de collecte, de transport et d’enlèvement des déchets hospitaliers pour le Ght des Pyrénées Ariégeoises à Veolia, Saica Natur Sud, Paprec France et Proserve Dasri. Valeur totale du marché : 990 600 euros. 

Plus de marchés ici

Toulouse Métropole attribue le marché de maîtrise d’œuvre pour l’aménagement de la route métropolitaine 2 depuis le périphérique jusqu’au lycée St Orens intégrant des facilitations bus à Egis Villes Et Transports. Valeur totale du marché : 816 450 euros. 

La commune d’Aucamville attribue le marché de construction d’un nouveau groupe scolaire à SAS ENTREPRISE PYRENEENNE DE CONSTRUCTIONS, SARL LES BRIQUETEURS REUNIS, COUCOUREUX BATIMENTS. Les autres titulaires sont à retrouver ici. Valeur totale du marché : 8 287 344 euros. 

La Ville de Bagnols-sur-Cèze attribue le marché de mission architecturale d’infrastructure et d’aménagement pour un ouvrage type passerelle à XD ARCHITECTURE, BET SIAM INGENIERIE et BET SEDOA. Valeur totale du marché : 314 181 euros. 

Agenda des voeux Les Indiscretions 2022 - Janvier

L'agenda des vœux 2023

Trois ans déjà… Les cérémonies de vœux, haut lieu de réseautage, reviennent. Parce que vous le valez bien, Les Indiscrétions vous ont concocté un agenda des cérémonies en Occitanie.

9 janvier
– Ville de Palavas-les-Flots, 18h, Salle Bleue.
– Toulouse – centre-ville, 18h30, couvent des Jacobins.

10 janvier
Medef Montpellier Hérault, 18h30, Palais des Congrès de La Grande-Motte.

11 janvier  
– Montpellier Métropole et Ville de Montpellier , 18h30, Corum.
– FRTP Occitanie Méditerranée, 10h, Novotel Atria Nîmes Centre.
– Toulouse – Ouest, 18h30, salle des fêtes de Lafourguette.

12 janvier
– Établissement Port de Sète – Sud de France, 18h, gare du Maroc, quai d’Alger, Sète.
– Département de la Lozère, 17h, Salle du Quartz, pôle culturel, Saint-Chély-d’Apcher.
 Ville de Montauban, 19 h, Eurythmie.
– Ville de La Grande-Motte, 18h, Pasino.

13 janvier 
– Ville de Pérols, 18h30, salle Yves Abric - Place  Fonfonne-Guillerme, Pérols.
– Ville de Marvejols, 20h, salle polyvalente de Marvejols.
– Communauté de Communes du Grand Pic Saint-Loup, 18h30, au Gymnase Gérard Saumade, Les Matelles.

16 janvier  
– FRTP Occitanie Méditerranée, 8h30, Villa Duflot, Perpignan.
– Ville de Gaillac, 18h30, salle de spectacles de Gaillac.
– Toulouse – Sud-Est, 18h30, Muséum d’Histoire naturelle.

17 janvier  
– Université de Montpellier, à partir de 11h30, au Palais universitaire des sports, 700 avenue du Pic Saint Loup (Montpellier).
– CPME 34 – Antenne de Béziers, 18h30, restaurant L’Ecluse (Villeneuve-lès-Béziers).

18 janvier  
– FRTP Occitanie Méditerranée, 12h, Brasserie Le Provençal, Mende.
– Alès Agglomération; 18h30, Parc des expositions d’Alès Agglomération, Méjannes-lès-Alès .
– Université Paul-Valéry Montpellier 3, 11h, théâtre  la Vignette (campus route de Mende), Montpellier.

19 janvier
– Ville de Castelnau-le-Lez, 18h30, Kiasma.
– Communauté de communes de la Vallée de l’Hérault, 18h30, domaine de Granoupiac à Saint-André-de-Sangonis.
– Conseil départemental de la Haute-Garonne, 19h, Pavillon République de l’Hôtel du Département, 1 bd de la Marquette, Toulouse. 
– FFB 31 et Medef 31, 19h, Hôtel Palladia.

20 janvier  
– Communauté d’agglomération Hérault Méditerranée, 18h, Palais des Congrès du Cap-d’Agde.
– Communauté de communes Lodévois et Larzac, 18h, Salle Ramadier.
– Département de la Haute-Garonne, 19h, place Pégot, Saint-Gaudens.
– FRTP Occitanie Méditerranée, 8h30, Domaine du Grand Puy, Montpellier.
– Département des Pyrénées-Orientales, 18h30, Palais des Rois de Majorque, Perpignan.
– Toulouse – Est, 18h30, Cité de l’Espace.

> Cet agenda n’est pas exhaustif, mais le format digital permet de l’enrichir en temps réel.
Pour figurer sur cet agenda, n’hésitez pas à nous parvenir les informations utiles à votre cérémonie de vœux : date, lieu précis, heure de la cérémonie.
Contacts : sarah@agencehv.com et hvialatte@gmail.com

Plus de vœux ici

21 janvier  
Ville de Lunel, 11h, arènes de Lunel.

23 janvier  
– FRTP Occitanie Méditerranée, 8h30, Hôtel Le Donjon, Carcassonne.
– Toulouse – Ouest, 18h30, centre de loisirs le Petit Capitole.
– Chambre d’agriculture de l’Hérault, 18, %as de Saporta, Lattes.

24 janvier
FFB 66, 19h, Palais des Congrès de Perpignan.
CMA 34, 18h30, 154 rue Bernard Giraudeau (Montpellier).
CPME 34, 18h45, théâtre de l’Odéon, Zone du Fenouillet, Pérols.

25 janvier 
– FFB Gard, 18h, siège de la FFB Gard, 121 allée Graham Bell, parc George Besse, Nîmes.
– Habitat Social Occitanie, 16h30, Envol des Pionniers, 6 rue Jacqueline Auriol, Toulouse (sur invitation).
– Toulouse – Nord, 18h30, Métronum.

26 janvier 
– Communauté d’agglomération du Pays de l’Or, 18h30, discothèque La Dune (La Grande-Motte).
– Ville de Lavelanet et Communauté de Communes du Pays d’Olme, 18h, Marché couvert, Lavelenet.

27 janvier  
– FRTP Occitanie Méditerranée, 11h30, Domaine de Bayssan à Béziers.
– Ville de Vauvert, 18h30, salle Bizet, Vauvert.

30 janvier
– CCI Hérault, 18h30, Corum de Montpellier
– Office de tourisme du Grand Montauban, 17h30, Festival des Lanternes (av. du 10e Régiment des Dragons).
– UPE 30, 19h45, AntéPrima, 1 avenue de la Méditerranée à Nîmes.
– Toulouse – Rive Gauche, 18h30, Chapelle Saint-Joseph de la Grave.

31 janvier  
– CCI Hérault à Béziers, 18h30, Parc des Expositions.
– Florian Mantione Institut RH, 19h, salle Dieze (188 avenue du marché Gare), Montpellier.
– French Tech Méditerranée, 18h-19h, à la Cité de l’Économie et des Métiers de demain, Montpellier. Inscriptions ici.

L'agenda des événements ici

Jeudi 12 janvier :

Réunion pour débattre de l’actualité agricole, organisée par la Chambre d’agriculture du Gard à Beaucaire (Mas des Tourelles). Plus d’infos ici.

RDV des Jeudis à la Pépinière sur le thème « Optimiser votre visibilité en ligne et votre réputation locale avec la fiche d’établissement Google », organisé par la CCI de l’Aude dans ses locaux. Plus d’infos et inscription ici.

Les rencontres du Montpellier Méditerranée Business Club (MMBC) organisées au Domaine de Verchant, avec Pierre Durand, cavalier 5 fois médaillé d’or et champion olympique avec son cheval « Jappeloup » qui a inspiré le film. Info et inscription ici.

Mardi 17 janvier :

Les rencontres du Béziers Narbonne Business Club (BNBC) à Béziers, avec Jean-Claude Camus, producteur de spectacles. Info et inscription ici.

Jeudi 19 janvier :

Réunion pour débattre de l’actualité agricole, organisée par la Chambre d’agriculture du Gard à Avèze (au Pré de Fabrège chez A. et F. Gros). Plus d’infos ici.

Vendredi 20 janvier :

Atelier d’information sur le thème « Accompagner les entreprises à faire face à la hausse des prix de l’énergie », organisé par Axylis et la CCI Hérault au Parc des expositions de Béziers (34). Plus d’infos ici.

23 et 24 janvier : 

Salon Millésime Bio, organisé en version digitale par Sudvinbio, Plus d’infos ici.

Jeudi 26 janvier :

RDV Eco de Nîmes Métropole sur le thème « Sobriété et transition énergétique… Entreprises, relevez le défi ! », organisé par Nîmes Métropole à l’Hémicycle de l’Hôtel communautaire. Le programme ici. Inscription .

Événement Club Pro pour découvrir l’entreprise BIO-UV, organisé par le Pays de Lunel au 850 avenue Louis Médard à Lunel (34). Inscription obligatoire ici.

Du 30 janvier au 1er février :

30ème édition du Salon Millésime Bio, organisé par Sudvinbio au Parc des Expositions de Montpellier. Plus d’infos ici.

FÉVRIER

Jeudi 9 février :

19ème forum de l’OTIE « Immobilier d’entreprise : au cœur des enjeux environnementaux et climatiques », organisé au NH Hôtel Toulouse Airport (31). Inscription obligatoire ici.

MARS

Jeudi 2 mars : 

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Alès (30). Plus d’infos ici.

Mercredi 8 mars : 

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Albi (81). Plus d’infos ici.

Jeudi 9 mars : 

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Cahors (46). Plus d’infos ici.

Forum Avenirs Métiers Passions organisé au Parc des expositions de Montpellier. Présentation de l’offre de formation en apprentissage et en formation continue.

Du 10 au 12 mars :

Salon de l’Immobilier Toulouse-Occitanie, co-organisé par Toulouse Événements, la Fédération de la Promotion Immobilière Occitanie Toulouse Métropole et l’Agence Bienvenue à Bord, au MEETT de Toulouse. Plus d’infos et billeterie ici.

Mercredi 15 mars :

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Mende (48). Plus d’infos ici.

Mercredi 15 et jeudi 16 mars : 

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Montpellier (34). Plus d’infos ici.

Jeudi 16 mars :

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Perpignan (66). Plus d’infos ici.

Mardi 21 mars :

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Nîmes (30). Plus d’infos ici.

Jeudi 23 mars :

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Rodez St Gaudens (12). Plus d’infos ici.

Mercredi 23 et jeudi 30 mars : 

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Toulouse (31). Plus d’infos ici.

Jeudi 30 mars :

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Montauban (82). Plus d’infos ici.

AVRIL

Mercredi 5 avril :

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Tarbes (65). Plus d’infos ici.

Jeudi 6 avril : 

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Carcassonne (11). Plus d’infos ici.

Mercredi 12 avril :

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Auch (32). Plus d’infos ici.

« La Nuit des Entrepreneurs », organisée par le Medef Montpellier au Pasino de La Grande-Motte (34).

Jeudi 13 avril : 

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Figeac (46). Plus d’infos ici.

Jeudi 20 avril :

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Saverdun (09). Plus d’infos ici.

Jeudi 27 avril :

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Béziers (34). Plus d’infos ici.

MAI

Mardi 30 et mercredi 31 mai :

M2S « Mobility Solutions Show », rendez-vous B2B des solutions de mobilité urbaine et périurbaine, organisé au Parc des Expositions de Toulouse (31). Plus d’infos ici.

JUIN

Mercredi 7 juin : 

Salon Intersud à Béziers, avec la présence de Purple Campus pour présenter les formations de la filière Industrie à la rentrée.

i

Newsroom

Newsroom

L’agence travaille en ce moment sur plein de choses passionnantes :

Journalisme

Pour Les Échos :
– Enquête nationale sur le développement des halles gourmandes : quel modèle économique ? Quels opérateurs privés se placent ? Comment ?
– Aude : Narbonne Accessoires, spécialiste des véhicules de loisirs et des accessoires caravaning, étend sa base logistique de Lézignan-Corbières de 12.000 m2 supplémentaires, face à une forte croissance de l’activité.
– Lozère / filière bois : Neofor va construire à Mende une usine de production de panneaux de bois massif, destinés à l’aménagement intérieur. L’investissement s’élève à 20 millions d’euros. Il est soutenu par l’État et la Région. 80 emplois créés à l’horizon 2024.
– L’entreprise lozérienne Magne Distribution reprise.

Pour BoisMAG :
– Enquête nationale sur le marché des bardages bois

Pour l’Hérault Juridique et Economique :
– Interview de Salvador Nunez, directeur d’opérations de Vinci Autoroutes, à propos du contournement ouest de Montpellier.

Pour ToulÉco, contribution à un dossier régional :
– Guide du jeune entrepreneur d’Occitanie (parution en décembre). Quatre portraits de jeunes entrepreneurs en Occitanie Est.

Pour Midi Libre :
– Contribution au nouveau magazine L’immobilier by Midi Libre (l’Agence) de janvier : double-page d’infos pratiques sur les travaux de rénovation énergétique, et édito.

Formation

Interventions sur les techniques d’écriture efficace, la culture média et les relations presse : 56h auprès des Masters de Sup de Com Montpellier, entre septembre 2022 et mai 2023. Plus d’infos ici.

Rédaction de contenus

​Contribution à la rédaction du magazine des 40 ans du MHB (handball, Montpellier), pour Le Mas Média (Pierre Bruynooghe) / L’Agence (Midi Libre). Parution en mars 2023.

Animations

3 février : Convention de Kaliop, avec une table ronde portant sur le désenchantement face au numérique.

15 février : animation du Lab Immo Midi Libre sur la crise du crédit, au Mo.Co (Montpellier). 

7 septembre : REF Montpellier (Medef).

 

Voilà, c’est tout pour cette semaine. Courage et chocolat !

Les Indiscrétions sont une newsletter gratuite. Vos données ne seront pas communiquées à des tiers. Vous pouvez vous désinscrire en un clic.

Les dernières Indiscrétions

Ça fait très provincial

Neofor envoie du bois en Lozère (et pas à Paris, rubrique « Décodage »), la rumeur Pablo Bofill (en « à l’affiche »), Kaliop questionne l’avenir du numérique (« Zoom »), 500 chevaux à Montpellier, le plan de Mécanic Vallée ( « Trois questions à »), la ligne C avance à Toulouse (« ça pousse »), et plein d’autres palabres urbaines.
Courage et chocolat !

lire plus

Du sifflet au micro

La feuille de route 2023 de Delga depuis Béziers, Bulane a toujours la flamme et le numérique désenchanté en débat à Montpellier (en « À l’affiche »), un crédit solaire et solidaire de 40 M€, les bons chiffres de l’immobilier d’entreprise, et Saipol qui envoie du lourd sur le port de Sète (en « Décodage »), comment Toujust compte mettre le bazar dans la distribution (en « Trois questions à… »), un « On s’en fout » très géographique (votre « HV Touch »), et plein d’autres palabres urbaines.
Courage et chocolat !

lire plus

Même pas peur

L’IUT de Béziers crée une licence Robotique et IA (décidément), un nouveau président à IRDI, Ben Sormonte triomphe à New York avec son concept ‘Maman’ (‘À l’affiche’), blocage sur le poste de DG à la CCI Gard, pourquoi nous avons adoré tester Millésime Bio et affronter la tempête de neige dans l’Aude (‘Décodage’), des vœux pas pieux (‘Zoom’), Idec Grand Sud dévoile son projet à Saint-Roch (‘ça pousse’), et plein d’autres palabres urbaines. Les Indiscrétions du 23 janvier sont en ligne.
Courage et chocolat !

lire plus

Il ne lâche rien

Hubert, Montpelliérain depuis 40 ans (avec quelques infidélités londoniennes et parisiennes), est diplômé du Centre de Formation des Journalistes Paris (2001). 

Lire plus
Signes distinctifs sur sa carte de presse 95598, la quête de clarification et de saine problématisation, dans un monde souvent entravé par les acronymes abscons, la langue de bois, les approximations et les infox. Hubert a été auditeur de la session 2019-2020 du Chede (cycle de hautes études pour le développement économique). Un réseau national constitué de chefs d’entreprise, élus, préfets, hauts fonctionnaires, cadres de collectivités…, précieux. Avant de jouer sa partition, il a fait ses gammes pendant 18 ans (2001-2019) à La Lettre M, média économique régional de référence. Il y a commencé stagiaire, avant d’évoluer au fil des ans jusqu’au poste de rédacteur en chef, contribuant activement au développement du titre à Toulouse entre 2015 et 2018.

Heureusement qu’elle est là

Francilienne, résidant à Montpellier depuis 2018 et diplômée de Sup de Com’ Montpellier (2020), Sarah a rejoint Agencehv en CDI début octobre 2020.

Lire plus
Ses missions : rédaction d’articles sous l’autorité de Hubert Vialatte, veille média, structuration de la stratégie et de l’organisation, création graphique, mise en page, social media management, mise en ligne et promotion des Indiscrétions. Sarah porte un intérêt au métier de journaliste. Son mémoire de fin d’étude porte ainsi sur le thème « L’impact de l’Intelligence Artificielle sur la presse en ligne et le journalisme ».

Amélie dite « de Cazilhac »

En stage, de mars à septembre 2021, chez Agencehv, Amélie Cazalet poursuit son chemin en alternance en marketing et communication, toujours au sein de l’agence.

Lire plus
Originaire des Cévennes, plus précisément de Cazilhac (d’où « Amélie de Cazilhac », on trouve que ça sonne bien), elle est actuellement en Master 2 Marketing, Médias et Communication à Montpellier Management (Université de Montpellier).

L’experte, de Paris à Palavas

Diplômée de l’université de Montpellier en science politique, et forte d’une expérience de 10 ans dans le secteur de la communication et de l’événementiel, Fanny Bessière est cheffe de projet au sein d’Agencehv.

Lire plus
Rédaction, communication, préparation d’évènements, partenariats… Elle accompagne l’agence dans ses nombreux développements. D’origine francilienne, elle est tombée sous le charme de la douceur de vivre à Palavas-les-Flots il y a plus de 13 ans. Pour ne plus repartir.
Share This