bandeau NG promotion - Indiscretions - 23 mai

Vous avez raté des trucs Semaine du 22 août 2022

LES INDISCRÉTIONS

Vos 5 minutes business en Occitanie

Suivez Les Indiscrétions sur les réseaux sociaux :

À l'affiche

À l’affiche
9

Parce qu’elles et ils le valent bien

Lisa Oultaf Les Indiscrétions

Lisa Oultaf, Sète Agglopôle Méditerranée

Elle est nommée cheffe de projet commerce de proximité et économie positive de Sète Agglopôle Méditerranée. Elle était auparavant chargée de projets stratégiques transversaux du service appui et pilotage stratégique de Montpellier Méditerranée Métropole, poste qu’elle occupait depuis janvier 2021. Diplômée d’une licence d’Histoire et d’un Master en psychanalyse et psychothérapie de l’Université de Montpellier, Lisa Oultaf travaillait pour la Métropole de Montpellier depuis 2018, en tant que chargée de développement de la Charte entreprise des quartiers d’abord, puis chargée de communication et chef de projet marketing ensuite.
C’est pour nous l’occasion de vous inviter à consulter notre nouvelle page « HV Event », où vous pourrez revivre la soirée réseaux organisée le 23 juin à Marseillan, au bord de l’étang de Thau. Connectez-vous ici.

Jean Louis Puech Les Indiscretions

Jean-Louis Pech, Actia Group

Le 1er août, l’accord de cession de la Division Power d’Actia Group à Plastic Omnium s’est finalisé, pour un montant de 52,5 M€, indique l’ETI toulousaine. « D’une part, nous devons préparer la croissance d’Actia dans différents secteurs et, d’autre part, nous devons maintenir notre avancée et notre empreinte, tant technologique qu’industrielle, en poursuivant certains investissements, en particulier en R&D. Nos ancrages dans le domaine de l’électronique embarquée sont solides et c’est sur ce cœur de métier que nous faisons le choix de conforter nos positions » commente Jean-Louis Pech, PDG d’Actia Group. Cette opération, ainsi que la cession opérée dans le domaine du Contrôle Technique en avril, renforcent la structure financière d’Actia en contribuant à son désendettement à hauteur d’environ 60 M€.
Créée en 1986, Actia Group est une ETI familiale et internationale qui conçoit et fabrique une électronique au service de la gestion des systèmes dans les domaines de l’automotive, du ferroviaire, de l’aéronautique, du spatial, de la défense, de l’énergie et des télécommunications. Cotée en Bourse (Euronext C), Actia emploie 3.500 salariés, dont plus de 1.000 ingénieurs et techniciens, dans 16 pays. CA 2021 : 462,9 M€. Le CA du 2e trimestre sera communiqué ce 25 août. Entre 14 % et 18 % du CA est chaque année investi dans la R&D. Actia vise 800 M€ de chiffre d’affaires à une échéance de 4 ans.

Muriel Prunier Nicolas Avril Les Indiscretions

Muriel Prunier et Nicolas Avril, Caisse d’Épargne Languedoc-Roussillon

Muriel Prunier est nommée responsable Middle Office Flux Pro et BDR (Banque du Développement régional) à la Caisse d’Épargne Languedoc-Roussillon. Elle était auparavant chargée d’affaires entreprises dans le Gard, pour la même banque. Autre nomination : Nicolas Avril est nommé chargé d’affaires entreprises à la Caisse d’Épargne Languedoc-Roussillon, basé à Montpellier. Il occupait auparavant le même poste à BNP Paribas, à Bourges.

Stéphane Cransac, Transports Cransac

Âgé de 58 ans, Stéphane Cransac, patron des Transports Cransac (solutions de transport & logistique) à Olemps (Aveyron), a été victime d’une chute mortelle, lundi 15 août, alors qu’il randonnait sur le glacier des Pélerins, dans le massif du Mont-Blanc. Stéphane Cransac était à la tête de son entreprise depuis près de 40 ans. « Troisième génération à la tête d’une entreprise familiale désormais centenaire, il a pris les commandes alors que l’activité se limitait à Rodez et à deux tournées aveyronnaises, avec un effectif de huit salariés et un seul client, la Sernam, le service de messageries de la SNCF », peut-on lire dans Centre Presse (16 août)Aujourd’hui, les transports Cransac rayonnent dans toute l’Occitanie avec des sites d’implantation à Rodez (Olemps), Narbonne et Toulouse, et comptent un peu moins de 100 salariés.  
Contactée par la rédaction, l’entreprise n’a pas souhaité communiquer sur la future gouvernance de l’entreprise. Théo Cransac, le fils de Stéphane Cransac, occupe depuis mars 2018 un poste à responsabilité dans l’entreprise et pourrait être pressenti pour prendre la suite de son père à la tête de l’entreprise familiale.

rottner et vergriete les indiscretions

Jean Rottner et Patrice Vergriete, Fédération nationale des agences d’urbanisme

Comment les agences d’urbanisme peuvent-elles s’emparer des changements (climatiques, écologiques, économiques, sociaux…) ? C’est la question mise à l’honneur à l’occasion de la 43ème rencontre nationale des agences d’urbanisme, organisée par la Fédération nationale des agences d’urbanisme (Fnau) du 12 au 14 octobre à Toulouse (31), autour du thème « Embarquement immédiat pour le changement ! ». Public ciblé : collectivités territoriales, acteurs de l’aménagement, enseignants chercheurs et agences d’urbanisme. L’édition de 2021, qui s’est tenue à Dunkerque, a rassemblé 250 participants sur place et 700 en distanciel, détaille l’instance dans son rapport d’activité. La Fnau est présidée par Jean Rottner (à gauche sur la photo), président de la Région Grand Est, et Patrice Vergriete (à droite sur la photo), président de la communauté urbaine et maire de Dunkerque.
> En savoir plus sur l’évènement ici.

Sophie Nayrolles Les Indiscretions

Sophie Nayrolles, Ordre des Avocats du barreau de Montpellier

La rentrée économique du barreau de Montpellier de l’Ordre des Avocats se tiendra le 22 septembre à 17h, sur le thème « L’entreprise change. À quoi ça sert de travailler ? Quels sont les défis à relever ? ». Virginie Moreau, rédactrice en chef de l’Hérault Juridique et Économique, a interviewé Me Sophie Nayrolles, présidente de la commission économique de l’Ordre des avocats du barreau de Montpellier, à lire ici.

Roland Sabatier Les Indiscretions

Roland Sabatier, Eduservices

Il rejoint le groupe Eduservices, leader français de l’éducation supérieure privée (président : Philippe Grassaud), en tant que directeur adjoint pour la région Occitanie composé de 5 campus à Toulouse et Montpellier, 7 marques (Iscom, MBWay, WIN Sport School, Pigier, IPAC Bachelor Factory, Esicad, My Digital School) et près de 4.000 étudiants. 
Diplômé d’un master en marketing de l’Essec Business School, Roland Sabatier a fondé en 2020 Next Step Education, startup où il œuvre en tant que consultant expert dans le secteur de l’éducation pour les fonds d’investissements, les banques d’affaires et les dirigeants d’écoles. Il est également membre du comité stratégique de Smartch (Paris), startup de services et conseil en informatique, et d’On train (Paris), plateforme de formation professionnelle et de coaching.
Eduservices regroupe plusieurs écoles proposant des cursus post-bac de 2 à 5 ans formant aux métiers du management, du commerce, du digital, de l’hospitalité (tourisme, hôtellerie, loisirs), de la beauté, du bien-être et du sport.

Pierre Damien Rochette Les Indiscretions

Pierre-Damien Rochette, UIMM Méditerranée Ouest

Président de l’Union des industries et métiers de la métallurgie (UIMM) Méditerranée Ouest, il organise une table ronde à l’occasion de l’assemblée générale de l’instance, le 20 septembre à Baillargues (34), indique le groupe le 25 juillet. Thème : « L’entreprise libérée : quand l’innovation managériale rencontre la performance industrielle ». Pierre-Damien Rochette est également directeur général du groupe biterrois Rochette Industrie (groupe : Mecanic Sud Industrie).

Guillaume de bruc

Guillaume de Bruc, Septeo Notaires

Le DG de Septeo Notaires, branche de la legal tech Septeo (Lattes, 34), annoncera en septembre le lancement de son activité Metaverse 3.0, apprend-on de source proche. Une première démonstration de cette innovation sera réalisée lors du prochain Congrès des notaires, à Marseille en octobre. Le groupe de solutions logicielles pour les professions réglementées multiplie les acquisitions : 7 en 2021, et 3 coup sur coup en ce début d’année. Investissant plusieurs dizaines de millions d’euros dans la R & D, Septeo projette 500 recrutements en 2022, dans un secteur du logiciel en pleine concentration. Le portrait de Hugues Galambrun, son président, dans Les Échos, à relire ici.

julia de funes les indiscretions

Julia de Funès, REF Montpellier

La philosophe, autrice de ‘Développement (im)personnel – Le succès d’une imposture’, critique, avec sa coutumière pertinence, le « bonheurisme ». « Les ouvrages de développement personnel orientent, sinon dictent, la manière de se comporter et de communiquer. En résultent des individus engourdis par les recettes comportementales proposées. De plus, ces livres qui prétendent s’adresser au “moi” le plus intime de chacun sont naturellement destinés à des millions de personnes. Rien de plus impersonnel que le développement personnel », tacle-t-elle sur Arte Magazine.
Que raconte, d’après elle, cet attrait qu’éprouvent nos sociétés occidentales pour ces nouvelles croyances ? « La preuve d’une individuation systémique, répond-elle. Seul l’individu compte, raison pour laquelle la question de son bien-être et de sa santé devient la plus essentielle. C’est aussi la preuve d’un positivisme forcené. Il faut noyer le poisson de la négativité, à l’aide de ce que j’appelle de la “Soupline langagière”, on édulcore le réel à l’aide de mots doux. Notre préférence pour des illusions réconfortantes plutôt que d’âpres vérités illustre notre manière craintive de nous rapporter au monde. » Plus à lire ici.
Julia de Funès intervient lors de la REF Montpellier (progamme ici), organisée par le Medef Montpellier (pdt : Jean-Marc Oluski), sur la table ronde « Bonheur au travail, la grande illusion ? »
Rien à voir mais quand même : cet été, on a pu revoir certains films cultes de son comédien de grand-père, Louis de Funès. En constatant, non sans nostalgie, que nos enfants l’adorent et en redemandent. Indémodable.

christophe chalvidal les indiscretions

Christophe Chalvidal, Pré Galoffre, Regalido

Après 12 ans à la direction de l’hôtel Imperator Maison Albar à Nîmes, Christophe Chalvidal s’associe à Denis Allegrini (holding Allegrini social club) pour créer un groupe d’hôtellerie de luxe et de restauration qui verra le jour le 1er octobre, apprend-on dans Midi Libre le 20 juillet. Christophe Chalvidal détient l’hôtel nîmois du Pré Galoffre depuis 2014, et a acquis l’année suivante le Regalido, hôtel quatre étoiles situé à Fontvielle (13).

David Taupiac Les Indiscretions

David Taupiac, Gers Développement

Gers Développement, agence de développement économique du Gers, présidée par David Taupiac, organise les Rencontres Européennes de la Transition Alimentaire, le 13 octobre au Ciné 32 à Auch. « Quel modèle d’agriculture et d’alimentation pour demain ? » est le thème qui sera abordé. 

Frederic Roig Les indiscretions

Frédéric Roig, Association des Maires de l’Hérault

Le président de l’AMF 34 organise la 4e édition du Salon des Communes et des Intercommunalités de l’Hérault, le 30 septembre au Parc des Expositions de Béziers (34). Cette édition se présentera comme « un lieu d’échanges, de rencontres et de réflexion entre les élus, les techniciens et les professionnels du secteur », explique l’élu. Plus d’infos ici.

Philippe Dessertine Les Indiscretions

Philippe Dessertine, FRTP Occitanie Méditerranée

L’économiste et universitaire Philippe Dessertine interviendra le mardi 11 octobre, au Palais des Congrès de La Grande-Motte (34), lors des Assises des Travaux Publics 2022 (président de la FRTP Occitanie : Olivier Giorgiucci). Thème : « Face aux défis géopolitiques, climatiques et énergétiques, la résilience des territoires et des infrastructures – Focus sur les projets phares de notre territoire. »

Guillaume Leonardon Les Indiscretions

Guillaume Leonardon, Hexis

« Doit-on parler de stratégie de décarbonation ou de neutralité carbone ? », questionne Guillaume Leonardon, directeur Qualité Hygiène Sécurité Environnement et RSE de Hexis (films adhésifs destinés à la communication visuelle, Frontignan – 34) sur LinkedIn (lire le post ici). Il prône la mise en place de stratégies de décarbonation « réalistes ». « L’objectif est la recyclabilité totale de nos produits en 2025 : cartons, flasques, liners et PVC », explique par ailleurs Guillaume Leonardon aux Indiscrétions. Un travail de globalisation de collecte des déchets au niveau des clients et des industriels est en cours. Plus à lire prochainement dans Les Échos.

Dimitri Devèze Les Indiscretions

Dimitri Devèze, ACM Habitat

Il est nommé directeur de production au sein d’ACM Habitat (21.500 logements, 50.000 locataires), l’Office Public de l’Habitat de Montpellier Méditerranée Métropole. Il était depuis plus de deux ans directeur adjoint du développement de la structure. Ingénieur de formation, il a débuté sa carrière en conduite de travaux auprès de Vinci Construction, puis s’est orienté sur la maîtrise d’ouvrage (Vinci Construction et Salvan Sud). ACM Habitat est dirigé par Cédric Grail et présidé par Michel Calvo.

François Braun Les Indiscretions

François Braun, ministre de la Santé

Il est attendu ce mardi à Montpellier, notamment pour inaugurer la nouvelle clinique Saint-Jean, indique Midi Libre ce 22 août.

David Tebib Les Indiscretions

Benoît Viot, AOC Pic-Saint-Loup

Il est nommé président du syndicat de l’AOC des vins du Pic-Saint-Loup (34). Il succède à Régis Valentin, président depuis deux mandats de trois ans. Présent au sein du syndicat depuis 8 ans, Benoît Viot était vice-président du conseil d’administration et du bureau, en charge de la commission communication. Il souhaite poursuivre le travail engagé avec son prédécesseur, notamment « sur l’axe fort du niveau qualitatif des vins de l’appellation », explique-t-il à Vitisphere le 10 août (ici). Benoît Viot a pour objectif de développer les vins blancs (seulement 10 % des volumes produits dans l’aire de production aujourd’hui), et les rosés de terroir.
Diplômé de la Faculté de Pharmacie de Tours, Benoît Viot s’est reconverti dans le vin en 2003 et est fondateur du Chemin des Rêves, vignoble situé à Saint-Gély-du-Fesc. Il produit près de 40.000 bouteilles par an, vendues à l’international dont au Japon, aux États-Unis et en Belgique.
L’AOC Pic-Saint-Loup, reconnu par décret en 2017, produit chaque année 40.000 hectolitres de syrah noir, grenache noir, mourvèdre noir, cinsault noir et carignan noir. Plus d’informations ici.

Davy Gounel Les Indiscretions

Davy Gounel, préparateur mental (ex-Midi Libre)

Petit clin d’œil à notre ancien confrère journaliste à Midi Libre, Davy Gounel. En reconversion, il vient de décrocher sa certification en préparation mentale pour les sportifs de haut niveau (pas pour nous, donc). Il va débuter sa nouvelle aventure professionnelle en accompagnant les jeunes joueurs du golf-études de Massane (Baillargues – 34). Davy Gounel a été journaliste sportif pendant 20 ans. Il a, entre autres, couvert la Coupe du monde de football en Russie en 2018 pour l’ensemble des titres de presse du groupe La Dépêche-Midi Libre (La Dépêche du Midi, Midi Libre, l’Indépendant, Centre Presse). Il a aussi suivi pendant 15 ans la L1 de football, mais aussi le Top 14, la D1 de handball…

Pierre Alain Furbury Les Indiscretions

Pierre-Alain Furbury, Les Échos

Il est le nouveau chef du service PME-Régions du quotidien économique Les Échos. Il était adjoint au service France (politique et macro-économique). Il succède à Matthieu Quiret, nommé chef du service Entreprises.
Les Échos qui ont publié les meilleurs restaurants de l’été en Occitanie à moins de 50 euros (à lire ici).

Olivier Lamarque Les Indiscretions

Olivier Lamarque, Réseau Entreprendre France

Il tient une conférence de presse de rentrée, le 31 août à Toulouse, sur le thème (intéressant) : « Vers le plein emploi, le rôle des réseaux », aux côtés de Jean-François Battesti, président de Réseau Entreprendre Occitanie Garonne.

Une nomination ou élection à nous transmettre ?

Agencehv protège ses sources d’information. En lui communiquant une information, vous avez la garantie d’un traitement fiable, rigoureux et objectif.

Décodage

Décodage
9

On perce le coffre-fort

95 M€ consacrés à la restauration et la reconversion de la Chartreuse de Valbonne. Le site de la Chartreuse de Valbonne, ancien monastère historique gardois situé à Saint-Paulet-de-Caisson, va être réhabilité et revalorisé dans le cadre d’un ambitieux projet touristique. D’une surface totale de 25.000 m2, la Chartreuse proposera une centaine de chambres d’hôtel, un service de restauration, des ateliers de yoga et de méditation, des boutiques de produits locaux et un spa.
Le projet de restauration, revalorisation et reconversion est porté par Magali et Ignace Vantorre-Schulz, couple lyonnais qui investit 95 M€ dans des travaux « exigeants, non seulement en raison des contraintes liées au statut de Monument historique protégé et de site classé, mais aussi en raison de notre volonté de lui rendre sa superbe sans le trahir ni le travestir » explique Ignac Vantorre-Schulz aux Indiscrétions. 12.000 m2 de bâtiments neufs seront construits pour héberger les salariés et proposer des espaces événementiels. La création de 150 emplois est attendue.
« Nous prévoyons le début des travaux en 2024, après obtention des autorisations », annonce Ignace Vantorre-Schulz, fondateur de Sogelink, entreprise lyonnaise de logiciels pour l’écosystème des infrastructures, des chantiers et du patrimoine. Une concertation est lancée sur le site de l’agglomération du Gard Rhodanien depuis mardi 16 août jusqu’au 15 octobre, à retrouver  ici.
La Chartreuse de Valbonne appartenait auparavant à l’Association de secours aux victimes des maladies tropicales (ASVMT). Plus à lire dans Les Échos fin août.

Un projet de Campus Hydrogène en Occitanie. GenHyO, projet de création d’un Campus Hydrogène porté par l’Université fédérale de Toulouse Midi-Pyrénées, est lauréat de l’appel à manifestation d’intérêt (AMI) « Compétences et métiers d’avenir » (CMA) du plan d’investissement du gouvernement France 2030, annonce l’agence régionale Ad’Occ dans un communiqué le 4 août. Le projet GenHyO bénéficie ainsi d’une aide de plus de 16,5 M€, pour un budget total de 30 M€.
Réunissant un consortium de plus de 50 acteurs régionaux engagés dans des projets de formations et de promotion des métiers de l’hydrogène, GenHyO se structure autour de 4 axes : mettre en place des modules de formations pour les différents publics, former 1.500 formateurs, promouvoir les métiers de la filière hydrogène, l’orientation et l’insertion professionnelle, et évaluer les évolutions des besoins de la filière en termes de compétences et métiers au travers d’un observatoire.
Les sites de formation et équipements seront répartis sur l’ensemble de la région Occitanie. Une première promotion de formateurs sera lancée dans les mois à venir.
Une des priorités stratégiques du plan France 2030 est de devenir le leader de l’hydrogène vert. L’AMI « Compétences et métiers d’avenir », opéré par l’Agence nationale de la recherche (ANR), agence de financement de la recherche sur projets en France, et la Banque des Territoires pour le compte de l’État, vise des projets qui accélèrent le montage ou l’adaptation de formations existantes à destination des nouvelles filières et métiers d’avenir. L’État y mobilise 2 milliards d’euros. 66 premiers lauréats sont retenus.
Autre actualité régionale relative à l’hydrogène : la société H2V envisage d’implanter un site de production d’hydrogène renouvelable dans le parc d’activités des Portes du Tarn. Le projet pourrait voir le jour à l’horizon 2028. « Il permettrait de contribuer à la décarbonation de secteurs particulièrement impactants en CO2 comme la mobilité lourde (camions, autocars, etc.). La proximité des aéroports de Toulouse Blagnac, Castres, Carcassonne et Perpignan représente également un débouché supplémentaire pour l’hydrogène qui serait produit localement et servirait à l’élaboration de carburants de synthèse », explique Christophe Ramond, président de la SPLA des Portes du Tarn. Le parc d’activités des Portes du Tarn s’étend sur 198 hectares autour des communes de Saint-Sulpice-la-Pointe (81) et Buzet-sur-Tarn (31).
Sur la stratégie nationale de H2V (4 pages dédiées) et le rôle de l’hydrogène dans les mobilités décarbonées, on vous invite à (re)lire le dernier cahier thématique l’Abécédaire des Institutions, « L’hydrogène, avenir des mobilités décarbonés ? » (rédaction : Agencehv), ici.

« L’hydrogène, avenir des mobilités décarbonées ? » : Agencehv a donc rédigé un cahier thématique national, édité par L’Abécédaire des Institutions Publicis Consultants. Avec choix des sujets, pilotage des interviews, etc. Comment se structure la filière industrielle ? Au fait, qu’est-ce que l’hydrogène renouvelable ? Quelle est la feuille de route de France Hydrogène ? Quels sont les écueils à lever pour passer à l’échelle ?
Pour l’instant, l’hydrogène se prête aux mobilités lourdes et aux usages intensifs en boucle fermée.
L’hydrogène doit permettre d’atteindre les objectifs de la France dans la lutte contre le réchauffement climatique. La production d’hydrogène renouvelable est aussi un enjeu d’indépendance énergétique, dans un contexte géopolitique des plus incertains.
Une tendance : sous l’impulsion des AMI de l’ADEME, les collectivités intègrent de plus en plus l’hydrogène pour leurs transports collectifs.
Plaisir d’avoir réalisé cette enquête longue, en avril, mai et juin, avec l’œil averti de Sophie Sachnine. Merci à Amélie Cazalet et Sarah Nguyen Cao Khuong (Agencehv) pour leurs contributions.
C’est à lire et à partager ici.

Projets touristiques durables sur le littoral d’Occitanie. Dans le cadre du Plan Littoral 21, visant à accompagner la mutation du littoral en Occitanie, 13 projets touristiques ont été sélectionnés pour bénéficier d’un accompagnement financier de l’État et de la Région Occitanie. Objectif des projets sélectionnés : faire face aux changements climatiques et répondre aux nouvelles attentes de la clientèle. 

> Les 13 projets retenus sont : 

Projets en lien avec les ports de plaisance d’Occitanie

  • La création d’une base de vie flottante pour les plaisanciers du port de Port-Camargue – Gard (30) ;
  • Le réaménagement du port de Palavas dans une approche environnementale (nurseries à poissons, bornes permettant la gestion économe de l’eau et de l’électricité…) et création de nouveaux services aux plaisanciers (bornes de rechargement pour vélos électriques…) – Hérault (34) ;
  • La végétalisation du port de Marseillan afin de lutter contre les phénomènes de canicules en créant des îlots de fraîcheur – Hérault (34) ;

Projets lauréats en lien avec la mobilité douce pour desservir ou découvrir des sites emblématiques

  • La création d’une voie verte et d’un quai d’amarrage sur l’Orb pour accéder à vélo à la maison de site des Orpellières à Sérignan – Hérault (34) ;
  • Boucles touristiques autour de la randonnée à Cerbère, ainsi que des boucles touristiques en lien avec le sentier du littoral de la côte rocheuse – Pyrénées-Orientales (66) ;
  • La réalisation d’une piste cyclable sur le front de mer de Valras – Hérault (34) ;
  • La création d’une aire d’accueil sécurisée pour vélos au Palais des congrès de La-Grande-Motte à la fois pour le cyclotourisme mais aussi le tourisme d’affaires – Hérault (34).

Projets lauréats en lien avec la modernisation des espaces publics touristiques et des sites d’accueil et d’information des touristes 

  • La rénovation et modernisation des Offices de tourisme de Leucate – Aude (11) et d’Argelès-sur-Mer – Pyrénées-Orientales (66) ;
  • Gestion de la fréquentation (gestion circulation, liaison douce…) et intégration paysagère (renaturation) du site classé aux abords des remparts d’Aigues-Mortes – Gard (30) ;
  • La requalification paysagère, environnementale et touristique du quartier du Faubourg de Collioure (création d’îlots de fraîcheur, espaces de détente sans voitures…) – Pyrénées-Orientales (66).

 Projet lauréat en lien avec la valorisation du patrimoine culturel et naturel

– La création d’une boucle pédestre « art et biodiversité du Ponant » permettant une découverte environnementale et artistique sur la partie sud de la presqu’île du Ponant, en milieu lagunaire – La Grande-Motte – Hérault (34).

Ces 13 projets vont bénéficier d’un accompagnement financier de l’État et de la Région à hauteur de 2,5 M€.

Universités du Tourisme Durable. C’est à Montpellier, les 6 et 7 octobre, que les professionnels du tourisme se retrouvent pour la 8ème édition des Universités du Tourisme Durable. Organisées par l’association ATD – Acteurs du Tourisme Durable avec le Comité Régional du Tourisme et des Loisirs d’Occitanie, ces journées ont pour thématique transversale « Affronter les paradoxes : transition ou rupture ? ».  La journée du 6 octobre sera consacrée aux ateliers, tables-rondes et conférences au sein du Corum-Palais des Congrès de Montpellier. La deuxième journée permettra aux participants d’expérimenter des initiatives de tourisme durable sur le territoire de Montpellier et de l’Hérault à travers 5 éductours (voyages de découverte). Entre 350 et 400 visiteurs sont attendus. Plus d’infos sur l’évènement et le programme, ici.

Plan Régional Santé Travail Tour d’Occitanie. Dans le cadre du Plan Régional Santé Travail (PRST), 8 rencontres seront organisées par la Direction régionale de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités et le réseau des CCI en Occitanie afin d’informer et sensibiliser les entreprises sur la prévention des risques professionnels. Montpellier, Nîmes, Toulouse, Perpignan… vont accueillir le PRST Tour d’Occitanie.
> Découvrir les dates ici.

Construction : le réchauffement climatique fragilise certaines maisons individuelles. En Occitanie, dans le cadre d’un projet nommé ViSéGéo, un modèle algorithmique de prédiction du retrait-gonflement des sols argileux (RGA) couplé à un système d’alerte en direction des populations est en cours de développement. Son objectif : limiter les dommages créés par ce phénomène, en particulier sur les maisons individuelles, apprend-on auprès des Techniques de l’Ingénieur, le 10 août.
« Avec le réchauffement climatique, les dommages provoqués par le RGA risquent de fortement augmenter dans les années à venir. En 2015, une étude prospective réalisée par la caisse centrale de réassurance a estimé qu’ils devraient progresser, selon les secteurs, de 20 à 200 % à l’horizon 2030, et de 50 à 300 % à l’horizon 2050, détaille notre confrère Nicolas Louis. D’ici à la fin du siècle, ils pourraient même être multipliés par un facteur compris entre 3 et 6, en fonction des scénarios de hausse des températures retenues. » D’après ce média, la région Occitanie est particulièrement touchée par ce phénomène, « puisqu’elle supporte 25 % du coût national lié au RGA, estimé en France à environ 350 millions d’euros chaque année ». Plus à lire ici.

Quand les industriels échangent. L’entreprise Hexis (films adhésifs destinés à la communication visuelle, 465 salariés, CA 2021 de 120 M€, dont 56 % à l’export), basée à Frontignan (Hérault-34), échange régulièrement avec son voisin Carte Noire (café en GMS, groupe Lavazza), situé à Lavérune. « Ils ont une longue expérience, de plus de 50 ans, et appartiennent à un groupe mondial. Aborder différents enjeux, comme la sécurité, les applications internes, la productivité, la qualité de vie au travail ou encore l’environnement, est toujours intéressant », confie Caroline Mateu, présidente de Hexis. Cette ETI s’apprête à investir près de 20 M€ dans l’extension de son site – à lire dans Les Échos.

Vacanceselect. Le groupe Vacanceselect (marques : Vacanceselect, Tohapi, Canvas holidays, Gain), acteur européen de l’hôtellerie de plein air dont le siège opérationnel est basé à Montpellier, annonce l’acquisition de 3 nouveaux campings : Riva Bella à Ouistreham en Normandie, Le Villeu sur la côte d’Émeraude à proximité de Saint Malo, Dinan et Dinard dans les Côtes d’Armor, et Lou Souleï à Carry le Rouet dans les Bouches-du-Rhône. Le Groupe dispose d’une offre de plus de 700 campings (dont 65 campings en propre) dans 13 pays. Il compte plus de 2.000 collaborateurs et réalise 240 M€ de CA en 2019 (année de référence pré-covid). 

Digestion des boues. La préfecture de l’Aude ouvre une enquête publique du 1er au 30 septembre sur le projet de construction d’une unité de digestion des boues de la station d’épuration de Carcassonne Saint-Jean sur la commune de Carcassonne portée par la communauté d’agglomération Carcassonne Agglo. Face aux objectifs de production de boues de qualité pour le compostage et la production d’énergie renouvelable, Carcassonne Agglo projette la création d’une unité de méthanisation des boues de la station d’épuration Saint-Jean. Le dossier d’enquête publique comprend également une étude d’impact. Plus d’info ici.

Car à haut niveau de service Clermont-l’Hérault/Montpellier : une étude bientôt lancée. La Région Occitanie lance un avis d’appel public à la concurrence en vue d’une étude de faisabilité portant sur un car à haut niveau de service sur l’axe Clermont-l’Hérault/Gignac/Montpellier (A 750). L’occasion de désengorger un axe de plus en plus fréquenté par les habitants du Cœur d’Hérault travaillant dans la métropole de Montpellier.

Tourisme fluvial et fluvestre. Les 8 et 9 novembre se tiendra la 6ème édition de Sloww!, les rencontres du tourisme fluvial et fluvestre organisées par Voies Navigables de France, au palais des Congrès à Arles (13). Cette manifestation vise à rassembler des acteurs publics et privés afin de favoriser les mises en relation, les contacts d’affaires et l’émergence de nouveaux projets. L’une des nouveautés cette année : la mise en place de 4 villages thématiques à savoir « Tourisme Fluvial et Fluvestre », « Destination France », « Innovations Lab » et « Aménagement territorial ».
> En savoir plus ici.

Exosquelettes. Le magasinier et les usineurs de Technilum (mobilier urbain en aluminium, Béziers – 34) utilisent depuis quelques semaines des exosquelettes. Ceux-ci « viennent les soutenir dans les tâches impliquant des mouvements de flexo-extension, répétitives ou impliquant des charges lourdes », indique l’industriel sur Instagram (à voir ici).

Casino de Lamalou-les-Bains : qui sera le prochain exploitant ? La commune de Lamalou-les-Bains, située dans l’Hérault, lance un appel à candidature pour l’exploitation du casino de la commune. Le dépôt des candidatures est ouvert jusqu’au 20 octobre à midi.
> Plus de détails ici.

Eau : le Sdage du bassin Adour-Garonne se précise. Le Schéma directeur d’aménagement et de gestion des eaux (SDAGE) du bassin Adour-Garonne vient de définir les contours des projets territoriaux, déclinaisons locales des grandes orientations de sa stratégie pour réduire le déficit en eau. « Des stratégies d’investissement ont été déterminées avec, parfois, des projets de territoire pour la gestion de l’eau (PTGE) à finaliser et à mettre en œuvre », explique Guillaume Choisy, directeur de l’agence de l’eau Adour-Garonne, dans actu-environnement.fr (lire ici). Un des axes de la stratégie compte en effet sur la mise en œuvre de PTGE pour mobiliser des actions comme la création de retenues ou la sécurisation du remplissage des ouvrages existants, l’utilisation de solutions fondées sur la nature ou encore l’agroécologie. « Une quarantaine sont en cours – peu sont entièrement finalisés –, 35 autres devraient être lancés. L’objectif est d’atteindre, en 2027, 88 PTGE mis en œuvre sur le bassin. »
La stratégie vise également un recours à des ressources alternatives, comme la réutilisation des eaux usées traitées ou des eaux pluviales. Parmi les autres pistes : l’optimisation de la gestion des canaux (notamment le canal latéral de la Garonne ou celui de Saint-Martory), la recharge de nappes souterraines avant l’étiage, la restauration de zones humides ou encore le recours à des retenues inutilisées.
Pour rappel, le Sdage prévoit 3,1 milliards d’euros d’investissements, soit 517 millions d’euros par an, pendant six ans. En savoir plus sur le SDAGE 2022-2027 ici.

Saurel fâché avec l’orthographe. Tweet de l’ancien maire de Montpellier, Philippe Saurel (DVG), ce dimanche, réagissant à un article d’Actu.fr sur le projet Ode à la Mer à Lattes (lire ici) : « Le maire de #Montpellier (Michaël Delafosse, note) relance le projet « Ode à la Mer » après avoir juré que c’était bien fini ! Pourquoi ce revirement ? De nouveaux investisseurs ? Les commerçants du centre-ville une fois encore sacrifiés sur l’hôtel des centres commerciaux périphériques. »
Que Dieu bénisse les hôtels, nouveaux autels du XXIe siècle !

JCST Holding rachète la manufacture de tissu historique catalane, Les Toiles du Soleil. « Les Toiles du Soleil, c’est un savoir-faire catalan qui perdure depuis le XIXe siècle, inscrite aux Entreprises du Patrimoine Vivant, explique, le 4 août, JCST Holding. Fondée à Saint-Laurent-de-Cerdans en 1837, la dernière manufacture du village a connu de multiples transitions avant de devenir la marque iconique qu’Henri et Françoise Quinta ont repris en 1993. » Après avoir fait l’acquisition d’Athezza en novembre 2019 (lire dans Les Échos, ici), JCST Holding (Stéphane Torck et Jean-Christophe Astruc), se spécialise dans la relance et le développement de marques aux savoir-faire ancestraux. Maison Pichon Uzès (Manufacture de Céramique depuis 1802) en 2021, association avec SOME Slow Concept (objets et mobilier de décoration ethnique chic,
fait-main au Maroc) en 2022.

Séries d’été : ça a envoyé !
Retour sur les 4 séries d’été rédigées pour Les Échos :
Série « La France prépare les JO ».
JO 2024 : Font-Romeu, la fabrique à médaillés des Pyrénées. Centre de préparation aux Jeux de 2024, le CNEA de Font-Romeu est prisé des fédérations et des athlètes pour ses installations et son environnement de montagne. Paris 2024 et l’action de Jean Castex ont accéléré le projet de centre de préparation à la haute performance, qui va renouveler une offre vieillissante. À lire ici.
Série « Mobilité de demain » : À Gruissan, Exocet Game met à l’eau ses karts électriques. Le petit bateau électrique développé en Occitanie à des fins ludiques permet une conduite sans permis ni expérience nautique. L’engin pourrait, à terme, également servir pour les déplacements fluviaux urbains. À lire ici.
Force du projet d’Exocet Game, selon Pauline Aldebert, chargée de mission Innovation et Expertise dans la filière sports et loisirs à l’agence régionale Ad’Occ, dépendant de la Région Occitanie : « Le projet de Philippe Faucon porte à la fois sur la motorisation électrique et sur une exploitation intégrée. Celle-ci offre de grosses perspectives de croissance. Cette vision globale vient du fait qu’il a déjà géré des entreprises, dans l’informatique puis avec une base nautique. »
Autre particularité : un fort niveau de capitalisation, dès le départ, du fait de la vente de ses précédentes sociétés. « Il a injecté plusieurs centaines de milliers d’euros personnellement. Or, plus le porteur de projet apporte du cash, plus il peut aller en chercher. C’est le principe du ‘Un euro d’aide pour un euro apporté’. » Au total, 800.000 euros ont été injectés en quatre ans dans le projet. « La partie industrielle est fortement consommatrice de fonds propres, pour la conception, l’assemblage, la fabrication et la commercialisation des bateaux », conclut Pauline Aldebert. 
Série « Le tourisme se réinvente » : L’Occitanie mise sur le train à prix cassé pour l’été. La Région Occitanie et SNCF Voyageurs mettent en place un système de réductions tarifaires avec des billets pouvant aller jusqu’à 1 euro. Un moyen de permettre aux habitants ne partant pas en vacances de découvrir leur propre territoire à moindre coût et d’inciter les touristes à abandonner leur voiture. À lire ici.
Série « Réussites des quartiers » : David Tebib, l’entrepreneur qui hisse le handball nîmois au niveau européen. Président du prestataire pour l’affichage publicitaire FTP Labo et de l’Usam Nîmes Gard, un des meilleurs clubs de handball français, David Tebib a grandi dans le quartier populaire du Chemin-bas d’Avignon, à Nîmes. Pour forger sa réussite professionnelle, il a misé sur l’écoute, l’observation et une détermination sans faille. À lire ici.

Plus de décodages ici

Tautavel. La concertation citoyenne sur l’avenir du Musée de Préhistoire de Tautavel (Pyrénées-Orientales – 66) se déroule jusqu’au mois de décembre. Un questionnaire est mis en ligne jusqu’au 30 septembre. Des ateliers associant habitants de Tautavel, commerçants et citoyens, seront organisés les 6 et 7 septembre, indique la Région Occitanie.

Judo. Montpellier a été choisie pour recevoir les Championnats d’Europe de judo 2023 (2-5 novembre) à la Sud de France Arena, avant de servir de camp tricolore en vue des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024 à Paris, a révélé fin juillet notre confrère L’Équipe (ici).

Exploitation d’un commerce alimentaire à Thau. La Ville de Sète (Héraut – 34), l’agence d’attractivité BLUE et l’Agence Nationale de la Cohésion Territoriale lancent un appel à candidature pour l’exploitation d’un commerce d’alimentation générale dans le nouveau centre commercial « Les boutiques de Thau » à l’Île de Thau. Un local commercial neuf de 230 m² est proposé aux candidats. Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 30 septembre.
> Le dossier de candidature est à consulter ici.

Extension de Lattara. Le site archéologique de Lattara (Lattes, 34) va être étendu, pour un investissement de 8,6 M€ supporté par la métropole de Montpellier. Au programme, la création d’un centre d’études et de conservation, indique Midi Libre le 14 août.

Sportissime. Le Cercle Mozart, présidé par Jean-Marc Maillot, organise le week-end du 24 et 25 septembre au Lac du Crès la 3ème édition de l’évènement Sportissime. Cette grande fête du sport offre la possibilité de découvrir et pratiquer près de 80 disciplines sportives en présence des grands clubs pros, élites, amateurs du Grand Montpellier et de leurs champions. Un évènement labellisé « Sentez-Vous Sport » par le CNOSF (Comité national olympique et sportif français). À noter : la commission sport du Cercle Mozart est animée par Laurent Pionnier, ancien gardien de but du MHSC. Entrée gratuite. Plus d’infos par ici.

Plus de mention « Sud de France » sur les bouteilles de vin. Étienne Guyot, préfet de la région Occitanie, rappelle, dans un courrier envoyé le 25 juillet, aux membres des bassins viticoles que l’usage de la mention Sud de France est en contradiction avec la réglementation de la protection des indications géographiques dans le domaine du vin. Cette suppression pourrait entraîner une perte de visibilité à l’export, alors que la mention Sud de France a cours depuis 2006, rappellent des professionnels. Les articles parus dans La Dépêche du Midi, ici, Objectif Gard, .

Lundi Matin acquiert Oxatis et Wizaplace. L’éditeur de logiciels de gestion d’entreprises en ligne Lundi Matin (Montpellier, président : Benjamin Chalande) renforce sa solution à l’international avec l’acquisition de deux entreprises, annonce l’entreprise montpelliéraine dans un communiqué du 19 juillet. La première, Oxatis (Marseille), leader européen de la création de sites e-commerce appartient au groupe CMA CGM, un des clients de Lundi Matin. Présent en Espagne, Italie et Angleterre, il opère plus de 3.000 sites de vente en ligne. La seconde est Wizaplace, éditeur d’une plateforme de création de marketplaces tout-en-un (Montpellier, fondateur : Éric Alessandri), qui opère 65 marketplaces pour particuliers et professionnels. Lundi Matin compte désormais 200 collaborateurs répartis sur Montpellier, Paris, Lyon, Béziers et Marseille.
Plus à lire sur Lundi Matin, dans Les Échos, « Lundi Matin diversifie les nouveaux outils de paiement des Galeries Lafayette » ici.

Tertiaire dynamique. Le marché tertiaire est plus dynamique que jamais dans la métropole de Montpellier, avec 70.000 m2 placés lors du 1er semestre, pour environ 160 affaires, soit une augmentation de 30 % par rapport à la même période l’an dernier, indique, le 22 juillet, l’Observatoire de l’immobilier et du foncier d’entreprise de Montpellier et son territoire (OIE). Le détail à lire dans Hérault Tribune, ici.

Une indiscrétion, une analyse pas lue ailleurs, une exclu à nous transmettre ?

Agencehv protège ses sources d’information. En lui communiquant une information, vous avez la garantie d’un traitement fiable, rigoureux et objectif.

Les Indiscretions bandeau Sportup Summit 22 aout

Zoom

Zoom
9

Une info passée au crible

Vendanges précoces : le vignoble régional va devoir composer
avec le réchauffement climatique

 


Les volumes devraient repartir à la hausse cette année dans le plus grand vignoble français. Mais l’accès à l’eau et la dégradation des sols inquiètent.

Les Indiscretions 22 aout 2022

 

Mieux que l’an dernier. Après un millésime 2021 marqué par l’épisode de gel d’avril , qui avait abaissé la production à 9,5 millions d’hectolitres, le vignoble du Languedoc-Roussillon prévoit un retour à la normale. Cette année, la production approchera de 12,5 millions, selon Jérôme Despey, président de la chambre d’agriculture de l’Hérault et secrétaire général de la FNSEA.

Pluies abondantes en amont. Malgré les fortes canicules estivales, le plus grand vignoble français, vaste de 235.000 hectares, a bénéficié « de pluies abondantes au printemps, ce qui a permis à la vigne de résister pendant l’été », explique Matthieu Dubernet, président du laboratoire œnologique éponyme, employant 60 salariés.

Côté prévision de volumes, il est cependant moins optimiste que Jérôme Despey, tablant sur 10 ou 11 millions d’hectolitres. « La vigne est certes résiliente. Mais elle a dû bloquer l’alimentation du raisin, pour faire face aux stress thermiques et hydriques. Certains domaines non irrigués ont perdu jusqu’à 60 % de leur quantité habituelle », précise Olivier Durand, président des Grès de Montpellier et vigneron à Guzargues. Les précipitations abondantes des derniers jours pourraient permettre de rattraper une partie du retard, tempèrent plusieurs acteurs.

Bon état sanitaire, selon Jean-Marie Fabre (Vignerons Indépendants). Conséquence des vagues de chaleur, les vendanges sont encore plus précoces que les autres années, « certaines ayant commencé début août », relève Jean-Marie Fabre, viticulteur audois et président des Vignerons indépendants . Mais la qualité devrait être au rendez-vous. « La météo sèche et chaude assure un bon état sanitaire du vignoble, avec de belles pellicules sur les raisins et l’absence de champignons », décrit-il.

L’accès à l’eau et la qualité des sols s’imposent comme les nouveaux défis de la viticulture régionale, contrainte d’anticiper la répétition de phénomènes climatiques extrêmes. « En 2050, les viticulteurs qui n’auront pas d’eau ne pourront plus cultiver la vigne en Languedoc, souligne Olivier Durand. Entre canicules, sécheresses, mildiou, gel, grêle, les épisodes violents deviennent de plus en plus fréquents. Une année « normale » devient en fait exceptionnelle. » Or, seulement 10 % du vignoble languedocien est irrigable, rappelle Jérôme Despey.

Dégradation des sols. Matthieu Dubernet pointe une dégradation générale des sols dans le vignoble languedocien. Ces derniers auraient perdu 1 % de matières organiques en quinze ans, soit « 28 millions de tonnes de CO2 relâchées dans l’atmosphère ». Pour mieux stimuler les sols, son laboratoire prône une irrigation par aspersion, et non par goutte-à-goutte. « Je sais que ce n’est pas la parole portée par l’Agence de l’eau, mais cette dernière n’a pas une approche agronomique », souffle-t-il.

Violents orages aussi. Le vignoble gardois a été touché par des précipitations intenses le 18 août, à lire ici. Ce qui ne vient pas contredire la sécheresse : les pluies diluviennes et les sécheresses sont toutes deux des phénomènes climatiques extrêmes.

Face à des évolutions climatiques, des enjeux de R&D. L’Université de Montpellier recrute par exemple un animateur projet de recherche Vinid’Occ. Ce programme de recherche (janvier 2022-décembre 2025), financé par la Région Occitanie, s’appuie sur un collectif de chercheurs montpelliérains et toulousains : INRAE, Université de Montpellier, Institut Agro Montpellier et INP, Université Fédérale de Toulouse. L’objectif est « d’accompagner l’innovation variétale en Occitanie, dans un contexte de changement climatique et de réduction des intrants pour la filière vigne et vin. Vinid’Occ a vocation à financer des opérations de recherche, via des appels à projets, mais également à animer cette communauté de recherche et favoriser son rayonnement », indique la fiche de poste (disponible ici).
Autre création de poste, celui de responsable R&D au Conseil Interprofessionnel des Vins du Languedoc et IGP (CIVL), présidé par Christophe Bousquet. Marie Corbel (ex-directrice de l’ODG Faugères) l’occupera à partir de septembre. « La R&D représente un aspect fondamental de la pérennité de nos vignobles, mais également de notre engagement en faveur du respect de l’environnement », indique Christophe Bousquet.
(Re)lire l’article dans Les Échos, ici.

3 questions à

3 questions à

Pauline Aldebert, Ad’Occ Sport

« Le Sport-Up Summit est l’occasion de challenger son projet »

 

Chargée de mission Innovation et expertise filière Sport&Loisirs, et responsable du concours du Sport-up Summit (6-8 octobre à Font-Romeu) à Ad’Occ Sport, Pauline Aldebert se projette dans le Sport Up Summit 2022. Pour les start-up, c’est l’occasion de prendre de l’altitude, au sens propre et au sens figuré, en bénéficiant de conseils experts. Il est encore temps de candidater en ligne et gratuitement, jusqu’au 30 août. « Trois questions à », la rubrique où le tutoiement est de rigueur.

 

Pauline, peux-tu rappeler les bonnes raisons, pour une start-up ou une entreprise déjà établie dans le domaine du sport, de candidater au Sport Up Summit ?
Cet événement permet aux start-up et aux entreprises plus matures de rencontrer, en trois jours, l’écosystème national et régional du sport, de challenger les projets. Il y a trois catégories de candidats : Révélation (créateurs d’entreprises non immatriculées), Impulsion (entreprises immatriculées il y a moins de 18 mois), Accélération (entreprises de plus de 18 mois, sans limite d’âge maximal).
Le concours est toujours ouvert au niveau national, à la fois pour les entreprises et les coachs. Les lauréats sont gratifiés à hauteur de 1.000 à 4.000 euros. L’inscription est simple et gratuite, le formulaire se remplit en 10 minutes (consulter ici). La participation est également gratuite. L’hébergement et la restauration sur place sont pris en charge, et une plateforme de covoiturage est mise en place.
La grosse tendance sur les dossiers reçus : il y a beaucoup de projets relatifs aux sports d’extérieur, et à la partie numérique (applications dédiées).

Explique-nous comment se déroule le concours, concrètement, sur place…

Le 30 septembre, lors d’une conférence de presse, la présidente de la Région Occitanie, Carole Delga, annonce les 30 candidats sélectionnés. Sur place, les candidats sont encadrés par trois coachs (chef d’entreprise, sportif de haut niveau et membre de réseaux d’accompagnement). Ils bénéficient de temps informels : networking, challenges sportifs, conférences (lire ci-dessous). Le vendredi soir, une première sélection est opérée : sur les 30 candidats, 9 finalistes (3 par catégorie) sont retenus. Ces finalistes présentent leur projet le samedi matin.

Peux-tu nous présenter les temps forts de cette 6e édition ?
Le Sport-Up Summit rassemble environ 200 personnes, dont 90 coachs et 30 candidats. La marraine de l’édition est Cécile Hernandez, médaillée d’or aux Jeux paralympiques de Pékin en snowboard cross aux derniers JO d’hiver (« Une médaille d’or qu’on adore », Indiscrétions du 7 mars dernier, à relire ici), et le parrain Fabrice Michel-Villaz, directeur de la politique commerciale d’Allianz, partenaire des Jeux Paris 2024.
Des conférences sont programmées : « La sportech au cœur de la mêlée », en lien avec la Coupe du Monde de rugby en France en 2023, et « Prospectives sur les grands rendez-vous sportifs internationaux » (cette Coupe du Monde et les JO Paris 2024).
Deux élus de la Région Occitanie seront présents, Kamel Chibli (Education, Orientation, Jeunesse et Sports) et Jalil Benabdillah (Economie, Emploi, Innovation et Réindustrialisation).

 

La HV Touch

La HV Touch

Conseil RP

Vous allez être interviewé par un journaliste ? Demandez-lui, en amont, de combien de temps il disposera, et calibrez votre intervention en fonction. Les journalistes sont souvent pressés, et ont des gabarits de textes à respecter. En clair : inutile de lui parler une heure, s’il n’a « que » 25 lignes pour rendre compte de votre actualité et de vos projets.

La phrase

« Au nom de la bienveillance, des entreprises laissent 20 ans des gens à des postes qu’ils occupent mal. A contrario, si vous faites des bilans de compétences dès que quelque chose ne va pas, ça change tout. »

Michel Resseguier

dirigeant de Prospheres Dirigeants.

On s’en fout

Louis Privat, dirigeant et fondateur du célèbre restaurant Les Grands Buffets (363.000 clients annuels), avec son plateau de fromages XXL et son buffet à volonté, annonce, le 9 août, sa volonté de quitter Narbonne, à terme. À 78 printemps, Louis Privat, toujours à la barre de son affaire et décidé à y rester, évoque une situation devenue « intenable » avec l’agglomération du Grand Narbonne, propriétaire de l’Espace de Liberté où se trouve l’établissement : ascenseur pour personnes à mobilité réduite hors d’état, parking abandonné, fuites dans la toiture, climatisation défectueuse, révision à la hausse du loyer etc. De son côté, Didier Mouly, maire de Narbonne, dit ne pas vouloir « signer de chèque en blanc à une entreprise privée » et rappelle des investissements déjà réalisés. Bref, le divorce semble consommé entre les deux parties.
Louis Privat dit avoir engagé des discussions avec plusieurs collectivités d’Occitanie Est : Perpignan, Béziers, Carcassonne, Montpellier, Castelnaudary… Il souhaiterait créer, autour du futur site, un ou deux hôtels, et une halle de producteurs.
Mon analyse ? Faire tout un teasing et convier la presse, au cœur de la torpeur estivale, pour, au final, dire que les élus du coin sont nuls et qu’on va démarcher les élus d’ailleurs en espérant qu’ils le soient moins (en résumé), sans savoir où on ira vraiment : une stratégie de communication pour le moins étonnante. Car l’image des Grands Buffets pourrait en pâtir, au moins auprès des milieux institutionnels et business. L’étiquette d’un entrepreneur vent debout, prompt à dégainer dans les médias si les choses ne vont pas dans son sens, pourrait refroidir les autres élus. D’ordinaire, ce type de négociations se traite en coulisses. On peut d’ailleurs se demander si cette stratégie offensive a été débattue et validée en interne avec l’encadrement. En 2018, Louis Privat s’était attaqué au chef Joël Robuchon (lire ici, dans Les Échos)… peu avant le décès de ce dernier. Pas de bol.
Une chose est sûre : si Les Grands Buffets quittent Narbonne (rien n’est fait, et ce ne serait pas avant 4 ou 5 ans), on pourra alors parler d’une grosse perte pour le Narbonnais, en termes d’emploi et de retombées économiques.
Car Les Grands Buffets, créés en 1989, emploient 200 salariés, pour un chiffre d’affaires d’environ 20 M€ cette année.

ca pousse les indiscretions

Ça pousse

Ça pousse
9

Ils et Elles bâtissent nos villes

Med Vallée : le projet du bâtiment Thomas Platter dévoilé

Batiment Thomas Platter MedxCell Les indiscretions

©Métropole de Montpellier / A+ Architecture

Le 26 juillet, Michaël Delafosse, maire de Montpellier et président de Montpellier Méditerranée Métropole, présente le nouveau bâtiment “Thomas Platter”, dédié aux biothérapies, lors d’une conférence de presse. Implanté au CHU de Montpellier (site hospitalier de la Colombière, 11.500 salariés) avec une livraison prévue en 2025, le nouveau bâtiment s’inscrit dans la stratégie de Med Vallée présentée par la métropole lors des Assises du Territoire de juin pour faire rayonner Montpellier comme pôle d’excellences en santé globale.

Thomas Platter métropole de montpellier medxcell les indiscretions

De gauche à droite : Fabien Thuile (A+ Architecture), Laurent Zbinden (MedxCell), Marie-Thérèse Mercier (Région Occitanie), Michaël Delafosse (Montpellier Méditerranée Métropole), Sylvie Guessab (préfecture de l’Hérault), François Bérard (CHU de Montpellier), Marc Pigeon (Imagine’r Group) ©Ludovic Séverac – Ville et Métropole de Montpellier.

« Il s’agit de la première réalisation concrète et de grande ampleur, sur le plan scientifique et économique, des promesses faites lors des Assises », annonce Sylvie Guessab, représentante du préfet de l’Hérault, présente aux côtés des autres acteurs du projet, François Bérard, directeur général adjoint du CHU de Montpellier, Laurent Zbinden, directeur général de MedXCell (Suisse-Montpellier), Marie-Thérèse Mercier, conseillère régionale à la Région Occitanie, Marc Pigeon, président d’Imagine’r Group (plateforme immobilière, Montpellier) et Fabien Thuile, de A+ Architecture (Montpellier).

©Métropole de Montpellier / A+ Architecture

Le bâtiment est porté par MedXCell, groupe de biotechnologies franco-suisse créé en 2018 et dédié aux thérapies cellulaires. Il représente un coût total de 24,5 M€, avec un modèle de financement privé, public et institutionnel.
D’une surface de plancher totale de 5.150 m2, le bâtiment Thomas Platter se composera d’une clinique ambulatoire au rez-de-chaussée, d’un incubateur d’entreprises liées à la recherche médicale (Startup Studio) au premier étage, de bureaux pour l’entreprise MedXCell au second, d’espaces de fabrication de traitements au troisième, et d’un espace de restauration sur le toit. Ces activités génèreront 150 nouveaux emplois.

©Métropole de Montpellier / A+ Architecture

« Il faut un bâtiment iconique, les chercheurs du monde entier voudront voir un beau bâtiment », souligne Marc Pigeon. Le complexe Thomas Platter produira sa propre énergie grâce à des panneaux photovoltaïques et des éoliennes verticales spécialement conçues pour ce projet, permettant d’économiser 35 à 38k € sur une année.
Plus à lire dans un prochain article à paraître dans ToulÉco à la rentrée.

________________________

Tourny Meyer lance la commercialisation de trois nouveaux bâtiments sur la zone de fret de l’Aéroport Montpellier Méditerranée

 

Adrien Brenier, consultant locaux d’activités de Tourny Meyer Méditerranée, enseigne spécialisée dans le conseil en immobilier d’entreprise, rappelle dans son post LinkedIn (ici) la commercialisation de trois programmes situés sur la zone de fret de l’Aéroport Montpellier Méditerranée :

  • Airflow, programme d’entrepôts à louer, d’une surface de plancher de 7.556 m² divisibles à partir de 2.300 m² avec un hall commun de 50 m² et 55 places de stationnement. Les locaux se composent chacun de zones de stockage aux surfaces comprises entre 2 200 m² et 2 500 m² et d’une partie de près de 100 m² de bureaux permettant d’accueillir des clients. Constructeur : Cirrus Construction.
  • Ema, un programme de locaux mixtes, activités, stockages et ateliers, propose un bâtiment d’une surface de plancher de 5.016 m², divisibles à partir de 1.031 m². Il se compose d’un entrepôt, d’espaces bureaux et de zones de stockage. Promoteur : Black Pearl Group.
  • Le Shed, également programme de locaux mixtes, activités, stockages et ateliers, proposant également un espace showroom et restauration, s’étendra sur un terrain de 11.880 m² en entrée de parc. D’une surface de plancher de 5.090 m², le Shed se compose de 1.280 m² de bureaux, 1.200 m² de showroom, 2.600 m² d’activité (village artisans). Promoteur : Totem Promotion.

Ces trois programmes seront livrés au 4e trimestre 2023.

________________________

Arkéa REIM acquiert un ensemble immobilier d’activités à Vendargues, pour Latelec, entreprise spécialisée dans l’aéronautique

Dans un communiqué du 20 juillet, Arkéa Real Estate Investment Management (AREIM), société de gestion de fonds immobiliers du crédit mutuel Arkéa (Finistère), annonce l’acquisition d’un ensemble immobilier d’activités situé en périphérie de Montpellier (1080 avenue des Bigos, Vendargues). Le bâtiment s’étend sur une surface de 5.400 m² et se compose d’un bâtiment d’entrepôt et d’industrie, de bureaux et de 120 places de parking en extérieur. Il a été rénové en 2019 pour répondre aux besoins spécifiques de Latelec, filiale du groupe Latecoere (Toulouse), entreprise spécialisée dans les systèmes d’interconnexion dans les domaines aéronautique, spatial et défense, engagée sur une période ferme de 9 ans.

L’actif immobilier est acheté par AREIM pour son nouveau fonds d’investissement alternatif (FIA) de droit français, la SCI Territoires d’Avenir, lancé en juin. Objectif de la SCI : « acquérir des actifs situés dans des zones identifiées au sein d’aires urbaines dynamiques en régions, avec des locataires pérennes », explique Yann Videcoq, Directeur Général d’Arkéa REIM.

Arkéa REIM a été accompagné et conseillé dans cette transaction par l’étude notariale Cheuvreux (Me Emmanuelle Gilles de Pelichy, Paris), le cabinet d’avocats Lacourte Raquin Tatar (Me Capron et Me Souyeaux, Paris), le cabinet Wigwam (Nantes) pour l’audit technique et par Arkéa Banque Entreprises & Institutionnels pour le financement.

________________________

Nouveaux propriétaires pour la Tech Tower à Montpellier

©DR

L’opérateur immobilier Promoval (Lyon) annonce, dans un communiqué de presse du 22 juillet, céder en Vefa le programme Tech Tower sur la ZAC Nouveau Saint-Roch à Montpellier aux sociétés Deltager (pour le compte de la SCPI Unidelta) et Crédit Agricole du Languedoc (pour le compte de leur foncière patrimoniale). Cet immeuble, dont la construction vient de débuter, situé dans le centre-ville de Montpellier, accueillera notamment la Direction Régionale Occitanie de la SNCF sur 5.600 m² (75 % des surfaces), ZIWIT, acteur de la cybersécurité et un dernier prospect en négociation avancée pour le solde. Tech Tower est un ensemble immobilier de 7.400 m² en R+8 avec 2 niveaux de stationnement en sous-sol, 500 m² de terrasses paysagées, labellisé BREEAM Very Good (performances environnementales élevées) et WIREDSCORE Silver (label international destiné à la connectivité des immeubles). Dans cette opération, Promoval a été accompagné par Arthur Loyd Montpellier et l’étude notariale 1629 Notaires. 
Deltager et Crédit Agricole du Languedoc ont été accompagnées par Arthur Loyd Montpellier, Crédit Agricole Immobilier, Amundi Immobilier et par l’office notarial Monassier Montpellier. 

©DR

________________________

« Le Guide de l’acheteur immobilier en Occitanie » : tout sur l’immobilier en Occitanie, par ToulÉco

Le dernier hors-série « Le guide de l’acheteur immobilier en Occitanie », édité par ToulÉco, est disponible en kiosque depuis le 7 juillet.

Guide l'acheteur immobilier Occitanie

Où va l’immobilier à Montpellier ? Le guide passe en revue un marché de plus en plus tendu, qui voit ses prix s’envoler du fait de l’attractivité de la métropole. Parmi les sujets abordés : le marché du Grand Montpellier, dix quartiers montpelliérains passés à la loupe, zoom sur trois secteurs en mutation (Nouveau Saint-Roch, Ode à la Mer et la Zac République), focus sur le marché du littoral… le tout alimenté de témoignages d’agents immobilier, et de celui de Thomas Bree, président de la Fnaim Hérault qui rappelle de « belles opportunités dans les villes moyennes ».
Avec une analyse similaire à Toulouse, ce guide est un indicateur des tendances du marché en Occitanie. Utile pour de futurs acheteurs et/ou investisseurs, ou tout simplement pour comprendre les enjeux immobiliers de ces territoires en mutation.
Agencehv a rédigé la partie Occitanie Est de ce hors-série, sous la supervision de Béatrice Girard.
Plus à lire sur le marché de Montpellier ici. Le hors-série complet est disponible en kiosque et prochainement en ligne sur la eboutique de ToulÉco.

Des potins immo ? Une nomination ? Des initiatives et projets ?

Agencehv protège ses sources d’information. En lui communiquant une information, vous avez la garantie d’un traitement fiable, rigoureux et objectif.

Au marché

Au marché
9

Les marchés publics essentiels en Occitanie de la semaine passée. Parce qu’il faut bien vivre.

Alimentaire 🍏

Occitanie Est

La ville de Sète, l’agence d’attractivité BLUE et l’Agence Nationale de la Cohésion Territoriale lancent un avis pour l’exploitation d’un commerce d’alimentation générale dans le nouveau Centre Commercial : « Les boutiques de Thau » à l’Ile de Thau. 

BTP 👷‍♀

Occitanie Est 

La commune de Perpignan lance un avis pour le concours sur esquisse de maîtrise d’œuvre relatif à la construction d’un groupe scolaire secteur Ouest Saint Assiscle. 

La commune de Perpignan lance un avis pour la réfection des façades rues Emile Zola et Côte Saint Sauveur et mise en sécurité de la façade sur la rue Côte Saint Sauveur. 

La communauté de communes du Pays de Lunel lance un avis pour les travaux de réhabilitation du lot no6 de l’ensemble immobilier Batiland. 

La communauté d’agglomération Hérault Méditerranée lance un avis pour AMO pour le pôle d’échange multimodal d’Agde. 

Occitanie Ouest 

Le SDIS 65 lance un avis pour la reconstruction du centre d’incendie et de secours de Lourdes. 

Sem Arac Occitanie lance un avis pour la construction d’un bâtiment d’activités de 2 110 mètres carrés sur la zone Quercypôle à Cambes (46). 

L’Ehpad Les Balcons du Lot lance un avis pour l’extension / restructuration de l’Ehpad. 

Spl Audeo lance un avis pour les travaux pour l’installation de centrales photovoltaïques dans les collèges du Tarn. 

Le syndicat mixte aéroport Rodez-Aveyron lance un avis pour la mission de maîtrise d’oeuvre pour la réhabilitation des hangars aéronautiques. 

Le GIP Gers Solidaire lance un avis pour le marché de maîtrise d’œuvre relatif à l’aménagement du bâtiment de Gers Solidaire. 

Le conseil départemental de la Haute-Garonne lance un avis pour la construction d’un collège 600 à Toulouse quartier Paleficat. 

Le département du Lot lance un avis pour la réparation du pont suspendu de Touzac. 

Le département de la Lozère lance un avis pour les travaux de restructuration et de réhabilitation de la Maison Départementale des Solidarités de Langogne. 

Carburant ⛽
Casino 🎰

Occitanie Est 

La commune de Lamalou-les-Bains lance un avis pour l’exploitation du casino de Lamalou-les-Bains. 

Communication 📣

Occitanie Ouest 

Le conseil départemental de l’Aveyron lance un avis pour la fourniture d’objets publicitaires pour 2022. 

Énergies ⚡
Nettoyage 🧹

Occitanie Est 

Montpellier Méditerranée Métropole lance un avis de nettoiement des espaces publics. 

Occitanie Ouest 

L’agence de l’eau Adour Garonne lance un avis pour des prestations de nettoyage des locaux de l’agence de l’eau Adour Garonne. 

 

 

ATTRIBUTIONS DE MARCHÉ

L’EPF d’Occitanie attribue la gestion de biens immobiliers bâtis pour le compte de l’EPF d’Occitanie à FDI Services Immobilier. Valeur totale du marché :  2 500 000 euros. 

Le département des Pyrénées-Orientales attribue le marché de requalification du quai Dezoums au Groupement Eiffage Travaux Maritimes Et Fluviaux (mandataire)/ Guintoli/ Egc / Nge Fondations. Valeur totale du marché : 24 598 522,06 euros. 

Toulouse Métropole attribue le marché de réhabilitation des réseaux d’assainissement, d’eaux usées et d’eaux pluviales sur le territoire au Groupement Valentin/Sogea Sud Hydraulique, au Groupement La Garonne/S.A.S Uveo / Eurea et au Groupement Subterra/Rehacana/Société Nouvelle Thomas et Danizan. Valeur totale du marché : 8 673 890 euros. 

Le syndicat audois Energies et Numérique attribue le marché de maîtrise d’oeuvre pour des travaux de Distribution Publique d’Electricité (Dpe), d’Eclairage Public (Ep) et Infrastructures Passives de Communication Electronique (Ipce) à Audetel et Cetur Lr. Valeur totale du marché : 5 200 000 euros. 

Toulouse Métropole attribue le marché de maintenance de l’éclairage extérieur et des installations sportives à Citelum. Valeur totale du marché : 370 997,67 euros.   

Spl Arac Occitanie attribue le marché de travaux pour la restructuration générale y compris accessibilité handicapés et économies d’énergie au Lycée Jean de Prades à Castelsarrasin à Exedra Midi Pyrenees, E.T.C, Mae. La liste des titulaires est à lire ici. Valeur totale du marché : 6 087 240,04 euros. 

L’office public de l’habitat de l’Aude attribue le marché de construction d’un habitat regroupé composé de 10 logements adaptés au vieillissement de la population avec des espaces partagés dédiés, 2 salles communes et 1 jardin partagé à Vallez B, entreprise chaurienne du batiment, sarl sud charpente. Les autres titulaires sont à consulter ici. Valeur totale du marché : 1 167 544,79 euros. 

Le centre hospitalier intercommunal de la vallée de l’Ariège attribue le concours de maîtrise d’œuvre pour la reconstruction de la résidence Jules Rousse à Tarascon sur Ariège à Atelier Rec Architecture et Urbanisme. Valeur totale du marché : 1 623 963,12 euros. 

La commune de Toulouse attribue le marché de travaux de remplacement des éclairages des écoles de la ville de Toulouse à Sono Technic, Socorem et Sas Mla. Valeur totale du marché : 2 658 870,08 euros. 

Spl Arac Occitanie attribue le marché de travaux de mise en accessibilité des lycées de la Région Occitanie à souchon construction, Sogea_sud_batiment, Axelis It – Axelis Energie, Acaf et Eiffage Route Mediterranee. Valeur totale du marché : 13 104 061 euros. 

Plus de marchés ici

Hérault Méditerranée attribue le marché de travaux de requalification de l’entrée du site de la réserve naturelle nationale du Bagnas et du site de Maraval sur les communes d’Agde et de Marseillan à soc Languedoc Travaux Public Genie Civil, ste d’entretien Et De Restauration Du Patrimoine Et De l’environnement et philip Freres. Valeur totale du marché : 253 350, 92 euros. 

La société de la mobilité de l’agglomération toulousaine attribue le marché de travaux de déconstruction et désamiantage de la 3e ligne de métro de Toulouse à Cassin Desamiantage Deconstruction. Valeur totale du marché : 1 050 000 euros. 

Alès Agglomération attribue le marché de prestations de services en matière de collecte de déchets en point d’apport volontaire, y compris le transport vers le centre de tri à SAS VIAL et SAS Cévennes déchets. Valeur totale du marché : 318 000 euros. 

La communauté de communes de la Gascogne Toulousaine attribue le marché d’aménagement de la ZAE Point-Peyrin à EIFFAGE ROUTE GRAND-SUD, GUINTOLI SAS, OULES SAS. La suite des titulaires est à lire ici. Valeur totale du marché : 5 138 367,01 euros. 

La Région Occitanie attribue le marché de fourniture d’hydrogène vert sous forme conteneurisée à Dhocc. Valeur totale du marché : 5 384 912 euros. 

Le SDEGT attribue le marché de fourniture de bornes de recharge pour véhicules électriques et hybrides rechargeables à Intelligent Electronic Systems. Valeur totale du marché : 590 000 euros. 

La Région Occitanie attribue le marché de maintenance du parc informatique de la Région à Maintronic. Valeur totale du marché : 200 000 euros. 

Le conseil départemental de la Haute-Garonne attribue le marché de réparation et confortement des appuis des ponts suspendus du Sud à Freyssinet. Valeur totale du marché : 1 052 730,75 euros. 

Agenda Les Indiscretions

L'agenda

L’agenda

À suivre en ligne ou en présentiel

26 et 27 août : 

The Village 2022 sur le thème « Vers une dé-mondialisation heureuse ? Bonheur, bienveillance, humanité, le nouveau défi des territoires »organisé par La Tribune à Frontignan. Plus d’infos ici.

SEPTEMBRE

Lundi 5 septembre de 13h30 à 17h30 :

Enquête publique sur le projet de protection du littoral du Petit Travers à Mauguio.

Mardi 6 septembre de 9h à 17h :

« Pourquoi le calcul quantique et les technologies habilitantes attirent les investisseurs publics et privés ? », organisé par Ad’Occ au CERFACS de Toulouse (31). Plus d’infos ici.

Mercredi 7 et Jeudi 8 septembre :

La REF (Rencontre des Entrepreneurs de France) Montpellier, organisée par le Medef Hérault Montpellier au Domaine des Grands Chais à Mauguio (34). Plus d’informations et inscription ici.

Jeudi 8 septembre :

« La Rencontre des Entrepreneurs de France », organisée par le Medef Hérault Montpellier, au Domaine des Grands Chais à Mauguio (34). Plus d’informations et inscription ici.

Déjeuner Business Club : Les coach des coachs « Dans l’intimité des managers », avec Richard Bador, organisé par Montpellier Méditerranée Business Clun au Domaine de Verchant à Castelnau-le-Lez (34). Plus d’infos ici.

OseR Innover dans le Tarn-et-Garonne : « La transformation digitale : Comment créer de la valeur par le numérique », organisé par Ad’Occ à la Maison de Ma région à Montauban (82). Plus d’informations et inscription ici.

Du 9 au 11 septembre :

Salon auto-moto classic, organisé par Toulouse Événements au Meet à Toulouse (31). Plus d’infos ici.

Jeudi 15 septembre : 

Plan Régional Santé Travail – PRST Tour, organisé par le PRST Occitanie à la CCI Hérault à Montpellier (34). Plus d’infos ici.

« Les rencontres économiques de Leader Tarn autour de l’achat responsable », organisées par Ad’Occ à la Halle Occitanie à Lavaur (81). Plus d’informations et inscription ici.

Enquête publique sur le projet de protection du littoral du Petit Travers à La Grande-Motte.

Plus d'événements ici

Mardi 20 septembre :

Plan Régional Santé Travail – PRST Tour, organisé par le PRST Occitanie à la CCI de l’Aude à Narbonne (11). Plus d’infos ici.

« Industriels, financez votre projet de réduction d’impact carbone », visio-conférence organisée par la CCI Occitanie. Plus d’informations et inscription ici.

Assemblée Générale de l’UIMM Méditerranée Ouest à Baillargues.

Mercredi 21 septembre de 13h30 à 16h30 :

Enquête publique sur le projet de protection du littoral du Petit Travers à la Mairie annexe de Carnon.

Jeudi 22 septembre de 16h30 à 18h : 

OseR Innover dans les Pyrénées-Orientales : « Outils de scoring dans l’agroalimentaire : quels choix pour sa production ? », organisé par ad’Occ à la Maison de Ma Région à Perpignan (66). Plus d’informations et inscription ici.

Jeudi 22 et vendredi 23 septembre :

Les journées professionnelles de la construction, Salon du Bâtiment 100% Pro, organisé par la Capeb au MEETT à Aussonne (31). Plus d’infos ici.

Du 23 au 25 septembre : 

Salon de l’Immobilier Automne au parc des Expositions de Montpellier (34). Entrée gratuite. Plus d’informations ici.

Mardi 27 septembre : 

Plan Régional Santé Travail – PRST Tour, organisé par le PRST Occitanie à la CCI du Gard à Nîmes (30). Plus d’infos ici.

Du 27 septembre au 4 octobre : 

Le festival du numérique et de l’innovation en Occitanie, organisé par l’association La Mêlée Numérique à Toulouse (31) et en ligne. Plus d’informations et inscription ici.

Mercredi 28 septembre :

Conférence cybersécurité organisée par le groupe Banque Populaire du Sud à la Cité de l’Économie et des Métiers de Demain à Montpellier (34). Plus d’infos ici.

Du 29 septembre au 1er octobre : 

3e édition du forum Le Monde Nouveau, dédié à la transition environnementale et sociétale, organisée par Le Monde Nouveau, au Corum de Montpellier. Plus d’informations ici.

Du 29 septembre au 2 octobre :

Salon de l’Habitat au MEETT, nouveau Parc des Expositions de Toulouse (31). Plus d’infos ici.

Vendredi 30 septembre :

Colloque de la Transmission-Reprise d’entreprise, organisé par Transmex au Mas de Couran à Lattes (34). Plus d’infos et billetterie ici.

Salon des Communes et des Intercommunalités de l’Hérault, organisée par l’Association des Maires de l’Hérault au parc des Expositions de Béziers. Plus d’infos ici.

Enquête publique sur le projet de protection du littoral du Petit Travers à Mauguio.

Du 30 septembre au 2 octobre :

Salon de l’Immobilier au MEET, nouveau Parc des Expositions de Toulouse (31).Plus d’infos ici.

OCTOBRE

Mardi 4 octobre : 

11ème édition du Forum Économique de Toulouse, organisée par la CCI Toulouse Haute-Garonne au Casino Barrière (18 chemin de la Loge) à Toulouse (31). Plus d’infos et inscription gratuite ici.

Jeudi 6 octobre : 

Déjeuner Business Club : « La cuisine est un acte d’amour » avec Michel Kayser, chef 2 étoiles du restaurant Alexandre, organisé par Montpellier Méditerranée Business Club. Lieu à venir. Plus d’infos ici.

OseR Innover dans le Gard : « Développement technologique : les ressources locales, un véritable atout ! », organisé par Ad’Occ à la Maison de Ma Région à Alès (30). Plus d’informations et inscription ici.

Serviciz, le salon professionnel des services aux entreprises, organisé par la CCI Occitanie au pavillon du stade toulousain (Toulouse, 31). Plus d’informations ici.

RDV Éco « Eau’Rizon 2030 », organisé par Nîmes Métropole à l’Hémicycle de l’Hôtel Communautaire de Nîmes Métropole (3 rue du Colisée – 30). Inscription obligatoire ici.

Jeudi 6 et vendredi 7 octobre : 

8ème édition des Université du Tourisme Durables sur la thématique « Affronter les paradoxes : transition ou rupture », organisée les Acteurs du Tourisme Durable (ATD) et Destination Occitanie – Comité Régional du Tourisme, au Corum de Montpellier (34). Plus d’informations et inscription ici.

Du 6 au 8 octobre :

6ème édition du Sportup Summit 2022, organisée par Ad’Occ au CREPS de Font-Romeu (66). Plus d’infos ici.

Du 7 au 9 octobre :

Salon Immobilier de Nîmes, organisé par Midi Events (Midi Libre), au parc des Expositions de Nîmes (30). Plus d’informations ici.

Lundi 10 octobre à 18h :

Conférence « Investir dans le contexte économique actuel », organisée par le Crédit Agricole du Languedoc et Melies Business Angels, au siège du groupe bancaire à Maurin (Lattes).

Du 12 au 14 octobre :

43ème Rencontre nationale des agences d’urbanisme, organisée par la Fnau à Toulouse. Plus d’infos ici.

Jeudi 13 octobre :

Plan Régional Santé Travail – PRST Tour, organisé par le PRST Occitanie à la CCI du Tarn à Albi (81). Plus d’infos ici.

Les Rencontres Européennes de la Transition Alimentaire, organisée par Gers Développement à Ciné 32 à Auch. Plus d’infos ici.

Mardi 18 octobre : 

Déjeuner Business Club : « L’entraînement bat le talent quand le talent ne s’entraîne pas » avec Camille Lacourt, nageur – quintuplue champion du monde de natation. Déjeuner organisé par Béziers Narbonne Business Club. Lieu à venir. Plus d’infos ici.

Plan Régional Santé Travail – PRST Tour, organisé par le PRST Occitanie à la CCI des Pyrénées-Orientales à Perpignan (66). Plus d’infos ici.

Mardi 18 et mercredi 19 octobre de 8h à 18h :

Salon du littoral : enjeux méditerranéens, organisé par Midi Libre au Palais des Congrès du Cap d’Agde (34). Plus d’informations ici.

Du 18 au 20 octobre :

Salon Siane, le salon des partenaires de l’industrie, organisé par la CCI Occitanie au Parc des Expositions de Toulouse (31). Plus d’infos ici.

Jeudi 20 octobre :

Plan Régional Santé Travail – PRST Tour, organisé par le PRST Occitanie à la CCI du Gers à Auch (32). Plus d’infos ici.

Le Forum Entreprises, organisé par l’IMT Mines Alèsau parc des Expositions de Montpellier (34). Plus d’informations et inscription ici.

Du 22 au 24 octobre :

Le Salon du Champagne, coorganisé par l’agence Insightcom et le Domaine de Verchant, au Domaine de Verchant (34). Plus d’infos ici.

NOVEMBRE

Mardi 8 novembre de 10h à 12h30 :

Plan Régional Santé Travail – PRST Tour, organisé par le PRST Occitanie à la CCI du Tarn-et-Garonne à Montauban (82). Plus d’infos ici.

Mardi 8 et mercredi 9 novembre :

6ème édition des Rencontres Professionnelles du Tourisme Fluvial & Fluvestre, nommée SLOWW!, organisée par Voies Navigables de France au Palais des Congrès à Arles (13). Plus d’informations et inscription ici.

Mardi 15 novembre de 10h à 12h30 :

Plan Régional Santé Travail – PRST Tour, organisé par le PRST Occitanie à la CCI de la Haute-Garonne à Toulouse (31). Plus d’infos ici.

Jeudi 17 novembre de 9h à 18h :

18ème édition du Salon de l’Entreprise à Labège (31). Entrée gratuite, plus d’informations ici.

Du 21 au 27 novembre : 

11ème édition de « La Semaine de l’Industrie », organisée par l’UIMM Occitanie. Plus d’infos ici.

DÉCEMBRE

Mercredi 7 décembre de 9h à 18h :

RésO Incubateurs Pépinières +, évènement organisé par la CCI Hérault au Parc des Expositions de Montpellier (34). Plus d’informations ici.

Mercredi 7 et jeudi 8 décembre :

Forum Energaïa (forum des énergies renouvelables), organisé au Parc des Expositions de Montpellier (34). Plus d’informations ici

2023

MAI

Mardi 30 et mercredi 31 mai :

M2S « Mobility Solutions Show », rendez-vous B2B des solutions de mobilité urbaine et périurbaine, organisé au Parc des Expositions de Toulouse (31). Plus d’infos ici.

i

Newsroom

Newsroom

L’agence travaille en ce moment sur plein de choses passionnantes :

Journalisme

Pour Les Échos
– Hexis investit dans son extension à Frontignan
– JCST Holding acquiert Les Toiles du Soleil
– Thérapies cellulaires : les ambitions de MedXCell à Montpellier.

Pour L’Hérault Juridique et Économique :
– EcoMatelas reconditionne les matelas et les remet sur le marché à prix cassé.

Pour Midi Libre / Bien’Ici
Deux pages sur l’avancée du programme immobilier tertiaire de Terres du Soleil Promotion à Pérols pour le groupe Studi ; Une interview de Guilhem Michel relative au prochain salon de l’immobilier (23-25 septembre) ; L’édito.

Formation

Interventions sur les techniques d’écriture efficace, la culture média et les relations presse : 56h auprès des Masters de Sup de Com Montpellier, entre septembre et Noël.

Plus d’infos ici.

Rédaction de contenus

6e édition du magazine RH Caminarem, parution en septembre. Enquête sur le bilan de compétences, portrait d’Amélie Delon (RRH de l’Adep, à Béziers), reportage sur l’association Ideal à Narbonne qui ramène vers l’emploi des personnes qui en étaient éloignées, focus sur la PME Instadrone à Servian…
Client : Caminarem (Béziers – 34).

Plus d’infos ici.

Animation

Préparation et animation de séquences lors du Salon de l’Immobilier de Montpellier, le 23 septembre.

Préparation et animation des Entretiens de Malmont, le 10 novembre dans le Cœur d’Hérault.

Préparation et animation d’interviews, en format plateau TV, d’intervenants et d’exposants lors du Forum EnerGaïa 2022, les 7 & 8 décembre au Parc des Expositions de Montpellier. Client : Occitanie Events.

Plus d’infos ici.

Voilà, c’est tout pour cette semaine. Courage et chocolat !

Les Indiscrétions sont une newsletter gratuite. Vos données ne seront pas communiquées à des tiers. Vous pouvez vous désinscrire en un clic.

Les dernières Indiscrétions

D’une crise à l’autre

La zone « maudite » de fret de l’aéroport de Montpellier qui décolle après 20 ans d’atermoiements, le Monde Nouveau et ses Pitchs Solutions concrets, les perspectives 2023 (forcément enthousiasmantes) d’Agencehv, l’Espagnol CAF et ses tramways compétitifs, la belle levée de fonds de U-Space à Toulouse, un « ça pousse » qui pousse, et plein d’autres palabres urbaines.
« D’une crise à l’autre », Les Indiscrétions de la semaine du 19 septembre sont en ligne.
Courage et chocolat !

lire plus

J’ai des scoops, donc je suis

Quantum Surgical s’agrandit, Deljarry à la tête de Purple Campus, Seuil planche sur l’urbanisme durable, Gérard Bertrand s’étend dans le Lot, et plein d’autres palabres urbaines.
« J’ai des scoops, donc je suis », Les Indiscrétions de la semaine du 12 septembre sont à croquer en cliquant ci-dessous.
Courage et chocolat !

lire plus

La côte a la cote

Le promoteur NG ouvre son capital, le Mag Caminarem rafraîchit les RH, Ogeu met la main sur les eaux minérales de Luchon, un mercato intense du côté des décideurs, un nouveau DG pour Orchestra, et plein d’autres palabres urbaines.
« La côte a la cote », Les Indiscrétions de la semaine du 5 septembre sont à croquer en cliquant ci-dessous.
Courage et chocolat !

lire plus

Il ne lâche rien

Hubert, Montpelliérain depuis 40 ans (avec quelques infidélités londoniennes et parisiennes), est diplômé du Centre de Formation des Journalistes Paris (2001). 

Lire plus
Signes distinctifs sur sa carte de presse 95598, la quête de clarification et de saine problématisation, dans un monde souvent entravé par les acronymes abscons, la langue de bois, les approximations et les infox. Hubert a été auditeur de la session 2019-2020 du Chede (cycle de hautes études pour le développement économique). Un réseau national constitué de chefs d’entreprise, élus, préfets, hauts fonctionnaires, cadres de collectivités…, précieux. Avant de jouer sa partition, il a fait ses gammes pendant 18 ans (2001-2019) à La Lettre M, média économique régional de référence. Il y a commencé stagiaire, avant d’évoluer au fil des ans jusqu’au poste de rédacteur en chef, contribuant activement au développement du titre à Toulouse entre 2015 et 2018.

Heureusement qu’elle est là

Francilienne, résidant à Montpellier depuis 2018 et diplômée de Sup de Com’ Montpellier (2020), Sarah a rejoint Agencehv en CDI début octobre 2020.

Lire plus
Ses missions : rédaction d’articles sous l’autorité de Hubert Vialatte, veille média, structuration de la stratégie et de l’organisation, création graphique, mise en page, social media management, mise en ligne et promotion des Indiscrétions. Sarah porte un intérêt au métier de journaliste. Son mémoire de fin d’étude porte ainsi sur le thème « L’impact de l’Intelligence Artificielle sur la presse en ligne et le journalisme ».

Amélie dite « de Cazilhac »

En stage, de mars à septembre 2021, chez Agencehv, Amélie Cazalet poursuit son chemin en alternance en marketing et communication, toujours au sein de l’agence.

Lire plus
Originaire des Cévennes, plus précisément de Cazilhac (d’où « Amélie de Cazilhac », on trouve que ça sonne bien), elle est actuellement en Master 2 Marketing, Médias et Communication à Montpellier Management (Université de Montpellier).

L’experte, de Paris à Palavas

Diplômée de l’université de Montpellier en science politique, et forte d’une expérience de 10 ans dans le secteur de la communication et de l’événementiel, Fanny Bessière est cheffe de projet au sein d’Agencehv.

Lire plus
Rédaction, communication, préparation d’évènements, partenariats… Elle accompagne l’agence dans ses nombreux développements. D’origine francilienne, elle est tombée sous le charme de la douceur de vivre à Palavas-les-Flots il y a plus de 13 ans. Pour ne plus repartir.
Share This