Vous avez les clésSemaine du 11 janvier 2021

LES INDISCRÉTIONS

Vos 5 minutes business en Occitanie

À l'affiche

À l’affiche

9

Parce qu’elles et ils le valent bien

Antoine Frey, groupe Frey

Après l’officialisation de l’arrêt du projet commercial Shopping Promenade à Pérols, le 4 janvier, par Michaël Delafosse, président de Montpellier Méditerranée Métropole, qui préfère voir ériger sur ce foncier le futur stade de foot, le patron de Frey ne décolère pas. Les commerces situés le long de l’avenue Georges-Frêche, à Lattes et Pérols, reviennent dix ans en arrière. Avec cette question simple : que vont-ils devenir ? Pour ToulÉco, à lire ici.

Nejma Brahim, Mediapart et Université de Montpellier

Cette jeune journaliste, formée à l’Université de Montpellier (Science Politique et Métiers du Journalisme) publie avec Wally Bordas, le 21 janvier, son premier livre « Tout ça pour ça » (éditions Plon). « Une enquête d’un an et demi sur les nouveaux députés élus en 2017, leurs erreurs, leurs difficultés et leur désenchantement », explique-t-elle.

Olivier Margé, Arènes de Béziers

Olivier Margé (Manade Margé, Fleury-d’Aude) entend réveiller les arènes de Béziers pour les six ans à venir, en s’appuyant sur son riche carnet d’adresses biterrois. Son « empresa », selon la terminologie, s’accompagne de deux grands noms du milieu : l’ex-torero Sébastien Castella, tout jeune retraité, et Simon Casas, déjà directeur des arènes de Madrid. Il cite aussi son bras droit, Sabrina Roger, chargée de l’animation commerciale des arènes. Pour l’Hérault Juridique et Économique, à lire ici.

Joëlle Gras, directrice de cabinet de la préfète de l’Aude

Joëlle Gras, sous-préfète du Vigan, est nommée au poste de directrice de cabinet de la préfète de l’Aude (Sophie Élizéon).

Jean-Marie Cassignol, Vignobles Foncalieu

À 52 ans, ce viticulteur et arboriculteur est nommé président des Vignobles Foncalieu (Arzens, Aude). Il succède à Michel Servage et entend placer la responsabilité sociale des entreprises au cœur de la stratégie. Cet engagement s’est déjà concrétisé par la certification de 165 ha de vignes en bio, 180 autres hectares étant en cours de conversion. Un quart des superficies sont en outre en HVE 3. Face aux enjeux du changement climatique, le groupement n’hésite pas à revoir ses modes de culture et à introduire de nouveaux cépages afin de s’adapter aux terroirs de demain.
Fondés en 1967, les Vignobles Foncalieu sont aujourd’hui composés de 700 vignerons qui cultivent 4000 ha sur trois AOP (Minervois, Saint-Chinian et Corbières) et quatre IGP. Ils réalisent un CA de 52 M€ pour une production de 350 000 hl de vin (chiffres 2019), majoritairement commercialisés à l’export.

Mathilde Margaillan, JCE Occitanie

Cadre dirigeante d’un établissement de santé, âgée de 31 ans, elle est élue présidente de la fédération régionale des Jeunes Chambres Économiques d’Occitanie en 2021. Issue de la JCE locale de Millau (12), elle était vice-présidente exécutive de la fédération régionale en 2020. Elle sera épaulée par Emilien Lauret (Montpellier), élu au poste de vice-président exécutif, Sarra Madani (Sète), secrétaire générale, Julie Peyrat (Rodez), trésorière et Olivier Bonnery (Tarn-et-Garonne), vice-président délégué à la formation. Karim Galland (Tarn-et-Garonne) complètera l’équipe en sa qualité d’immédiat past-président.
Autre actualité, la JCE de Rodez (12) est chargée par la JCE nationale d’organiser la Conférence des présidents en février 2022. Premier événement annuel du calendrier national, cette conférence réunit d’ordinaire 200 personnes – présidents locaux et régionaux de JCE, conseil d’administration national de la JCEF et représentants de l’Association Française des Sénateurs JCI.
Enfin, une JCE du Pays narbonnais est créée en ce début d’année. Elle est présidée par Anaïs Audouy.

Marie-Noëlle Cas, chambre de métiers et de l’artisanat du Gard

Elle succède à Jean-Marc Roger à la direction de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat du Gard (président : Henry Brin). Jean-Marc Roger est installé secrétaire régional en Auvergne-Rhône-Alpes.

Denis Allegrini, Hôtel Chouleur

Un hôtel 4 étoiles va ouvrir ses portes en juin au cœur de Nîmes, à 100 mètres des arènes romaines, à l’initiative du restaurateur Denis Allegrini (Allegrini Social Club) et de l’opérateur immobilier Renaud Dufer (Vista). Situé dans l’hôtel Chouleur, bâtiment de 2.500 m2 classé Monument historique, le futur hôtel comprendra 12 chambres, un restaurant d’environ 50 couverts et un bar. Ces deux derniers seront ouverts le soir. Quant aux chambres (de 30 à 120 m2), chacune proposera sa propre identité. Une vingtaine d’emplois va être créée. Pour Les Échos, à lire ici.

François Daumard, Valeco

Spécialiste des énergies renouvelables, l’opérateur montpelliérain Valeco, devenu en 2019 une filiale du fournisseur d’énergie allemand EnBW, affiche de solides ambitions de développement. Employant aujourd’hui 230 salariés, la PME prévoit « 30 à 50 recrutements par an », indique François Daumard, président. Valeco, qui dispose d’agences à Nantes, Amiens, Toulouse, Aix-en-Provence et Dijon, vise également l’éolien offshore. Valeco mène une politique RSE attractive pour attirer et fidéliser les jeunes talents : préservation de la biodiversité (vérification que les machines s’arrêtent lors de vols d’oiseaux), neutralité carbone des déplacements et parité femmes/hommes d’ici 2025, abandon des projets qui ont des impacts environnementaux trop forts. « Il y a un manque de jeunes formés, constate François Daumard. Les nôtres sont ainsi chassés chaque semaine. Pour les conserver, il faut bien les payer, être correct et porter de vraies valeurs d’entreprise. » Pour l’Hérault Juridique et Économique, à lire ici.

Jean-Benoît Baylet, La Dépêche du Midi

À 33 ans, il est nommé directeur général du groupe de presse, « dans le cadre de la transition générationnelle », apprend-on dans un communiqué diffusé le 7 janvier. Jean-Benoît Baylet aura principalement la responsabilité du Pôle Est du Groupe (ex-Languedoc-Roussillon), composé de Midi Libre, L’Indépendant et Centre-Presse en Aveyron. Diplômé de l’Essec, d’un Master de droit public et d’un Master de Sciences Politiques de l’Université d’Assas, Jean-Benoît Baylet était directeur général adjoint du Groupe La Dépêche du Midi depuis 2017. Son frère, Jean-Nicolas Baylet, également directeur général du Groupe depuis 2014, conserve ses fonctions, principalement sur le pôle Ouest (La Dépêche du Midi, La Nouvelle République des Pyrénées, Le Petit Bleu et Midi Olympique). 

Décodage

Décodage

9

On perce le coffre-fort

Purple. Le réseau Sud Formation de la CCI Occitanie devient Purple (violet) Campus, bannière qui réunit 17 sites (apprentissage et formation continue). « Le vaisseau Purple, c’est 6.000 apprentis, 18.000 stagiaires en formation continue, 100 diplômes et titres, du CAP au Bac + 5 dans 12 filières de formation, 6.000 entreprises partenaires, 14 partenaires pédagogiques et 178 enseignants permanents », rappelle Alain Di Crescenzo, président de la CCI Occitanie, le 7 janvier, lors de l’inauguration du nouveau campus de Carcassonne (Aude). « En progression constante (+ 21 % en 2020), l’apprentissage est un enseignement à lui tout seul », rappelle-t-il. À l’occasion de l’inauguration, Jean Caizergues, président de la CCI Aude, a offert aux financeurs une bouteille commémorative appelée « Merci », clin d’œil à la production audoise. Et Alain Di Crescenzo portrait au revers de sa veste, pour la première fois, sa rosette d’officier des palmes académiques, obtenue en décembre. Palmes dont la couleur, d’ailleurs, n’est pas sans rappeler celle de Purple.

De l’énergie. Le député LREM Anthony Cellier (Gard) est nommé président du Conseil Supérieur de l’Énergie. Sur sa table de chevet pour 2021 : la mise en place de la Réglementation environnementale 2020 (RE2020), nouvelle réglementation environnementale des bâtiments neufs, ou encore le futur tarif d’utilisation des réseaux d’électricité (Turpe). Localement, le député est à l’initiative du Contrat de Transition Écologique (CTE) Aramon-Gard Rhodanien, signé le 6 décembre 2018. À lire dans Les Échos, ici.

Rebond. L’Urssaf enregistre une reprise de l’activité privée (emploi et masse salariale) au 3e trimestre 2020 en Occitanie Est. La masse salariale progresse de 18,7 % après une chute de 16,1 % au 2e trimestre, mais demeure en baisse en glissement annuel (- 2,6 %). L’industrie continue de perdre des postes. L’ensemble des postes créés lors du 3e trimestre ne couvre que la moitié des pertes du premier semestre. Sur un an, l’emploi régional recule de 0,9 %. À noter une bonne tenue de l’emploi dans le BTP, avec + 1,3 % au T3, soit 1.600 postes supplémentaires. 

Le million. La start-up montpelliéraine Deepbloo lève 1 M€ auprès des réseaux Melies Business Angels, Arts&Métiers Business Angels et Capitole Angels, accompagnés d’investisseurs individuels et de la société de capital-risque Ocseed. Lancée fin 2018, Deepbloo a développé une plateforme hébergeant une communauté de professionnels de l’énergie. Elle leur propose des opportunités qualifiées de business, en fonction des intérêts et secteurs d’activité de chacun. Deepbloo (10 collaborateurs, à Montpellier et Bordeaux) collecte les appels d’offres et les analyse en profondeur, avec un traitement automatique des données.

Faire plutôt que parler. Intéressée par une fonction élective dans une puissante fédération professionnelle régionale ? Interrogée sur ce point, une experte du secteur répond avec un brin d’humour : « Je préfère faire plutôt que parler. Des hommes adorent faire ça, ils sont nombreux, et je les laisse faire ! »

Merci Covid. Les cérémonies de vœux se digitalisent, Covid oblige. Soit dit entre nous, ça nous fait des vacances. Rappelez-vous, dans le monde d’avant, on terminait toutes et tous le mois de janvier complètement rincés, après avoir cavalé de gymnases en parc expos, du lundi au vendredi, dans des soirées glaciales, où on faisait semblant de tous s’aimer. Le virus fait évoluer le concept. Quelques exemples : dans le Gard, Christophe Rivenq, président d’Alès Agglomération, présentera ses vœux le 21 janvier à 20h21, comme 2021, et il le dit en marchant. Sont forts, ces Cévenols. À La Grande-Motte, Stéphan Rossignol pousse encore plus loin le génie de la communication politique, en organisant des « Dri’Vœux », ce 16 janvier à 11h sur l’esplanade Jean Baumel. Seuls pourront assister aux vœux les participants venus en voiture, avec pour eux l’obligation de rester dans leur véhicule durant toute la durée de la manifestation. La cérémonie aura pour toile de fond le port de la station, sera retransmise sur écran géant. Le son sera diffusé via la bande FM dans les voitures. L’invitation ne précise pas si des véhicules autres que SUV sont acceptés. À Montpellier, enfin, Michaël Delafosse a souhaité changer de format, en faisant intervenir ses adjoints et en se prêtant au jeu des questions (un peu convenues)-réponses, sur ViàOccitanie (à visionner ici). Il était temps. Les vœux à l’ancienne, avec un boss seul au micro, et tous ses élus au garde à vous, derrière, sans mot dire, en mode stalinien, semblent révolus. Rien que pour ça, merci Covid.

Superbus. Dans la présentation de ses vœux, Michaël Delafosse annonce « une métamorphose du réseau de bus en 2021 à l’échelle de la métropole. Le bus doit amener le même niveau de service que le tramway en termes de mobilité ». La refonte du réseau de bus se fera progressivement « pendant ce mandat ». 

RSE. Toujours lors de ses vœux, l’élu PS montpelliérain annonce des clauses RSE dans les appels d’offres, notamment en matière d’insertion des jeunes, « qui sont très impactés par la crise ». La commande publique devrait être au rendez-vous pour les entreprises, avec « 100 M€ d’investissement prévus à la Ville, et le niveau le plus élevé possible à la métropole. On doit être sur un modèle keynésien, avec une accélération des projets liés aux mobilités, aux transports, à la requalification d’espaces publics ». 

Pro.Archives. Pro.Archives Systèmes (27 sites en France, 300 salariés) est repris par Mobilitas, et Yvan Zaouche reprend la totalité de Pro.Archives (50 salariés, 7 M€ de CA, Nîmes), spécialisée dans les prestations d’archivages pour les professionnels de l’immobilier. La PME gardoise est transmise à ses deux enfants, Yoann et Karine. Elle multiplie les outils digitaux pour ses clients : traitement automatique de factures, BIM, gestions d’immeuble… Pro.Archives entend doubler de chiffre d’affaires en 5 ans, et investit chaque année 1,5 M€ en R&D.

Télétravail. Les quelque 940 salariés du site de Dell Montpellier resteront massivement en télétravail, même après l’épidémie de Covid-19, confie la directrice, Muriel Avinens. « L’objectif de Dell Technologies est d’accélérer le télétravail. 90 % des salariés seront concernés par un mode hybride, avec deux ou trois jours par semaine en télétravail. On ne reprendra pas comme avant », indique-t-elle. Le site actuel du Millénaire ne risque-t-il pas de devenir surdimensionné ? Plus à lire dans le prochain Mag de ToulÉco, qui consacrera son grand entretien à Muriel Avinens. 

Malraux. L’équipe Aquipierre (Montpellier) peaufine actuellement le projet de rénovation complète d’un ensemble immobilier (loi Malraux) situé en secteur sauvegardé au cœur du centre historique de Nîmes. « Ce projet proposera 18 appartements autour d’un patio végétalisé alliant cachet de l’ancien, confort et performance du neuf », précise l’opérateur.

Plus de décodages ici

Attractivité. Le marché de l’immobilier reste dynamique en 2020 à Nîmes et Montpellier, malgré les confinements. « Rennes, Nîmes, Nantes et Montpellier ont ainsi vu leurs prix bondir, respectivement de 7,4 %, 6,2 %, 5 % et 4,5 % », indique la Fnaim nationale. « Que Nîmes soit cité, c’est une fierté, confie Sarah Galibert (Fnaim Gard). C’est le résultat d’une transformation réussie de la ville. Les investisseurs viennent de plus en plus. » Plus à lire dans le prochain Bien’Ici / Midi Libre de janvier, bientôt disponible. 

Cœur de bourg. L’EPF (établissement public foncier) Occitanie vient d’acquérir 2,13 M€ de foncier pour une opération de plus de 100 logements, dont plus de la moitié en logements locatifs sociaux et en accession sociale, en cœur de bourg de Labastide Saint-Sernin (15 km de Toulouse), en Haute-Garonne. L’opération est portée par la SA les Chalets. 

Déménagement. Eovi Mcd Mutuelle (mutuelle de santé interprofessionnelle, prévoyance, retraite et assurance de prêt) vient de prendre 950 m2 à l’@7 Center, à Montpellier. 

3 questions à

3 questions à

9

Béatrice Mortier, Icade Promotion et Ad Vitam by Icade

Icade Promotion a finalisé l’acquisition le 30 décembre d’Ad Vitam, spécialisée en logements et bureaux, basée à Montpellier, fondée en 2016 par Béatrice Mortier.
Autre actualité : cette dernière est également nommée directrice régionale d’Icade à Montpellier. L’agence, qui compte près de 40 collaborateurs, couvre l’Hérault et le Gard. 

Quel est votre parcours ?
Après une formation initiale en droit fiscal à l’Université Panthéon-Assas Paris II, j’ai commencé chez un promoteur, repris par une filiale du Crédit Lyonnais. Pendant cinq ans, j’ai vu et appris tout ce qu’il ne fallait pas faire ! 
J’ai alors débuté une longue séquence internationale. Basée à Bruxelles pour cette entité, je me suis déplacée en Italie, en Espagne et au Portugal. 

J’ai ensuite rejoint Bouygues Immobilier, où j’ai développé la filiale Immobilier d’entreprise au Portugal, pendant 8 ans. Je suis arrivée à Montpellier en 2008, pour prendre la direction de l’agence de Kaufman&Broad. Un poste occupé 8 ans, avant de créer Ad Vitam en 2016. La marque est cédée à Icade fin 2020, avec la préservation des 5 emplois créés en 5 ans. 

Pourquoi céder Ad Vitam, alors qu’avec PIOM (Parc Industries Or Méditerranée) à Mauguio, vous surfez sur la réussite ?

Tout d’abord, Icade n’est pas un opérateur privé. Le fonctionnement, les objectifs sont différents. Exemple très concret : Icade Promotion porte des projets autour de la santé, du social et du handicap, dans un contexte 2021 très particulier, où le promoteur que nous sommes doit s’engager sur le plan social.
Par ailleurs, le groupe est actif partout, y compris dans des petites communes. Cela prouve que l’on travaille des produits variés, différents et non pas axés uniquement sur la défiscalisation.
Enfin, j’ai été très bien accueillie par les salariés d’Icade Promotion. L’équipe est remarquablement structurée, et les collaborateurs très compétents. 

Quant à la nouvelle marque Ad Vitam by Icade s’implantera justement au sein de PIOM, sur le lot 6, à côté de Zimmer Biomet. Un show-room y sera aménagé.
Étant implantés au cœur de PIOM, nous pourrons montrer comment vit le parc. 

Je resterai associée étroitement au développement d’Ad Vitam by Icade, dont je vais écrire la feuille de route ! Nous sommes donc dans une continuité, pas dans une rupture d’histoire. 

En dehors de l’immobilier, quels sont vos engagements ? 

Déjà, je suis mère de trois enfants, âgés de 13 à 20 ans (sourire). Côté professionnel, je contribue à l’élaboration d’un partenariat entre la FPI Occitanie Méditerranée et Montpellier Business School. C’est dommage qu’il n’y ait pas de passerelle entre MBS et les métiers de l’immobilier. Un module va être créé en septembre prochain, pour créer des profils en vente, en développeurs, en responsables de programmes…
Autre engagement, m’investir dans la vie de la cité, en collaborant avec le tribunal de commerce de Montpellier.

La HV Touch

La HV Touch

Conseils RP

Le service relations presse d’Icade a envoyé à quelques médias parisiens le communiqué de presse relatant la vente de l’opérateur immobilier Ad Vitam à Icade et la nomination de Béatrice Mortier, fondatrice d’Ad Vitam, comme directrice régionale d’Icade à Montpellier (cf. « Trois questions à », ci-dessous). Les journalistes régionaux, pourtant référencés sur Datapresse, n’ont pas été destinataires d’une information les concernant au premier chef. Un « oubli » qui en dit long. C’est quand même dommage : si je vivais à Paris, je serais intelligent et, du coup, je recevrais les communiqués nationaux.

La phrase

« Je n’ai pas eu de contact, à ce jour, avec Michaël Delafosse (président de 3M et maire de Montpellier). Ce serait un plaisir de le rencontrer. De même que ce serait un plaisir de rencontrer Carole Delga, la présidente de la Région Occitanie. »

Muriel Avinens

directrice du site de Dell Montpellier, premier employeur privé de la métropole de Montpellier (940 salariés, 33 nationalités)

On s’en fout

Avec la perspective du nouveau stade de foot de Montpellier à Pérols, à l’horizon 2025, se profile, pour les fans, la perspective d’un jour douloureux. Celui du dernier match dans l’actuelle enceinte de la Mosson, dans laquelle tant d’émotions ont été vécues. Les matchs épiques de la remontée en L1, contre Strasbourg en 2009 ou Lyon en 1987, le titre de champion de France 2012 avec ce duel contre Lille en mai 2012 et ce but victorieux d’Aït-Fana à l’ultime seconde, dans un stade plein à craquer et chauffé à blanc, les épopées européennes, notamment celle de 1990-1991, où le PSV Eindhoven, le Steaua Bucarest (défait 5-0 sous des trombes d’eau) et le grand Manchester United, que nous aurions pu éliminer sans une erreur grossière du gardien Barrabé, ont défilé dans le Clapas. 

Des émotions en négatif, aussi, avec des ribambelles de matchs tristes à pleurer. La palme, dans ma mémoire, revenant à un certain MHSC-Gueugnon, en L2, un 23 décembre, par zéro degré, dans un stade vide, et s’étant soldé par un 0-0.

L’un des enjeux de ce futur stade, construit par Nicollin et quelques fortunes locales, sera d’ailleurs de réussir à y transférer l’esprit de la Butte Paillade, le kop populaire. « Ce n’est pas un petit sujet », évalue Vincent Couture, chef des sports de Midi Libre

Bref, ce dernier match à La Mosson sera dur à vivre. Mais il faudra y être. C’est comme un enterrement : on ne peut pas se dérober. Les ultras de Lyon, Bordeaux, Lille ou Nice ont vécu, ces dernières années, ces drôles de moment. On doit avoir du mal à retenir ses larmes, au moment de dire adieu à son temple de béton et ce rectangle vert. Et il y a quand même un gros problème : malgré tous les progrès de la science, on ne peut pas prendre un stade dans ses bras.

Au marché

Au marché

9

Les marchés publics essentiels en Occitanie de la semaine passée. Parce qu’il faut bien vivre.

OCCITANIE

La Région Occitanie lance un avis pour la réalisation d’une étude évaluative relative à la mise en œuvre de LEADER dans le cadre du FEADER.

La Région Occitanie lance un avis pour la maintenance informatique des EPLE d’Occitanie : Maintien en conditions opérationnelles et modernisation des infrastructures. Valeur totale estimée : Valeur hors TVA : 13 333 332,00 euros.

La Région Occitanie lance un avis pour la conception et la réalisation de reportages vidéos pour la Région Occitanie et la marque Sud de France et pour l’adaptation et la création de vidéos en langue des signes française.

OCCITANIE OUEST

Services

Le CPAM 31 lance un avis pour une mission d’accompagnement à la mise en œuvre d’un nouveau projet d’entreprise, ‘Nouveau souffle’ à la CPAM de Haute-Garonne.

Le Centre Hospitalier Universitaire de Toulouse lance un avis de prestation techniques et fournitures relatives à la maintenance, l’entretien et l’optimisation des installations, de sécurité incendie et moyens de secours.

BTP

La Régie Départementale des Transports Haute-Garonne lance un avis d’assistance à maîtrise d’ouvrage pour la construction d’un dépôt d’autocars.

La communauté d’Agglomération Tarbes Lourdes Pyrénées lance un avis pour des travaux de renouvellement du réseau d’assainissement et des branchements.

L’Office Public de l’Habitat du Tarn lance un avis de démolition de 172 logements dans le cadre du projet de renouvellement urbain du quartier – Albi-Cantepau.

La commune de Toulouse lance un avis pour l’attribution d’un marché négocié de maîtrise d’œuvre – Construction d’un centre d’accueil petite enfance Guillaumet.

Événementiel

La Région Occitanie lance un avis pour l’organisation du salon travail-avenir-formation  » TAF  » de Figeac, lot (46).

Tourisme

Le Département du Lot lance un avis pour une étude d’une stratégie de développement touristique de la navigation sur la rivière Lot.

OCCITANIE EST

Services – Nettoyage

La ville de Montpellier lance un avis pour le nettoyage de la vitrerie et des bardages de l’Hôtel de Ville de Montpellier.

Le Centre Hospitalier de Carcassonne lance un avis pour le nettoyage de l’ensemble de ses surfaces.

Service – Eau

Perpignan Méditerranée Communauté lance un avis pour l’élaboration et mise en œuvre d’une stratégie d’amélioration des rendements de réseaux pour la Régie de Perpignan Méditerranée Métropole.

ATTRIBUTIONS DE MARCHÉ

L’ANSM attribue le marché pour un dispositif de formation de média training (conception, préparation de la formation, mise à disposition de documents pédagogiques) à EXPRESSION CONSEIL. Valeur totale du marché/du lot : 111 250 euros.

La Société de la Mobilité de l’Agglomération Toulousaine attribue le marché de maîtrise d’œuvre relative aux sous-systèmes courants faibles (CFA), salles poste de commande centralisée (PCC) et mission intégrateur PCC pour la réalisation de la 3ème ligne de métro de Toulouse à ARTELIA SAS et GESTE ENGINEERING. Valeur totale du marché/du lot : 6 975 885,80 euros.

Le ministère de la Défense attribue le marché de travaux d’infrastructure dans le département des Pyrénées-Orientales à Eiffage Construction Languedoc-Roussillon. Valeur : 8 176 800 euros.

La Société de la Mobilité de l’Agglomération Toulousaine attribue le marché de missions d’Ingénierie et d’investigations Sites et Sols Pollués dans le cadre des opérations 3ème ligne de métro, Ligne Aéroport Express (Lae) et Connexion Ligne B à Socotec Environnement. Valeur totale du marché/du lot : 1 131 987,5 euros.

La ville de Nîmes attribue le marché de maîtrise d’œuvre sur  » esquisse +  » pour la réalisation du Parc urbain des Anciennes Pépinières Pichon à Nîmes (concours) à Atelier Lieux et Paysages, KERN & ASSOCIES architectes urbanistes, Véronique Mure, F.Macquart-Moulin Consultant, CONCEPTO, Jean-François Petroff, EGIS Villes et Transport. Valeur totale du marché/du lot : 1 716 289,00 euros HT.

La Communauté d’Agglomération du Pays de l’Or attribue le marché d’accord-cadre pour l’exécution des services spécifiques du réseau Transp’Or à Gihp-Lr. Valeur totale du marché/du lot : 2 376 000 euros.

La Région Occitanie attribue le marché d’acquisition, mise en œuvre, maintenance et hébergement d’un portail ‘Patrimoines d’Occitanie’ à BIBLIOMONDO. Valeur totale du marché/du lot : 177 000,00 euros.

La Communauté d’Agglomération du Grand Rodez attribue le marché d’exploitation de l’usine de traitement d’eau potable de la Boissonnade à la Compagnie des Eaux et de l’Ozone. Valeur totale du marché/du lot : 708 167 euros.

La Société de la Mobilité de l’Agglomération Toulousaine attribue le marché de construction d’un parc relais en silo mixte à Basso Cambo – Toulouse à Eiffage Route Grand Sud, Gtm Sud Ouest Tp Gc, Etandex Sa, Groupement Carre / Artel, Mozerr Signal, Engie Solutions, Massoutier et Schindler. Valeur totale du marché : 9 146 139,47 euros.

Alès Agglomération attribue le marché de prestations de suivi et d’animation de l’OPAH-RU ‘Centre -ville et Faubourgs d’Alès ‘ et de l’OPAH-RU d’Anduze à SAS URBANIS. Valeur totale du marché/du lot : 1 360 200 euros.

La Communauté de Communes Pays de Lunel attribue le marché d’aménagement de la voie verte entre Lunel et Marsillargues à COLAS Méditerranée, RAZEL BEC et SA Les Jardins de Provence. Montant final du marché : 1 077 496,38 euros.

Le Syaden (Syndicat Audois d’énergies et du numérique) attribue le marché de distribution publique d’électricité et la fourniture d’électricité aux tarifs réglementés de vente sur le territoire de l’Aude à Enedis et EDF SA. Valeur hors TVA : 2 940 330 000 euros.

L’œil culture

LOKKO

9

Un peu de culture dans ce monde de brutes, by Lokko

Pas un seul spectateur testé positif au Covid à la suite d’une soirée du festival Primavera Sound à Barcelone avec un système élaboré de tests antigéniques avant et après un concert avec masque mais sans distanciation. Un espoir pour la réouverture des lieux culturels. 

Valérie Hernandez est la fondatrice et la Directrice de la publication du webzine LOKKO.

L’agenda

i

Newsroom

Une pépite héraultaise va créer un campus fin 2022 (exclusif), dans l’Hérault Juridique & Économique, ce jeudi 14 janvier.

Les levées de fonds du Petit Béret (boissons sans alcool) et de DeepBloo (analyses de données pour les professionnels de l’énergie), pour Les Échos.

Portrait d’Olivier Torrès, président-fondateur d’Amarok, pour Les Échos

Bien’Ici Midi Libre de janvier avec les tendances FNAIM 2020 dans le Gard et l’Hérault et les 100 propositions de la FPI Occitanie Méditerranée.

Contribution au prochain magazine ToulÉco sur les nouvelles façons de travailler, vendre, prospecter…

Enquête pour BoisMag sur les bardages bois.

À suivre en ligne

Vendredi 15 janvier de 11h à 12h15 :

Lab Tourisme de Midi Libre
« Comment sauver la saison d’hiver ? »
À suivre en direct sur la page Facebook de Midi Libre.

Vendredi 22 janvier à 10h :

L’Observatoire Viticole Occitanie, par le Cerfrance Région Occitanie.
Inscription ici.

Jeudi 28 Janvier de 11h30 à 13h15 :

« On n’arrête pas le progrès ? »
Keynote d’Etienne Klein + Table ronde d’experts.
L’événement sera phygital , 20 places en présentiel et une retransmission en direct sur YouTube. Inscription ici.

Jeudi 28 Janvier de 17h00 – 18h30 :

La Rentrée Economique, de La Tribune Montpellier. Inscription ici.

Vendredi 29 janvier à 9h : 

Rendez-vous Eco / L’Observatoire Immobilier et Foncier de Nîmes Métropole.
Conférence Live sur la page Facebook de Nîmes Métropole. Inscription en ligne ici.

Jeudi 4 février : 

Occitanie Innov : Les rencontres de l’innovation en Occitanie.

SALONS PÔLE EMPLOI :

Jusqu’au 29 janvier : 

Forum Sud Nucléaire
Sous un format 100 % digital. Il regroupe les acteurs du secteur nucléaire des régions Auvergne-Rhône-Alpes, Occitanie et Provence-Alpes-Côte d’Azur.

23 & 24 février à Nîmes : 

Salon Taf
Le but est de permettre à chaque visiteur, quelque soit son statut, de découvrir les offres de formation et de trouver un emploi en rencontrant directement les entreprises qui recrutent.

Voilà, c’est tout pour cette semaine.
Courage et chocolat !

Les Indiscrétions sont une newsletter gratuite.
Vos données ne seront pas communiquées à des tiers.
Vous pouvez vous désinscrire en un clic.

Les dernières Indiscrétions

C’est hotte

Pour finir cette année souriante, quoi de mieux qu’un panier garni de bonnes infos ?
Deux exclus croustillantes à l’ouest de Montpellier, le futur siège social de Bastide à Nîmes, une rubrique « Au marché » fournie à souhait, et tant d’autres palabres urbaines…

lire plus

Année digitale

Généralisation du télétravail, développement des webinaires et des événements (culturels, économiques…) en streaming, explosion du e-commerce, accélération de la transformation digitale des entreprises… Nous aurons vécu en 2020 un saut digital inédit, depuis la création d’Internet.

lire plus

Nouveau départ

Les Indiscrétions font peau neuve en cette fin d’année. Un format plus ergonomique, plus design, plus nerveux. Sans rien changer sur le fond : sérieux sans se prendre au sérieux, un œil aiguisé sur le business, une audace carrée.

lire plus

Il ne lâche rien

Journaliste indépendant, Hubert est fondateur et rédacteur des Indiscrétions. Agencehv, qu’il dirige, est également active dans les animations de débats, les formations et le brand journalism.

Vous souhaitez nous faire parvenir une information ?

Heureusement qu’elle est là

Diplômée de Sup de Com’ Montpellier, Sarah est chargée de communication à l’Agencehv. Community management, gestion du site, relations avec les partenaires… Oui, heureusement…

Vous souhaitez avoir des renseignements pour être partenaire des Indiscrétions ?

PAS ENCORE ABONNÉ-E

AUX INDISCRÉTIONS ?

 

Recevez chaque lundi à 18h18, gratuitement, Les Indiscrétions sur votre boîte mail

Politique de confidentialité

Inscriptions réussie

Share This