Bandeau Ad Occ Les Indiscretions du 6 decembre

Terres d’extrêmesSemaine du 11 avril 2022

LES INDISCRÉTIONS

Vos 5 minutes business en Occitanie

Suivez Les Indiscrétions sur les réseaux sociaux :

À l'affiche

À l’affiche
9

Parce qu’elles et ils le valent bien

Edouard Philippe Les Indiscretions

Édouard Philippe, Groupe Altrad

L’ancien Premier ministre d’Emmanuel Macron, actuel maire du Havre et président du parti Horizons, sera l’invité d’honneur du séminaire annuel du groupe Altrad (42.000 salariés), ce mercredi 27 avril au Corum à Montpellier, indique Midi Libre ce 7 avril.

Marion Duvivier Les Indiscretions

Marion Duvivier, Région Occitanie

Elle est depuis mars de retour à la Région Occitanie (présidente : Carole Delga), en tant que directrice adjointe de la Culture, après un passage d’un an et demi par la Métropole de Montpellier au poste de directrice adjointe de cabinet du président. De janvier 2018 à septembre 2020, elle a été coordinatrice des Maisons de la Région. Marion Duvivier poursuit sa carrière professionnelle dans la fonction publique territoriale, à des postes à responsabilité. Elle a auparavant travaillé au cabinet de plusieurs grands élus du Languedoc : conseil départemental de l’Hérault, aux côtés de Kléber Mesquida, et à l’ex-Région LR et au conseil général des Pyrénées-Orientales, aux côtés de Christian Bourquin.

Jerome Despey Les Indiscretions

Jérôme Despey, Chambre de l’Agriculture de l’Hérault

Jeudi 7 avril, le président de la Chambre d’Agriculture de l’Hérault, Jérôme Despey, a fait visiter deux exploitations fruitières touchées par le gel des 2, 3 et 4 avril, en présence du préfet de l’Hérault Hugues Moutouh. La première visite a eu lieu à Gradilis Pépinières, pépiniériste arboricole basé à Mudaison. Le site enregistre des dégâts de gel sur des vergers de pruniers, entraînant une perte à plus de 80 % en 2021, et des premières pertes le 7 mars, sur les variétés les plus précoces. Le gel du début du mois d’avril a touché l’ensemble des variétés. Seconde visite, sur l’exploitation arboricole et maraîchère du site de Mariano Navarro (35 ha de vergers de pommiers) et d’Elodie Fruits (melons et asperges) à Candillargues, impactés tous deux par le gel. Plus à lire dans Midi Libre ici.
©CN / Métropolitain

Nathalie Chaponnay Les Indiscretions

Nathalie Chaponnay, WBI

Elle sera, à partir du 2 mai, la nouvelle directrice générale de Wood Buildings Industry, à côté d’Alès. Diplômée de HEC, elle a notamment travaillé 21 ans chez Ikea (manager logistique, ventes et achats). WBI va exploiter une unité de fabrication de modules standardisés à ossature bois. Le site emploiera une vingtaine de salariés au démarrage. WBI est créée par le groupe montpelliérain Vestia (Jean-Patrick Brouillard), actionnaire à 52 %. Parmi les autres actionnaires, Stéphanie Andrieu et Arnaud Mine (ex-Urbasolar). Pour en savoir plus, c’est dans la rubrique « Ça pousse » !

David TEBIB Les Indiscretions

David Tebib, Nîmes Métropole

Il présidera le conseil de développement de Nîmes Métropole, organisation consultative officiellement mis en place jeudi 21 avril à 17h30, dans l’hémicycle de l’Agglo. Président de l’Union Sportive des Anciens du Mont Duplan Nîmes Gard (Usam) et de l’association nationale des Ligues de sport Professionnel et de la Ligne nationale de Handball, David Tebib est également chef d’entreprise de FTP Labo, société d’import-export à Nîmes, vice-président de l’incubateur Bic Innov’up (Nîmes) et membre associé à la CCI du Gard.
Deux collèges constituent le conseil de développement : 39 personnes, tirées au sort parmi les propositions des maires de Nîmes Métropole, et 60 membres issus du domaine économique, culturel, social, scientifique et éducatif. Parmi ces derniers : Eric Giraudier, président de la CCI du Gard, Anne-Emmanuelle Rousseau, présidente du Bic Innov’up et membre du comité exécutif de BRL, Benoît Roig, président de l’université de Nîmes, Magali Saumade, présidente de la Chambre d’agriculture, ou encore Xavier Perret, président de la Chambre des métiers et de l’artisanat du Gard.

Maite Palumbo Les Indiscretions

Maïté Palumbo, Banque Populaire du Sud

Elle occupe depuis le début du mois d’avril le poste de directrice de centre d’affaires à Nîmes à la Banque Populaire du Sud. Elle occupait auparavant le même poste au centre d’affaires Gard-Lozère-Ardèche. L’équipe nîmoise est composée de 4 chargés d’affaires, une banquière privée, une alternante et un stagiaire en master. Elle remplace Sacha Le Drezen, nommée directrice des financements spécialisés de la banque. Maïté Palumbo est, enfin, remplacée par Ivelina Tsaneva en tant que directrice du centre d’affaires Gard Lozère. La Banque Populaire du Sud (et ses 3 marques la Banque Marze, la Banque Dupuy, de Parseval et le Crédit Maritime La Méditerranée) est une banque régionale coopérative présente dans 9 départements. Elle compte 2.070 collaborateurs. 

Pierre-Guillaume Arbez Les Indiscretions

Pierre-Guillaume Arbez, Réseau Entreprendre Occitanie Méditerranée

Le comité d’engagement de Réseau Entreprendre Occitanie Méditerranée valide, le 5 avril, la candidature de Pierre-Guillaume Arbez pour la création de son entreprise Pliages de l’Orb. Il va bénéficier de l’accompagnement de deux membres de l’association pendant 2 ans et d’un prêt d’honneur de 40.000 €. Pliages de l’Orbbasée à Servian (34), est une entreprise spécialisée dans la fabrication de tôles pliées en aluminium, acier ou inox (brutes, prélaquées ou thermolaquées) destinées à la finition des bâtiments industriels ou collectifs et des maisons individuelles pour des professionnels et des particuliers. L’entreprise prévoit un chiffre d’affaires de 420K€ en 2022, et compte 3 salariés.

Andre Joffre Les Indiscretions

André Joffre, pôle Derbi

André Joffre, président du pôle de compétitivité Derbi (transition énergétique, siège à Perpignan), intervient ce mardi 12 avril, à l’hémicycle de l’Hôtel de Région à Toulouse, sur le thème « Les enjeux européens, nationaux et régionaux en matière d’énergies renouvelables : opportunités et leviers de croissance », à l’occasion de l’assemblée générale de Derbi. Il interviendra aux côtés d’Agnès Langevine, vice-présidente en charge du Climat, Pacte Vert et Habitat durable à la Région Occitanie, Thierry Lepercq, fondateur de Soladvent et président d’Hydeal Ambition et Richard Loyen, délégué général d’Enerplan.
« La crise que l’Europe traverse actuellement ne sera pas sans conséquence pour le futur énergétique de nos pays, mais constitue aussi une opportunité pour dynamiser les ENR, explique-t-il. C’est également une nouvelle ère qui s’ouvrent pour le développement de nouvelles filières et de l’emploi local. »

Annabelle Viollet Les Indiscretions

Annabelle Viollet, Banque des Territoires Occitanie

La directrice régionale Occitanie de la Banque des Territoires organise, le 15 avril à Toulouse la ‘Rencontre des Organismes du Logement social’, aux côtés de Michel Calvo, président de Habitat Social en Occitanie, et de Jean-Michel Fabre, son vice-président. Au programme : une séquence signatures en ouverture (convention de partenariat 2022-2023 avec Promologis, souscription à l’émission de titres participatifs avec Semiga et Hérault Logement), suivie de deux tables rondes. La première portera sur le thème « Conjoncture économique nationale et internationale : quels impacts pour le modèle du fonds d’épargne et pour les bailleurs ? », la seconde sur le thème « Évolution du coût de la construction, évolution des normes énergétiques et environnementales : comment résoudre l’équation du modèle économique de la construction et de la réhabilitation des logements ? ». Parmi les intervenants : Yann Tampéreau, chef économiste à la Caisse des Dépôts, Kosta Kastrinidis, directeur des prêts à la Banque des Territoires, Loïc Cario, directeur de la cellule économique BTP Occitanie, Damien Martinez (Egis Bâtiments), Guy Durand, président délégué de la FFB et Emmanuel Mouton, PDG de Synox.

Cedric O’Neill Les Indiscretions

Cédric O’Neill, Bricks.co

Un an après son lancement à Montpellier, le fondateur de Bricks.co, plateforme d’investissement immobilier Bricks.co lance, le 15 avril, une levée de fonds participative de 5 millions d’euros auprès de ses 150.000 utilisateurs, avec la possibilité d’investir à partir de 10 euros sous forme de BSAR (bons de souscription d’action remboursable).
Plusieurs objectifs sont poursuivis à travers cette opération : création d’une application mobile, déploiement à l’international avec des ouvertures de filiales au Portugal, en Espagne et en Belgique… Il s’agit aussi de financer à hauteur de 275 millions de nouvelles propriétés en 2022 – venant s’ajouter aux 40 millions déjà financés – avec de premières acquisitions dans le commerce et le tertiaire. Une centaine de recrutements sont prévus.
« Notre ambition est de devenir le leader mondial dans cette catégorie d’investissement », affiche Cédric O’Neill, trente-quatre ans, actionnaire majoritaire et ex-dirigeant de la pharmacie en ligne 1001Pharmacies.com. Bricks vise les 600.000 membres en 2023.
Il veut aussi « empêcher la spéculation », en privilégiant des investisseurs « qui veulent rester longtemps ». Hébergée par le Village by CA Languedoc et accompagnée par le Business Innovation Centre de la métropole de Montpellier, Bricks.co est désormais en quête de ses propres locaux, d’environ 1.000 m2.
Plus à lire dans Les Échos, ici.

Alexandra Prieux Les Indiscretions

Alexandra Prieux, Alcediag

Diagnostiquer le trouble bipolaire avec un test sanguin précis, fiable et rapide, en utilisant des biomarqueurs spécifiques basés sur l’édition d’ARN et l’intelligence artificielle. C’est l’objectif du nouveau consortium européen EDIT-B, mené par la société Alcediag (présidente : Alexandra Prieux), basée à Montpellier. Ce groupement scientifique est soutenu par l’EIT Health, l’institut européen d’innovation et de technologie pour la santé qui finance ce projet à hauteur de 2,5 millions d’euros un budget total de 5,2 millions.
Basé en France, en Espagne et au Danemark, ce consortium réunit aussi le centre de psychiatrie de la région de Copenhague, l’hôpital clinique de Barcelone, le GHU Paris Psychiatrie & Neurosciences, l’hôpital Parc Sanitari Sant Joan de Déu de Barcelone, ProductLife Group et Synlab. Le professeur barcelonais Eduard Vieta est l’investigateur principal de ce programme, dont les études cliniques sont lancées sur 438 patients. Le marquage CE est espéré début 2025.
Plus à lire dans Les Échos, ici.

Julien Feja Les Indiscretions

Julien Feja, Leader Occitanie

Leader Occitanie, réseau de 200 chefs d’entreprises innovantes et en croissance, présidé par Julien Feja, inaugure ce mercredi 13 avril, au musée des Arts Bruts de Montpellier, son accélérateur RSE. Objectif : « accompagner les entreprises de Leader Occitanie sur ces enjeux aujourd’hui incontournables » Par exemple, des grands groupes tels que Veolia ne retiendront à terme, sur leurs marchés, que des PME ayant une politique RSE, rappellent Les Indiscrétions (source : table ronde sur le salon Intersud de la CCI 34, en novembre dernier à Béziers). La RSE va donc avoir une dimension business de plus en plus forte. Président de Leader Occitanie depuis un an (il a succédé à Jalil Benabdillah, SDTech et vice-président de la Région délégué au développement économique, à l’emploi, à l’innovation et à la réindustrialisation), Julien Feja est le PDG du Groupe D&S (Bagnols-sur-Cèze, Gard). L’entreprise et ses filiales réalisent des prestations liées à la maîtrise du risque en milieu nucléaire.

Anais Amalric Les Indiscretions

Anaïs Amalric, MSA du Gard

La viticultrice Anaïs Amalric est désignée présidente de la Mutualité Sociale Agricole (MSA) du Gard, pour un mandat de 5 ans. Elle succède à Olivier Gibelin, qui reste membre du comité départemental et du conseil d’administration de la MSA du Languedoc. Anaïs Amalric évolue au sein de la MSA 30 depuis 2015, et fait partie du conseil d’administration de la MSA Languedoc. « Au niveau du département, on fait du sur-mesure. On propose des solutions adaptées aux territoires en fonction des crises », indique-t-elle. L’un de ses combats : lutter contre les difficultés rencontrées par les jeunes souhaitant s’installer hors cadre familial. « Le prix du matériel, le prix des terrains ont explosé ! », explique-t-elle dans Midi Libre. Âgée de 32 ans, l’exploitante fait également partie du conseil d’administration du syndicat des Jeunes Agriculteurs du Gard, depuis 2012. Plus à lire dans Les Échos cette semaine.

Décodage

Décodage
9

On perce le coffre-fort

En Occitanie, Le Pen vire en tête : zoom sur le Gard. Avec 29,34 % des suffrages exprimés, Marine Le Pen réalise un gros score dans le département du Gard, à l’issue du premier tour de l’élection présidentielle. Elle y devance largement Jean-Luc Mélenchon (21,46 %) et Emmanuel Macron (21,32 %). Suivent Éric Zemmour à 9,30 %, au-dessus de son score national, et Valérie Pécresse, à 3,72 %. Le RN est habitué à arriver en tête du premier tour de la présidentielle dans le Gard. Cela a déjà été le cas en 2002, 2012 et 2017. Marine Le Pen enregistre même 38,05 % des voix à Beaucaire, un fief du RN dirigé par Julien Sanchez, et dépasse les 40 % dans plusieurs communes, comme Saint-Paul-les-Fonts, Lédenon, Uchaud et Aimargues, rappelle Midi Libre. En Occitanie, où elle vire en tête (24,64 % des voix, contre 23,48 % au chef de l’État sortant), la candidate RN décroche même 30,14 % des voix dans l’Aude et 32,74 % dans les Pyrénées-Orientales. Elle devance également Macron dans 2 des 8 départements de l’Occitanie Ouest*, le Tarn et le Tarn-et-Garonne. Plus à lire dans Les Échos ici.
*Erratum : les départements du Tarn et Tarn-et-Garonne cités dans le mail d’envoi de la newsletter, sont, bien entendu, situés en Occitanie Ouest, et non pas en Occitanie Est.

L’emploi salarié privé en croissance au 4e trimestre 2021. « Au quatrième trimestre 2021, l’emploi salarié en Occitanie croît de 0,9 %, ce qui porte le volume total des créations de postes dans le secteur privé à 66.000 sur l’ensemble de l’année », indique l’Urssaf le 8 avril. Fin 2021, les effectifs salariés dépassent ainsi de 3 % leur niveau de fin 2019, avant le début de la crise sanitaire et compensent « les pertes de 2020, année au cours de laquelle près de 24.000 emplois avaient été supprimés ». Au dernier trimestre 2021, l’emploi salarié privé croît dans l’ensemble des départements d’Occitanie, avec des hausses comprises entre +0,5 % et +1,2 %, excepté dans les Hautes-Pyrénées, où cette hausse atteint 2,2 %. Industrie agro-alimentaire, travaux de construction, secteur tertiaire, hôtellerie restauration, commerce… L’emploi repart à la hausse dans de nombreux secteurs. Le taux de chômage en Occitanie était de 8,8 % fin 2021.

Quand les augmentations de prix ont (parfois) du bon. L’explosion des prix dans les différentes essences (de bois, pas celle qu’on met dans le réservoir de notre voiture) a un bon côté. « Le bois atteint des niveaux de prix qui correspondent à sa valeur », confie un importateur de bois exotiques, basé au Havre. Ce renchérissement permet aux acteurs d’investir et d’innover davantage. « Jusqu’à présent, le marché de la terrasse était dominé par les résineux, une famille de produits assez ‘cheap’, sur laquelle on se battait à coups de centimes pour un mètre linéaire, illustre un autre acteur. Le produit est devenu plus cher depuis deux ans. Cela justifie l’arrivée de traitements innovants et plus coûteux, qui peuvent désormais passer. L’offre s’est sensiblement développée vers des traitements innovants : Accoya, Kebony, produits traités thermiquement. Il y a un élargissement de l’éventail de solutions pour le sol. » Plus à lire dans l’enquête à paraître dans BoisMag, sur les terrasses bois.

Abandon du projet de construction de siège de l’UPE 30 à Nîmes. C’est une demi-surprise. Marco Lucca, président de l’Union pour les Entreprises du Gard (Medef, 140 adhérents, 7.000 entreprises) renonce au projet de création du siège de l’UPE 30 à Nîmes. La raison : le coût actualisé de 6 M€ mettrait, selon lui, en péril le modèle économique de l’organisation. « Quand j’ai été élu à la présidence en août 2020, j’ai trouvé sur la table un projet initial lancé il y a 5 ou 6 ans par l’UPE, chiffré à 3,5 M€ », précise Marco Lucca à Midi Libre le 8 avril. Ce projet devait prendre place le long du boulevard Salvador-Allende, en extension du parc Georges Besse à Nîmes, à côté du projet de Maison de l’Entreprise, porté par la CCI 30. La renonciation du projet global se trouve à l’ordre du jour de la prochaine assemblée générale extraordinaire de l’UPE 30, prévue le 20 avril.
Dans un rapport récent, la Chambre régionale des comptes (CRC) Occitanie avait pointé les failles du projet de Maison de l’Entreprise, qui n’est pas abandonné à ce jour. Les magistrats jugent, entre autres, que le projet « ne répondait pas à l’objectif d’adaptation du siège social de la CCI », actuellement situé rue de la République à Nîmes. Les Échos avaient diffusé en juillet le pré-rapport en exclusivité : « Ce que reproche la CRC Occitanie au projet de Maison de l’Entreprise porté par la CCI Gard », à (re)lire ici.

Plus de décodages ici

Traceur GPS. Trakmy, startup gardoise experte de la géolocalisation depuis 2019, lance une gamme de quatre nouveaux traceurs indiquant la position GPS d’un véhicule en temps réel, avec fonction d’alarme en cas de détection de mouvement. Une installation simple, « en moins de deux minutes » assure l’entreprise puisque les traceurs s’adaptent à tous types de véhicules (motos, engins de chantier, voiture, etc.). Une fois installé, le traceur est détecté sur l’application mobile Trakmy (disponible sur iOS et Android), développée par l’équipe R&D. « Un signal est émis grâce au réseau 2G donnant la position GPS du véhicule en mouvement à chaque changement de direction ou à minima toutes les deux minutes, directement sur le téléphone du propriétaire », explique Jacques Perrot, responsable communication. La précision se situe dans un rayon de 5 mètres et la couverture est mondiale dans 112 pays. Un traceur de la gamme coûtent 129 € TTC. Une solution pour faire face aux 122 700 véhicules déclarés volés en 2021 dont 65% de voitures et 35% de deux-roues, démontrant que l’antivol ne suffit plus.
Cette innovation est encouragée par la Mutuelle des Motards (Pérols), spécialiste de l’assurance 2 roues, qui noue un partenariat avec la startup. « Nos sociétaires sont récompensés en cas de sinistre, par une baisse du coût de la franchise s’ils sont équipes d’un antivol ou un U et d’un traceur GPS Trackmy », indique Yannick Bournazel, chargé de mission innovation à la Mutuelle des Motards.
Membre de la French Tech Méditerranée, Trakmy, fondée par Nicolas Luforet, est accompagnée par l’incubateur Bic Innov’Up (Nîmes), soutenue par Nîmes Métropole et la région Occitanie. Elle est hébergée à La Station à Nîmes, la pépinière d’entreprises innovantes de la CCI du Gard.
Trakmy a réalisé un chiffre d’affaires de 500.000 euros en 2020 (source : La Tribune).

Économie rurale. Le 4 avril, Coline Perrin, chargée de recherche en géographie à l’Institut national de la recherche agronomique (INRAE) et enseignante-consultante à Montpellier Supagro depuis 2010, et Orlane Rouquier, doctorante du Laboratoire Interdisciplinaire Solidarités, Sociétés, Territoires (LISST) à l’université de Toulouse en dynamiques rurales, ont publié le livre « Les circuits de proximité. Un levier contre la banalisation des paysages alimentaires commerciaux d’une petite ville (Clermont-l’Hérault, Occitanie) ? » Économie rurale, 2022/1 (n° 379).
À travers enquêtes par questionnaires et entretiens et cartographie, elles y analysent en 27 pages la place des circuits de proximité dans les paysages alimentaires commerciaux de Clermont-l’Hérault.
« Bien que peu visibles et représentant souvent de faibles volumes, ces circuits contribuent à maintenir les liens de cette petite ville avec les espaces agricoles environnants », lit-on dans le résumé. Une façon de démontrer la pertinence de l’échelle choisie pour le projet alimentaire territorial (PAT), issus de la Loi d’avenir pour l’agriculture.
Les recherches de Coline Perrin portent sur l’interface entre l’urbanisme et l’agriculture, et sur les systèmes alimentaires urbains en Méditerranée.

30 dans le 30. Le bureau d’études environnemental Cereg (135 salariés, 14 M€ de CA) fêtera ses 30 ans le 23 juin à Nîmes, dans le Gard (d’où « 30 dans le 30 », rires). Domaines de compétences : assainissement des eaux usées, eau potable, inondations et eaux pluviales, ressources en eau et milieux aquatiques, aménagement des territoires, infrastructures routières et voiries, énergies et télécommunications, dossiers réglementaires et santé, cadre de vie et gestion des déchets.

3 FabLabs en 1. Carole Sinfort, directrice de l’Institut Agro Montpellier et Philippe Augé, président de l’Université de Montpellier inaugurent jeudi 7 avril l’AgroFabLab. Cette plateforme d’apprentissage et d’échange regroupe trois labs permettant d’aborder les multiples enjeux de l’agronomie et l’alimentation : le BioLab, le BricoLab et le MiamLab. Il permet à chaque utilisateur de disposer d’un ensemble d’outils et de machines performants mis à disposition pour concevoir et réaliser des objets techniques et des produits culinaires pouvant s’inscrire dans le cadre d’un projet individuel ou collectif mais aussi de formation ou de recherche. Ouvert aux étudiants, enseignants-chercheurs, agents administratifs et partenaires de l’Institut Agro Montpellier, il est situé sur le campus de La Gaillarde à Montpellier (institut agro de Montpellier). « L’AgroFabLab va permettre de stimuler la créativité et l’innovation dans les domaines fondamentaux de l’école », explique Carole Sinfort. L’AgroFabLab a été financé à hauteur de 75.000€ par MUSE (Montpellier Université d’Excellence).

Zoom

Zoom
9

Une info passée au crible

Kerea, une filière de valorisation des déchets soutenue par le Plan de Relance

 

Un exemple concret de valorisation des déchets, en Aveyron. Le projet Kerea (production de biométhane et de combustibles à destination des industries) bénéficie d’une aide de 9,1 M€, sur un montant total d’investissement de 58 M€, dans le cadre du Plan de Relance.

 

De quoi s’agit-il ? Kerea sera un bâtiment de 20.000 m2, regroupant, sur le site de Dunet à Viviez, des outils industriels de hautes technologies, pour trier et valoriser le contenu des sacs noirs, le tout-venant des déchetteries, les refus de tri et les biodéchets.

Une aide de la Région et de l’Ademe. Porté par le Sydom (Syndicat Départemental des Ordures Ménagères) Aveyron et son délégataire Solena Valorisation, le projet est lauréat de deux appels à projet « Économie circulaire et déchets » de l’Ademe et d’un dispositif d’aide au développement de la filière Biomasse/Energie copiloté par l’Ademe et la Région Occitanie. Ce soutien de l’État et de la Région Occitanie représente plus de 15 % du montant prévisionnel de l’investissement. Il consiste à doter l’Aveyron « d’une filière globale de valorisation et de traitement des déchets, répondant aux objectifs réglementaires et aux enjeux d’économie circulaire », explique le Sydom Aveyron.

Coût maîtrisé. Ce soutien financier permet aussi aux contribuables aveyronnais d’accéder à un coût maîtrisé pour le traitement de leurs déchets. Kerea sera implantée à Viviez (Aveyron), sur le site de Dunet, permettant ainsi la reconversion et la revitalisation de friches industrielles. Il permettra de valoriser, sous forme de matière ou d’énergie, près de 70 % des déchets.

En chiffres. Le projet Kerea créera une cinquantaine d’emplois directs, auxquels s’ajouteront une centaine d’emplois indirects. Tonnages traités : 75.500 t / an. Démarrage des travaux : 2e S 2022. Mise en service : janvier 2025.

Transport vertueux. Des discussions sont engagées avec Raillcoop pour le transport de matériaux valorisables vers les filières de recyclage.

Plus sur Kerea. L’ensemble des matériaux valorisables, du type cartons, métaux, plastiques, ou encore le bois seront séparés puis orientés vers des filières de recyclage dédiées. La matière organique contenue dans les déchets sera utilisée pour produire du gaz domestique, qui sera directement injecté dans le réseau Terega permettant ainsi d’alimenter les foyers alentours. Ce biométhane, classé énergie verte, se substituera au gaz fossile.
Les déchets non recyclables mais à potentiel énergétique seront sélectionnés pour produire des combustibles (combustibles solides de récupération) à destination de chaufferies industrielles, qui disposeront ainsi d’une ressource de proximité alternative aux énergies fossiles. L’unité Kerea permettra également de mettre en place le tri à la source des biodéchets. Collectés en sacs dédiés, un dispositif de tri robotisé permettra de les séparer des autres déchets. Ces biodéchets, principalement des épluchures, restes de repas, déchets carnés ou de poissons, papiers absorbants, coques, coquilles, fleurs fanées, etc….produiront eux aussi du gaz vert, et seront transformés en compost.
« Les déchets résiduels, qui ne pourront être valorisés, représentant environ 30 % des déchets entrants, seront mis en balles, enrubannés (type balles d’ensilage) puis traités au sein du Centre de Stockage qui sera aménagé à l’Igue du Mas », conclut Sandrine Hoarau, DGS du Sydom.

3 questions à

3 questions à

Salvador Nunez, Vinci Autoroutes

« Le contournement ouest de Montpellier sera interconnecté avec les réseaux de mobilité de la métropole de Montpellier »

Les projets autoroutiers, il connaît. La carrière de Salvador Nunez, directeur opérationnel de Vinci Autoroutes, est rythmée par la réalisation de grandes infrastructures autoroutières dans le sud de la France : déplacement de l’A9 et requalification de l’ex-A9 en A709 au sud de Montpellier, élargissement de l’A9 entre Perpignan et la frontière espagnole (réalisé) ou de l’A57 à Toulon (en cours, jusqu’en 2025)… Cet homme de l’art va diriger la réalisation du contournement ouest de Montpellier (COM), que l’État vient de confier à Vinci Autoroutes (parution au Journal Officiel le 28 janvier). De retour à Montpellier depuis le 1er avril, il s’est livré en exclusivité pour l’Hérault Juridique et Économique, ce 7 avril – à lire ici. Morceaux choisis.

Salvador Nunez, Vinci Autoroutes vient d’être désigné pour réaliser le futur contournement ouest de Montpellier (COM), via un avenant au contrat de concession. En échange de la conception et réalisation de cette section gratuite, une augmentation de péage est prévue. Pour cette « mission COM », quelles sont les étapes qui s’annoncent ?
Les consultations pour désigner un maître d’œuvre (études, conception, suivi de réalisation des travaux) sont en cours. Il devrait être choisi en septembre. Des négociateurs fonciers vont également être choisis, en vue des acquisitions amiables et des expropriations, si nécessaire, ainsi que des experts géotechniques et des coordonnateurs santé et sécurité. Viendront ensuite un avant-projet sommaire, un avant-projet détaillé, le recensement des réseaux enterrés et aériens pour dévier des réseaux, les études environnementales, une enquête publique préalable à l’autorisation environnementale en 2024, la définition des emprises foncières et l’enquête parcellaire, les diagnostics archéologiques et les fouilles afférentes. L’objectif, c’est de démarrer les travaux fin 2025. Le chantier devrait durer trois ans ou trois ans et demi. La mise en service est prévue fin 2028 ou début 2029. Vinci Autoroutes exploitera cette section, qui sera intégrée de fait à la concession.

Le timing sera-t-il tenu ?
Je n’ai pas pour habitude de traîner ! (sourire) On se donnera tous les moyens nécessaires, sans négliger, bien sûr, les phases réglementaires, le respect de l’environnement ni la concertation avec les riverains.

Vous avez travaillé sur beaucoup de projets autoroutiers dans plusieurs grandes villes. Quelle est la spécificité de ce projet ?
Il est complexe, le long d’anciennes routes départementales devenues métropolitaines, en milieu périurbain. Mais il a une vertu : ce n’est pas un tracé neuf. Le COM ne viendra pas découper le territoire. Pour sa réalisation, il faudra reconditionner, élargir, mettre aux normes des voies rapides, tout en maintenant les circulations. Beaucoup d’échanges à niveaux seront aménagés, au croisement de liaisons urbaines ou de routes départementales.
Cet axe délestera les artères urbaines assurant la traversée de Montpellier, et qui sont très chargées depuis des années. Des bus pourront circuler sur le COM, avec des temps de parcours maîtrisés. Autre point positif, l’articulation entre le COM et les projets de mobilité de la métropole de Montpellier (3M). Il nous faudra gérer le carrefour de Gennevaux, où arrivera la ligne 5 de tramway. De manière générale, notre objectif est de créer des interconnexions avec les réseaux de mobilité de 3M (bus ou tram).

La HV Touch

La HV Touch

Conseil RP

Un conseil RP perso : de grâce, lorsque vous me présentez à une tierce personne lors d’un cocktail ou sur un événement, évitez le sempiternel : « C’est l’ex-rédac’chef de La Lettre M. » Non pas que je ne sois pas fier de l’avoir été. Mais je suis parti il y a plus de trois ans, et pas pour cultiver un potager… Alors, expliquez plutôt ce que je fais aujourd’hui. Le syndrome du rétroviseur est toujours bien vivant en France.

La phrase

« Nous avons la volonté de démocratisation l’immobilier, alors qu’une personne sur deux n’a pas accès à un crédit immobilier, et que les gens cherchent de nouveaux modes d’épargne. C’est la raison pour laquelle la plateforme Bricks.co n’utilise pas la blockchain et les cryptomonnaies. »

Cédric O’Neill

fondateur de la proptech Bricks.co, à l’occasion du lancement d’une levée de fonds participative de 5 M€.

On s’en fout

Aider un journaliste à y voir clair sur une actualité, pour l’aider à définir un angle d’article correspondant à la réalité ? Si si, c’est possible. Surtout lorsque l’info est touffue, complexe et protéiforme. Il faut juste s’y prendre de façon humble. Genre : « Si je peux me permettre, et sans vous tenir la plume, il me semble que l’information principale est… ».
Bon, il existe aussi des journalistes qui, en toute humilité, admettent être un peu perdus, et envoient un SOS à leur interlocuteur. Ce que votre serviteur a récemment fait auprès du directeur général d’un grand groupe coopératif agricole, au bout de 20 mn de parlote sur, pêle-mêle, un investissement immobilier dans une nouvelle usine de semence, la stratégie du groupe pour son pôle distribution, le recrutement de producteurs d’ovins, l’impact de la guerre en Ukraine, et j’en passe. Bref, intéressant, mais ça partait un peu dans tous les sens. Je ne voyais pas d’info-clé se dessiner clairement. Alors, je le coupe : « Tout cela est passionnant, mais je dois trouver un angle pour mon article. Pouvez-vous m’aider ? » Une question que je ne formule que très rarement de la sorte ! Mais là, tout était réuni : 5e interview de la journée, fatigue neuronale de fin d’après-midi, sujets complexes et infos pléthoriques… Pas plus surpris que ça, le directeur en question m’a d’ailleurs aidé à définir le thème essentiel. L’exercice semble avoir été bénéfique pour lui, en vue de ses futures présentations. Comme quoi, parfois, mieux vaut jouer carte sur table.

ca pousse les indiscretions

Ça pousse

Ça pousse
9

Ils et Elles bâtissent nos villes

Un immeuble tertiaire bas carbone à Eurêka. Eiffage Immobilier Occitanie (directeur régional LR : Matthieu Reynier) lance le chantier de l’immeuble tertiaire B3 Eco’up, situé sur l’îlot B3 dans la Zac Eurêka, le 8 avril à Montpellier. Aménageur : Serm/SA3M. Le programme devait à l’origine être composé de containers maritimes recyclés. Changement de stratégie, face à l’envolée des prix des containers : ces bureaux nouvelle génération seront finalement construits à partir de béton bas carbone (2.100 m3) et de façades à ossature bois (1.600 m²).
« Le bois, la terre, la paille de riz, le chanvre… L’innovation n’a plus de limites. Elle était technique, elle devient sociétale », déclare Philippe Carrère, directeur régional d’Eiffage Construction/Immobilier.
Avec 3 .897 m² de surface utile (3 niveaux de plateaux libres), le projet immobilier en R+2 prévoit 388 occupants. Stationnement : 14 places de stationnement extérieur, 83 places de stationnement en sous-sol semi-enterré (dont 4 infrastructures de recharge de véhicule électrique) et 71 m² de stationnements vélos en rez-de-chaussée. Cabinet d’architecture : 2A Design. Commercialisation : CBRE, Norman Taylor et Arthur Loyd. Labellisation Breeam Very Good. Label E+C- visé. Investisseur : Groupama Gan Reim. La livraison est prévue au 3e trimestre 2023.

WBI va préfabriquer des immeubles à ossature bois à Alès. C’est une info dévoilée en exclusivité dans Les Échos. La nouvelle société Wood Buildings Industry (WBI) lance, moyennant 8 M€ d’investissement, une unité de fabrication de modules standardisés à ossature bois. Destinée à des bailleurs sociaux comme à des investisseurs privés, cette activité va engendrer la création d’une vingtaine d’emplois au démarrage.
Fabriquer des modules standardisés à ossature bois pour la construction de petits immeubles avec un process industriel digitalisé : c’est l’innovation portée par la nouvelle société WBI, qui lancera, en septembre, son premier site de production à Saint-Privat-des-Vieux, à côté d’Alès. Cette SAS au capital de 2 millions d’euros, est détenue à 52 % par le groupe immobilier montpelliérain Vestia et à 48 % par d’autres investisseurs, dont Stéphanie Andrieu et Arnaud Mine (ex-Urbasolar).
L’entreprise produira des modules de trois mètres de large, huit de long et trois de hauteur, dont l’ossature sera construite par des scieries et des charpentiers, « l’assemblage étant réalisé par le site d’Alès », explique, en exclusivité aux Échos, Jean-Patrick Brouillard, président de WBI. Fabriqués à partir de matériaux biosourcés, recyclables à 95 %, ces modules sortiront des ateliers entièrement équipés. « Au final, ils seront invisibles. La liberté architecturale est donc préservée », complète Philippe-Antoine Brouillard, DG de Vestia.
Ce mode constructif innovant, déjà répandu aux Etats-Unis, en Angleterre, en Allemagne ou en Autriche , vise à réduire les délais de construction, l’impact environnemental du chantier, mais aussi à garantir une maîtrise des coûts. « Il offre en outre des lieux de travail sécurisés aux professionnels du bâtiment », ajoute Jean-Patrick Brouillard.
Plus à lire dans Les Échos, ici.

Quelle est la genèse de WBI ? « On a reçu une commande d’un fonds de pension pour la construction d’immeubles à ossature bois, explique Jean-Patrick Brouillard. Après analyse du marché dans ce secteur, on s’est rendus compte qu’il n’y avait pas de fabricant capable de répondre de façon industrielle à cette commande. Nous avons donc décidé, compte-tenu de l’évolution des normes de construction, d’absence de fabricants et des perspectives de développement, de créer une filiale industrielle dédiée dans notre groupe. »

Au marché

Au marché
9

Les marchés publics essentiels en Occitanie de la semaine passée. Parce qu’il faut bien vivre.

BTP 👷‍♀

Occitanie Est 

Le département de la Lozère lance un avis pour les travaux d’accessibilité, encloisonnement d’un escalier et rafraîchissement à la Faculté d’éducation de Montpellier (Fde) – site de Mende. 

Le Crous de Montpellier lance un avis pour le dévoiement des réseaux basse tension et d’alimentation électrique de la cité universitaire Voie Domitienne. 

Le Crous de Montpellier lance un avis pour la rénovation d’un appartement T5 en deux T3 (résidence Baudin à Montpellier). 

La Communauté d’Agglomération du Pays de l’Or lance un avis pour la construction d’une structure dédiée à l’enfance et la jeunesse composée d’une crèche et d’un accueil de loisirs sans hébergement – Commune de Saint-Aunès. 

La Spl 30 lance un avis pour les travaux pour la construction d’un groupe scolaire sur la commune de Rousson – Lot 6 Façade – Bardage . 

Le Crous de Montpellier lance un avis pour la mission d’assistance à la maîtrise d’ouvrage pour le montage et le suivi d’exécution du marché d’exploitation du CROUS de Montpellier – Occitanie. 

Sète Agglopôle Méditerranée lance un avis pour la mission de maîtrise d’œuvre concernant la rénovation de la Villa Salis. 

La ville de Juvignac lance un avis pour le concours restreint de maitrise d’œuvre pour la création d’un complexe sportif. 

La commune d’Agde lance un avis pour les travaux d’isolation des murs de l’école Jules Ferry. 

Occitanie Ouest 

La commune de Toulouse lance un avis pour les travaux de mise ne place de mur-rideau aluminium.  

La Spl Arac Occitanie lance un avis pour les travaux pour la rénovation de menuiseries au lycée Legta Fonlabour à Albi. 

La ville de Ramonville Saint-Agne lance un avis pour le concours restreint de maîtrise d’œuvre sur ‘esquisse’ pour la restructuration et extension du groupe scolaire Jean Jaurès à Ramonville Saint-Agne (31). 

La Communauté d’Agglomération du Grand Cahors lance un avis pour les travaux de mise aux normes et rénovation du club house de foot au complexe sportif Pierre Ilbert de Cahors. 

Toulouse Métropole lance un avis pour le concours pour l’attribution d’un marché négocié de maîtrise d’œuvre : construction d’un 4e groupe scolaire sur la Zac de Tucard. 

Aveyron Habitat lance un avis pour la construction de 42 logements. 

La Spl Arac Occitanie lance un avis pour les travaux pour la démolition de logements de fonction au Lycée Berthelot à Toulouse. 

Communication 📣

Occitanie Ouest 

Hautes-Pyrénées Tourisme Environnement lance un avis pour la campagne de communication des Hautes-Pyrénées été/automne 2022 et hiver 2022/2023.  

Services 📋

Occitanie Est 

La Communauté de Communes Sud Roussillon lance un avis pour l’achat d’une mini pelle sur pneus 10 tonnes d’occasion. 

Le Cnfpt lance un avis pour des prestations de maintenance des installations électriques pour les sites de la délégation Occitanie et de l’Inset de Montpellier et maintenance des Postes Haute Tension. 

Le département de l’Aude lance un avis pour les prestations d’entretien et de nettoyage de giratoires, de dépendances routières et de sites départementaux. 

Le département de la Lozère lance un avis pour la fourniture, installation, mise en service et maintenance de caméras à vision nocturne et de stations météorologiques. 

La Communauté d’Agglomération Béziers Méditerranée lance un avis pour le service d’interventions, de gardiennage, de sûreté et de sécurité sur les sites de l’agglomération. 

Ght Cévennes-Gard-Camargue lance un avis pour la maintenance des installations de production de froid de marque Trane et Daikin. 

La TaM lance un avis pour la fourniture de pièces de rechange pour bus. 

Sa3m lance un avis pour des prestations de nettoyage, évacuation et traitement des déchets dans le cadre de la réalisation de la ZAC PARC 2000. 

Occitanie Ouest 

La DIR Ouest lance un avis pour l’acquisition d’un poids lourd 26T d’occasion 6X4 polybenne. 

L’Insee lance un avis pour le remplacement des chaudières de l’établissement de Toulouse de la Direction régionale de l’Insee Occitanie.  

Le département du Lot lance un avis pour la fourniture et livraison d’une pelle hydraulique neuve en version non compacte pour le département du Lot. 

 

ATTRIBUTIONS DE MARCHÉ

La régie des eaux de Montpellier 3M attribue le marché des travaux courants sur les réseaux d’eau potable et d’eau brute à EHTP, SCAM TP, TTP SERVICES SARL. La liste des titulaires est à consulter ici. Valeur totale du marché : 42 000 000 euros. 

Montpellier Méditerranée Métropole attribue le marché de travaux de maintenance et de grosses réparations des équipements génie climatique des bâtiments métropolitains (chauffage, ventilation, climatisation) à SPIE INDUSTRIE ET TERTIAIRE, SERRANO et AXIMA CONCEPT. Valeur totale du marché : 4 800 000 euros. 

Toulouse Métropole attribue le marché de réalisation d’un giratoire sur la route métropolitaine 4 à SPIE BATIGNOLLES MALET. Valeur totale du marché : 798 931,91 euros. 

Sète Agglopole Méditerranée attribue le marché de fournitures de documents pour les médiathèques à Decitre, L’Echappée Belle, La Nouvelle Librairie Sétoise. La liste des titulaires est à consulter ici. Valeur totale du marché : 1 300 000 euros. 

Toulouse Métropole attribue le marché de construction d’un base nautique sur le lac de la Reynerie à EDIFICE TOULOUSE BATIMENT, ENTREPRISE DE SERRURERIE TOULOUSAINE, DMC PRO, MASSOUTIER, TECHNI CERAM, arl baylet bernard et TECHNICLIMATIC. Valeur totale du marché : 860 279,91 euros. 

Le conseil départemental de l’Hérault attribue le marché d’aménagement et entretien des Espaces Verts le long des routes départementales Hors Grands Axes à Eaos Services, Ateliers Vallée de l’Hérault, Ea Les Ateliers de Maguelone et Etape. Valeur totale du marché : 3 840 000 euros. 

La commune de Toulouse attribue le marché de remplacement des menuiseries extérieures bois de l’école élémentaire Lakanal à cgem et DELTA ELEC. Valeur totale du marché : 308 288,17 euros. 

La ville de Montpellier attribue le marché de maintenance d’alarme intrusion, contrôle d’accès, interphonie et interphonie de secours de l’Hôtel de Ville à INEO MPLR. Valeur totale du marché : 584 000 euros. 

Le conseil départemental de la Haute-Garonne attribue le marché de relogement du centre d’exploitation de Montastruc-la-Conseillère à Garidech à Dba Construction, Nerocan Tp, Ideal Peinture et Lagreze Bâtiment. La liste des titulaires est à consulter ici. Valeur totale du marché : 884 192 euros. 

La Région Occitanie attribue le marché d’organisation des salons Travail Avenir Formation (Taf) de Alès à Stock Light. Valeur totale du marché : 320 000 euros. 

Le département de l’Aude attribue le marché de traitement des façades du bâtiment administratif au collège Montesquieu à Narbonne à ARL ESCRIVA PEINTURE. Valeur totale du marché : 69 099,6 euros. 

Toulouse Métropole attribue le marché d’AMO pour l’élaboration du schéma directeur de gestion des eaux pluviales à Hydratec. Valeur totale du marché : 1 995 318 euros. 

Plus de marchés ici

Sète Agglopole Méditerranée attribue le marché de fourniture de colonnes de tri métalliques pour le verre, les emballages et papiers, et les ordures ménagères à Astech. Valeur totale du marché : 800 000 euros. 

La ville d’Auch attribue le marché de révision générale du plan local d’urbanisme et élaboration du règlement local de publicité au Groupement Citadia Conseil/Even Conseil. Valeur totale du marché : 168 675 euros. 

Le département du Gers attribue le marché de mission d’ordonnancement, de pilotage et de coordination pour la construction d’un gymnase, l’aménagement des extérieurs, voiries, réseaux divers au Collège Hubert Reeves à Fleuran à Eurl Opus Bati. Valeur totale du marché : 33 500 euros. 

Toulouse Métropole attribue le marché de travaux de renforcement du réseau d’eaux usées par la pose d’un collecteur – Reprise de branchements d’eau potable au Groupement GIESPER Mandataire /SOGATRAP/EXEDRA. Valeur totale du marché : 980 874,8 euros. 

Montpellier Méditerranée Métropole attribue le marché global de gestion intégrée des déchets verts à ONYX LANGUEDOC ROUSSILLON, ALLIANCE ENVIRONNEMENT EXPLOITATION et SUD BROYAGE. Valeur totale du marché : 3 780 200 euros. 

La société de la mobilité de l’agglomération toulousaine attribue le marché d’opérations accompagnement / aménagement gare Bus à Grpt Exedra Mp / Caro Tp / Lherm Tp Mp / Thomas et Danizan. Valeur totale du marché : 367 679 euros. 

Toulouse Métropole attribue le marché de concours pour l’attribution d’un marché négocié de maîtrise d’œuvre : extension et restructuration du groupe scolaire de la commune de Mons à Sarl Tocrault et Dupuy Architectes (Mandataire) / Sas Isao / Satec Ingenierie / Sept / Emacoustic. Valeur totale du marché : 203 290 euros. 

Sète Agglopole Méditerranée attribue le marché de maîtrise d’œuvre concernant la réhabilitation de l’ancien collège Victor Hugo en un établissement d’enseignement supérieur au Groupement Bpa (mandataire)- Edeis- Gui Jourdan- Bernard Poissonnier Economiste. Valeur totale du marché : 419 637,37 euros. 

Montpellier Méditerranée Métropole attribue le marché de contrôle de la qualité de service des transports urbains et des parcs de stationnement à TRYOM. Valeur totale du marché : 459 500 euros. 

Le Grand Narbonne attribue le marché de curage et entretien des réseaux d’assainissement des communes en régie du Grand Narbonne à Veolia Eau Compagnie Generale Des Eaux et Saur Sas. Valeur totale du marché : 800 000 euros. 

Agenda Les Indiscretions

L'agenda

L’agenda
i

Newsroom

L’agence travaille en ce moment sur plein de choses passionnantes :

Journalisme

Pour Les Échos :
Enquête sur le retour des folies architecturales à Montpellier.
Articles en cours :
– Les ambitions d’Atelier Tuffery (fabricant de jeans) à Florac, en Lozère.
– L’impact de la guerre en Ukraine pour le groupe coopératif agricole Arterris (Castelnaudary, Aude).
– New Orchestra (mode enfantine), deux après la reprise d’Orchestra par son fondateur, Pierre Mestre.
– L’avancement du projet routier de contournement ouest de Montpellier par Vinci Autoroutes.
– Les projets de Vestia Promotion dans la construction bois.

Contribution au magazine Bien’Ici (Midi Libre), avril.

Le prochain salon Medfel (fruits et légumes), pour ToulÉco.

Pour l’Hérault Juridique et Économique : analyse du marché de l’immobilier d’entreprise de la métropole de Montpellier par Christèle Marnas (Tourny Meyer Méditerranée).

Enquête nationale sur les terrasses bois, pour BoisMag, parution en avril.

« Que peut apporter l’hydrogène dans la décarbonation des transports ? » : enquête pour L’Abécédaire des Institutions, parution en juin.

Brand content

Pour Profils Systèmes, rédaction du magazine #Signature8 : sujets lifestyle, architecture et art de vivre.

Pour Caminarem, rédaction du prochain magazine « Caminarem » (septembre) : sujet RH, avec une enquête sur l’utilité des bilans de compétences.

Animation

Préparation de l’animation du Lab Immo Midi Libre sur les nouveaux usages de la ville, le 20 avril à Saint-Jean-de-Védas (34). Organisateur : Midi Events (Midi Libre).

Préparation de l’animation de la conférence sur l’innovation dans les services au secteur nucléaire, prévue le 21 avril à Bagnols-sur-Cèze (30). Organisateur : Endel (Groupe Altrad).

Préparation du jury des Grands Prix de l’Immobilier, prévus fin juin dans la région de Montpellier. Sourcing d’une cinquantaine de programmes immobiliers appelés à concourir aux 7 catégories de prix. Pour Midi Events (Midi Libre).

À suivre en ligne ou en présentiel

Mardi 12 avril de 8h30 à 10h30 :

Petit déjeuner Industrie sur la thématique des dispositifs d’accompagnement des entreprises, organisé par Cauvaldor Expansion, en partenariat avec Territoires d’Industrie, l’Agence Ad’occ et la Région Occitanie. Plus d’informations ici.

Mardi 12 avril de 9h à 12h30 :

« Pourquoi le calcul quantique attire autant d’investisseurs publics et privés ? », organisé par l’agence AD’OCC et la Cité de l’Économie et des Métiers de Demain à Montpelier (132 Boulevard Pénélope). Plus d’informations et inscription ici.

Mardi 12 avril de 9h30 à 16h :

« Journée Filière Eolien en Mer Flottant Wind’Occ », organisée par l’agence AD’OCC, la Région Occitanie Pyrénées-Méditerranée, le Parlement de la Mer, le Pôle-Mer Méditerranée et CEMATER, à Port-la-Nouvelle (11). Plus d’informations et inscription ici.

Jeudi 14 avril de 9h à 17h :

Salon TAF 2022 (Travail, Avenir, Formation) de Montauban, co-organisé par la Région Occitanie, Pôle Emploi, les Missions locales ainsi que différents partenaires institutionnels de la Région (Rue Salvador Allende, Montauban – 82). Plus d’informations ici.

Jeudi 14 avril de 9h à 17h :

Salon TAF 2022 (Travail, Avenir, Formation) de Saverdun, co-organisé par la Région Occitanie, Pôle Emploi, les Missions locales ainsi que différents partenaires institutionnels de la Région. Plus d’informations ici.

Jeudi 14 avril de 9h30 à 17h30 :

« Job Dating alternance », organisé par les écoles Digital Campus Montpellier, ESG Montpellier et Esarc Evolution Montpellier et Paris School of Technology & Business Montpellier. Inscription obligatoire avant le 1er avril ici.

Plus d'événements ici

Mardi 19 avril de 9h à 17h :

« Journée achats – UGAP », organisée par Leader Montpellier et Leader Occitanie, en partenariat avec la Région Occitanie et Montpellier Méditerranée Métropole, à Montpellier (salle Fernand Pelloutier – 15 place Zeus).

Mardi 19 avril à 18h30 : 

Soirée Eco avec une conférence sur le thème « La maîtrise énergétique, quels enjeux pour les entreprises, commerces et artisans ? », organisée par la ville du Crès, à l’Agora (Voie Domitienne – Le Crès, 34). Plus d’informations ici. Entrée libre sur inscription : economie@lecres.fr

Mercredi 20 avril à 10h :

« Deeptech Tour : la tournée des campus », avec la présence de Paul-François Fournier, directeur exécutif de Bpifrance en charge de l’Innovation, et Philippe Augé, président de l’Université de Montpellier. Évènement organisé par Bpifrance, à l’Université de Montpellier. 

Mercredi 20 avril de 16h30 à 21h :

« Formateur’s Dating », l’évènement des professionnels de la formation, organisé par Emploi LR et CSFC Occitanie, à Montpellier (34). Plus d’informations ici. Inscription obligatoire via ce lien.

Du mercredi 20 au vendredi 22 avril :

1ère édition « Forum Économie circulaire des Énergies bas carbone pour la Transition énergétique » (FEET), organisée par le CEA, l’ADEME, l’Institut national de l’économie circulaire (INEC), la Région Occitanie et Montpellier Management, à Montpellier Management (Campus Richter, Rue Vendémiaire, 34). Plus d’informations ici et inscription gratuite via ce lien.

Jeudi 21 avril de 14h à 17h :

Atelier collectif « Êtes-vous prêts à vous lancer ? », organisé par la CCI Hérault, à Béziers (308 rue de Chiclana).Plus d’informations et inscription ici.

Jeudi 21 avril de 18h à 21h :

Conférence « Tournée de la Grande Relance », coorganisée par la CCI Hérault, BPI Le Lab et La fondation MMA des entrepreneurs du futur, à Montpellier Business School (2300 avenue des Moulins). Plus d’informations et inscription ici.

Vendredi 22 avril de 11h à 12h :

« Webinaire Diversification aéronautique : zoom sur les salons mobilité et énergies renouvelables », organisé par l’agence AD’OCC. Plus d’informations et inscription ici.

Mardi 26 avril de 9h à 23h : 

Le Festival des Entrepreneurs « Big Tour 2022 », organisé par Bpifrance, sera à Montpellier (Esplanade Charles de Gaulle, Le Rockstore). Plus d’informations ici.

Mercredi 27 et jeudi 28 avril :

medFEL, porté par la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée et organisé par l’Agence régionale de développement économique AD’OCC et SPAS Organisation, au Parc des Expositions de Perpignan. L’événement réunit l’ensemble des acteurs de la filière Fruits et Légumes en regroupant 200 exposants durant 2 jours de salon et de conférences. Plus d’informations ici.

Jeudi 28 avril de 9h à 17h :

Salon TAF 2022 (Travail, Avenir, Formation) d’Alès, co-organisé par la Région Occitanie, Pôle Emploi, les Missions locales ainsi que différents partenaires institutionnels de la Région (Parc des expositions d’Alès Agglomération – 30). Plus d’informations ici

Jeudi 28 avril de 9h à 12h :

Atelier collectif « Êtes-vous prêts à vous lancer », organisé par la CCI Hérault, à Mauguio (avenue Jacqueline Auriol, Zone aéroportuaire Montpellier-Méditerranée). Plus d’informations et inscription ici.

Vendredi 29 avril de 9h à 16h :

Formation « Créer ma micro-entreprise : les clefs pour démarrer », organisée par la CCI Hérault, à Béziers (308 rue de Chiclana). Plus d’informations et inscription ici.

MAI

Lundi 2 et mardi 3 mai de 9h à 17h :

1ère édition « Dégustez en V.O ! », organisée par l’AOP Languedoc, la Mairie de Montpellier, la Métropole de Montpellier, la Région Occitanie et le Département de l’Hérault, à Montpellier. Salon ouvert gratuitement à tous les visiteurs professionnels. Inscription ici.

Mercredi 11 mai :

« Entretenir et transformer la voirie de proximité, pour accueillir les nouveaux usages », organisé par la FRTP Occitanie au Palais des Congrès du Cap d’Agde.

Jeudi 12 mai de 9h à 17h :

Salon TAF 2022 (Travail, Avenir, Formation) de Figeac, co-organisé par la Région Occitanie, Pôle Emploi, les Missions locales ainsi que différents partenaires institutionnels de la Région. Plus d’informations ici.

Jeudi 12 mai :

« Financer son projet : “Booster mon projet !” 2022 à Millau », organisé par l’agence AD’OCC et Macéo. Plus d’informations et pré-inscription ici.

Du samedi 14 mai au dimanche 15 mai de 10h à 18h : 

4e édition du salon E-cap – salon de la mobilité électrique et de l’éco-responsabilités, organisé par la ville d’Agde, à l’Esplanade Pierre Racine au Cap d’Agde. Plus d’informations ici.

Du lundi 16 au mercredi 18 mai de 9h à 18h :

Édition 2022 du FOWT, événement mondial dédié à l’éolien offshore flottant, organisé par Pôle Mer Méditerranée, au Corum de Montpellier. Plus d’informations ici.

Jeudi 19 mai à 18h :

« Fête des lauréats Réseau Entreprendre 2022 », organisé par le Réseau Entreprendre Occitanie Méditerranée, au Pasino de la Grande Motte (335 Allée des Parcs). Plus d’informations et inscription obligatoire ici.

Mardi 31 mai à 18h30 :

« Forum du Dialogue Urbain », organisé par la FPI Occitanie Méditerranée, au Domaine des Grands Chais à Mauguio (34).

JUIN

Jeudi 9 et vendredi 10 juin :

Montpellier Capital Risque 2022, organisé par la CCI Hérault, au Domaine de Biar (Lavérune – 34). Plus d’informations ici.

Du 9 au 11 juin :

B2B Rocks, au Domaine de Biar (Lavérune – 34). Plus d’informations et inscription ici.

Dimanche 12 et lundi 13 juin de 10h à 18h :

E-Cap : Salon de la mobilité électrique et de l’éco-responsabilité, organisé par la ville d’Agde, sur l’Esplanade Pierre Racine, au Cap d’Agde. Plus d’informations ici.

Voilà, c’est tout pour cette semaine. Courage et chocolat !

Les Indiscrétions sont une newsletter gratuite. Vos données ne seront pas communiquées à des tiers. Vous pouvez vous désinscrire en un clic.

Les dernières Indiscrétions

D’une crise à l’autre

La zone « maudite » de fret de l’aéroport de Montpellier qui décolle après 20 ans d’atermoiements, le Monde Nouveau et ses Pitchs Solutions concrets, les perspectives 2023 (forcément enthousiasmantes) d’Agencehv, l’Espagnol CAF et ses tramways compétitifs, la belle levée de fonds de U-Space à Toulouse, un « ça pousse » qui pousse, et plein d’autres palabres urbaines.
« D’une crise à l’autre », Les Indiscrétions de la semaine du 19 septembre sont en ligne.
Courage et chocolat !

lire plus

J’ai des scoops, donc je suis

Quantum Surgical s’agrandit, Deljarry à la tête de Purple Campus, Seuil planche sur l’urbanisme durable, Gérard Bertrand s’étend dans le Lot, et plein d’autres palabres urbaines.
« J’ai des scoops, donc je suis », Les Indiscrétions de la semaine du 12 septembre sont à croquer en cliquant ci-dessous.
Courage et chocolat !

lire plus

La côte a la cote

Le promoteur NG ouvre son capital, le Mag Caminarem rafraîchit les RH, Ogeu met la main sur les eaux minérales de Luchon, un mercato intense du côté des décideurs, un nouveau DG pour Orchestra, et plein d’autres palabres urbaines.
« La côte a la cote », Les Indiscrétions de la semaine du 5 septembre sont à croquer en cliquant ci-dessous.
Courage et chocolat !

lire plus

Il ne lâche rien

Hubert, Montpelliérain depuis 40 ans (avec quelques infidélités londoniennes et parisiennes), est diplômé du Centre de Formation des Journalistes Paris (2001). 

Lire plus
Signes distinctifs sur sa carte de presse 95598, la quête de clarification et de saine problématisation, dans un monde souvent entravé par les acronymes abscons, la langue de bois, les approximations et les infox.

Hubert a été auditeur de la session 2019-2020 du Chede (cycle de hautes études pour le développement économique). Un réseau national constitué de chefs d’entreprise, élus, préfets, hauts fonctionnaires, cadres de collectivités…, précieux.

Avant de jouer sa partition, il a fait ses gammes pendant 18 ans (2001-2019) à La Lettre M, média économique régional de référence. Il y a commencé stagiaire, avant d’évoluer au fil des ans jusqu’au poste de rédacteur en chef, contribuant activement au développement du titre à Toulouse entre 2015 et 2018.

Heureusement qu’elle est là

Francilienne, résidant à Montpellier depuis 2018 et diplômée de Sup de Com’ Montpellier (2020), Sarah a rejoint Agencehv en CDI début octobre 2020.

Lire plus
Ses missions : rédaction d’articles sous l’autorité de Hubert Vialatte, veille média, structuration de la stratégie et de l’organisation, création graphique, mise en page, social media management, mise en ligne et promotion des Indiscrétions.

Sarah porte un intérêt au métier de journaliste. Son mémoire de fin d’étude porte ainsi sur le thème « L’impact de l’Intelligence Artificielle sur la presse en ligne et le journalisme ».

Amélie dite « de Cazilhac »

En stage, de mars à septembre 2021, chez Agencehv, Amélie Cazalet poursuit son chemin en alternance en marketing et communication, toujours au sein de l’agence.

Lire plus
Originaire des Cévennes, plus précisément de Cazilhac (d’où « Amélie de Cazilhac », on trouve que ça sonne bien), elle est actuellement en Master 2 Marketing, Médias et Communication à Montpellier Management (Université de Montpellier).

L’experte, de Paris à Palavas

Diplômée de l’université de Montpellier en science politique, et forte d’une expérience de 10 ans dans le secteur de la communication et de l’événementiel, Fanny Bessière est cheffe de projet au sein d’Agencehv.

Lire plus
Rédaction, communication, préparation d’évènements, partenariats… Elle accompagne l’agence dans ses nombreux développements. D’origine francilienne, elle est tombée sous le charme de la douceur de vivre à Palavas-les-Flots il y a plus de 13 ans. Pour ne plus repartir.
Share This