Tech : la folle ascension de SwileSemaine du 11 octobre 2021

LES INDISCRÉTIONS

Vos 5 minutes business en Occitanie

Suivez Les Indiscrétions sur les réseaux sociaux :

À l'affiche

À l’affiche

9

Parce qu’elles et ils le valent bien

Loïc Soubeyrand, Swile

La jeune pousse montpelliéraine créée en 2018 par Loïc Soubeyrand (ex-Teads) annonce, ce lundi 11 octobre, lever 200 M$. Swile atteint la valorisation du milliard de dollars, trois ans à peine après sa création, comme le dissèquent Les Échos (à lire ici). Après avoir démarré en France par le marché des titres de restauration, elle veut se déployer au Brésil et au Mexique avec des services qui accompagnent le quotidien des salariés dans leur entreprise.
Cette opération a été menée par Softbank, le plus grand fonds mondial de la Tech (Uber, WeWork, Revolut, Slack etc.). À cette occasion, Michel Combes, président de Softbank International Group et ancien président d’Alcatel-Lucent et SFR-Numericable, fait son entrée au conseil d’administration de Swile.
Les fonds historiques de Swile (Eurazeo, Index et Bpifrance Large Venture) ainsi que Headline, nouvel entrant, ont également participé au tour de table.
« Swile devient ainsi licorne et se distingue non seulement par son ancrage territorial, mais également par sa précocité en étant la 2ème* société la plus jeune à atteindre ce statut », indique un communiqué de l’entreprise. Swile est la 19e licorne « démontre tout son potentiel qui va bien au-delà de son offre initiale », décrypte mon confrère spécialisé Guillaume Bregeras (Les Échos start). « Cette société est en train de réinventer la relation entre les entreprises et leurs salariés à travers le sujet des avantages employés, détaille Michel Combes de Softbank qui rejoint le conseil d’administration de Swile. Après avoir démontré sa capacité à prendre une part de marché significative en France, nous allons les aider à s’implanter au Brésil et au Mexique, les deux autres principaux marchés. »
Début 2021, Swile a en effet racheté la startup Vee Beneficios pour accélérer son lancement au Brésil, pays numéro 1 mondial des avantages salariaux. Ce sont désormais 120 employés Swile qui opèrent au quotidien à Sao Paulo. « Avec près de 50 millions d’actifs éligibles aux avantages salariaux et un taux de dématérialisation proche de 100%, le Brésil représente une opportunité́ de croissance exponentielle pour Swile, qui veut en faire son marché principal », explique Loïc Soubeyrand.
Pour atteindre cet objectif, Swile va recruter 500 collaborateurs d’ici à fin 2022, répartis entre le Brésil et la France, et doublera ainsi la taille de l’entreprise. 25% des effectifs sont basés à Montpellier, 25% à Paris, 25% en télétravail et 25% au Brésil. Swile propose 2 produits, la Swile Card, la carte bancaire de référence des employés, et la Swile App, dédiée à l’engagement des collaborateurs. L’entreprise créée en 2018 revendique 500.000 utilisateurs et 15.000 entreprises clientes, dont Carrefour, Le Monde, PSG, Airbnb, Spotify, Red Bull ou TikTok.
« Notre nouvelle licorne française nous vient de Montpellier !, poste Emmanuel Macron himself, sur LinkedIn (ici). Car, oui, contrairement aux idées reçues, les startups ne sont pas que parisiennes : elles créent de l’emploi partout sur le territoire. Il y a 4 ans, Swile n’existait pas encore : son objectif est désormais de doubler ses effectifs d’ici fin 2022 et d’atteindre les 1.000 salariés. Quelle trajectoire ! Hier la numérisation des tickets restaurants et demain, je l’espère, le leader mondial de l’expérience employé. Bravo à Loïc Soubeyrand et toutes les équipes ! » Encore plus important que le soutien du chef de l’État : Loïc Soubeyrand est supporter du MHSC devant l’Eternel. Un mec bien, donc. 

Fabrice Verdier, BRL

C’est à l’unanimité qu’il est élu à la présidence du conseil d’administration du groupe BRL (spécialisé dans l’eau et l’environnement), le 6 octobre, en qualité de représentant de la Région Occitanie. Fabrice Verdier, maire de Fons-sur-Lussan (Gard) et président de la communauté de communes du Pays d’Uzès, est administrateur de BRL et conseiller régional de la Région Occitanie depuis plus de 10 ans. Il succède à Damien Alary, président depuis 17 ans du conseil de surveillance puis du conseil d’administration de BRL, et qui est désormais président d’honneur.  
« Alors que l’avenir de BRL était encore incertain au début des années 2000, j’ai engagé avec la confiance de Georges Frêche (ancien président de l’ex-Région Languedoc-Roussillon), un grand repositionnement de BRL pour en faire un opérateur d’aménagement au service de la politique publique régionale de l’eau. J’ai accompagné l’internationalisation des activités du Groupe BRL et conduit la décentralisation des aménagements concédés par l’État à BRL, pour faire naître le réseau hydraulique régional au cœur du service public régional de l’eau », explique Damien Alary. 
Plus à lire dans Les Échos ici

Miren de Lorgeril, Maison Lorgeril

En juin prochain, Maison Lorgeril, grand nom de la viticulture régionale (300 hectares de vignobles) basé au Château de Pennautier (Aude), fêtera ses… 400 ans. Avec un sens du mouvement toujours aiguisé. Pour atteindre l’excellence dans les approches d’identification, le soin apporté aux terroirs, la sélection des parcelles ou encore l’assemblage, Maison Lorgeril s’entoure depuis peu des meilleurs partenaires techniques : « Les laboratoires œnologiques Dubernet, depuis 5 ans, et le vinificateur Stéphane Derenoncourt depuis 2 ans », précise Miren de Lorgeril. Ces regards extérieurs « nous permettent de progresser. Un vigneron peut accumuler des savoir-faire, mais aussi des mauvaises habitudes ! », sourit-elle. Le groupe emploie 70 salariés, pour 12 M€ de CA en 2021, dont 60 % à l’export. Le Château de Pennautier, qui a accueilli le roi Louis XIII en 1622, a accueilli 10 générations. Ça se fête.
> Plus à lire dans le magazine spécial « Vins, bières, spiritueux : la relève en Occitanie » de ToulÉco.

Christophe Pérez, SCET

L’ex-DG du Groupe Serm-SA3M (aménageur de la Ville et de la Métropole de Montpellier) est nommé cadre dirigeant de la SCET (Services Conseil Expertises et Territoires), filiale du Groupe Caisse des Dépôts et Consignations. La SCET sera présente cette semaine à Toulouse, lors du congrès national EPL (Entreprises publiques locales). « Le modèle des entreprises publiques locales s’est désormais diffusé dans tous les niveaux de collectivité. Elles investissent, à travers leurs opérateurs, l’ensemble des champs de l’économie mixte, indique sur LinkedIn la Fédération des élus des EPL. Alors que le déploiement de la relance devient effectif sur tous les territoires, les EPL sont en première ligne. Les Sem, les SPL (futur statut de la TaM, à Montpellier, note) et les Semop devraient jouer un rôle d’impulsion majeur dans l’économie durant les prochains mois. Les opérateurs des collectivités territoriales prévoient d’ores et déjà des investissements à un niveau proche de celui observé en 2019. »

Aurélie Pujol, AOC Costières de Nîmes

Après avoir épaulé son frère en 2019 dans la reprise de l’exploitation familiale, Mas Pujol, Aurélie Pujol devient la nouvelle directrice de l’AOC Costières de Nîmes. Elle succède à Magali Jelila, qui a pris la direction de l’Union des Entreprises Viticoles Méditerranéennes (UEVM).
Sur sa feuille de route, la valorisation de l’appellation. Effectivement, « l’AOC Costières de Nîmes est plutôt bien valorisée à l’export, sur des marchés comme les États-Unis, alors qu’en France, il est difficile de gagner en valeur sur certains marchés », raconte-t-elle. Il est aussi question de répondre aux problématiques liées au changement climatique et aux enjeux environnementaux. L’une de ses priorités est aussi la protection des terroirs. Étant sur un territoire mixte, avec des vignes qui subissent la pression urbaine, « l’enjeu est de lutter contre les infrastructures pouvant porter atteinte au potentiel de production mais aussi à l’image, afin de protéger le terroir », explique-t-elle. Pour cela, elle met l’accent sur la nécessité de continuer la charte paysagère et environnementale et de réaliser un travail de veille et de sensibilisation. Plus à lire dans Les Échos, ici.

François Commeinhes, AFCCRE

Le maire de Sète et président de Sète Agglopôle est élu le 1er octobre vice-président de l’AFCCRE (Association française du conseil et communes des régions d’Europe). Déjà membre du comité directeur et du bureau de l’AFCCRE depuis 2017, François Commeinhes siègera sous la présidence de Philippe Laurent, maire de Sceaux (92), conseiller régional d’Ile-d- France, et aux côtés de 11 autres vice-présidents parmi lesquels Fréderic Berry, président de la collectivité Européenne d’Alsace, Louis Giscard d’Estaing, maire de Chamalières, Léonord Moncond’hui, maire de Poitiers, Johanna Rolland, maire de Nantes et Nadia Pellefigue, vice-présidente de la Région Occitanie.
Fondée en 1951, l’AFCCRE assiste et conseille un réseau constitué de plus de 1.000 collectivités territoriales (communes, groupements de communes,  départements et régions) dans leurs activités et démarches européennes comme la recherche d’informations, de contacts et de financements pour leurs projets transnationaux. « Dès ma première élection en 2001, j’ai instauré un dialogue fructueux avec l’Union européenne, pour faire bénéficier nombre de nos projets de financements communautaires, souligne François Commeinhes. Je me réjouis d’intégrer les instances dirigeantes de cette association, lieu de dialogue et de défense des intérêts des collectivités locales, juste avant la présidence française de l’Union européenne. »

Claire Perset, Altice France

La secrétaire générale adjointe responsable des relations institutionnelles chez Altice France, Claire Perset, a profité de son passage à Toulouse, mi-septembre, pour revenir sur les missions du groupe de télécoms et de médias français, sur le déploiement des réseaux très haut débit chez SFR et évoquer son engagement pour lutter contre l’exclusion numérique. L’article est à lire ici.

Ce contenu a été rédigé en partenariat avec Mid e-news, l’actualité numérique du sud-ouest.

Pascale Fortunat-Deschamps, Gard Tourisme

Elle est la nouvelle présidente de Gard Tourisme. Née à Nîmes, Pascale Fortunat-Deschamps est aujourd’hui maire de Vergèze, vice-présidente de la communauté de communes Rhony Vistre Vidourle, et conseillère départementale du canton de Vauvert. Elle a travaillé durant 20 ans dans la presse quotidienne régionale, en tant qu’inspectrice des ventes et de la promotion à La Marseillaise (Nîmes) et à l’Hérault du Jour (Montpellier). Pascale Fortunat-Deschamps a également été directrice de la culture et de la communication à la mairie de Vergèze pendant 10 ans. 
©Midi Libre

Bastien Espinassous Dreets

Bastien Espinassous, Dreets

Il est nommé à la tête du pôle 3E (entreprises, emploi, économie), de la Dreets (Direction de l’Economie, de l’emploi, du travail et des solidarités) Occitanie. Il a pris ses fonctions le 1er octobre. Il succède à Damienne Verguin, désormais directrice de la Dreets à La Réunion. Diplômé en droit et sciences politiques à l’UT1 de Toulouse et au centre de préparation à l’administration générale (CPAG) de Toulouse, Bastien Espinassous a travaillé au sein de la Direction générale du travail (DGT) sur les sujets de négociation collective, représentativité syndicale des salariés et financement des organisations syndicales de salariés et d’employeurs.

Annabelle Viollet, Banque des Territoires Occitanie

Elle a organisé, le 8 octobre à Toulouse, un webinaire « Parlementaires » dédié au Plan de Relance de la Caisse des Dépôts (26 Md€ mobilisés d’ici à 2024), aux côtés de Philippe Blanchot, directeur des relations institutionnelles de la Caisse des Dépôts, de Viviane Artigalas, sénatrice des Hautes-Pyrénées et membre de la commission de surveillance de la Caisse des Dépôts, et de François Chollet, vice-président de Toulouse Métropole chargé de l’écologie, du développement durable et de la transition écologique. Intervenants en ligne : Dominique Fourcade, maire d’Ax-les-Thermes (Ariège), qui est intervenu sur la montée en gamme de la station thermale (nouvel hôtel Mercure, projets d’investissements dans les thermes et la station de ski) et Antoine Cotillon, DG de la SAT (Nîmes Métropole), qui a témoigné sur le projet de foncière commerciale. Avec, en toile de fond, un message : les parlementaires sont des ambassadeurs incontournables des dispositifs et de la puissance de la Banque des Territoires (prêts, investissements en fonds propres…, mais aussi ingénierie et image de marque) auprès des élus locaux.
Plus à lire ici.
Plaisir d’avoir animé les débats.

Jovan Poirier, Ino

Il est le nouveau directeur commercial d’Ino, éditeur d’une plateforme omnicanale dédiée aux professionnels de la relation client et opérateur télécom basé à Montpellier (CEO : Patrick Salles). Jovan Poirier est diplômé d’un master en management opérationnel de l’Essec, et possède 20 ans d’expérience acquise chez R’Sol ENR et le Crédit Agricole Brie Picardie où il était directeur multisites.  

Alexis Rouque, FPI France

On ne parle plus que du ZAN (Zéro artificialisation nette) dans le domaine de l’aménagement urbain, de la promotion immobilière et de la construction de maisons individuelles. Face à la sobriété foncière promue par la nouvelle loi Climat&Résilience, comment l’État va-t-il répartir les hectares encore consommables dans les territoires ? C’est l’une des questions que le délégué général de la FPI France (Fédération des Promoteurs Immobiliers) posera, ce mardi à La Grande-Motte, à Nicolas Rasson (Dreal Occitanie), à l’occasion du colloque « Ré-évolution territoriale : c’est maintenant ou jamais ! », organisé par l’ABCD (Académie du Bâtiment et de la Cité de Demain). « Quelle est la méthodologie choisie ? Est-ce que cela se fera en Occitanie de façon uniforme, ou en fléchant les hectares en fonctions des territoires les plus en tension ? », s’interroge-t-il. Le futur Sradett, qui va partir à l’enquête publique, apportera des éléments de réponse, car les Scot (schémas de cohérence territoriale) et les PLU (plans locaux d’urbanisme) devront se mettre en conformité. Une démarche de long terme, qui ne va pas sans inquiéter les professionnels de l’acte de bâtir.
Autre interrogation d’Alexis Rouque : le manque d’outils concrets pour cartographier et projeter les renaturations. « En matière d’artificialisation nette et de renaturation, de quoi parle-t-on vraiment ? Qu’entend-on par ‘nette’ ? Comment l’Etat va-t-il accompagner les collectivités, en termes de cartographie, d’outil, de planification ? »
J’aurai le plaisir d’animer les débats (et ça va être sport). Vous pouvez encore vous inscrire ici.

Frédéric Boulière, SNCF Réseau

Il est nommé directeur de projet pour les aménagements ferroviaires au nord de Toulouse et au sud de Bordeaux dans le cadre du Grand Projet du Sud-Ouest (GPSO), déclaré d’utilité publique et dont l’État vient de confirmer la participation au financement. Il supervisera les deux équipes (à Toulouse et Bordeaux) dédiées à ce projet.

Agathe Boidin, Pacific Pêche

La PDG de Pacific Pêche (vente d’articles pour pêcheurs, Saint-Gély-du-Fesc. 38 magasins, 240 salariés, CA : 40 M€) révèle aux Indiscrétions la signature en BEFa (bail en l’état futur d’achèvement) d’un projet immobilier de 1.500 m2 dans le prolongement du magasin Botanic de Saint-Jean-de-Védas (34), pour y abriter le siège social (700 m2) et un nouveau magasin Pacific Pêche (800 m2). L’emménagement est prévu « pour la fin du 1er trimestre 2023 », indique-t-elle. Architecte : Brière Architecture (Annecy), architecte de Botanic. L’information avait déjà été évoquée dans L’Hérault Juridique et Économique, début septembre (lire ici). Par ailleurs, un nouveau magasin Pacific Pêche a ouvert la semaine dernière à Limoges.

Pascal Pintre, Sète Cap d’Agde Méditerranée

Le 21 octobre, dans un restaurant fameux de Marseillan (34), l’ex-directeur de l’aéroport de Béziers lance l’agence d’attractivité ‘Blue’, avec en baseline « Sète Cap-d’Agde Méditerranée, nouvelle destination économique », regroupant les communautés d’agglomération Sète Agglopôle Méditerranée (président : François Commeinhes) et Hérault Méditerranée (Gilles d’Ettore). Le soir même, le Medef Béziers présente ses 40 propositions économiques aux élus de Béziers Méditerranée, dans le cadre de sa 2e Nuit de l’Attractivité, au Domaine de Bayssan. On le voit : les stratégies d’attractivité cherchent à se structurer. Mais se concurrencent parfois, sur un secteur géographique réduit.

Claire Lapeyronie, EPF Occitanie

La maire de Pont-Saint-Esprit (Gard), vice-présidente de la communauté d’agglomération du Gard rhodanien et conseillère régionale succède à Christian Dupraz à la présidence de l’Établissement public foncier régional Occitanie (directrice générale : Sophie Lafenêtre). Ont été élus à la vice-présidence Jean-Michel Fabre, vice-président du Conseil départemental de la Haute-Garonne, et, au bureau, Florence Brutus, vice-présidente à l’aménagement, la cohésion des territoires et ruralité de la Région Occitanie, et Rémi Branco, vice-président en charge de l’agriculture et de l’aménagement solidaire du territoire du Conseil départemental du Lot.
« Le bilan à mi-parcours du Programme Pluriannuel d’Intervention, qui sera présenté début 2022, sera l’occasion de capitaliser sur les premières réalisations, d’identifier les nouveaux challenges à relever et de construire des outils sur-mesure pour répondre au mieux aux besoins des territoires », a indiqué Claire Lapeyronie.
Lors de ce conseil d’administration, les administrateurs se sont prononcés favorablement sur le projet de décret de traitement d’opération de requalification des copropriétés dégradées d’intérêt national, suite à la saisine de la ministre du logement, Emmanuelle Wargon.

Osmane Aïdi, Irrifrance

La société Irrifrance (matériel d’irrigation, Paulhan, Hérault) annonce le 7 octobre le décès d’Osmane Aïdi, président du groupe, docteur ingénieur hydraulicien de l’Institut Polytechnique et docteur ingénieur en mécaniques des fluides de la Sorbonne à Paris.
Connu pour avoir réalisé, plusieurs barrages d’eau au Moyen-Orient et avec Francis Bouygues, le premier tunnel alimentant en eau potable toute la ville de Damas (Syrie), le Osmane Aïdi a contribue au développement de l’entreprise, dont il était l’associé unique depuis 1999. Irrifrance est dirigé par Noumane Aïdi, neveu d’Osmane Aïdi. Le dernier article sur Irrifrance à lire ici.

Décodage

Décodage

9

On perce le coffre-fort

L’esprit grande région, c’est pas pour demain (1/2). Entendu ce week-end sur le Salon de l’Immobilier de Nîmes (Midi Libre), de la bouche d’un responsable de fédération professionnelle : « On va organiser des événements dans l’Hérault et le Gard. Marre d’aller tout le temps à Toulouse. Et ça fera travailler des salles et des traiteurs d’ici ! »

L’esprit grande région, c’est pas pour demain (2/2). Sur le très sérieux site de l’AUAT (agence d’urbanisme et d’aménagement de l’aire métropolitaine de Toulouse), un article en apparence anodin est mis en ligne : « Toulouse vs Bordeaux : on refait le match (côté urbanisme) » (ici). L’angle choisi est révélateur : il montre l’inclination naturelle de la Ville rose pour Bordeaux. Les deux métropoles sont reliées par l’histoire, la culture aéronautique, la nature (la Garonne) et, bientôt, par une infrastructure majeure, la LGV. Résultat : il suffit de regarder les posts des décideurs toulousains sur Instagram cet été. Ils sirotaient tous des Spritz à Arcachon. L’acceptation profonde et partagée de la région Occitanie, ce n’est pas pour demain.

Pleureurs, pleureuses. « Les pleureurs et les pleureuses, maintenant, ça suffit », a lancé Michaël Delafosse, maire de Montpellier, lors de l’inauguration du Salon de l’Immobilier de Montpellier, fin septembre, visiblement agacé par les pressions exercées par les professionnels de l’acte de bâtir face au manque de foncier disponible. La « pleureuse », Céline Torrès-Guitard, actuelle présidente du Pôle Habitat FFB Hérault, pourrait prendre prochainement des fonctions plus importantes. Principe militaire de base connu depuis Sun Tzu : ne jamais sous-estimer son adversaire au moment de l’attaquer.

Tourisme digital.
Basé à Aigues-Mortes, le Mas de la Comtesse, élevage gardois de taureaux et chevaux purs races de Camargue géré par Vincent et Stéphanie Milla, a reçu le 6 octobre un chèque de soutien de 16.149 euros pour réaliser le projet de digitalisation de son sentier pédestre de découverte de la Camargue. Ce projet de digitalisation du sentier pédestre permettra de rendre la visite plus ludique, en y intégrant du contenu informatif et des jeux, pour cibler un public familial. Vincent et Stéphanie Milla, couple d’éleveurs et agriculteurs, « donnent du sens sur le territoire car leur élevage contribue à faire vivre les traditions de la Camargue. C’est un Mas qui incarne l’identité du territoire », confie Robert Crauste, maire du Grau-du-Roi.
Financé par la communauté de communes Terre de Camargue, le PETR (pôle d’équilibre territorial et rural) Vidourle Camargue et Initiative Gard, le projet de Vincent et Stéphanie Milla s’est vu remettre ce chèque par Thierry Féline, vice-président délégué au développement économique de Terre de Camargue, en présence de Pierre Martinez, président du PETR Vidourle Camargue, Daniel Augello, président d’Initiative Gard et Kathy Guyot, conseillère régionale de la Région Occitanie. Plus à lire dans Les Échos, ici.

Rénovation urbaine. Terrains de pétanque, jardins familiaux, rénovation énergétique des bâtiments publics… Signée le 6 octobre par Jean-Paul Fournier, maire de Nîmes, Marie-Françoise Lecaillon, préfète du Gard, et François Courdil, adjoint au maire de Nîmes délégué à la politique de la ville, la « Convention de dotation politique de la ville » accorde à la ville de Nîmes une enveloppe de 2,8 millions d’euros. La ville investit 1 million d’euros de son côté. La convention Anru, portant sur près de 500 M€, doit être signée avec l’État courant novembre. Plus à lire dans Les Échos, ici.

Le Monde Nouveau. La seconde édition du Forum du Monde Nouveau (LMN, Groupe La Dépêche / Midi Libre), organisé pour la première fois à Montpellier (1-3 octobre), a attiré 13 000 visiteurs, hors connexions digitales. LMN donne rendez-vous en 2022 toujours à Montpellier, et également dans l’ensemble du territoire d’Occitanie pour des journées thématiques. Prochaine d’entre elles, le 16 octobre dans le Tarn à Albi, dédiée à l’engagement citoyen.

L’immobilier nîmois passé au crible

 

Les Indiscrétions ont fait feu de tout bois au Salon de l’Immobilier de Nîmes (Midi Libre), ce week-end. Trois heures de débat au total, sur des sujets diversifiés : immobilier neuf, maisons individuelles, conseils de pros et pièges à éviter. Sans un seul mot sur Éric Zemmour. Dingue !

Les chiffres qui montrent la percée du marché nîmois. Les financements octroyés par le Crédit Agricole du Languedoc sur le secteur de Nîmes arrêtés au 31 août représentent 106 M€, soit une hausse de 22 % par rapport à la même période en 2020, indique, le 8 octobre lors du Lab Immo Midi Libre « Investir dans le neuf -Nîmes, marché d’avenir », Christophe Pouzol, directeur de l’immobilier au Crédit Agricole du Languedoc. Un niveau de financements qui talonne celui de Montpellier (131 M€ de crédits octroyés), marché immobilier pourtant locomotive de la région. « En matière de promotion, nous avons financé, sur le secteur nîmois, une dizaine d’opérations, pour 70 M€ représentant plus de 250 logements et 3.000 m2 de bureaux. Concernant notre filiale de  vente de neufs (Patri-immo), qui représente environ 520 ventes/an  (LMNP, Pinel, résidence principale), 15% des ventes ont été réalisées sur Nîmes », ajoute-t-il.
Clémence Peyrot, consultante senior au sein du bureau d’étude Adéquation, observe une augmentation du nombre de programmes actifs dans la région de Nîmes : 31 programmes actifs en 2016, 40 en 2018, 47 en 2021. Les prix augmentent dans le neuf (3.615 €/m2 hors stationnement au T2 2021) mais restent avantageux par rapport à ceux des métropoles montpelliéraine (4.496 €/m2) et d’Aix-Marseille (4.628 €/m2).
Vous pouvez (re)visionner le débat ici, et compte-rendu écrit à paraître dans Midi Libre de ce mardi 11 octobre.

Revisionnez les débats du Salon de l’Immobilier de Nîmes :
– Sur les maisons individuelles, avec Serge Nauges (Pôle Habitat FFB), Céline Torrès-Guitard (Pôle Habitat FFB), Eric Boichot (Somfy) et Norbert Bachevalier (Fnaim Hérault), à visionner ici. L’impact de la RE 2020, la conjoncture du marché gardois, le contrat de construction de maison individuelle, les innovations technologiques au service de la rénovation énergétique. Une inquiétude sur la non prolongation du PTZ en zone C, « celles où il reste du foncier pour porter un projet de maison individuelle », souligne Céline Torrès-Guitard.

– Les conseils de pros et les pièges à éviter, avec Jérôme Fériaud, vice-président de la Chambre des Notaires du Gard, Sarah Galibert-Martin, présidente de la Fnaim Gard-Lozère, Pascal Verdoire, directeur associé de Meilleurtaux.com à Nîmes et François Bolut, directeur de la Banque Populaire du Sud Gard-Ardèche et président de la FBF Gard. Acheter en connaissance de cause sur le quartier, montrer à la banque sa capacité à épargner et à avoir un bon comportement bancaire sur plusieurs mois, être transparent avec ses conseils au moment de constituer le dossier, border le cadre juridique entre époux ou concubins en vue d’une éventuelle séparation ultérieure… C’est à (re)visionner ici.

Les aléas du direct. Au moment de présenter les chiffres de l’immobilier gardois, petit malaise en direct : Maître Feriaud, ayant oublié ses lunettes, a eu du mal à lire ses notes. Action-réaction : je les ai prises et j’ai essayé d’identifier quelques chiffres clés, en direct. Toujours trouver des solutions, surtout quand on n’a pas le choix. Mes amis animateurs comprendront. 

Courage et chocolat. Alors que je venais de conclure une table ronde par un solennel « Prenez soin de vous », Sarah Galibert-Martin, fan des Indiscrétions, me suggère : « Vous pourriez dire ‘Courage et chocolat’ (slogan des Indiscrétions, note), ça serait plus drôle… » Et c’est peut-être à cela qu’on m’identifie, en effet. J’en parlerai d’abord à la direction de Midi Libre avant d’essayer, mais l’idée est excellente ! 

Plaisir, vous l’avez compris, d’avoir animé les échanges, ce week-end au Parc des Expositions de Nîmes. On enchaîne ce mardi, avec le colloque de l’ABCD à La Grande-Motte, puis avec la remise des Pyramides d’Argent de la FPI Occitanie Méditerranée, en soirée au Mas de Saporta à Lattes. Un vrai crash test !

Et maintenant, Béziers. On met le cap sur l’ouest Hérault ce vendredi, avec un Lab Immo Midi Libre dédié aux opportunités liées au marché dans le Biterrois et l’Agathois. Des prix très attractifs, des projets économiques porteurs (Genvia dans l’hydrogène décarboné, arrivée de la LGV à l’horizon 2032), des investisseurs parisiens qui se positionnent dans le centre-ville de Béziers, mais un arrêt du B2 en Pinel qui a bloqué l’offre dans le neuf. Avec, en intervenants, Roch Angelotti, DG du groupe immobilier Angelotti, Vincent Thieule, vice-président de la Fnaim Hérault délégué au secteur Ouest Hérault, et Gilles Gayraud, président de la chambre des notaires de l’Hérault. À suivre à partir de 15h, ce vendredi, sur le Facebook de Midi Libre et sur www.midilibre.fr.

Plus de décodages ici

Sportup Summit. Innovation et sport : les lauréats du SportUp Summit (Font-Romeu), à découvrir ici.

Ville pas toujours rose. Paupérisation des centres-villes, y compris dans les métropoles ? Toujours est-il qu’un responsable de grand compte fait part de sa difficulté à trouver un appartement qualitatif au centre de Toulouse. « J’ai fini par en trouver un, mais les parties communes font presque peur vu leur vétusté. Je l’ai quand même pris, car l’appartement correspondait à mes critères, et parce qu’il y a très peu d’offres en centre-ville pour des biens de qualité. »

Uniti accélère. Uniti, promoteur immobilier basé à Sète et actif dans toute la France, coté sur Euronext depuis 2015, va annoncer mercredi la prise de contrôle majoritaire d’un promoteur régional, apprend-on de source proche.
Uniti affiche un portefeuille global de 6.000 logements conventionnés et gérés à livrer dans les 3 prochaines années. Créé en 2012 par Stéphane Oria, le Groupe Uniti est positionné sur le logement conventionné et le résidentiel géré. Employant 30 salariés et comptant 5 agences en France, Uniti a réalisé en 2020 un CA de 80 M€ (+ 13,4 %).

Projet d’extension de Safra. À Albi (Tarn), Safra (fabrication et commercialisation d’un bus hydrogène, marque Businova ; rénovation et maintenance lourde de véhicules de transport public) porte un projet d’extension, pour ses activités de production et de prototypes, apprend-on de source proche. Le projet est en cours de montage. Deux options immobilières s’offrent à l’opérateur : crédit-bail ou investissement. Le montant du projet immobilier est estimé à environ 8 M€. L’extension sera réalisée sur le site même de Safra, qui dispose de réserves foncières.

CCI 30. De source proche, le rapport de la chambre régionale des comptes Occitanie, portant sur la gestion de la CCI Gard, sera débattu lors de l’assemblée générale du 25 octobre de la CCI Gard. Un rapport qui épingle notamment le projet de Maison des Entreprises à Nîmes (à relire ici). Voilà qui va donner encore plus de relief aux élections de la CCI dans le Gard, puisque deux listes vont s’y opposer : une menée par Éric Giraudier, l’actuel président de la CCI Gard, et l’autre par Philippe Broche.

Sens. Première Brique, l’incubateur d’innovations sociales métropolitain, porté par Toulouse Métropole avec France Active-MPA Occitanie, lance son appel à projets annuel afin d’accueillir sa 7e de promotion d’entrepreneurs. La thématique de cette année : « Optimistes, donnons du sens à nos actions » ! « L’objectif reste toujours le même : favoriser l’innovation sociale sur le territoire en aidant les porteurs de projet à ajuster et expérimenter leurs idées avant de se lancer », indique Toulouse Métropole. Le cahier des charges et le dossier de candidature ici.

Hydrogène, mobilités intelligentes, agroalimentaire… Ad’Occ tous azimuts. L’agence de développement économique de la Région Occitanie accompagne les entreprises régionales sur plusieurs salons et déplacements : Natexpo (agroalimentaire, 24-26 octobre, Paris Nord Villepinte, lire ici), Chine (viticulture, lire ici), Anuga (9-13 octobre, agroalimentaire, Cologne, lire ici), Intelligent Transports Systems (11-15 octobre, Hambourg, événement mondial dédié à la mobilité intelligente et à la digitalisation des transports, lire ici), MRO Europe (20-21 octobre, maintenance et entretien des avions, lire ici), Sifer (26-28 octobre, ferroviaire, Lille, lire ici), Hyvolution (27-28 octobre, filière hydrogène, Paris Event Center, lire ici), dispositifs médicaux (21 octobre, Nîmes, lire ici).

Toujours Ad’Occ.
Catherine Berger, actuelle directrice opérationnelle déléguée croissance & entrepreneuriat d’Ad’occ, est pressentie pour devenir directrice générale adjointe d’Ad’occ, apprend-on de source proche. Il s’agit d’une création de poste. Le directeur général d’Ad’Occ est Nicolas Schaeffer.

Douce manette. « On va vite en besogne pour la constitution de grandes agglomérations », évalue Frédéric Roig, président de l’Association des Maires de France de l’Hérault. Interrogé sur une éventuelle fusion des communautés de communes du cœur d’Hérault (Vallée de l’Hérault, Clermontais et Lodévois-Larzac) par les Indiscrétions, il répond : « Chacune de ces collectivités a fait des investissements, n’a pas les mêmes niveaux de compétence, a des logiques territoriales différentes. Avant de parler de fusion, il faut analyser d’abord ces paramètres. Le projet ne peut être évoqué que s’il y a une analyse sérieuse préalable. »

Lauréat. Vaonis (Clapiers, 19 salariés), conceptrice des télescopes Stellina et Vespera, se trouve parmi les 15 finalistes nationaux des Trophées Inpi, dans la catégorie Export. « Nos propositions sont uniques sur le marché de l’observation de l’univers, c’est pourquoi nous les protégeons par des dépôts de marques et de dessins & modèles, confie Cyril Dupuy, fondateur et PDG. La propriété industrielle permet de se protéger de la concurrence, mais aussi de valoriser le travail réalisé par nos équipes. ». Créée en 2016, la start-up montpelliéraine veut rendre accessible l’observation de l’univers au plus grand nombre grâce à ses « smart télescopes », des stations d’observation connectées pilotables depuis un smartphone.

Acquisition. Le groupe Vassileo (Béziers, 380 salariés, 13 M€ en 2020), spécialiste sur les corps d’état de finition du bâtiment, acquiert Marteau Provence (130 collaborateurs), spécialisé dans le ravalement de façade. Le groupe, né d’une fusion de deux groupes de bâtiment languedociens, s’implante progressivement en région PACA avec l’acquisition en début d’année de Cobama, entreprise de résine de sol basée à Aix-en-Provence. « L’acquisition de Marteau Provence nous permet d’apporter notre savoir-faire sur l’ensemble des corps d’état intérieurs (peinture, sols souples, carrelage, faux-plafonds et planchers techniques), pour les marchés publics comme privés », explique le groupe, qui souhaite intégrer sur les deux prochaines années une cinquantaine de salariés sur la région Paca et près de 150 sur l’ensemble du groupe, tant sur des fonctions support que sur du personnel de chantier. « Il y a 4 ans nous étions 30 salariés. Aujourd’hui nous sommes 380 et nous seront bientôt 500 », ajoutent Jean-Marc Trinquier et Anthony Balester, co-dirigeants. Article à (re)lire dans Les Échos ici.

RSE. Le Groupe Montpellier Handball (MHB) a lancé ce lundi une plateforme d’aide à l’emploi. Ce projet s’inscrit dans la conduite d’une politique RSE déjà entreprise par le club depuis plusieurs mois. La présentation s’est déroulée en présence de Julien Deljarry, président du MHB, Sophie Thiéry, directrice de l’engagement sociétal d’Aesio Mutuelle, d’André Deljarry, président de la CCI Hérault et 1er vice-président de la CCI Occitanie et Bruno Ducasse, directeur général de Montpellier Business School (MBS).

Croissance. Après un changement de direction début 2020, SNS Security (Montpellier, 53 salariés), société de sécurité informatique spécialisée dans le déploiement et l’exploitation d’équipements et de solutions pour la sécurisation du patrimoine informationnel de ses clients, enregistre une croissance supérieure à 50 % en 2021 et double ses effectifs entre 2019 et 2021, essentiellement sur la région de Montpellier. « En 2022, nous prévoyons entre 20 et 30 embauches sur des profils d’ingénieurs, techniciens et commerciaux, et une croissance de 40 à 50 % », détaille Franck Burtin, directeur général et actionnaire aux côtés de Frédéric Faurie, président. SNS Security devrait également franchir en 2022 les 10 M€ de chiffre d’affaires.
Afin de financer cette forte croissance, l’entreprise s’associe à Sofilaro, véhicule régional de capital investissement du Groupe Crédit Agricole qui vient en tant qu’associé minoritaire renforcer le capital de la société.

3 questions à

3 questions à

9

Jean-Marc Torrollion, président national de la Fnaim

Les Indiscrétions ont interviewé le président national de la Fnaim, qui intervient ce mardi lors du colloque de l’ABCD, « Ré-évolution territoriale, c’est maintenant ou jamais ! »

Le marché est tendu par un manque d’offres. Quelles solutions d’urgence préconisez-vous ?
Nous proposons des zones de densité minimum, pour éviter le gaspillage des droits à construire. Cela passe par l’établissement d’une cartographie des immeubles qui peuvent être surélevés. Trop de maires deviennent frileux en matière de politique d’urbanisme. Il faut peut-être, dans une logique de reconstruction de la ville sur elle-même, savoir davantage détruire pour reconstruire. Et ça, on ne sait pas très bien le faire en France !
La Fnaim demande aussi une refonte de la fiscalité sur l’immobilier. Par exemple, les logements sociaux sont exonérés de taxe foncière, ce qui génère un report du coût fiscal sur les propriétaires classiques. C’est au logement social d’assumer les taxes foncières dans ses comptes d’exploitation. Dans une ville qui compte 30 % ou 40 % de logements sociaux, vous ne pouvez pas demander aux 60 % ou 70 % restants d’assumer les coûts des services publics. À un moment, l’exercice a ses limites. Autre sujet, la part des logements sociaux dans la production de logements neufs : elle devient trop importante, à travers les ventes en bloc, ce qui prépare la pénurie de logements neufs.

Que pensez-vous de l’encadrement des loyers, mis en place dans plusieurs métropoles, dont celle de Montpellier ?
Cette mesure risque de faire fuir les investisseurs, car elle équivaut à la confiscation d’une épargne. Je retiens que c’est un aveu d’échec d’une politique de l’offre. Il se peut que nous attaquions cette mesure en justice, dans certains territoires.

Vous estimez que les maires sont en retard dans la compréhension de la loi Climat&Résilience. Pourquoi ?
C’est bien simple : environ 3 millions de logements, jugés indécents d’un point de vue énergétique, pourraient se retrouver hors-jeu dans trois ans ! Quand on sait que la location est l’un des piliers du logement en France, il y a de quoi s’inquiéter. Et n’oublions pas un aspect majeur : l’appareil de production pourra-t-il faire face ? Le niveau du carnet de commandes des entreprises de construction va poser problème. Sans compter l’augmentation du coût des matériaux, les difficultés d’approvisionnement et les difficultés de recrutement.

 

La HV Touch

La HV Touch

Conseils RP

Partagez les articles de vous sur les réseaux sociaux, en taguant un maximum de personnes. Cette caisse de résonance est leur plus grande vertu. En ce sens, ils sont formidables. En agissant ainsi, vous ferez parler de vous, et vous doperez le trafic sur les sites des médias. Sachez que ceux-ci les regardent de très près. Pas plus tard que ce lundi après-midi, je reçois une note des Échos détaillant les scores des papiers qui ont le plus fonctionné sur le web. En tête, « la gueule de bois des fabricants de masques français », coécrit avec mon homologue ch’ti Nicolas Buyse, à (re) lire ici. Voilà qui fait sacrément plaisir et qui remet du carburant jusqu’à la Toussaint, sans même être payé davantage !

La phrase

« La qualité des exploitants dans un projet touristique est un critère qui va être de plus en plus déterminant dans nos décisions d’investissement. »

Annabelle Viollet

directrice de la Banque des Territoires Occitanie.

On s’en fout

Humour belge. Le 30 septembre au Corum de Montpellier, échange informel avec Alexandra Sombsthay (Akuo Energy), avant de coanimer avec elle une table ronde sur le financement de la transition écologique, dans le cadre du Monde Nouveau (La Dépêche / Midi Libre). Je lui fais part de mon malaise lorsque j’ai parfois à animer une table ronde exclusivement masculine. Ce qui n’était pas le cas sur Le Monde Nouveau, je le précise.
D’un côté, je n’y peux rien, n’étant pas (encore) organisateur d’événements économiques, mais simple prestataire. D’un autre côté, il m’est difficile de ne pas y être sensible. On peut répondre à une commande et, quand même, ressentir des choses. « Tu ne crois pas qu’il ne faudrait pas au moins essayer de faire intervenir une ou deux femmes, même si le secteur est très masculin ? » Réponse pleine d’ironie de l’intéressée : « Surtout pas ! Quitte à être macho, autant y aller jusqu’au bout, et ne faire parler que des mecs. C’est mieux d’assumer jusqu’au bout plutôt que de mettre une femme qui va faire la plante verte ! »
Il y a un autre inconvénient à animer une table ronde 100 % testostérone : les gars s’écoutent énormément parler, en règle générale. Il faut alors essayer de les couper (on se contentera de couper la parole, hein) avec le sourire. Rester maître du temps sans casser l’ambiance. Tout un art. À force d’animations de débats (10 ans de scène déjà !), j’ai en revanche remarqué que la plupart des femmes ont une parole beaucoup plus économe et ciblée. Bien souvent, ce sont elles qui demandent des éléments en amont, pour se préparer au mieux. Et ce sont elles qu’il faut parfois relancer au micro, car elles en ont encore sous les talons. Alors, à mon échelle d’observateur de la nature humaine sur des estrades et dans des micros : si si, il y a quand même une vraie différence hommes/femmes. Ou femmes/hommes, comme vous voulez. On s’en fout !

L’œil culture

LOKKO

9

Un peu de culture dans ce monde de brutes, by Lokko

Des cours gratuits de langues africaines sur globespeaker.com.
Fondatrice des cours de chinois en ligne “Les petits Mandarins”, la startupeuse montpelliéraine Vigdis Herrera a lancé des cours gratuits de Wolof, Amharique, Swahili, Lingala et Zoulou, dans le cadre du sommet Afrique France qui a eu lieu ce 8 octobre.

 
Valérie Hernandez est la fondatrice et la Directrice de la publication du webzine LOKKO.

Au marché

Au marché

9

Les marchés publics essentiels en Occitanie de la semaine passée. Parce qu’il faut bien vivre.

BTP 👷‍♀

Occitanie Ouest 

Le CHU de Toulouse lance un avis pour la construction et extension de bâtiments de psychiatrie – CH Marchant Toulouse Relance du lot CVC Plomberie Sanitaire Désenfumage GTB (lot 12).

Le Syndicat Mixte de valorisation touristique du Pic du Midi lance un avis pour la création de la maison Tourmalet Pic du Midi : travaux de construction et d’aménagement de la maison Tourmalet Pic du Midi sur le site classé du Pic du Midi classé par le code de l’environnement.

Le CHU de Toulouse lance un avis pour la maintenance et travaux des systèmes d’alarme intrusion du CHU et IUCT-O.

Occitanie Est 

La commune de Vauvert lance un avis de missions géotechniques G2 AVP et G2 PRO pour l’aménagement d’un cheminement doux et d’une passerelle au-dessus du canal BRL.

Asa Cruscades lance un avis pour des travaux de déviation du réseau d’irrigation sous pression de l’ASA de Cruscades : Terrassements, canalisations, voirie pour la déviation du réseau d’irrigation sous pression.

L’Université Paul Valery lance un avis pour des travaux de rénovation des amphitéâtres 1, 2 et 3 de l’université Paul Valéry Montpellier 3, Relance des lots 1, 2, 3, 5 et 8.

La commune de Vergèze lance un avis pour des travaux de peinture et revêtements sur les infrastructures et les bâtiments de la commune.

La Préfecture de l’Hérault lance un avis de mission de maîtrise d’œuvre relative à l’opération de densification du site Flahault à Montpellier.

L’Université de Nîmes lance un avis pour des travaux de remplacement des huisseries du bâtiment D et façade sud du bâtiment B et brise soleil, relamping et modernisation de la GTB Vauban de l’université.

Elit SA lance un avis de maîtrise d’œuvre pour la construction du pôle sécurité sur la commune de Sète.

Elit SA lance un avis de maîtrise d’œuvre pour la construction d’un parking silo sur la commune de Sète.

La commune de Lattes lance un avis de maîtrise d’œuvre pour l’extension réhabilitation du palais des sports.

La Cour d’appel de Montpellier lance un avis pour des travaux de remplacement de deux (2) ascenseurs préexistants.

Montpellier Méditerranée Métropole lance un avis pour des travaux de plomberie sur les bâtiments de Montpellier Méditerranée Métropole.

Montpellier Méditerranée Métropole lance un avis pour des travaux de maintenance et de grosses réparations des équipements génie climatique des bâtiments métropolitains (chauffage, ventilation, climatisation).

Eau / Assainissement 💧

ATTRIBUTIONS DE MARCHÉ

Le Service Départemental Incendie et Secours de l’Hérault (Sdis 34) attribue le marché de vérification périodique et travaux de mise en conformité de ses pylônes à la Société SELECOM CRITICAL COMMS. Montant final du marché ou du lot attribué (H.T.) : 200 000,00 euros.

Grand Sud Tarn-et-Garonne attribue le marché d’acquisition de matériel informatique et prestations associées à QUADRIA. Montant final du marché ou du lot attribué (H.T.) : 100 000 euros.

L’Université Toulouse II – Jean Jaurès attribue le marché d’accord-cadre pour la fourniture courante de mobiliers de bureaux et de mobiliers scolaires neufs pour l’ensemble des composantes et services de l’Université à SARL SUD OUEST BUREAUTIQUE. Valeur totale du marché/du lot : 1 000 000 euros HT.

Le Conseil général du Gard attribue le marché pour des travaux pour réparations, entretien courant et interventions d’urgence sur le réseau routier départemental pour la période 2021-2025 à un groupement d’opérateurs économiques (voir la liste ici). Offre la plus basse : 200 000,00 euros / Offre la plus élevée : 2 000 000,00 euros prise en considération.

BRL attribue le marché de projet d’extension du réseau hydraulique régional – maillon minervois 2e tranche – 2 lots, à SOGEA SUD HYDRAULIQUE. Valeur totale du marché/du lot : 1 395 514,81 euros.

L’agenda

i

Newsroom

L’agence travaille en ce moment sur plein de choses passionnantes :

Rédaction et supervision du magazine « Caminarem » (RH), parution fin septembre, pour Caminarem.

Contribution au magazine « Vins, bières & spiritueux » de ToulÉco. Parution en novembre.

Conception et rédaction du cahier thématique 154 de L’Abécédaire des Institutions (Publicis Consultants), sur le thème du sport-santé. Parution en octobre.

À suivre en ligne

Mardi 12 octobre à 18h :

Conférence « 6 à 8 de l’économie et de la finance : quels moyens de paiment pour demain ? », organisé par le Club Financier Occitanie, la Chambre de Commerce et d’Industrie de Toulouse et la Banque de France en Occitanie. Plus d’informations et inscription ici.

Mardi 12 et mercredi 13 octobre de 9h à 17h :

Salon TAF (Travail, Avenir, Formation) de Nîmes, en virtuel. Informations à venir ici.

Du mardi 12 au jeudi 14 octobre :

Congrès national de la Fédération des élus des Entreprises publiques locales à Toulouse, sur le thème « Innover, Investir, Réinventer avec les Epl ». Plus d’informations et inscription ici.

Mercredi 13 octobre de 9h à 10h30 :

Programme régional industrie du futur « Comment mettre à profit des situations de rupture ? », organisé par le Bic Innov’up, à Nîmes. Inscription obligatoire ici.

Mercredi 13 octobre de 9h à 17h :

Salon TAF (Travail, Avenir, Formation) d’Auch, organisé par la Région, en lien étroit avec Pole Emploi, et ses partenaires. Informations à venir ici.

Plus d'événements ici

Jeudi 14 octobre de 9h à 17h :

Salon TAF (Travail, Avenir, Formation) de Cahors, organisé par la Région, en lien étroit avec Pole Emploi, et ses partenaires. Plus d’informations ici.

Jeudi 14 octobre de 9h à 17h :

Salon TAF (Travail, Avenir, Formation) de Mende, en virtuel, organisé parpar la Région, en lien étroit avec Pôle emploi et la Mission Locale Lozère, en collaboration des partenaires du territoire. Plus d’informations ici.

Vendredi 15 et samedi 16 octobre :

4èmes assises de Thau Ora Maritima, organisées par le Syndicat Mixte du Bassin de Thau (SMBT). Infos et liens à venir prochainement.

Du vendredi 15 au dimanche 17 octobre :

Le programme de Futurapolis Santé 2021, à l’Opéra Comédia (Montpellier). Plus d’informations ici.

Du 19 au 21 octobre :

Salon SIANE, l’Usine-Ecole du futur par MFJA sur un espace de 500 m². Plus d’informations ici.

Mercredi 20 octobre de 9h à 17h :

Salon TAF (Travail, Avenir, Formation) de Tarbes, organisé par la Région, en lien étroit avec Pôle emploi et la mission locale, en collaboration des partenaires du territoire. Plus d’informations ici.

Jeudi 21 octobre de 9h à 17h :

Salon TAF (Travail, Avenir, Formation) de Figeac, en virtuel, organisé par la Région, en lien étroit avec Pôle emploi et la Mission Locale, en collaboration avec les partenaires du territoire. Plus d’informations ici.

Jeudi 21 octobre :

Forum Aqua-Sûreté sur le thème “L’ultime secours en eau”, à l’hôtel Atria à Nîmes. Plus d’informations ici.

Lundi 25 octobre à 11h :

Inauguration du Parc des Expositions de Béziers.

Mardi 26 octobre de 9h à 17h :

Salon TAF (Travail, Avenir, Formation) de Montauban, organisé par la Région, en lien étroit avec Pôle emploi et les partenaires du territoire. Plus d’informations ici.

Du 26 au 28 octobre :

2e édition « Les Rencontres des villes moyennes à Cahors », organisé par La Fabrique de la Cité. Plus d’informations et inscription ici.

Jeudi 28 octobre de 9h30 à 11h :

« La transition écologique en mouvement dans le Gard », organisé par CleanTech Meeting. Plus d’informations et inscription obligatoire ici.

Jeudi 28 octobre de 9h à 17h :

Salon TAF (Travail, Avenir, Formation) de Pamiers (Ariège), organisé par la Région, en lien étroit avec Pôle emploi, la Mission locale, la ville de Pamiers et en collaboration des partenaires du territoire. Plus d’informations ici.

Jeudi 28 octobre à 19h15 :

Soirée débat « Favoriser l’activité physique au quotidien », au Corum de Montpellier, organisé par l’ACAPS. Inscription gratuite mais obligatoire via ce lien.

3 rv du Medef Montpellier Hérault : 5/10, 7/12 à 18h

Le Medef Hérault organise le Club rencontres affairesInscription obligatoire. Contact psuc@medef-montpellier.com

NOVEMBRE

Mardi 9 novembre de 10 à 17h :

Forum Entreprises, une journée de rencontres et d’échanges privilégiés entre les étudiants et le monde économique organisée par l’IMT Mines Alès, à Montpellier (Parc Expos). Plus d’informations et inscription ici.

Mardi 23 et mercredi 24 novembre :

« Btosea : le rendez-vous d’affaires des professionnels de la mer », organisé par AD’OCC, au Palais des Congrès (La Grande-Motte). Plus d’informations et inscription ici.

Mercredi 24 novembre :

Rencontres Industrielles Intersud, organisé par la CCI Hérault au Parc des Expositions de Béziers. Plus d’informations ici.

Jeudi 25 novembre à 17h :

Jean-Louis Etienne, invité spécial des « Assises 2021 des Travaux Publics ». Organisée par la Fédération des Travaux Publics Occitanie au Pasino de La Grande-Motte.

Du 30 novembre au 2 décembre :

Salon international des équipements et savoir-faire pour les productions viti-vinicoles, oléicoles, arboricoles et maraîchères (SITEVI), au Parc des Expositions de Montpellier. Plus d’informations ici.

DÉCEMBRE

Jeudi 16 décembre :

« Transfo Digitale Day : une journée dédiée à la transformation digitale des entreprises », organisé par l’agence AD’OCC. Plus d’informations ici.

Voilà, c’est tout pour cette semaine.
Courage et chocolat !

Les Indiscrétions sont une newsletter gratuite.
Vos données ne seront pas communiquées à des tiers.
Vous pouvez vous désinscrire en un clic.

Les dernières Indiscrétions

Une Marseillaise passée inaperçue

Le 16 novembre, les ouvriers de Cameron (Béziers) ont entonné spontanément la Marseillaise, après que le chef de l’État a annoncé une aide de 200 M€ pour accélérer le projet Genvia (hydrogène décarboné).
Etrangement, cette séquence, pourtant très forte, symbole d’un nouvel espoir né d’une volonté de réindustrialisation, n’a pas été reprise par les médias. Parce que Béziers ? Parce que des ouvriers ? Les réponses sont sûrement dans les questions.

Et aussi : les dates de l’enquête publique de la ligne nouvelle Montpellier-Perpignan, le hand qui se développera sur place à Montpellier, un nouveau directeur pour le port de Port-la-Nouvelle, et plein d’autres palabres urbaines.

« Une Marseillaise passée inaperçue », Les Indiscrétions de la semaine du 29 novembre sont à croquer en cliquant ci-dessous.

Courage et chocolat !

lire plus

Moutouh dit tout

Le préfet de l’Hérault Hugues Moutouh, invité du Cercle Mozart. Un préfet fringant et acéré, qui dit « croire dans les prisons, en espérant qu’il n’y ait pas de journaliste dans la salle », tout en prônant la création de « nouvelles villes nouvelles » et en évoquant un projet culturel lié au peintre sétois Robert Combas : il y a eu du lourd, ce jeudi soir au Cercle Mozart.

« Moutouh dit tout », Les Indiscrétions de la semaine du 22 novembre sont à croquer en cliquant ci-dessous.

Courage et chocolat !

lire plus

Finalement, tout va bien

Le 23 mars désormais férié au sein dans la team des Indiscrétions, la Défense à l’attaque ce 20 novembre à Toulouse, le 357 Magnum du préfet Moutouh, Macron (encore) chez nous, une femme à la tête des constructeurs et plein d’autres palabres urbaines.

« Finalement, tout va bien », Les Indiscrétions de la semaine du 15 novembre sont à croquer en cliquant ci-dessous.

Courage et chocolat !

lire plus

Il ne lâche rien

Journaliste indépendant, Hubert est fondateur et rédacteur des Indiscrétions. Agencehv, qu’il dirige, est également active dans les animations de débats, les formations et les travaux rédactionnels.

Vous souhaitez nous faire parvenir une information ?

Heureusement qu’elle est là

Diplômée de Sup de Com’ Montpellier, Sarah est rédactrice avec des fonctions digitales et de communication à l’Agencehv. Community management, gestion du site, relations avec les partenaires… Oui, heureusement…

Vous souhaitez avoir des renseignements pour être partenaire des Indiscrétions ?

PAS ENCORE ABONNÉ-E

AUX INDISCRÉTIONS ?

 

Recevez chaque lundi à 18h18, gratuitement, Les Indiscrétions sur votre boîte mail

Politique de confidentialité

Inscriptions réussie

Share This