Bandeau Ad Occ Les Indiscretions du 6 decembre

On va y voir plus clairSemaine du 10 janvier 2022

LES INDISCRÉTIONS

Vos 5 minutes business en Occitanie

Suivez Les Indiscrétions sur les réseaux sociaux :

À l'affiche

À l’affiche
9

Parce qu’elles et ils le valent bien

Anthony Gontier

Emmanuel Clausel, Domaine Uma

De la pierre à la vigne. À Valflaunès (Hérault), le domaine de Valcyre (appellation Pic Saint-Loup) fête son premier millésime avec son nouveau propriétaire, Emmanuel Clausel. Ce dernier se lance dans l’aventure de la viticulture avec Karen Turner, meilleure œnologue du monde en 2016. Ancien directeur d’Urbat, Emmanuel Clausel a vendu son entreprise de promotion immobilière en 2020 à Vinci Immobilier. Il étend le vignoble de 17 hectares supplémentaires, dont un tiers planté de cépages blancs. Et crée le Domaine Uma (vidéo de présentation ici). Son ambition : « poursuivre la quête d’excellence des vins du domaine en AOP Pic Saint-Loup en rouge et exprimer le potentiel de ce terroir en blanc ». Un poste de directeur commercial BtoB France est à pourvoir.

Vincent Farret d'Astiès

Catherine Berger Bonnefon, Ad’Occ

Elle est la nouvelle directrice générale adjointe « développement, stratégies et performance » d’Ad’Occ, l’agence régionale de développement économique de la Région Occitanie. Elle est en charge plus particulièrement des relations publiques, de la performance et RSE, et du pilotage de plusieurs sujets : emploi, cité de l’économie et des métiers de demain, schéma régional de développement économique, d’innovation et d’internationalisation (SRDEII). Catherine Berger Bonnefon était depuis 2018 directrice opérationnelle déléguée croissance et entrepreneuriat d’Ad’Occ.

Vincent Farret d'Astiès

Jalil Benabdillah, CES Las Vegas

Il est partout ! Jalil Benabdillah, vice-président en charge de l’économie, l’emploi, l’innovation et la réindustrialisation de la Région Occitanie et vice-président de l’agence Ad’Occ, a fait le déplacement au CES de Las Vegas, salon mondial de l’innovation. Il y a accompagné une délégation régionale de 23 entrepreneurs. En marge du salon, celui qui est aussi le président directeur général de l’entreprise gardoise SD Tech, experte en micropoudres, a été interviewé par le journaliste Ouadih Dada de la chaîne marocaine 2M lors de l’édition du journal télévisé « Info Soir weekend ». Il s’est notamment exprimé sur les tendances 2022 observées : véhicules autonomes et connectés, intelligence artificielle, mobilités douces et 5G. Revisionner son intervention ici.

Laurent JALABERT

Patrice Vassal, agence d’attractivité de Toulouse

Il deviendra en mars le directeur de l’agence d’attractivité de Toulouse Métropole (président : Jean-Claude Dardelet). Patrice Vassal a démarré sa carrière dans le tourisme en rejoignant le groupe GL Events, acteur de l’organisation d’événements et de la gestion d’espaces événementiels en 2002. En 2007, il est nommé directeur général de sa filiale toulousaine, chargée de la gestion du Centre de congrès Pierre Baudis, des Espaces Vanel et du MEETT, depuis son inauguration en septembre 2021. Les missions de l’agence d’attractivité : Office de tourisme métropolitain, bureau des congrès, agence de prospection de projets d’implantation d’entreprise, bureau des tournages et d’agence de marketing territorial.

Vincent Farret d'Astiès

Cindy Schultz, Grand Figeac

Cindy Schultz est la nouvelle directrice générale des services de la communauté de communes du Grand-Figeac. Experte en politique publique, en économie, en ingénierie financière et management, elle était auparavant directrice générale adjointe des services de l’institution. « En charge du pilotage stratégique et de la communication du Grand Figeac, j’ai également la délégation des 3 directions : développement économique et territorial (20 zones d’activité, office de tourisme, plan climat), aménagement et urbanisme (PLUi, habitat, politique de la cille) et services techniques (7 piscines et 2 stades, voirie, collecte des déchets) », indique-t-elle sur Linkedin. La communauté de communes Grand Figeac compte de 92 communes et est présidée par Vincent Labarthe, également vice-président de la Région Occitanie.

Thierry Dupeuble

Benoît Pascal, Jeune chambre économique de Perpignan

Ce jeune responsable en développement commercial est le nouveau président de la Jeune Chambre Économique de Perpignan (JCEP).  Au sein de l’association, il a été auparavant formateur, secrétaire, trésorier et adhérent.

Thierry Dupeuble

Hubert Grégoire, Rakuten DX

Hubert Grégoire est nommé directeur technique de Rakuten DX, éditeur montpelliérain (création de solutions mobiles), pour accélérer la transformation de la PME. Rakuten DX se transforme en centre d’expertise technologique pour l’ensemble du groupe japonais Rakuten sous l’égide de son directeur général Olivier Alluis. Après une carrière dans le conseil, la formation et le développement sur les technologies web open-source, Hubert Grégoire a ensuite réussi en tant que CTO pour des éditeurs de logiciels dans les domaines de la banque, des télécoms, de la LegalTech et de l’AgTech. Il encadre les équipes techniques à Montpellier (30 personnes) et en Inde (10 personnes). « J’ai fait le choix de rejoindre Rakuten DX notamment pour ses équipes, réputées pour le développement des premières applications Iphone et Ipad et un très haut niveau de compétence. Le mobile est un challenge de taille que je souhaite relever, avec des applications utilisées par des millions de personnes au quotidien », indique-t-il. Rakuten DX compte 52 collaborateurs à Montpellier avec 8 nationalités représentées.

Thierry Dupeuble

Christelle Quermel, syndicat des pharmaciens de l’Hérault

Elle est la nouvelle présidente du syndicat des pharmaciens de l’Hérault. Pharmacienne titulaire à La Pharmacie des Vignes (Montpellier), elle succède à Frédéric Abécassis.

Suzy de Monte Les indiscrétions

Laure Gelmini, Festival What a Trip

Elle succède à Romain Tarrusson à la présidence de l’association Afivam, structure organisatrice du festival international du film de voyage et d’aventure de Montpellier, What a Trip ! Laure Gelmini est membre fondatrice du festival. Elle est par ailleurs responsable communication corporate, relations publiques et relations presse de la Mutuelle des Motards (Pérols – 34). Romain Tarrusson assure désormais la direction de la structure et du festival.

Aurélien Pradié, député

Le député LR du Lot et conseiller régional, candidat aux dernières élections régionales, est nommé porte-parole de la candidate LR à la présidentielle Valérie Pécresse. Il souhaite notamment défendre la ruralité, à trois mois du premier tour (10 avril).

Vincent Farret d'Astiès

Katia Mirochnitchenko, Toulouse Métropole

Elle est la nouvelle directrice générale gouvernance, international, économie et emploi de Toulouse Métropole. Katia Mirochnitchenko était auparavant directrice du développement économique de la communauté urbaine Grand Paris, Seine & Oise. Ses compétences et missions : conception et mise en œuvre de politiques publiques de développement et d’attractivité économique ; management de projets industriels complexes (ingénierie technique, financière, juridique) ; coordination d’acteurs publics et privés ; management stratégique d’équipe technique et administrative.

Thierry Dupeuble

Thomas Delourmel, Afpa

Il est le nouveau directeur général délégué de l’Afpa, opérateur de la formation professionnelle des adultes, au niveau national. Il s’agit d’une création de poste. Sa mission consistera à piloter le réseau des 13 directions régionales, déployer des stratégies nationales, appuyer le développement de priorités territoriales, et développer de nouvelles modalités de formation à distance. Thomas Delourmel a été auparavant pendant plus de 5 ans directeur de l’emploi et de la formation de la Région Occitanie et a animé la politique de l’emploi sur le territoire. Avec plus de 113.500 personnes formées par an, dont 72.000 demandeurs d’emploi et 41.500 salariés est depuis plus de 65 ans, l’Afpa est un opérateur de la formation des actifs, salariés et demandeurs d’emploi.  

Thierry Dupeuble

Marina Ribeyrolles, Sète Agglopôle Méditerranée

Elle est la nouvelle directrice attractivité et innovation de Sète Agglopôle Méditerranée. Marina Ribeyrolles a intégré la structure en juin 2021 en tant que chargée de mission pour l’accompagnement des entreprises. Son cœur de métier est d’accompagner les entreprises et de participer à la programmation économique du territoire. « Je m’intéresse aux questions d’intégration du volet sociétal dans les stratégies d’entreprises, de responsabilité entreprises/territoire concernant la préservation environnementale, ainsi qu’aux stratégies de développement territorial favorisant l’emploi pour tous », indique-t-elle sur son profil LinkedIn. Elle a auparavant exercé pendant 5 ans une fonction de chargée de mission implantation des entreprises au sein de Montpellier Méditerranée Métropole. 

Thierry Dupeuble

Jean-Luc Moudenc, Ville de Toulouse

« Transition énergétique, grands projets de transports et conflit social des éboueurs ont pris le plus de place lors de la cérémonie de vœux du maire de Toulouse et président de Toulouse Métropole, Jean-Luc Moudenc, ce jeudi 6 janvier », peut-on lire sur le site de nos confrères ToulÉco. Pour tout savoir des grands projets et dossiers qui vont marquer l’année à venir dans la Ville rose, c’est ici.

Thierry Dupeuble

Aline Régnier, UPE 30

Elle est la nouvelle secrétaire générale de l’UPE 30 (Medef, président : Marco Lucca), basé à Nîmes. Aline Régnier succède à Valentine Wolber, nommée directrice générale adjointe de la CCI du Gard (président : Éric Giraudier).

Thierry Dupeuble

Antoine Sailly, Hectare

Il est nommé directeur du développement de l’aménageur Hectare (Vendargues – 34, famille Portalès). Il est en charge du développement et des projets en Occitanie Ouest (départements 31, 81, 82 et 32). Il était auparavant, toujours pour Hectare, responsable opérationnel Urbanisme et référent Développement.

Thierry Dupeuble

Madison Parelle, Domaine Grange basse

« À 23 ans, Madison Parelle devient une des plus jeunes vigneronnes de cave particulière du biterrois », peut-on lire chez nos confrères de Midi Libre, le 7 janvier. La jeune femme vient de reprendre, avec ses parents, le Domaine de Grange basse à Vendres (Hérault). En parallèle de la production de vin, elle envisage de développer au domaine une offre hôtelière haut de gamme. Le domaine compte 61 ha plantés de chardonnay, cabernet, colombard, merlot, alicante et syrah. Une oliveraie y est aussi plantée, ce qui a permis une récolte de 2,6 tonnes d’huile d’olive cette saison.
Native de Béziers, Madison Parelle a grandi et fait ses études aux États-Unis, où ses parents se sont installés. L’article à lire ici.

BATIH Les indiscrétions Hubert Vialatte

Décodage

Décodage
9

On perce le coffre-fort

Stratégie. Un regroupement académique inédit est en projet à Toulouse : le directeur général de Toulouse School of Economics a annoncé le projet de création d’une nouvelle université regroupant la TSE, l’université Paul-Sabatier et l’ISAE-SupAéro, « pour faire face au déclassement annoncé de Toulouse ». Ce projet aurait déjà été discuté à l’échelle du ministère. Un séisme, alors que TSE appartient à l’Université Toulouse 1 Capitole. Plus à lire ici.

Pénurie de main-d’œuvre. Pôle emploi Occitanie et Prism’emploi, l’organisation professionnelle représentative des agences de travail temporaire, viennent de signer une convention afin d’aider les secteurs en pénurie de main-d’œuvre : mieux faire connaître les offres de Pôle emploi et des agences d’intérim, agir sur les offres d’emplois difficiles à pourvoir ou encore favoriser les reconversions des demandeurs d’emploi sont les leviers qui vont être activés. Actu Toulouse, à lire ici.

Show-room pour véhicules électriques. Le vendeur de véhicules SN Diffusion a lancé un show-room pour véhicules électriques, baptisé EVE, de 3.000 m2, route de Labège : de nombreuses marques y sont représentées et l’entreprise souhaite dupliquer le concept ailleurs. À lire dans ToulÉco, ici.

Réseau Entreprendre. La fête des lauréats de Réseau Entreprendre Occitanie Méditerranée (REOM) se tiendra le 19 mai, indique son directeur général, Gilles Capella, dans sa carte de vœux – comme quoi, il faut vraiment les lire. Marraine de l’édition : Françoise Nyssen, présidente du directoire des éditions Actes Sud et ancienne ministre de la Culture. REOM compte 230 membres. L’année 2021 a été marquée par des implantations à Béziers et Carcassonne (20 et 15 nouveaux membres, respectivement). 1 M€ de prêts ont été engagés, avec comme partenaires la Banque Populaire du Sud, la Société Générale, le Crédit Agricole du Languedoc, le CIC Sud-Ouest, Bpifrance et la Région Occitanie. REOM a aussi accompagné la promotion French Tech Tremplin, programme visant à promouvoir la diversité et l’égalité des chances dans l’écosystème startup français.

Acquisition. JVWeb, acteur du marketing digital depuis 2004 basé à Montpellier (fondateur et dirigeant : Jonathan Vidor), annonce ce mardi 11 janvier l’acquisition d’une société basée au Royaume-Uni, pour renforcer son activité SEO et son maillage international.

Ariège Énergies locales. Gilles Capy, ex-directeur régional d’EDF et président d’Initiative Ariège, annonce la création d’Ariège Énergies locales. Le GIE, dont il prend la présidence, « est formé par les 12 régies ariégeoises d’électricité ». L’ambition : « Améliorer le service à nos clients grâce à l’innovation permanente, soutenir le développement de l’électricité décarbonée, contribuer au développement des territoires. »

Siemens. Le Japonais Horiba Medical (automates de dernière génération pour l’hématologie, la chimie clinique et l’hémostase), qui emploie 550 salariés à Montpellier, annonce un partenariat exclusif avec Siemens. Horiba devient leur fournisseur exclusif en hématologie. À lire dans Midi Libre du 8 janvier, ici.

Hôpital. La construction du nouvel hôpital du Pays d’Olmes, à Lavelanet (Ariège), devrait débuter fin 2022 pour une livraison en 2025. Le futur établissement comprendra un service d’urgences, un service de radiologie, un centre périnatal de proximité et 80 lits d’hospitalisation conventionnelle, indique, le 4 janvier, le compte Facebook de la mairie de Lavelanet.

Mende attire. Jusqu’ici développée dans l’Aube, la start-up Aumerial s’installe à la pépinière POLeN à Mende (Lozère) pour faciliter les collaborations techniques avec les équipes d’IBM à Montpellier. Cette nouvelle implantation sera aussi un atout pour faciliter la commercialisation de sa solution LINK2i, innovation permettant de faire dialoguer l’environnement Microsoft avec le système IBM. À lire dans La Tribune, ici.

Plus de décodages ici

Articles bidon. Guillaume Cabanac est sélectionné parmi les dix personnalités de l’année par la prestigieuse revue scientifique anglaise « Nature ». Ce chercheur en informatique de l’université Toulouse III Paul Sabatier, a conçu un logiciel qui traque les articles scientifiques « bidon ». La Dépêche du Midi du 6 janvier, ici.

Disgrâce. Condamné le 4 janvier par le Parquet national financier, Philippe Martin, ex-président socialiste du conseil départemental du Gers, a annoncé sa démission le 6 janvier, après 23 ans de mandats électifs. L’intérim à la tête de l’exécutif départemental est assuré par Céline Salles, qui depuis les dernières élections départementales en était la première vice-présidente. D’ici 30 jours maximum, la majorité départementale choisira celle ou celui qui succédera à Philippe Martin, également démissionnaire de son mandat de conseiller départemental du canton de Valence-sur-Baïse. L’ancien ministre de l’Écologie sous François Hollande a notamment été reconnu coupable d’avoir rémunéré son ancienne épouse Joëlle pour un emploi fictif d’assistante parlementaire entre 2002 et 2013 lors de ses mandats de député.

Mad Films sur Arte. Quel est l’origine du GPS et du Wifi ? Comment a-t-on découvert l’ADN ? La série d’animation scientifique « Déclics », coproduite par Mad Films (Montpellier), Corsaires et Arte GEIE, est diffusée à partir de ce 10 janvier (en intégralité sur arte.tv, et tous les jours du 10 au 21 janvier). Déclics décline 13 épisodes de 26 minutes. L’idée de vulgariser les plus grandes découvertes scientifiques « pour que chacun, à tout âge, puisse en retenir l’essentiel, et les raconter par la suite avec ses propres mots », explique Jean Mach, PDG. Les thèmes sont nombreux et vous réconcilieront (enfin, il paraît) avec les cours de matchs, physique et chimie : « Gravité : ça tombe sous le sens ! », « Virus et bactéries : petits mais costauds », « Les plastiques : vraiment fantastiques ? », « Ondes électromagnétiques : ça capte ? » Le dernier article sur Mad Films à (re)lire dans Les Échos, ici.

Inflation. L’inflation du prix des matières premières encourage les entreprises qui ont de la trésorerie à surstocker. C’est le cas pour Union Matériaux (négociant en matériaux de construction) ou pour le matériel PVC pour Aqua d’Oc (Saint-Thibéry, Hérault), apprend-on de source proche.

Nouvelle offre de mobilité. Montpellier Méditerranée Métropole et la TaM lancent le 3ème volet du projet bustram : une concertation publique, de février à avril. Le développement du bustram à Montpellier et ses alentours avec cinq lignes structurantes pour le territoire est actuellement en cours d’étude. Ce projet s’inscrit dans la démarche globale de mobilité décarbonée et vise à améliorer l’attractivité des transports en commun de la Métropole. Les cinq lignes à l’étude représentent 57 kilomètres de tracé et desserviront directement 10 communes : Cournonsec, Cournonterral, Lavérune, Pignan, Castelnau-le-Lez, Castries, Le Crès, Vendargues, Grabels, Montpellier. Pressenti au départ pour le fonctionnement des bustrams, l’hydrogène vert a été abandonné au profit de l’électrique, moins cher (lire « La phrase », rubrique HV Touch). Les bustrams devraient être mis en service en 2025 et sera gratuit pour les habitants de la Métropole. La concertation ici.
Plus à lire sur le projet dans l’Hérault Tribune ici.

Hydrogène et Islande. La société montpelliéraine Qair, fondée par Jean-Marc Bouchet, est spécialisée dans production indépendante d’énergie d’origine renouvelable, et compte 190 collaborateurs dans 12 pays. Sa filiale islandaise vient de recevoir, du Fonds de progrès de la Fédération des industries islandaises, une subvention de 2.500.000 ISK (couronnes islandaises) soit un peu plus de 17.000 € pour la recherche environnementale légale et réglementaire pour la production d’hydrogène vert en Islande.
Pour rappel, la société Qair Premier Elément, acteur de la production, du stockage et de la distribution d’hydrogène vert, filiale hydrogène du groupe indépendant montpelliérain Qair, et l’Arec se sont associés au sein de la société Hyd’Occ pour réaliser une usine de production d’hydrogène décarboné à Port-la-Nouvelle fin 2023. A (re)lire dans Les Echos, ici.

Changer le monde. Montpellier Business School se hisse à la 2ème place du classement ChangeNow 2021 des écoles et universités pour changer le monde, publié par les Échos Start. Ce classement, mis en place pour la première année en 2021, a pour objectif d’évaluer la capacité des établissements de l’enseignement supérieur à former les étudiants aux grands enjeux de la transition environnementale et sociétale. « Ce très bon résultat fait sens car cette méthodologie fait directement écho à notre identité : MBS est une grande école de management, qui forme les précurseurs de la transition économique responsable », explique Bruno Ducasse, directeur général de MBS. L’école intègre tout au long du cursus et dans chacun de ses cours une dimension environnementale et sociétale, et compte poursuivre son engagement en proposant de nouveaux parcours pour celles et ceux qui souhaiteraient aller plus loin dans le domaine de la RSE.

84 M€ investis par Orano. Orano Melox va investir 84 M€ d’ici à 2025 sur son site gardois de Chusclan (CEA Marcoule). Sur cette somme, 60 M€ seront dédiés à un effort supplémentaire de maintenance pendant 4 ans. Les 24 M€ restants seront investis dans le projet d’école des métiers de Melox (18 M€) et l’amélioration de certaines machines et procédés (6 M€). « Le but est de remonter le niveau de production de l’usine, pour repasser au-dessus des 100 tonnes de production par an, indique Régis Faure, directeur de la communication d’Orano à Bagnols-sur-Cèze. En 2021, nous avons atteint 60 tonnes, soit un point bas depuis le démarrage de l’usine, en 1996. Il faut rehausser la production, pour satisfaire nos clients en France, au Japon et aux Pays-Bas » Orano Melox emploie 800 salariés à Chusclan, pour 500 emplois induits. Plus à lire cette semaine sur Les Échos web.

En réflexion. Le Crédit Agricole du Languedoc (CAL) lance une étude de faisabilité relative à son nouveau siège social associé à un campus. « Plusieurs options sont sur la table : maintien sur le site actuel de Lattes-Maurin, déménagement sur la Zac Cambacérès, ou ailleurs », indique-t-on en interne. Concernant Cambacérès, un dossier de réservation de parcelle a été déposé auprès de la métropole de Montpellier, sans retour à ce jour (10 janvier). L’idée serait de créer un campus interconnecté à d’autres entreprises, avec partage d’infrastructure – coworking, salles de conférence, amphithéâtre… Le thème devrait être abordé lors de la conférence de presse annuelle du CAL, le 10 février.

On va y voir plus clair. Comment déclencher un choc d’offre immobilière dans le Grand Montpellier, alors que les prix des logements explosent ? Les Assises du Territoire donneront des éléments de réponses, le 9 février prochain au Corum (sous réserve de l’évolution sanitaire). Avec un nouveau pacte public-privé dévoilé : visibilité des opérateurs sur les consultations lancées par le Groupe Serm-SA3M, modalités d’attribution clarifiées, et une annonce qui fera réagir – je ne dis pas tout, sinon je vais finir fâché avec tout le monde, à force.

Handicap et richesse. Samuel Corgne, gérant d’Ergosanté, entreprise adaptée à Anduze (30) : « Il y a une fausse pensée que le handicap ne crée pas de valeur. Mes entreprises adaptées créent de la valeur financière, technologique et humaine. » Spécialiste des solutions ergonomiques dans le tertiaire et des exosquelettes, la PME cévenole vient de lancer une activité de recyclage de sièges de bureaux. À lire dans Les Échos, ici.

PRAE Pierre-Paul Riquet. Par arrêté préfectoral du 17 décembre, la réalisation de la Zac dite PRAE (parc régional d’activité économique) Pierre-Paul Riquet à Colombiers et Montady a été approuvé.

Aménagement du Rhône.
Ce 11 janvier, l’Assemblée nationale débutera l’examen de la proposition de loi relative à l’aménagement du Rhône visant à prolonger la concession d’aménagement et d’exploitation du Rhône, indique le député LREM (3e circonscription du Gard) Anthony Cellier, par ailleurs président du conseil supérieur de l’énergie. Confiée à la Compagnie Nationale du Rhône (CNR) en 1934, cette concession s’étend de la frontière Suisse à la mer Méditerranée, couvrant 27 000 hectares sur trois régions et onze départements. Elle comprend 19 ouvrages hydroélectriques pour une puissance totale de 3 GW, 14 écluses à grand gabarit et 22 sites industriels et portuaires. La proposition de loi vise à prolonger cette concession de 18 ans supplémentaire, jusqu’en 2041. « Le texte permettra notamment d’engager un nouveau programme d’investissements en faveur de l’aménagement du Rhône, du développement des capacités hydroélectriques ou encore de la sécurisation de la navigation pour un montant total de 500 millions d’euros », indique-t-il dans un communiqué. Ces investissements permettront, en particulier, « d’accroître considérablement la production électrique du Rhône. Par ailleurs, grâce à la révision du schéma directeur qui doit permettre de développer des projets qui ne sont pas encore identifiés, la Compagnie Nationale du Rhône pourra engager des investissements supplémentaires de 165 millions d’euros autour des volets : production d’énergie hydraulique, navigation et transport fluvial, irrigation et autres emplois agricoles, environnement et biodiversité, actions complémentaires en lien avec les territoires. »

Sélection. Quatre appels d’offres ont particulièrement attiré notre attention. La création par l’Arac Occitanie d’un immeuble de bureaux de 1.500 m2 pour Pôle emploi à Albi (ici), la construction par le Cnes d’un complexe tertiaire au profit du commandement de l’espace et du NATO space center of excellence (horizon 2025, effectif de 500 personnes, enveloppe Pôle emploi à (à lire ici),le contrat de délégation de service public relatif à la gestion et à l’exploitation du casino de Port-la-Nouvelle (à lire ici), et un marché lancé par la Région Occitanie pour l’assistance à maîtrise d’ouvrage pour le développement du fret ferroviaire du port de Port-la-Nouvelle (à lire ici). La totalité de notre sélection à consulter dans la rubrique « Au marché », ici.

Zoom

Zoom

9

Une info passée au crible

Les distributeurs automatiques en panne de business

 

Développement du télétravail, hausse du prix des matières premières, obligation de passer aux gobelets carton et moments conviviaux autour de la machine à café supprimés par les directions par mesure de sécurité sanitaire : les distributeurs automatiques de cafés, boissons et produits alimentaires font grise mine. Mais se réinventent, à l’image de Bibal (Saint-Aunès – 34) et Diaam (Pia – 66).

 

Zoom Les indiscretions Hubert Vialatte

Bibal se tourne vers la logistique. La branche ‘vending’ (distribution automatique) est passée de 15,8 M€ de CA en 2019 (« une excellente année », rembobine Philippe Bertrand, gérant) à 11,4 M€ en 2020, puis 13,5 M€ en 2021. Pour pallier les machines condamnées dans le secteur tertiaire, et les effets du télétravail, Bibal a décroché de nouveaux clients : hôpital de Marseille (sans mauvais esprit, là on est sûrs que les salariés sont en présentiel), base logistique de Carrefour dans les Bouches-du-Rhône, etc. Avec les mesures de chômage partiel, Bibal a pu conserver les quelque 100 salariés dédiés au vending (37 à la torréfaction, 13 pour la holding).

Gobelet difficile à gober.
 L’obligation de passer au gobelet carton, en 2021, a rajouté aux difficultés des gestionnaires de distributeurs automatiques. « Sans compter l’augmentation du prix du café, qui a doublé en trois mois », ajoute Philippe Bertrand. Or, il est difficile de répercuter les augmentations aux clients, le prix du café étant contractualisé, la plupart du temps auprès des CSE.

Equipement en CB. Autre tendance, l’équipement des distributeurs en paiement CB et sans contact. « On est passés de 20 % de paiement en carte bleue en 2020 à 35 % l’an dernier. Les gens ont de moins en moins d’argent liquide sur eux. » Les machines qui tournent le plus sont équipées, pour rentabiliser le coût de l’installation (entre 300 et 400 euros par machine). À ce jour, environ 1.500 des 4.300 machines sont équipées. « Ces 1.500 machines représentent 70 % du chiffre d’affaires », souligne Philippe Bertrand.

Diaam amène le café au domicile des télétravailleurs. Basé à Pia (Pyrénées-Orientales), la PME Diaam (12 salariés, 600 distributeurs automatiques dans l’Aude et les Pyrénées-Orientales, CA : 1 M€) a lancé fin 2019 un nouveau concept avec Lavazza : la mise à disposition gratuite de machines à café Firma, « design et très performantes, avec 20 bars de pression, offrant un café d’exception », décrypte la gérante, Chantal Martinez. Le partenariat permet de proposer deux formules : « Équiper indépendamment tous les bureaux, et suivre le salarié en télétravail, en lui installant gratuitement une machine à café ». Cette nouvelle offre permet à Diaam de séduire de nouveaux clients : avocats, notaires, experts-comptables, traiteurs locaux, mariages, clubs sportifs…, dont les effectifs sont trop restreints pour justifier l’installation d’un distributeur automatique. En deux ans, « plus de 1.000 machines ont été installées, en plus des distributeurs automatiques ». Lavazza se rémunère sur un volume de capsules dû par machine. « Si ce volume n’est pas atteint, la machine doit être retirée », explique Chantal Martinez.

Responsabilité de l’employeur. Pierre Albrieux, PDG d’Alfragest (20 salariés, Lyon) et président du Navsa (Fédération NAtionale de Vente et Services Automatiques) évoque « la pire situation jamais connue, avec une accumulation de problèmes, entre machines condamnées et effets du télétravail. Notre activité est autorisée mais nous sommes de fait empêchés de travailler. Je préfèrerais que nos entreprises soient interdites d’exercer, nous aurions au moins des aides. » Il regrette que les employeurs « aillent au-delà des préconisations gouvernementales, et condamnent nos machines. On est très touchés dans les grandes métropoles, où se trouvent plus de sièges sociaux et d’activité tertiaire. L’est de la France, plus industriel, résiste mieux », analyse-t-il.
Le Navsa représente 250 entreprises adhérentes, pour un CA de 3 Md€, 55.000 emplois et 620.000 appareils gérés sur le territoire national.

La pause-café, variable d’ajustement. « La pause-café est la variable d’ajustement idéale en entreprise lorsqu’il s’agit de mettre en œuvre un protocole sanitaire, confie Yoann Chuffart, Délégué Général de Navsa. En effet, la fermeture d’une salle de pause ou la condamnation d’une machine ne remettent pas en cause le fonctionnement normal de l’entreprise cliente : le gestionnaire d’appareils est donc la première victime des mesures sanitaires en entreprise. »

Selecta. La restructuration chez le leader français du secteur, Selecta (500 suppressions de postes en 2020) « a été accélérée par la pandémie, mais était déjà en route », précise-t-il.

Plus à lire dans Les Échos, courant janvier.

3 questions à

3 questions à

Martine Marragou, présidente d’Emmaüs Montpellier, vice-président d’Emmaüs France

« Les entreprises peuvent donner à Emmaüs tout en défiscalisant »

Interview de Martine Marragou, vice-présidente d’Emmaüs France, réalisée juste avant Noël au centre de Saint-Aunès (Hérault). Elle y fait part de ses inquiétudes face à la concurrence montante des acteurs du web et invite les entrepreneurs à prendre connaissance des opportunités de défiscalisation pour leurs invendus. « Trois questions à », la rubrique où on se tutoie.

Le centre Emmaüs de Saint-Aunès, à côté de Montpellier, est l’un des plus importants de France. Comment évolue le niveau des dons ?
Nous subissons de plein fouet la concurrence de plateformes comme Vinted, leboncoin, Amazon, et l’émergence des recycleries. Sans compter le fait que des grandes enseignes pour Vuitton ou Galeries Lafayette se lancent dans la seconde main. Les dons diminuent en qualité. Le chiffre d’affaires global se tient, mais avec un volume d’objets croissant. On fait tourner plus de camions qu’avant. De plus, les greniers se vident. Le Baccarat cède à sa place à Ikea… Les objets vivent de moins en moins longtemps. Les meubles en aggloméré se démontent mal et se remontent mal. Avec l’obsolescence programmée, beaucoup d’appareils sont conçus pour ne pas être réparés. C’est, pour nous, un sujet préoccupant dans les années à venir.

Quelle est ta parade ? Pourquoi ne pas se lancer dans le ecommerce ?
Je suis très partagée pour le ecommerce chez Emmaüs, car nos communautés fonctionnent avec un lien social. Notre seule chance, c’est de communiquer sur l’humain, sur le service que l’on apporte en se déplaçant gratuitement. Des éco organismes se sont mis en place, mais nous manquons de visibilité, notamment pour les moins de 50 ans. Pourtant, on arrive à recycler les objets. On accepte tous les objets si on peut les recycler. Donner à Emmaüs, c’est une action sociale, humaniste. On peut le vérifier sur place, en constatant la façon dont on est accueilli.

Les Indiscrétions sont lues par plus de 3.000 décideurs de la région. Quel message souhaites-tu leur délivrer ?
Les invendus des entreprises sont souvent vendus à des soldeurs. Or, les entreprises peuvent donner à Emmaüs tout en défiscalisant, à hauteur de 70 % de la valeur du don. Je suis disposée à recevoir des chefs d’entreprises, pour leur faire visiter notre site de 3 hectares, créé en 1976. Donner, c’est aussi soutenir une communauté. La communauté Emmaüs de Saint-Aunès héberge 100 compagnons (26 nationalités, dont des migrants), au lieu de 70 il y a 4 ans. Ce qui donne une idée de la montée de la précarité. Je refuse cinq personnes par jour en moyenne.
Il y a une discipline au sein de la communauté. J’ai imposé des cours de citoyenneté française auprès des demandeurs d’asile. Ils doivent connaître les valeurs démocratiques de la France. On leur apprend ainsi le français, la Constitution, leurs droits et leurs devoirs, la différence entre des députés et des sénateurs… Parmi les intervenants bénévoles, nous avons l’ancienne maire de Montpellier Hélène Mandroux, un colonel à la retraite…

La HV Touch

La HV Touch

Conseil RP

Envoyez vos propositions de sujets aux journalistes le week-end. C’est cette recommandation étonnante et très sérieuse, détaillée dans le rapport mondial 2021 sur l’état des médias de Cision. Ce rapport révèle les principales tendances ayant un impact sur les journalistes et les professionnels en relations publiques. À consulter ici.

La phrase

« La technologie hydrogène est prometteuse. Mais nous étions aidés sur l’investissement, pas sur le fonctionnement. Or, il reviendrait six fois plus cher qu’avec des bus électriques. Nous renonçons donc pour le moment aux bus à hydrogène. On verra en 2030 si l’hydrogène est moins cher. »

Lire « Le réseau bustram, une révolution en termes de transports », dans Hérault Tribune, ici.

Michaël Delafosse

président de Montpellier Méditerranée Métropole, le 4 janvier lors de la présentation à la presse du futur réseau Bustram.

On s’en fout

Il y a des conférences en visio plus intéressantes que d’autres. Celle qui m’attend le 13 janvier appartient à la catégorie « je sors de ma zone de confort », avec une conférence réunissant tous les correspondants régionaux des Échos, ainsi que la rédaction en chef et la direction. On avait déjà eu ce type de réunion dans le monde d’avant, en présentiel. Comme par hasard, ce sont les gars du Sud – correspondants de Toulouse, de Marseille et de Montpellier -, qui avaient le plus roumégué, rouspété, contesté, revendiqué. On ne se refait pas. On s’en fout, vous allez me dire. Oui et non.
Car c’est en écoutant (parfois pour la première fois, nos communications étant rares et écrites) mes collègues d’autres régions que je pourrai enrichir mes pratiques journalistiques. On apprend toujours des autres. Surtout quand on travaille, journalistiquement parlant, en solo, en tant que journaliste indépendant, « bercé » (si j’ose dire) par les enquêtes en cours, les missions à mener et les urgences à gérer. On apprend aussi beaucoup de soi-même, en se posant pendant 1h30, pour réfléchir en profondeur sur son métier.
Par exemple, parler davantage des choses qui vont mal. C’est le grand piège du journalisme économique : ne traiter que les informations positives, les investissements, les contrats mirobolants, les levées de fonds record etc. Les boîtes qui ne tournent pas rond ont, par définition, peu tendance à communiquer, surtout si elles n’ont pas de représentations syndicales pour s’en charger. C’est alors à nous d’intervenir, en vigies attentifs. On s’en fout moins. 

L’œil culture

LOKKO
9

Un peu de culture dans ce monde de brutes, by Lokko

Une comédie noire sur Netflix sur la fin du monde que le monde refuse de voir ? Un défilé d’acteurs et d’actrices bankables face à une comète tueuse de planète et à la négation des faits scientifiques ? Dans son canapé, Lionel Navarro a ri de ces malheurs évitables que l’on refuse d’éviter.
 
Sujets de société, innovation et culture à Montpellier : recevez chaque vendredi, gratuitement, la Newsletter de LOKKO.

Au marché

Au marché
9

Les marchés publics essentiels en Occitanie de la semaine passée. Parce qu’il faut bien vivre.

Agriculture 🍎

Occitanie Est 

La Communauté de communes cœur de Lozère lance un avis pour la valorisation agricole des boues de la station d’épuration de Mende.

BTP 👷‍♀

Occitanie Est 

La commune d’Agde lance un avis pour des prestations de services de géomètres experts et topographes.

La Chambre de Métiers et de l’Artisanat de Région Occitanie lance un avis pour le marché alloti de Missions de Maîtrise d’Œuvre, de Contrôle Technique et de CSPS pour la réalisation de travaux de modernisation du CFA de l’Aude.

La Communauté de communes du Vallespir lance un avis de mission de maîtrise d’œuvre et dossiers complémentaires pour la mise en œuvre opérationnelle de l’extension du parc d’activités Tech Oulrich sur la Commune de Céret.

Le Syndicat mixte du bassin de l’or lance un avis de mission de Maîtrise d’œuvre pour la réalisation de travaux d’optimisation du système d’endiguement du Dardaillon Ouest à Lunel-Viel.

La Commune de Banyuls-sur-Mer lance un avis de marché de maîtrise d’œuvre pour le réaménagement du Front de Mer et de l’avenue Pierre Fabre (de l’impasse de la Sardane à la rue Lacaze-Duthiers).

Le C.r.o.u.s. de Montpellier lance un avis pour l’aménagement de la cafétéria Veyrassi à Montpellier.

Le Syndicat mixte du bassin de l’or lance un avis de mission de Maîtrise d’œuvre pour la réalisation de travaux de protection rapprochée de Saint Nazaire de Pézan contre les inondations du Dardaillon.

Le Sdis 34 lance un avis pour l’extension du centre de secours et de l’atelier mécanique de Saint Etienne d’Albagnan.

La Mairie de Canet-en-Roussillon lance un avis pour la modernisation du centre de natation Arlette Franco.

La Région Occitanie lance un avis pour les dépannages et entretien des équipements de génie climatique des lycées de la Région Occitanie (Marché P2 Pf). Lycée Aubrac de Sommières.

La Communauté d’agglomération du Gard Rhodanien lance un avis pour des travaux de restauration de la continuité écologique de la Cèze au seuil de Chusclan.

La Ville de Béziers lance un avis d’accord-cadre à bons de commande – missions d’études et d’ingénierie.

Occitanie Ouest 

La Communauté d’Agglomération Tarbes Lourdes Pyrénées lance un avis pour des prestations de maîtrise d’œuvre pour les travaux de construction d’un hangar abritant des véhicules lourds.

Grand Sud Tarn-et-Garonne lance un avis pour des travaux de restauration des cours d’eaux – programme 2021.

L’Institut National Polytechnique lance un avis pour des études de programmation – Projet INP-N7 2030 – Phase 1.

Rodez agglomération lance un avis de mission de maîtrise d’œuvre pour l’aménagement du coeur de village de Luc.

La Communauté de communes Lévézou-Pareloup lance un avis de marché de Conception-Réalisation, selon l’art. L171-2 du ccp, relatif à la conception et la réalisation de travaux pour la construction d’un centre aquatique intercommunal à Salles-Curan (12410).

La SEM ARAC Occitanie lance un avis pour la création d’un immeuble de bureaux pour le Pôle emploi à Albi (81) – Opération no 7386.

La Commune d’Albi lance un avis pour des prestations de maîtrise d’œuvre et d’ordonnancement, pilotage et coordination pour le réaménagement de la dalle du Square Bonaparte et la déconstruction du centre social de Cantepau à Albi.

La DRSID Lyon lance un avis pour la construction d’un complexe tertiaire au profit du commandement de l’espace (CDE) et du NATO space center of excellence (COE) au CNES à Toulouse.

Le Département du Tarn-et-Garonne lance un avis pour la fourniture et le transport de grave émulsion et de béton bitumineux à froid.

Toulouse Métropole lance un avis pour la réalisation de la jonction Est communes de Toulouse, Quint-Fonsegrives et Balma.

Le Parc National des Pyrénées lance un avis pour des travaux manuels de restauration du réseau de sentiers de haute montagne pour les années 2022 – 2023 et 2024.

Communication / Tourisme 📣

Occitanie Ouest 

La Communauté de communes du pays de Nay lance un avis pour le marché de réalisation de brochures touristiques 2022 : office de tourisme communautaire de la CCPN.

La communauté de communes de la Lomagne Tarn-et-Garonnaise lance un avis pour un projet création aménagement avec scénographie d’un OTI.

Culture / Tourisme 🎪
Énergies ⚡

Occitanie Est 

Port Sud de France lance un avis pour la fourniture de gaz industriel propane.

ATTRIBUTIONS DE MARCHÉ

La RPA DREAL Languedoc-R – Midi-Pyrenées attribue le marché de déviation des villes de Lunel et Lunel-Viel – mission de maîtrise d’œuvre à ARTELIA. Valeur totale du marché/du lot : 1 338 491,00 euros.

Le Conseil général du Gard attribue le marché des travaux d’aménagement et d’entretien paysager dans le département du Gard à B.R.L. ESPACES NATURELS S.A., E.U.R.L. LE JARDINIER DE GAÏA, S.A.R.L. GRC PAYSAGES, ID-VERDE-Agence de Nîmes. Offre la plus basse : 1,00 / Offre la plus élevée : 333 333,00 euros prise en considération.

S.G.A.P. à Marseille attribue le marché multi-technique du Centre de Rétention Administrative (CRA) de Perpignan à Engie Service. Valeur totale du marché/du lot : 87 500 euros.

L’Office du Tourisme de la Grande Motte attribue le marché de régie publicitaire, conception et impression pour l’Annuaire, le Guide des Vacances (Activités et Hébergements) et le plan de l’Office de Tourisme à DIXICOM.

Le Conseil général du Gard attribue le marché d’accord-cadre multi techniques portant sur la maintenance des Archives départementales du Gard à la Société SERVICES MAINTENANCE ENERGIES.

La Commune de Carcassonne attribue le marché de concession de service de mobilier urbain, de supports de l’information municipale et d’affichage publicitaire à PHILIPPE VEDIAUD PUBLICITE. Valeur totale de la concession/du lot : 10 170 850 euros.

La Communauté d’agglomération Gaillac Grau attribue le marché d’élaboration du schéma directeur d’assainissement communautaire à SAS ALTEREO. Valeur totale du marché/du lot : 398 344 euros.

Montpellier Méditerranée Métropole attribue le marché d’enlèvement des tags et graffitis sur le territoire de Montpellier Méditerranée Métropole à DECAP EXPRESS. Valeur totale du marché/du lot : 115 170 euros.

La Communauté de communes du Grand Pic Saint-Loup attribue le marché de mission d’entretien, d’assistance technique, de dépannage et de surveillance des ouvrages assainissement de 5 communes situées sur le territoire de la communauté de communes du grand pic saint loup au Groupement VEOLIA EAU – COMPAGNIE GENERALE DES EAUX / SARP MEDITERRANEE. Montant maxi annuel 21 540 euros.

Plus de marchés ici

La Ville de Nîmes attribue le marché de travaux d’aménagement de locaux et d’espaces extérieurs en vue de l’installation du centre d’intervention de la direction ‘cadre de vie’ – secteur sud ouest, 470 rue Marcel Pélissier, 30000 Nîmes à BUESA, DARVER30, CREA FER, EDISON, JULLIAN et CIE, MATEU ET FILS, SABATIER CARRELAGE, TABUSSE MENUISERIES, BC PEINTURE, EUROVIA LANGUEDOC ROUSSILLON. Montant final du marché ou du lot attribué (H.T.) : 652 446,66 euros.

La Région Occitanie attribue le marché d’assistance à maîtrise d’ouvrage pour le développement du fret ferroviaire du port de Port-La-Nouvelle à Arcadis Esg. Valeur totale du marché/du lot : 130 050 euros.

Grand Sud Tarn-et-Garonne attribue le marché d’assistance environnementale nécessaire à la poursuite de la réalisation de la Zac Grand Sud Logistique à Eten Environnement Occitanie. Valeur totale du marché/du lot : 300 000 euros.

La Communauté de communes Sud Roussillon attribue le marché de contrat de performance énergétique et d’exploitation thermique de l’espace Aquasud Communauté de communes Sud Roussillon à Dalkia. Valeur totale du marché/du lot : 1 459 250,72 euros.

La Commune de Carcassonne attribue le marché pour l’aménagement et requalification de la maison des associations pour la création d’un IUT – Etudes, contrôle technique, coordination sécurité et système de sécurité incendie à SARL BET SAI Mandataire du groupement conjoint, EMACOUSTIQUE, AMPEC et 3J TECHNOLOGIES. Valeur totale du marché/du lot : 125 125 euros.

Nîmes Métropole attribue le marché des travaux de requalification de la zone d’activité économique la Ponche sur la contre allée de la Ponche à EUROVIA LANGUEDOC ROUSSILLON et BOUYGUES ENERGIES ET SERVICES. Montant final du marché ou du lot attribué (H.T.) : 354 259,30 euros.

La SPL 30 attribue les marchés de travaux pour l’opération d’aménagement des espaces publics – Phase 2 DOSSENHEIM – REVEST – de l’éco-quartier méditerranéen du Grau du Roi à A COLAS MIDI MEDITERRANEE et RAZEL BEC. Valeur totale du marché/du lot : 2 387 154,65 euros.

Toulouse Métropole attribue le marché des prestations de nettoiement de l’espace public du Pôle Territorial Nord – Années 2021 à 2027 – à Paprec. Valeur totale du marché/du lot : 3 302 879,09 euros.

Occitanie events attribue le marché de prestations de mise à disposition de personnels intérimaires à PROMAN EXPANSION, PROMAN 045, SYNERGIE, ADICE INTERIM. Valeur totale du marché : 1 134 174,24 euros.

Toulouse Métropole attribue le marché d’assistance à maîtrise d’ouvrage pour l’accompagnement des projets agricoles dans les communes de la métropole toulousaine.

La Commune de Boujan-sur-Libron attribue le marché de maîtrise d’œuvre pour l’extension du Pôle Sportif de Boujan sur Libron – Phase 2 – à OMLB architecture.

La Région Occitanie attribue le marché des prestations de déménagement, manutention et transport pour la Région Occitanie (hors lycées) à D-Max Sud Ouest. Valeur totale du marché/du lot : 400 000 euros.

La Société de la Mobilité de l’Agglomération Toulousaine attribue le marché de travaux préparatoires dans le cadre de l’opération  » Connexion Ligne B  » au Groupement Jean Lefebvre Mp / Spie Batignolles Malet. Valeur totale du marché/du lot : 1 389 962 euros.

La Communauté d’agglomération Béziers Méditerranée attribue le marché de maîtrise d’œuvre pour la création de bassins de stockage à l’entrée de la station d’épuration de Béziers – 3 Tranches – groupement dont Brl Ingénierie est mandataire. Valeur totale du marché/du lot : 998 200,5 euros.

La Commune de Carcassonne attribue le marché de prestations de services de surveillance, gardiennage et sécurité à SSP MEDITERRANEE, KEVLAR PROTECTION. Valeur totale du marché : 1 960 000 euros.

La SPL Arac Occitanie attribue le marché de procédure avec négociation pour la mission de maîtrise d’œuvre pour la restructuration de la restauration scolaire du lycée Charles Cros à Carcassonne à Leonard Architecture. Valeur totale du marché/du lot : 272 520 euros.

La Communauté d’agglomération Béziers Méditerranée attribue le marché de maîtrise d’oeuvre pour les travaux de réseaux d’eau et d’assainissement au groupement Entech Ingenieurs Conseil (mandataire) / Tpf Ingenierie Sas / Segic Ingenierie / Drim / Vinire – Geotechnique. Valeur totale du marché/du lot : 357 596 euros.

La SPL aéroportuaire régionale attribue le marché de maîtrise d’œuvre pour la mise en conformité des infrastructures aéroportuaires de l’aéroport de Tarbes Lourdes Pyrénées à INGEROP CONSEIL ET INGENIERIE. Valeur totale du marché/du lot : 535 370 euros.

Le Conseil général du Gard attribue le marché de mission de suivi animation du programme d’intérêt général ‘Habiter mieux’ – période 2022-2024 – à SOLIHA MEDITERRANEE. Offre la plus basse : 220 000,00 / Offre la plus élevée : 740 000,00 prise en considération.

Occitanie Events attribue le marché de prestations service de restauration traiteurs des loges et du club de la Sud de France Arena à CABIRON TRAITEUR, TRAITEUR GRAND, M GASTRONOMIE, M SERVICES, LA BULLE BLEUE, HUSSER TRAITEUR. Valeur totale du marché : 805 675,50 euros.

L’agenda

i

Newsroom

L’agence travaille en ce moment sur plein de choses passionnantes :

Pour ToulÉco : Deux articles sur la réindustrialisation en Occitanie Est.

Pour Les Échos : enquête sur la crise chez les distributeurs de café en entreprise.

Pour L’Hérault Juridique et Économique : zoom sur Synanto et Lundi Matin.

Pour BoisMag : enquête sur l’industrie de la transformation du bois, en vue du salon Eurobois.

À suivre en ligne

JANVIER

Mardi 11 janvier :

8e édition du forum des filières qui recrutent, organisé par les Jeunes Agriculteurs Aveyron, à la salle des fêtes de Rodez. Plus d’informations ici.

Mardi 11 janvier de 19h à 20h :

« Les enjeux de la collecte de biochéchets », organisé par la Cité de la RSE et de l’impact, dans ses locaux à Toulouse. Plus d’informations ici.

Plus d'événements ici

Mercredi 12 janvier de 8h30 à 10h :

Vœux des Travaux Publics Hérault-Montpellier, organisé par la FRTP Occitanie au Mercure Montpellier Centre Comédie, sur le thème « Transition écologique dans les aménagements publics ». Inscription ici.

Jeudi 13 janvier à 18h30 : 

Concert « pour une année joyeuse », organisé par le Medef Hérault Montpellier au profit de l’association Café Joyeux Montpellier, au Palais des Congrès, à La Grande-Motte. Plus d’informations et inscription ici.

Lundi 17 et mardi 18 janvier :

Version digitale du salon professionnel Millésime Bio, organisé par SudVinBio, l’association interprofessionnelle des vignerons bio d’Occitanie. Accès illimité en ligne 24/24. Plus d’informations et inscription ici.

Mardi 18 janvier de 8h30 à 10h :

Vœux des Travaux Publics Pyrénées-Orientales, organisé par la FRTP Occitanie à la Villa Duflot à Perpignan, sur le thème « Transition écologique dans les aménagements publics ». Inscription ici.

Jeudi 20 janvier de 8h30 à 10h :

Vœux des Travaux Publics du Gard, organisé par la FRTP Occitanie au Novotel Atria Nîmes Centre, sur le thème « Transition écologique dans les aménagements publics ». Inscription ici.

Du 24 au 26 janvier :

29ème édition du salon professionnel Millésime Bio, organisé par SudVinBio, au Parc des Expositions de Montpellier. Plus d’informations et inscription ici.

4e édition de la Semaine des métiers du numérique, organisée par Pôle Emploi, en ligne. Plus d’informations ici.

Mercredi 26 janvier de 8h30 à 10h :

Vœux des Travaux Publics de l’Aude, organisé par la FRTP Occitanie à l’Hôtel de la Cité de Carcassonne, sur le thème « Transition écologique dans les aménagements publics ». Inscription ici.

Jeudi 27 janvier :

Rencontre-débat « La santé numérique en mouvement », animé par Emilie Rauscher et organisé par l’IMT Mines Alès, l’IMT et la Fondation Mines-Télécom, au 6 Avenue de Clavières (Alès). Inscription gratuite obligatoire ici.

Jeudi 27 janvier de 9h à 11h : 

Webinaire sur le financement participatif, organisé par Via Innova. Plus d’informations et inscriptions ici.

Jeudi 27 janvier de 13h30 à 14h15 :

Webinaire Parlons Foncier le direct #11, La gestion du foncier en Occitanie : Comment ça marche ? organisé par la Safer Occitanie. Informations et inscriptions ici.

Jeudi 27 janvier à 14h :

Rendez-vous Éco « Silver économie : les seniors une opportunité de croissance pour les entreprises et les territoires », organisé par Nîmes Métropole, dans l’hémicycle de l’hôtel Communautaire (3 rue du Colisée, Nîmes). Inscription ici, retransmis en live sur la page Facebook de Nîmes Métropole.

Lundi 31 janvier de 8h30 à 10h :

Vœux des Travaux Publics Hérault-Béziers, organisé par la FRTP Occitanie au Domaine de Bayssan à Béziers, sur le thème « Transition écologique dans les aménagements publics ». Inscription ici.

FÉVRIER

Jeudi 3 février :

15ème édition d’Occitanie Innov, en digital, organisé par l’agence AD’OCC en partenariat avec les membres du RésO Innovation et la Région Occitanie. Plus d’informations ici.

Mercredi 9 février de 17h à 20h :

Les Assises du territoire, organisé par Montpellier Méditerranée Métropole, au Corum de Montpellier.

MARS

Jeudi 24 au lundi 28 mars :

Foire de Béziers, organisé par la CCI Hérault au Parc des Expositions de Béziers. Plus d’informations ici.

Voilà, c’est tout pour cette semaine.
Courage et chocolat !

Les Indiscrétions sont une newsletter gratuite.
Vos données ne seront pas communiquées à des tiers.
Vous pouvez vous désinscrire en un clic.

Les dernières Indiscrétions

La vie tient à un Bofill

Le Biterrois Buesa (TP) change de taille, le Livre Blanc de Carole Delga, go pour Gau, des nominations en rafale, un ascenseur social qui existe toujours, et plein d’autres palabres urbaines.

Parce que de la qualité de l’aménagement d’un quartier dépend le quotidien de ses futurs habitants, « La vie tient à un Bofill ». Les Indiscrétions de la semaine du 17 janvier sont à croquer en cliquant ci-dessous.

Courage et chocolat !

lire plus

Tous positifs !

On parle de celle qui défend les chances de la jeunesse rurale héraultaise, de Toulouse à l’heure des grands travaux, du rebond des stations de ski, du « toujours plus nombreux en Occitanie d’après l’Insee », et de plein d’autres palabres urbaines.

Avec, en prime, une nouvelle rubrique ‘Zoom – Une info passée au crible’. Lovée au cœur de la rubrique ‘Décodages’, elle zoome sur une seule et même info, jugée importante par la rédaction.

« Tous positifs ! », Les Indiscrétions de la semaine du 3 janvier sont à croquer en cliquant ci-dessous.

Courage et chocolat !

lire plus

On n’est pas obligés d’y être

Pourquoi l’activité physique devient un enjeu de santé publique, La Grande-Motte voit grand avec son extension urbaine, la reine de la Tech Rachel Delacour cartonne avec Sweep, Montpellier bien placé dans le classement 2020 des levées de fonds de Trendeo, et plein d’autres papillotes urbaines.
« On n’est pas obligés d’y être », Les Indiscrétions de la semaine du 20 décembre sont à croquer en cliquant ci-dessous.
Nous revenons avec 3 kilos de plus le 3 janvier.
Agapes et chocolats !

lire plus

Il ne lâche rien

Hubert, Montpelliérain depuis 40 ans (avec quelques infidélités londoniennes et parisiennes), est diplômé du Centre de Formation des Journalistes Paris (2001). 

Lire plus
Signes distinctifs sur sa carte de presse 95598, la quête de clarification et de saine problématisation, dans un monde souvent entravé par les acronymes abscons, la langue de bois, les approximations et les infox.

Hubert a été auditeur de la session 2019-2020 du Chede (cycle de hautes études pour le développement économique). Un réseau national constitué de chefs d’entreprise, élus, préfets, hauts fonctionnaires, cadres de collectivités…, précieux.

Avant de jouer sa partition, il a fait ses gammes pendant 18 ans (2001-2019) à La Lettre M, média économique régional de référence. Il y a commencé stagiaire, avant d’évoluer au fil des ans jusqu’au poste de rédacteur en chef, contribuant activement au développement du titre à Toulouse entre 2015 et 2018.

Heureusement qu’elle est là

Francilienne, résidant à Montpellier depuis 2018 et diplômée de Sup de Com’ Montpellier (2020), Sarah a rejoint Agencehv en CDI début octobre 2020.

Lire plus
Ses missions : rédaction d’articles sous l’autorité de Hubert Vialatte, veille média, structuration de la stratégie et de l’organisation, création graphique, mise en page, social media management, mise en ligne et promotion des Indiscrétions.

Sarah porte un intérêt au métier de journaliste. Son mémoire de fin d’étude porte ainsi sur le thème « L’impact de l’Intelligence Artificielle sur la presse en ligne et le journalisme ».

Amélie dite « de Cazilhac »

En stage, de mars à septembre 2021, chez Agencehv, Amélie Cazalet poursuit son chemin en alternance en marketing et communication, toujours au sein de l’agence.

Lire plus
Originaire des Cévennes, plus précisément de Cazilhac (d’où « Amélie de Cazilhac », on trouve que ça sonne bien), elle est actuellement en Master 2 Marketing, Médias et Communication à Montpellier Management (Université de Montpellier).

L’experte, de Paris à Palavas

Diplômée de l’université de Montpellier en science politique, et forte d’une expérience de 10 ans dans le secteur de la communication et de l’événementiel, Fanny Bessière est cheffe de projet au sein d’Agencehv.

Lire plus
Rédaction, communication, préparation d’évènements, partenariats… Elle accompagne l’agence dans ses nombreux développements. D’origine francilienne, elle est tombée sous le charme de la douceur de vivre à Palavas-les-Flots il y a plus de 13 ans. Pour ne plus repartir.

PAS ENCORE ABONNÉ-E

AUX INDISCRÉTIONS ?

 

Recevez chaque lundi à 18h18, gratuitement, Les Indiscrétions sur votre boîte mail

Politique de confidentialité

Inscriptions réussie

Share This