Bandeau du Crowne Plaza Les Indiscrétions 30 janvier 2023

Même pas peurSemaine du 23 janvier 2023

LES INDISCRÉTIONS

Vos 5 minutes business en Occitanie

Suivez Les Indiscrétions sur les réseaux sociaux :

Sur le gril cette semaine

On ne parle plus que de lui dans les dîners en ville. Quoi ? Du ChatGPT d’OpenAI, cette intelligence artificielle accessible (pour le moment) gratuitement. Musclée et Muskienne. Mais je parie ma carte d’abonné à la Butte Paillade (c’est dire) qu’une IA ne saura pas écrire les Indiscrétions du 30 janvier comme nous nous apprêtons à le faire dès ce mardi. On en parle dans votre « On s’en fout » préféré.

Et encore ? L’IUT de Béziers crée une licence Robotique et IA, un nouveau président à IRDI, Ben Sormonte triomphe à New York avec son concept ‘Maman’ (tout ça dans ‘A l’affiche‘), pourquoi nous avons adoré tester Millésime Bio et affronter la tempête de neige dans l’Aude (‘Décodage‘), des vœux pas pieux (‘Zoom‘), Idec Grand Sud dévoile son projet à Saint-Roch (‘ça pousse‘), et plein d’autres palabres urbaines.

Bonnes lecture et semaine !

À l'affiche

À l’affiche
9

Parce qu’elles et ils le valent bien

Jérôme, Azé, IUT Béziers, Les Indiscrétions 23 janvier 2023

Jérôme Azé, IUT de Béziers

Ce 26 janvier, Jérôme Azé, directeur de l’IUT de Béziers (34) et Fabien Portes, président du conseil d’institut de l’IUT de Béziers, présentent, avec des industriels partenaires, le nouveau Bachelor universitaire Robotique et intelligence artificielle, lancé à partir de septembre au service de l’industrie 4.0 et 5.0, lors d’une conférence de presse à l’IUT de Béziers. « Cette nouvelle licence professionnelle en trois ans est une brique qui manquait à l’attractivité industrielle de Béziers, déclare Matthieu Ourliac, président du Medef Hérault Béziers, aux Indiscrétions. Elle vient répondre aux nouveaux besoins des industriels. Cela fait longtemps que je dis que l’industrie doit avoir une réflexion RH. L’industrie de demain va s’implanter là où se trouvent les compétences. Le niveau de compétences pèsera autant que le coût de l’emploi et la fiscalité. Le Medef Hérault Béziers travaille depuis plus de 3 ans sur l’implantation de cette formation au plus près des entreprises. » Parmi les autres annonces 2023 du patronat biterrois : l’implantation du réseau Leader (entreprises innovantes en croissance) et d’une antenne du Cercle Mozart.

Philippe Robardey, IRDI Capital Investissement, Les Indiscrétions 23 janvier 2023

Philippe Robardey, IRDI Capital Investissement

Successeur de Christian Poncet à la présidence d’IRDI Capital Investissement depuis le 6 décembre, il dévoile une partie de sa feuille de route pour 2023. « Si nos secteurs d’intervention restent en priorité la transition énergétique, l’agroalimentaire, l’aéronautique, la santé et le digital, nous devons continuer à n’exclure aucun autre domaine et rester à l’écoute de tous les projets, déclare Philippe Robardey. Par ailleurs, nous continuons les rendez-vous avec les entreprises au cœur des territoires. Deux évènements sont déjà programmés, au premier trimestre, à Rodez et Béziers. Lors de ces rencontres, nos experts présentent les différentes solutions de financement de haut de bilan aux différentes phases de développement d’une société : risque, développement, transmission, rebond…. Nous poursuivrons également cette année la levée de nos fonds innovation. »
IRDI Capital Investissement, société basée à Toulouse, Montpellier et Bordeaux, compte 550 M€ d’actifs sous gestion. Philippe Robardey est également PDG de Sogeclair (1.130 salariés, 121 M€ CA 2021), spécialisé dans la conception et la fabrication de produits industriels innovants et de solutions à haute valeur ajoutée dans les domaines de l’aéronautique, l’espace et les transports civils et militaires.
> Hubert Vialatte a eu le plaisir d’animer un événement organisé par IRDI Capital Investissement, via L’Agence (Midi Libre) en juin 2022. Plus d’infos à découvrir ici.

Valentine Wolber, CCI 30, Les Indiscrétions 23 janvier 2023

Valentine Wolber, CCI Gard

La CCI Occitanie s’oppose à la nomination de Valentine Wolber à la direction générale de la CCI Gard. Elle y est actuellement DG par intérim. Motif : un risque de conflits d’intérêt, étant donné que Valentine Wolber est aussi élue à la Ville de Nîmes et à Nîmes Métropole. Elle y est adjointe déléguée aux commerces, aux animations commerciales et à la redynamisation du centre-ville, et représente la Ville et la communauté d’agglomération au sein d’organismes extérieurs. La CCI Occitanie est suivie par CCI France dans son avis. Valentine Wolber, soutenue par le président de la CCI Gard, Éric Giraudier, conteste l’avis de la CCI Occitanie et porte l’affaire devant la justice administrative.

Nicolas Mohr, Joseph Carles, Les Indiscrétions 23 janvier 2023

Nicolas Mohr et Joseph Carles, Médiateur du Crédit / Ville de Blagnac

Joseph Carles, maire de Blagnac (31), et Nicolas Mohr, directeur général du Médiateur des entreprises, organisent ce 25 janvier à Blagnac la signature de la charte ‘Relations fournisseurs et achats responsables’, en présence de plusieurs signataires : préfecture de région et de la Haute-Garonne, Région Occitanie, communautés d’agglomération du Sicoval et du Muretain, Ville de Colomiers, Tisséo Collectivités. À ce jour, 2.332 chartes de ce type ont été signées en France, et 144 en Occitanie. La charte disponible en cliquant ici.
Pourquoi Blagnac ? « Il s’agit d’une démarche volontaire du président du club achat de la région, Quentin Dor, directeur de la commande publique de la mairie de Blagnac », indique aux Indiscrétions la Médiation des Entreprises (Ministère de l’Économie). Cette démarche « s’inscrit dans la continuité de la labellisation récente de la métropole et de la Mairie de Toulouse. La commune de Blagnac ainsi que ses partenaires signataires sont très soucieux de la qualité de leur relation fournisseurs et en particulier du respect de leurs délais de paiement, compte tenu de l’impact de leurs achats sur l’économie réelle locale. »
« L’inflation va progresser en 2023, bien plus que les 4,6 % prévus par le gouvernement dans son projet de budget, déclarait, fin octobre lors de l’AG de la FRTP Occitanie Méditerranée, l’économiste Philippe Dessertine. Dans l’est de l’Europe, en Pologne ou en Lettonie, les acteurs économiques ont l’habitude de l’inflation. De fait, ils se sont tout de suite mis dans la logique inflationniste, avec une bonne gestion par les entreprises. En Pologne, il n’y a plus de délai de paiement. Une facture de plusieurs centaines de millions d’euros est réglée… dans l’heure ! Or, en France, les entreprises augmentent les délais de paiement. C’est le mauvais réflexe, celui de la crise d’avant. Rallonger les délais de paiement en période de crise, c’est de l’argent qui s’évapore. » (relire son intervention en cliquant ici).

Christophe Brodard, Arthur Loyd Béziers, Les Indiscrétions 23 janvier 2023

Christophe Brodard, Arthur Loyd Occitanie Méditerranée (Béziers)

L’ex-chef de service Implantation des entreprises à la communauté d’agglomération de Béziers Méditerranée rejoint en tant que consultant l’agence Arthur Loyd Béziers, dirigée par Ziemko Pawlowski. Christophe Brodard aura en charge les transactions pour les utilisateurs en bureaux et locaux d’activités. La nouvelle agence biterroise d’Arthur Loyd verra l’arrivée, courant 2023, d’un autre consultant.
> (Re)lire l’interview de Ziemko Pawlowski dans le dernier magazine « L’œil » d’Arthur Loyd Occitanie Méditerranée (directeur associé : Michel Peinado), en cliquant ici.

David Melenchon, UPE 30, Les Indiscrétions 23 janvier 2023

David Melenchon, UPE 30

« Anticipation des difficultés dans l’entreprise » : c’est la thématique qui sera abordée lors d’une rencontre le 6 février (17h – 19h), organisée par l’Union pour les entreprises (UPE) du Gard (président : David Melenchon). La Banque de France, le tribunal de commerce de Nîmes, l’Urssaf, la Direction départementale des finances publiques et la Direction départementale de l’emploi, du travail et des solidarités du Gard vont présenter les moyens mis en place pour anticiper et rebondir face aux nouveaux enjeux suites aux crises (sanitaire, économique…). Inscription obligatoire ici.
« David Melenchon, nouveau président de l’Union Pour les Entreprises du Gard » pour Les Échos ici (novembre 2022).
« Gard : le nouveau président de l’UPE 30 dévoile sa feuille de route » pour Les Échos ici (décembre 2022).

Agnès Buzyn, Lab Santé, Midi libre, Les Indiscrétions 23 janvier 2023

Agnès Buzyn, Midi Libre

Ex-ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn est l’invitée d’honneur du prochain Lab Santé (Midi Libre), organisé le 1er février au matin à Saint-Jean-de-Védas (34), à l’occasion des 100 ans de l’Institut du cancer de Montpellier. Trois tables rondes sont prévues : « Prévention et dépistage : les premiers remparts », « Innovation : recherche et avancées thérapeutiques » et « La vie : pendant et après la maladie ». Plus à lire et inscription dans un article de Midi Libre ici.

Alexandre Teissier, Hibrid, Les Indiscrétions 23 janvier 2023

Alexandre Teissier, Hibrid

Le créneau des halles gourmandes aiguise les appétits des promoteurs et foncières spécialisés, dont Alexandre Teissier. Après son succès du Marché du Lez, l’opérateur montpelliérain Hibrid vient de faire entrer à son capital, à hauteur de 50 %, le promoteur immobilier Proméo. « Nous devenons à la fois programmiste, gestionnaire-animateur, foncière et promoteur », détaille Alexandre Teissier, président de Hibrid SAS. Proméo injecte environ 10 millions d’euros de fonds propres pour aider Hibrid à développer des halles à Angoulême, Lille, La Rochelle ou Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine).
Le marché est jugé infini. « Toute ville de 10.000 à 15.000 habitants mérite une halle gourmande. Après avoir beaucoup étendu leurs villes, les élus cherchent à présent à créer de nouvelles centralités, pour éviter aux habitants de devoir se déplacer dans la ville-centre pour se divertir. C’est la logique de la ville du quart d’heure », décrypte-t-il. Hibrid prévoit de développer 400 millions d’euros d’actifs immobiliers dans les prochaines années, en ciblant prioritairement « les grandes villes d’eau et les 20 premières métropoles françaises ». Son astuce pour doper le démarrage : attirer des chefs étoilés sur les meilleurs emplacements en leur accordant des remises de loyers, et des noms connus comme le rugbyman Kélian Galletier, devenu associé de Chez Bébel au Marché du Lez.
Il porte plusieurs projets en Occitanie, « dans les stations balnéaires des Pyrénées-Orientales, à Agde, près de Nîmes sur le marché Gare, ou à Toulouse ». La Ville rose ne lui réussit pourtant pas, « avec quatre défaites sur quatre concours. Mais c’est un bastion culinaire incroyable. Je vais tenter à nouveau ! »
« Les halles gourmandes aiguisent les appétits des opérateurs privés », enquête nationale pour Les Échos, à lire ici.

Benjamon Sormonte, Maman, Les Indiscrétions 23 janvier 2023

Benjamin Sormonte, Maman

Success story made in Occitanie à New York. L’ex-avocat d’affaires Benjamin Sormonte, originaire de Montpellier, accélère aux États-Unis son concept de boulangerie provençale ‘Maman’, qu’il a créé avec sa femme, Élisa Marshall. Un mix entre les enseignes Paul et Starbucks, avec une ambiance frenchy : décor méditerranéen, tartes à l’ancienne, cookies revisités… L’ambition est de passer de 30 points de vente à environ 500 aux États-Unis, avec de nouvelles villes ciblées : Chicago, Miami, Washington… Le chiffre d’affaires doit passer de 30 M$ à plusieurs centaines de M$, indique l’un de ses soutiens actifs, HPC Capital (Montpellier).
> Son portrait à lire prochainement dans Les Échos.

Sébastien Michel, CRCC Montpellier-Nîmes, Les Indiscrétions 23 janvier 2023

Sébastien Michel, CRCC Montpellier-Nîmes

Il est élu président de la Compagnie Régionale des Commissaires aux Comptes (CRCC) de Montpellier-Nîmes lors du conseil régional du 10 janvier, annonce le CRCC sur son site. Il succède, pour un mandat de deux ans, à Guy Boulet, président depuis octobre 2020. Sébastien Michel était auparavant trésorier de la CRCC, poste désormais occupé par Marie Thome.
En parallèle, il est associé et responsable du bureau de Montpellier (Mauguio) de PFK Arsilon, cabinet d’expertise-comptable (700 collaborateurs dans toute la France). Il présidait Capsud Expertise & Audit, cabinet d’expertise comptable montpelliérain, qu’il a créé en 2006 et qui a intégré PKF Arsilon en 2021. Diplômé de l’école de commerce ESG, il rejoint le Conseil de l’ordre des Experts-Comptables en 2003.

Marion Redwitz Detranchant, Académie de Montpellier, Les Indiscrétions 23 janvier 2023

Marion Redwitz Detranchant, Académie de Montpellier

Elle est nommée directrice de la communication du rectorat de l’académie de Montpellier et de la Région Académique Occitanie (rectrice : Sophie Béjean), annonce-t-elle dans un post LinkedIn. Elle succède à Johanna Dol qui rejoint la préfecture des Landes au poste de cheffe de bureau de la représentation de l’État et de la communication. Ancienne volleyeuse de haut niveau, Marion Redwitz Detranchant a évolué dans le monde du journalisme, en travaillant successivement pour le compte de France Télévisions, L’Équipe, RMC Sport, beIN Media Group, viàOccitanie.

Pascal Pintre Les Indiscretions

Pascal Pintre, Blue

Le DG de l’agence d’attractivité Blue Invest in Sète-Cap d’Agde Méditerranée annonce l’implantation, dans la zone Héliopôle à Bessan (34), d’une concession Mercedes (LG Group), avec la possibilité « de locations de voitures haut de gamme à la journée, pour la clientèle touristique du Cap-d’Agde ». Entre 20 et 30 emplois créés. Autre implantation dans cette zone, une unité de production, d’assemblage et de logistique de PowerGroup (fourniture de matériaux photovoltaïques). Environ 60 emplois créés. Ces projets vont être présentés au vote des élus de Hérault Méditerranée en février.
À Pinet, sur le PAE du Roubié, 8 porteurs de projets sont identifiés. Par ailleurs, un programme immobilier de 1.200 m2 de surface de plancher, destiné à des artisans (ateliers en rez-de-chaussée et bureaux à l’étage) va faire l’objet d’un appel à projets, bientôt lancé.
Pascal Pintre entend travailler avec la nouvelle agence de développement de Montpellier Méditerranée Métropole. « Nous siégerons au conseil d’administration, pour les deux communautés d’agglomération, Sète Agglopôle et Hérault Méditerranée. Blue sera bien membre statutaire de la future agence. Nous y tenons, car nous avons envie de travailler avec la métropole de Montpellier. Il y a beaucoup de sourcing croisé à réaliser entre nous. »
Enfin, le Club des Entrepreneurs Sète Cap-d’Agde Méditerranée, annoncé en exclusivité le 23 juin 2022 lors de la soirée Agencehv (revivre en cliquant ici), atteint 100 adhésions. Il sera installé en avril, avec « une douzaine de chefs d’entreprises nommés pour piloter les actions, avec le soutien de l’agence. La programmation et la définition des thèmes des ateliers se feront en lien avec la CCI Hérault et l’agence régionale Ad’Occ. » Sont prévus six ateliers par an, et des rencontres business mensuelles. Une antenne dédiée aux business angels sera créée au cours du 1er semestre sur le bassin de Thau.

Laurent Chaplon, Université Paul-Valéry Montpellier 3, Les Indiscrétions 23 janvier 2023

Laurent Chapelon, Université Paul-Valéry

Professeur d’aménagement de l’espace et urbanisme à l’Université de Paul-Valéry Montpellier 3, il anime la conférence « Quel avenir pour nos mobilités urbaines ? », organisée par l’Université le 25 janvier à 18h à l’auditorium Saint-Charles 2 (Paul-Valéry). L’objectif de cette conférence est de « présenter différentes solutions pour rendre plus durable la mobilité et discuter de leur efficacité », précise l’invitation. Laurent Chapelon est également membre du laboratoire de géographie et d’aménagement de Montpellier. Plus de détails sur la conférence ici.

Denis Ribet, Idec Grand Sud, Les Indiscrétions 23 janvier 2023

Denis Ribet, Idec Grand Sud

Il est nommé responsable du développement d’Idec Grand Sud (Pérols). Après avoir dirigé pendant 12 ans une entreprise de construction et de rénovation immobilière (Magenta – Vendargues, 34), il se lance un nouveau challenge. Denis Ribet succède à Victor Fournier, qui reste dans le Groupe Idec. Il prend la direction de l’agence DB Ingénierie (Saint-Étienne, 15 salariés), acquise par le Groupe Idec en mai 2022. « Cette opération de croissance externe va nous permettre de développer notre activité dans le couloir rhodanien, où nous sommes peu présents. Or, il y a beaucoup d’industries – notre cœur de métier – en région lyonnaise et autour de Valence. »

Stéphane Planté, Helenis, GGL, Les Indiscrétions 23 janvier 2023

Stéphane Planté, Helenis et GGL

Il est nommé directeur développement pour Helenis (promotion immobilière, siège à Lattes, filiale du Groupe GGL) et rejoint le pôle développement aux côtés de Didier Giraud, directeur développement et Vanessa Palmiero, responsable Développement, sous la responsabilité de Jean-François Gapillout.
« Nous venons d’obtenir un permis purgé pour une première opération de 50 logements à Roissy-en-Brie (Seine-et-Marne) », confie-t-il aux Indiscrétions. Objectifs pour Helenis – Groupe GGL : une implantation durable en région parisienne et plus de 500 livraisons dans l’Hérault dès 2025. Stéphane Planté a passé 5 ans à Marseille, à Gagneraud Construction. Il était auparavant basé en Occitanie, où il est passé par Hérault Aménagement puis Idec Grand Sud.

Olivier Chalon, Les Indiscrétions 23 janvier 2023

Olivier Chalon, Crédit Agricole du Languedoc

Il est nommé responsable sourcing de startup au sein de la banque coopérative régionale. L’activité consiste en « l’identification, la sélection et la prescription de startup aux différentes équipes d’accompagnement de la filière innovation de la Caisse Régionale du Languedoc, à savoir : la Banque de l’Innovation, le Village by CA Languedoc, SOFILARO Innovation, et le conseil en levée de fonds auprès d’investisseurs internes et externes au groupe », explique-t-il.

Olivier Chalon, Les Indiscrétions 23 janvier 2023

Pierre Espérandieu, Domaines Paul Mas

Il est le nouveau directeur commercial et marketing des Domaines Paul Mas (Montagnac – 34, 200 salariés, CA 2022 : 68 M€). « C’est une création de poste, confie Jean-Claude Mas. L’objectif est de nous renforcer dans la GMS et sur le réseau traditionnel, et d’ouvrir de nouveaux marchés, comme la vente en ligne ou de nouvelles chaînes comme Grand Frais. »

Alexandre Teissier, Hibrid, Les Indiscrétions 23 janvier 2023

Laurent Senigout, TAM

Il quitte ses fonctions de directeur de la TAM (transports de l’agglomération de Montpellier), après moins d’un an au poste. Ce départ est justifié pour « raisons familiales », indique Midi Libre.

Une nomination ou élection à nous transmettre ?

Agencehv protège ses sources d’information. En lui communiquant une information, vous avez la garantie d’un traitement fiable, rigoureux et objectif.

La Courbe Verte - Les Indiscrétions 2023

Décodage

Décodage
9

On perce le coffre-fort

Le COI évalue Bordeaux-Toulouse et Montpellier-Perpignan. Les rapports du Conseil d’orientation des infrastructures (COI), présidé par David Valence (rapport de synthèse, 158 pages, et le rapport annexe, une revue des projets, 142 pages), ont été rendus publics par le média spécialisé national Mobilettre, dirigé par mon confrère Gilles Dansart. Vous pouvez consulter les documents en cliquant ici.
Les projets GPSO et LNMP, qui concernent l’Occitanie, sont détaillés dans le rapport annexe (p.37 à 42). Analyse de Gilles Dansart. GPSO : « Oui sans hésitation pour un engagement des études dès le premier quinquennat. Jean Castex ne sera pas déjugé, malgré un projet qui aurait probablement gagné à être amélioré notamment dans sa dimension intermodale. »
Ligne nouvelle Montpellier-Perpignan : « Le COI se montre peu enthousiaste en raison du bilan environnemental. Il recommande d’étudier le développement des transports publics locaux en utilisant par exemple les autoroutes existantes. La primauté de l’écologie sur l’opportunité d’accroître l’offre ferroviaire est curieuse. » Gilles Dansart a choisi de les rendre publics, pour 4 raisons : « Parce que c’est un rapport courageux, riche et de grande qualité ; Pour le dissocier des éléments de langage politique à venir ; Parce que les choix d’infrastructures méritent une information large et transparente ; Parce qu’il recèle plusieurs pépites sur lesquelles nous ne résistons pas à attirer votre attention… »

Balaruc-les-Bains : projet d’hôtel 4 étoiles. Dans le cadre de la reconstruction du spa thermal O’balia, un hôtel 4 / 5 étoiles d’une centaine de chambres, avec une résidence de loisir de 60 lots est en projet. Promojok est présélectionné comme promoteur. Les candidats exploitants sont consultés. Architecte : Rudy Ricciotti. Livraison à l’horizon 2026.

Cowool. Cowool (HPC Capital, Montpellier) déploie son concept de résidence mixant le coliving et le coworking. Traduction : des lieux où l’on peut habiter et/ou travailler. Quatre unités sont déjà livrées : Avignon, Cergy-Pontoise, Villeneuve-d’Ascq et Grenoble. Plusieurs projets en France : Ramonville, Toulouse, Bordeaux, Nice, Compiègne. Plus à lire prochainement dans Les Échos.

Agence de développement. Philippe Boulet devrait prendre la direction de la future agence de développement et de la transition, portée par Montpellier Méditerranée Métropole. Transition, accompagnement à la 2e phase de développement des entreprises, coopération avec les autres territoires* et internationalisation : voici les 4 vocations de cette future agence de développement économique, dont le lancement devrait être à l’ordre du jour du conseil métropolitain de mars. Cette agence, qui sera présidée par Alex Larue (ex-candidat LR aux municipales), ne sera pas une agence d’attractivité, à la différence de Blue (Sète-Agde).

Bâtiment durable. Envirobat Occitanie organise, en partenariat avec l’association Effinergie, la 10e édition du Congrès national Bâtiment Durable les 5 et 6 décembre à Montpellier. Cet événement national, qui devrait accueillir entre 1000 et 1500 participants, permettra de mettre à l’honneur nos démonstrateurs et faire témoigner les acteurs de l’acte de bâtir et d’aménager engagés dans les transitions en Occitanie.

Création du pôle d’échanges multimodal de Matabiau Gares à Toulouse. Le 18 janvier, la Région Occitanie lance un concours de maîtrise d’œuvre pour la réalisation du pôle d’échanges multimodal de Matabiau Gares à Toulouse (lire le communiqué de presse ici). L’objectif : « ouvrir la gare Toulouse Matabiau sur l’ensemble de la ville et accueillir plus de 150.000 voyageurs par jour d’ici 2032 contre 50.000 aujourd’hui. » Le montant total des travaux est évalué à 65 M€ (61 M€ par la Région, 4 M€ par Toulouse Métropole). L’État accorde une subvention de 1,2 M€ au projet. Maîtres d’ouvrages délégués : Europolia et l’Arac (Agence Régionale Aménagement Construction Occitanie). La date limite du dépôt des candidatures est le 27 mars.

Montpellier : 536 vins bio et 30 bières bio médaillés lors du Challenge Millésime Bio

 

À l’occasion de la 16e édition du Challenge Millésime Bio, concours destiné à promouvoir les vins et bières bio, 566 médailles ont été décernées, ces 17 et 18 janvier au GGL Stadium (Montpellier). Amélie Cazalet (Agencehv) a fait partie des membres du jury.

Challenge Millésime Bio 2023, Les Indiscrétions 23 janvier 2023

©MINDPROD

Vins et bières bio. Ces 17 et 18 janvier, Agencehv a participé à la 16e édition du Challenge Millésime Bio, concours destiné à promouvoir les vins et bières bio, organisé par Sudvinbio (association interprofessionnelle des vignerons bio d’Occitanie) au GGL Stadium à Montpellier. Créé en 2007, le concours a inclus les bières bio en 2022.

Jury. 410 personnes, issues du secteur viticole et réparties sur les deux journées, ont dégusté 1.981 vins bio et 109 bières bio, provenant de 14 pays différents. Divisés par groupe de quatre, les jurés ont en moyenne dégusté entre 20 et 25 vins. Amélie Cazalet (Agencehv) a fait partie des membres du jury, aux côtés des vignerons Nathalie Delbez (Domaine DeCalage, Saint-Aunès), Olivier Sébé (Domaine La Clausade, Mauguio) et de l’œnologue Jean-Philippe Trollet. « Il fallait évaluer la couleur, l’odeur, le goût, et émettre un jugement d’ensemble… Nous avions 24 vins à évaluer, du rosé et du rouge », rapporte Amélie Cazalet.

Médaillés. À l’issue du concours, 536 vins ont été médaillés (à découvrir ici) dont 232 en or, 232 en argent et 72 en bronze. Par ailleurs, 30 bières ont été récompensées (à découvrir ici) dont 5 en or, 13 en argent et 12 en bronze.

Salon Millésime Bio. Les médaillés sont à retrouver sur un espace de dégustation sur le salon Millésime Bio, les 30, 31 janvier et 1er février au Parc des expositions de Montpellier. Lancé pour la première fois en 1993, le salon fête cette année ces 30 ans. Il rassemble 1.500 exposants et 10.000 potentiels acheteurs professionnels.

Session digitale. Le salon est organisé en version digitale ces 23 et 24 janvier (y accéder ici).

La Dem toujours ‘envignée’. Ce n’est qu’un ou deux kilomètres de voies routières, à pousser à travers vignes pour connecter la déviation est de Montpellier et l’autoroute A709. On en parle depuis 15 ans. À l’époque, en guise de bienvenue à l’ex-préfet de l’Hérault Claude Baland, et face à lui, en public, Georges Frêche, alors président de l’agglomération de Montpellier, avait parlé d’« État clochard, pas capable de finaliser une déviation. La route arrive au milieu des vignes. Ça fait pitié. » Si si : j’y étais, et il avait bien dit ça.
Toujours ‘envigné’, le projet semble très compliqué à réaliser. « Il faut une voie d’insertion à Saint-Aunès. Mais la longueur de cette voie interfère, dans les plans, avec la voie de sortie, explique aux Indiscrétions Kléber Mesquida, président du Département de l’Hérault, le 20 janvier, en marge de ses vœux à la presse. La réglementation autoroutière l’interdit. » Quelle solution ? « Si l’A709 venait à être déclassée, elle ne sera plus aux normes autoroutières, et on pourra raccourcir les sections d’insertion et de sortie, pour pouvoir effectuer le raccordement. Nos services poursuivent les études en lien avec ceux de Montpellier Méditerranée Métropole (3M). » Le barreau de raccordement, évalué à environ 66 M€, doit être financé en trois tiers : Région Occitanie, Département de l’Hérault et 3M.

Vie chère : Toujust s’implante dans le Gard. Toujust, nouvelle enseigne de hard discount qui se définit comme la « première chaîne de supermarchés collaboratives », ouvrira son premier magasin à Alès (Gard) le 1er mars, face au Hyper U. Le concept : proposer un nouveau modèle de distribution en circuit-court. 7.000 références seront proposées avec 80 % d’articles alimentaires, (dont 45 % de produits frais), et 20 % non-alimentaires, avec des prix 5 à 10 % moins chers que la concurrence. Les fournisseurs (une centaine aujourd’hui) sont actionnaires à 99,9 % d’une structure qui possède 25 % de l’enseigne Toujust. 20 % de l’offre proviendra de marques connues, achetées sur le marché parallèle, apprend-t-on dans un article du journaliste Olivier Dauvers (interview à retrouver ici).
Ancien directeur de E.Leclerc, et passé également par Aldi ou Système U, Fabrice Gerber est le fondateur de Toujust. Cette première ouverture à Alès sera suivie de neufs autres courant du premier semestre, notamment dans le Tarn-et-Garonne, la Dordogne, l’Yonne, le Nord, le Puy-de-Dôme, l’Indre, le Pas-de-Calais, l’Aisne et l’Ain. Objectifs : avoir 70 magasins de moins de 1.000 m2 dans des villes moyennes de 8.000 à 12.000 habitants d’ici le 31 mars 2024 et 310 points de vente en 2027. 15 employés par magasins sont prévus.

La châtaigne des Cévennes reconnue AOP. Le 16 janvier, la Commission européenne a reconnu la châtaigne des Cévennes en appellation d’origine protégée (AOP), label européen qui reconnaît la production du produit selon un savoir-faire reconnu dans la région, et qui protège son nom dans l’Union européenne. La châtaigne des Cévennes est produite dans le Gard, l’Ardèche, l’Hérault et la Lozère, par 70 producteurs (castanéiculteurs, arboriculteurs et ateliers de transformation). En 2022, 120 tonnes de châtaignes étaient récoltées selon l’Institut national de l’origine et de la qualité (Inao).

Activité, emploi et formation dans les Travaux Publics. 28.000 salariés, 3.000 intérimaires et 42.000 demandeurs d’emplois dans le secteur des Travaux public en Occitanie en 2021. C’est ce que révèle la Cellule Économique Régionale de la Construction (CERC) Occitanie, le 27 décembre, dans son tableau de bord “Activité, emploi et formation dans les Travaux Public en Occitanie” (à retrouver ici).
« Le secteur de la construction d’ouvrages maritimes et fluviaux et celui de la construction de voies ferrées de surface et souterraines présentent les évolutions de l’effectif salariés les plus importantes de 2011 à 2021 avec respectivement + 241% et + 170% », indique la CERC dans son rapport.
En 2021, 55 % des salariés sont dans la production, 27 % sont techniciens et cadres et 18 % sont salariés administratifs et commerciaux. « La part des techniciens et cadres est la plus élevée en Occitanie, comparativement aux autres régions », précise la CERC. Les Travaux publics enregistrent un turn-over de 11,6 %. Pour répondre aux départs définitifs du secteur du bâtiment, le CERC a calculé un besoin de 720 nouvelles personnes à recruter chaque année en production, entre 2022 et 2027.
Le métier le plus en tension en 2021 est celui de terrassier avec 459 salariés et le plus important taux de turn-over (27 %). Montpellier, Toulouse et Nîmes composent le top 3 des communes du plus grand nombre d’employeurs des travaux public en Occitanie.
En zoomant sur la formation, 1.355 jeunes étaient en formation initiale dans les métiers des travaux publics en 2021 dont 705 en année diplômante (44 % de niveau CAP, BEP, etc.). Concernant la formation continue, la CERC recense 235 salariés en contrat de professionnalisation (alternance).
En 2021, les TP ont enregistré un chiffre d’affaires de 4 202 M€, soit + 13 % par rapport à 2020. La CERC précise que le chiffre d’affaires du secteur des Travaux Publics est porté à 70% par la commande publique, et « le manque de marchés publics est le premier frein à la reprise d’activité ».
Ce tableau de bord est élaboré en lien avec le réseau des CERC, l’Observatoire des métiers du BTP, et validé au niveau régional par la FRTP Occitanie, le réseau BTP CFA Occitanie et l’opérateur de compétences Constructys.

Ringardiser la visite en concession automobile. Basée à Rivesaltes (à côté de Perpignan), MeetDeal (70 salariés) est positionné sur une niche : la digitalisation de la vente en concession automobile. Leur solution : un système conversationnel, avec des experts produits formés aux valeurs des marques automobiles, des vidéos… Les prospects sont qualifiés, selon l’âge, la profession…, pour optimiser le taux de conversion. 30 recrutements sont prévus en 2023, sur fond de forte croissance. Une quinzaine de constructeurs font appel à MeetDeal, créée il y a 5 ans. Les périodes de confinement ont contribué à l’ascension de la PME, qui ringardise les visites classiques dans les concessions.

Sommet du Chede

 

Chede, Janvier 2023, Les Indiscrétions 23 janvier 2023

Le Chede Occitanie tout sourire, avant le retour dans la tempête de neige. Fallait que ça tombe sur nous. ©Laurent Blondiau

Réunion au sommet du Chede (Cycle des hautes études pour le développement économique) Occitanie, ce jeudi soir au Château Guilhem à Malviès (Aude), pour célébrer, pêle-mêle, des retrouvailles (le Chede est un réseau aussi discret que puissant) sous la tempête de neige, le départ imminent en grandes vacances de Christian Jouve (DG de la CCI Occitanie) et le vignoble d’Occitanie. Après une présentation des spécificités respectives des vignobles languedociens et du Sud-Ouest par Paul Fabre, directeur de l‘Interprofession des Vins du Sud-Ouest (IVSO), Bertrand Gourdou, propriétaire du Château (il incarne la 5e génération !), a expliqué sa stratégie éco-responsable. Déjà certifiée en agriculture biologique depuis 2007, l’activité de Château Guilhem est pensée autour de la limitation de son impact environnemental.
« J’ai prévu le déclin du bio, anticipe-t-il. Les consommateurs se détournent du bio à cause du prix. En développant un volet environnemental, autour des bouteilles, de la gestion des déchets, de l’origine du papier des étiquettes…, nous touchons davantage les gens. » Les vins d’Occitanie doivent apprendre à voir encore plus grand. « Je reviens d’une soirée des notaires à Bordeaux. Ils m’ont dit en avoir assez de boire du Bordeaux, et être en recherche de cépages différents, notamment du Sud-Ouest et du Languedoc. »
Revenant des États-Unis, où il a accompagné Carole Delga au CES Las Vegas et à San Francisco, Laurent Blondiau, DG délégué Attractivité et marques régionales de La Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, rappelle l’importance de « gagner la bataille de l’export. La bataille se situe là. L’export n’est pas une coquetterie. C’est une nécessité vitale, et c’est la raison pour laquelle nous avons créé la marque Sud de France. » Avec un appel au ‘think big’ : « L’Occitanie est le plus grand vignoble du monde. Il faut avoir l’habitude de se présenter ainsi à l’extérieur et à l’étranger. Y compris pour changer notre propre perception de nous-mêmes. » Alors que la consommation domestique baisse (« Seulement 7 % des 18-24 ans boivent du vin »), la stratégie régionale consiste à créer une alliance « destinations touristiques, mets et vin ».

Lancement de la fondation Unîmes université. À l’occasion de la cérémonie des vœux le 20 janvier, Benoit Roig, président de l’Université de Nîmes (30), a annoncé la création de la fondation Unîmes université, lit-on dans un article de Midi Libre le 21 janvier. L’objectif, accompagner les étudiants dans leur parcours universitaire. « Nous imaginons proposer des tarifs particuliers aux élèves boursiers très nombreux à Nîmes (50 % des inscrits à Unîmes), et des crédits pour les aider à s’équiper d’un moyen de transport comme une trottinette ou un vélo », prévoit Jean-Philippe Dubar, directeur RSE et sociétariat à la Banque Populaire du Sud.

Roussilhôtel acquiert le Grand Hôtel du Midi – Opéra Comédie. Le groupe familial Lormand Roussilhotel procède au rachat du Grand Hôtel du Midi, adresse emblématique du centre-ville de Montpellier situé sur la place de la Comédie. C’est le premier hôtel quatre étoiles que le groupe acquiert dans l’Hérault. L’occasion de « monter en gamme », explique Xavier Lormand, co-dirigeant, avant d’ajouter : « cet établissement ouvert à l’année va contribuer à diversifier l’offre du groupe et à lisser notre profil d’activité majoritairement saisonnier. » Le Grand Hôtel du Midi (13 salariés) compte 44 chambres réparties sur trois étages, 2 salles de réunion et le café Les Loges. Dans l’Hérault, Lormand Roussillhotel détient par ailleurs les hôtels trois étoiles Royal Hôtel à Montpellier et Port Marine à Sète. Le groupe est propriétaire de 11 hôtels, du 3 au 5 étoiles, en Occitanie. Autres projets poursuivis par le groupe dans les Pyrénées-Orientales : l’augmentation de la capacité d’accueil de son hôtel le Lido (3*) à Argelès-sur-Mer et l’exploitation du site Ecovillage, un projet résidentiel sur un terrain de 10 ha à proximité du port et de la plage de Saint-Cyprien.

Idec Grand Sud (1/2) : croissance de 20 % en 2022. Le concepteur et constructeur clé en main Idec Grand Sud (Pérols, 34) conclut une année 2022 en augmentation de 20 % par rapport à 2021, avec 36 M€ d’activités, indique Sébastien Picard, DG, le 19 janvier aux Indiscrétions. « C’est une belle performance, réalisée dans un contexte contraint. Certaines opérations de nos clients sont décalées, du fait de l’augmentation des prix dans le bâtiment. » Les perspectives 2023 sont justement « bonnes, du fait de ces opérations décalées, qui vont se réaliser cette année. Nous misons sur 30 % de croissance, hors croissance externe. » Idec Grand Sud emploie 45 collaborateurs à Pérols, dont 5 alternants (2 au bureau d’études et 3 ingénieurs travaux). « L’alternance est mon plus gros levier pour recruter, car il est compliqué de trouver des profils expérimentés », ajoute Sébastien Picard.
Parmi les opérations livrées en 2022 : 72 logements à Pierresvives à Montpellier, pour Faubourg Immobilier ; le siège d’Idec Sport à Signes (83), abritant sur 3.300 m2 un atelier mécanique, des véhicules de course et une halle dédiée aux voitures de collection ; Réhabilitation et extension de l’Ehpad La Cépière à Toulouse, pour 3,7 M€ (livraison en avril). Autre projet, celui-ci en cours de livraison, 1.700 m2 de bureaux à Saint-Clément-de-Rivière, au nord de Montpellier, pour le compte de la SCI Emie (Daniel Combes). Les plateaux sont disponibles à la vente et à la location.

Les projets d’Idec Grand Sud hors Occitanie (2/2). Dans la vallée du Rhône, à Alixan (26), Idec Grand Sud va déposer un permis de construire en février pour la réalisation d’un site de production de 18.000 m2 pour Aventech, qui y développera des solutions d’intégration d’équipements (électriques, hydrauliques, de stockage, etc.) sur base de conteneurs maritimes. Ce projet est développé par Groupe Idec Invest. À Signes (83), à côté du circuit automobile du Castellet, Groupe Idec Invest lance la construction d’un hôtel de 85 chambres. À Fos-sur-Mer (13), Faubourg Promotion confie à Idec Grand Sud l’extension, sur 23.000 m2, d’une plateforme logistique qui sera exploitée par Adeo. Livraison à l’automne.

Viticulture : la stratégie de montée en gamme des Domaines Paul Mas (Montagnac dans l’Hérault, 200 salariés, 68 M€ de chiffre d’affaires). Le dirigeant, Jean-Claude Mas, souhaite devenir « un faiseur de grands vins », avec des bouteilles d’un prix supérieur à 20 euros. Domaines Paul Mas va investir 10 M€ dans un nouveau site d’embouteillage, dans l’Hérault ou l’Aude (choix du site imminent), avec 15 emplois créés. Jean-Claude Mas expérimente aussi les cépages résistants au réchauffement climatique. Il plaide pour que ces cépages résistants (Muscaris et Souvignier gris notamment) « entrent davantage et plus vite dans les cahiers des charges des appellations ». Plus à lire prochainement dans Hérault Tribune.

Castries. La Ville de Castries (34) et Montpellier Events sont en discussions pour ouvrir le château de Castries à la réception d’événements d’entreprises.

Crédit Agricole du Languedoc. On devrait en savoir plus sur les contours du futur siège du Crédit Agricole du Languedoc, sur la Zac Cambacérès à Montpellier, lors du point presse annuel de la banque régionale, le 14 février.

FRTP : des projets qui se concrétisent, mais qui sont freinés par des contraintes administratives. C’est le sujet abordé lors des vœux de la Fédération régionale des Travaux Public (FRTP) Occitanie, vendredi 20 janvier au Domaine du Grand Puy (Montpellier), animé par son président Olivier Giorgiucci, aux côtés de partenaires et d’élus. Étaient notamment présents Hussein Bourgi et Jean-Pierre Grand, sénateurs de l’Hérault, Frédéric Lafforgue, maire de Castelnau-le-Lez, François Rio, maire de Saint-Jean-de-Védas, Patrick Ceccotti, élu CCI Hérault, et Dominique Jaumard, directeur général adjoint du Conseil départemental de l’Hérault.
La FRTP Occitanie a fait le bilan de l’année et a abordé les projets à venir, non sans souligner les retards de paiement de certaines collectivités. « Initialement contraints à 30 jours, ils sont retardés de trois à quatre mois, dû à un problème de gestion à la DGFIP, qui n’arrive pas à traiter tous les documents en temps voulu », indique le président. « Ces décennies de retard administratif pour le Lien (liaison intercommunale d’évitement nord, note), à cause des recours successifs m’exaspèrent… Cela pénalise les entreprises et modifie le coût des travaux, ce n’est plus possible, déclare Jean-Pierre Grand. Il y a beaucoup de dossiers qu’il faut booster aujourd’hui, car des milliards d’euros sont en jeux, cela fait partie de mes prochains combats. » Pour cela, Hussein Bourgi préconise de « commencer dès à présent les démarches pour la Dem (Déviation Est de Montpellier, note), pour intérioriser le risque et la gestion du temps » liés aux inévitables recours. Il n’a pas manqué de rappeler le rôle de l’Europe. « Beaucoup d’opérateurs sur le territoire n’ont pas le réflexe de penser à l’Europe, souvent en avance, innovante et avec des financements. Nous ne devons pas la négliger. » Frédéric Lafforgue précise que sa commune rencontre également des difficultés avec les délais de paiement. « Nous n’avons pas encore clôturé 2022, et prenons un mois et demi dans les gencives… Nous nous et nous vous mettons en difficulté, nous le savons. »
Du côté de la FRTP, Olivier Giorgiucci a souligné les difficultés de recrutements de ses adhérents et les solutions mises en place. « Pour donner un coup de pouce aux salaires, attirer et garder les talents, nous avons négocié avec nos nouveaux partenaires sociaux pour augmenter les minima sociaux de 5 % ». La fédération organise également une journée dédiée aux métiers des Travaux Publics, pour aborder la formation et la connaissance métier, le 14 février à Montpellier (9h à 17h à la Halle Tropisme, plus d’informations ici).

L’aéroport de Montpellier redécolle après 2 ans difficiles. 1,7 millions de passagers ont transité en 2022 à l’aéroport de Montpellier, soit 91 % du trafic de 2019. « Montpellier a su limiter la baisse de trafic à 9 % par rapport à 2019, notre année de référence et de record », indique Pascal Bigot, directeur du développement des lignes de l’aéroport de Montpellier. Un maintien dû à l’ouverture partielle de la base Transavia (filiale low cost d’Air France), à l’augmentation des vols proposés par Volotea ou Easyjet, ou encore Air Arabia qui a maintenu son activité. « Montpellier reste le 10e aéroport métropolitain, et le 2e après Toulouse en Occitanie ». Les compagnies low cost ont le vent en poupe, assurant 2/3 du trafic (soit 36 lignes et 69 % des passagers de l’aéroport). Emmanuel Brehmer, président du directoire, s’est exprimé sur les ambitions 2026 : « Nous visons 2,3 millions de passager, soit 600.000 de plus qu’aujourd’hui », annonce-t-il. L’aéroport prévoit la création de 25 destinations supplémentaires. « Le covid nous a vraiment fait du mal, et a rendu les négociations avec les compagnies difficiles. Il nous a fait perdre 2 ans », assure-t-il. 50 millions d’euros seront investis d’ici 2026.  Côté zone de fret, les négociations commerciales sont en cours. « Nous indiquerons les noms des entreprises d’ici fin mars », précise Emmanuel Brehmer. Plus à lire cette semaine dans ToulÉco.

Montpellier : design vert pour la 5ème ligne

 

Le design de la ligne 5 de tramway à Montpellier dévoilée au jardin des plantes le 20 janvier. ©Sarah Nguyen Cao Khuong (Agencehv)

Un enchevêtrement de lianes, de crocodiles, d’oiseaux, de poissons et de salamandres, le tout sur fond blanc, avec pour titre “Feuille de vie”. Voici le design de la future 5e ligne de tramway de Montpellier, œuvre de l’artiste camerounais Barthélémy Toguo et dévoilé le 20 janvier au Jardin des Plantes par Michaël Delafosse, maire de Montpellier et président de Montpellier Méditerranée Métropole, et Julie Frêche, vice-présidente à la Métropole, déléguée aux Transports et mobilités actives. « Ces animaux sont un sujet de prédilection depuis longtemps pour moi. Je voulais célébrer ce monde animal », explique l’artiste, qui a dû travailler sur le thème “Science et botanique”. Toujours le long de la future ligne 5 de tramway, Barthélémy Toguo va également réaliser deux œuvres d’art pour orner les stations de la place de la Voie Domitienne et celle du 8 mai 1945. Formé dans les écoles des Beaux-Arts d’Abidjan, de Grenoble et de Düsseldorf, l’artiste a exposé “Déluge” en 2016 au Carré Sainte-Anne à Montpellier, et était présent au Sommet Afrique-France en 2021. Il est exposé au musée Picasso de Barcelone, jusqu’au 26 février. La Métropole prévoit d’investir 440 M€ dans la ligne 5.  Sans compter l’extension de la ligne 1 vers la gare TGV Sud de France, les cinq lignes de bustram et 325 km de vélolignes montpelliéraines.

Presque secret. « C’est un exploit d’avoir réussi à garder le design secret, je vais donc savourer ! » s’exclame Michaël Delafosse durant son discours d’introduction. Dans ces cas-là, il vaut mieux ne pas provoquer le sort. « Barthélémy Toguo nous propose un design composé de végétaux, d’animaux, le tout enchevêtré sur un fond blanc… », décrit en effet Rima Abdul-Malak, ministre de la Culture, lors de son allocution en vidéo. Non seulement la ministre n’est pas là, mais elle a ‘spoilé’ (vendu la mèche, comme on disait au 20e siècle) la révélation. Une description qui a lieu juste avant la révélation du design ! De quoi amuser le parterre de journalistes présents.

Monsieur et Madame Delafosse. L’artiste a tenu à remercier « Monsieur et Madame Delafosse », en désignant Michaël Delafosse et… Julie Frêche à ses côtés. Il s’est repris très vite, non sans rire avec l’assistance. Michaël Delafosse a précisé à la fin de la conférence qu’il ne manquerait pas d’appeler sa femme pour la rassurer.
Plus à lire dans ToulÉco, « Montpellier : le design de la ligne 5 de tramway est dévoilé », ici.

Plus de décodages ici

Quatre start-up montpelliéraines figurent au palmarès de la 9e édition du concours national d’innovation i-Nov, indiquent nos confrères du Journal des Entreprises. Phost’In Therapeutics, qui développe des traitements de rupture pour les patients atteints de cancers agressifs et autres maladies graves, obtient 1,6 million d’euros d’aides. De son côté, WeFight décroche 1,1 million d’euros pour poursuivre la création d’assistants virtuels à destination de patient(e)s atteints de cancers ou de maladies chroniques et de leurs proches. Pour sa part, Vaonis, qui fabrique des stations d’observation combinant télescope et appareil photo, va recevoir 1 million d’euros. Enfin, Yoo Soft (ex-Unified Software), conceptrice d’un système permettant de réaliser les logiciels métiers 25 fois plus rapidement grâce au no code, empoche une aide de 335 000 euros. Le montant total attribué aux 53 projets lauréats se monte 56,3 millions d’euros sur le plan national.

Rentrée éco. « La rentrée économique 2023 : bilan 2022 et perspectives d’avenir pour notre territoire », le 9 février (8h-11h) au Domaine de Verchant (Castelnau-le-Lez). Parmi les intervenants, Pascal Castanet (Ordre des experts-comptables d’Occitanie), Pascal Tachon (Banque de France), Hind Emad (Montpellier Méditerranée Métropole), Jalil Benabdillah (Région Occitanie), André Deljarry (CCI Hérault), Jean-Marc Oluski (Medef Montpellier Hérault), Frédéric Lafforgue (Ville de Castelnau-le-Lez), et pleins d’autres personnalités à retrouver ici. Inscription à l’événement là. Organisateur : JCG Factory.

Travail dans les systèmes agricoles et alimentaire. Pour son 12e colloque annuel, qui se tiendra le 3 février à l’Institut Agro Montpellier (amphithéâtre Philippe Lamour), la Chaire Unesco Alimentations du monde abordera le thème du travail dans les systèmes agricoles et alimentaires. Au programme : deux tables rondes sur les thématiques « Bien-être et qualité : donner du sens au travail » et « Collectif : travailler ensemble », une conversation sur le thème « Partir : le travail sous contraintes », et des échanges avec Delphine Prunault, réalisatrice du documentaire « Moi, agriculture ». Plus d’infos et inscription ici.

18 entreprises nominées aux Inn’Ovations. Organisée par Ad’Occ pour le compte de la Région Occitanie, la 42ème cérémonie des Inn’Ovations, concours visant à récompenser les projets les plus innovants en Occitanie, a retenu 18 entreprises réparties dans 6 catégories. Deux prix spéciaux, à savoir le Grand Prix du Jury et le coup de cœur du jury, seront également décernés. Les lauréats seront dévoilés le 31 janvier sur la chaîne YouTube d’Ad’Occ. Murmuration, Neurinnov et Soma sont nommées dans la catégorie « Produits ou services du futur » ; Acursurgical, Corrohm et Elicir dans la catégorie « Startup de l’année » ; Aligerma, Asclepios Tech et Gascogne Aquaculture dans la catégorie « Innovation et alimentation durable et responsable » ; Apisolis, Kooklin et Medinbox dans la catégorie « Innovation et international » ; Epur, Tracto Lock et Vital Technics dans la catégorie « Innovation et territoires » ; et Cactile, SAS Nxo Engineering et WaltR dans la catégorie « Innovation et transition écologique ».
« Neurinnov attire 6 millions d’euros avec sa technologie de neurostimulation », à (re)lire dans Les Échos ici (janvier 2022).

Une indiscrétion, une analyse pas lue ailleurs, une exclu à nous transmettre ?

Agencehv protège ses sources d’information. En lui communiquant une information, vous avez la garantie d’un traitement fiable, rigoureux et objectif.

Zoom

Zoom

9

Une info passée au crible

Vœux pas pieux

À Lunel, à Agde, au Département de l’Hérault à Montpellier : Les Indiscrétions se démultiplient lors de ces cérémonies de vœux, soit à la presse (pour Lunel), soit à la population (pour Agde). Ce mercredi 25 janvier, Carole Delga, présidente de la Région Occitanie, présentera ses vœux à la presse à Béziers, sur les terres de Robert Ménard, un de ses adversaires politiques. Bref, on n’en rate pas une miette.

Voeux à la presse Lunel, janvier 2023, Les Indiscrétions 23 janvier 2023

Vœux à la presse de Pierre Soujol, maire de Lunel, le 18 janvier. ©Sarah Nguyen Cao Khuong (Agencehv)

Le maire défend l’info locale. « Avoir affaire à des médias professionnels, c’est important, surtout dans le concert des informations véhiculées par les réseaux sociaux, explique Pierre Soujol, maire de Lunel. J’ai écrit une lettre à Jean-Benoît Baylet, directeur général de Midi Libre, pour défendre les effectifs de l’agence Midi Libre de Lunel (alors qu’un plan de départs volontaires a été annoncé avant Noël à l’échelle du groupe, note). »

Vigilance médicale. L’édile pescalune se dit « vigilant sur le nombre de départs à la retraite d’un certain nombre de médecins. Une bonne dizaine vont se retirer, sur 35 au total, d’ici à 5 ans ». Sans compter que « les urgences doivent fermer ponctuellement, faute d’urgentistes ». Une maison médicale sera créée, « plutôt sur le prochain mandat ». Le projet d’un pôle gérontologique, chiffré à 15 M€, avance, sur le site du Pôle santé. « Tout dépend de l’ARS », tempère Pierre Soujol.

Pas plus de 35.000 habitants.
Le maire de Lunel ne projette pas plus de 35.000 habitants à Lunel (26.000 aujourd’hui). « Il y a beaucoup de contraintes hydrauliques, environnementales et agricoles. » En matière d’urbanisme, il remarque que des zones classées inondables « n’ont jamais vu une goutte d’eau, et ne sont classées ainsi que par titre préventif. Le classement mérite d’être revu un jour. » En matière de verticalité, il fixe une limite à « R+3 ou R+4, pas davantage ».

Développement économique. Une réunion se tiendra le 2 février, à partir de 18h (salle des Trophée des Arènes), à propos de la zone économique du Dardaillon. « La commercialisation sera lancée en 2024, et les travaux en 2025. Nous ciblons entre 30 et 50 entreprises à terme. Plutôt des sociétés innovantes, autour de l’eau, de l’environnement, des déchets, du traitement de l’air… »

Nouvelle piscine. Une nouvelle piscine intercommunale va être reconstruite à la place de l’actuelle (qui va fermer fin 2023). « Il faudrait 900 m2 de bassin d’eau. On en est à 300 m2 aujourd’hui. » Le budget prévisionnel s’élève à 13 M€.

Lidl. Pierre Soujol a une réunion en préfecture de l’Hérault ce mardi 24 janvier à propos de la plateforme logistique de Lidl. L’enseigne développe des nouvelles plateformes à l’est et à l’ouest (Beaucaire et Béziers). Pour que Lidl garde une partie de sa logistique à Lunel (200 emplois en jeu), il préconise le secteur du Mas de Baguaï, en sortie autoroutière. « La Safer et la Chambre d’agriculture ne s’y opposent pas. Je souhaite plus de 20 ha sur cette zone : plutôt 40 ha. Car, en plus de Lidl, d’autres entreprises présentes à Lunel veulent s’agrandir, comme Union Matériaux ou Amiratrans. »

Bouvine et traditions. Pierre Soujol entend « maintenir les corridas », sans ajouter de corrida supplémentaire. La tribune nationale appelant à une réforme de la bouvine a été « très mal vécue par les manadiers, le monde taurin. Ils ont le sentiment que l’on s’attaque aux traditions. Le bien-être des animaux est une noble cause. Mais si on change tout, cela ne sera plus de la course camarguaise. Rappelons que les manades traversent des difficultés économiques. Elles sont sous la pression des assurances. La priorité, en France, ne me semble pas d’aller les chercher. » Il sera présent à la manifestation de défense des traditions et de la bouvine, le 11 février à Montpellier. « J’ai dit oui avec le cœur, puis je me suis fait engueuler par ma femme : je pars à la montagne le même jour, avec 5 heures de route. Mais je viendrai au moins au début de la manifestation, qui est prévue le matin », s’amuse-t-il.
Un premier salon du Cheval est annoncé les 18 et 19 mai.

Coopération avec 3M. « Il y a des passerelles à tisser avec Montpellier Méditerranée Métropole, sur l’immobilier, les étudiants, les entreprises… Pourquoi pas adhérer à la future agence de développement du grand Montpellier ? Je dois en parler aux maires de la communauté de communes du Pays de Lunel (qu’il préside, note), et aux vice-présidents. Le montant de l’adhésion n’est pas élevé, à 5.000 euros par an. Mais les questions de l’intérêt d’y être, des modalités concrètes de fonctionnement, vont se poser. »

Site de l’Armée. La Ville se dit intéressée pour reprendre le site de l’Armée (Epide), 4 ha en cœur de ville. Pourquoi pas pour y implanter des studios de cinéma.

Vœux de Gilles d’Ettore, maire d’Agde et président d’Hérault Méditerranée, le 20 janvier ©Hubert Vialatte (Agencehv)

En présence d’André Deljarry, président de la CCI Hérault, et de Michaël Delafosse, maire de Montpellier et président de Montpellier Méditerranée Métropole (avec qui il porte la candidature de capitale européenne de la Culture 2028), Gilles d’Ettore a présenté le projet de territoire 2030 de Hérault Méditerranée, le 20 janvier au Palais des Congrès du Cap-d’Agde.

80 km de pistes cyclables. Un réseau de pistes cyclables intercommunales de 80 km, vers le nord du territoire (Pézenas) va être créé. « On les empruntera avec le maire de Montpellier », a plaisanté Gilles d’Ettore, en référence à la pratique régulière du vélo du maire de Montpellier. Une prime de 100 euros est actée pour l’acquisition d’un vélo électrique.

PEM. La gare d’Agde, reconvertie en pôle d’échanges multimodal, doit accueillir, à l’horizon 2030, 1,3 million de voyageurs par an. À proximité, la zone La Méditerranéenne accueillera « un campus de formation, des activités tertiaires et le futur siège de la communauté d’agglomération ». Des passerelles vont être construites au-dessus des voies ferrées, et de l’habitat flottant expérimenté sur le canal du Midi.

Canal du Midi. Les trois étapes du canal du Midi seront valorisées : halte de Portiragnes, écluse de Vias et nouveau port fluvial d’Agde, dont les travaux seront lancés l’an prochain.

Grande brasserie.
En plus de Vinocap, un événement sera dédié aux brasseurs. Nom de code : « La Grande brasserie ». Autre projet, un centre culturel dédié à la chanson française, à Pézenas.

Cuisine centrale. Sans en donner les précisions, Gilles d’Ettore n’exclut pas la création d’une cuisine centrale, « en lien avec les agriculteurs locaux, pour alimenter en circuit court les Ehpad et les écoles ».

Eaux usées. L’utilisation des eaux usées traitées, qui concerne déjà l’arrosage du golf, seront étendues aux espaces verts et aux équipements sportifs. « Nous travaillons avec les ingénieurs de Suez en ce sens », indique Gilles d’Ettore.

Nouvelle palette végétale. Érable de Montpellier, olivier, micocoulier, tamaris, érable platane, pin parasol, amandier, tilleul…Une nouvelle palette végétale va être mise en place, pour adapter le territoire au réchauffement climatique.

1.000 emplois d’ici à 2030.Sur ces 1.000 emplois à créer, 500 le seront sur le parc Héliopôle à Bessan (cf « À l’affiche », Pascal Pintre). « Il faut désormais concevoir les parcs d’activités différemment, en consommant moins de foncier », indique l’élu.

Innovation touristique. Autre annonce, la création de Station T (« station » pour Cap-d’Agde, et « T » pour tourisme), nouvelle plateforme d’innovation touristique, qui sera lancée au printemps au Cap-d’Agde. « Le tourisme est une économie qui évolue très vite. Il nous faut accompagner les start-up qui proposent des nouveaux services pour répondre aux nouveaux modes de consommation touristique. » Hérault Méditerranée et Gigamed ont obtenu une bourse de 100.000 euros pour créer cet accélérateur. L’accompagnement durera entre 12 et 18 mois. Parmi les sujets à explorer : le sport-nature, l’authenticité, la réduction consommation d’eau dans les campings, la création de solutions applicatives pour centraliser les recrutements des saisonniers sur Cap-d’Agde, ou pour centraliser les réservations en lien avec l’office de tourisme intercommunal. Les donneurs d’ordre professionnels du Cap-d’Agde seront mis dans la boucle, « pour que les start-up sélectionnées ne soient pas hors sol, et répondent aux besoins d’innovation exprimées par le territoire », analyse Pascal Pintre, DG de l’agence d’attractivité Blue. Un appel à candidature sera lancé en juin.

Vœux à la presse de Kléber Mesquida, président du Département de l’Hérault, le 17 janvier. ©Hubert Vialatte (Agencehv)

 
Insertion. L’insertion par l’activité concerne 5.000 personnes chaque année (5.500 en 2022), mais  » la croissance démographique dans l’Hérault, c’est 100.000 personnes en 10 ans « , rappelle Kléber Mesquida à la presse, le 17 janvier.
 
Territoire zéro chômeur longue durée. Cette expérimentation, lancée à Lodève, va être étendue à Pézenas, Grabels et Montpellier.
Collèges. Après le nouveau collège de Port-Marianne, deux autres nouveaux collèges sont programmés, à Juvignac et Maraussan. D’autres, existants, sont rénovés sur un plan énergétique, comme celui du Crès, avec des panneaux solaires et de la géothermie.
Le covoiturage, plus sage. « Les aires de covoiturage répondent à un besoin, économique et écologique. La plus grande du département, celle de Béziers ouest, ne désemplit pas, alors qu’elle comprend 165 places. »
Conchylitour. Pour booster la consommation de produits conchylicoles, le Département va lancer une étude pour créer un Conchylitour.  » Les produits sont partout bons, mais l’accueil n’est pas toujours au rendez-vous, relève l’élu. Sans rentrer dans le très haut de gamme, on va mettre en place un cahier des charges avec la profession, et les aider pour la mise en place de bonnes pratiques. Puis, nous déterminerons une circuit. « Manne immobilière. La crise énergétique impactera le budget départemental à hauteur d’environ 83 M€ en 2023. « Nous maintenons néanmoins les investissements. Je pense que nous aurons une bonne dynamique des droits de mutation. Je vérifie chaque mois le tableau de bord. Et, au fur et à mesure, on lâche ou on freine. « Stop au projet Ubisoft. A Béziers, sur le domaine de Bayssan, Kléber Mesquida entend s’opposer au projet de studios de cinéma et de parc immersif d’Ubisoft, selon lui en panne (et concurrencé par Pics Studio, porté autour de Montpellier par le très puissant GGL Groupe,  note). Il mise sur l’implantation des Grands Buffets, désireux de quitter Narbonne, pour « passer de 360.000 à 500.000 couverts par an« , avec une halle de produits régionaux et un accueil hôtelier. Rien n’est conclu cependant, Louis Privat, habile patron des Grands Buffets, faisant monter les enchères avec d’autres sites (Aude, et Perpignan). Il annonce aussi, en maîtrise d’ouvrage du Département de l’Hérault, un pavillon des vins de l’Hérault, les Jardins de la Méditerranée, une géode avec écran immersif et un aquarium. Prévus sur 29 ha, ces équipements  » s’autofinanceront « .

La HV Touch

La HV Touch

Conseil RP

Un journaliste veut interviewer en urgence une personnalité, qui est peu joignable et à l’autre bout du monde ? Au lieu de dire « non », « pas maintenant »…, innovez et proposez une solution. Comme l’a fait le handballeur du MHB Diego Simonet avec moi. Alors que je cherchais à le joindre, il me répond : « Envoie-moi les questions par Whatsapp et je te réponds en capsules audio. » On ne me l’avait jamais faite, celle-là, mais c’est efficace.

La phrase

« Mes équipes étaient au CES Las Vegas. L’IA était omniprésent. Le cœur de l’IA, c’est le supercalcul, le deep learning, le big data. C’est là où on a besoin de performance. Les courbes mondiales font état de 15 % de besoins supplémentaires en supercalcul tous les ans. Cette tendance va augmenter à 25 %. Bill Gates l’avait dit au début des années 2020 : 2029 sera un point de rupture au niveau des IA. À partir de cette date, tout sera pénétré par l’intelligence artificielle. »

Un (très important) investisseur privé montpelliérain, rencontré dans ses bureaux le 20 janvier

On s’en fout

On ne parle plus que de ça dans les dîners en ville. Quoi ? Du ChatGPT d’OpenAI, une intelligence artificielle accessible (pour le moment) gratuitement, qui permet de générer un texte, écrire des lignes de codes ou tenir une conversation en ligne. De quoi rédiger des devoirs de philosophie ou des enquêtes journalistiques en tapant quelques mots-clés ? On se calme et on respire. L’investigation humaine et de terrain garde tout son sens. Une IA aurait-elle pondu le livre du journaliste Victor Castanet sur le groupe coté Orpea, intitulé « Les fossoyeurs » et faisant la lumière sur la maltraitance dans les Ehpad. « Orpea, un géant terrassé par une enquête journalistique », nous rafraîchit ainsi Le Figaro.
Une IA aurait-elle révélé des scandales politico-financiers, de l’affaire Cahuzac (évasion fiscale pour un ex-ministre du Budget, Mediapart) à l’affaire Fillon (emploi fictif de sa femme pour un ex-candidat à la présidentielle voulant laver plus blanc que blanc, Le Canard Enchaîné) ?
Une IA pourra-t-elle connecter des signaux faibles, émis sans le savoir par deux décideurs à travers des confidences, formulées à trois semaines d’écart, en off, sur un sujet sensible, et obtenues parce que lesdits décideurs vous pratiquent depuis 20 ans et vous accordent leur confiance ? Doit-on se méfier de ChatGPT, présentée comme la nouvelle divinité, sachant que, selon la start-up NewsGuard luttantcontre les fake news, ChatGPT relaie dans 80% des cas des informations fausses quand des questions orientées, par exemple complotistes, lui sont posées ? (plus à lire en cliquant ici
La réponse est contenue dans les questions. Une IA remouline des données existantes, issues de travaux humains. Alors, elle remouline certes brillamment, certes très rapidement, certes avec une exhaustivité et un mimétisme confondants. Mais elle remouline, et elle remoulinera.
« IA et journalisme », on en a parlé dans le dernier podcast de l’agence Janvier, « Les infos à la Com », à écouter (2e partie du podcast) et à partager en cliquant ici

Que dit la météo des jeunes, les premiers concernés ? « L’IA pourra aider dans la recherche d’informations, dans la hiérarchisation, la centralisation, dans la réalisation d’une veille plus rapide, précise, exhaustive, décrypte Sarah Nguyen Cao Khuong (Agencehv), qui a consacré son mémoire de fin d’étude (Sup de Com 2020) sur le thème ‘L’impact de l’IA sur le journalisme’, à lire en cliquant ici. L’IA fera gagner du temps et de l’efficacité. Mais elle ne remplacera pas les reportages sur place, les rencontres, la présence sur des événements ou des conférences de presse, les à-côtés… Bref, toutes ces indiscrétions, que l’IA n’aura jamais. »
Elle perçoit le ChatGPT comme un « super assistant, capable de donner un nombre incroyable d’informations en les sourçant presque en temps réel. ChatGPT d’OpenAI est le nouveau Google, plus rapide, plus exhaustif. Pour l’avoir testé, il est vrai que ces performances sont impressionnantes. Mais les fabricants sont obligés d’avoir une éthique. Le programme GPT-2 a par exemple été arrêté, et ses lignes de code tenues secrètes, car cette IA était jugée trop performante, au point que son utilisation pouvait être dangereuse. » Son regard sur l’impact de ChatGPT dans les rédactions : « Il ne faut pas rater le train, comme il y a eu le train du Minitel, puis d’Internet. L’impact sera réel, mais il faut garder de l’optimisme. Tous les métiers changent. L’IA fera gagner du temps, et elle ne pourra jamais être sur le terrain. Au final, elle permettra aux journalistes de se concentrer sur leur valeur ajoutée. » Et ça, on ne s’en fout pas.

ca pousse les indiscretions

Ça pousse

Ça pousse
9

Ils et Elles bâtissent nos villes

Toulouse : Seuil Architecture lauréat pour la réhabilitation du Hall 09 de l’Île du Ramier

 

Seuil Architecture, Hall 09 Île du Ramier à Toulouse

Réhabilitation du Hall 09 de l’Île du Ramier

 

Seuil Architecture (Toulouse) est retenu par le Syndicat Mixte Décoset, qui vise à optimiser le traitement et la valorisation des déchets ménagers, pour la réhabilitation du Hall 09 de l’Île du Ramier à Toulouse, annonce le cabinet d’architecture sur son LinkedIn. Le bâtiment prend place sur le site du Grand Parc Garonne, qui vise à reconquérir les bords du fleuve pour faire de la Garonne le lien fédérateur de la métropole toulousaine. Grand Parc Garonne s’étend sur 32 kilomètres, répartis sur 7 communes (3.000 ha).
Pour la deuxième année consécutive, le magazine Séquences Bois réalise un classement des agences d’architectures et d’études engagés pour une architecture bas carbone.
Sur 200 architectes engagés dans une démarche éco-responsable, 57 architectes paraissent au classement. Seuil Architecture prend la 1er place en Haute-Garonne et ex- Midi-Pyrénées, la 2e place en Occitanie et la 31e sur toute la France. Filiale du groupe toulousain Seuil dont Seuil architecture, Una ingénierie et Lhab réalisations font partie et dirigé par Leslie et Philippe Gonçalves, Seuil Architecture s’installe par ailleurs à Montpellier. Seuil emploie 23 salariés pour un CA 2021 de 1,5 M€.

_______________________

 

Tertiaire : Groupe Idec Invest et Bureaux&Co lancent un programme tertiaire dans le Nouveau Saint-Roch

 

Groupe Idec Invest et Bureaux&Co lancent les travaux du programme immobilier tertiaire PB Saint-Roch, dans la Zac Nouveau Saint-Roch à Montpellier. Surface de plancher : 5.000 m2. Architecte : Philippe Rubio. Le bâtiment, dont la livraison est prévue à l’été 2024, se caractérisera par son aspect « très minéral, avec du béton matricé et du béton blanc, par ses nombreuses ouvertures et ses façades variées », décrit Sébastien Picard, Directeur Général d’Idec Grand Sud (Pérols). Le gros œuvre est attribué à Eiffage. Bureaux&Co prendra deux niveaux et 2.500 m2 de bureaux neufs seront mis à la location. « Ce sera, pour Idec Grand Sud, une vitrine, notre nouvelle ‘Ammonite’ », ajoute le dirigeant, faisant référence au programme réalisé à Odysseum.
Autres actualités pour Idec Grand Sud : la réalisation, à Garosud, à Montpellier, du futur siège de Burostation (Bureaux&Co), sur une surface de 2.498 m2, et pour un budget de 4,6 M€. Les travaux démarreront en mars, pour une livraison un an après. À Pibrac (31), des bâtiments d’activités, à destination principalement d’artisans, vont être érigés sur 5.700 m2 (budget : 4,7 M€). À Saint-Gervais-sur-Mare, dans l’Hérault, Idec Grand Sud va lancer l’extension de l’EHPAD Château de la Roche, pour 2,3 M€. « L’endroit est enclavé, après Bédarieux. Nous avons d’ailleurs quelques difficultés à trouver des entreprises locales pour nous accompagner dans la réalisation de cette opération », glisse Sébastien Picard en clin d’œil à de potentiels candidats.

_______________________

 

Clapiers : Eocène lance 17 maisons individuelles en ossature bois

 

Villas Miles Davis, Éocène, Les Indiscrétions 23 janvier 2023

©Éocène Habitat 

 

Dans l’écoquartier du Castelet, situé à Clapiers (maire : Éric Penso), à côté de Montpellier, le promoteur immobilier Éocène (Tristan Séchaud, dirigeant de Cogim, et Morgan Chabalier, dirigeant de PANOMUR) lance la construction des villas à ossature bois « Miles Davis ». Architecte : Philippe Rubio. Constructeur : l’usine Évolusud à Miramas (13). 17 maisons individuelles (T4 et T5), oscillant entre 90 et 140 m², seront livrées d’ici à septembre. Chacune disposera d’un garage et d’un jardin. Le prix de vente au m² est attractif : environ 3.800 €. « À l’heure des défis liés au développement durable et à l’accès au logement, nous initions la construction du premier ensemble de maisons bois hors-site, en partenariat avec la Ville de Clapiers et la Métropole de Montpellier, déclarent les deux associés. C’est le premier programme de logements individuels de la métropole de Montpellier conforme à la réglementation environnementale (RE) 2020. »
Les villas sont construites selon le système constructif hors-site innovant PANOMUR ®. Il s’agit d’un système breveté qui a « recours à des matériaux biosourcés issus de circuits courts pour la fabrication des modules. En plus de conditions de travail améliorées pour les professionnels du bâtiment à l’abri des caprices de la météo, cette approche industrielle offre de nombreux avantages : optimisation des process, meilleure coordination du travail entre les corps de métiers, recyclage des chutes de matériaux, limitation des nuisances pour le voisinage ».
En complément du système constructif, un logiciel a été créé pour faciliter les échanges d’information entre professionnels du bâtiment (plan, bilan, études, notices descriptives, contrats d’assurance, fiches techniques…) et offrir une traçabilité totale sur les matériaux utilisés, l’empreinte carbone, les intervenants et leur historique d’interventions sur le chantier. Le terrain s’étend sur 14 ha, et « près de 55 % de sa surface sera constituée d’espaces végétalisées pré-plantés (640 arbres de hautes tiges et 13.000 arbustes) », assure le promoteur immobilier. À proximité se situent des équipements collectifs déjà existants, tels qu’une crèche, un centre de loisirs municipal ou une école maternelle.

Des potins immo ? Une nomination ? Des initiatives et projets ?

Agencehv protège ses sources d’information. En lui communiquant une information, vous avez la garantie d’un traitement fiable, rigoureux et objectif.

Au marché

Au marché
9

Les marchés publics essentiels en Occitanie de la semaine passée. Parce qu’il faut bien vivre.

Aéroport ✈️

Occitanie Est 

La Spl Aéroportuaire Régionale lance un avis pour des prestations de sûreté pour l’aéroport de Carcassonne. 

Aménagement 🏗️
BTP 👷‍♀

Occitanie Est

Le Conseil départemental de l’Hérault lance un avis pour la mise à 2×2 voies – commune de Béziers.

Le Département de l’Aude lance un avis pour les travaux de gros entretien, réparations, améliorations et transformations mineures des bâtiments et des collèges.

La mairie de Canet-en-Roussillon lance un avis pour la maîtrise d’œuvre pour la construction d’un bâtiment pour accueillir l’institut nautique méditerranée.

La commune de Perpignan lance un avis pour la maîtrise d’œuvre relative à la relocalisation de la maison de la Diagonale du Vernet.

Occitanie Ouest

La Spl Arac Occitanie lance un avis pour la sélection de candidats en vue de la participation à un concours restreint de maîtrise d’œuvre pour la rénovation et l’extension Piscine et Maison de la forêt – base de loisirs de Bouconne.

La société de la mobilité de l’agglomération toulousaine lance un avis pour AMO Haute Qualité Environnementale infrastructure durable.

La Spl Arac Occitanie lance un avis pour la sélection de candidats en vue de la participation à un concours restreint de maîtrise d’œuvre pour la construction d’un Gymnase et d’une salle polyvalente à Auterive.

La communauté de communes Centre Tarn lance un avis pour la construction d’une maison d’assistants maternels et d’un cabinet dentaire.

La commune d’Albi lance un avis pour l’étude de programmation architecturale et technique et assistance à maîtrise d’ouvrage pour la restructuration du Parc des Expositions d’Albi.

Le Département des Hautes-Pyrénées lance un avis pour les travaux d’aménagement de sécurité sur la commune d’Adervielle-Pouchergues.

Europolia lance un avis pour le concours de maîtrise d’œuvre pour les études et la construction du Pôle d’Echange Multimodal de Marengo à Toulouse.

Le Parc national des Cévennes lance un avis pour la construction des réserves de l’écomusée du Mont Lozère.

Eau / Assainissement 💧
Énergies ⚡
Environnement 🌳

Occitanie Ouest 

La société de la mobilité de l’agglomération toulousaine lance un avis pour la surveillance environnementale de chantier de la ligne C du métro de Toulouse : monitoring acoustique et poussières. 

Événementiel 🎪

ATTRIBUTIONS DE MARCHÉ

Montpellier Méditerranée Métropole attribue le marché de travaux de protection contre les inondations de la Mosson du quartier de la plaine à Juvignac à CAZAL. Valeur totale du marché : 619 154 euros.

Le Conseil Départemental de l’Ariège attribue le marché de terrassements des chaussés à SAS NAUDIN ET FILS, MALET SA, Société COLAS FRANCE SAS, SARL CUMINETTI pères et fils, EJL MIDI PYRENEES et CAZAL. Valeur totale du marché : 10 760 000 euros.

Toulouse Métropole attribue le marché de construction d’un 4ème groupe scolaire sur la Zac de Tucard au groupement Sarl Atelier Rec (mandataire) / 3.Architectes / Emacoustic / J.Poirel / Papyrus / Isao / Technisphere / Coseco. Valeur totale du marché : 580 284,51 euros.

Montpellier Méditerranée Métropole attribue le marché de réhabilitation du pavillon ouest, restauration des façades du grand emmarchement et des pavillons est et ouest à RODRIGUES BIZEUL, FPI, LO NARDO. Les autres titulaires sont à consulter ici. Valeur totale du marché : 583 450,55 euros.

La Région Occitanie attribue le marché de dépannages et entretien des équipements de génie climatique des lycées à M. G. C, Spie Facilities, Emts Crottier. Les autres titulaires sont à consulter ici. Valeur totale du marché : 615 769,51 euros.

La commune de Clermont l’Hérault attribue la concession d’aménagement pour la réalisation de l’opération La Cavalerie à Hectare. Valeur totale du marché : 34 585 000 euros.

Rodez Agglo Habitat attribue le marché de travaux de construction d’un ensemble immobilier de 61 logements répartis sur 2 bâtiments à SAS GAMSO, EURL I2R FACADES, SCHINDLER SA et SARL CLEAN. Valeur totale du marché : 7 572 222,49 euros.

La Régie des Eaux de Montpellier 3M attribue le marché de travaux de sécurisation et de renforcement de l’alimentation en eau potable de l’Etage 105 à GIESPER Travaux Publics, BESSAC et SOGEA Sud Hydraulique. Valeur totale du marché : 3 072 550 euros.

Agenda des voeux Les Indiscretions 2022 - Janvier

L'agenda des vœux 2023

Trois ans déjà… Les cérémonies de vœux, haut lieu de réseautage, reviennent. Parce que vous le valez bien, Les Indiscrétions vous ont concocté un agenda des cérémonies en Occitanie.

23 janvier  
– FRTP Occitanie Méditerranée, 8h30, Hôtel Le Donjon, Carcassonne.
– Toulouse – Ouest, 18h30, centre de loisirs le Petit Capitole.
– Chambre d’agriculture de l’Hérault, 18, mas de Saporta, Lattes.
– Ville de Grenade-sur-Garonne, en présence de Carole Delga, présidente de la Région Occitanie, 19h30, salle des fêtes de Grenade-sur-Garonne.

24 janvier
FFB 66, 19h, Palais des Congrès de Perpignan.
CMA 34, 18h30, 154 rue Bernard Giraudeau (Montpellier).
CPME 34, 18h45, théâtre de l’Odéon, Zone du Fenouillet, Pérols.

25 janvier 
– FFB Gard, 18h, siège de la FFB Gard, 121 allée Graham Bell, parc George Besse, Nîmes.
– Habitat Social Occitanie, 16h30, Envol des Pionniers, 6 rue Jacqueline Auriol, Toulouse (sur invitation).
– Toulouse – Nord, 18h30, Métronum.

26 janvier 
– Communauté d’agglomération du Pays de l’Or, 18h30, discothèque La Dune (La Grande-Motte).
– Ville de Lavelanet et Communauté de Communes du Pays d’Olme, 18h, Marché couvert, Lavelenet.
– Communauté de Communes du Salagou Coeur d’Hérault, en présence de Carole Delga, présidente de la Région Occitanie, à Clermont l’Hérault.
– Communauté de communes du Pays d’Uzès, 18h30, L’Ombrière.
– Communauté de Communes de Petite Camargue, 18h, auditorium de l’école intercommunale de musique, Vauvert.

27 janvier  
– FRTP Occitanie Méditerranée, 11h30, Domaine de Bayssan à Béziers.
– Ville de Vauvert, 18h30, salle Bizet, Vauvert.
– Airbus, en présence de Carole Delga, présidente de la Région Occitanie, à Toulouse.

> Cet agenda n’est pas exhaustif, mais le format digital permet de l’enrichir en temps réel.
Pour figurer sur cet agenda, n’hésitez pas à nous parvenir les informations utiles à votre cérémonie de vœux : date, lieu précis, heure de la cérémonie.
Contacts : sarah@agencehv.com et hvialatte@gmail.com

Plus de vœux ici

30 janvier

– CCI Hérault, 18h30, Corum de Montpellier
– Office de tourisme du Grand Montauban, 17h30, Festival des Lanternes (av. du 10e Régiment des Dragons).
– UPE 30, 19h45, AntéPrima, 1 avenue de la Méditerranée à Nîmes.
– Toulouse – Rive Gauche, 18h30, Chapelle Saint-Joseph de la Grave.

31 janvier  
– CCI Hérault à Béziers, 18h30, Parc des Expositions.
– Florian Mantione Institut RH, 19h, salle Dieze (188 avenue du marché Gare), Montpellier.
– French Tech Méditerranée, 18h-19h, à la Cité de l’Économie et des Métiers de demain, Montpellier. Inscriptions ici.

3 février
– Cress Occitanie, 12h, Halle Tropisme (121 rue Fontcouverte), Montpellier.

L'agenda des événements ici

23 et 24 janvier : 

Salon Millésime Bio, organisé en version digitale par Sudvinbio. Plus d’infos ici.

Mercredi 25 janvier :

Conférence « Quel avenir pour nos mobilités urbaines ? », organisée par l’Université Paul-Valéry Montpellier 3 ) l’Auditorium – Saint-Charles 2. Plus d’infos ici.

Jeudi 26 janvier :

RDV Eco de Nîmes Métropole sur le thème « Sobriété et transition énergétique… Entreprises, relevez le défi ! », organisé par Nîmes Métropole à l’Hémicycle de l’Hôtel communautaire. Le programme ici. Inscription .

Événement Club Pro pour découvrir l’entreprise BIO-UV, organisé par le Pays de Lunel au 850 avenue Louis Médard à Lunel (34). Inscription obligatoire ici.

Vendredi 27 janvier :

1ère édition des Rencontres professionnelles du BTP, organisée par la Capeb 30 à Langlade. Plus d’infos ici. Vous pouvez vous inscrire en contactant a.visconti@capeb30.fr (Amélie Visconti)

Du 30 janvier au 1er février :

30ème édition du Salon Millésime Bio, organisé par Sudvinbio au Parc des Expositions de Montpellier. Plus d’infos ici.

FÉVRIER

Vendredi 3 février :

Table ronde sur la problématique « De l’utopie californienne du digital à son désenchantement, un autre numérique est-il possible ? », organisée par Kaliop au théâtre des 13 Vents de Montpellier. Inscription gratuite ici.

« Tourisme : comment développer son business par le digital ? », organisé par la CCI Occitanie à la CCI Toulouse. Plus d’infos et inscription ici.

Lundi 6 février :

Rencontre sur la thème « Anticiper des difficultés dans l’entreprise », organisée par l’UPE 30, à la FFB Gard (allée Graham Bell, Nîmes). Inscription obligatoire ici.

Du 6 au 10 février :

Les journées des métiers de l’agriculture, organisées par Pôle emploi, à Beaucaire (30). Plus d’infos ici.

Jeudi 9 février :

19ème forum de l’OTIE « Immobilier d’entreprise : au cœur des enjeux environnementaux et climatiques », organisé au NH Hôtel Toulouse Airport (31). Inscription obligatoire ici.

Lundi 13 février :

« Tourisme : comment développer son business par le digital ? », organisé par la CCI Occitanie à la CCI Aude (Narbonne). Plus d’infos et inscription ici.

Mardi 14 février : 

« Tourisme : comment développer son business par le digital ? », organisé par la CCI Occitanie à la CCI Aveyron (Millau). Plus d’infos et inscription ici.

« Tourisme : comment développer son business par le digital ? », organisé par la CCI Occitanie à la CCI Aveyron (Rodez). Plus d’infos et inscription ici.

Mercredi 15 février :

« Tourisme : comment développer son business par le digital ? », organisé par la CCI Occitanie à la CCI Lozère (Mende). Plus d’infos et inscription ici.

Jeudi 16 février :

« Filières agri / agro : comment innover et se diversifier ? », organisé par l’agence Ad’Occ, à la Maison de ma Région de Narbonne et en duplex à la Maison de ma Région de Perpignan. Plus d’infos et inscription ici.

« Tourisme : comment développer son business par le digital ? », organisé par la CCI Occitanie à la CCI Tarn-et-Garonne (Montauban). Plus d’infos et inscription ici.

Vendredi 17 février :

RDV Éco « L’observatoire de l’immobilier et du foncier d’entreprises de Nîmes Métropole », organisé par l’agglomération de Nîmes Métropole.

« Tourisme : comment développer son business par le digital ? », organisé par la CCI Occitanie à la CCI Tarn (Albi). Plus d’infos et inscription ici.

MARS

Jeudi 2 mars : 

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Alès (30). Plus d’infos ici.

Mardi 7 mars :

« Tourisme : comment développer son business par le digital ? », organisé par la CCI Occitanie au BIC de Nîmes. Plus d’infos et inscription ici.

« Tourisme : comment développer son business par le digital ? », organisé par la CCI Occitanie au HUP d’Alès. Plus d’infos et inscription ici.

Webinaire « Restaurateurs : gagnez en visibilité, captez de nouveaux clients et fidélisez votre clientèle », organisé par la CCI Occitanie. Plus d’infos et inscription ici.

Mercredi 8 mars : 

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Albi (81). Plus d’infos ici.

« Tourisme : comment développer son business par le digital ? », organisé par la CCI Occitanie à la CCI Hérault (Mauguio). Plus d’infos et inscription ici.

« Tourisme : comment développer son business par le digital ? », organisé par la CCI Occitanie au Parc des expositions de Béziers. Plus d’infos et inscription ici.

Jeudi 9 mars : 

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Cahors (46). Plus d’infos ici.

Forum Avenirs Métiers Passions organisé au Parc des expositions de Montpellier. Présentation de l’offre de formation en apprentissage et en formation continue.

Du 10 au 12 mars :

Salon de l’Immobilier Toulouse-Occitanie, co-organisé par Toulouse Événements, la Fédération de la Promotion Immobilière Occitanie Toulouse Métropole et l’Agence Bienvenue à Bord, au MEETT de Toulouse. Plus d’infos et billeterie ici.

Mercredi 15 mars :

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Mende (48). Plus d’infos ici.

Mercredi 15 et jeudi 16 mars : 

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Montpellier (34). Plus d’infos ici.

Jeudi 16 mars :

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Perpignan (66). Plus d’infos ici.

Lundi 20 mars : 

Webinaire « Restaurateurs : gagnez en visibilité, captez de nouveaux clients et fidélisez votre clientèle », organisé par la CCI Occitanie. Plus d’infos et inscription ici.

Mardi 21 mars :

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Nîmes (30). Plus d’infos ici.

Mercredi 22 mars :

« Tourisme : comment développer son business par le digital ? », organisé par la CCI Occitanie à la CCI Hautes-Pyrénées (Tarbes). Plus d’infos et inscription ici.

Jeudi 23 mars :

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Rodez St Gaudens (12). Plus d’infos ici.

Mercredi 23 et jeudi 30 mars : 

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Toulouse (31). Plus d’infos ici.

Jeudi 24 mars :

« La Grande Immersion », présentation des nouvelles approches des dirigeants d’entreprises qui ont construit des services à destination des salariés, organisé par l’Adefpat à Millau (Maison de Ma Région). Plus d’infos et inscription ici.

Mardi 28 mars :

« Tourisme : comment développer son business par le digital ? », organisé par la CCI Occitanie à la CCI Lot (Cahors). Plus d’infos et inscription ici.

Jeudi 30 mars :

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Montauban (82). Plus d’infos ici.

AVRIL

Mardi 4 avril :

La Nuit du Pitch 2023, organisée par l’association éponyme de 18h30 à 21h30, à l’espace Lattara à Lattes. Plus d’infos et inscription ici.

Mercredi 5 avril :

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Tarbes (65). Plus d’infos ici.

Jeudi 6 avril : 

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Carcassonne (11). Plus d’infos ici.

Mercredi 12 avril :

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Auch (32). Plus d’infos ici.

« La Nuit des Entrepreneurs », organisée par le Medef Montpellier au Pasino de La Grande-Motte (34).

Jeudi 13 avril : 

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Figeac (46). Plus d’infos ici.

Mercredi 19 avril :

« Tourisme : comment développer son business par le digital ? », organisé par la CCI Occitanie à la CCI Pyrénées-Orientales (Perpignan). Plus d’infos et inscription ici.

Jeudi 20 avril :

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Saverdun (09). Plus d’infos ici.

Jeudi 27 avril :

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Béziers (34). Plus d’infos ici.

MAI

Mardi 30 et mercredi 31 mai :

M2S « Mobility Solutions Show », rendez-vous B2B des solutions de mobilité urbaine et périurbaine, organisé au Parc des Expositions de Toulouse (31). Plus d’infos ici.

JUIN

Mercredi 7 juin : 

Salon Intersud à Béziers, avec la présence de Purple Campus pour présenter les formations de la filière Industrie à la rentrée.

i

Newsroom

Newsroom

L’agence travaille en ce moment sur plein de choses passionnantes :

Journalisme

Pour Les Échos :
– Lozère / filière bois : Neofor va construire à Mende une usine de production de panneaux de bois massif, destinés à l’aménagement intérieur. L’investissement s’élève à 20 millions d’euros. Il est soutenu par l’État et la Région. 80 emplois créés à l’horizon 2024.
– L’entreprise lozérienne Magne Distribution reprise.
– Portrait de Benjamin Sormonte, success story à New York avec l’enseigne Maman
– Immobilier géré : Cowool invente le mix entre coliving et coworking
– Tech : le catalan MeetDeal ringardise les visites en concession automobile
– Saipol investit 28 M€ sur le port de Sète

Pour BoisMAG :
– Enquête nationale sur le marché des bardages bois

Pour l’Hérault Juridique et Économique :
Les projets des Domaines Paul Mas (viticulture)

Pour Touléco 
Les projets de l’aéroport de Montpellier

Pour Midi Libre :
– Contribution au nouveau magazine L’immobilier by Midi Libre (l’Agence) de janvier : double-page d’infos pratiques sur les travaux de rénovation énergétique, et édito.

Formation

Interventions sur les techniques d’écriture efficace, la culture média et les relations presse : 56h auprès des Masters de Sup de Com Montpellier, entre septembre 2022 et mai 2023. Plus d’infos ici.

Rédaction de contenus

​Contribution à la rédaction du magazine des 40 ans du MHB (handball, Montpellier), pour Le Mas Média (Pierre Bruynooghe) / L’Agence (Midi Libre). Parution en mars 2023.

Animations

3 février : Convention de Kaliop, avec une table ronde portant sur le désenchantement face au numérique.

15 février : animation du Lab Immo Midi Libre sur la crise du crédit, au Mo.Co (Montpellier). 

7 septembre : REF Montpellier (Medef).

 

Voilà, c’est tout pour cette semaine. Courage et chocolat !

Les Indiscrétions sont une newsletter gratuite. Vos données ne seront pas communiquées à des tiers. Vous pouvez vous désinscrire en un clic.

Les dernières Indiscrétions

Ça fait très provincial

Neofor envoie du bois en Lozère (et pas à Paris, rubrique « Décodage »), la rumeur Pablo Bofill (en « à l’affiche »), Kaliop questionne l’avenir du numérique (« Zoom »), 500 chevaux à Montpellier, le plan de Mécanic Vallée ( « Trois questions à »), la ligne C avance à Toulouse (« ça pousse »), et plein d’autres palabres urbaines.
Courage et chocolat !

lire plus

Du sifflet au micro

La feuille de route 2023 de Delga depuis Béziers, Bulane a toujours la flamme et le numérique désenchanté en débat à Montpellier (en « À l’affiche »), un crédit solaire et solidaire de 40 M€, les bons chiffres de l’immobilier d’entreprise, et Saipol qui envoie du lourd sur le port de Sète (en « Décodage »), comment Toujust compte mettre le bazar dans la distribution (en « Trois questions à… »), un « On s’en fout » très géographique (votre « HV Touch »), et plein d’autres palabres urbaines.
Courage et chocolat !

lire plus

La nouvelle cravate

Signature imminente de la future convention TER Région Occitanie / SNCF (rubrique « À l’affiche »), les vœux fleuve de Delafosse à la presse (« Zoom »), les contournements ouest de Nîmes et Montpellier (« Décodage », et plein d’autres palabres urbaines. Les Indiscrétions du 9 janvier sont en ligne.
Courage et chocolat !

lire plus

Il ne lâche rien

Hubert, Montpelliérain depuis 40 ans (avec quelques infidélités londoniennes et parisiennes), est diplômé du Centre de Formation des Journalistes Paris (2001). 

Lire plus
Signes distinctifs sur sa carte de presse 95598, la quête de clarification et de saine problématisation, dans un monde souvent entravé par les acronymes abscons, la langue de bois, les approximations et les infox. Hubert a été auditeur de la session 2019-2020 du Chede (cycle de hautes études pour le développement économique). Un réseau national constitué de chefs d’entreprise, élus, préfets, hauts fonctionnaires, cadres de collectivités…, précieux. Avant de jouer sa partition, il a fait ses gammes pendant 18 ans (2001-2019) à La Lettre M, média économique régional de référence. Il y a commencé stagiaire, avant d’évoluer au fil des ans jusqu’au poste de rédacteur en chef, contribuant activement au développement du titre à Toulouse entre 2015 et 2018.

Heureusement qu’elle est là

Francilienne, résidant à Montpellier depuis 2018 et diplômée de Sup de Com’ Montpellier (2020), Sarah a rejoint Agencehv en CDI début octobre 2020.

Lire plus
Ses missions : rédaction d’articles sous l’autorité de Hubert Vialatte, veille média, structuration de la stratégie et de l’organisation, création graphique, mise en page, social media management, mise en ligne et promotion des Indiscrétions. Sarah porte un intérêt au métier de journaliste. Son mémoire de fin d’étude porte ainsi sur le thème « L’impact de l’Intelligence Artificielle sur la presse en ligne et le journalisme ».

Amélie dite « de Cazilhac »

En stage, de mars à septembre 2021, chez Agencehv, Amélie Cazalet poursuit son chemin en alternance en marketing et communication, toujours au sein de l’agence.

Lire plus
Originaire des Cévennes, plus précisément de Cazilhac (d’où « Amélie de Cazilhac », on trouve que ça sonne bien), elle est actuellement en Master 2 Marketing, Médias et Communication à Montpellier Management (Université de Montpellier).

L’experte, de Paris à Palavas

Diplômée de l’université de Montpellier en science politique, et forte d’une expérience de 10 ans dans le secteur de la communication et de l’événementiel, Fanny Bessière est cheffe de projet au sein d’Agencehv.

Lire plus
Rédaction, communication, préparation d’évènements, partenariats… Elle accompagne l’agence dans ses nombreux développements. D’origine francilienne, elle est tombée sous le charme de la douceur de vivre à Palavas-les-Flots il y a plus de 13 ans. Pour ne plus repartir.
Share This