bandeau ADOCC_Lesindiscretions_5 septembre 2022

Les mecs vont râlerSemaine du 10 octobre 2022

LES INDISCRÉTIONS

Vos 5 minutes business en Occitanie

Suivez Les Indiscrétions sur les réseaux sociaux :

À l'affiche

À l’affiche
9

Parce qu’elles et ils le valent bien

Francoise Gaill

Pierre d’Agrain, Crealia Occitanie

Il est nommé vice-président de Crealia Occitanie, fonds d’amorçage régional présidé par Stéphane Marcel, pour la partie Occitanie Ouest. Il partage la vice-présidence avec Mikaël Bresson, PDG et fondateur de Phytocontrol (sécurité sanitaire des aliments et de l’environnement, Nîmes), qui assure la vice-présidence côté Occitanie Est. Associé du cabinet Exco A2A (expert-comptable, audit et conseil, Toulouse), Pierre d’Agrain succède à Daniel Thebault qui occupait ce poste depuis 2017. Il a intégré Crealia Occitanie en 2020. Crealia Occitanie octroie des prêts personnels à taux zéro, avec des montants pouvant s’échelonner de 20.000 à 100.000 euros. À ce jour, le fonds a injecté près de 23 M€ dans l’économie régionale. > Plus à (re)lire sur Phytocontrol dans Les Échos, ici.

Jean Louis Puech Les Indiscretions

Elsa Seraphon, UIMM Occitanie

Elle est nommée directrice du pôle Formation de l’Union des industries et métiers de la métallurgie (UIMM) Occitanie (président : Bruno Bergoend), le 5 octobre. « Pour cette création de poste, elle supervise les 4 sites de formation situés à Toulouse (31), Montpellier (34), Figeac (46) et Bagnols sur Cèze (30) », détaille l’UIMM Occitanie. Elle occupait auparavant le poste de directrice du pôle Formation UIMM Languedoc-Roussillon. Diplômée d’un master en Management et Gestion à Montpellier Business School, Elsa Seraphon a rejoint le réseau de l’UIMM Occitanie en 2019. Autres nominations : Aurélie Monteillet devient directrice de l’AFPI Occitanie, réseau de formation continue des salariés de l’industrie (membre de l’UIMM Occitanie), et Magali Saz rejoint le pôle Formation UIMM Occitanie en qualité de directrice opérationnelle de sites de Toulouse et de Figeac.

Jalil Benabdillah Les Indiscretions

Cyril Oliver, Le Grand Narbonne

Il est nommé chef de projet Territoire d’Industrie – Développement économique à la communauté d’agglomération du Grand Narbonne (président : Didier Mouly), qui est concernée par des filières d’avenir, hydrogène et éoliennes offshore, sur le port de Port-la-Nouvelle. Il était auparavant chargé de mission Écosystèmes et Filières innovantes, également au Grand Narbonne, et, entre 2014 et 2018, chargé de projets au pôle de compétitivité Derbi.

Assia Tria Les Indiscretions

Paul Bouscatel, Ville de Toulouse, Toulouse Métropole

Il est nommé directeur de cabinet de Jean-Luc Moudenc, maire LR de Toulouse et président de Toulouse Métropole, apprend-on dans La Dépêche (3 octobre). Il succède à Arnaud Mounier, qui devient directeur général délégué de la société d’économie mixte qui regroupe la Cité de l’espace et L’Envol des Pionniers. Depuis 2021, Paul Bouscatel était en charge des dossiers économiques et sportifs. Ce tarnais d’origine a fait ses débuts à la Métropole Nice Côte d’Azur en 2009, au sein de la direction économique, puis à la direction générale des services avant d’être nommé premier adjoint de Philippe Pradal (2013-2014). Par la suite, il a occupé le poste de directeur du Marché d’intérêt national de Nice, de 2015 à 2021.

Assia Tria Les Indiscretions

Vincent Étienne, Hérault Méditerranée

On a écrit la semaine dernière son départ de la CCI Hérault. Vincent Étienne rejoint la communauté d’agglomération Hérault Méditerranée (Agde-Pézenas, président : Gilles d’Ettore), en tant que directeur du développement économique et de l’innovation. Ses principales missions : développement des PAE et de l’implantation en lien avec l’agence d’attractivité BLUE (directeur : Pascal Pintre), de l’offre d’accompagnement des entreprises et de l’appui du secteur commerce, et des pépinières et innovation territoriale. Les Indiscrétions ont zoomé la semaine dernière sur l’offre de services de la pépinière d’entreprises Gigamed, située en sortie d’autoroute A9, à Bessan.

Assia Tria Les Indiscretions

Plantu, CHU de Montpellier

Le 11 octobre, le dessinateur Plantu se rend au CHU de Montpellier, à l’Hôpital Lapeyronie, afin de rencontrer les soignants. Objectif : échanger avec eux sur leurs ressentis pendant la pandémie du Covid19. Durant la crise sanitaire, « les dessins humoristiques de Plantu ont contribué à soutenir les équipes soignantes, en 1re ligne », explique le CHU de Montpellier. L’artiste avait ainsi proposé au CHU de Montpellier de mettre à disposition ses dessins pour qu’ils soient imprimés et affichés dans les locaux. Après avoir travaillé 50 ans pour Le Monde, Plantu a publié le 31 mars son dernier dessin dans le journal qu’il avait rejoint en 1972. Il aura réalisé plus de 20.000 dessins pour le média. (crédit photo : DR)

Assia Tria Les Indiscretions

Nicolas Bouzou, CPME Hérault

L’économiste et éditorialiste (Europe 1 et LCI) Nicolas Bouzou est la tête d’affiche de la convention économique « Retrouver la confiance en l’avenir », organisée par la CPME Hérault, organisation patronale des TPE-PME, le 12 octobre à 18h au Pasino de La Grande-Motte (34). Nicolas Bouzou est également directeur du cabinet d’analyses Asterès (cabinet de conseil dans le domaine économique) et directeur d’études au sein du MBA Law & Management de l’Université Panthéon-Assas (Paris II). À ses côtés : Grégory Blanvillain, président de la CPME Hérault, Vincent Aguilera, président de la CPME Occitanie, Clément Saad, président de la French Tech Méditerranée, Katy Garcias, présidente de l’Union des Syndicats de Pharmaciens d’Officine de l’Hérault, Thierry Ducros, président de la Fédération du Bâtiment de l’Hérault, Bernard Cabiron, président Branche Traiteurs de France du GNI, Maryam Bini, vice-présidente de Leader Occitanie, et Alexandre Chauvot, président du CINOV LR. > Inscription à l’événement ici.

Assia Tria Les Indiscretions

Béatrice Roche, conservation des musées du Gard

À la tête de la conservation des musées du Gard et responsable de la gestion des musées de Pont-Saint-Esprit, de Bagnols-sur-Cèze et de Villeneuve-lès-Avignon, Béatrice Roche est suspendue de ses fonctions pendant deux ans. Elle est « accusée de conflit d’intérêts par le Conseil départemental du Gard suite à de multiples prestations confiées à l’entreprise de son compagnon », peut-on lire dans les colonnes de Midi Libre samedi 8 octobre. D’après nos confrères, les faits reprochés porteraient « sur plusieurs années et sur des montants significatifs : autour de 100.000 euros pour la réalisation de documents graphiques et de communication des musées ». Entrée au musée d’Art sacré à Pont-Saint-Esprit en 2006 en tant que directrice adjointe, elle occupait le poste de directrice de la conservation des musées du Gard depuis novembre 2015. Béatrice Roche réagit dans le même article : « Convaincue d’avoir agi conformément à la déontologie et déterminée à me défendre, si le Département venait à prendre une sanction à mon égard, je serais contrainte de porter ces éléments devant le tribunal administratif ». Plus à lire dans Midi Libre, ici. (crédit photo : Midi Libre)

Davy Gounel Les Indiscretions

Jean-Louis Chauzy, Ceser Occitanie

Il présente à la presse, ce jeudi 13 octobre à Toulouse, les préconisations du Ceser Occitanie sur le thème « Quelle stratégie industrielle pour les énergies décarbonées en Occitanie ? »

Davy Gounel Les Indiscretions

Gwenaël Le Guennec, Geolink

Le fondateur et PDG de Geolink (Lattes, 34) annoncera ce 13 octobre le rapprochement de son entreprise avec un groupe associatif international, spécialisé dans l’entrepreneuriat social. Geolink, qui emploie 25 salariés pour un CA de 1,8 M€, croise plusieurs sources d’informations pour détecter les projets des entreprises et des investisseurs et permettre aux territoires de se positionner et de les attirer. Dans cette nouvelle configuration, Geolink entend apporter une solution globale d’accompagnement et de conseil, en incluant des problématiques diverses, comme « la mobilité, la revitalisation de centre-bourg, le commerce de proximité et la transition agricole. Nous voulons que nos données soient utiles pour impacter positivement les territoires », indique Gwenaël Le Guennec. Geolink Expansion et son acquéreur seront présents au Salon des maires et des collectivités locales, du 22 au 24 novembre (Porte de Versailles, Paris).

julia de funes les indiscretions

Damien Poyard, Mécanic Vallée

Les 24èmes Rencontres d’affaires de la Mécanic Vallée, rencontre annuelle de l’industrie mécanique, se sont tenues le 4 octobre à Figeac (Lot). Cette édition a attiré 120 entreprises (Actu.fr). L’occasion pour son président, Damien Poyard, de présenter sa feuille de route : mettre en place de réunion de bureau, poursuivre l’extension géographique de la Mécanic Vallée vers le Limousin, organiser des groupes thématiques, créer un groupe achats pour faire face à la hausse du prix de l’énergie… La Mécanic Vallée est un groupement d’entreprises, situées dans l’Aveyron, le Lot, la Corrèze, la Haute-Vienne et la Dordogne, spécialisées dans l’aéronautique, l’automobile, la machine-outil et la mécanique de précision.

christophe chalvidal les indiscretions

Jean-Fred Coste, Vignoble de la Voie d’Héraclès

Une façon de lutter contre la flambée des prix de l’énergie. Le président de la cave coopérative viticole Héraclès (Codognan, Gard) annonce la mise en place de 2.000 m² de panneaux solaires sur la toiture de la cave, en autoconsommation. Ils seront effectifs à partir de fin 2022 et couvriront « 40 % des besoins énergétiques de la cave ». Un bon timing : « Ce n’est pas l’hiver que l’on consomme beaucoup, mais l’été, quand on vendange. C’est à cette période que l’on a besoin de produire du froid », explique le président. Puissance installée : 355 Kwc. L’investissement s’élève à 450.000 euros. Le projet a été porté par la Scic Actte (accélérateur citoyen pour les territoires en transition écologique), avec Enercoop en assistant maître d’ouvrage. « 150.000 euros ont pu être levés par ce biais, auprès d’une centaine de citoyens et coopérateurs, qui seront rémunérés à hauteur de 2,5 % par an. Le reste est emprunté. » > Plus à lire cette semaine dans Les Échos. Et à relire, cet article publié en septembre 2019 dans Les Échos, « Vins bio : la cave d’Héraclès et Gérard Bertrand renforcent leur partenariat », à lire ici.

 

 

David Taupiac Les Indiscretions

André Sautet, Énergies Climat Investissements

L’ex-directeur du développement du Groupe Seven (financement, construction et exploitation des stations d’avitaillement BioGNV – Bio Gaz Naturel Véhicule) lance sa structure, Énergies Climat Investissements, pour accompagner dirigeants et salariés dans le secteur des énergies renouvelables. André Sautet est également conseiller délégué à la mairie de Mauguio (34) et conseiller communautaire à la communauté d’agglomération du Pays de l’Or, siège comme personne qualifiée au pôle de compétitivité Derbi, et préside le conseil de surveillance du Crédit Mutuel à Montpellier Alco. Bref, un retraité plus occupé qu’un actif aux 35 heures.

David Taupiac Les Indiscretions

Julie Menard, Frey

Elle prend la direction des centres commerciaux Carré Sud à Nîmes (30) et Shopping Promenade à Arles (13) de la foncière Frey, spécialisée dans le développement et l’exploitation de centres commerciaux de plein air, annonce-t-elle sur LinkedIn. Basée à Bezannes (Marne – 51) et présidée par Antoine Frey, la société éponyme réalise un CA 2021 de plus de 22 M€, en hausse 26,55% par rapport à 2020. Depuis sa création en 1994, Frey a investi 605 M€. > « Immobilier commercial : la foncière Frey acquiert Carré Sud à Nîmes », à (re)lire dans Les Échos.

Frederic Roig Les indiscretions

Paolo Di Natale, Dipostel - Charles Gassier, Phyte - Matthieu Claybrough, Donecle

Trois entreprises ont présenté leur accompagnement par Ad’Occ, lors de la conférence de rentrée de l’agence de développement économique, le 5 octobre à Mauguio (Hérault). Dipostel, PME spécialisée dans la fourniture d’équipements ferroviaires et industriels, a relocalisé son unité de production à Saint-Aunès (Hérault). L’entreprise est retenue par la SNCF pour déployer une solution au niveau national permettant de lutter contre la présence des feuilles mortes sur les rails. « Ce phénomène courant entraîne beaucoup de retards de trains », précise Paolo Di Natale (à gauche sur la photo), fondateur. Créée en 1991, l’entreprise embauche aujourd’hui 12 personnes, et prévoit le recrutement de 3 collaborateurs. Charles Gassier (au milieu sur la photo) a présenté Phyte, marque de boissons à base de fruits et légumes frais du groupe familial Fruits & Cie (Nîmes), qu’il a créée en 2020 avec son frère Édouard. « Notre particularité est de créer des boissons uniquement à base de fruits et légumes crus, non pasteurisés, en utilisant une technologie de stabilisation à froid sous haute pression », indique-t-il. L’objectif à long terme : « développer notre outil industriel. Nous en avons parlé à la Région Occitanie, qui se tient prête à soutenir financièrement ce projet », ajoute-t-il. Enfin, Ad’Occ a accompagné la diversification de Donecle, entreprise aéronautique toulousaine, créatrice d’une technologie pour automatiser le processus d’inspection des avions à l’aide de drones. « L’impact du Covid sur notre croissance nous a poussé à développer un projet d’inspection automatisée d’éoliennes en mer baptisé Inemar (Inspection d’éoliennes en mer par drone automatiques robustes) », explique Matthieu Claybrough, CEO. Premier projet soutenu par la Région Occitanie alliant aéronautique et énergies marines renouvelables, il devrait être déployé à l’international. Donecle clôture une levée de fonds de 4 M€ à la fin de l’année. 15 recrutements sont prévus début 2023. Plus à lire dans ToulÉco, ici.

Davy Gounel Les Indiscretions

Laurent Savary, Gard Rhodanien

Il est le nouveau directeur de cabinet de l’Agglomération du Gard Rhodanien (présidée par Jean Christian Rey), basée à Bagnols-sur-Cèze (Gard). Issu d’une formation en ingénierie informatique à l’IUT de Montpellier, Laurent Savary a exercé pendant plus de 20 ans le métier de développeur web avant de devenir attaché parlementaire du député LREM Anthony Cellier (3ème circonscription du Gard) de septembre 2017 à juin 2022.

Davy Gounel Les Indiscretions

Vincent Garel et Jean Pinard, CRTL et Convergences Touristiques 2023

Après les Universités du tourisme durable, la semaine dernière à Montpellier, place à la 4e édition des Convergences Touristiques 2023, du 17 au 19 octobre au Palais des Congrès de La Grande-Motte (34), organisé par le Comité régional du tourisme et des loisirs d’Occitanie. Thème retenu pour cette édition : « Quelles performances pour l’économie touristique régionale ? Regards croisés sur les nouveaux indicateurs de mesures et les nouveaux modèles d’économie touristique. » « Au fil des ans, le rendez-vous est devenu incontournable dans le calendrier des institutionnels et des professionnels du tourisme et des loisirs d’Occitanie. C’est à la fois un temps de travail, de respiration, propice aux rencontres et à la convivialité », glisse Vincent Garel, président du CRTL. « En mobilisant tous les acteurs majeurs du tourisme régional, nous souhaitons que l’action du CRTL s’inscrive dans une vision la plus coopérative et la plus partagée possible », ajoute Jean Pinard, directeur général du CRTL. 500 participants sont attendus. Plus d’infos ici.

Davy Gounel Les Indiscretions

Marc-Henri Hamard, Mazoki Consulting

Ce professionnel du marketing sportif lance son entreprise Mazoki Consulting. « Du marketing, du sport, de l’évènement mais surtout de l’engagement, de l’écoute, de la disponibilité et quelques compétences sont les ingrédients qui feront de Mazoki Consulting un acteur de l’écosystème sportif », écrit-il. Marc-Henri Hamard a passé 18 ans au sein du MHB (handball, Montpellier) à de nombreux postes, dont directeur marketing et coordinateur événementiel pour le dernier en date.

Davy Gounel Les Indiscretions

François-Xavier Demaison, Trophées des Partenaires de l’Innovation

Le comédien (et ancien avocat spécialisé dans la fiscalité internationale) François-Xavier Demaison est le parrain des 15e Trophées de l’Innovation, organisées par Crealia Occitanie (président : Stéphane Marcel), le 17 novembre à partir de 18h l’Agora du Crès (34). Partenaires de l’événement : Ad’Occ, Région Occitanie, Bpifrance, Union européenne, Réseau Initiative Occitanie. (crédit photo Midi Libre)

Une nomination ou élection à nous transmettre ?

Agencehv protège ses sources d’information. En lui communiquant une information, vous avez la garantie d’un traitement fiable, rigoureux et objectif.

bandeau NG promotion - Indiscretions - 23 mai

Décodage

Décodage
9

On perce le coffre-fort

Irlande, Grande-Bretagne et Suède : les vins d’Occitanie s’exportent. À partir du 11 octobre, l’agence de développement économique Ad’Occ accompagne 9 entreprises d’Occitanie pour une mission de prospection à Dublin. « L’Irlande est le 12eme marché export mondial en valeur pour les vins régionaux, la France étant le 2eme fournisseur après le Chili », indique Ad’Occ. Cette mission propose une soirée de networking dans une cave à vin, restaurant et épicerie fine emblématique de Dublin suivie, le lendemain, d’une visite d’une sélection de points de vente représentatifs de la distribution irlandaise et d’un mini-salon de dégustation. Les participants régionaux : Calmel&Joseph (Aude), groupe TWL (Hérault), Château Nadal-Hainaut (Pyrénées-Orientales), Domaine Guillaman (Gers), Domaine de Bosc Long (Tarn), Alain Dominique Perrin (Lot), Domaine de la Cendrillon (Aude), Mas Lumen (Hérault), Château La Villatade (Aude).
> Le 18 octobre, Ad’Occ et la Maison de la Région de Londres organisent à Londres une présentation du Top 100 baptisée Discovery Show, en présence de 16 producteurs d’Occitanie. Le Royaume-Uni est le second importateur de vin en valeur dans le monde et le 4eme marché export pour les vins d’Occitanie Sud de France.
> À partir du 31 octobre, cap sur Stockholm. La Suède est le 10eme marché export mondial en valeur pour les vins d’Occitanie ; la France en étant le premier fournisseur. Lors de ce rendez-vous, les entreprises prospecteront également la Finlande. Cette mission s’articule autour d’une table ronde animée par l’expert vin Per Styregard, d’un mini-salon de dégustation et, le lendemain, de la visite du magasin de référence du monopole suédois. Les participants régionaux : Les Domaines Auriol, Famille Carrière-Pradal, Domaine de Saint-Cels, Arnaud de Villeneuve (Pyrénées-Orientales), Calmel&Joseph (Aude), groupe TWL (Hérault), Dom Brial, Domaine d’En Ségur, Domaine d’Arbousset, Château Lagrezette.
Les missions Irlande et Suède s’effectuent en partenariat avec Business France.

Vin : face au coup de frein de la consommation, la prudence des acheteurs. Les ventes de vins en grande distribution « baissent de 15 à 20 % en cette rentrée », glisse Jean-Fred Coste (Vignerons de la Voie d’Héraclès, 80 coopérateurs, CA 2022 : 12 M€, 1.300 ha), dont la cave coopérative vient de finir une année de production record, à 110 ha (100 % en bio). Dans ce contexte, les acheteurs « sont prudents, et ne réservent pas de gros volumes ». Exemple avec le groupe Gérard Bertrand, « qui a réservé 30 % du volume, au lieu de plus de 50 % l’an dernier. C’est un mouvement global. Nous devons trouver de nouveaux clients, et espérons que le marché de l’export va se débloquer ».

Ergosanté lance un nouvel exosquelette. Basée à Anduze (Gard), ErgoSanté, spécialisée dans l’adaptation des postes de travail et la fabrication d’exosquelettes et dirigée par Samuel Corgne, renforce sa gamme en lançant le nouvel HAPO. Ce modèle se veut « plus discret, léger, maniable et simple à utiliser (40 secondes pour s’en équiper, 15 secondes pour l’enlever) » que la première version, explique ErgoSanté. L’objectif reste quant à lui le même : « assister des travailleurs en position debout dont les contraintes posturales ou articulaires contribuent à la pénibilité au travail. » Le groupe emploie 170 collaborateurs pour un CA 2021 de 14,5 M€. > À (re)lire dans Les Échos« ErgoSanté lance un nouvel exosquelette pour soulager le dos des travailleurs »Vœux en discothèque. Original. La communauté d’agglomération du Pays de l’Or (président : Stéphan Rossignol) organisera sa cérémonie de vœux institutionnels dans la discothèque La Dune, en janvier. Un clin d’œil et un soutien à la filière des night clubs, qui a grandement souffert des mesures de restriction sanitaire pendant la pandémie. L’intercommunalité s’était aussi illustrée pendant la pandémie, en proposant des « Driv’œux » : Stéphan Rossignol a présenté début 2021 et début 2022 ses vœux aux convives, restant dans leurs voitures garées sur le parking du Terre Plein Ouest. L’allocution, retransmise en direct sur grand écran, était accessible via une bande FM dédiée.

Laurence Cristol en prend pour son grade. La députée LREM (3ème circonscription de l’Hérault), ex-maire de la commune de Saint-Clément-de-Rivière (nord de Montpellier), est taclée sur LinkedIn par son ancienne adjointe à la communication, Sylvie Mullie. Même si cette dernière, docteure en sociologie, ne la cite pas, mais c’est tout comme. « Il est bon de prendre un peu de distance avec la communication en image, explique cette dernière, en réagissant au texte publié par Bruno Le Maire à propos des ricanements suscités par sa promotion du col roulé. Ancienne adjointe à la communication d’une municipalité de l’Hérault, j’ai démissionné en janvier 2020 après avoir amèrement constaté que communiquer mes observations sur le sort des rares personnes isolées au sein même de notre commune prospère agaçait notre nouvelle édile qui se préoccupait davantage de son image, qu’elle a su transformer en succès authentiquement personnel. » Avant d’ajouter : « Je précise que je suis une sociologue centre-droit. » Ouf, on avait eu peur.

EnR : un nouvel actionnaire pour Qair. Le producteur d’énergies renouvelables montpelliérain Qair (PDG : Louis Blanchard) signe un accord de partenariat avec DIF capital Partners pour financer sa croissance. Au travers de son fonds DIF Infrastructure VII (associé chez DIF et responsable des investissements : Gijs Voskuyl), il devient actionnaire minoritaire de Qair. Qair possède un portefeuille d’actifs opérationnels d’environ 1 GW, composé principalement de projets éoliens terrestres (75%) et solaires, ainsi que d’un volume de projets en développement de 25 GW. La société prévoit de mettre en service environ 4 GW de projets d’énergie renouvelable supplémentaires au cours des cinq prochaines années. Plus d’informations ici et pour Les Échos, « Énergies renouvelables : Qair finance ses nouvelles centrales en Europe et au Brésil », publié en février dernier, ici.

Économie circulaire : SMAAART se met au reconditionnement des ordinateurs. La société à mission SMAAART (Sofi Groupe), un des leaders français du reconditionnement de smartphones en France, avec une infrastructure de 3.200 m² située à Saint-Mathieu-de-Tréviers, employant 114 salariés, va élargir son offre avec l’installation de deux lignes de production pour reconditionner des ordinateurs (tous types toutes marques), apprend-on via une invitation presse. Des journalistes parisiens vont faire le déplacement le 20 octobre pour visiter le site, racheté en mai par Econocom. 

Conjoncture de l’immobilier dans le Gard et la Haute-Garonne. Les Chambres des notaires du Gard et de la Haute-Garonne dévoilent les tendances du marché immobilier en ce début octobre. Dans le Gard, le prix de vente médian des maisons anciennes a augmenté de 9,5% entre juillet 2021 et 2022. Une augmentation moins marquée en Haute-Garonne (+6,1%), avec toutefois un prix de vente médian plus élevé : 257.800€ contre 230.000€ dans le Gard, ou plus largement 196.000€ en Occitanie. Pour les appartements anciens, la tendance s’inverse dans le Gard où le prix au m² médian décroît de 2,1% depuis 2021, portant le montant à 2.120€. Pour la Haute-Garonne, les prix progressent de 4,9 % (+ 6,1 % en 2021). Le prix médian des appartements anciens est de 2.860 €/m² (2.730 €/m2 en 2021), supérieur à celui d’Occitanie (2.600€ ). Le prix de vente médian des terrains à bâtir est quant à lui proche entre les deux départements : 86.000 € dans le Gard et 86.300 € en Haute-Garonne. Mais, en Haute-Garonne, les prix sont à la baisse (-5,1 %) tandis qu’ils connaissent une hausse significative dans le Gard (+10,1 %). > À (re)lire dans Les Échos, « Gard : le prix des maisons augmente, celui des appartements baisse » et le détail en Haute-Garonne et dans le Gard, ici et ici. A noter : La Chambre des notaires de l’Hérault présentera l’évolution des chiffres de l’immobilier sur un an le 20 octobre.

Las Vegas. Las Vegas Boulevard, machines à sous, hôtels-casinos ou encore parcs nationaux : Michel Macurdy, ex-rugbyman et aujourd’hui responsable commercial des agences d’intérim Empleo (groupe Caminarem), vous fait voyager au cœur de la ville du jeu, de la fête et de la démesure. C’est à (re)lire dans la rubrique « Évasion » de Caminarem, le mag qui rafraîchit les RH en Occitanie, ici.

TVA verte. La PME Écomatelas (recyclage de matelas, Saint-Aunès, Hérault) fait partie des signataires d’une tribune dans le JDD du 9 octobre, favorable à la mise en place d’une TVA verte. « Ecomatelas veut accélérer sa production de matelas recyclés », à (re)lire, ici.

Projet industriel de Virbac dans le Gard. La société Virbac, spécialisée dans la fabrication d’aliments pour animaux de compagnie basée à Vauvert (Gard), prévoit un transfert-extension de son site vers le dernier lot de la Zac Mitra à Saint-Gilles (Gard), aménagé par la SAT (Nîmes Métropole). L’annonce doit être officialisée cette semaine par la collectivité. > « Gard : la centrale photovoltaïque participative « Soleil de Mitra » inaugurée », à (re)lire dans Les Échos.

Une avancée pour le contournement Ouest de Nîmes. Dans le Gard, le projet de contournement Ouest de Nîmes (Conimes), qui prévoit de raccorder le pays cévenol à l’arc autoroutier méditerranéen, connaît une avancée. Le barreau de liaison, première étape du chantier, va être inscrit au Contrat de plan autoroutier 2022-2026, selon Nîmes Métropole. L’objectif est de désengorger l’entrée Ouest de Nîmes, où la route nationale 106, reliant Nîmes à Balsièges (Lozère), supporte jusqu’à 45.000 véhicules par jour. L’intérêt est également de désenclaver le bassin d’Alès.

Une nouvelle fédération des commerçants gersoise. Réduire l’évasion commerciale des clients vers les départements limitrophes. C’est l’ambition portée par Auch Evidemment (Gers), nouvelle fédération des commerçants présentée lors des 2èmes Assises du commerce le 3 octobre à Auch (La Dépêche). Objectif : réunir sous une même casquette les trois associations de commerçants de la ville d’Auch.

Orange Cybersécurité s’installe à Toulouse. Le 4 octobre, Orange Cybersécurité, filiale du groupe Orange (télécommunications), inaugure ses nouveaux locaux dans le quartier de la Cartoucherie à Toulouse (Haute-Garonne), indique une interview de France Bleu avec Hugues Foulon, PDG de Orange Cybersécurité. La filiale a choisi la Ville rose pour la proximité des clients et pour l’accueil des salariés actuels et futurs salariés. En 2021, le groupe a recruté 300 personnes au niveau national. Orange Cybersécurité ambitionne de recruter une quarantaine de personnes supplémentaires pour dépasser les 100 salariés à Toulouse. Actuellement, l’entité emploie 2.500 salariés dans le monde.

Le site lotois de Matière se positionne sur l’éolien offshore. À Bagnac-sur-Célé, dans le Lot, l’entreprise Matière, spécialisée dans la construction d’ouvrages d’art métalliques, se lance dans la production de flotteurs pour éoliennes en mer avec son projet « Eolmed », annonce Grégory Passeneau, directeur du site, sur Actu.fr. Au programme : la construction de trois éoliennes sur le site lotois. « Nous allons fabriquer leurs supports, des flotteurs de 44 m de long sur 44 m de large et 18 m de haut. Ceux-ci vont être décomposés en 92 sous-éléments qui seront faits ici » détaille Grégory Passeneau. Sur le site de Bagnac-sur-Célé, Matière emploie près de 150 salariés. La société entend recruter une cinquantaine de personnes pour arriver aux 200 salariés. Parmi les profils recherchés : assembleurs, soudeurs, techniciens de maintenance, peintres, manutentionnaires, opérateurs, encadrants, dessinateurs et contrôleurs soudure.

Toulouse : I-RUN lève 100 M€. I-RUN, leader français de la vente de chaussures de running basé à Toulouse, réalise une levée de fonds de 100 M€ auprès notamment de Geneo Capital Entrepreneur, qui signe sa première opération en Occitanie, lit-on dans ToulEco. Cette levée de fonds permet à une dizaine de managers d’entrer au capital. Actuellement composé de 10 magasins (Toulouse, Paris, Montpellier et Rennes), I-RUN ambitionne de doubler ce nombre d’ici à 2024. La société entend utiliser les JO 2024 pour capitaliser. I-RUN emploie 130 collaborateurs et réalise en CA 2022 de 110 M€ (80 M€ en 2021).

Gaz verts. Le 11 octobre se tient la journée régionale Gaz Verts en Occitanie, organisée par le Centre Régional Gaz Verts, l’Arec Occitanie, l’agence Ad’Occ et l’Ademe à l’Hôtel de Région à Toulouse. Objectifs : comprendre les enjeux de la filière et construire son avenir. « L’Occitanie s’est fixée comme ambition de devenir la 1ère Région d’Europe à énergie positive d’ici 2050. Dans ce cadre, elle envisage de couvrir 79,3% de la consommation de gaz par la production de biogaz d’ici 2050 », indique le Centre Régional Gaz Verts Occitanie. Plus d’infos et inscription obligatoire ici.

Ad’Occ : quel cap pour 2023 ? La Région Occitanie lance sa Stratégie régionale emploi souveraineté transformation écologique (SRESTE). Ce document cadre sera soumis au vote des conseillers régionaux le 25 novembre, annoncent Jalil Benabdillah, vice-président de la Région Occitanie délégué à l’emploi, l’économie, l’innovation et la réindustrialisation et président délégué de l’agence Ad’Occ, et Nicolas Schaeffer, directeur de l’agence, lors de la conférence de rentrée de l’agence de développement économique, le 5 octobre au Domaine des Grands Chais à Mauguio (Hérault). Autres nouveautés pour 2023 : le déploiement de services complémentaires pour renforcer la présence d’Ad’Occ auprès des entreprises tels que l’accompagnement sur de la mutualisation et du rapprochement d’entreprises, et la création de l’événement Team France Invest, en lien avec Business France. En 2021, 4.900 entreprises ont été accompagnées par Ad’Occ sur la région, et 2.223 en 2022.
> Plus à lire dans ToulÉco, ici.

Industrie textile : Paul Boyé Technologies recrute à Bédarieux. Spécialiste des vêtements de protection haute technologie, Paul Boyé Technologies envisage de recruter une cinquantaine de personnes sur 5 ans dans son usine de Bédarieux (Hérault), peut-on lire dans les colonnes de Midi Libre Béziers ce lundi 10 octobre. Ce site de production, qui compte une centaine de salariés, représente aujourd’hui 30 à 40 % du CA de l’entreprise (140 M€ en 2021). Afin d’accompagner l’entreprise dans ses perspectives de développement et de former un personnel compétent, le lycée Fernand-Léger, antenne du Greta-CFA Hérault Ouest (situé en face de l’usine), a mis en place depuis l’an dernier une formation sur-mesure : un CAP métiers de la mode-vêtement tailleur. L’apprentissage ainsi que certains cours pratiques sont dispensés directement au sein de l’entreprise Paul Boyé Technologies. Pour les élèves du CAP mais aussi pour les personnes formées qui souhaitent postuler, l’entreprise prévoit un aménagement du travail prenant en compte les contraintes scolaires des enfants, les horaires des transports, et des trajets en train à 1€. La mairie de Bédarieux mettra également des navettes en place depuis la gare et facilitera l’accès aux logements sur la commune. L’entreprise dirigée par Philippe Boyé emploie 300 salariés en France.

Centrale solaire cherche repreneur. Dans le cadre d’un redressement judiciaire, une entreprise catalane, basée dans les Pyrénées-Orientales et exploitant une centrale solaire thermodynamique à concentration, cherche un repreneur. Elle emploie 49 salariés pour un CA 2021 de 3,5 M€. Plus d’infos ici.

Une plateforme pour accompagner le départ d’un salarié. Depuis Trèves, petit village des Cévennes gardoises, la plateforme de recrutement collaboratif Hydres propose une solution RH originale : elle aide les entreprises à accompagner les salariés souhaitant les quitter. Un outil lancé par Philippe Soler, ex-responsable en ressources humaines chez DB Schenker puis Saint-Gobain (Point P Matériaux), à partir d’un constat simple : « Dans le parcours RH collaborateur, le départ d’un salarié est souvent le parent pauvre. Les thèmes privilégiés sont : comment bien recruter, comment intégrer un collaborateur, comment le faire monter en compétences », explique-t-il dans Les Échos. D’autant qu’accompagner un salarié au départ peut aussi être dans l’intérêt de l’entreprise, le salarié en partance étant parfois amené à revenir. C’est ce qu’on appelle le « salarié boomerang ». > Plus à lire dans Les Échos : « RH : depuis le Gard, Hydres aide les entreprises à accompagner les salariés souhaitant les quitter » – 07/10/2022

Contrat de plan interrégional pour le massif des Pyrénées. 160,7 M€ : c’est le budget inscrit dans le plan interrégional État-Régions Massif des Pyrénées pour la période 2021-2027, signé vendredi 7 octobre dans le cadre de l’évènement Pyréneo à Oloron-Sainte-Marie (Pyrénées-Atlantiques). Ce contrat est le fruit d’une co-construction entre l’État et les Régions Nouvelle-Aquitaine et Occitanie. Cette convention financière est un outil opérationnel pour accompagner les territoires pyrénéens dans leur transition. Elle comporte un volet Relance, en réponse aux conséquences immédiates de la crise sanitaire, mais elle est également un instrument stratégique et financier permettant de répondre de manière plus durable aux enjeux et défis à relever pour les territoires de montagne. La signature a eu lieu en présence de Étienne Guyot, préfet de la région Occitanie et de la Haute-Garonne, préfet coordonnateur du Massif des Pyrénées, Alain Rousset, président de la Région Nouvelle-Aquitaine, et Jean-Louis Cazaubon, vice-président de la Région Occitanie chargé de la montagne, en présence de la Toulousaine Dominique Faure, secrétaire d’État chargée de la Ruralité. > Plus à lire dans Sud Ouestici.

Où en est l’activité entrepreneuriale en France ? Le rapport GEM France, rapport national du Global Entrepreneurship Monitor, sera présenté à la presse ce jeudi 13 octobre. Il fait suite aux enquêtes menées en 2021 par les équipes du Labex Entreprendre, issues de l’Université de Montpellier et de Montpellier Business School, et porte sur l’activité entrepreneuriale (Étude APS) et sur l’écosystème entrepreneurial (Étude NES). Les équipes ont pris le pouls de la population française et d’un panel d’experts autour des thèmes tels que : La France est-elle en route vers une société entrepreneuriale ? Quelles sont les principales motivations des créateurs et des créatrices d’entreprises ? La culture française est-elle un frein à l’entrepreneuriat féminin ? Entreprendre est-il bon pour la santé ? Le rapport GEM France analyse les données recueillies et formule des préconisations à l’attention des décideurs politiques.

Plus de décodages ici

Club ETI Occitanie. Après son lancement à Toulouse, à La Cité, le Club ETI Occitanie, présidé par Catherine Mallet (Actia Group) sera présenté à la Cité de l’Économie et des Métiers de Demain, le 19 octobre, indique Jalil Benabdillah, vice-président de la Région Occitanie.

Cybersécurité mobile : Pradeo lance la création d’une équipe de France. Pradeo (50 salariés, Montpellier), PME spécialisée dans la sécurisation des terminaux mobiles et applications , acquiert Yagaan, éditeur de logiciel de sécurité positionné sur l’audit du code source, installé à Rennes. La dizaine d’experts de Yagaan intervient auprès des clients en cas de vulnérabilité potentiellement identifiée. « Ils aident les développeurs, en leur indiquant quelles lignes de code modifier », précise Clément Saad, le PDG de Pradeo. Yagaan est par ailleurs capable de détecter et caractériser dans le code source des données critiques (financières, médicales…) manipulées par l’application. « Cela justifie le fait d’avoir à protéger l’application, une fois que celle-ci est déployée, complète-t-il. Avec cette opération, Pradeo met aussi un pied à Rennes, pôle d’excellence de la cybersécurité. » Avec cette opération Pradeo entend enclencher un mouvement de consolidation entre acteurs de la protection des applications mobiles et services web associés, smartphones et tablettes. « Si les acteurs français de la cybersécurité mobile ne se consolident pas entre eux, chacun restera petit dans son domaine d’excellence », tranche Clément Saad. Dans cette course contre la montre, et pour devenir un acteur qui compte à l’échelle européenne , « il faut pouvoir proposer des solutions intégrées aux développeurs d’application, auditeurs, fabricants de terminaux, et autres acteurs de la cybersécurité… » > Plus à lire dans Les Échosici.

Une nouvelle application pour faciliter sa recherche d’emploi. Thibaud Salmeron et Yoann Martin lancent AttractiveJob, une application visant à simplifier et améliorer le processus de recrutement, et à valoriser la marque employeur des entreprises. L’idée : entreprise et candidat doivent réaliser une courte vidéo pour présenter respectivement leur poste et leur profil en 40 et 60 secondes. Incubée à la French Tech Grande Provence (Avignon), l’entreprise compte quatre collaborateurs et prévoit le recrutement d’alternants en communication et développement web. L’application se targue de donner systématiquement une réponse (positive ou négative) aux candidats et aux recruteurs, pour éviter l’effet « ghosting » (quand les candidatures sont ignorées). Pour financer son développement, la jeune startup prévoit de postuler à la Bourse French Tech, dispositif de Bpifrance pour accompagner les porteurs de projets dans la phase de création d’entreprise. « Nous sommes intervenus à Sup de Com Montpellier ce mois-ci, pour aider les étudiants à valoriser leurs profils et trouver une alternance », précise Thibaud Salmeron, lui-même ancien étudiant du campus montpelliérain (promo 2020).

Nouveau modèle de cinéma. C’est un nouveau modèle de cinéma qui voit le jour dans une ancienne menuiserie, dans le quartier toulousain de Bonnefoy, lit-on dans Le Parisien le 6 octobre. Baptisés La Forêt électrique, les locaux s’étendent sur 1.000 m² et accueille les bureaux de l’équipe, un atelier, un café actuellement ouvert et une salle de projection dotée de 70 places assises. À travers ce lieu, l’équipe de La Forêt électrique entend créer « un cinéma habité par des artistes, un lieu qui fait circuler les films, où le public est en contact avec les étapes de création ». Un film de science-fiction est actuellement en cours de production dans les locaux. L’ouverture définitive est prévue pour 2025.

Le Tarn-et-Garonne limite les prélèvements d’eau. Face à la sécheresse, la préfecture du Tarn-et-Garonne annonce renforcer les mesures de restriction d’eau pour le bassin de la Vière en limitant le prélèvement d’eau, lit-on dans Le Journal du Toulousain (plus ici). L’arrêté est en vigueur depuis le 1er octobre.

Tourisme : +5,6 % des nuitées dans la métropole de Nîmes. Nîmes Métropole enregistre cet été 1.371.000 nuitées contre 1.298.000 en 2019, soit une hausse de 5,6 %, annonce l’intercommunalité. La métropole constate une hausse de 18% des nuitées étrangères (490.000 en 2022 contre 415.000 en 2019). Par ailleurs, l’aéroport de Nîmes a recensé 47.696 passagers, en baisse de 5% depuis 2019. Entre avril et août, près de 9.000 personnes ont transité par le bureau d’accueil de l’Office de Tourisme de Nîmes. « Les demandes des visiteurs portent principalement sur les visites à entreprendre sur le territoire – dont le patrimoine – mais aussi les activités de pleine nature, les festivités, la gastronomie et restauration », détaille Nîmes Métropole. > Plus à lire dans Les Échos, cette semaine.

Une indiscrétion, une analyse pas lue ailleurs, une exclu à nous transmettre ?

Agencehv protège ses sources d’information. En lui communiquant une information, vous avez la garantie d’un traitement fiable, rigoureux et objectif.

Bandeau Indiscretions CCI Herault 19 septembre

Zoom

Zoom
9

Une info passée au crible

Travaux Publics : quelles marges de manœuvre budgétaire pour les collectivités ? 

 

Assemblée générale annuelle de la FRTP Occitanie Méditerranée, ce 11 octobre au Palais des Congrès de La Grande-Motte (34), en présence de 400 professionnels et représentants des collectivités, Sem, structures d’aménagement… Apprentissage, transition écologique et enjeux d’investissement des collectivités seront au programme, avec en intervenant de marque l’économiste Philippe Dessertine.

Rien de tel qu’un apéro sur un parking pour glaner de bonnes infos. Inauguration des locaux réaménagés de la FRTP Occitanie Méditerranée, ce 27 septembre dans la zone Garosud de Montpellier. Crédit : HV

Apprentis. Des apprentis seront mis à l’honneur sur scène, ce mardi. Et dans toute leur diversité : une jeune conductrice d’engins de 18 ans, un apprenti en reconversion, un autre issu de l’insertion professionnelle… « Il faut former des apprentis, car nous avons plus de salariés partant à la retraite que de jeunes qui arrivent », explique Olivier Giorgiucci, président de la FRTP Occitanie, a repris la présidence de l’IFTP (institut de formation).

Le duo Cavagné-Delga. On le sait peu : Bruno Cavagné, Toulousain et président de la FNTP nationale, connaît Carole Delga, présidente de la Région Occitanie, depuis environ 25 ans. « Carole Delga a commencé sa carrière dans le monde des TP », relève l’entourage de Bruno Cavagné. Ils se sont retrouvés la semaine dernière à Toulouse, lors de l’événement Pop-Up de la FRTP Occitanie, organisé place du Capitole pour présenter les métiers et innovations du secteur (cf. article ici). Ce mardi 11 octobre, Bruno Cavagné abordera la transformation écologique des entreprises de TP, l’aide de la FNTP aux collectivités, le climat des affaires en cette rentrée, l’enjeu de l’indexation des dotations des collectivités sur l’inflation, ou encore l’impact des ZFE (zones à faible émission) pour l’activité des entreprises de TP.

L’optimisme pour attirer. La hausse du prix de l’énergie contraint les entreprises, ainsi que les budgets d’investissement des collectivités locales (principaux clients des TP). « Mais on s’est toujours relevés de nos difficultés. Nous sommes des entrepreneurs, déclare Olivier Giorgiucci, président de la FRTP Occitanie Méditerranée, lors de l’inauguration des locaux rénovés de la FRTP à Montpellier, le 27 septembre. Cet optimisme est communiqué, et permet d’attirer les talents. Si on est tristes toute la journée, on ne les attire pas ! »

Au cœur de la transition. « Avec l’Unicem, Routes de France et la FRTP, nous vivons une période de transition, explique Dominique Jaumard, DG adjoint en charge de l’aménagement du territoire au Département de l’Hérault, le 27 septembre lors de l’inauguration des locaux rénovés de la FRTP Occitanie Méditerranée. Les métiers des TP sont au cœur du sujet de l’environnement : enjeux de nouveaux produits et de recyclage, décarbonation de l’activité, matériaux biosourcés, réutilisation des eaux usées traitées… »

Inauguration des locaux réaménagés de la FRTP Occitanie Méditerranée, ce 27 septembre dans la zone Garosud de Montpellier. Crédit : HV

Recylage des matériaux. « De nouvelles formations sont mises en place dans les CFA dans le recyclage des matériaux, ce qui pose l’enjeu de la formation des formateurs », a indiqué Maryse Faye, adjointe au maire de Montpellier déléguée à l’urbanisme durable et à la maîtrise foncière.

500 chantiers. Dans la métropole de Montpellier, pas moins de « 500 chantiers sont lancés, entre espaces publics, Zac, bus tram, tramway… Et il faut les coordonner ! », souligne Frédéric Lafforgue, maire de Castelnau-le-Lez. Une mission d’autant plus complexe que « certaines entreprises se retrouvent en difficulté en cours de chantier. Je le vis sur le groupe scolaire Jacques-Chirac à Castelnau ».

Chouette, pas d’embouteillage ! Julie Frêche, vice-présidente de Montpellier Méditerranée Métropole déléguée aux mobilités actives, intervient ce mardi 11 octobre*, pour évoquer notamment le rythme d’investissement de la métropole en matière d’infrastructures de transport (tramway, bus à haut niveau de service, plan vélo…). Ayant la charge de l’animation des débats, nous nous appelons en amont pour caler les points à aborder au micro. Je lui précise qu’il ne sera pas utile d’aborder la question des embouteillages à Montpellier, le public étant composé de professionnels. « Vous m’en voyez ravie ! », s’exclame-t-elle.
* Aux côtés de Bruno Cavagné, Claude de Girardi (Nîmes Métropole, qui abordera notamment le Papi 3, l’un des plus ambitieux de France pour lutter contre le risque inondation) et Marie-Thérèse Mercier (conseillère régionale et présidente de la Commission formation professionnelle de la Région Occitanie ; Elle abordera notamment les dispositifs de la Région pour pallier les difficultés de recrutement, et la stratégie régionale en matière d’investissements structurants, comme l’éolien en mer et l’hydrogène).

Dessertine dissertera. Après la table ronde, l’économiste Philippe Dessertine élargira le spectre, en abordant des thèmes nationaux et internationaux : l’inflation qui s’inscrit dans le temps, l’enjeu de l’énergie à long terme, le besoin d’investissement malgré ce contexte défavorable.

J’aurai le plaisir d’animer ces séquences, aux côtés de mon confrère Jean-François Boyer (JFB Prod).

3 questions à

3 questions à

Christine Azevedo, directrice de recherche à l’Inria

« Un dispositif médical qui combat la paralysie des avant-bras »

 

Des chercheurs et ingénieurs de l’Inria, associés à la société Neurinnov et des établissements de santé en Occitanie, ont mis au point un dispositif médical capable de restaurer, partiellement, les mouvements de la main chez des patients souffrant d’une paralysie des avant-bras. Les premiers résultats cliniques ont été validés le 6 octobre par une publication scientifique. C’est Christine Azevedo, directrice de recherche à l’Inria, qui en parle encore le mieux. « Trois questions à », la rubrique où le tutoiement est de rigueur.

Christine, quelle est la nature du projet Agilitis ?

Des électrodes stimulant les nerfs des avant-bras qui aident des personnes atteintes de tétraplégie à retrouver l’usage partiel de leurs mains. Le principe consiste à enrouler autour des nerfs des électrodes. Implantées pendant 28 jours, elles sont connectées à un stimulateur, qui délivre des impulsions de courant de faible intensité, pour remplacer les signaux nerveux normalement émis par le cerveau et activer les muscles de façon sélective. Les premiers résultats de l’expérience conduite par des chirurgiens de la clinique Saint-Jean Orthosud à Montpellier et une équipe du centre de rééducation Bouffard Vercelli de Perpignan sur deux patients victimes d’une lésion complète de moelle épinière, sont prometteurs. Ils ont pu ouvrir et fermer la main, saisir des objets et réaliser des gestes de la vie courante. Pour y parvenir, deux électrodes ont été implantées autour des nerfs médian et radial.

Cette innovation a fait l’objet d’une publication dans la revue « Nature Scientific Reports », le 6 octobre. Quelle est, pour toi, la valeur de cette parution, et quelles sont les prochaines étapes ?

Cette validation par des pairs est une reconnaissance ! Notre consortium vient par ailleurs de percevoir un financement européen de 2,9 millions d’euros, dans le cadre d’ EIC Pathfinder . En novembre, une autre étude clinique sera lancée avec trois ou quatre patients. Cette fois, l’électrode sera implantée sur le nerf ulnaire, qui innerve aussi les muscles de l’avant-bras. L’objectif est d’aller plus loin dans la qualité et la précision du mouvement. En 2025, l’Inria et Neurinnov ambitionnent de mener des essais cliniques pour une implantation totale du dispositif : non seulement les électrodes, mais aussi le câble et le stimulateur qui sont extracorporels à ce stade.

Quel est le profil des patients que tes équipes sélectionnent ?

Ce sont des personnes qui souhaitent s’investir pour servir le progrès médical. L’électrode n’est implantée qu’un mois, après une opération. Une autre opération est nécessaire pour la retirer. Et le patient doit accepter de retomber dans la paralysie, après l’essai.

> Plus à lire dans Les Échos, « Agilis, le dispositif médical qui combat la paralysie des avant-bras », ici, et « Neurinnov attire 6 millions d’euros avec sa technologie de neurostimulation »,  

La HV Touch

La HV Touch

Conseil RP

Une bonne initiative du service presse de la Région Occitanie, que j’invite donc en conseil RP de la semaine : l’envoi, par mail, le 30 septembre, d’une vidéo de la conférence de presse lançant la démarche Eden, dans le Biterrois, autour de Genvia. En gros, cela permet de couvrir l’événement à distance. Car, même si rien ne remplace la présence terrain et les indiscrétions que l’on peut y glaner, on ne peut pas être partout.

La phrase

« Recruter dans une collectivité devient compliqué. Auparavant, tout le monde voulait être secrétaire de mairie. Aujourd’hui, c’est compliqué. La personne que nous avions recrutée à ce poste est partie au bout d’un mois, et pour la suite, nous avons trois CV qui se battent en duel. »

Frédéric Lafforgue

maire de Castelnau-le-Lez, lors de l’inauguration des locaux rénovés de la FRTP Occitanie Méditerranée, le 27 septembre à Montpellier

On s’en fout

Le col roulé de Bruno Le Maire fait réagir l’intéressé, qui se fend d’un texte de 7 pages. « Vous aimeriez discuter de nos choix énergétiques, de sobriété, de transition climatique ? Je continuerai à le faire. Mais vous ne m’entendrez pas, car ma parole sera recouverte par le bruit. Tant de bruit pour si peu de sens : voilà le drame de notre vie démocratique. » Du Bruno Le Maire dans le texte. Esprit lettré et fin. Pas une once de vulgarité. Un ministre de l’Économie qui exhorte d’ailleurs la jeunesse et les adultes à retrouver le goût des livres et à sortir des algorithmes décérébrants des réseaux sociaux. Oui, les débats ont cédé la place aux conversations, et les conversations laissent leur place aux punchlines. On le voit dans les interactions lors des soirées (cocktails dînatoires, pardon) : tout le monde parle, personne ne s’écoute. Mon métier consiste avant tout à observer. C’est une évolution qui me marque particulièrement, depuis une dizaine d’années. Le débat s’est rétréci à peau de chagrin. Rien ne sert de se limiter au constat. Essayons de comprendre. Cet appauvrissement général a, je pense, une source : le mépris méthodique (programmé ?) avec lequel est traitée la langue française, qui était pourtant, pour le grand Albert Camus, « sa patrie ». Car, pour arriver à structurer une pensée complexe sur au moins dix lignes, il faut d’abord et avant tout maîtriser, et aimer, le vocabulaire, la syntaxe, l’orthographe, la conjugaison, la lecture.

Bruno Le Maire le sait mieux que quiconque. Les « Lumières » invoqués un peu facilement (il n’est pas le seul), comme une sorte de concept marketing inoxydable et éternel, se méritent. Leur flamme réchauffante s’entretient, à coup d’efforts et de découragements vaincus. Sans ça, elle va s’éteindre. Nous y sommes déjà, peut-être. L’invasion des écrans explique en partie cette dégradation accélérée des joutes verbales du temps jadis (j’emploie des termes désuets à dessein). Ce n’est pas la seule explication. Des centaines d’heures d’enseignement de français ont été supprimées sur la totalité de la scolarité d’un enfant, en 40 ans. Ma fille de 10 ans ne fait que 5 heures de français par semaine, en CM2. C’est une honte. Dont tout le monde se fout, au demeurant. Pour l’anecdote, lors de la réunion d’information pour la 6ème, jeudi dernier, les parents n’ont questionné la directrice d’établissement que sur l’enseignement de l’anglais. Pas par amour de cette langue et de la culture qu’elle véhicule, mais pour décrypter les codes qui amèneront leur progéniture à faire partie d’une supposée élite.

Le ministre de l’Economie (depuis plus de 5 ans, record en cours) a quitté sa famille politique en 2017 pour être du côté de l’action et servir son pays. Pourquoi pas. Mais c’est un choix qui oblige. L’effondrement de la vie publique nationale est aussi le résultat de l’inaction, sur le temps long, de l’État sur la question de l’apprentissage du français à l’école. Quant au col roulé, très peu pour moi : ça gratte !

ca pousse les indiscretions

Ça pousse

Ça pousse
9

Ils et Elles bâtissent nos villes

Les mecs vont râler

De gauche à droite : Magali Carrillo (Real Promotion), Laury Portalès (Envol) et Marie Estournet (Les Villages d’Or)

Marie Estournet (Les Villages d’Or), Laury Portalès (Envol, groupe Hectare) et Magali Carrillo (Real Promotion) : ce trio féminin de promoteurs immobiliers « locales et indépendantes, toutes trois natives de Montpellier, globe trotter et épicuriennes », comme elles se définissent, brigue la réalisation de l’une des Folies architecturales de Montpellier, la Folie Manuguerra, qui sera située avenue du Mondial 98. Elles ont fait appel à l’architecte néerlandaise Francine Houben (cabinet Mecanoo, Pays-Bas), dont l’agence de 130 personnes est connue pour sa conception avancée des logements et pour des références internationales (Bibliothèque de la Fondation Stavros Niarchos, New York City ; Musée d’histoire naturelle, Abu Dhabi, Émirats Arabes Unis). Autres personnalités féminines du groupement : Isabelle Naylies (Ideebat, bureau d’études environnemental) et Laure Planchais (volet paysagé, Grand prix national du Paysage 2012).

Cette folie « fera écho à Folie Divine, une réalisation remarquable, douce, féminine, en accord avec notre sensibilité », indiquent-elles. Leur projet, « PluriELLES », consiste en un bâtiment bioclimatique, qui se protègera du soleil avec des « feuillages mobiles », s’ouvrant ou se fermant en fonction de l’ensoleillement. Une cascade végétale naturelle viendra se refermer sur un jardin intérieur, dédié aux résidents. « Dans un milieu traditionnellement masculin, nous avons le souhait de mettre en avant notre singularité, et de faire de notre féminité une force. »

________________________

 

Nîmes : le marché de l’immobilier gardois tiré par des prix attractifs 

On a parlé attractivité du marché de l’immobilier à Nîmes et dans le Gard, le 7 octobre sur le Salon de l’Immobilier de Nîmes, organisé par Midi Libre, avec Laurent Villaret, président de la FPI Occitanie Méditerranée, Céline Torrès, présidente du Pôle Habitat FFB Occitanie et Bruno Bouteille, responsable prescription et habitat au Crédit Agricole du Languedoc (il est caché par la plante sur la photo, mais il était bien là !).

Quelques éléments clés :
. Le retour des villes moyennes comme Vauvert ou Beaucaire, dont les prix abordables attirent une partie de la clientèle. Les communes proches de l’autoroute, situées entre Nîmes et Montpellier, ont le vent en poupe.
. Des prix encore globalement accessibles dans le Gard, comparativement à l’Hérault. « Gard : le prix des maisons augmente, celui des appartements baisse », à (re)lire dans Les Échos, ici.
. Un flux de ménages héraultais qui viennent acquérir un bien dans le Gard, face au manque d’offre et aux prix plus élevés dans l’Hérault.
. Une bonne rentabilité garantie pour les investisseurs.
. Laurent Villaret espère des PLU « moins administratifs et plus axés sur des projets urbains ».
. Pour Bruno Bouteille, les taux d’intérêt restent bas. Il invite le grand public à se positionner rapidement, « car le mouvement est à une augmentation des taux sur le long terme ».
. Interrogée sur les matériaux biosourcés et la construction bois, Céline Torrès relativise : « Des pierres qui viennent des carrières du Gard, c’est plus écologique que du bois qui a traversé l’Europe. »
. Le magazine Bien’ici Midi Libre, avec une double page consacrée au marché immobilier gardois, à lire ici.

________________________

 

eXp, un réseau d’agents immobiliers sur le Métavers

Le réseau immobilier international eXp Realty, lancé en France par Samuel Caux (ex-Kaufman&Broad – en photo ci-dessus) depuis Montpellier, est implanté dans 23 pays… sans aucun mètre carré de bureau. Le groupe a créé son propre Métavers à travers sa plateforme virtuelle Virbela. Objectif : faire partie, à terme, du Top 5 de réseaux d’agences immobilières hexagonaux, avec « plusieurs milliers d’agents », indique-t-il. Le client final est lui aussi intégré dans cette digitalisation. Le CRM publie automatiquement le bien sélectionné sur leboncoin.frBien’IciSeloger… À charge au conseiller, rémunéré à la commission sur les ventes, « de mettre le bon texte et la photo. Nous vérifions avant la mise en ligne ». C’est à lire dans Hérault Tribune, ici.

_________________________

 

Montauban : 23 logements sociaux aménagés par Tarn-et-Garonne Habitat

Hôtel Les trois pigeons à Montauban (82). Crédit photo : Tarn-et-Garonne Habitat

L’ancien hôtel-restaurant Les trois pigeons, situé dans le quartier Villenouvelle à Montauban (Tarn-et-Garonne), va être détruit puis reconstruit par Tarn-et-Garonne Habitat (bailleur social), indique La Dépêche le 6 octobre. Les travaux vont débuter début 2023 et la livraison est prévue pour fin 2025. Pensée par l’architecte montalbanais Jean-François Raspaud, l’opération est estimée à 3,5 M€. Le projet a d’ores et déjà été subventionné à hauteur de 570 k€ dans le cadre du plan de relance de l’État du fonds friche. Tarn-et-Garonne Habitat proposera 23 logements, des T2 et T3, répartis sur 3 étages. Le bâtiment s’étend sur une surface de 1.578 m². « On nous a longtemps incités à faire de grands logements familiaux de type T5. Aujourd’hui, entre les séparations, les familles monoparentales et les personnes âgées, la plupart des demandes concernent des T2 et T3 », justifie dans La Dépêche José Gonzalez, président de Tarn-et-Garonne Habitat. Tarn-et-Garonne Habitat a livré 123 logements en 2020 et 140 en 2021. Le bailleur social cible également les 140 logements pour 2022.

__________________________

 

Maera : une modernisation à 165 M€

Plus grande des 12 stations d’assainissement de la métropole de Montpellier (19 communes reliées, dont 14 de la métropole de Montpellier), située à La Céréreide à Lattes, Maera va faire l’objet de 165 M€ de travaux. Principaux enjeux : « Augmenter la capacité de traitement des eaux usées (qui mènent la vie dure aux Compagnons de Maguelone, en aval, note), réutiliser l’eau épurée, produire de l’énergie, améliorer le cadre de vie des riverains, maintenir le service d’assainissement durant le chantier. » Le marché vient d’être attribué au groupement OTV Sud (mandataire), Veolia Eau, Razel Bec, GTM Sud-Ouest TP GC, Bouygues Energies et Services SAS, Egis Eau, Cabinet Merlin, Tourre Sanchis et AI Project, indique la métropole de Montpellier. Les travaux devraient débuter mi-2023, après 8 mois d’études, et durer 4 ans. Un bassin d’orage supplémentaire de 10.000 m3 va être créé. 300 m3 par heure d’eaux usées traitées seront valorisées grâce aux installations.

À énergie positive, la station produira plus d’énergie qu’elle n’en consomme : biogaz pour alimenter la ville en gaz et/ou les bus TAM, électricité produite par des panneaux photovoltaïques et chaleur pour alimenter le réseau Serm de chauffage urbain.Les travaux sont urgents : Maera est actuellement sous un régime dérogatoire autorisé par l’Etat, précise la collectivité. À l’issue de la modernisation, ajournée sous l’ère Saurel, la capacité de traitement sera de 210.000 m3/jour, correspondant à 695.000 équivalents habitants.

Des potins immo ? Une nomination ? Des initiatives et projets ?

Agencehv protège ses sources d’information. En lui communiquant une information, vous avez la garantie d’un traitement fiable, rigoureux et objectif.

Au marché

Au marché
9

Les marchés publics essentiels en Occitanie de la semaine passée. Parce qu’il faut bien vivre.

BTP 👷‍♀

Occitanie Est 

Le Conseil départemental du Gard lance un avis accord-cadre de coordination Sps de niveaux I, Ii et Iii pour les opérations routières et voies vertes de catégories I, Ii et Iii – secteur des unités territoriales d’Alès. 

Le centre hospitalier de Perpignan lance un avis pour des missions de maîtrise d’œuvre. 

La communauté de communes du Pays de Lunel lance un avis pour la maintenance multi-technique des bâtiments. 

La communauté de communes de la Vallée de l’Hérault lance un avis pour les travaux d’aménagement du Pont du Diable dans le cadre des ajustements paysagers du bilan à 10 ans. 

La ville de Nîmes lance un avis d’AMO pour la création d’un établissement d’accueil du jeune enfant sur la commune de Nîmes. 

Le Rectorat de Montpellier lance un avis pour les travaux d’amélioration du confort thermique de la Zone 2 du Palais Universitaire de Montpellier. 

La commune de Perpignan lance un avis pour les travaux de modernisation du Palais des Expositions. 

La ville de Montpellier lance un avis pour des missions d’AMO de programmation, d’accompagnement pour la création du grand parc de Lunaret. 

Le Conseil départemental du Gard lance un avis pour la construction de locaux annexes au centre d’accueil des familles. 

Occitanie Ouest 

La ville de Montauban lance un avis pour la conception, la construction et l’exploitation-maintenance d’écoles à Montauban. 

La Région Occitanie lance un avis pour la prestation de maîtrise d’œuvre dans le cadre des travaux de réouverture de la ligne Montréjeau-Luchon. 

Le centre hospitalier de Montauban lance un avis pour les travaux d’aménagement de la salle polyvalente et ses circulations. 

Le CHU de Toulouse lance un avis pour le remplacement des menuiseries extérieures. 

Le ministère de la Culture lance un avis pour la reconstruction de la passerelle desservant le Bâtiment de la Monnaie – Domaine de Pau. 

Le centre hospitalier intercommunal de la vallée de l’Ariège lance un avis pour les missions de maîtrise d’œuvre relatives à des opérations d’aménagements, de réhabilitation, de restructuration, de rénovation, de mise en conformité sur des ouvrages de bâtiment ou de Vrd pour le Ght. 

Themelia lance un avis pour la construction de la future unité de traitement et de valorisation des déchets pour Trifyl. 

Le SDIS 31 lance un avis pour la construction du centre d’incendie et de secours de Pibrac. 

Carburant ⛽

Occitanie Ouest 

Le Conseil départemental de la Haute-Garonne lance un avis pour le remplacement et équipement des stations à carburants de la Direction des Routes. 

Déchets 🗑️

Occitanie Est 

Alès Agglomération lance un avis pour l’acquisition et livraison de 2 véhicules de type “Bennes à ordures ménagères” neufs. 

Montpellier Méditerranée Métropole lance un avis pour la collecte de déchets ménagers et assimilés. 

La communauté d’agglomération du Gard Rhodanien lance un avis pour la collecte des ordures ménagères et assimilées. 

Éclairage public 💡

Occitanie Est 

La commune de Carcassonne lance un avis pour la réfection du réseau d’éclairage public.

Événementiel 🎪

Occitanie Ouest 

Le syndicat mixte des transports en commun de l’agglomération toulousaine lance un avis pour l’assistance technique à l’organisation d’événements : prestations audiovisuelles (captation vidéo, sonorisation, éclairage).

Nettoyage 🧹

Occitanie Est 

Montpellier Méditerranée Métropole lance un avis pour le nettoiement des espaces public. 

Occitanie Ouest 

Toulouse Métropole lance un avis pour le nettoyage des locaux du théâtre du Capitole et ses annexes. 

Ports ⚓

ATTRIBUTIONS DE MARCHÉ

Le Conseil départemental de l’Hérault attribue le marché de coordination environnementale du chantier Rd 68 – Lien – Section A750 à Bel Air / Rd 986 Nord de St Gély du Fesc à la Societe D’Etudes Et De Gestion De L’Environnement Et Des Dechets –Seged. Valeur totale du marché : 342 434,7 euros. 

Le Conseil départemental de l’Hérault attribue le marché de prestations de contrôle technique de la construction à Apave Sudeurope Sas. Valeur totale du marché : 2 400 000 euros. 

La ville de Montpellier attribue le marché d’accord-cadre à bon de commande pour la maintenance multi technique des installations du parc zoologique de Lunaret à INEO MPLR et AXIMA. Valeur totale du marché : 560 000 euros. 

La ville de Montpellier attribue le marché de restructuration du palais des sport pierre de Coubertin à SOGEA SUD BATIMENTS, CARDEM, LES ETANCHEURS DU MIDI. La liste des autres titulaires est à consulter ici. Valeur totale du marché : 3 302 300 euros.   

La ville de Castelginest attribue le marché de concours de maîtrise d’oeuvre pour la réalisation d’un complexe sportif à SARL D’ARCHITACTURE PIERRE-LUC MOREL. Valeur totale du marché : 1 097 806 euros. 

Erilia attribue le marché d’accord-cadre à bons de commande pour les missions de diagnostics immobiliers dans le cadre de la remise en location, la vente et l’entretien programmé des logements et immeubles à A.C. Environnement, Aed Groupe et Expertam. Valeur totale du marché : 8 106 000 euros. 

La commune de Carcassonne attribue le marché de location de vélo à assistance électrique, de stations de recharge et système d’exploitation associés à HUMAN CONCEPT ECOVELO. Valeur totale du marché : 234 983,2 euros. 

Montpellier Méditerranée Métropole attribue le marché global de performance relatif à la modernisation de la station d’épuration Maera dans une démarche de développement durable à OTV SUD, VEOLIA EAU, RAZEL BEC, GTM SUD OUEST TP GC, BOUYGUES ENERGIES ET SERVICES, EGIS EAU, CABINET MERLIN, TOURRE SANCHIS ARCHITECTE et AI PROJECT. Valeur totale du marché : 248 909 656 euros. 

La commune de Castres attribue le marché de travaux sur les réseaux d’assainissement des eaux pluviales à eiffage Route Sud Oues. Valeur totale du marché : 800 000 euros. 

Agenda Les Indiscretions

L'agenda

L’agenda

À suivre en ligne ou en présentiel

Mardi 11 octobre :

Journée régionale Gaz verts en Occitanie organisée par Ad’Occ à l’Hôtel de Région à Toulouse. Plus d’infos ici.

Mercredi 12 octobre :

Convention économique « Retrouver la confiance en l’avenir » organisée par la CPME 34 au Pasino de La Grande-Motte (34). Plus d’infos et inscription ici.

Du 12 au 14 octobre :

43ème Rencontre nationale des agences d’urbanisme, organisée par la Fnau à Toulouse. Plus d’infos ici.

Jeudi 13 octobre :

Plan Régional Santé Travail – PRST Tour, organisé par le PRST Occitanie à la CCI du Tarn à Albi (81). Plus d’infos ici. Les Rencontres Européennes de la Transition Alimentaire, organisée par Gers Développement à Ciné 32 à Auch. Plus d’infos ici.

Remise des trophées « Septuors Innovation & Économie » au musée de la Romanité à Nîmes (30). Plus d’infos et inscription ici.

Club Affaires « Sport et Entreprise » organisé par le Medef Pyrénées-Orientales au Grand stade Les Capellans à Saint Cyprien.

Journée filière Biothérapie Innovation Occitanie organisée par Ad’Occ à la Cité de l’Économie et des Métiers de Demain à Montpellier (34). Plus d’infos et inscription ici.

OseR Innover : « outils de scoring dans l’agroalimentaire » organisé par Ad’Occ à la Maison de Ma Région à Perpignan. Plus d’infos et inscription ici.

Silver Occ Tour 46 organisé par Silver Occ à la Maison de Ma Région à Cahors. Plus d’infos et inscription ici.

Plus d'événements ici

Lundi 17 et mardi 18 octobre :

Business Innovation Montpellier sur la thématique « Nourrir », organisé par l’Université de Montpellier sur le Campus Triolet, Faculté des Sciences – Place Eugène Bataillon (Montpellier – 34) Plus d’infos et inscription ici.

Mardi 18 octobre : 

Déjeuner Business Club : « L’entraînement bat le talent quand le talent ne s’entraîne pas » avec Camille Lacourt, nageur – quintuplue champion du monde de natation. Déjeuner organisé par Béziers Narbonne Business Club. Lieu à venir. Plus d’infos ici.

Plan Régional Santé Travail – PRST Tour, organisé par le PRST Occitanie à la CCI des Pyrénées-Orientales à Perpignan (66). Plus d’infos ici.

Biozero « Nouvelles technologies de vectorisation, perspectives pour les biotech et pharma », organisé par Eurobiomed au CEA Tech Occitanie à Labège (51 rue de l’innovation). Plus d’infos et inscription ici.

Les Universités de l’Économie de Demain, sur le thème de la sobriété, organisée au Corum de Montpellier (34). Plus d’infos ici, et inscription .

Mardi 18 et mercredi 19 octobre de 8h à 18h :

Salon du littoral : enjeux méditerranéens, organisé par Midi Libre au Palais des Congrès du Cap d’Agde (34). Plus d’informations ici.

Du 18 au 20 octobre :

Salon Siane, le salon des partenaires de l’industrie, organisé par la CCI Occitanie au Parc des Expositions de Toulouse (31). Plus d’infos ici.

Jeudi 20 octobre :

Plan Régional Santé Travail – PRST Tour, organisé par le PRST Occitanie à la CCI du Gers à Auch (32). Plus d’infos ici.

Le Forum Entreprises, organisé par l’IMT Mines Alès au Parc des Expositions de Montpellier (34). Plus d’informations et inscription ici.

Les Rencontres Sport & Co organisées par Ad’Occ Sport et la Région Occitanie à l Maison de Ma Région à Millau. Plus d’infos ici.

3ème édition des Rendez-vous de l’économie engagée, organisée par Ad’Occ à Toulouse. Plus d’infos ici.

Jeudi 20 et vendredi 21 octobre :

« Expédition créative – un challenge pour bâtir des entreprises durables » organisée par Ad’Occ à Tarbes. Plus d’infos ici.

Du 22 au 24 octobre :

Le Salon du Champagne, coorganisé par l’agence Insightcom et le Domaine de Verchant, au Domaine de Verchant (34). Plus d’infos ici.

Mercredi 26 octobre à 19h :

Réunion publique « Métamorph’Ose » à Lunel.

NOVEMBRE

Jeudi 3 novembre :

« CREAWIZ 2022 – la journée de rentrée du Diplôme Etudiant Entrepreneur » coorganisé par Ad’Occ à la Cité de l’Économie et des Métiers de Demain à Montpellier. Plus d’infos ici.

Lundi 7 novembre :

« Entreprenez en Lozère », événement organisé par Ad’Occ à l’Espace Jean Jaurès à Mende. Plus d’infos ici.

Mardi 8 novembre :

Plan Régional Santé Travail – PRST Tour, organisé par le PRST Occitanie à la CCI du Tarn-et-Garonne à Montauban (82). Plus d’infos ici.

8èmes rencontres nationales des dispositifs médicaux, organisée par Eurobiomed au Moulin de Gazay à Nîmes (30). Plus d’infos et inscription ici.

Atelier de Rénovation urbaine et patrimoniale, organisé par l’association Cahors, les Patrimoines en mouvement à Cahors (place Bessières). Plus d’infos et inscription ici.

« Financements et Technologies pour le Jeu Vidéo » organisé par Ad’Occ à la Cité de l’Économie et des Métiers de Demain à Montpellier. Plus d’infos ici.

Mardi 8 et mercredi 9 novembre :

6ème édition des Rencontres Professionnelles du Tourisme Fluvial & Fluvestre, nommée SLOWW!, organisée par Voies Navigables de France au Palais des Congrès à Arles (13). Plus d’informations et inscription ici.

Jeudi 10 novembre :

« HyDeO Day 2022 : en route vers l’ère industrHyelle ! » organisé par Ad’Occ à la Cité à Toulouse. Plus d’infos ici.

« Entreprenez dans les Pyrénées-Orientales », événement organisé par Ad’Occ à la Maison de Ma Région à perpignan. Plus d’infos ici.

Mardi 15 novembre de 10h à 12h30 :

Plan Régional Santé Travail – PRST Tour, organisé par le PRST Occitanie à la CCI de la Haute-Garonne à Toulouse (31). Plus d’infos ici.

« BtoBuild | Rendez-vous Business & Innovation du Bâtiment Durable », organisé par Ad’Occ à l’INSA de Toulouse. Plus d’infos ici.

Jeudi 17 novembre  :

18ème édition du Salon de l’Entreprise à Labège (31). Entrée gratuite, plus d’informations ici.

1ère édition « Le Village des Recruteurs de Montpellier ». Plus d’infos et inscription ici.

« Entreprenez en Haute-Garonne », événement organisé par Ad’Occ Centre des Congrès Diagora Labège. Plus d’infos ici.

Du 21 au 27 novembre : 

11ème édition de « La Semaine de l’Industrie », organisée par l’UIMM Occitanie. Plus d’infos ici.

Mardi 22 novembre :

4e édition CBC – Cybersecurity Business Convention 2022 organisé par Ad’Occ au Centre des Congrès Pierre Boudis à Toulouse. Plus d’infos ici.

Jeudi 24 novembre :

Biozero « Tour de table des financements publics et privés pour les entreprises innovantes en santé », organisé par Eurobiomed à L’Arobase à Castres (81). Plus d’infos et inscription ici.

Du 29 novembre au 1er décembre :

14ème convention d’affaires Aeromart, organisée par l’agence Ad’Occ, au MEETT à Toulouse (31). Plus d’infos ici et inscription .

DÉCEMBRE

Jeudi 1er décembre :

« Entreprenez dans le Gard », événement organisé par Ad’Occ au Bic Innov’up à Nîmes. Plus d’infos ici.

Mercredi 7 décembre de 9h à 18h :

RésO Incubateurs Pépinières +, évènement organisé par la CCI Hérault au Parc des Expositions de Montpellier (34). Plus d’informations ici.

Mercredi 7 et jeudi 8 décembre :

Forum Energaïa (forum des énergies renouvelables), organisé au Parc des Expositions de Montpellier (34). Plus d’informations ici

Jeudi 8 décembre : 

Transfo Digitale Day | Les rencontres de la transformation digitale au service des métiers organisé par Ad’Occ, Digital 113 et Projet X à la Cité à Toulouse. Plus d’infos ici.

2023

JANVIER

23 et 24 janvier : 

Salon Millésime Bio, organisé en version digitale par Sudvinbio, Plus d’infos ici.

Du 30 janvier au 1er février :

30ème édition du Salon Millésime Bio, organisé par Sudvinbio au Parc des Expositions de Montpellier. Plus d’infos ici.

MAI

Mardi 30 et mercredi 31 mai :

M2S « Mobility Solutions Show », rendez-vous B2B des solutions de mobilité urbaine et périurbaine, organisé au Parc des Expositions de Toulouse (31). Plus d’infos ici.

i

Newsroom

Newsroom

L’agence travaille en ce moment sur plein de choses passionnantes :

Journalisme

Pour Les Échos :
– Les ambitions de la société publique locale aéroportuaire régionale, qui gère les plateformes de Perpignan, Carcassonne et Tarbes. Parution ce vendredi 14 octobre
– Face à l’augmentation des prix de l’énergie, la cave coopérative viticole Héraclès installe des panneaux solaires en toiture.

Pour ToulÉco, contribution à deux dossiers régionaux :– « Le vélo, nouvelle reine d’Occitanie ? Quand le marché pédale plus vite que les politiques », rédaction de la partie Occitanie Est. Parution le 3 novembre.
– Guide du jeune entrepreneur d’Occitanie (parution en décembre). Quatre portraits de jeunes entrepreneurs en Occitanie Est.

Pour BoisMAG :
Enquête nationale sur les négoces de bois : état des lieux du marché, des produits et des points de vente, des approvisionnements, de l’évolution des services, de la digitalisation…

Pour l’Hérault Juridique et Economique :
– « Rêve de Vélo s’échappe du peloton ». Parution ce jeudi 13 octobre.

Formation

Interventions sur les techniques d’écriture efficace, la culture média et les relations presse : 56h auprès des Masters de Sup de Com Montpellier, entre septembre 2022 et mai 2023. Plus d’infos ici.

Rédaction de contenus

Contribution à la rédaction du magazine L’Oeil d’Arthur Loyd Montpellier-Nîmes : l’immeuble Tech Tower de la SNCF, interview d’Aline Bsaibes (ITK) en tant qu’ambassadrice de Med Vallée, nouvelle agence Arthur Loyd à Béziers…

Animation

Préparation et coanimation de l’assemblée générale de la Fédération régionale des Travaux Publics Occitanie Est, le 11 octobre au Pasino de La Grande-Motte, en lien avec Jean-François Boyer.

Préparation et animation d’un Lab Immo Midi Libre, le 12 octobre, au siège de Midi Libre à Saint-Jean de Védas, sur les solutions de sortie à trouver dans le contexte de crise de l’immobilier. Avec des témoignages de professionnels et d’élus du territoire.

Lab Immo Midi Libre, le 9 novembre : Quelles solutions de sortie face à la crise du logement ?

Préparation et animation des Entretiens de Malmont, le 10 novembre dans le Cœur d’Hérault, aux côtés d’Olivier Biscaye, directeur de Midi Libre, qui animera la séquence avec l’ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin.

Préparation et animation d’interviews, en format plateau TV, d’intervenants et d’exposants lors du Forum EnerGaïa 2022, les 7 & 8 décembre au Parc des Expositions de Montpellier. Client : SPL Occitanie Events. Plus d’infos ici.

Voilà, c’est tout pour cette semaine. Courage et chocolat !

Les Indiscrétions sont une newsletter gratuite. Vos données ne seront pas communiquées à des tiers. Vous pouvez vous désinscrire en un clic.

Les dernières Indiscrétions

Les dessous des sous

Et encore ? Des investisseurs d’ici contribuent au développement du plus gros centre européen d’hébergement de supercalculateurs dans des modules containers, les classes populaires exclues des crédits immobiliers, le retour du train, de la nécessité de protéger la tielle sétoise, encore plus de monde en 2070 en Occitanie, et plein d’autres palabres urbaines.
Courage et chocolat !

lire plus

Coulisses RH

Et encore ? Corelec (Muret) fabrique des électrodes durables pour les piscines au sel, la revanche de Lunel, Cédric Grail (Altémed) fidèle au poste, le coup de sifflet final de Jo Hamel, et plein d’autres palabres urbaines.
Courage et chocolat !

lire plus

La passion est toujours là

Melenchon boss des patrons dans le Gard, le parc Héliopôle fait le plein à Bessan (34), le projet de gare maritime de Sète à l’eau, nos amis les archis dans le « On s’en fout », et plein d’autres palabres urbaines.
« 2023, l’année casse-tête », Les Indiscrétions de la semaine du 7 novembre sont en ligne.
Courage et chocolat !

lire plus

Il ne lâche rien

Hubert, Montpelliérain depuis 40 ans (avec quelques infidélités londoniennes et parisiennes), est diplômé du Centre de Formation des Journalistes Paris (2001). 

Lire plus
Signes distinctifs sur sa carte de presse 95598, la quête de clarification et de saine problématisation, dans un monde souvent entravé par les acronymes abscons, la langue de bois, les approximations et les infox. Hubert a été auditeur de la session 2019-2020 du Chede (cycle de hautes études pour le développement économique). Un réseau national constitué de chefs d’entreprise, élus, préfets, hauts fonctionnaires, cadres de collectivités…, précieux. Avant de jouer sa partition, il a fait ses gammes pendant 18 ans (2001-2019) à La Lettre M, média économique régional de référence. Il y a commencé stagiaire, avant d’évoluer au fil des ans jusqu’au poste de rédacteur en chef, contribuant activement au développement du titre à Toulouse entre 2015 et 2018.

Heureusement qu’elle est là

Francilienne, résidant à Montpellier depuis 2018 et diplômée de Sup de Com’ Montpellier (2020), Sarah a rejoint Agencehv en CDI début octobre 2020.

Lire plus
Ses missions : rédaction d’articles sous l’autorité de Hubert Vialatte, veille média, structuration de la stratégie et de l’organisation, création graphique, mise en page, social media management, mise en ligne et promotion des Indiscrétions. Sarah porte un intérêt au métier de journaliste. Son mémoire de fin d’étude porte ainsi sur le thème « L’impact de l’Intelligence Artificielle sur la presse en ligne et le journalisme ».

Amélie dite « de Cazilhac »

En stage, de mars à septembre 2021, chez Agencehv, Amélie Cazalet poursuit son chemin en alternance en marketing et communication, toujours au sein de l’agence.

Lire plus
Originaire des Cévennes, plus précisément de Cazilhac (d’où « Amélie de Cazilhac », on trouve que ça sonne bien), elle est actuellement en Master 2 Marketing, Médias et Communication à Montpellier Management (Université de Montpellier).

L’experte, de Paris à Palavas

Diplômée de l’université de Montpellier en science politique, et forte d’une expérience de 10 ans dans le secteur de la communication et de l’événementiel, Fanny Bessière est cheffe de projet au sein d’Agencehv.

Lire plus
Rédaction, communication, préparation d’évènements, partenariats… Elle accompagne l’agence dans ses nombreux développements. D’origine francilienne, elle est tombée sous le charme de la douceur de vivre à Palavas-les-Flots il y a plus de 13 ans. Pour ne plus repartir.
Share This