Bandeau Ad Occ Les Indiscretions du 6 decembre

Croissance molle, emplois fousSemaine du 9 mai 2022

LES INDISCRÉTIONS

Vos 5 minutes business en Occitanie

Suivez Les Indiscrétions sur les réseaux sociaux :

À l'affiche

À l’affiche
9

Parce qu’elles et ils le valent bien

Samuel Cette Les Indiscretions

Samuel Cette, CPME Haute-Garonne

Il annonce sa démission de son mandat de président des Confédérations des Petites et Moyennes Entreprises (CPME) de Haute-Garonne et d’Occitanie dans une lettre à destination des adhérents, publiée le 20 avril. Cette décision prendra effet lors de la prochaine assemblée générale, avant l’été 2022. Co-fondateur d’Adonis Éducation, groupe toulousain spécialisé dans l’édition et la conception de contenus pédagogiques (Éditions Sed et Bourrelier Éducation), Samuel Cette veut se consacrer pleinement à son entreprise. « Mes entreprises depuis de nombreuses années se sont sensiblement développées et je ne peux plus désormais consacrer le temps que je devrais à notre organisation », explique-t-il. Il occupait la présidence de la CPME Haute-Garonne depuis mars 2018, et celle de la CPME Occitanie depuis 2019. Vincent Aguilera, président délégué de la CPME Haute-Garonne et ancien président de la Chambre de métiers et de l’artisanat (CMA) de Haute-Garonne, est pressenti pour être son successeur, selon plusieurs confrères.

Christele Marnas Les Indiscretions

Christèle Marnas, Tourny Meyer Méditerranée

Christèle Marnas, directrice du broker Tourny Meyer Méditerranée (conseil en immobilier d’entreprise), pointe une baisse des stocks disponibles (environ 93.000 m2 à 12 mois dans le tertiaire, dont 15.000 m2 dans le neuf), inférieurs à une année de commercialisation. Conséquences : « Les valeurs de vente et de location sont en augmentation. Les produits qui seront livrés en 2024 sont déjà commercialisés. Et les prix de vente dépassent, dans le neuf, les 2 500 €/HT/m2 », indique-t-elle dans l’Hérault Juridique et Économique.
Si les chiffres 2021 de transactions enregistrées par la profession sont au beau fixe (112.329 m2 pour le tertiaire, 115.000 m2 pour les entrepôts et locaux mixtes), la situation se tend pour l’avenir. D’autant plus que la période est marquée par l’instabilité et l’incertitude. Avec la hausse annoncée des taux d’intérêt, consécutive de l’inflation, « nos clients prennent en ce moment de nombreuses décisions d’achat », enchaîne-t-elle. Et, d’un autre côté, la hausse généralisée des matériaux de construction (acier, bois, béton) « incite les promoteurs à ne pas lancer les chantiers, ou à revoir les grilles de prix à la hausse ». Plus à lire sur Hérault Tribune, ici.

Damien Rose Les Indiscretions

Damien Rose, Oc’Via Maintenance

Un nouveau lieu de formation pour la maintenance ferroviaire. C’est le projet de la base Oc’Via Maintenance (43 salariés), en charge de la maintenance et l’entretien du contournement ferroviaire de Nîmes et Montpellier jusqu’en 2037. Oc’via Maintenance met à la disposition de CampusFER, organisme de formation ferroviaire agréé, une plateforme de formation pédagogique innovante, inaugurée le 5 mai à Nîmes. Ces outils permettront à CampusFER de dispenser des formations habilitantes aux entreprises de l’industrie ferroviaire, ainsi qu’aux personnels extérieurs souhaitant se former à ces métiers d’avenir.
Suite aux annonces gouvernementales et régionales sur la réouverture des lignes de desserte fine et la construction des nouveaux corridors ferroviaires (GPSOLNMP, LGV Paca, Lyon-Turin, etc.), la volonté d’Oc’Via Maintenance est de répondre aux enjeux de la filière ferroviaire. « Notre responsabilité est de promouvoir et former à ces métiers méconnus », précise Damien Rose. « Il faut combler un déficit structurel en formation et en innovation au service des mobilités ferroviaires, dont le tissu entrepreneurial manque », conclut-il. Plus à lire dans Les Échos, ici.

Frederic Reynes Les Indiscretions

Frédéric Reynes, KPMG Avocats Toulouse

Il est nommé directeur associé au sein du département droit des affaires de KPMG Avocats Toulouse (directrice associée : Hélène Ribaute), annonce l’entreprise dans un communiqué du 28 avril. Avocat depuis 20 ans, Frédéric Reynes est également consul honoraire du Japon à Toulouse depuis 2012. Avant de rejoindre KPMG, il était avocat associé au sein du cabinet Lafayette de Toulouse depuis 2019.
Créé en 2019, KPMG Avocats, cabinet d’avocats membre du réseau mondial KPMG, est présent dans 22 implantations en France et compte 600 professionnels dont 280 avocats.
KPMG France (200 bureaux), leader de l’audit et du conseil, réunit 10 000 professionnels autour de quatre secteurs d’interventions : audit, conseil, expertise comptable, droit et fiscalité. Le réseau mondial est présent dans 145 pays.

Vincent Courboulay Les Indiscretions

Vincent Courboulay, Polytech Montpellier

De plus en plus d’organisations s’interrogent sur la trace environnementale qu’elles laissent. Les acteurs de l’innovation et du numérique n’échappent pas à cette tendance. Pourtant, peu connaissent les impacts, outils, les axes de travail pour mieux comprendre en compte cette dimension. Ingénieur, maître de conférences à l’université de La Rochelle, Vincent Courboulay intervient sur le thème du numérique responsable, à Polytech Montpellier, le 16 mai à 17h30 à l’amphithéâtre Serge Peytavin. Cette présentation-débat sera animée par Olivier Biscaye, directeur de la rédaction de Midi Libre. Gratuit. Pour s’inscrire, c’est ici.

Clement Cabrol Les Indiscretions

Clément Cabrol, La Poste Groupe

Il est depuis le nouveau délégué au développement régional et délégué territorial du Groupe La Poste de l’Hérault. Il était auparavant directeur des ventes entreprises et collectivités du groupe basé à Montpellier et remplace Laurent Danten qui a quitté le groupe. Clément Cabrol affiche un long parcours au sein du groupe La Poste dans lequel il est entré en 2006 en tant que directeur de compte stratégique.  

Pascal Pintre Les Indiscretions

Pascal Pintre, Invest In Blue

L’agence d’attractivité Invest In Blue (Sète Cap-d’Agde Méditerranée), dirigée par Pascal Pintre, lance un appel à projet pour le nouveau parc d’activité Le Roubié à Pinet (34). Au total, 19 lots de 800 à 1.600 m2 sont disponibles. Candidatures à déposer avant le 17 juin. Plus d’infos ici . L’Agencehv retrouvera Pascal et la team d’Invest in Blue fin juin, pour parler entreprises et territoire.

Sebastien Martin Les Indiscretions

Sébastien Martin, Intercommunalités de France

Il est présent à la Smac Paloma à Nîmes, ce jeudi 12 mai à partir de 18h30, pour fêter les 20 ans de la communauté d’agglomération Nîmes Métropole, aux côtés de Franck Proust, président de Nîmes Métropole, et de Jean-Paul Fournier, fondateur de l’agglomération en 2002 et actuel maire de Nîmes.

Assia Tria Les Indiscretions

Assia Tria, IMT Mines Alès

L’IMT Mines Alès (école d’ingénieurs), dirigée par Assia Tria, organise le festival « Pint of Science », un rendez-vous qui « permettra à nos chercheurs et chercheuses de venir à la rencontre du public alésien pour évoquer, en toute simplicité, des sujets scientifiques qui intéressent un large public », explique Assia Tria, dans une newsletter de l’IMT Mines Alès le 6 mai. Cet évènement se tiendra les 9 et 11 mai dans deux bars alésiens : l’Urban Par et La Fabrique à boire. Le 9 mai, le festival aura pour thématique « L’économie circulaire sans tourner autour du pot ». Deux jours plus tard, le thème aura attrait à la « Prévention des risques : y a-t-il feu au lac ? ». Chaque soir, de 19h à 22h30, trois interventions rythmeront le festival, entrecoupées par des animations, des jeux, des quizz…
Par ailleurs, l’école d’ingénieurs alésienne fait partie du Top 10 des meilleures écoles d’ingénieurs françaises selon le classement international « The Impact Rakings 2022 », qui évalue les universités et grandes écoles selon 17 objectifs de développement durables (ODD). Au niveau national, l’IMT Mines Alès occupe la 1ère place pour l’ODD6 portant sur la « Gestion propre et durable de l’eau », la 3e position pour la « Production et consommations responsables », et la 15e place pour la « Préservation des milieux terrestres ». Autre palmarès : l’IMT Mines Alès décroche le Label Happy At School 2022 (classement des écoles préférés des étudiants et où il fait bon étudier), en se positionnant au rang 19.

Philippe Dessertine Les Indiscretions

Philippe Dessertine, Arterris

Economiste, professeur en sciences de gestion et spécialiste de la finance, et conférencier, Philippe Dessertine anime, jeudi 9 juin de 9h30 à 14h au palais des Congrès du Cap-d’Agde (34), la première édition de la convention Symphonia du groupe coopératif agricole Arterris. Thème : « L’agriculture, une activité d’avenir ». Une table ronde avec Sébastien Abis, directeur général du Club Déméter (association qui favorise les échanges et la réflexion autour des enjeux de la logistique responsable) a également lieu en fin de matinée. Arterris fédère plus de 25.000 agriculteurs exploitant 350.000 hectares de cultures en régions Occitanie et Sud. Le groupe, organisé autour de trois pôles (agricole, agro-alimentaire et distribution grand public), réalise un CA consolidé d’un milliard d’euros en 2021 et emploie 2.200 salariés.
Dans l’actu, Arterris trouve dans la distribution de ses produits un nouveau relais de croissance. Des corners et une vingtaine de boutiques spécialisées MO-Marché Occitan, d’une surface comprise entre 100 et 150 m², vont être déployés dans les cinq prochaines années. Le client pourra y trouver, entre autres, des produits carnés frais (bœuf, agneau, veau, canard, volailles festives), des conserves (légumes cuisinés, cassoulet…), des gammes de compléments alimentaires ainsi qu’un rayon vins et alcools. Les produits de ces points de vente proviendront à 75 % des producteurs adhérents, après avoir été transformés dans les usines d’Arterris. L’objectif est de réaliser, avec ce pôle distribution, « 35 millions de chiffre d’affaires, au lieu de 10 millions aujourd’hui », indique Christian Reclus, directeur général d’Arterris. Pourquoi impulser ce changement maintenant ? « Nous avons déjà une expérience de distribution de proximité, avec deux magasins MO-Marché Occitan à Toulouse et l’enseigne Larroque. » Autre explication, les productions céréalières, confrontées à des climats plus secs, touchent actuellement leurs limites de production, « ce qui nous amène à rééquilibrer vers l’agroalimentaire et la distribution ». Enfin, des bassins de consommation importants, à fort pouvoir d’achat, comme Toulouse, Montpellier ou Aix-Marseille, ont de l’appétit pour des produits « premium, locaux et d’origine connue ».
> Plus à lire dans Les Echos, Le groupe coopératif Arterris étoffe son réseau de magasins de producteurs.

Jean-Pierre Boffy Les Indiscretions

Jean-Pierre Boffy, Steam France

Créée en 1999 et implantée dans le Parc Euromédecine au nord de Montpellier, Steam France, une PME de 98 salariés (dont 25 à Montpellier), spécialisée dans les solutions de protections individuelles, désinfection et stérilisation pour les établissements médicaux, laboratoires et industries, décroche un marché de 10 millions de dollars auprès du ministère de la Santé égyptien. C’est ce que confie Jean-Pierre Boffy, président directeur général de l’entreprise à l’Hérault Tribune.
Pour accompagner sa forte croissance (prévision de + 40 % cette année), l’entreprise prépare une importante levée de fonds, d’environ 10 M€, qui devrait être officialisée cet été. « L’opération a pour but de financer un projet industriel qui relocaliserait dans l’Hérault un métier historiquement français, avec Pasteur – la stérilisation – mais qui n’existe plus aujourd’hui sur le territoire national », explique-t-il. Steam France vise en effet l’installation d’une unité de conception et d’assemblage de stérilisateurs et laveurs-désinfecteurs. L’article précise que « Steam France ambitionne de passer de 15 M€ à 50 M€ de chiffre d’affaires à l’horizon 2025, sans l’unité d’assemblage, qui pourrait de son côté générer environ 25 M€ de revenus supplémentaires. » Jean-Pierre Boffy est par ailleurs vice-président de Leader Occitanie. Plus à lire dans l’Hérault Tribune, ici

Une nomination ou élection à nous transmettre ?

Agencehv protège ses sources d’information. En lui communiquant une information,
vous avez la garantie d’un traitement fiable, rigoureux et objectif.

Bandeau Idec Les Indiscretions mai 2022

Décodage

Décodage
9

On perce le coffre-fort

Financement de 2,4 Md€ pour Altrad. Le groupe Altrad, leader mondial dans la prestation de services à l’industrie, proposant des solutions dans les marchés du pétrole et du gaz, de l’énergie, de la production d’électricité, des procédés, de l’environnement et de la construction, lève un financement de 2,4 Md€ auprès de BNP Paribas, Crédit Agricole CIB et Natixis, CIC, HSBC et Société Générale, Arkéa, Commerzbank, Crédit Agricole Languedoc, Crédit Lyonnais, Banque Européenne Crédit Mutuel, JP Morgan et La Banque Postale. Cette opération apporte « une capacité d’investissement destinée à financer la croissance, refinancer l’endettement existant et de nouveaux besoins en fonds de roulement tout en restant une société indépendante dirigée par son fondateur », Mohed Altrad, indique le groupe dans un communiqué, ce 9 mai. Les activités pluridisciplinaires du groupe comprennent l’ingénierie, les travaux et projets mécaniques mais aussi les services spécialisés, ainsi que les solutions d’accès, l’isolation et les revêtements.
Avec un nombre important d’acquisitions déjà annoncées en 2021/2022 (11 acquisitions représentant 1,3 milliard d’euros de revenus additionnels), Altrad réalisera cette année un chiffre d’affaires d’environ 4,1 milliards d’euros et comptera 55 000 employés dans le monde.
Les Échos ont aussi suivi la déclaration de Mohed Altrad aux salariés d’Endel, diffusée le 21 avril à Bagnols-sur-Cèze (30), à lire ici.

Recommencement. Cogepart, société de livraison de colis (Marseille), ferme son site de Servian (Hérault), qui employait une cinquantaine de salariés. Motif : l’unique client, le géant américain Amazon Logistics, transfère son activité locale à Rivesaltes (Pyrénées-Orientales), dans le cadre de l’ouverture d’une nouvelle agence de livraison, rappelle Midi Libre Béziers. 40 salariés sont recrutés à Rivesaltes.

1er Vivatech Tour d’Occitanie à Montpellier. VivaTech, premier événement tech d’Europe organisé à Paris du 15 au 18 juin, fait escale à Montpellier pour son VivaTech Tour, ce mardi 10 mai à 18h à la Cité de l’Économie et des Métiers de Demain (CEMD). Co-organisé par la CEMD, Vivatech, la Région Occitanie et Ad’Occ, le 1er VivaTech Tour d’Occitanie proposera une table ronde sur le sujet « Tech for Good », avec Frédéric Salles, directeur général de SCOP3, Dieu Donné Okalas Ossami, directeur général de E-Tumba, Marie-Laure Biscaye, responsable communication d’ITK, Jean-Marc Patouillaud de Partech et Francois Alter, conseiller du président et directeur adjoint « Industrie et Ecosystème » au CNES. La table ronde est suivie d’une conférence sur les conseils pour préparer VivaTech Paris, animée par Ad’Occ et VivaTech. Inscription gratuite et obligatoire ici.

Les tribulations d’un Pailladin* en Chine. Jonathan Vidor (JVWeb, implanté au Parc 2000 à Montpellier) relate avec un certain humour ses aventures culinaires obligatoires (invitations des clients) en Chine, où il s’est développé depuis 2017. « Les clients m’ont fait goûter plein de trucs ! Comme en France, les Chinois aiment bien manger et faire du business à table. Plus on s’éloigne du centre des grandes villes, plus on goûte à des choses exotiques. » Comme du serpent (« plutôt bon »), les œufs de cent ans (« que je n’ai pas aimés »), la gorge de porc (« en forme de tuyau d’arrosage »), du bouillon de vapeur avec à l’intérieur du sang de canard (« liquide à l’intérieur, comme un Mon Chéri… »). Il garde aussi un rude souvenir d’un petit-déjeuner au Japon, avec des cadres de Google. « Du poisson séché et prunes très amères. Et, le pire, c’était le tofu puant : j’ai failli vomir quand ils l’ont amené sur la table ! ». Le business de JVWeb en Chine est impacté par le Covid. « J’y suis allé une dizaine de fois entre 2017 et novembre 2019. Depuis, je ne peux plus m’y rendre. Le business a marqué un gros coup d’arrêt, car les Chinois aiment bien se voir entre eux, et voir les prestataires. L’activité en Chine continue un peu, avec les clients existants, mais on ne peut plus se développer. »
> À (re) lire : « Avec l’acquisition du Britannique Ocere, JVWeb muscle son marketing digital », ici.
* Supporter du MHSC (foot, Ligue 1). Jonathan Vidor a créé JVWeb en 2004. Il dirige toujours sa société.

Ukraine : les céréaliers vers une année record. Les céréaliers du groupe coopératif agricole Arterris tirent profit de l’impact de la guerre en Ukraine, grenier de l’Europe. « Les prix des céréales augmentent, ce qui est favorable à nos adhérents », admet Claude Reclus, DG d’Arterris. Les producteurs céréaliers, qui réalisent 250 millions d’euros de chiffre d’affaires, soit 25 % du groupe, verront ainsi leur activité bondir de 30 % à 35 % cette année. Mais cette hausse de recettes n’équivaut pas à des bénéfices équivalents. Car les agriculteurs doivent aussi faire face « au triplement du prix des engrais, liés au prix du gaz, en 9 mois ». Arterris a, dans ce contexte, sécurisé les approvisionnements de ses adhérents sur les engrais, pour les cultures de l’année en cours.

Rendre accessibles les sujets de la data. C’est l’évènement organisé par l’Observatoire de la Maturité Data des Entreprises (OMDE) et Datasulting (cabinet d’expertise en valorisation des données des entreprises), intitulé « Cultive ta data », le 21 juin au Domaine de Verchant (Castelnau-le-Lez – 34). Objectif : permettre aux dirigeants d’entreprises de secteurs traditionnels (hors numérique) de s’approprier les sujets liés à la data (donnée). L’évènement vise à expliquer aux dirigeants en quoi la data génère de la valeur dans leur activité, comment mettre en place les premières actions et comment accélérer le travail une fois celui-ci débuté. Les exposants (10 maximum) pourront répondre aux questions des visiteurs. Cette journée sera également l’occasion pour l’OMDE de présenter ses résultats 2021 et ses actions 2022. Entre 100 et 200 visiteurs sont attendus, provenant à plus de 50 % d’entreprises de secteurs traditionnels. Plus de 80 % de ces visiteurs sont des dirigeants ou des membres de comités de direction.

Bouclage financier pour Eolmed. Eolmed concrétise son projet de ferme pilote d’éoliennes flottantes offshore en Méditerranée en annonçant le bouclage financier, dans un communiqué le 9 mai. C’est le premier projet de parc éolien flottant qui bénéficie d’un financement sans recours. Le début des travaux est prévu à l’automne 2022, et la mise en service mi-2024. Installée à plus de 18km des côtes de Narbonne, la ferme sera composée de 3 éoliennes de 10 MW chacune. Plus à lire sur le sujet dans Les Échos « Coup d’envoi de deux parcs éoliens flottants en Méditerranée », ici.

Première édition de la matinale de l’innovation Code 4.0 d’Altrad Endel, le 21 avril à Bagnols-sur-Cèze (30), autour de la digitalisation et de la robotique. Parmi les exposants : Lynxter (machine-outil de fabrication additive), Astillo (fraiseuse murale), Innowtech (développement de robots capteurs, ingénierie de systèmes de mesure, cellule de calcul scientifique), Cerap Prévention (Conseils Etudes en radioprotection) ou encore l’école des métiers d’Endel Altrad.
« L’industrie 4.0 est tout aussi indispensable que la sécurité, la sûreté la qualité ou la performance économique. L’innovation n’est pas une source de dépenses, mais un cercle vertueux qui permet de bien réaliser nos projets », a déclaré en ouverture Fabrice Quemener, directeur de Région Cycle du Combustible à Altrad Endel. Dans le secteur très codifié de l’intervention en milieu nucléaire, la digitalisation et la robotique « apportent des outils de pilotage qui amènent du confort à la gestion de projet ».
« L’innovation n’est utile que si elle est pratique, a rappelé Madany Lias, DG d’Endel. Elle revêt différentes formes : fabrication de biens nouveaux, nouvelles méthodes de production, utilisation de nouvelles matières, organisation d’une nouvelle société… Nous innovons sur des sujets de plus en plus complexes pour EDF, comme ce marché récemment remporté avec Framatome pour le remplacement des coudes primaires sur les cuves de réacteurs nucléaires. » Plaisir d’avoir innové la conférence-débat avec le navigateur et chef d’entreprise Lalou Roucayrol (Transat Jacques Vabre 2017), dirigeant Lalou Multi (propriétaire de 3 bateaux, 30 salariés), une entreprise de courses au large, est ensuite intervenu, lors de la conférence conclusive, aux côtés de Sébastien Lemanceau (Ersya, conception/amélioration de systèmes complexes via des méthodes issues de l’ergonomie cognitive et de l’expérience utilisateur), pour décortiquer la bonne  » Innovation Attitude « . Plus à voir et lire ici

Plus de décodages ici

Agromousquetaires va racheter St Mamet. Agromousquetaires, pôle agroalimentaire du Groupement Les Mousquetaires, entre en négociations exclusives avec Hivest Capital Partners, société de capital investissement, pour acquérir des parts de St Mamet, spécialiste de la transformation du fruit (siège social : Nîmes). Objectif : créer un pôle d’excellence du fruit sur le site de Vauvert (Gard). Le pôle agroalimentaire projette d’investir dans des innovations industrielles et commerciales, pour relocaliser des fabrications sous-traitées actuellement en Europe. « Nous voulons nous engager aux côtés de 150 arboriculteurs du Sud-est de la France, pour renforcer et développer les liens existants, et accompagner la transition agricole de la filière arboricole », explique Agromousquetaires dans un communiqué du 28 avril.  Autre projet : développer la notoriété de St Mamet auprès des clients du groupe Mousquetaires, en France et à l’international. Le projet sera soumis à l’autorisation de l’Autorité de la concurrence.
St Mamet réalise environ 65 millions d’euros de chiffre d’affaires, compte 150 salariés permanents et plus de 200 saisonniers en pleine saison. Le Groupement Les Mousquetaires rassemble quant à lui 3.000 chefs d’entreprise indépendants et 150.000 salariés. Ce 11 mai, Stéphane Lehoux, PDG de Saint-Mamet, officialise l’obtention de la certification ISO 50001, venant récompenser les engagements sur la réduction de l’impact sur le climat. L’événement se déroulera en présence du directeur opérationnel de Socotec, Thomas Hennion. Le dernier article sur St Mamet dans Les Échos, est à (re)lire ici.

Nîmes : un ancien mas viticole réhabilité en espace de bureaux et de restauration. À Nîmes, le Mas Larrier, situé face à la gare TGV Nîmes-Pont du Gard, est reconverti par Nîmes Métropole en lieu de restauration et de bureaux, pour un montant total de 6,8 millions d’euros. Un appel à candidature, publié en mars, a été lancé pour confier la gestion de l’espace de restauration, tandis que les 600 m² de bureaux sont en cours de rénovation. La réhabilitation du Mas Larrier, portée par l’architecte nîmois Nicolas Crégut (C + D Architecture), a permis à la bâtisse d’être labellisée Bâtiments Durables Occitanie niveau « or », suite à une évaluation des aspects environnementaux, économiques et sociaux concernant la rénovation du bâtiment.
> Plus à lire dans Les Échos « A Nîmes, un ancien mas viticole reconverti en lieu de restauration et de bureaux », ici.

Le Pôle Mécanique Alès Cévennes s’agrandit. Le Pôle Mécanique Alès Cévennes (Gard) dévoile son nouveau centre de développement et d’évènementiel « L’Ingénium », le 26 avril. Ce lieu permet d’organiser des formations, des séminaires, des programmes de développement sur les véhicules, tout en profitant du circuit de vitesse, du karting ou de la piste d’essai. Objectif : « accueillir toutes les entreprises qui veulent faire du business », souligne Christophe Rivenq, présent LR d’Alès Agglomération. « L’Ingénium » s’étale sur 200 m² de garage, 455 m² de salles et un rooftop de 600 m², pour un investissement total de 2 700 800€. Ce nouveau lieu s’inscrit dans la démarche engagée par l’agglomération avec sa marque territoriale « Le Sud Ingénieux » (à lire dans Les Échos ici). Le Pôle Mécanique Alès Cévennes accueille annuellement près de 200 entreprises et représente plus de 1.000 emplois.
> Un article sur « L’Ingénium » est à retrouver dans Les Échos cette semaine.

Une zone d’activité nîmoise passe au vert. Pour ces 30 ans, l’Association des Professionnels de Ville Active (APVA), regroupement des professionnels situés dans la zone d’activités de Ville Active (Nîmes, Gard), lance l’opération « Ville Active Verte ». Objectif : développer l’offre de mobilité verte et de développement durable. Pour débuter cette opération, l’APVA a distribué à ses 55 adhérents des hôtels à insectes afin qu’ils soient installés à proximité des commerces. « Il faut sécuriser les trottoirs, aménager des pistes cyclables et installer des arceaux à vélos. En ce qui concerne la végétalisation, nous souhaitons implanter une micro-forêt à la sortie de l’autoroute », affirme Karine Le Cardinal, présidente de l’APVA. Ville Active représente 738 entreprises et 2.059 emplois.
> Plus à lire dans Les Échos cette semaine, et notre enquête sur Ville Active, pour le magazine L’Œil d’Arthur Loyd, est à lire ici.

Montpellier : une attractivité relative, selon Hays. C’est à la 13ème position que se classe la métropole de Montpellier en termes d’attractivité, selon une enquête menée par Hays (cabinet de recrutement) et les plateformes RégionsJob et ParisJob, concernant l’année 2021 (étude publiée en janvier 2022). En 2020, Montpellier occupait le 10e rang. Sur 21 métropoles, la première place revient à Rennes, suivi de Nantes et Strasbourg. Il ressort de cette enquête que la qualité de l’environnement, l’offre de santé et la beauté de la ville constituent les atouts de Montpellier. En revanche, le coût et la qualité des logements, le dynamisme de l’emploi et la sécurité des biens et des personnes lui font perdre des points. Les loisirs, la culture et l’environnement positionnent Montpellier à la seconde place, le dynamisme économique à la 7ème place et la beauté de la ville 10ème. Cependant, le coût de la vie classe la métropole 18ème, et le marché du travail (possibilités de développement de carrières intéressantes) en dernière position.

Administration de biens immobiliers : Septeo crée Septeo ADB. SPI, éditeur de logiciel basé à Toulouse, et LaGI, éditeur de logiciel parisien acquis par Septeo (digitalisation des métiers du droit et de l’immobilier en France, Lattes – 34) en 2019, fusionnent sous le nom d’une nouvelle entité : Septeo ADB, spécialiste français de l’administration de biens immobiliers (gestion locative, syndic, location saisonnière, gestion de copropriétés et de patrimoine). Objectif pour le groupe Septeo : faire de ce nouveau pôle d’activités le leader des solutions logicielles dédiées aux administrateurs de biens.
150 personnes sont concernées par cette fusion. Elles sont regroupées dans de nouveaux locaux à Toulouse, inaugurés ce lundi 9 mai en présence de Hugues Galambrun, PDG de Septeo. « Ce déménagement et cette fusion permettent de consolider et conforter notre pôle toulousain dans l’activité du groupe Septeo », précise Tommy Verdon, directeur du pôle administrateurs de biens du groupe Septeo. Septeo ADB est également implanté à Paris. En 2021, le groupe Septeo (2.400 collaborateurs), investit plus de 30 M€ en recherche & développement et réalise un chiffre d’affaires de 240 M€.
> « Septeo accélère la digitalisation des professions réglementées en France », à (re)lire dans Les Échos, ici.

Légère hausse des loyers à Toulouse. En 2021, le loyer de marché médian (logements loués à partir du 1er janvier 2020) s’élève à 11,5€/m² dans l’agglomération toulousaine, en légère hausse par rapport à 2020 (11,3€/m²), indique l’Observatoire local des loyers. La ville-centre présente toujours des loyers de marché médians au m² plus élevés que ceux de la périphérie (12,4€/m² pour 10,4€/m²). Néanmoins, la surface moyenne des logements étant plus élevée en périphérie qu’à Toulouse (19 m² d’écart pour les logements loués dans l’année), les quittances mensuelles médianes s’établissent à 627€ en périphérie pour 547€ à Toulouse. L’Observatoire note également qu’en 2021, « l’agglomération toulousaine présente toujours des niveaux de loyers de marché moins élevés que les agglomérations de Bordeaux, Lyon, Lille ou Marseille. Ils se rapprochent ainsi de ceux enregistrées dans des agglomérations telles que Nantes, Strasbourg, Grenoble ou Rennes ». Consulter les chiffres clés de l’étude, ici.

Projet de ZAE à Sussargues. Une nouvelle zone d’activité économique est projetée à l’entrée sud de la commune de Sussargues (Hérault). Le projet a été présenté en réunion de concertation publique le 29 avril. D’une surface de 4 hectares, situé de part et d’autre du stade Jules-Rimet, ce parc du même nom devrait voir le jour en 2024. La consultation est en ligne ici.

Evènements Ad’Occ. Mois de mai et juin chargés pour AD’Occ, l’agence de développement économique de la Région Occitanie. Plus de 18 évènements et temps forts figurent ainsi à l’agenda de la structure avec notamment plusieurs grands rendez-vous internationaux comme la participation à ProWein du 15 au 17 mai à Düsseldorf en Allemagne avec 53 entreprises viticoles régionales et au congrès européen ITS à Toulouse sur les transports intelligents avec 6 entreprises de la région du 30 mai au 1er juin, une présence à la conférence internationale FOWT, le rendez-vous annuel de l’éolien en mer flottant en présence de nombreuses délégations internationales du 16 au 18 mai au Corum de Montpellier. À noter également, la participation au Gourmet Discovery Hambourg, les 13 et 14 juin, où Ad’Occ organise un programme de rendez-vous BtoB avec des acheteurs allemands.
> Retrouvez le programme complet des évènements dans notre rubrique Agenda, ici.

Le retour des Vignes Toquées. L’AOC Costières de Nîmes annonce le retour des « Vignes Toquées », balades gourmandes entre vignes et garrigue, les 20, 21 et 22 mai. Au programme : des balades la journée, à la rencontre de plus de 40 vignerons, sur un parcours de 7,3 km ponctué d’un repas préparé par Christophe Ducros, chef du restaurant étoilé La Maison d’Uzès depuis 2016 ; une nocturne sur 3 km, pour déguster six plats préparés par l’association Gard aux Chefs, en accord avec les vins.
L’AOC Costières de Nîmes c’est 3.800 ha de vignobles entre Nîmes et la Camargue, dont 73 domaines et 11 caves coopératives pour 21 millions de bouteilles produites par an.
Plus à lire dans Les Échos, « Vignes Toquées : l’AOC Costières de Nîmes fait déguster ses vins lors de balades gourmandes », ici.

3.100 visiteurs ont participé au salon medFEL qui s’est tenu au Parc des Expositions de Perpignan les 27 et 28 avril. Cet événement a réuni les acteurs de la filière fruits et légumes autour de 200 exposants : producteurs, transformateurs, fournisseurs, marques, distributeurs, transport et logistique… 1.030 rendez-vous d’affaires ont eu lieu durant les 2 jours de salon. Le medFEL est porté par la Région Occitanie et organisé par l’Agence régionale de développement économique Ad’Occ et SPAS Organisation. Il continue en version digitale le 24 mai avec les « Mardis de medFEL », un concept de conférences et d’échanges en ligne lancé en 2021. Le thème du 24 mai sera consacré aux prévisions européennes sur les pêches et nectarines.
> Pour voir en replay les conférences du medFEL c’est ici.

 

Une indiscrétion, une analyse pas lue ailleurs, une exclu à nous transmettre ?

Agencehv protège ses sources d’information. En lui communiquant une information,
vous avez la garantie d’un traitement fiable, rigoureux et objectif.

Zoom

Zoom
9

Une info passée au crible

Malgré la croissance molle, l’emploi des cadres au beau fixe

 

Paradoxe : la croissance économique est atone, l’inflation sévit et les difficultés d’approvisionnement se multiplient, mais les entreprises recrutent à tour de bras – même quand elles ne semblent pas en avoir besoin urgemment. L’association pour l’emploi des cadres (Apec) Occitanie anticipe plus de 15.000 offres d’emplois en 2022. Faits marquants en 2021 : un cadre recruté sur deux a moins de 5 ans d’expérience, 69 % des postes de cadres sont créés en Occitanie Ouest et l’informatique est le secteur le plus dynamique.

 

Les Indiscretions Hubert Vialatte

15.700 nouveaux cadres en Occitanie. Au premier trimestre 2022, la région Occitanie voit augmenter de 16 % le nombre d’offres d’emploi cadres publiées sur apec.fr, par rapport à la même période en 2019 : 12.269 offres, contre 10.557 il y a 3 ans. 15.700 cadres pourraient être recrutés d’ici la fin de l’année.

Le secteur de l’informatique a le vent en poupe. Parmi ces offres de recrutement, un secteur domine : l’informatique, avec 2.275 offres d’emploi cadre au premier trimestre 2022, suivi par l’ingénierie R&D (1.996 offres), le conseil et gestion des entreprises (785 offres), la construction (575 offres) et le secteur banque et assurances (489 offres). En informatique, le métier de développement informatique concentre 1.347 offres, suivi des infrastructures et systèmes informatiques (539 offres) et de la gestion des projets informatiques (441 offres). « Les compétences requises dans ces secteurs sont très recherchées, ce qui complique les recrutements », indique l’Apec.

Difficultés de recrutements. « Pour faire face aux difficultés de recrutements des entreprises de notre région, il faudra jouer sur plusieurs terrains à la fois : la formation, la mobilité, l’attractivité, …mais aussi changer de regard et adapter des pratiques de recrutement parfois trop formatées et pas assez inclusives, alors que beaucoup de compétences demeurent sous-employées chez les plus anciens comme chez les plus jeunes », souligne Carole Fistahl, déléguée régionale de l’Apec Occitanie. L’Apec met en avant cinq aspects expliquant les barrières aux recrutements de cadres : les difficultés structurelles des métiers (compétences particulières dans l’informatique), la localisation géographique (territoire rural, enclavé, frontalier…), le manque d’attractivité de certains secteurs (industrie, BTP…), la taille des entreprises et les pratiques RH associées, et enfin les nouvelles exigences des candidats (télétravail…).

Près de 15.000 offres en 2021. 2021 fut une année dynamique en termes de recrutement de cadres, avec une hausse de 33 % par rapport à 2020 (14.960 offres de recrutement en 2021, contre 11.210 en 2020). De la même façon, l’informatique a été le secteur ayant le plus recruté de cadres. 23% des offres d’emplois de cadre concernait l’informatique, suivi par les études et la R&D (18%).

La part de cadres en Occitanie. La région Occitanie regroupe 7 % des cadres de France métropolitaine en 2021. C’est 2 % de plus qu’en 2020, avec 283.350 cadres comptabilisés fin 2021, contre 277.3700 fin 2020.

69 % d’offres d’emploi de cadres en Occitanie Ouest. Sur les 14.960 offres d’emploi de cadres en 2021, 10.260 (69 %) d’entre elles concernent l’Occitanie Ouest, et 4.700 (31 %) l’Occitanie Est. Les offres ont principalement été concentrées sur deux départements : la Haute-Garonne, qui représente 49 % des offres d’emploi cadres, et l’Hérault, avec 25% des offres.

Un cadre sur 2 recruté a moins de 5 ans d’expérience. En Occitanie, les ¾ des recrutements de cadres ont été réalisés dans des PME (moins de 250 salariés). La moitié des cadres recrutés ont moins de 5 ans d’expériences. De plus, 7 recrutements sur 10 ont eu lieu dans des entreprises de services. 13 % concernaient les entreprises de l’industrie, 8 % le commerce et 8 % la construction.

Impact du conflit ukrainien. « Les répercussions économiques du conflit ukrainien pourraient toutefois venir rebattre les cartes et obérer la croissance économique hexagonale et régionale. Nos prévisions de recrutements de cadres en Occitanie pour 2022 restent donc prudentes : + 5 % par rapport à 2021 », avertit Carole Fistahl.

3 questions à

3 questions à

Frédéric Bourelly, Mon Chasseur Immo

« Un gros plan de développement en perspective »

Grosse annonce, ce mardi en exclusivité dans Les Échos, de la proptech Mon Chasseur Immo (Montpellier). En teasing, Les Indiscrétions font le point avec Frédéric Bourelly, fondateur et PDG de cette plateforme qui s’adresse aux acheteurs immobiliers. « Trois questions à », la rubrique où le tutoiement est de rigueur.

Frédéric, pourquoi as-tu développé une technologie dédiée aux acheteurs immobiliers ?
Parce que les acheteurs sont les laissés-pour-compte des transactions immobilières, alors qu’ils investissent beaucoup, parfois à travers le projet d’une vie ! C’est anormal qu’ils se sentent aussi démunis, sur l’offre réellement disponible et les opportunités à saisir. Tout reste à faire en termes de services, notamment grâce au digital.

Qu’as-tu créé depuis la création de Mon Chasseur Immo (ex-Net Acheteur), en 2012 ?
Mon Chasseur Immo est une plateforme technologique propriétaire, qui permet à l’acheteur d’optimiser les recherches et apporte un bouquet de services associés. L’application mobile comprend un côté acheteur, avec des chats, alertes, visualisations de biens, géolocalisations, portfolio…, et un back office, pour les ‘chasseurs’ (mandataires, auxquels Mon Chasseur Immo reverse un pourcentage de son chiffre d’affaires), incluant un moteur de recherche, un tri automatisé, des annonces actualisées… Désormais, la solution va s’enrichir d’applications à base d’intelligence artificielle, pour des rédactions automatisées de rapport, ou des push d’assistance commerciale envoyés aux agents pour les conseiller pendant leurs missions, en fonction du parcours spécifique du client.

Qui cibles-tu ?
Des acquéreurs qui n’ont pas le temps de réaliser une recherche intensive, qui sont parfois éloignés de leur lieu de recherche ou qui ont besoin de conseils comme des personnes seules ou des primo-accédants. Nous avons un gros plan de développement, car la demande est là.

Plus à lire ce mardi dans Les Échos.

La HV Touch

La HV Touch

Conseil RP

Une idée toute bête comme un lundi : challengez les journalistes et les médias, à travers l’organisation de prix de la presse. Prix de l’exclu, de l’enquête, du portrait de PME etc. Le Club de la Presse Occitanie en délivre chaque année. Pourquoi pas certains grands comptes publics ou privés ?

La phrase

« Je salue l’avis très positif de la commission d’enquête publique sur la LGV Montpellier-Perpignan : un pas de plus vers la réussite de ce projet collectif qui continuera de décarboner nos mobilités (fret, trains régionaux) tout en étant attentif à la préservation de la nature. »

Carole Delga

présidente de la Région Occitanie, sur Twitter, le 3 mai.

On s’en fout

Le blues des festivals, à défaut de l’inverse. Le festival des festivals d’été fait son grand retour. Non, je ne vais pas vous citer les principaux en file indienne, version cellule de communication. On s’en foutrait bien. Et puis, la pression du bonheur obligé est suffisamment omniprésente, sous le soleil revenu. « Quoi, tu n’es pas allé à Saperlipopette avec tes enfants ? » ; « Hein, tu as raté ce concert aux Arènes de Nîmes ? » On est tous plus ou moins victimes de l’emprise des sorties moutonnières. Phénomène accentué par plusieurs causes : une sorte de transe collective, nouveau virus après deux ans de privations liées au Covid ; L’effet miroir et emballant des réseaux sociaux ; La presse, qui relaie abondamment ce type d’infos, parce que le grand public adore ces photos en Une – il fait beau, il fait chaud, et on boit des coups en gardant un vague œil sur les gamins on se cultive en famille ; Et, enfin, les mauvaises langues diront que beaucoup de gens ont quand même beaucoup de temps libre en pleine forme.
Bref, ne pas se soumettre à l’adoration des festivals, festivals petits ou grands, vieux ou jeunes, devient presque suspect. Si on reste chez soi, ou qu’on va ailleurs, on n’est pas loin de se sentir comme le dernier des abrutis. Culpabilité d’avoir raté quelque chose d’estampillé extraordinaire. Tendance un peu paradoxale : car la culture, l’art, les loisirs, bref l’envie d’émancipation ultime qui arrive avec les beaux jours, induisent par essence une diversité d’approches. Tous aller au même endroit, en même temps, consommer les mêmes spectacles, est au mieux triste, au pire inquiétant pour notre capacité créative.
Pas de conclusion hâtive. Je reconnais le rôle économique vital des festivals – l’inverse serait le comble pour un journaliste économique. Et j’adore fréquenter certains festivals. Comble de la misère, en 20 ans, je n’ai jamais demandé de place gratuite à un service de presse. On se démarque comme on peut.

ca pousse les indiscretions

Ça pousse

Ça pousse
9

Ils et Elles bâtissent nos villes

Immobilier : un Lab Immo et 4 conférences pour tout savoir sur le marché de l’ouest Hérault . Qualité des vies des villes moyennes prisée après le Covid, prix largement inférieurs à ceux de la métropole, connexions ferroviaires efficaces avec Montpellier, beauté du littoral, actions de requalification des centres-villes, perspectives de développement économique autour de l’hydrogène décarboné… Entre Sète, Agde et Béziers, l’ouest Hérault attire une part croissante d’investisseurs et de propriétaires occupants. Le Lab Immo Midi Libre, que j’aurai le plaisir d’animer, décryptera les opportunités du marché de l’ouest Hérault, ce vendredi 13 mai à partir de 15h sur le salon de l’immobilier de Béziers (organisateur : Midi Events), au Parc des Expositions. Pour en parler, trois invités de marque : Xavier Bringer, directeur associé du Groupe M&A, Roch Angelotti, directeur général du Groupe Angelotti et Olivier Marty, gérant de Sirius (ex-OMLB, urbanisme et architecture).
Quatre conférences thématiques sont également à suivre :
– Le 13 mai à 16h30 : rénovation urbaine et diversification des logements.
– Le 14 mai
> à 11h : Construire avec des matériaux écologiques, avec Nicolas Chandiramani (Demeures d’Occitanie, Maisons Bâti-France).
> à 14h : Devenir propriétaire en 2022, avec Vincent Thieule (Progest Immo, Béziers) et Cécile Fiorentino (S’Antoni Immobilier, Agde).
> à 15h30 : La plus-value immobilière, avec Sébastien Gonthier, notaire à Pézenas.

Posts techniques. On aime les posts techniques de l’Arac (Agence régionale Aménagement Construction) Occitanie, comme ceux sur la construction du lycée d’Auterive ou sur la rénovation complète d’une résidence de tourisme à Seix, en Ariège – une ancienne scierie à marbre devenue un équipement touristique. Oui oui, il y a des communications digitales utiles et intelligentes.

Icade Promotion devient l’actionnaire majoritaire du groupe M&A. La foncière de bureaux et de santé et promoteur immobilier Icade Promotion (CA 2021 de 1,1 Md€), fait l’acquisition d’une participation à hauteur de 50,1 % dans le groupe M&A, acteur régional de la promotion immobilière résidentielle et de l’aménagement dans le Sud-Est de la France (20 salariés, Montpellier), annonce Icade Promotion et M&A dans un communiqué du 2 mai. L’acquisition du portefeuille d’opérations représente un potentiel de chiffre d’affaires de 170 M€ HT sur les trois prochaines années. La participation d’Icade au capital de la société sera progressive : 65 % en 2023 et la totalité de l’entreprise au plus tard en 2025.
Créé en 2004, le Groupe M&A a livré 23 résidences en 2021 et 2.000 logements neufs.
Le groupe sera toujours dirigé par les associés et mandataires sociaux actuels du groupe : Laurent Romanelli, président-fondateur, et Xavier Bringer, directeur général.
« Cette acquisition est une opportunité pour renforcer notre présence sur une région très dynamique, explique Emmanuel Desmaizières, directeur général d’Icade Promotion. Icade réalise là sa seconde opération immobilière régionale en 2 ans, après l’acquisition du promoteur montpelliérain Ad Vitam, fin 2020.
« C’est une belle opportunité pour accélérer le développement national de nos marques Kalithys (résidences pour la mixité sociale) et Silver Garden (résidences séniors) », ajoute Xavier Bringer. Icade est dirigée par Béatrice Mortier en Occitanie Est.
Relisez le « Trois questions à » Laurent Romanelli du 29 novembre dernier, ici.

Inventer la ville de demain. Crédit Agricole Immobilier et le Village by CA Paris lancent jusqu’au 29 mai un appel à candidatures à destination des startups pour  » inventer la ville de demain « . L’objectif étant de répondre aux défis posés par la densification de l’urbanisation et l’urgence environnementale : diminution de l’impact carbone des projets immobiliers, réemploi des matériaux et rénovation et la réversibilité des bâtiments. Deux grandes thématiques sont retenues : celle des usages (évolution des modes de vie), et le bas carbone. À la clé : une dotation financière de 10.000 € HT pour le 1er, 6.000 € HT pour le 2nd et 4.000 € HT pour le 3ème au classement. Plus d’infos ici.

Bureaux flexibles. Newton Offices, spécialiste des bureaux flexibles, s’implante dans le centre-ville de Toulouse. Après Marseille/Aix, Montpellier, Lille, Lyon et Nice/Sophia-Antipolis, Newton Offices arrive dans la Ville rose en faisant l’acquisition, auprès du promoteur Cogedim Régions, de l’immeuble Hill Side, doté de 4.291 m². Le bâtiment, situé dans le quartier Jolimont, près de la gare SNCF Toulouse Matabiau, proposera plus de 205 postes de travail. L’offre aux salariés est dense : espace de restauration, salles de réunion, coworking, espaces de détente et bien-être, salle de sport avec vestiaire et douches, local à vélo protégé et sécurisé, toiture végétalisée, grandes baies vitrées, escalier magistral en premier jour donnant sur l’extérieur qui distribue tous les plateaux, jardin en rez-de-chaussée et son rooftop avec vue panoramique. « L’immobilier d’entreprise est le 2e poste de dépense des entreprises, derrière les salaires. Et les salariés français sont de plus en plus exigeants vis-à-vis de leurs espaces de travail », commente Guillaume Pellegrin, fondateur de Tivoli Capital et de Newton Offices. Newton Offices compte aujourd’hui 5 sites ouverts à Marseille, Montpellier, Aix-en-Provence, Villeneuve d’Ascq et Lyon. 6 autres immeubles ont d’ores et déjà été achetés ou sous promesse, ce qui porte le portefeuille de Tivoli Capital / Newton Offices à environ 65.000 m². D’ici 2025, Newton Offices proposera une vingtaine d’immeubles dans les plus grandes métropoles.

Des potins immo ? Une nomination ? Des initiatives et projets ?

Agencehv protège ses sources d’information. En lui communiquant une information,
vous avez la garantie d’un traitement fiable, rigoureux et objectif.

Au marché

Au marché
9

Les marchés publics essentiels en Occitanie de la semaine passée. Parce qu’il faut bien vivre.

Accompagnement 🚀

Occitanie Est 

L’Agglomération Hérault Méditerranée et l’agence d’attractivité Blue lancent un avis pour accompagner les porteurs de projets dans leurs démarches pour simplifier leur implantation.

BTP 👷‍♀

Occitanie Est 

La ville de Grabels lance un avis pour la rénovation de la cour extérieure de la crèche F. Chazot. 

La mairie de Rivesaltes lance un avis pour la réhabilitation de diverses aire de jeux et de loisirs. 

La commune de Vergèze lance un avis pour les travaux e remise en état des infrastructures sportives endommagées lors des intempéries, déclarées catastrophe naturelle. 

La ville de Béziers lance un avis pour le réaménagement de la cour d’école maternelle Les Tamaris. 

La ville de Bagnols-sur-Cèze lance un avis pour la construction d’une salle réservée aux associations. 

Le conseil départemental du Gard lance un avis pour les travaux de menuiseries extérieures sur les bâtiments ouest Collège Mont Duplan à Nîmes. 

La commune de Sauvian lance un avis pour la maîtrise d’œuvre pour la construction d’un bâtiment d’accueils de loisirs sans hébergement. 

L’Université Paul Valéry lance un avis pour la restructuration de la faculté de Pharmacie à Montpellier. 

La ville de Bagnols-sur-Cèze lance un avis pour la mission architecturales d’infrastructures et d’aménagements pour un ouvrage d’art type passerelle. 

La Communauté de Communes du Vallespir lance un avis pour les travaux de réhabilitation de la friche industrielle à Céret en vue de l’implantation d’une nouvelle activité économique. 

L’Eptb Gardons lance un avis pour accord cadre à bons de commandes pour les travaux annuels de gestion des atterrissements du Gardon d’Alès dans la traversée d’Alès. 

La Sdee de la Lozère lance un avis pour les travaux de réparation de routes communales et intercommunales sur le département de la Lozère. 

La Spl Agate lance un avis pour les travaux de construction d’une médiathèque et d’une salle socio-culturelle à Poulx (30). 

La ville de Nîmes lance un avis pour la réhabilitation de l’école élémentaire Emile Gauzy. 

Territoire 34 lance un avis pour l’étude de sureté et de sécurité publique pour la construction d’un collège à Juvignac. 

Le Ccas de Montpellier lance un avis pour les travaux de retrait des matériaux et produits contenant de l’amiante au centre d’expérimentations et d’innovation sociale (ceis). 

Spl 30 lance un avis pour l’aménagement du Secteur Est du Pôle d’Echanges Multimodal de Bagnols-sur-Cèze et la démolition du bâtiment situé 2, place de la Gare. 

La ville de Pérols lance un avis pour la construction d’un bâtiment associatif municipal. 

Le département de la Lozère lance un avis pour les travaux de réfection des toitures en lauzes de calcaire au domaine des Boissets à Ste Enimie. 

Le Sdis 34 lance un avis pour la construction d’un centre de formation et d’un plateau technique d’entrainement Sdis 34. 

Occitanie Ouest 

La commune de Toulouse lance un avis pour la procédure avec négociation pour l’attribution d’un marché de maîtrise d’œuvre – Restauration du Grand Cloître du Musée des Augustin. 

Réseau 31 lance un avis pour les travaux de réhabilitation de la bâche no2 sur la commune de Vieille Toulouse. 

L’Enac lance un avis pour les travaux de démolition de la résidence Vedrines sur le site de l’Enac à Toulouse. 

La Spl Arac Occitanie lance un avis pour la restructuration des bâtiments 11 et 12 et des extérieurs du lycée Saint Sernin à Toulouse. 

Toulouse Métropole lance un avis pour les travaux de petit entretien et de grosses réparations sur les routes métropolitaines. 

Le département du Tarn lance un avis pour les travaux d’hydro-régénération de surface de chaussées routières pour le département du Tarn. 

La mairie de Merville lance un avis pour le concours de maîtrise d’œuvre pour la construction d’un complexe sportif. 

Toulouse Métropole lance un avis pour les travaux de pose de panneaux photovoltaïques sur les ateliers mécaniques à Colomiers. 

La Communauté d’Agglomération du Grand Cahors lance un avis pour les travaux de confortement et réparation des berges du Lot après inondations. 

Le CHU de Toulouse lance un avis pour le concours restreint relatif au projet de construction d’un bâtiment de soins dédiés à la prise en charge en soins psychiatriques d’enfants et d’adolescents. 

Le département des Hautes-Pyrénées lance un avis pour la rénovation des façades du collège Victor Hugo à Tarbes  

Réseau 31 lance un avis pour la construction de 2 microcentrales sur le Canal de Saint-Martory (commune de Bérat). 

Le centre hospitalier de Cahors lance un avis pour le marché de maîtrise d’œuvre pour la construction d’un EHPAD de 96 lits à Gourdon. 

Le département du Tarn lance un avis pour les travaux pour les bâtiments du département. 

La Communauté d’Agglomération du Gard Montauban lance un avis pour les travaux d’aménagement d’un gite ‘étape’ pour le vélo à Port Canal. 

Spl Audeo lance un avis pour le concours de maîtrise d’œuvre pour la réalisation d’un nouveau collège à Coufouleux dans le Tarn. 

Communication 📣
Culture 🎭
Environnement 🌳

Occitanie Est 

La ville de Nîmes lance un avis pour l’acquisition de matériels thermiques pour l’entretien des espaces verts.  

Occitanie Ouest 

L’Office Public de l’Habitat du Tarn lance un avis pour l’entretien des espaces verts 2022-2025. 

Formation 📚

Occitanie Est 

L’Eptb Vistre Vistrenseque lance un avis pour le programme de sensibilisation scolaire au risque inondation. 

Insertion 🤝
Services 📋

Occitanie Est 

La Communauté de Communes de la Vallée de l’Hérault lance un avis pour l’étude de positionnement économique et de faisabilité des extensions des zones d’activités économiques de ‘La Tour’ à Montarnaud et de ‘L’Ecoparc-La Garrigue’ à Saint André de Sangonis. 

La régie des eaux de Montpellier 3M lance un avis pour le déploiement t la maintenance d’infrastructures de vidéosurveillance et de sécurité pour la régie des eaux. 

Alès Agglomération lance un avis accord-cadre à bons de commande relatif à l’acquisition et la livraison de produits de traitement et de filtration de l’eau des piscines de la Communauté Alès Agglomération. 

Le département des Pyrénées-Orientales lance un avis pour la fourniture, transport et livraison de sel pour la viabilité hivernale. 

Le rectorat de Montpellier lance un avis pour le remplacement du Système de Sécurité Incendie (SSI) et réaménagement du sous-sol de la Direction des Services Départementaux de l’Education Nationale des Pyrénées orientales (DSDEN 66) à Perpignan. 

La ville de Castelnau-le-Lez lance un avis pour accord-cadre de fourniture, livraison et installation de gros et petits équipements électroménagers. 

La ville de Nîmes lance un avis pour des prestations d’accueil des publics dans les espaces d’exposition. 

Occitanie Ouest 

Le conseil départemental de l’Aveyron lance un avis pour la fourniture d’équipements pédagogiques pour les clubs de sports individuels aveyronnais présentant des jeunes pratiquants dans la catégorie benjamine. 

Toulouse Métropole lance un avis pour les contrôles de sécurité divers. 

La Cpam 31 lance un avis pour des prestations de déménagements de biens mobiliers pour la CPAM de la Haute-Garonne. 

La commune de Toulouse lance un avis pour des prestations d’archivage intermédiaire externalisé. 

La commune de Tournefeuille lance un avis pour la fourniture et mise en œuvre de menuiseries aluminium avec stores enrouleurs extérieurs en tissu pour le groupe scolaire Mirabeau de la ville de Tournefeuille. 

Réseau 31 lance un avis pour la fourniture de granulats, avec ou sans transport. 

La société de la mobilité de l’agglomération toulousaine lance un avis pour des contrôles extérieurs Techniques/Laboratoire dans le cadre des travaux de réalisation de la 3e ligne de métro. 

ATTRIBUTIONS DE MARCHÉ

La commune de Narbonne attribue le marché de maintenance et exploitation des installations de chauffage et de climatisation des bâtiments communaux à Sa Dalkia. Valeur totale du marché : 3 693 499,94 euros. 

La Cmar Occitanie attribue le marché de mission de maîtrise d’oeuvre relative aux aux travaux de construction d’un gymnase multisport avec salle de récupération musculaire et espace de rangement – CFM de la CMA de l’Ariège à CM2A, OTCE LR, IDTEC Projets de Ville et PM2O. Valeur totale du marché : 146 700 euros. 

Territoire 34 attribue le marché de mission de maîtrise d’œuvre pour les travaux d’achèvement d’aménagement de la Zac Pierres Vives à Montpellier (34) à Tecta. Valeur totale du marché : 96 150 euros. 

La commune de Portet-sur-Garonne attribue le marché d’accord-cadre de fourniture et acheminement en gaz naturel et services associés à EDF, SAS GAZ DE BORDEAUX, ENGIE SA et TOTAL ENERGIE. Valeur totale du marché : 3 444 439 euros. 

Le département de la Lozère attribue le marché de suivi-animation du Programme d’Intérêt Général en faveur d’un habitat durable, attractif et solidaire et accompagnement des ménages en grande précarité énergétique de 2021 à 2025 à Grpt Alec Lozère énergie/Octhea. Valeur totale du marché : 731 400 euros. 

La société de la mobilité de l’agglomération toulousaine attribue le marché de travaux de déconstruction et désamiantage à Demcy France Sud. Valeur totale du marché : 2 250 000 euros. 

Smirtom de la zone nord attribue le marché de prestations de services en matière de traitement et transports de déchets ménagers et assimilés à PAPREC MEDITERRANEE et SA Cévennes Déchets. Valeur totale du marché : 22 320 000,00 euros. 

La commune de Maraussan attribue le concours MO restreinte-création école maternelle à Teissier Portal. Montant de la prime attribuée : 66 000,00 euros. 

La Communauté de Communes Côté Vermeille Illiberis attribue le marché d’acquisition de compteurs d’eau pour le service de la régie des eaux de la Communauté de communes à Itron France. Valeur totale du marché : 540 000 euros.

Toulouse Métropole attribue le marché de maîtrise d’œuvre pour l’aménagement de la route métropolitaine 50 intégrant des facilitations bus à Egis Villes et Transports. Offre la plus basse : 673 642 euros.  

Le conseil départemental de l’Hérault attribue le marché de travaux pour l’entretien, la maintenance, les grosses réparations et l’aménagement des bâtiments, domaines départementaux et collèges publics à Electricite Service, Edison et Somiteg. Valeur totale du marché : 164 880 000 euros. 

La commune de Perpignan attribue le marché d’entretien des espaces verts à Esat L’Envol et Serpe. Valeur totale du marché : 4 000 000 euros. 

La Communauté de Communes Terre de Camargue attribue le marché de fourniture et mise en place d’un ponton flottant sur port d’Aigues-Mortes à RAMPA ENERGIES et Nova Nautic. Valeur totale du marché : 126 332,56 euros. 

La Région Occitanie attribue le marché d’acquisition d’un outil de pilotage de la consommation, de la facturation et de la maitrise de l’énergie à Advizeo By Setec. Valeur totale du marché : 1 300 000 euros. 

La Communauté d’Agglomération Béziers Méditerranée attribue le marché de réalisation d’une voie pénétrante à COLAS FRANCE, TPSM, SEEG et BRL EN. Valeur totale du marché : 2 139 895,57 euros. 

Le conseil départemental de l’Hérault attribue le marché de travaux pour l’entretien, la maintenance, les grosses réparations et l’aménagement des bâtiments, domaines départementaux et collèges publics au Groupement Miras/Capel/Somorev/Jpb. Les autres titulaires sont à retrouver ici. Valeur totale du marché : 164 880 000 euros. 

Plus de marchés ici

La Communauté d’Agglomération Béziers Méditerranée attribue le marché de travaux de réhabilitation ovoïde 100/80, assainissement, amont STEP Béziers à ATEC REHABILITATION. Valeur totale du marché : 800 059,5 euros. 

La commune d’Albi attribue le marché d’acquisition d’équipements d’éclairages scéniques à SARL AMG AUDIO et SARL M-LIGHT. Valeur totale du marché : 584 254 euros. 

La ville de Tarbes attribue le marché de fourniture et installation d’équipements informatiques pour les écoles publiques de Tarbes à Anthea, Quadria, Lyreco France et Open Digital Education. Valeur totale du marché : 110 000 euros. 

Ugecam Occitanie attribue le marché de collecte, valorisation et élimination de déchets d’activités économiques à SUEZ RV Méditerranée. Valeur totale du marché : 156 020 euros. 

L’Eptb Institution Audour attribue le marché de réalisation de diagnostics de réduction de vulnérabilité au risque inondation (habitations, bâtiments publics, bâtiments d’entreprise) sur des communes landaises à Osgapi. Valeur totale du marché : 628 500 euros. 

Toulouse Métropole attribue le marché d’AMO technique de projet de franchissement Nord Garonne, création d’une infrastructure reliant l’A62 et l’A621 à Setec International. Valeur totale du marché : 358 300 euros. 

Le conseil départemental de la Haute-Garonne attribue le marché de réparation des bétons et des maçonneries du pont de Mauzac sur la Garonne à Gauthier. Valeur totale du marché : 744 388,9 euros. 

L’OPH des Pyrénées-Orientales attribue le marché d’accord-cadre à bons de commande multi attributaire lot 1 et 2 et mono-attributaire lot 3 : Travaux d’entretien de menuiserie du patrimoine de l’Office 66 à Drop Menuiseries, Pyrénéenne Hygiène Services et Alu Cerdagne Capcir. Valeur totale du marché : 2 800 000 euros. 

La Sdee de la Lozère attribue le marché de travaux de réparation de routes communales et intercommunales sur le département à SAS SOMATRA et SLE. Valeur totale du marché : 1 466 287 euros. 

Le conseil départemental de la Haute-Garonne attribue le marché d’acquisition de machines de nettoyage pour le Conseil départemental à Embal-Mag. Valeur totale du marché : 1 500 000 euros. 

Le syndicat audois énergies et numérique attribue le marché d’achat de combustible bois-énergie en vue d’alimenter une chaufferie bois et son réseau de chaleur public à Sarl Actiforest. Valeur totale du marché : 1 140 000 euros. 

L’Insa de Toulouse attribue le marché de fourniture de gaz et prestations associées pour l’INSA de Toulouse à Air Liquide et Linde France S.A. Valeur totale du marché : 2 120 000 euros. 

Toulouse Métropole attribue le marché de construction du bâtiment spatioport à la Cité de l’Espace à Toulouse au Groupement Caro Tp/Exedra Tp, à Gbmp, Scop Cabrol. La liste des titulaires est à consulter ici. Valeur totale du marché : 3 856 716 euros. 

La ville de Vias attribue le marché de délégation de service public pour l’attribution de convention d’exploitation de 5 lots de plage sur la commune de Vias pour période 2022 à 2027 à La plage du delta, Playa watersports, Kdp Vias, Bahia Beach et Aloha Beach. Valeur totale du marché : 475 000 euros. 

Agenda Les Indiscretions

L'agenda

L’agenda
i

Newsroom

L’agence travaille en ce moment sur plein de choses passionnantes :

Journalisme

Pour Boismag : enquête sur les feuillus (marché, investissement, export, accord sur le chêne), avec des zooms sur la scierie de demain, les bois techniques et la construction en feuillus, à paraître en juin.

Pour Les Échos et Hérault Tribune :

  • interview de Pierre Mestre, président de New Orchestra (mode enfantine et articles de puériculture).
  • Comment le bureau d’études Cereg gère sa croissance, 30 ans après sa création.

Pour Touléco : Guide de l’Acheteur immobilier, en collaboration avec Béatrice Girard (Toulouse).

« Que peut apporter l’hydrogène dans la décarbonation des transports ? » : enquête pour L’Abécédaire des Institutions, parution en juin.

Brand content

Pour Profils Systèmes, rédaction du magazine #Signature8 : sujets lifestyle, architecture et art de vivre.

Pour Caminarem, rédaction du prochain magazine « Caminarem » (septembre) : sujet RH, avec une enquête sur l’utilité des bilans de compétences.

Animation

13 et 14 mai : animation d’un Lab Immo et de 4 conférences lors du Salon de l’Immobilier Midi Libre de Béziers.

20 mai : animation des 150 ans des Vignobles Jeanjean (Advini, viticulture), à Aniane (Hérault).

3 juin : animation d’une conférence-débat sur les communautés énergétiques de demain et l’autoconsommation collective, organisé par la Clean Tech Vallée et le pôle de compétitivité Derbi, à la Cité de l’Economie et des Métiers de Demain à Montpellier.

28 juin : animation des Agrinovaïc Days (projets serres du groupe Urbasolar, avec retour d’expérience d’agriculteurs), à Palavas-Les-Flots (34).

29 juin : animation des Grands Prix Lab Immo Midi Libre, dans l’Hérault (lieu à déterminer).

À suivre en ligne ou en présentiel

Mercredi 11 mai :

« Entretenir et transformer la voirie de proximité, pour accueillir les nouveaux usages », organisé par la FRTP Occitanie au Palais des Congrès du Cap d’Agde.

Mercredi 11 mai à partir de 18h :

« Soirée des 10 ans de l’Agglomération du Pays de l’Or », organisée par l’agglomération, au Mas du Ministre, à Mauguio (34). Plus d’informations et inscription obligatoire avant le 4 mai ici.

Jeudi 12 mai de 9h à 17h :

Salon TAF 2022 (Travail, Avenir, Formation) de Figeac, co-organisé par la Région Occitanie, Pôle Emploi, les Missions locales ainsi que différents partenaires institutionnels de la Région. Plus d’informations ici.

Jeudi 12 mai :

« Financer son projet : “Booster mon projet !” 2022 à Millau », organisé par l’agence AD’OCC et Macéo. Plus d’informations et pré-inscription ici.

Plus d'événements ici

Du samedi 14 mai au dimanche 15 mai de 10h à 18h : 

4e édition du salon E-cap – salon de la mobilité électrique et de l’éco-responsabilités, organisé par la ville d’Agde, à l’Esplanade Pierre Racine au Cap d’Agde. Plus d’informations ici.

Lundi 16 mi de 3h30 à 14h30 :

« Export : Pourquoi et comment obtenir le marquage Made in France ? », organisé par Ad’Occ, la Chambre des Métiers de l’Artisanat et la Région Occitanie. Plus d’informations et inscription ici.

Lundi 16 mai à 17h30 :

« Le numérique responsable : bilan, perspectives & opportunités », organisé par Polytech Montpellier (Université de Montpellier), au campus Triolet (Montpellier). Inscription obligatoire ici.

Du lundi 16 au mercredi 18 mai de 9h à 18h :

Édition 2022 du FOWT, événement mondial dédié à l’éolien offshore flottant, organisé par Pôle Mer Méditerranée, au Corum de Montpellier. Plus d’informations ici.

Mardi 17 mai de 9h à 17h30 :

Salon « Digi’Talent », organisé par la Région Occitanie à Toulouse (55 Av. Louis Breguet). Plus d’informations et inscription ici.

Mardi 17 mai de 11h à 12h :

Webinaire « Pourquoi la 5G sera incontournable dans les innovations de demain ? », organisé par Ad’Occ. Plus d’informations et inscription au webinaire ici.

Jeudi 19 mai de 9h à 17h30 :

Salon « Digi’Talent », organisé par la Région Occitanie à Montpellier (132 Bd Pénélope). Plus d’informations et inscription ici.

Jeudi 19 mai de 15h30 à 17h :

« OseR Innover en Haute-Garonne : la transformation digital », organisé par Ad’Occ. Plus d’informations et inscription ici.

Jeudi 19 mai à 18h :

« Fête des lauréats Réseau Entreprendre 2022 », organisé par le Réseau Entreprendre Occitanie Méditerranée, au Pasino de la Grande Motte (335 Allée des Parcs). Plus d’informations et inscription obligatoire ici.

Lundi 23 mai à 18h15 :

« On n’arrête pas le progrès – Acte II », organisé par la Région Occitanie à la Cité de l’Économie et des Métiers de Demain, à Toulouse. Inscription obligatoire ici.

Mardi 24 mai de 9h à 17h :

« Journée achats CHU » avec les Chu de Montpellier, Nîmes, Toulouse, Lyon et Uniha, organiséz par Leader Montpellier et Acobiom à la Cité de l’Économie et des Métiers de Demain (Montpellier – 34). Plus d’informations ici.

Du 30 mai au 1er juin :

Congrès européenITS sur les transports intelligents, organisé par Ad’occ, au MEET – Parc des Expositions (Aussonne – 31). Plus d’informations ici.

Mardi 31 mai à 18h30 :

« Forum du Dialogue Urbain », organisé par la FPI Occitanie Méditerranée, au Domaine des Grands Chais à Mauguio (34).

JUIN

Mercredi 1 et jeudi 2 juin de 9h à 17h : 

11e édition « Journées techniques eau & Déchets », organisé par Ad’Occ, à l’Insa Toulouse (31). Plus d’informations et inscription ici.

Jeudi 2 juin de 8h30 à 12h30 :

« 1ère Rencontre du Mécénat en Occitanie », organisée par NaïaGaïa et MHB Initiatives, au FDI Stadium (stade du MHB), à Montpellier. Plus d’informations ici.

Jeudi 2 juin de 9h à 12h30 :

« Marchés publics et privés, une opportunité pour booster mon entreprise engagée », organisé par Ad’Occ, au Pôle Réalis à Montpellier (34). Inscription ici.

Jeudi 9 juin de 9h à 12h30 :

« Marchés publics et privés, une opportunité pour booster mon entreprise engagée », organisé par Ad’Occ, à La Cité à Toulouse (31). Inscription ici.

Jeudi 9 et vendredi 10 juin :

Montpellier Capital Risque 2022, organisé par la CCI Hérault, au Domaine de Biar (Lavérune – 34). Plus d’informations ici.

Du 9 au 11 juin :

B2B Rocks, au Domaine de Biar (Lavérune – 34). Plus d’informations et inscription ici.

Dimanche 12 et lundi 13 juin de 10h à 18h :

E-Cap : Salon de la mobilité électrique et de l’éco-responsabilité, organisé par la ville d’Agde, sur l’Esplanade Pierre Racine, au Cap d’Agde. Plus d’informations ici.

Mercredi 15 et jeudi 16 juin :

3ème édition d’Event’Immo, organisé par le groupe C2I, à la salle spectacle du cinéma CGR de Nîmes (30). Plus d’informations et billetterie ici.

Mardi 21 juin : 

Ateliers sur le thème « Cultive ta data », organisé par Datasulting, au Domaine de Verchant. Plus d’informations et inscription ici.

Voilà, c’est tout pour cette semaine. Courage et chocolat !

Les Indiscrétions sont une newsletter gratuite. Vos données ne seront pas communiquées à des tiers. Vous pouvez vous désinscrire en un clic.

Les dernières Indiscrétions

Orchestra, histoire d’une résilience

Xavier Bringer (ABCD) qui appelle à la création d’un fonds d’État pour reprendre les copropriétés vieillissantes du littoral, une nouvelle directrice de territoire pour plancher sur Cambacérès et Ode à la Mer à Montpellier, Simon Associés plante son drapeau à Toulouse, une nouvelle présidente chez les Notaires de l’Hérault, les puissantes ambitions d’Advini (viticulture), l’interview d’André Joffre (pôle Derbi) sur les perspectives aveuglantes du solaire, et plein d’autres palabres urbaines.
« New Orch repart », Les Indiscrétions de la semaine du 16 mai sont à croquer en cliquant ci-dessous.
Courage et chocolat !

lire plus

Manu le malin

30 M€ investis à Font-Romeu, du nouveau au Crédit Agricole du Languedoc, Michel-Édouard Leclerc à Carcassonne en juin, le rire de Cabu, ArtFx challenge ses étudiants dans les jeux vidéo, Jacques Pourcel (Jardin des Sens) se confie, et plein d’autres palabres urbaines.
« Manu le malin », Les Indiscrétions de la semaine du 25 avril sont à croquer en cliquant ci-dessous, et ça croustille !
On breake lundi prochain pour mieux vous retrouver le 9 mai.
Courage et chocolat !

lire plus

Entreprendre sans s’épuiser

Un nouveau dir’com à la Région, le Lab Immo Midi Libre qui explore la ville de demain, CGI qui recrute à Toulouse et Montpellier, ce patron catalan de (grosse) PME qui affiche, à rebours du discours national du Medef, sa préférence pour Marine Le Pen, un hic dans Bricks, et plein d’autres palabres urbaines.

« Entreprendre sans s’épuiser », Les Indiscrétions de la semaine du 18 avril sont à croquer en cliquant ci-dessous, et ça croustille !
Courage et chocolat

lire plus

Il ne lâche rien

Hubert, Montpelliérain depuis 40 ans (avec quelques infidélités londoniennes et parisiennes), est diplômé du Centre de Formation des Journalistes Paris (2001). 

Lire plus
Signes distinctifs sur sa carte de presse 95598, la quête de clarification et de saine problématisation, dans un monde souvent entravé par les acronymes abscons, la langue de bois, les approximations et les infox.

Hubert a été auditeur de la session 2019-2020 du Chede (cycle de hautes études pour le développement économique). Un réseau national constitué de chefs d’entreprise, élus, préfets, hauts fonctionnaires, cadres de collectivités…, précieux.

Avant de jouer sa partition, il a fait ses gammes pendant 18 ans (2001-2019) à La Lettre M, média économique régional de référence. Il y a commencé stagiaire, avant d’évoluer au fil des ans jusqu’au poste de rédacteur en chef, contribuant activement au développement du titre à Toulouse entre 2015 et 2018.

Heureusement qu’elle est là

Francilienne, résidant à Montpellier depuis 2018 et diplômée de Sup de Com’ Montpellier (2020), Sarah a rejoint Agencehv en CDI début octobre 2020.

Lire plus
Ses missions : rédaction d’articles sous l’autorité de Hubert Vialatte, veille média, structuration de la stratégie et de l’organisation, création graphique, mise en page, social media management, mise en ligne et promotion des Indiscrétions.

Sarah porte un intérêt au métier de journaliste. Son mémoire de fin d’étude porte ainsi sur le thème « L’impact de l’Intelligence Artificielle sur la presse en ligne et le journalisme ».

Amélie dite « de Cazilhac »

En stage, de mars à septembre 2021, chez Agencehv, Amélie Cazalet poursuit son chemin en alternance en marketing et communication, toujours au sein de l’agence.

Lire plus
Originaire des Cévennes, plus précisément de Cazilhac (d’où « Amélie de Cazilhac », on trouve que ça sonne bien), elle est actuellement en Master 2 Marketing, Médias et Communication à Montpellier Management (Université de Montpellier).

L’experte, de Paris à Palavas

Diplômée de l’université de Montpellier en science politique, et forte d’une expérience de 10 ans dans le secteur de la communication et de l’événementiel, Fanny Bessière est cheffe de projet au sein d’Agencehv.

Lire plus
Rédaction, communication, préparation d’évènements, partenariats… Elle accompagne l’agence dans ses nombreux développements. D’origine francilienne, elle est tombée sous le charme de la douceur de vivre à Palavas-les-Flots il y a plus de 13 ans. Pour ne plus repartir.

PAS ENCORE ABONNÉ-E

AUX INDISCRÉTIONS ?

 

Recevez chaque lundi à 18h18, gratuitement, Les Indiscrétions sur votre boîte mail

Politique de confidentialité

Inscription réussie

Share This