Comme un enfant dans une pâtisserie Semaine du 30 août 2021

LES INDISCRÉTIONS

Vos 5 minutes business en Occitanie

Suivez Les Indiscrétions sur les réseaux sociaux :

À l'affiche

À l’affiche

9

Parce qu’elles et ils le valent bien

Mohed Altrad, Engie et All Blacks

Double actualité à forte résonance pour l’homme d’affaires franco-syrien montpelliérain Mohed Altrad. Côté business, Engie est sur le point de céder Endel (5.000 salariés), sa filiale de maintenance industrielle, en difficulté, à Altrad. Le prix de cession serait négatif, c’est-à-dire que le vendeur prendrait à sa charge certains engagements, notamment sociaux. D’autres candidats étaient sur les rangs, dont Orano, le groupe nucléaire public, Framatome, filiale d’EDF, et plusieurs fonds d’investissement, indiquent Les Échos (à lire ici).
Côté rugby, la fédération néo-zélandaise annonce, le 27 août, que le groupe Altrad, pourtant en concurrence avec le géant Amazon, est le nouveau partenaire maillot des All Blacks pour (au moins) les six années à venir. Altrad est déjà partenaire du XV de France. « Il est prévu entre un partenariat entre le MHR (Montpellier Hérault Rugby, dont Mohed Altrad est président) et les All Blacks : des échanges de compétences se dérouleront notamment au niveau des coachs, de la formation et par ailleurs, quatre matchs des All Blacks se disputeront à Montpellier entre 2022 et 2026. Il faudra alors trouver une opposition crédible et internationale. On ne leur fera pas affronter le MHR, en clair », confie l’homme d’affaires franco-syrien à rugbyrama.fr.
On en oublierait presque que Mohed Altrad est aussi conseiller municipal d’opposition à Montpellier.

Alain Di Crescenzo, CCI France, et André Deljarry, CCI Hérault

L’Occitanie est présente en force pour cette grand’messe des patrons : Carole Delga (Région), Etienne Guyot (préfet) et Alain Di Crescenzo (CCI, à gauche sur la photo). « Ce n’est pas le cas de toutes les régions », constate Sophie Garcia (Medef Occitanie). Si l’on parle beaucoup de Carole Delga (PS) en ce moment, et du rôle qu’elle va jouer dans la campagne présidentielle aux côtés d’Anne Hidalgo, il ne faut pas oublier Alain Di Crescenzo. Ce dernier briguerait la présidence de CCI France (président actuel : Pierre Goguet), suite aux élections consulaires d’octobre. Il en est déjà le 1er vice-président. « Le challenge l’intéresse », confirme une source proche. L’élection du président de CCI France est prévue le 25 janvier 2022.
Dès lors, qui lui succèdera, cet automne, à la CCI Occitanie ? Pas André Deljarry (à droite sur la photo), actuel président de la CCI Hérault (candidat à sa réélection, et a priori unique candidat), et pourtant premier vice-président de la CCI Occitanie. « André est tout entier consacré au futur campus de Montpellier Business School. C’est son bébé. Il veut couper le ruban, le jour de l’inauguration. Devenir président de la CCI Occitanie l’éloignerait de ce dossier », confie un de ses proches lors de la REF 2021.

Françoise Dumas, députée du Gard

Présidente de la commission Défense à l’Assemblée nationale, la députée LREM du Gard Françoise Dumas a accompagné le président de la République, ce week-end en Irak. Plus sur Objectif Gard, ici.

Jean-Baptiste Djebbari, ministre des Transports

D’après Midi Libre de ce 29 août (lire ici), le ministre des Transports aurait signé la semaine dernier la déclaration d’utilité publique du contournement ouest de Montpellier (COM). La source citée, le sénateur Jean-Pierre Grand, est fiable. Cette infrastructure d’environ 7 km consiste à faire passer à 2X2 voies la route qui relie Juvignac, au nord de Montpellier (arrivée de l’A750), et Saint-Jean-de-Védas, à l’est (A709). Le COM permettra de sortir le trafic de transit de l’agglomération. Le projet n’est à ce jour pas financé. C’est l’État qui devrait assurer l’essentiel du financement. Contacté par Les Indiscrétions, le ministère des Transports n’avait pas répondu au moment de l’envoi de la newsletter.

Jérôme Kerviel, Montpellier Méditerranée Business Club

L’ex-trader Jérôme Kerviel est l’invité d’un déjeuner-débat organisé par le réseau d’affaires Montpellier Méditerranée Business Club le 9 septembre au restaurant Terminal#1. 
Quelle est sa vision du monde actuel de la finance ? Comment rebondir après une telle exposition médiatique et un tel combat judiciaire ? Que fait-il aujourd’hui ? Celui qui a été condamné pour avoir fait perdre 4,9 milliards d’euros à la Société Générale à l’issue d’une bataille judiciaire dantesque, désormais consultant, se prêtera en toute transparence au jeu des questions-réponses des entrepreneurs. Inscriptions ici.

François Hiebel, Urssaf LR

Il succède Franck Barbe au poste de directeur régional de l’Urssaf LR. Alsacien d’origine, il a été directeur à Nice, puis directeur régional de l’Urssaf Champagne-Ardenne. Il a également été en charge, entre temps, de la responsabilité de la maîtrise d’ouvrage du système d’information et des relations européennes et internationales à l’Urssaf Caisse nationale. « Dans le contexte de reprise économique, nous aurons à cœur de faire respecter les droits des salariés et de la concurrence par toutes les entreprises, en nous appuyant notamment sur la lutte contre le travail illégal, déclare-t-il. Nos équipes sont à l’écoute des chefs d’entreprise, indépendants et employeurs, par téléphone, mail et sur nos 5 sites d’accueil (Carcassonne, Nîmes, Béziers, Montpellier, et Perpignan). Pour les artisans, commerçants et libéraux, je souligne d’ailleurs que notre équipe d’accueil du site de Montpellier coordonne ses réponses avec d’autres services publics, tels que les Impôts et l’Assurance maladie. »

Christophe Courtois, Tecsol

Décès brutal, le 27 août, du directeur général de Tecsol (bureau d’études dans le secteur de l’énergie solaire, Perpignan, fondateur : André Joffre), indique le blog de Tecsol. « Christophe Courtois, directeur général du bureau d’études Tecsol, est décédé brutalement à l’hôpital de Perpignan à l’âge de 48 ans, peut-on lire. Entré il y a treize ans à Tecsol, il en était devenu directeur général en 2018. Par ses compétences et sa rigueur, Christophe Courtois était devenu, au fil des ans, un membre éminent de la communauté solaire française. Toujours à la pointe de l’innovation, il avait également pris, en 2016, les rênes de la start-up Sunchain, spin off de Tecsol dédiée à la blockchain solaire. Il était ainsi très actif au sein de la French Tech à Perpignan. » Richard Loyen, directeur général d’Enerplan, évoque « un frère de l’armée solaire française ». Christophe Courtois expliquait en 2019 dans Les Échos un projet d’autoconsommation collective à Prémian (Hérault), avec le recours à la blockchain sur un réseau public de distribution d’électricité. À (re)lire ici.

Sophie Garcia, Medef Occitanie

Si l’activité générale est « bonne dans la région », selon le Medef Occitanie, le littoral souffre en ce mois d’août. À cause de l’application du pass sanitaire, « l’UMIH anticipe un recul d’activité de 30 % pour les acteurs du tourisme », indique Sophie Garcia, présidente du Medef Occitanie, qui a emmené une délégation de 100 patrons régionaux à la Rencontre des Entrepreneurs de France, ces 25 et 26 août à Paris Longchamp.
« Le Medef est favorable au pass sanitaire, mais pas partout, et le moins longtemps possible, car il est pénalisant pour les commerces, les centres commerciaux, les spectacles, les lieux de restauration… », souligne Geoffroy Roux de Bézieux, président du Medef, en ouverture de la REF. Plus à lire dans Midi Libre, ici, puis dans Hérault Tribune prochainement.

Daniel Croci, Hérault Tribune

Notre confrère, aussi discret que professionnel, fait valoir ses droits à la retraite ce 27 août. Il aura été un fidèle de l’Hérault Juridique et Économique (devenu Hérault Tribune) : rédacteur en chef pendant plus de 20 ans (actuelle rédactrice en chef : Virginie Moreau), et directeur adjoint de la rédaction depuis un an. « Je souhaite à toute l’équipe Rédaction de bons scoops et beaucoup de clics ! », nous écrit-il, avec l’humour qui le caractérise. Son programme ? « Arrêter de suivre l’actualité, sourit-il. Et voyager : Japon, Égypte, Thaïlande… Cette ouverture au monde m’a un peu manqué. » Mais il ne regrette rien : « J’ai rencontré beaucoup de belles personnes, et suis fier d’avoir contribué, à mon niveau, à la promotion de l’économie locale. » Dirigé par Pierre-François Canet, l’Hérault Tribune emploie 10 salariés et est basé à Castelnau-le-Lez.
Le parcours de Daniel est atypique dans la presse écrite. Ce Cannois a une formation initiale d’horticulteur paysagiste, un métier qu’il a exercé pendant 10 ans, et qui l’a amené à parcourir le monde, dans le cadre des relations avec des conservatoires botaniques. Il a ensuite bifurqué vers le journalisme, en débutant au Lien Horticole, un journal national alors basé à Pérols, et qui recherchait un spécialiste des plantes méditerranéennes.
Il intègre, en 1999, l’Hérault Judiciaire et Commercial (devenu HJE, puis Hérault Tribune), pour créer un magazine, comme rédacteur en chef. De nombreux chantiers sont menés à bien : « passage en quadrichromie, développement commercial, création du site Internet (nouvelle version mise en ligne récemment), transmission solide, depuis un an, avec Virginie Moreau », égrène-t-il. Le nouveau site, Hérault Tribune, est « davantage grand public, tout en conservant une part économique. Les choses se passent bien, nous avons des prestataires et des conseils avisés… Dont un certain Hubert Vialatte, collaborateur fiable et bien informé depuis 2 ans. » Bon vent Daniel ! 

Sandrine Maugrion, Mgen de l’Hérault

Elle prend la direction de la Mgen (mutuelle générale de l’Education Nationale) de l’Hérault qui compte 24 salariés, après 4 ans passés à la direction de la Mgen du Gard. Elle remplace Valérie Branchu qui devient déléguée régionale du Languedoc-Roussillon. Avec plus de 4 millions de personnes protégées, près de 10 000 salariés et un chiffre d’affaires supérieur à 2 milliards d’euros, la Mgen est un acteur majeur de la protection sociale. L’entité gère le régime obligatoire d’assurance maladie des salariés de plusieurs ministères : Education nationale ; Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation ; Culture ; Sports, Transition écologique et solidaire.

Louis Aliot, maire de Perpignan

Louis Aliot était le 20 août à Tolède (Espagne) au Puy du Fou espagnol, selon le quotidien catalan L’Indépendant. Dans un article daté du 24 août, le journal dévoile que le maire RN de Perpignan verrait bien son projet de parc à thème historique à Perpignan s’implanter au Sud Ouest de la ville sur le site de Le Serrat d’en Vaquer (site archéologique doublé d’un fort militaire du XIXe siècle). Les acteurs des Trobades médiévales de Perpignan, événement phare à l’automne offrant l’occasion de vivre un voyage dans le passé moyenâgeux de l’ancienne capitale continentale du royaume de Majorque, pourraient être des acteurs de ce projet. Reste… à convaincre des investisseurs privés. 

Alexandre Gioffredy, Cover Green

L’entreprise montpelliéraine Greenkub, fondée par Alexandre Gioffredy, acteur français des studios de jardin, se diversifie et lance Cover Green, un concept d’aménagement de jardin clé en main. Basé sur la même approche digitale que Greenkub, chaque client est accompagné par un garden designer qui pilote à distance le projet de A à Z. Une histoire familiale puisque c’est Manuel, le frère d’Alexandre Gioffredy, qui prend les rênes de la filiale. La start-up a réalisé 250.000 € de CA en moins de 4 mois et 70 projets sont en cours.
> « Les studios en bois de Greenkub fleurissent dans les jardins », à (re)lire dans Hérault Tribune ici.
> « Greenkub profite de la vogue des studios au fond du jardin », à (re)lire dans Les Échos ici.

Mathieu Casuccio, Coralie Dubost

Il quitte le cabinet de Pierre Soujol, maire de la Ville de Lunel (34) pour rejoindre la députée LREM de l’Hérault Coralie Dubost, avec laquelle il a déjà collaboré par le passé. « C’est un nouveau challenge qui me ramène au cœur des débats politiques de demain ». Il devrait d’ailleurs rejoindre prochainement les cadres LREM de l’Hérault pour préparer l’élection présidentielle de 2022. 
Mathieu Casuccio a également été conseiller de l’entrepreneur milliardaire franco-syrien Mohed Altrad et coordinateur de son lancement de campagne lors de la dernière élection municipale de Montpellier. Il a été dernièrement le coordinateur de la campagne des nouveaux conseillers départementaux Jérôme Boisson et Paulette Gougeon du canton de Lunel.

Décodage

Décodage

9

On perce le coffre-fort

« La plus petite vendange du siècle » : c’est la prédiction, pour le Languedoc-Roussillon, de Jean-Marie Fabre, vigneron à Fitou (Aude) et président national des Vignerons Indépendants. Il anticipe une récolte « autour de 9 millions d’hectolitres », du fait d’un double-aléas climatique : gel d’avril, et phénomène persistant de sécheresse. Plus à lire dans Les Échos du week-end prochain (vendredi-samedi).

Déclassement professionnel. Selon l’Insee, en Occitanie, un salarié sur cinq est en situation de déclassement professionnel. Quelque 390 000 salariés occupent un poste pour lequel ils sont surdiplômés par rapport au niveau de formation généralement observé dans leur profession. Un salarié sur cinq se trouve ainsi en situation de déclassement professionnel en 2017. Les plus jeunes, en début de carrière, sont particulièrement touchés, tout comme les titulaires d’un diplôme non professionnalisant de niveau Bac +3 ou Bac +4. En dix ans, le niveau de diplôme le plus courant dans une profession donnée a eu tendance à s’élever. Certains métiers ont intégré cette évolution de la norme et le déclassement y est mécaniquement peu fréquent. Interview de Magali Flachère (Insee) sur Youtube ici.

Messageries logistiques en milieu urbain. « Du fait des achats accrus sur Internet, ces centres de messagerie deviennent nécessaires à la desserte des centres urbains. Nous travaillons à des solutions qui sortent de l’ordinaire », confie un opérateur régional. À Montpellier, une réunion s’est tenue en juillet sur le site du marché gare (MIN Mercadis), avec Michaël Delafosse, président de la métropole. « Ce site, proche du centre-ville, pourrait être exemplaire au niveau national en matière de logistique urbaine. Un appel à projets est prévu en ce sens », ajoute-t-il.

Mon bureau à New-York. La présence d’une Maison de la Région Occitanie à New-York « facilite notre implantation aux États-Unis, glisse Benoît Brouard, CEO de la start-up Wefight (assistant virtuel pour le parcours de soins, Montpellier). Nous y installons nos bureaux. C’est une solution extrêmement pratique, qui permet d’aller vite. »

Delga et Larcher. Première rencontre, la semaine dernière à Paris, entre Carole Delga (PS) en tant que présidente de Régions de France, et Gérard Larcher, président LR du Sénat. « Un souhait commun, faire avancer la décentralisation dans notre pays », indique Régions de France dans un tweet. Dans un livre blanc de Régions de France, qui sera adressé à tous les candidats à la présidentielle, « nous allons demander des évolutions sur notre mode de fonctionnement. Nous voulons pouvoir être plus productifs et ouverts sur l’entreprise, avoir plus de pouvoirs localement pour répondre aux défis de notre pays », indique-t-elle. Régions de France tiendra son congrès annuel le 30 septembre au Parc Expos de Montpellier.

Résurrection urbaine. L’urbanisme, école du temps long. Après 11 ans de procédures, négociations, recours contentieux…, le programme immobilier sur l’îlot du Guesclin, au cœur de Montpellier, entre enfin en phase de travaux. Maîtrise d’ouvrage : Sogeprom. Surface de plancher : 19.000 m². Architecte : MDR Architecture. Maîtrise d’œuvre : ING Méditerranée. Économiste : Egis. BET Fluides : Betso. BET Structure : Verdier. Gros œuvre : Fondeville. À lire dans l’Hérault Tribune, ici.

24h de coups de soleil. Paddle, beach-volley, running – jolie boucle urbaine de 6 km, le tracé prévoyant une pause contemplative avec le Transcanal, et un ravitaillement mythique sur le sable ocre des arènes. Sourires et bonne énergie lors de la 4e édition des 24 Heures Saint-Pierre, les 28 et 29 août à Palavas-les-Flots (34), organisées au profit des enfants malades ou en situation de handicap. 24 heures de coups de soleil, mais on aime ça. En photo ici. Plus d’infos, sur les dons notamment, ici. Lors de cette édition, 235.833 euros de dons ont été collectés. Arnaud Laurent, investisseur prolifique (Wesprint), s’est dit « très surpris et touché de recevoir le prix Coup de Cœur du jury. J’étais presque en larmes sur scène ». L’entrepreneur espère que l’événement (partenaire premium : Crédit Agricole du Languedoc) « va prendre de l’ampleur, et que l’on pourra collecter 500.000 euros l’an prochain ».

Les Matelles, ton univers impitoyable. Situation tendue aux Matelles, petit (et sublime) village au nord de Montpellier, au pied du Pic Saint-Loup. 11 conseillers municipaux (sur 19), issus des deux listes d’opposition du conseil municipal (Le Collectif des Matelles et Les Elus Indépendants des Matelles), remettent leur démission ce lundi 30 août. De nouvelles élections devront lieu avant la fin de l’année. « De lourds dysfonctionnements perturbent, au quotidien, la continuité du service public. Ayant perdu sa majorité au conseil, le maire (Alain Barbe, par ailleurs président de la communauté de communes du Grand Pic Saint-Loup) ne gouverne plus qu’à l’aide d’un seul adjoint. De nombreux faits graves ont été révélés (soupçon de marchés attribués sans procédure d’appel d’offres, par exemple) ces derniers mois. La préfecture de l’Hérault, le tribunal administratif ainsi que le procureur de la République ont été saisis à plusieurs reprises. » Les deux listes, unies dans la démarche de démission, restent clairement adversaires, et le disent dans ce communiqué qu’elles cosignent. « Nous avons des origines politiques et des visions différentes (…) Il ne s’agit ni d’un rapprochement entre nos listes, ni d’une alliance, mais d’un accord de circonstance dans l’intérêt général ».

Retour de REF

Les Indiscrétions étaient à la fête lors de la REF (Rencontre des Entrepreneurs de France, Medef), les 25 et 26 août à Paris Longchamp. Morceaux choisis.

Cartes postales. Le plan d’attractivité du patronat biterrois, les confidences d’Agathe Boidin (Pacific Pêche), Yann Fortunato (Fibois Occitanie), Arturo Del Rio (Stim), Augustin Valero (Florian Mantione Institut) et Samuel Hervé (Medef Montpellier) : c’est à lire prochainement dans l’Hérault Tribune, après la Rencontre des Entrepreneurs de France à Paris, les 25 et 26 août. Parce que l’information est une passion faite de déplacements, Les Indiscrétions seront aussi présentes au Mipim à Cannes, les 7 et 8 septembre.

On n’est jamais mieux servi que par soi-même. En recherche d’un foncier d’activité pour implanter, sur environ 1.500 m2 de bâti, le futur siège social et un nouveau magasin de Pacific Pêche, Agathe Boidin a « fait le tour des zones d’activités, en regardant les annonces sur les panneaux », confie-t-elle. Une solution (construction neuve) est en passe d’être trouvée dans la région de Montpellier, avec Norman Taylor comme conseil.

Malouin malin. Samuel Hervé, président du Medef Montpellier jusqu’au 9 septembre, va prendre la présidence de la commission des mandats du Medef Occitanie (présidente : Sophie Garcia). Il succèdera à Jean-Marc Oluski, prochain président du Medef Montpellier. « Sophie Garcia m’a demandé de l’accompagner au niveau du Medef Occitanie. On est sur une grande région, et elle a des responsabilités au Medef nationale, indique Samuel Hervé, lors de la REF à Paris. Il y a de gros enjeux à venir sur les organismes sociaux : Carsat, Urssaf, CCI de région… » Pour l’anecdote, il s’est rendu à Paris depuis Saint-Malô, dont il est originaire. « Pour mes 30 ans, j’avais même créé un jeu de pistes à l’échelle de la ville, pour créer du lien, pendant la journée, entre mes amis connaissant Saint-Malô, et les autres. Ainsi, le soir, tout le monde se connaissait déjà ! » Déjà le sens de l’entreprise et le goût de fédérer.

Galko et le ministre. Élodie Galko, directrice régionale du Groupe Duval (immobilier) à Toulouse, a porté un intérêt tout particulier à l’intervention de Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, le 25 août en ouverture de la REF à Paris Longchamp. Et pour cause : elle a travaillé à son cabinet, lorsqu’il était ministre de l’Agriculture, sous la présidence Sarkozy. « La standing ovation qu’il a reçue, c’est la classe ! », glisse-t-elle. De fait, l’ensemble des patrons participant à la REF se sont levés pour applaudir Bruno Le Maire, dont c’était la 5e (et dernière ?) REF en tant que ministre de l’Économie. Il leur a pourtant annoncé « la fin des aides », mais c’est ce que souhaite le patronat français, hormis quelques secteurs affectés.

Grande région : c’est politique. « Les anciennes régions étaient à taille humaine, avec des décideurs et élus locaux se rencontrant régulièrement. Hollande a estimé qu’elles allaient affaiblir l’État, et qu’il valait mieux les diluer dans des grands ensembles géographiques, sans connexion entre décideurs », analyse le Biterrois Alain Aussenac (AIST Béziers Cœur d’Hérault et EIM Mirage). Avant d’ajouter, un brin résigné, dans un registre plus local : « Les Biterrois ont joué la partie ‘Couderc contre Frêche’ hier. Aujourd’hui, ils sont sur ‘Ménard contre Delga’. Ils reproduisent les mêmes erreurs. Ils savent, je le leur dis ! »

Élections consulaires : le Gard à surveiller. À ce jour, sur les 13 départements d’Occitanie, seul le Gard devrait donner lieu à une bataille entre deux listes, selon un observateur avisé.

Route. « Je viens du stand des Hauts-de-France. J’y ai rencontré, allez savoir pourquoi, le président de la Région (Xavier Bertrand, candidat déclaré à la présidentielle) », ironise Geoffroy Roux de Bézieux, lors de la réception donnée par le Medef Occitanie, en présence de Carole Delga, présidente de la Région Occitanie, Étienne Guyot, préfet de région, et Alain Di Crescenzo, président de la CCI Occitanie, avec vue imprenable sur la sky line des tours du quartier de La Défense. Le patron des patrons a investi dans deux affaires en Occitanie, en zone rurale, à Lavelanet (Chrono Loisirs, en 2016) et à la Tieule (Bienmanger.com, en 2021). « À Lavelanet, nous inaugurons un nouvel entrepôt en octobre. Ce n’est pas très facile de s’y rendre en voiture. D’ailleurs, Monsieur le préfet, si vous pouvez me régler ça… » Réponse d’Étienne Guyot, tout sourire : « Tout dépend du statut de la route ! »

Glas terrible. « On voit les extrémismes qui monte, s’inquiète Carole Delga, présidente de la Région Occitanie. Ce dont nous avons besoin, c’est de paix. Il y a un enjeu de civilisation aujourd’hui. La paix n’est pas pour l’éternité. La prise de pouvoir par les talibans en Afghanistan est un glas terrible. On a besoin de l’avion pour la rencontre, l’hybridation entre secteurs et individus, qui permet de vivre en paix et d’être plus intelligent. »

Investissements à venir. Le prochain CPER (contrat de plan État/Région) prévoit « 6 Md€ d’investissements publics, dont les entreprises vont bénéficier pendant 7 ans. Ce sont 6 Md€ gravés dans le marbre, des budgets à sanctuariser par les ministères. Ce qui fait avancer un pays, c’est l’investissement », souligne Étienne Guyot, préfet de la Haute-Garonne et de la région Occitanie.

Taux d’emploi. « Le taux d’emploi est de 66 % en France, contre 76 % en Allemagne, souligne Geoffroy Roux de Bézieux. Le taux d’emploi (pourcentage de la population active qui travaille) est plus important que le taux de chômage, même si on se focalise sur le taux de chômage. La richesse d’un pays est proportionnelle à la quantité de travail de ce pays. Autant dire que je ne suis pas très convaincu par la semaine de 4 jours. Je pense que la France a besoin de travailler plus. » Le mauvais taux d’emploi français est lié, d’après lui, « à des problèmes de mobilité géographique, de formation, mais aussi d’assurance-chômage. Ce système d’assurance-chômage décourage, dans un certain nombre de cas, la reprise du travail. On demande que la réforme de l’assurance-chômage, négociée entre partenaires sociaux, soit mise en place le plus rapidement possible, le 1er octobre comme s’y est engagé le gouvernement. » Engagement confirmé dans la foulée par Bruno Le Maire.

Trois grands défis. Selon Geoffroy Roux de Bézieux, le prochain président de la République a trois grands défis à relever : « Le financement de la protection sociale, l’éducation (« on est entrés dans une économie de la compétence et de la connaissance. Dans la bataille mondiale, niveau de formation est aussi important que niveau de prélèvement obligatoire. Pour le moment, en France, on perd sur les 2 tableaux ») et l’intégration. »

Tout change, sauf le ministre. « Tout change dans l’économie française, sauf le ministre, a souri Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, qui participait à sa 5e REF consécutive. Je ne sais pas si je serai encore là l’an prochain. Je souhaite la réélection d’Emmanuel Macron. Je ne sais pas qui il choisira comme ministre de l’Économie. Personne n’avait pas vu une telle reprise économique, moi le premier ! Si, il y a 8 mois, on m’avait dit que le débat à la REF 2021 porterait sur les difficultés de recrutements, j’aurais cru à une blague. Comme quoi, la vie éco se charge de vous surprendre. Se pose le défi du recrutement des salariés. L’emploi, en tout cas, va mieux. »
> Sur les prêts participatifs : « Ils ne répondent pas aux attentes des entreprises. Nous allons faire une réunion avec les entrepreneurs, la FFB, les acteurs financiers, pour les rendre plus attractifs, plus utiles pour la reconstitution des fonds propres et plus efficaces pour l’investissement. »
> Sur la création de nouvelles filières industrielles : « Il y a eu depuis 30 ans une capitulation industrielle : augmentation impôts de production, augmentation des charges sur les salaires, pas de réduction de la fiscalité sur le capital pour dégager des marges de manœuvre pour investir, innover et maîtriser nouvelles technologies. Le problème, c’est que nous avons 4 filières industrielles qui font 80 % des exportations : agroalimentaire, aéronautique, santé, et le luxe. N’oublions pas ce que rapporte à l’économie française des fleurons comme Louis Vuitton ou Kering … Mais ce sont les mêmes que je cite depuis 5 ans. L’objectif du plan à venir, c’est d’amorcer l’investissement dans des secteurs pas rentables immédiatement, où les investisseurs privés ne peuvent aller seuls et doivent être soutenus par l’État : l’intelligence artificielle, l’hydrogène vert, le nouveau nucléaire (renouvellement du parc), le calcul quantique, les biotechnologies… »

Cathares. Le futur président du Medef Montpellier, Jean-Marc Oluski (RH Partners)- il sera élu le 9 septembre – n’œuvrera pas pour une fusion avec le Medef Béziers Littoral Ouest Hérault (président : Matthieu Ourliac). Pour une raison personnelle, tout d’abord : « Je suis originaire de Pézenas, et ai étudié à Béziers de la 6e à la terminale. » Et pour une raison historique, ensuite : « Pour comprendre Béziers, il faut remonter aux Cathares, à Simon de Montfort, aux sièges… Je n’ai pas envie de recevoir un seau d’eau bouillante ! », sourit-il.

Plus de décodages ici

Urbanisme. La modification de la Zac Ode Acte 1, à Pérols et Lattes, fait l’objet d’une concertation (www.montpellier3m.fr). Réunion publique ce mardi 31 août à 17h au théâtre des 13 vents.

Copil. Réunion du Comité de pilotage du projet ferroviaire de la Ligne Nouvelle entre Montpellier et Perpignan (LNMP), ce jeudi 2 septembre.

Immobilier / Nautisme. A Argelès, lancement d’une concertation pour l’extension du port de plaisance (240 anneaux supplémentaires) et la construction de 250 nouveaux logements. Source : L’Indépendant.

Culture. Festival de photojournalisme Visa pour l’Image, avec notamment la présentation, ce samedi 27 août, de l’exposition de Danish Siddiqui, photographe tué en Afghanistan en juillet dernier. Source : L’Indépendant.

Microalgues. La biotech Microphyt va se doter d’une bioraffinerie industrielle à Baillargues. L’objectif est de multiplier par cinq les capacités actuelles de production de biomasse, pour parvenir à 100 tonnes par an de principes actifs issus de la plateforme d’ici à 2025. Le projet associe 11 partenaires européens, depuis les fournisseurs de technologie et de solutions énergétiques jusqu’aux utilisateurs finaux sur les marchés de la nutrition et de la cosmétique (Chanel, Institut Paul-Bocuse, Plameca, Lallemand).
Sélectionné par la Commission européenne et le Consortium des bio-industries, le projet est subventionné à hauteur de 15 millions d’euros, sur un investissement total de 25 millions incluant des recrutements, les tests sur les nouveaux produits, la partie qualité, l’utilisation de panneaux solaires combinés aux systèmes de production…
Microphyt est également lauréat de la dernière vague du plan de relance national, sous l’angle de la souveraineté alimentaire, pour produire à large échelle des ingrédients naturels pour la nutrition, tels que l’astaxanthine ou la fucoxanthine, des antioxydants naturels aujourd’hui importés. Source : Les Échos.

Politique. Journées parlementaires du PS, les 6 et 8 septembre à Montpellier.

Sport. Naissance du MHSC Volley, avec l’arrivée du Groupe Nicollin comme actionnaire majoritaire. Objectif : poser les bases d’un club omnisport. Source : France 3.

Charlie Watts, le plus cévenol des rockers. L’ex-batteur des Rolling Stones, décédé le 24 août, avait acquis il y a 50 ans un mas cévenol à Massiès, près de Saint-Jean-du-Gard. Il y séjournait de temps en temps. Récit dans Midi Libre.

Salon de la relance économique. La CCI Gard (président : Éric Giraudier) organise le 28 septembre au Parc des Expositions de Nîmes le salon de la Relance économique. Au programme pour les entreprises : des outils pratiques, des solutions de relance, des opportunités de développement, la présence des principaux acteurs économiques locaux, et une conférence sur l’économie de l’après Covid-19 par un économiste de renom. Source : CCI 30.

Sécheresse. Le Vidourle, la Cèze et le Sud Gard en alerte renforcée. Du jamais vu depuis plus de 50 ans. A lire dans Midi Libre, ici.

Immobilier commercial. À défaut de réaliser son projet commercial à Pérols (bloqué par Michaël Delafosse, président de Montpellier Méditerranée Métropole), la foncière commerciale Frey investit à Nîmes pour renforcer sa présence dans le Sud-Est. L’opérateur vient d’y acquérir le centre commercial de plein air Carré Sud, pour un montant de 85,7 M€ actes en mains. L’acquisition a été financée sur les ressources propres de la société. « Situé à 40 km du Shopping Promenade en Arles, Carré Sud, implanté dans la première zone commerciale de Nîmes, est un actif très performant, qui propose une offre shopping et loisirs en phase avec les attentes d’une clientèle toujours plus nombreuse », déclare Antoine Frey, PDG de Frey. Le groupe pointe « de nombreux points communs avec l’esprit et l’esthétique des Shopping Promenade de Frey ». Pour Les Échos, ici.

Un kart nautique. Incubé à l’IMT Mines Alès, dans le Gard, Exocet Game, fabricant de jeux nautiques motorisés lancera en 2022 l’Exocet Go Kart, un bateau intermédiaire entre le bateau de promenade et le jet-ski. Dans Les Échos, à lire ici.

Enfin. Inauguration (enfin) du MEET, nouveau Parc des Expositions et Centre de Conventions de Toulouse et, au passage, de la Foire internationale de Toulouse, ce samedi 4 septembre.

L’IA au service de la pharmacie clinique. Le CHU de Montpellier investit dans pharmIA, plateforme deeptech au service de la pharmacie clinique. Co-développée par le Centre hospitalier de Valenciennes (CHV), le Centre hospitalier Universitaire (CHU) de Montpellier et la société Quinten (cabinet d’experts en intelligence artificielle), et co-financée par la SATT AxLR (Montpellier), PharmIA sera présentée à la presse le 16 septembre au CHU de Montpellier.

Biocoop en cœur d’Hérault. Le réseau de magasins bio et équitables Biocoop ouvre un nouveau magasin de 400 m² à Clermont-l’Hérault dans la zone des Tannes Basses. Ce magasin se distingue par sa large offre de vrac, son service à la coupe et sa volonté de travailler en local. Les gérants Maxime Nouvel et Morgan Arribat, deux jeunes ingénieurs chimistes de 27 ans en reconversion professionnelle, ont rencontré 35 producteurs et artisans locaux qui seront référencés en boutique. Ils emploieront 5 salariés. Ouverture le jeudi 2 septembre.

L’immobilier flambe dans les métropoles. Pas de répit sur la hausse des prix de l’immobilier. Selon le dernier baromètre LPI-Seloger d’août, les prix de l’immobilier sont à la hausse sur les appartements anciens et neufs, dans 16 villes passées à la loupe depuis un an. En Occitanie, Montpellier enregistre 9,2 % d’augmentation sur le prix des appartements dans l’ancien (en moyenne 3 439 € le m2), et Toulouse 7,4% (3 762 € le m2).
L’étude met aussi en lumière les disparités entre 15 grandes métropoles. A Toulouse et Montpellier, le constat est le même : les prix des appartements dans l’ancien sont à la hausse tandis que les prix des maisons dans l’ancien sont à la baisse. Une tendance identique est observée dans les 13 autres métropoles scrutées par le baromètre.

Plus de résidences principales, et moins d’habitants par logement. 
Effet de la croissance démographique, mais aussi du phénomène décohabitation (diminution de la taille moyenne des ménages) : en 50 ans, le parc des résidences principales a doublé en Occitanie, indique l’Insee. En 2018, l’Occitanie comptait 2,7 millions de résidences principales. Elles représentent 76 % du parc régional de logements (82 % pour la France métropolitaine). Depuis 1968, leur nombre a été multiplié par 2,26 (1,83 en France métropolitaine). Un logement héberge en moyenne 2,1 personnes en 2018 contre 3,1 en 1968.
Les causes de cette décohabitation sont multiples : la population vieillit et donc la proportion de logements desquels les enfants sont partis augmente, les couples se forment plus tardivement qu’auparavant et ont en moyenne moins d’enfants, les ruptures conjugales sont plus fréquentes et l’espérance de vie s’allonge. Jusqu’à la fin des années 90, l’effet décohabitation contribue plus que la croissance de la population à l’augmentation du nombre de résidences principales dans la région.
La croissance est plus soutenue dans les périphéries des villes-centres, en lien avec la périurbanisation et l’engouement pour la maison individuelle. L’étude est disponible ici.
> « L’Occitanie, première région française pour le nombre de résidences secondaires », une autre étude de l’Insee, à lire ici.

3 questions à

3 questions à

9

Claire Charbonnel, Midi Libre

« La PQR peut être innovante par ses approches et ses formats »

Après 4 années à la direction générale déléguée du Groupe Midi Libre, Claire Charbonnel annonce son départ (comme révélé en exclusivité sur nos réseaux sociaux le 26 août). L’occasion de revenir sur les chantiers lancés. Avec une conviction : non, la presse écrite n’est pas morte.

« Trois questions à… », la rubrique où le tutoiement est de rigueur.

Claire, après 4 années à la direction générale déléguée de Midi Libre, tu as décidé de partir. Pourquoi, et pour quoi ?
Ces 4 années ont été bien pleines ! Elles m’ont donné le goût de l’utilité aux autres et du plaisir de la rencontre. Je pars pour des raisons personnelles et familiales. Je vais pouvoir disposer de davantage de temps de liberté. Mes projets sont ouverts.

À l’heure du départ, quel bilan dresses-tu ?
Je suis heureuse d’avoir contribué à construire un comité de direction efficace et créatif. Et je tiens à remercier toutes les équipes. Olivier Biscaye a insufflé une énergie et une exigence nouvelle à Midi Libre. Serge Gélis et Alain Baute transforment les modèles de Centre-Presse et L’Indépendant. Centre-Presse devient non seulement la référence en Aveyron, mais aussi pour les Aveyronnais hors du département. Son développement en région parisienne est remarquable. L’Indépendant, qui a fêté ses 150 ans, occupe une place primordiale dans les Pyrénées-Orientales et l’Aude, et a développé des formes innovantes d’information : traitement de l’info en web first, web radio…
L’événementiel a pris un essor grâce à Jean-Marc André et ses équipes. La Covid-19 n’a pas empêché la création de formats nouveaux, le succès du Salon du littoral, des Toqués en drive… Le Monde Nouveau, organisé du 30 septembre au 3 octobre à Montpellier, sera un événement majeur. Enfin, Simon Perrot a su transformer MidiMédia en une véritable agence experte en communication locale. Confiance, proximité, crédibilité, brand safety : nos médias sont un transmetteur de valeurs pour les marques. L’audience digitale a progressé de façon exponentielle. Nous avons travaillé aussi le volet innovation : le groupe Midi Libre est le seul en PQR à utiliser une imprimante numérique en complément de l’outil offset traditionnel.
Ces 4 années ont été marquées par un retour à l’équilibre économique (note : lire à ce sujet l’article de La Lettre A : « Midi Libre : comment le cost killer Bernard Maffre a dégagé un résultat positif en 2020 », ici).
Autre motif de satisfaction collective : tout d’abord, la création d’un réseau de partenaires locaux. J’ai eu plaisir à m’engager, avec le Codir, et particulièrement Olivier Biscaye, pour approfondir les liens avec les acteurs du territoire, d’une part, avec nos lecteurs d’autre part.

Tu dresses un portrait enthousiaste et positif. Mais beaucoup d’acteurs – y compris bon nombre de journalistes eux-mêmes – anticipent la mort, sinon le déclin inexorable, de la presse écrite. Pour Midi Libre, la diffusion payée quotidienne est de 82.716 exemplaires (- 5,93 %) en 2020, d’après l’APCM. La presse écrite a-t-elle de l’avenir, selon toi ?
Je suis convaincue que les valeurs portées en particulier par la presse quotidienne régionale (PQR) sont plus que jamais nécessaires : authenticité, véracité, proximité, créativité, efficacité. Ces valeurs sont indispensables en ces périodes de remise en cause multiples. La PQR peut aussi être innovante par ses approches, ses formats, et est très efficace pour ses annonceurs.
Mais cela passe, c’est vrai, par plusieurs conditions, valables, je pense, pour l’ensemble des médias : tenir un haut niveau d’exigence sur les contenus, ouvrir encore davantage nos fenêtres au monde extérieur, être multimédia (d’où l’acquisition de la chaîne Vià) et multi supports, en incluant l’événementiel, et, enfin, continuer de travailler nos coûts et nos process. Pour revenir à Midi Libre, les équipes en place sont emmenées par un expérimenté Bernard Maffre, et par Jean-Benoît Baylet, qui représente l’actionnaire et est pleinement investi dans sa mission.

> Midi Libre emploie environ 640 salariés en CDI, et réalise un CA de 60 M€ pour la diffusion et 30 M€ pour la publicité. Le résultat opérationnel a été ramené à l’équilibre en 2020.

La HV Touch

La HV Touch

Conseils RP

Vu dans les allées de la REF (Rencontre des Entrepreneurs de France), ce 25 et 26 août à Paris : une armée d’attachées de presse d’Escal Consulting approchent les journalistes (reconnaissables à leur badge de couleur jaune) pour leur proposer des sujets et leur passer leur carte. Démarchage direct, à l’ancienne. Efficace.

La phrase

« La reprise économique peut être freinée par les problèmes de recrutements. Cela touche tous les métiers, et pas seulement l’hôtellerie-restauration. Une des solutions ? Faire de l’attractivité territoriale pour les salariés. »

Jean-Marc Oluski

futur président du Medef Montpellier (élu le 9 septembre, où il succèdera à Samuel Hervé), le 25 août à la REF 2021 (Medef), Paris.

On s’en fout

« Hubert, il est comme un enfant dans une pâtisserie, dans ce genre d’événements », s’amuse François Migayrou, conseiller financier indépendant, à la REF (Rencontre des Entrepreneurs de France) 2021, organisée par le Medef. Il est vrai qu’il y a matière à réseauter, comprendre, collecter, connecter, observer, apprendre, s’émouvoir aussi. On découvre les interlocuteurs sous un autre jour, plus détendus, momentanément éloignés de leur souci quotidien. Ils se confient davantage, car ils apprécient, sans vous le dire, que vous ayez fait le déplacement. 18 mois de Covid-19 donnent d’autant plus l’envie d’en découdre, positivement s’entend. Le mercredi soir, la joyeuse délégation Occitanie, composée de 100 participants (dont 31 de Haute-Garonne, avec Thomas Fantini, Élodie Galko ou encore Frédéric Carré, et 30 de l’Hérault), a même poussé le bouchon de champagne, jouant les prolongations dans l’hippodrome de Longchamp.
Le patron occitan est solide. Certains ont imaginé des afters dans quelques estaminets de première couronne, pendant que l’auteur de ces lignes allait récupérer dans son hôtel en plastique. Petit joueur, le journaliste ? Disons que, parfois, il faut laisser les membres d’une même famille s’amuser entre eux, sans jouer l’intrus trop longtemps. C’est une façon de les respecter, et d’établir une salutaire et nécessaire distance, qui fait du bien à tout le monde.
Ce qui n’empêche pas d’apprécier les instants partagés. Comme ce retour magnifique de Samuel Hervé, sous les vivats collectifs, le jeudi midi à la brasserie, après une nuit (si peu) arrosée. Ou ces repas à la table de Montpellier, puis à celle de Béziers, pour parler d’économie, d’attractivité, d’emploi. De vie, tout simplement.

L’œil culture

LOKKO

9

Un peu de culture dans ce monde de brutes, by Lokko

Plus de 1500 journaux en France sont des médias de territoire. Une vitalité exceptionnelle qui contraste avec les déserts d’information américains. A l’initiative de Ouest Medialab, premier cluster des médias numériques en France, dont LOKKO est membre, le 3ème festival de l’info locale se tient à Nantes du 23 au 24 septembre. 
 
Valérie Hernandez est la fondatrice et la Directrice de la publication du webzine LOKKO.

Au marché

Au marché

9

Les marchés publics essentiels en Occitanie de la semaine passée. Parce qu’il faut bien vivre.

Communication 📣
Formation 📚
Transports 🚆

Occitanie Est 

Le centre hospitalier Jacques Puel lance un avis pour prestation de transports sanitaires de patients en ambulances et TAP.    

Urbanisme 🏢

Occitanie Est 

La ville de Balaruc-les-Bains lance un avis pour l’étude de programmation urbaine architecturale et paysagère. 

ATTRIBUTIONS DE MARCHÉ

La Communauté de Communes Conflent Canigó attribue le marché de rénovation et extension de la maison Felip – Maison des Patrimoines à Atelie d’Architecture Philippe Pous. Valeur totale du marché : 559 092 euros. 

L’INRAE de Montpellier attribue le marché d’acquisition d’une station d’imagerie à fluorescence pour des applications d’observation d’objets végétaux macroscopiques à NIKON FRANCE. Montant final du marché attribué (H.T.) : 99 917,54 euros. 

Le département des Hautes-Pyrénées attribue le marché de conseil stratégique et accompagnement pour la mise en œuvre de la politique départementale de la jeunesse à TED Conseil. Montant (H.T.) : 27 500 euros.  

La société de la mobilité de l’agglomération toulousaine attribue le marché de maîtrise d’œuvre pour le déplacement du Monument à la Gloire des Combattants au groupement Arc et Sites Archi / Tollis / Ubc Ing. / Ecovi, Castel Gesta. Valeur totale du marché : 194 015 euros.  

La commune de Perpignan attribue le marché de maîtrise d’œuvre relative aux aménagements extérieurs du parc des expositions à SETI. Montant final du marché attribué (H.T.) : 141 276 euros. 

L’Office Français de la Biodiversité attribue le marché de conception, élaboration et animation d’une formation en ligne (MOOC) accessible à tous sur les pollinisateurs à TELA BOTANICA, ARTHROPOLOGIA et CINQUANTE 50 PRODUCTION. Valeur totale du marché : 199 869 euros. 

La Communauté d’Agglomération Béziers Méditerranée attribue le marché de travaux de renforcement des chaussées de la voirie communautaire et des parcs d’activités communautaires à tpso. Valeur totale du marché (H.T.) : 2 000 000 euros. 

SPL Audeo attribue le marché de mission de maîtrise d’oeuvre pour les travaux de restructuration de la Maison de l’Autonomie à Albi à Astruc Architecte, IN SITU ERGONOMIE, BETOM INGENIERIE et BETOM INGENIERIE. Offre la plus élevée : 339 450 euros.  

 

Plus de marchés ici

Le SMMAR attribue le marché de prestation de conseil définition de stratégie conception d’évènementiels de programmes de formation création de supports pour la sensibilisation-communication du SMMAR et syndicats à ETHICS GROUP et Agence VERRI Studio. Valeur totale du marché (H.T.) : 2 585 656 euros. 

La société de la mobilité de l’agglomération toulousaine attribue le marché de la réalisation d’un prototype des équipements en rive des viaducs de la Connexion Ligne B du métro au groupement EIFFAGE GENIE CIVIL / NGE GC. Montant (H.T.) : 69 003,1 euros. 

La commune de Condom attribue le marché de maîtrise d’œuvre pour les travaux de restauration de l’ancienne cathédrale St Pierre de Condom à STEPHANE THOUIN ARCHITECTURE. Valeur totale du marché : 176 000 euros. 

Nîmes Métropole attribue le marché de délégation de service public de l’exploitation de l’aéroport de Nîmes Alès Camargue Cévennes à Edeis Concessions. Valeur totale de la concession : 61 787 029 euros. 

SGAP de Marseille attribue le marché de mission de maîtrise relative au relogement du commissariat de Rodez sur le site de Burloup 3 à SARL DROIT CITE ARCHITECTE, SARL Atelier d’architecture du prieuré, BET INSE, EIRL DESVAUX et BET ACOUSTICDIA. Valeur totale du marché : 351 900 euros. 

La Communauté d’Agglomération Béziers Méditerranée attribue le marché de création d’une déchetterie dans la ZAC de Mercorent au Nord de Béziers à TRAVESSET, TPSM, SAS SEV, AGRIPAL CLOTURES et ESPACES PROVENCE. Montant final du marché attribué (H.T.) : 235 467,72 euros.  

Alès Agglomération attribue le marché de publication du journal communautaire à CHIRRIPO SAS et SARL CONTACTS. Valeur totale du marché (hors TVA) : 1 227 643,92 euros. 

Le département des Pyrénées-Orientales attribue le marché d’aménagement du pôle scientifique et technologie au collège Pierre Fouché à Ets PAYRE ET FILS, SAS CLIMATISATION CHAUFFAGE IBANEZ, QUINTA Menuiserie, PYRETEC, QUINTA Menuiserie, ATELIER OLIVER, SOCIETE PYRENEENNE DE MIROITERIE et JEULIN. Montant final du marché attribué (H.T.) : 184 688,79 euros. 

Le département des Pyrénées-Orientales attribue le marché du contournement d’Estagel à Eurovia Languedoc Roussillon. Valeur totale du marché : 765 579,39 euros. 

Le syndicat mixte des transports en commun de l’agglomération toulousaine attribue le marché d’études de définition du volet aménagement du schéma directeur cyclable à Egis Villes et Transports et systra. Valeur totale du marché : 1 750 000 euros. 

La ville de Béziers attribue le concours de maîtrise d’œuvre de création d’un musée d’art et d’histoire à GUICCIARDINI et MAGNI ARCHITETTI, Alessandro VICARI architecte, Frédéric FIORE. La suite des titulaires à lire ici. Montant de la prime attribuée hors TVA : 70 000 euros. 

SPLA 81 attribue le marché d’accompagnement en communication de la SPLA Les Portes du Tarn à INCONITO, 6cent30six, Les Yeux Carrés et Anoki. Valeur totale du marché hors TVA : 197 060 euros. 

Le syndicat mixte des transports en commun de l’agglomération toulousaine attribue le marché de stratégie, conception et mise en œuvre des campagnes de communication à Agence Novo, Inconito et La Solution. Valeur totale du marché hors TVA : 720 000 euros. 

Le conseil départemental de la Haute-Garonne attribue le marché d’extension et restructuration partielle du collège des ponts jumeaux à SARL DAMON ARCHITECTE, WOODSTOCK PAYSAGE EURL, AMBIENTE. La suite des titulaires à lire ici. Montant de la prime attribuée hors TVA : 14 500 euros. 

La régie des eaux de Montpellier 3M attribue le marché de construction d’une usine de traitement d’eau potable sur la commune de Montpellier à DEGREMONT FRANCE, Cabinet d’Etudes Marc MERLIN, Eiffage Génie Civil SAS, SAS TOUJA et COSTE ARCHITECTURES MONTPELLIER SARL. Valeur totale du marché : 23 899 000,00. 

SPL ARAC Occitanie attribue le marché de maîtrise d’œuvre pour la mise en œuvre opérationnelle de l’aménagement de la phase 1 de la ZAC Ouest à Ingerop Conseil Et Ingenierie (Ici). Valeur totale du marché : 360 200 euros.

L’agenda

i

Newsroom

L’agence travaille en ce moment sur plein de choses passionnantes :

Rédaction et supervision du magazine « Caminarem » (RH), parution fin septembre, pour Caminarem.

Rédaction du magazine « Signature » (lifestyle, art de vivre, architecture), pour Profils Systèmes, parution en novembre.

Rédaction du magazine « L’Œil » (immobilier d’entreprise, Montpellier – Nîmes), pour Arthur Loyd, parution en septembre.

Conception et rédaction du cahier thématique 154 de L’Abécédaire des Institutions (Publicis Consultants), sur le thème du sport-santé. Parution en octobre.

Deux levées de fonds en exclusivité, pour Les Échos.

Couverture du Mipim (Cannes), 7 et 8 septembre, pour Hérault Tribune, Midi Libre, Touléco et Les Indiscrétions.

À suivre en ligne

Mardi 31 août à 17h :

Concertation pour la modification de la Zac Ode Acte 1 (www.montpellier3m.fr), au Théâtre des 13 vents.

Mardi 31 août de 18h à 21h :

MHSC : Réunion publique pour le projet du stade Louis-Nicollin et sur la concertation. Plus d’informations ici.

Jeudi 2 septembre de 9h à 17h :

Salon TAF (Travail, Avenir, Formation) à Perpignan, organisé par la Région, en lien étroit avec Pole Emploi, et ses partenaires. Plus d’informations ici.

Vendredi 3 septembre de 14h à 17h :

Cycle de séminanires sur le thème « Épisodes météorologiques extrêmes, inondations et aménagement », à Nîmes, organisé par la Caisse des Dépôts, Terra Nova, la Fondation Jean Jaurès, la Fondation pour l’innovation Politique, la Fabrique Écologique et le Comité 21. Plus d’informations et inscription ici.

Mardi 7 septembre de 9h à 18h :

« La place créative, le rdv des créateurs, repreneurs et dirigeants d’entreprises », à Montpellier (34), organisé par la CCI Hérault. Plus d’informations ici.

Plus d'événements ici

Mardi 7 septembre à 17h :

Soirée inaugurale du lancement de la 2e édition de la France Design Week : table ronde “Design et Territoire”, organisée par la France Design Week, à Nîmes. Inscription obligatoire avant le 3 septembre via ce lien.

Mercredi 8 septembre de 9h à 17h :

Salon TAF (Travail, Avenir, Formation) à Rodez, organisé par la Région, en lien étroit avec Pôle Emploi et la Mission Locale Aveyron, en collaboration avec les partenaires du territoire. Plus d’informations ici.

Mercredi 8 septembre de 9h30 à 12h :

Lab Littoral « Renouveau des ports et des stations littorales », organisé par l’Office de Tourisme de Gruissan, Midi Libre et L’Indépendant. À suivre en direct sur la page Facebook de Midi Libre et de l‘Indépendant ou sur leur site internet.

Du 8 au 15 septembre :

Les 1ère Rencontres de l’Emploi et de la Formation, organisé par Sète agglopôle méditerranée, en partenariat avec la Mission Locale d’Insertion des Jeunes du Bassin de Thau, Pôle Emploi et Cap Emploi. Les rencontres sont organisées tour à tour à Gigean, Poussan, Sète, Mèze et Frontignan. Plus d’informations ici.

Jeudi 9 septembre à 11h45 :

Montpellier Méditerranée Business Club organise un déjeuner en compagnie de Jérôme Kerviel, pour présenter l’entreprise Conseil Ad’Oc, au terminal #1 à Montpellier. Inscription obligatoire ici.

Mardi 14 septembre à 19h :

1ère édition des Grands Prix de l’Immobilier de Midi Libre (Lab Immo), à suivre en direct sur le Facebook de Midi Libre ou sur www.midilibre.fr

Mardi 14 septembre de 8h30 à 12h :

10e édition du Forum Économique de Toulouse. Plus d’informations ici.

Mardi 14 septembre à 18h :

La 8ème édition « Place à l’entreprise », organisée par l’UPE 30, à Nîmes. Plus d’informations et inscription obligatoire ici.

Mercredi 15 septembre de 9h à 17h :

Salon TAF (Travail, Avenir, Formation) d’Albi, organisé par la Région, en lien étroit avec Pole Emploi, et ses partenaires. Plus d’informations ici.

Mercredi 15 septembre de 9h à 17h :

Salon TAF (Travail, Avenir, Formation) de Carcassonne, organisé par la Région, en lien étroit avec Pôle emploi et la mission locale, en collaboration des partenaires du territoire. Plus d’informations ici.

Du 15 au 17 septembre :

Congrès Pro’créa sur la thématique : « Retour vers le futur ! Puiser aux racines de l’accompagnement, les ailes d’un nouvel entrepreneuriat », à Sète (34). Plus d’informations ici.

Jeudi 16 septembre de 18h à 21h :

MHSC : Atelier sur les thèmes “Environnement, cadre de vie et insertion urbaine”. Plus d’informations ici.

Lundi 20 septembre de 18h à 21h :

MHSC : Atelier sur les thèmes “Accessibilité, stationnement et cohésion des usages”. Plus d’informations ici.

Mardi 21 septembre à 18h30 :

Soirée Prestige sur thème « Entreprise virtuose », organisée par le CJD Béziers au Domaine de Bayssan (Béziers). Plus d’informations et inscription ici.

Mercredi 22 et jeudi 23 septembre de 9h à 17h :

Salon TAF (Travail, Avenir, Formation) de Montpellier, organisé par la Région, en lien étroit avec Pole Emploi, et ses partenaires. Plus d’informations ici.

Jeudi 23 septembre :

« La Rentrée des Réseaux », organisée par la CCI Hérault à Montpellier (34).

Vendredi 24 septembre :

Salon Intersud, organisé par la CCI Hérault.

Samedi 25 et dimanche 26 septembre :

« #TechTheFutur, créateurs et entrepreneurs : accélérez votre projet en 48h », organisé par l’IMT Mines Alès. Plus d’informations ici.

Vendredi 24, samedi 25 et dimanche 26 septembre :

21e Salon Immobilier d’Automne, au Parc des Expositions de Montpellier. Entrée gratuite, plus d’informations ici.

Lundi 27 septembre de 14h à 15h30 :

Visioconférence sur le thème « Demain, quels futurs heureux pour nos territoires ?​ », organisé par l’AUAT. Plus d’informations et inscription obligatoire ici.

Mardi 28 au jeudi 30 septembre :

La 28e édition des Rencontres nationales du transport public (RNTP) à Toulouse, organisée par le GART, avec la participation de la Région Occitanie et Tisséo Collectivités. Plus d’informations ici.

Mercredi 29 septembre de 18h à 21h :

MHSC : Atelier sur les thèmes “Socio-économie, activité instadia et projet de ZAC”. Plus d’informations ici.

Jeudi 30 septembre de 18h à 21h :

MHSC : Atelier sur les thèmes “Architecture, intégration paysagère et ambiance au Stade”. Plus d’informations ici.

Du 1er au 3 octobre : 

Édition 2021 du Forum Le Monde Nouveau à Montpellier, organisé par La Dépêche. Plus d’informations ici.

Mercredi 6 et jeudi 7 octobre de 9h à 17h :

Salon TAF (Travail, Avenir, Formation) de Toulouse, organisé par la Région, en lien étroit avec Pole Emploi, et ses partenaires. Plus d’informations ici.

Jeudi 7 octobre de 9h à 17h :

Salon TAF (Travail, Avenir, Formation) de Saint-Gaudens, en virtuel. Informations à venir ici.

Jeudi 7 au samedi 9 octobre :

Sommet Afrique/France, Montpellier. Plus d’informations ici.

Mardi 12 et mercredi 13 octobre de 9h à 17h :

Salon TAF (Travail, Avenir, Formation) de Nîmes, en virtuel. Informations à venir ici.

Mercredi 13 ocotbre de 9h à 17h :

Salon TAF (Travail, Avenir, Formation) d’Auch, organisé par la Région, en lien étroit avec Pole Emploi, et ses partenaires. Informations à venir ici.

Jeudi 14 octobre de 9h à 17h :

Salon TAF (Travail, Avenir, Formation) de Cahors, organisé par la Région, en lien étroit avec Pole Emploi, et ses partenaires. Plus d’informations ici.

Jeudi 14 octobre de 9h à 17h :

Salon TAF (Travail, Avenir, Formation) de Mende, en virtuel, organisé parpar la Région, en lien étroit avec Pôle emploi et la Mission Locale Lozère, en collaboration des partenaires du territoire. Plus d’informations ici.

Mercredi 20 octobre de 9h à 17h :

Salon TAF (Travail, Avenir, Formation) de Tarbes, organisé par la Région, en lien étroit avec Pôle emploi et la mission locale, en collaboration des partenaires du territoire. Plus d’informations ici.

Jeudi 21 octobre de 9h à 17h :

Salon TAF (Travail, Avenir, Formation) de Figeac, en virtuel, organisé par la Région, en lien étroit avec Pôle emploi et la Mission Locale, en collaboration avec les partenaires du territoire. Plus d’informations ici.

Mardi 26 octobre de 9h à 17h :

Salon TAF (Travail, Avenir, Formation) de Montauban, organisé par la Région, en lien étroit avec Pôle emploi et les partenaires du territoire. Plus d’informations ici.

Jeudi 28 octobre de 9h à 17h :

Salon TAF (Travail, Avenir, Formation) de Pamiers (Ariège), organisé par la Région, en lien étroit avec Pôle emploi, la Mission locale, la ville de Pamiers et en collaboration des partenaires du territoire. Plus d’informations ici.

3 rv du Medef Montpellier Hérault : 5/10, 7/12 à 18h

Le Medef Hérault organise le Club rencontres affairesInscription obligatoire. Contact psuc@medef-montpellier.com

Mardi 9 novembre de 10 à 17h :

Forum Entreprises, une journée de rencontres et d’échanges privilégiés entre les étudiants et le monde économique organisée par l’IMT Mines Alès, à Montpellier (Parc Expos). Plus d’informations et inscription ici.

Jeudi 25 novembre à 17h :

Jean-Louis Etienne, invité spécial des « Assises 2021 des Travaux Publics ». Organisée par la Fédération des Travaux Publics Occitanie au Pasino de La Grande-Motte.

Voilà, c’est tout pour cette semaine.
Courage et chocolat !

Les Indiscrétions sont une newsletter gratuite.
Vos données ne seront pas communiquées à des tiers.
Vous pouvez vous désinscrire en un clic.

Les dernières Indiscrétions

Que vont-ils faire dans cette galère ?

Où il est question du gang des Lyonnais, d’innovations dans la presse (si si) et de la façon dont Appart’City s’est extirpée de l’ornière Covid.

« Que vont-ils faire dans cette galère ? », Les Indiscrétions de la semaine du 20 septembre sont à croquer en cliquant ci-dessous.

Courage et chocolat !

lire plus

Tout passe mieux quand c’est beau

Le saviez-vous ? La région regorge de pépites du design : Technilum (mobilier urbain), Sandaya (hôtellerie de plein air), Focus (cheminées), Profils Systèmes (profilés aluminium)…

Où il est aussi question de Jérôme Kerviel, des cahiers de Marie et de sport-santé.

« Tout passe mieux quand c’est beau », Les Indiscrétions de la semaine du 13 septembre sont à croquer en cliquant ci-dessous.
Courage et chocolat !

lire plus

Ça repart fort

Où il est question du TGV Castex, de vendanges, de fausse Une et de vraies corridas consulaires.

« Ça repart fort », Les Indiscrétions de la semaine du 6 septembre sont à croquer en cliquant ci-dessous
Courage et chocolat !

lire plus

Il ne lâche rien

Journaliste indépendant, Hubert est fondateur et rédacteur des Indiscrétions. Agencehv, qu’il dirige, est également active dans les animations de débats, les formations et les travaux rédactionnels.

Vous souhaitez nous faire parvenir une information ?

Heureusement qu’elle est là

Diplômée de Sup de Com’ Montpellier, Sarah est rédactrice avec des fonctions digitales et de communication à l’Agencehv. Community management, gestion du site, relations avec les partenaires… Oui, heureusement…

Vous souhaitez avoir des renseignements pour être partenaire des Indiscrétions ?

PAS ENCORE ABONNÉ-E

AUX INDISCRÉTIONS ?

 

Recevez chaque lundi à 18h18, gratuitement, Les Indiscrétions sur votre boîte mail

Politique de confidentialité

Inscriptions réussie

Share This