Ceux qui ne partent pasSemaine du 5 avril 2021

LES INDISCRÉTIONS

Vos 5 minutes business en Occitanie

À l'affiche

À l’affiche

9

Parce qu’elles et ils le valent bien

Daniel Connart, Crédit Agricole du Languedoc

À 62 ans, il est élu à l’unanimité président du Crédit Agricole du Languedoc (CAL, 400.000 sociétaires), le 30 mars. Il succède à Jacques Boyer, président depuis 2011. Né à Saint-Pons-de-Thomières (Hérault) et y résidant toujours, l’homme est, sous des dehors modestes, un redoutable entrepreneur. Il exploite un élevage de poules, Domaine de Portes, qui emploie 90 salariés, et compte 150.000 poules pondeuses. Le groupe est implanté à Saint-Pons-de-Thomières, à Perpignan (Roussillon Œuf) et Villeneuve-les-Maguelone (Le Petit Poucet). L’entreprise fait partie de « L’œuf de nos villages », un groupement national qui pèse 40 % de parts de marchés sur l’œuf coquille.
« Vous retiendrez facilement mon nom, d’origine belge », ironise-t-il devant la presse, au siège du Crédit Agricole du Languedoc (Maurin), le 31 mars. Daniel Connart siège au conseil d’administration du CAL depuis 1999. « Jacques Boyer m’a pris sous sa coupe, en me proposant des formations à Paris pour me responsabiliser davantage en tant qu’administrateur régional », affirme-t-il avec élégance. Le CAL, dirigé par Christian Rouchon, a attribué 1 Md€ de PGE. « Le PGE est encore souscriptible jusqu’au 30 juin, indique Christian Rouchon. Il faut en user et en abuser. Les entreprises doivent profiter de cette ressource, car ce sont des prêts à 0 %. » Le CAL prévoit 120 recrutements en 2021, et l’embauche d’une centaine d’alternants, principalement des Bac + 3 allant vers un Master. Plus à lire dans ToulÉco, ici.

Mehdi Mira, Marignan

Il est nommé directeur d’agence de Marignan Montpellier (promotion immobilière). Il était depuis 2019 directeur du développement adjoint. Il avait débuté chez Marignan, de 2007 à 2012, « en tant que jeune développeur », explique-t-il. Avant son retour à Marignan en 2019, Mehdi Mira a créé et dirigé, entre 2014 et 2019, sa propre structure, Mayfair Patrimoine SAS, société spécialisée dans la transaction immobilière de logements neufs et anciens, ainsi que dans le conseil en immobilier (investissement, assistance en négociation…). Une trajectoire originale, faite d’entrepreneuriat, de passion de l’immobilier et de fidélité à un groupe.

Sandrine Serpentier-Linares, CDJM

Kathleen Grosset, ex-présidente de la Fédération française des agences de presse (FFAP), est élue présidente du CDJM (Conseil de déontologie journalistique et de médiation). Elle succède à Patrick Eveno, qui devient vice-président de l’instance, avec Yves Guegan.
L’avocate et enseignante montpelliéraine Sandrine Serpentier-Linares, docteur en droit public et médiateur en droit public des affaires, est élue au sein du bureau, et secrétaire adjointe, aux côtés de Boris Bizic (secrétaire : Pierre Ganz).

Valentina Cosma, Métropole de Saint-Etienne

Valentina Cosma, actuelle directrice générale adjointe de la communauté d’agglomération du Pays de l’Or (Hérault), est nommé directrice générale adjointe Attractivité et Développement du territoire mutualisé à la Ville et à la Métropole de Saint-Étienne. Elle se dit « ravie de rejoindre une métropole, avec de gros enjeux industriels et d’attractivité ». Dans l’Hérault, elle aura notamment œuvré à la réussite de Piom (Parc Or Industrie Méditerranée) à Mauguio, et a lancé l’extension de l’écoparc de Saint-Aunès et le projet de requalification des zones d’activités Fréjorgues Est et Ouest.

Sarah Nguyen, Agencehv

Certains d’entre vous la connaissent déjà : Sarah Nguyen (Sup de Com Montpellier) a rejoint Agencehv début octobre. Pas en alternance ni en stage, mais en CDI. C’est-à-dire qu’on bosse ensemble : deux, c’est le début d’une bande. Ses missions : rédaction, social media management, montage et promotion des Indiscrétions, veille média, administration de la base de données (le nerf de la guerre), aide pour les animations… Et ça le fait. « Elle bosse bien, Sarah, elle est rapide et proactive », m’a glissé Vincent Bernardi (Midi Events), lors du lancement du Lab Eco, au siège de Midi Libre, le 31 mars. Moi, j’en étais déjà convaincu (sinon je ne l’aurais pas recrutée), mais que quelqu’un d’extérieur et de pro le dise spontanément, voilà une belle validation de stratégie. Retrouvez la présentation de la bande, ici.
Une information pouvant en cacher une autre, Agencehv a le plaisir d’accueillir pour quatre mois Amélie Cazalet, étudiante en Master 1 à Montpellier Management, pour des missions de prospection commerciale et de marketing. Bienvenue à Amélie, originaire de Cazilhac, village héraultais proche de Ganges.

Nathalie Dimopoulos, Ville de Lunel

Elle est nommée directrice de renouvellement urbain de la Ville de Lunel (maire : Pierre Soujol). Avec les dispositifs de l’État (Action Cœur de Ville, Anah et Anru), et des investissements communaux et privés, le maire projette 53 M€ d’investissement dans la rénovation du centre-ville d’ici à 2030, « en incluant les études et la numérisation ». Dans le mandat, il ambitionne la réhabilitation de 170 logements et le ravalement d’une centaine de façades, et compte lutter contre les marchands de sommeil. Un architecte sera désigné dans deux mois pour dessiner le futur cœur de ville. « À partir de ses propositions, nous lancerons la métamorphose de Lunel, et planifierons des opérations, avec un cahier des charges. Nous voulons un passage commerçant, une valorisation du patrimoine, une amélioration de l’espace public, de la végétalisation… »

Hind Emad, Montpellier Méditerranée Métropole

Alors que la Cité Intelligente travaille actuellement à la rédaction d’une nouvelle feuille de route pour 2021, c’est à l’occasion de la première journée Numérique en Commun[s], la semaine dernière à Montpellier, que Hind Emad, vice-présidente de Montpellier Méditerranée Métropole et déléguée au développement économique et numérique, et Hélène Roussel, directrice de la mission Cité intelligente, reviennent sur les objectifs à venir et la stratégie de la métropole en matière d’inclusion numérique. L’article est à retrouver ici.

Ce contenu a été rédigé en partenariat avec Mid e-news, l’actualité numérique du sud-ouest.

Décodage

Décodage

9

On perce le coffre-fort

Mythique ? Palavas-les-Flots est-il mythique ? Dans les précédentes Indiscrétions, j’ai ironisé sur le fait que le commercialisateur Tourny Meyer Méditerranée qualifie la station littorale héraultaise de « mythique » dans un communiqué. Réaction immédiate et poétique de Christèle Marnas, directrice de Tourny Meyer Méditerranée : « Pour la Picarde que je suis, habituée aux 17 degrés de Fort-Mahon Plage au plus chaud de l’été, partir à Palavas-les-Flots relevait d’une allégorie du mot ‘vacances’ ! Entre Bérurier et Saint-Louis, entre flamants roses et Manitas, tout faisait rêver les enfants nordiques que nous étions… À chacun sa madeleine. » En un sens, Palavas devient mythique, en ce mois d’avril, y compris pour les Montpelliérains de souche, puisque ce sera le seul point d’accès au littoral (moins de 10 km, tout juste). L’occasion de découvrir l’imposante structure en 3D « #LovePalavas », qui vient d’être installée sur la promenade piétonne rive gauche. Offerte par le directeur d’Enseignes MB, « elle mesure 10 m de long sur 2,55 m de haut », relate Midi Libre, le 4 avril. Idéal pour populariser la destination Palavas cet été sur Instagram.

Alter’Incub. 13 équipes intègrent l’incubateur régional d’innovation sociale Alter’Incub, à Montpellier, suite à l’appel à projets lancé en décembre par Alter’Incub et Catalis (Toulouse). Parmi les projets retenus : Lezprit Réquipe (collecte, réemploi et surcyclage d’équipements sportifs et sensibilisation à la préservation de la biodiversité sur les lieux de pratique sportive), Coop’So (future coopérative de valorisation des résidus de construction et des chantiers de déconstruction), InterG30 (mise en lien de seniors souvent isolés en territoire rural et de jeunes de moins de 30 ans, pour favoriser leur accès au logement, en échange de services, petits jobs, partage de connaissances…), Phoenix (dispersion de centres de défunts par drones en pleine nature), Par 4 Chemins (bienfaits de la randonnée en montagne et d’activités de pleine nature pour favoriser l’insertion sociale de personnes en difficulté), Le Beau Temps (projet de tiers-lieu agri-culturel).

Rififi aux Matelles. Ce 2 avril, huit élus quittent la majorité au conseil municipal des Matelles, commune située au nord de Montpellier, et dont le maire, Alain Barbe, préside la communauté de communes du Grand Pic-Saint-Loup. « Nous ne pouvons plus cautionner une politique néfaste pour les agents en souffrance et délétère pour la commune », écrivent-ils dans un courrier dont Midi Libre se fait l’écho. Le quotidien ajoute : « De sérieux dysfonctionnements semblent entraver la bonne marche administrative de la commune depuis plusieurs mois. » Alain Barbe est désormais minoritaire au sein de son propre conseil. Le prochain conseil municipal, le 14 avril, s’annonce sympathique.

Lodève. L’agence d’architecture et d’urbanisme Lebunetel&Associés (Montpellier) accompagne, avec Territoire 34, la Ville de Lodève (maire : Gaëlle Levêque) pour la revitalisation du centre-ville. « Au programme : réhabilitation/rénovation de logements, commerces et du centre-ville, cœur d’îlot paysager et concertation citoyenne », indique l’agence sur son compte Instagram. L’équipe est composée de Mahaut Michez, Séri34, Calder Ingénierie, Energie R, Architectureinvivo, Pivadis et ECL Studio.

Emploi maritime. Les catamarans d’Outremer Yachting et Gunboat (La Grande-Motte) connaissent une croissance de leur activité. Preuve que le secteur du luxe échappe à la crise. Plus à lire dans Hérault Tribune, ici. Et la vidéo de Pôle emploi, dans le cadre de la semaine de l’emploi maritime, .

Transformation de l’État. « Comme tout responsable public, j’ai hâte de retrouver le terrain, j’ai des fourmis dans les jambes », déclare, le 31 mars lors du lancement du Lab Éco* de Midi Libre, Pierre Moscovici, premier président de la Cour des comptes, ancien commissaire européen et ancien ministre de l’Économie. Il constate que « la pandémie a bouleversé le quinquennat de Macron » (c’est peu de le dire) et affirme que « la Cour des comptes n’est pas dans une logique d’austérité. Nous ne souhaitons pas imposer une paupérisation du secteur public ». Néanmoins, d’après le socialiste de 63 ans, « il faut se poser la question de la transformation de l’État. Est-il assez efficace, innovant ? Y a-t-il des dérives bureaucratiques ? La haute fonction publique doit-elle être réformée pour être plus efficace ? Sans aucun doute, et la Cour des comptes prendra sa part à ce débat. »
Pierre Moscovici pointe quatre priorités économiques pour asseoir les conditions de la relance : « La transition écologique, le numérique, la responsabilité sociale avec notamment un management différent, et le rôle prépondérant de la formation. Le système de formation français doit prendre davantage en compte l’empathie, la capacité à vivre ensemble. » Le haut magistrat, qui a fait son stage de l’ENA dans l’Hérault, identifie des atouts propres à l’Occitanie : « Ses ressources naturelles, son tourisme et son industrie. »
* Nouveau Lab de Midi Libre. Parmi les thèmes abordés : « La formation, l’intergénérationnel, la transmission d’entreprise, les politiques RSE, la transformation digitale… », explique Claire Charbonnel, directrice générale déléguée de Midi Libre.

Déjà l’été. Le viticulteur audois Gérard Bertrand (Domaine L’Hospitalet, Narbonne) vient d’arrêter la programmation de son festival musical « Jazz à l’Hospitalet », du 21 au 25 juillet. Avec de nombreuses têtes d’affiche : Zucchero, Ibrahim Maalouf, Yuri Buenaventura, Thomas Dutronc et Pascal Obispo. « Les gens ont vraiment besoin de penser à l’été », déclare-t-il dans Midi Libre (4 avril). On ne dira pas mieux.

Autoroute ferroviaire. Un appel à projets vient d’être lancé par le ministère de Transition écologique pour le développement d’une autoroute ferroviaire entre Sète et Calais, dans le but de limiter le nombre de camions sur les routes. Les projets des opérateurs devront être opérationnels « au plus tard en 2022. Une autoroute ferroviaire créée, c’est 20.000 camions en moins sur les routes chaque année », indique Jean-Baptiste Djebbari, ministre des Transports. Le détail de l’appel à projets ici.

Anymal fait carrière. Anymal est un projet de refuge « éthique, unique et innovant » centré sur le bien-être animal (sans cage, notamment), comme le décrit l’humoriste montpelliérain Rémi Gaillard, son instigateur. Le refuge pourrait s’implanter à Frontignan (34), sur le site de l’ancienne carrière Lafarge. Le projet est soutenu par la Région Occitanie et par des fonds privés (source : Midi Libre, 4 avril).

Au rapport. Le rapport d’activité 2020 des services de l’État en région rappelle que 233 M€ ont été investis dans les 25 villes moyennes à travers le dispositif Action Cœur de Ville, dont 49 M€ par l’État depuis le début du dispositif, en 2018. Le préfet de région, Étienne Guyot, relève que « plus de 5,7 Md€ seront investis à court et moyen terme pour répondre à la crise et permettre à l’Occitanie de répondre aux défis de demain », dans le cadre du protocole d’accord du Contrat de Plan État-Région 2021-2027. Le CPER sera validé cet automne. Depuis le début de la crise sanitaire, 627,7 millions d’heures de chômage partiel ont été accordées en Occitanie, pour près de 1,4 million de salariés de 120.962 établissements. La dépense engagée s’élève à plus de 1,6 Md€. Concernant la fibre optique, le taux de couverture est de 44 % sur l’ensemble de la région à fin janvier 2021 (31 % en 2019). Le déploiement va s’accélérer « pour atteindre 100 % de locaux couverts dans tous les départements d’Occitanie d’ici 2025 ». Dans le cadre du Plan France Relance, plus de 375 projets industriels d’investissement ont été déposés par les industriels et instruits par les services. A fin 2020, 53 entreprises d’Occitanie ont bénéficié de 75,6 M€ d’aides de l’État.

Dynamique/Statique. « J’entends que les aides aux entreprises sont supérieures au préjudice qu’elles ont subi, expose Samuel Hervé, président du Medef Montpellier Hérault, le 31 mars lors du Lab Eco de Midi Libre. C’est une vision statique. Mais quid de la dynamique d’investissement ? Sans aides, il y a le risque d’assécher l’économie sur le moyen terme. »

Ex-Idate. Quatre anciens de l’Idate, think tank de l’économie numérique, ont créé Smart World Partners (expertise et conseil dans le numérique pour les territoires). Il s’agit de Pierre-Michel Attali, Nicolas Moreno, Olivier Lemaire et Dominique Chane-Yook. De son côté, l’Idate DigiWorld a quitté ses locaux de Clapiers (34) pour se rapprocher prochainement, d’après nos informations, du quartier Cambécérès (gare TGV Montpellier Sud de France). L’Idate est implantée temporairement dans l’espace de coworking The Babel Community (Antigone, Montpellier).

Refais-moi la Comédie. Lancement de la concertation sur la végétalisation de la place de la Comédie (Montpellier). Une opération emblématique de l’intention de Michaël Delafosse, maire de Montpellier, « de végétaliser la ville et d’offrir de nouveaux îlots de fraîcheur dans tous les quartiers. Avec des températures avoisinant désormais 45° l’été, il devient indispensable d’offrir à la Comédie, lieu de passages, de rencontres et de fêtes, de la fraîcheur, des espaces arborés et ombragés ». Pour l’anecdote, c’est sur la Comédie que l’auteur de ces lignes a fait sa plus belle chute à vélo, dans sa prime jeunesse : une glissade sur une vingtaine de mètres, alors qu’il pleuvait à verse. Une gamelle légendaire (et sans bobo), qui avait déclenché l’applaudissement des dizaines de personnes ayant trouvé refuge sous les abris des cafés. Au fait, pour participer à la concertation, c’est ici 

L’hommage inattendu. Hommage inattendu du géographe montpelliérain Jean-Paul Volle, ancien proche de Georges Frêche, à la Ville de Béziers, dirigée par Robert Ménard (app. RN). Interrogé sur le thème de l’avènement des villes moyennes, Jean-Paul Volle répond : « On resitue Béziers aujourd’hui sur la carte. Il y a des entreprises intéressantes, des efforts commerciaux, un secteur logistique puissant. Et la création d’une filière hydrogène, avec la reconversion progressive du site de Cameron (historiquement dédié à l’industrie pétrolière et gazière, note), est un signe intéressant. »

Ceux qui ne partent pas. Scènes surréalistes de cohues autoroutières et ferroviaires, ce week-end de Pâques, avec des habitants des métropoles – Franciliens pour la plupart – partant s’isoler pendant 4 semaines, avec le feu vert élyséen, pour tenter d’enrayer une nouvelle saturation des hôpitaux. Ces migrations contaminent l’attention. Rappelons que beaucoup de Français, invisibles, ne partent pas. Parce qu’ils n’ont pas de résidence secondaire ou de points de chute familiaux ailleurs. Parce qu’ils ne sont pas cadres dans des grands groupes, où le télétravail devient la règle, pour rogner des mètres carrés et augmenter les marges. Pardon : pour préserver la santé des collaborateurs.

Impact du télétravail. « Le télétravail, omniprésent depuis un an dans les services de l’État, ralentit considérablement la délivrance des autorisations d’urbanisme et environnementales, observe Roch Angelotti (groupe Angelotti, Béziers). Les fonctionnaires se croisent moins. »

Cher stade. La métropole de Montpellier investit chaque année 1,5 M€ par an dans le seul entretien du stade de la Mosson. Des travaux obligatoires pour que les matchs du MHSC (Ligue 1, football) puissent s’y dérouler. Mais de l’argent public bien mal utilisé. Cet argument sera mis en avant – parmi d’autres – par le MHSC pour défendre son projet de nouveau stade, dans le cadre de la concertation publique à venir.

Plus de décodages ici

Ouverture. Laurent Villaret, président de la FPI Occitanie Méditerranée (promoteurs immobiliers), souhaite que des personnalités économiques régionales président les commissions qui attribueront les différents prix des prochaines Pyramides d’Argent. « L’idée est de sortir de l’expertise immobilière pure, et d’avoir des regards extérieurs sur nos métiers », confie-t-il aux Indiscrétions.

Encore de la faute de Hubert. Enregistrement, ce vendredi 2 avril, du Lab Immo « Urbanisme de demain : les solutions des professionnels », au studio 100 % Prod à Lattes, avec un beau panel d’intervenants.
Bon, ça manque de femmes, un peu. On fera mieux la prochaine fois ! Rendez-vous ce mardi 6 avril à 11h pour la diffusion, sur le Facebook Live de Midi Libre et sur www.midilibre.fr. Les débats peuvent ensuite être revisionnés en replay. Parmi les thèmes abordés : l’importance d’accélérer les procédures, les innovations de Lidl en matière de mixité programmatique, l’intégration de l’agriculture urbaine dans les opérations d’aménagement, les propositions de la FPI OM à travers son Livre Blanc, et un débat haut en couleurs entre Alain Guiraudon (GGL) et Roch Angelotti (Angelotti), les deux plus importants aménageurs privés d’Occitanie – le stade de rugby et la piscine olympique de Montpellier portent d’ailleurs leurs noms respectifs. Le Lab Immo a réussi le tour de force de les réunir sur un même plateau. Une première. Cela dit, les deux hommes se sont assis spontanément côte à côte. Preuve que ce n’est pas la guerre non plus. Quelques petites piques ont néanmoins été assénées. Alain Guiraudon a exposé la stratégie nationale du groupe, concrétisée par l’acquisition des sociétés de promotion Loger Habitat et Carré Constructeur, officialisée début avril. Une opération qui permet à GGL de s’implanter dans les Hauts-de-France, le Grand Est, la Normandie et le Nord parisien. Interrogé, dans la foulée, sur les ambitions de son groupe, Roch Angelotti affirme « vouloir rester proche de ses clients et partenaires. Notre métier requiert une connaissance fine des territoires ». Sitôt le débat fini, Roch Angelotti se tourne vers Alain Guiraudon et lui dit : « Cela dit, je vous souhaite bonne chance pour votre développement national ». Réponse d’Alain Guiraudon : « Vous auriez quand même pu le dire au micro ». Roch Angelotti : « C’est à cause de Hubert Vialatte, il m’a demandé de conclure ! » Alain Guiraudon : « C’est encore de la faute de Hubert ! »

Raccordement. Lancement de la concertation préalable du public sur le projet du schéma régional de raccordement au réseau des énergies renouvelables d’Occitanie. La capacité globale de raccordement pour ce schéma a été fixée à 6,8 GW à l’horizon 2030. Plus d’infos ici.

200 recrutements. Spie ICS, filiale de services numériques du groupe Spie, leader européen indépendant des services multi-techniques dans les domaines de l’énergie et des communications, annonce le recrutement de 200 collaborateurs en Occitanie. Parmi les profils les plus recherchés figurent des ingénieurs spécialisés en infrastructure réseaux, cybersécurité et environnement de poste de travail.

Recul. En 2020, l’effectif salarié privé recule de 1,5 % en Occitanie, soit 21.000 postes détruits, dont la moitié dans l’hébergement-restauration, le secteur le plus touché, indique l’Urssaf. « La dégradation s’amplifie dans l’industrie, qui perd 3.600 postes sur un an, tandis que la construction continue de créer de l’emploi. »

De la cave aux logements. L’ex-cave coopérative de Saint-Gilles (Gard) est racheté par le promoteur nîmois Jérôme Bonicel, qui porte sur le site une opération immobilière (logements et commerces).

Coup de tonnerre. Le 30 mars, le tribunal administratif de Toulouse annule la délibération du 11 avril 2019 de Toulouse Métropole approuvant le Plan local d’Urbanisme intercommunal, valant programme local de l’Habitat. Le juge administratif a sursis à statuer sur la date d’effet de cette annulation. La Métropole dispose de 15 jours à partir du 30 mars pour transmettre au tribunal des éléments complémentaires.

Aiguiller. La communauté d’agglomération du Grand Narbonne et la plateforme technologique Aude-Pyrénées-Orientales (PFT 11-66), structure de conseils, recherche et innovation labellisée par l’Éducation nationale, concluent un partenariat, le 30 mars. Objectif : mieux aider les entreprises du territoire sur des enjeux administratifs, juridiques, financiers, marketing, mais aussi techniques.

Wonderful. L’agence conseil en communication située à Castelnau-le-Lez lance plusieurs recrutements : direction artistique digitale, direction de projet digital, direction conseil digitale. + ici.

3 questions à

3 questions à

9

Anne Fraisse, nommée directrice générale d’Urbain des Bois, nouvelle filiale d’Icade Promotion. Urbain des Bois est spécialisée dans la construction bas carbone et la personnalisation du logement.

Anne Fraisse a été DG adjointe d’Europolia (SPLA de Toulouse Métropole et Région Occitanie). Elle n’est pas remplacée à ce poste à ce jour.

« La sécurisation des filières, un enjeu de la transition écologique dans le bâtiment »

Pourquoi quitter Europolia pour Icade ?
L’envie de faire autre chose ! Cela fait 10 ans que j’étais à Europolia, sous la direction de Raphaël Catonnet. J’ai livré le Meett (nouveau Parc Expos et centre de conventions) dans les délais et au-dessous des coûts à hauteur de 10 M€, en passant sous la barre des 300 M€. Le pôle économique du Grand Matabiau, autre grand dossier d’Europolia, est sur les rails. J’ai conduit les phases administratives et sécurisé financièrement l’opération. J’ai porté fin 2020 la signature du projet partenarial d’aménagement qui associe l’État à la gouvernance du projet pour sa phase opérationnelle, aux côtés des autres partenaires.

Pourquoi ce challenge à Urbain des Bois, plutôt qu’un autre ?
La question du bas carbone m’intéresse tout particulièrement. La construction bas carbone est une révolution pour la promotion immobilière et l’aménagement urbain. Le groupe Icade-Caisse des Dépôts a souhaité accélérer dans ce domaine. Urbain des Bois ne fera que du bas carbone, et structurera aussi l’amont, à savoir la filière bois. Il y a encore du travail pour que l’on soit en capacité d’alimenter le marché suffisamment, et être à la hauteur de la RE 2020. L’objectif est que tout le groupe bascule sur cette ambition bas carbone à horizon 2025. Pour cela, il faut commencer dès maintenant, d’où cette nouvelle filiale. Nous jouerons le rôle de démonstrateur. Un rôle décisif, car il n’y a que quand on fait que l’on vous croit ! Icade a déjà porté Wood’Art-La Canopée à La Cartoucherie à Toulouse. Celui qui a porté cette opération, Jean-Christophe Acquier (Icade Toulouse), va d’ailleurs rejoindre Urbain des Bois. Nous lancerons principalement des opérations de logements, dans une logique de mixité programmatique à l’échelle de l’immeuble et de l’îlot. Urbain des Bois a un objectif de 100 M€ de CA à horizon 2025.

Le bois doit-il être au centre de la construction bas carbone ? 
Le bois est un matériau bas carbone, mais il ne doit pas être exclusif. Le bon sujet, c’est la mixité des matériaux. Chaque matériau a des qualités intrinsèques, à utiliser avec justesse, pour une vraie diminution de l’empreinte carbone. Il faut aussi gérer l’approvisionnement des matériaux. La sécurisation des filières est un enjeu de la transition écologique dans le bâtiment.


Anne Fraisse est membre active du Club Ville Aménagement et du Comité directeur du réseau national des aménageurs.  

La HV Touch

La HV Touch

Conseils RP

Les débats, forums, conventions, remises de prix… en digital, présentiel ou phygital (présentiel + digital), c’est (presque) toujours l’occasion de prendre connaissance de montagnes d’informations passionnantes. Mais, trop souvent, une partie du contenu s’évapore, au moins partiellement, faute de compte-rendu. Les posts sur les réseaux sociaux ne suffisent pas. N’hésitez pas à rédiger des synthèses de débats, avec les infos clés et les phrases les plus signifiantes. Un outil de communication utile pour votre communauté et vos partenaires.


La phrase

« En quelques mois, on pourrait faire un best of de toutes les décisions sectaires des maires Europe Écologie Les Verts. »

Marlène Schiappa, ministre déléguée chargée de la citoyenneté, le 4 avril sur Europe 1

Une idée à breveter. Et qui rappelle une règle d’or : l’un des principaux objectifs, dans la vie publique et professionnelle, consiste à ne pas s’enfermer dans la caricature de soi-même.

On s’en fout

J’en ai presque eu l’alarme à l’œil – c’est un jeu de mots volontaire, l’expression étant bien « la larme à l’œil », mais merci d’avoir voulu faire la remarque. En quête du contact de Stéphane Arnoux, directeur développement de la société Qair (énergies renouvelables, Montpellier), pour un article sur le projet hydrogène Hyd’Occ sur le port de Port-la-Nouvelle, j’appelle le standard de Qair. Sans trop y croire : l’hôte ou l’hôtesse d’accueil d’une entreprise ne m’a jamais donné le contact direct d’un dirigeant. Bien sûr, on peut désormais contacter directement les décideurs via les réseaux sociaux professionnels, mais nous n’étions pas connectés l’un à l’autre à ce moment-là, et la demande revêtait un caractère d’urgence. Bref, j’appelle donc. Personne au bout du fil. Je m’apprête à vaquer à d’autres occupations, lorsque, quelques minutes après, je reçois un appel de Qair… et, après une brève présentation de ma requête, la standardiste me donne illico le numéro de portable de Stéphane Arnoux, avec amabilité en plus ! Un vrai miracle journalistique. Passé le choc émotionnel, j’ai failli rappeler la personne pour la remercier. Moralité 1 : ne jamais désespérer. Moralité 2, inspirée des 4 accords toltèques* : ne faites pas de supposition. Moralité 3 : maintenant, c’est bien beau, mais je dois écrire l’article.

* Les trois autres sont : « Que votre parole soit impeccable » ; « Quoi qu’il arrive, n’en faites jamais une affaire personnelle » ; « Faites toujours de votre mieux ». À afficher dans toutes les toilettes, aires d’autoroutes et wagons SNCF inclus.

Au marché

Au marché

9

Les marchés publics essentiels en Occitanie de la semaine passée. Parce qu’il faut bien vivre.

Plus de marchés ici

OCCITANIE EST   

BTP   

Le CROUS de Montpellier lance un avis pour la restructuration du restaurant universitaire Vert-Bois.    

Le CROUS de Montpellier lance un avis pour travaux de réfection des laveries des restaurants universitaires Richter et Triolet.  

La Communauté d’Agglomération Béziers Méditerranée lance un avis pour la création d’une déchetterie dans la ZAC de Mercorent.  

La mairie de Marsillargues lance un avis pour la mission de maîtrise d’œuvre en vue de travaux de restauration de quatre salles du Château de Marsillargues. 

Services  

Sodéal lance un avis pour la fourniture et livraison d’un ponton flottant pour le port du Cap d’Agde. 

La commune de Fleury lance un avis pour la fourniture, pose et dépose du balisage des zones de baignade de Saint-Pierre-la-Mer et des cabanes de Fleury dAude. 

Le CROUS de Montpellier lance un avis pour la fourniture et pose de kitchenettes dans 5 résidences.    

Port Sud de France lance un avis pour la location d’un parc de PC, licences bureautiques et assistance. 

La communauté de communes Vallée de l’Hérault lance un avis pour la fourniture et livraison d’abris-bacs et de contrôle d’accès.  

Eau-Environnement  

EPTB Gardons lance un avis accord cadre à bons de commandes pour la mission de surveillance d’ouvrages hydrauliques.  

La communauté d’agglomération Hérault Méditerranée lance un avis pour la réalisation d’un audit de fonctionnement pour les stations d’exhaures et le clapet hydraulique de Vias.   

Formation  

Le centre hospitalier lance un avis de formations professionnelles pour le GHT Ouest Hérault.   

-ATTRIBUTIONS DE MARCHÉ 

Le Conseil Général du Gard attribue le marché de fourniture de pièces détachées d’origine pour tous les véhicules du Département du Gard à NÎMES VI S.A.S et S.A.R.L. SODIFI. Valeur totale du marché/du lot : 500 721,92 euros. 

La Société HLM la Cité Jardins attribue le marché pour la réalisation des VRD d’une résidence hôtelière à vocation sociale à CARO TP, SOCIETE NOUVELLE THOMAS ET DANIZAN MIDI-PYRENEES et SARL 2 RTP. Valeur totale du marché/du lot : 263 487,51 euros. 

La ville de Castries attribue le marché de l’extension de l’école élémentaire Marcel Pagnol à OM Constructions, Environnement Bois, Agencement Menuiserie Chapot, Société d’isolation et de peinture Omnium Façades, Technicfer, Dedale Constructions, Mensuiserie Cardonnet, Revetement du sud Proceram, Vassileo Batiment, Axelis Energie, Sanithermic et Eurovia. Valeur totale finale (H.T.) : 800 143,60 euros. 

Le département des Pyrénées-Orientales attribue le marché d’exploitation et maintenance des équipements thermiques de l’hôtel du département à 2dr. Valeur totale du marché/du lot : 150 000 euros. 

La commune de Saint-Gély-du-Fesc attribue le marché d’accord-cadre relatif à la fourniture d’électricité pour un ensemble de points de livraison de la ville et des services associés à cette fourniture à Lucia et Greenyellow Vente d’Energie. Valeur totale du marché/du lot : 1 200 000 euros. 

Le département de l’Aude attribue le marché d’analyses du carbone organique dissous et des pesticides sur des eaux naturelles à CARSO LSEHL SAS

Le CROUS de Toulouse Occitanie attribue le marché de travaux de mise en conformité ICPE de la chaufferie GAZ du Site Daniel FAUCHER à Toulouse (31) à QUERCY CONFORT, SARL LCBR, PMMA et GTPFM. Montant mini annuel : 385 330 euros. 

La communauté de communes Vallée de l’Hérault attribue le marché d’impression des documents de communication à Impact Imprimerie, CEPAP et Chirripo. Montant final du marché ou du lot attribué (H.T.) : 170 000 euros. 

Plus de marchés ici

Le département de l’Aude attribue le marché de missions d’assistance à maîtrise d’ouvrage pour la maintenance des systèmes de sécurité et de sûreté des bâtiments départementaux à DFENCO

La communauté de communes Vallée de l’Hérault attribue le marché de travaux de démolition parcelle à Ets Chastagner. Montant final du marché ou du lot attribué (H.T.) : 59 385 euros. 

Smectom du plateau de Lannemezan attribue le marché de concours de maîtrise d’œuvre pour la construction d’un pôle de valorisation à Capvern à V2s Architectes. Valeur totale du marché/du lot : 429 750 euros. 

La communauté de communes Sud Roussillon attribue le marché de travaux de réparations, de réhabilitations et d’extensions des réseaux Aep à Groupement Rltp, Groupement Fabre Freres / Sol Freres et Groupement Giesper / Pull Francis. Valeur totale du marché/du lot : 30 000 000 euros. 

La Région Occitanie attribue le marché d’opérations de bornage, division, modificatif parcellaire et autres prestations foncières liées au droit de la propriété portant sur les ensembles immobiliers (terrain et bâti) à VALORIS GEOMETRE EXPERT. Valeur totale du marché/du lot : 65 000 euros. 

L’Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse attribue le marché d’enlèvement et traitement des déchets à risque infectieux, des déchets chimiques, des déchets non dangereux et du fumier à Veolia propreté Midi-Pyrénées SAS et EOVAL -Entreprise occitane de valorisation. Valeur totale du marché/du lot : 388 000 euros. 

Toulouse Métropole attribue le marché de projet de renouvellement urbain de la Reynerie – dévoiement du réseau de chaleur HP pour libération de l’ilot à SCAM TP. Montant final du marché ou du lot attribué (H.T.) : 164 198,33 euros. 

L’Université Toulouse 1 sciences sociales attribue le marché de mission d’ordonnancement pilotage et coordination à BATECO. Valeur totale du marché/du lot : 86 994 euros. 

La TAM attribue le marché de fourniture et installation de capteurs de présence de véhicules à Synox. Valeur totale du marché/du lot : 145 325 euros. 

Le Conseil Général du Gard attribue le marché de réseau de suivi biennal des cours d’eau du Gard à S.A.S. PHYTOCONTROL ANALYTICS FRANCE. Valeur totale du marché/du lot : 194 880,00 euros. 

La Caisse De Crédit Municipal de Nîmes attribue le marché de conception d’impression et de routage de supports de communication à SAS MGT QUIDAM et ROUTAGE RHONE ALPES. Montant mini annuel : 19 882 euros. 

La communauté de communes Vallée de l’Hérault attribue le marché de restauration des capacités d’écoulement post crue à SARL Actiforest. Montant final du marché ou du lot attribué (H.T.) : 120 000 euros. 

Météo France attribue le marché de remplacement des luminaires dans les bâtiments ‘Poincaré, Fourier et Navier’ de la Météopole à GB ENERGIES. Montant final du marché ou du lot attribué (H.T.) : 206 136,36 euros. 

Le département des Pyrénées-Orientales attribue le marché d’extension du parking de la DEJS a la maison des sports à Perpignan à EUROVIA LANGUEDOC ROUSSILLON. Montant final du marché ou du lot attribué (H.T.) : 144 678,71 euros. 

La DIR Sud-Ouest attribue le marché de fourniture et pose de caméras, de mâts supports de caméras et des réseaux de transmission et réseaux électriques à raccorder au réseau géré par la DIR Sud-Ouest à SPIE CITYNETWORKS. Montant final du marché ou du lot attribué (H.T.) : 349 849,96 euros.  

L’œil culture

LOKKO

9

Un peu de culture dans ce monde de brutes, by Lokko

MOCO : Ashok Adicéam a écrit à Roselyne Bachelot et à Michaël Delafosse

Personnalité internationale de l’art, Ashok Adicéam, finaliste pour la direction du MOCO, a écrit à la Ministre de la culture et au maire de Montpellier pour exprimer « des doutes et des questions » sur la procédure qui a abouti à la nomination de Numa Hambursin.

 

Valérie Hernandez est la fondatrice et la Directrice de la publication du webzine LOKKO.

L’agenda

i

Newsroom

L’agence travaille en ce moment sur plein de choses passionnantes :

Le Crédit Agricole du Languedoc trace ses perspectives pour 2021, pour ToulÉco.

Qair lance la projet Hyd’Occ à Port-la-Nouvelle, pour Les Échos.

GGL acquiert Loger Habitat et Carré Constructeur (Groupe D Immobilier), pour Les Échos et Hérault Tribune.

La revanche des villes moyennes, contribution au prochain magazine de ToulÉco.

Magazine Caminarem (RH) n°4. Parution imminente.

Enquête sur le marché national des terrasses bois, pour BoisMag, à paraître en avril.

Magazine Bien’Ici d’avril, pour Midi Libre.

L’Abécédaire des Institutions, « Et si l’avenir était le train ? », à paraître en mai.

Magazine « Guide du recruteur », contribution pour ToulÉco, à paraître en mai.

 

À suivre en ligne

Mardi 6 avril de 9h à 18h20 :

Débat : « La France est-elle toujours dans la course technologique ? », organisé par le Cercle des économistes.  Plus d’infos et inscription ici.

Mardi 6 avril à 11h :

Lab Immo « Urbanisme de demain : les solutions des professionnels », organisé par Midi Libre. Diffusion sur le Facebook de Midi Libre et www.midilibre.fr (disponible en replay).

3 rv du Medef Montpellier Hérault : 6/4, 5/10, 7/12 à 18h

Le Medef Hérault organise le Club rencontres affairesInscription obligatoire. Contact psuc@medef-montpellier.com 

Mercredi 7 avril de 11h30 à 13h :

« Symbiose » : Repenser la relation entre l’économie et le vivant, organisé par la Cité de l’Économie et des Métiers de Demain. Plus d’infos et inscription ici.

Jeudi 8 avril et jeudi 29 avril, de 10h à 11h30 :

Webinaires organisés par Optitec pour mettre en avant les pépites du territoire en optique/photonique, membres de son réseau (présentation des entreprises, leurs actualités et leurs innovations). L’inscription est gratuite, mais obligatoire en ligne.

Plus d'événements ici

Jeudi 8 avril de 12h à 13h :

Investir pour rebondir : comment s’appuyer sur le Prêt Participatif Relance ?, organisé par Welcome Entrepreneurs by BNP Paribas. Plus d’infos et inscription ici.

Vendredi 9 avril À 9h :

Rendez-vous Éco de Nîmes Métropole. « Nîmes Métropole : Le nouvel Eldorado pour entreprendre ! » Conférence live sur la page Facebook de Nîmes Métropole. Inscription en ligne ici.

Mardi 13 avril à 9h :

HotSpotDay du salon Depan&Connect, organisé par Midi Libre et Smart Building Alliance, sur le thème « Exploitation et maintenance de l’immobilier à l’heure numérique ». À suivre en live sur depan-connect.fr. Inscription ici. Les 2 tables rondes seront animées par Hubert Vialatte.

Jeudi 15 avril de 9h  à 16h30 :

« La Femme Numérique » organisé par La Mêlée Numérique, pour discuter de la place actuelle des femmes dans le monde du digital, et réfléchir ensemble à des solutions concrètes pour favoriser la mixité femmes/hommes dans nos écosystèmes. Inscription via ce lien.

Jeudi 15 avril à 12h :

Instants Éco du Grand Narbonne : « Comment créer et fidéliser sa communauté sur les réseaux sociaux ? », organisés par Innovéum. Inscription au 04 68 58 18 88 ou s.garcia@aude.cci.fr.

Jeudi 15 avril à 16h30 :

RDV de la Relance, pour sensibiliser les entreprises du territoire au Plan France Relance, organisé par la CCI Hérault. Plus d’infos et inscription ici.

Vendredi 16 Avril de 11H45 à 12h30 :

Présentation de l’association « Réseau Entreprendre Occitanie Méditerranée ». Inscription gratuite, mais obligatoire en ligne

Samedi 17 au mercredi 28 avril :

« Forum Littoral de l’Emploi Saisonnier (FLES) » organisé par l’Agglomération du Pays de l’Or et la Communauté de Communes Terre de Camargue. Plus d’informations ici.

Mercredi 21 avril à 11h :

« La Cité – Les rencontres de l’économie » : émission sur l’innovation durable et collaborative en Occitanie organisée par la Région Occitanie, Ad’occ Région Occitanie et La Cité. Elle réunit un panel d’entreprises pour des nouvelles perspectives, analyses et témoignages. Plus d’infos et inscription ici.

Vendredi 7 mai : 

Le CJDAY, organisé par le Centre des Jeunes Dirigeants au Corum-Opéra à Montpellier, sur le thème « Fric ou éthique : l’entreprise a-t-elle le choix ? » Plus d’informations ici.

Dimanche 23 & lundi 24 mai :

Finales du Concours Produits et Vins du Concours Général Agricole (CGA) à Montpellier. Plus d’informations ici.

Jeudi 8 au dimanche 11 juillet :

Sommet Afrique/France, Montpellier

Mardi 29 juin au vendredi 2 juillet :

10e Congrès de l’Association Française d’Economie Politique – AFEP. Plus d’informations ici.

Du 1er au 3 octobre : 

Édition 2021 du Forum Le Monde Nouveau à Montpellier, organisé par La Dépêche. Plus d’informations ici.

Voilà, c’est tout pour cette semaine.
Courage et chocolat !

Les Indiscrétions sont une newsletter gratuite.
Vos données ne seront pas communiquées à des tiers.
Vous pouvez vous désinscrire en un clic.

Les dernières Indiscrétions

Ça promet

Où il est question de Macron en mode Mosson, de l’avenir des villes moyennes, de résidences-services broyées par le virus, de liberté par la presse et de défense d’alimentation régionale.

« Ça promet », Les Indiscrétions de la semaine du 19 avril sont à croquer en cliquant ci-dessous.

Courage et chocolat !

lire plus

On ne peut rien y faire

Où il est question de contrat de filière régional BTP, d’immobilier connecté, du port de Sète et de non-port de montre au poignet.

« On ne peut rien y faire », Les Indiscrétions de la semaine du 12 avril sont à croquer en cliquant ci-dessous.

Courage et chocolat !

lire plus

Il y a de l’espoir

Un nouveau directeur à la régie autonome de Port-Camargue (Gard), une nouvelle présidente à l’IRT Saint-Exupéry à Toulouse, les dessous de la visite de Castex à Alès, Royal Canin qui lutte contre l’abandon des animaux domestiques, et plein d’autres palabres urbaines.

« Il y a de l’espoir », Les Indiscrétions de la semaine du 29 mars sont à croquer en cliquant ci-dessous.

Et, plus que jamais, à quelques jours de la fête 100 % cacao…

lire plus

Il ne lâche rien

Journaliste indépendant, Hubert est fondateur et rédacteur des Indiscrétions. Agencehv, qu’il dirige, est également active dans les animations de débats, les formations et les travaux rédactionnels.

Vous souhaitez nous faire parvenir une information ?

Heureusement qu’elle est là

Diplômée de Sup de Com’ Montpellier, Sarah est rédactrice avec des fonctions digitales et de communication à l’Agencehv. Community management, gestion du site, relations avec les partenaires… Oui, heureusement…

Vous souhaitez avoir des renseignements pour être partenaire des Indiscrétions ?

PAS ENCORE ABONNÉ-E

AUX INDISCRÉTIONS ?

 

Recevez chaque lundi à 18h18, gratuitement, Les Indiscrétions sur votre boîte mail

Politique de confidentialité

Inscriptions réussie

Share This