Ça repart fortSemaine du 6 septembre 2021

LES INDISCRÉTIONS

Vos 5 minutes business en Occitanie

Suivez Les Indiscrétions sur les réseaux sociaux :

À l'affiche

À l’affiche

9

Parce qu’elles et ils le valent bien

Thierry Lemerle, Pôle emploi Occitanie

Face aux difficultés de recrutement rencontrées par les entreprises, le nouveau directeur régional de Pôle emploi Occitanie confie dans L’Hérault Juridique et Économique la mise en place d’une approche par filière. « L’Occitanie compte une dizaine de filières économiques majeures : la santé en première ligne, du fait de la crise sanitaire ; l’aéronautique, la métallurgie, l’agroalimentaire, l’hôtellerie café restaurant. L’idée est de placer des chefs de file employeurs en face d’un responsable de Pôle emploi pour traiter les sujets de la pénurie d’emploi et des tensions sur le marché du travail, explique-t-il lors de la REF 2021 à Paris. Comme nous fonctionnons aussi par filière avec la Région, nous pourrons ajuster ensemble les programmes de formation. » Plus à lire ici.

Muriel Avinens, Dell Technologies

En plus de son actuel poste de directrice du site de Dell Montpellier (services informatiques), Muriel Avinens prend la direction de l’organisation ‘Mid Market’ (marché BtoB constitué des entreprises de taille moyenne de 100 à 1.000 salariés) de Dell Technologies en France. « J’aurai l’honneur de manager les équipes commerciales et d’aider nos clients Mid-Market dans leur transformation digitale », fait-elle savoir sur LinkedIn. Muriel Avinens travaillera principalement avec les sites de Casablanca, Montpellier et Paris. 
Moralité : on peut accomplir une belle ascension au sein d’un groupe international, en étant née en Occitanie, en s’y étant formée et en y restant basée. Le parcours de Muriel Avinens en atteste. Née en 1975 à Béziers (Hérault), Muriel Avinens est diplômée d’un Master 2 à Montpellier Business School. Elle affiche une longue carrière chez Dell : ingénieur commercial (1999-2001), manager des ventes (2001-2012) avec le lancement du site de Dell Casablanca au Maroc (2003-2004), directrice commerciale (2013-2016), directrice stratégie commerciale, finance et opérations pour la France (depuis 2015) et directrice du site de Montpellier (depuis 2016). (Re)lire sa longue interview dans ToulÉco, ici.

Johnny Guitard, Domaine Guitard

Réputé pour ses vins blancs IGP d’Oc (Viognier et Chardonnay), Domaine Guitard (Aigues-Vives, Gard, 11 salariés) prévoit une très faible récolte cette année, du fait du gel survenu en avril. « Alors que nous récoltons 6.500 hl chaque année, nous prévoyons 600 hl cette année. Je suis obligé d’acheter du raisin pour le vinifier chez nous. Mais les raisins se vendent très cher, d’autant plus que nous sommes, depuis 2020, en reconversion bio. On ne peut donc pas sélectionner n’importe quelle catégorie de raisin, tout en devant respecter nos prix (entre 5 et 15 euros la bouteille) », explique le gérant et propriétaire, Johnny Guitard. Il espère y voir plus clair sur les modalités des aides, alors que les pertes financières s’annoncent conséquentes, « entre 500.000 et 600.000 € ».
Depuis 18 mois, la situation est contradictoire. « Pendant la crise Covid, nous avons été obligés de vendre au rabais, voire à des distilleries, le vin que nous avions en surplus. Et aujourd’hui que l’on peut vendre du vin car l’économie repart, nous n’en aurons pas assez ! », observe-t-il. Plus dans Les Échos, ici.

Lisa Santoni, Groupe La Poste

Lisa Santoni, déléguée territoriale du Groupe La Poste Gard et Lozère, en charge de la relations élus et institutions, rejoint la direction exécutive La Poste Outre-Mer à La Réunion en tant que déléguée territoriale. Son successeur n’est pas encore désigné dans le Gard et la Lozère. Nous perdons, au passage, une fan. « Mais si vous voulez faire la version Réunion, je serai votre première lectrice ! » Belle perspective pour la retraite.  

Laurent Benayoun, Département du Tarn-et-Garonne

Cet ex-journaliste de La Dépêche du Midi (30 ans de service) est le nouveau directeur de cabinet du Département du Tarn-et-Garonne (président : Michel Weill, PRG). Laurent Benayoun remercie, sur twitter, ses patrons, Jean-Michel et Jean-Nicolas Baylet, pour leur « exigence » et leur « élégance », et ses ex-rédacteurs en chef, pour avoir « poli la pierre brute » – joliment dit. Il a été égratigné en début d’année par MediaCités suite à la parution d’un éditorial soutenant l’ex-maire LR de Montauban, Brigitte Barèges, condamnée en février à 5 ans d’inéligibilité (article ici). 

Jean-Sébastien Bessière et Katia Sigaud, Arkolia Energies

Jean-Sébastien Bessière (président, à gauche sur la photo) et Katia Sigaud (directrice générale, à droite sur la photo) sont le nouveau binôme dirigeant d’Arkolia Énergies. Jusqu’alors co-fondateur et directeur général, Jean-Sebastien Bessière est nommé président d’Arkolia Énergies, succédant à Laurent Bonhomme, brutalement disparu le 14 juin dernier, avec lequel il avait fondé Arkolia Énergies en 2009. Après avoir occupé le poste de directrice administrative et financière depuis 12 ans, Katia Sigaud prend la direction de l’entreprise. La PME héraultaise spécialisée dans la construction, clé en main, de centrales de production électrique à partir d’énergies renouvelables (solaire, biogaz par méthanisation et éolien) emploie 125 salariés, pour une puissance installée ou en construction de près de 250MWc. Arkolia Énergies a réalisé un chiffre d’affaires de 80 M€ en 2020.
> Article dans Les Échos, paru en février 2020, à (re)lire ici.

Alban Turpin, Foncalieu

Alors que les chais sont en effervescence avec le début des vendanges, le groupe coopératif languedocien Foncalieu (basé à Arzens dans l’Aude) annonce, dans un communiqué de presse en date du 1er septembre, la nomination d’Alban Turpin au poste de directeur général. Manager passé de la finance à la vente, il aura pour mission de piloter la stratégie de l’entreprise à laquelle il va apporter notamment ses compétences directionnelles, commerciales et marketing. Passionné d’œnologie, il exerçait depuis 2017, la fonction de manager général France de Lanson international Diffusion, filiale de Lanson BCC, 3ème groupe mondial de champagne.  
Fondés en 1967, les Vignobles Foncalieu regroupent aujourd’hui 1251 vignerons qui cultivent 7850 ha sur six AOP (Minervois, Saint-Chinian, Corbières, Picpoul de Pinet, Languedoc et Grès de Montpellier) et cinq IGP (Pays d’Oc, Coteaux d’Ensérune, Vallée du Paradis, Cité de Carcassonne et Collines de la Moure). Ils ont réalisé en 2020 un chiffre d’affaires de 47 M€, majoritairement à l’export.  

Fabien Blasco, Ville de Grabels

Après 16 années passées à Montpellier Méditerranée Métropole à différents postes de direction dont (le dernier) celui de directeur de l’innovation et des politiques contractuelles, Fabien Blasco est le nouveau directeur général des services de la mairie de Grabels (Hérault, maire : René Revol, LFI). « C’est un défi passionnant, pour un territoire aux nombreux projets : nouvel écoquartier Gimel, rénovation thermique des écoles, agroécologie, plan de protection contre les inondations, transition écologique et expression de la citoyenneté… Les sujets ne manquent pas », indique-t-il dans un post sur Linkedin.

François Fontès, Lab Immo Midi Libre

L’architecte montpelliérain François Fontès, grand nom de la construction, sera l’invité d’honneur des Premiers Grands Prix de l’Immobilier Lab Immo / Midi Libre , le 14 septembre prochain à Montpellier. 30 nommés participent à cette édition, qui viendra clôturer la première année du Lab Immo. 10 prix seront remis. Plaisir d’avoir conçu l’événement aux côtés de L’Agence et de Midi Events (Sandrine Cholley et Vincent Bernardi), effectué le sourcing des programmes et coanimé le jury avec Sarah Nguyen (Agencehv), le 7 juillet dernier au siège de Midi Libre à Saint-Jean-de-Védas.
> À suivre sur le Facebook de Midi Libre et sur www.midilibre.fr, le 14 septembre à partir de 19h.

Adrien Content, Koovea

Spécialiste des technologies de suivi de température connecté pour la chaîne du froid, Koovea sort gagnant de la pandémie de Covid-19, qui a nécessité un transport sous haut contrôle de millions de doses de vaccins. Ce 6 septembre, la société annonce le bouclage d’une levée de fonds de 2,5 millions d’euros auprès d’Irdi, Sofilaro et Bpifrance, pour doubler son effectif et préparer l’international. Koovea a élaboré une solution non filaire, composée de capteurs intelligents, d’un routeur connecté et d’une plateforme de suivi de température en temps réel, qui permet d’assurer le strict contrôle de la chaîne du froid.  « Koovea a fait ses preuves cette année. Notre présence est forte sur le marché national, où nous visons une place de leader sur le suivi de température », projette Adrien Content, président et cofondateur avec Yohann Caboni, directeur général. Information dévoilée en exclusivité dans Les Échos Innovateurs ce 6 septembre (en ligne ici).
> Recevez pendant la semaine sur votre smartphone ou votre ordinateur les liens vers les scoops, enquêtes, portraits…, parus dans nos médias partenaires (Les Échos, Hérault Juridique et Économique, Midi Libre, AFP, ToulÉco…). Pour déclencher la notification, c’est simple, gratuit et réversible : connectez-vous sur www.hubertvialatte.com et activez la clochette située en bas à droite de l’écran.

Françoise Clément, Éminence

Dominique Seau, président d’Éminence, fabricant français de sous-vêtements masculins (400 salariés dans le Gard, à Aimargues et Sauve, CA 2019 : 70 M€), depuis octobre 2007, vient d’être révoqué de tous ses mandats sociaux par l’actionnaire israélien Delta Galil, apprend-on de plusieurs sources proches.
Il est remplacé par Françoise Clément, ancienne directrice textile France et International de Carrefour entre 2012 et 2017. Sur son profil Linkedin, cette dernière met en avant « 30 ans d’expérience dans des groupes de grande distribution – Carrefour, Système U -, des enseignes spécialisées – Etam, Kidiliz -, puis comme consultante indépendante auprès d’acteurs reconnus sur le marché de la mode – Petit Bateau, Lacoste, Maisons du Monde, Gemo, Jennyfer, Aigle International ».
Le groupe avait été racheté en 2018 par Delta Galil. Polyglotte averti (cinq langues), natif de Bagnols-sur-Cèze, Dominique Seau affiche une longue carrière à l’international : L’Oréal en Russie puis au Danemark dans les années 90, Danone à Prague puis à Paris, Triumph International en Suisse. Avant son retour en Camargue, en 2007. Dominique Seau est également président adjoint de la Fédération de la Maille, de la Lingerie et du Balnéaire. À (re)lire dans ToulÉco, ici.

Sylvain Boucher, France Water Team

Membre du comité exécutif et délégué France de Veolia Environnement, président du pôle de compétitivité Aquavalley (eau) et président de l’Association française des ingénieurs et techniciens de l’environnement (Afite), Sylvain Boucher est pressenti pour être élu, le 17 septembre à Montpellier, président de France Water Team, apprend-on de source proche. Cette structure fédérative, créée en 2019, regroupe les trois pôles de compétitivité français du secteur de l’eau : Aquavalley, Dream eau et milieux, Hydreos. France Water Team est présidé depuis 2 ans par Anne Ribayrol-Flesch – son portrait dans Les Échos, ici.

Valérie Bénier, Association Cœur de Nîmes

Gérante de l’horlogerie des halles à Nîmes, Valérie Bénier est depuis le 1er septembre la nouvelle présidente de l’association de commerçants nîmois Cœur de Nîmes, qui compte plus de 200 commerces du centre-ville. Elle succède à Paul Giudicelli, directeur de la Cité, qui reste néanmoins président d’honneur. Dans ses statuts, Cœur de Nîmes affiche trois ambitions : fédérer les commerçants de l’écusson, aider les commerçants à l’animation du centre-ville, mettre en place des actions de communication pour promouvoir les commerces. ©Midi Libre/Mikaël Anisset

Didier Beau, ATD Développement

Les foncières commerciales, le Gardois Didier Beau en connaît un rayon. Son expérience parle pour lui : directeur du développement France de Géant Casino, directeur général d’IGC Promotion (L’Immobilière Groupe Casino), directeur du développement de Mercyalis, directeur adjoint d’Immobilière Groupe Casino. À 59 ans, il crée ATD Développement à Deaux, commune gardoise dont il est originaire, pour conseiller les entreprises et les collectivités. Périmètre d’intervention d’ATD : « Principalement l’Occitanie », explique l’intéressé.
Au cours de sa carrière, Didier Beau a participé à la gestion de gros projets commerciaux, tels que Cap Costières à Nîmes ou Odysseum à Montpellier, a élaboré des projets photovoltaïques et de gestion de l’énergie et est intervenu à des opérations de coeur de ville, aux côtés de l’Association Centre-Ville en Mouvement.
Message de l’expert à l’attention des collectivités : « Elles doivent développer les transports en commun, les parkings relais, le covoiturage, à proximité de ces espaces commerciaux. Les plans locaux d’urbanisme doivent permettre la flexibilité et donner l’opportunité de changements de destination de certains espaces. Car le temps de l’urbanisme est long, et il est souvent préjudiciable à la réactivité et à l’innovation. »
Plus dans Les Échos, ici.

Philippe Sebbane, BLMA

L’architecte urbaniste Philippe Sebbane, 48 ans, succède, le 4 septembre, à Franck Manna à la présidence du BLMA (Basket Lattes Montpellier Méditerranée Métropole Association, basket féminin). Il souhaite que le club « soit doté dans quelques temps d’une nouvelle salle, moderne et adaptée à notre capacité d’attraction pour le plus grand plaisir de notre communauté (…). L’idée est d’ailleurs de concevoir un vrai complexe autour duquel gravitera salle d’échauffement, bureaux, salons réceptifs, complexes hôteliers, centres médicaux, salle de classe ». ©BLMA

Jean-Philippe Dubar, Banque Populaire du Sud

Augmenter les chances de réussite des entrepreneurs. C’est l‘objectif du développement du partenariat existant entre la Banque Populaire du Sud et le Réseau entreprendre Occitanie Méditerranée signé le 26 août dernier. « En participant au renforcement du fonds de prêts d’honneur, nous allons permettre au Réseau Entreprendre de développer le nombre de projets accompagnés sur les prochaines années, augmentant ainsi les chances de réussite de ceux qui osent, qui veulent entreprendre et ont des projets », indique, dans un communiqué de presse, Jean-Philippe Dubar, directeur du département de l’économie sociale et solidaire et des partenariats avec les institutionnels à la Banque Populaire du Sud. La banque est engagée auprès du Réseau Entreprendre Occitanie Méditerranée depuis 2015. Créé en 2008, Réseau Entreprendre Occitanie Méditerranée (présent sur l’Hérault, le Gard, les Pyrénées-Orientales, l’Aude et la Lozère) enregistre 97 entreprises accompagnées, 2,8 M€ de prêts d’honneur octroyés, 1 103 emplois créés ou maintenus et un taux de réussite à 5 ans des entreprises lauréates de 86%. Présidé par Richard Marlier (DG Groupe Tressol Chabrier), il compte 200 membres chefs d’entreprise.  

Bruno Darboux, Aerospace Valley

Bruno Darboux succède à Yann Barbaux à la présidence du pôle de compétitivité Aerospace Valley (filière aérospatiale). « La sortie de crise Covid, le défi environnemental et la nécessaire transition énergétique, sans oublier les disruptions de marchés et d’acteurs, sont autant d’enjeux qui nous demandent de nous réinventer », explique ce haut cadre d’Airbus, où il occupe les fonctions de directeur du développement de l’écosystème aérospatial au sein de la direction des affaires corporate de l’avionneur. Bruno Darboux est par ailleurs impliqué dans d’autres structures liées à l’industrie aéronautique et spatiale : au sein du Corac (conseil pour la recherche aéronautique civile), du programme européen Sesar (single european sky ATM research) et de l’IAEG, association professionnelle internationale qui établit des pratiques communes à l’industrie aérospatiale en matière d’environnement.
Aerospace Valley (Occitanie et Nouvelle-Aquitaine) est composé de 825 membres (entreprises, laboratoires de recherche, établissements de formation, universités et Grandes Écoles, collectivités, structures de développement économique), dont 562 PME. Les 5 écosystèmes d’excellence du pôle : Systèmes embarqués et communicants ; Structures, matériaux et systèmes mécaniques ; Propulsion et énergie embarquée ; Ingénierie des données et IA ; Industrie du futur.

Philippe Siuberski, AFP Montpellier

Il se présente comme journaliste nomade sur Linkedin. Et pour cause. Philippe Siuberski, journaliste de l’AFP (Agence France Presse) vient d’arriver à Montpellier après plusieurs années passées en tant qu’adjoint au directeur au bureau de Dakar et encore avant cela 16 ans au bureau de Bruxelles. Depuis le 1er septembre, il couvre pour l’agence de presse l’Hérault, le Gard et la Lozère. J’aurai l’occasion de collaborer à ses côtés, comme pigiste, pour suivre par exemple de passionnantes manifs anti-pass sanitaires. En tout cas, bienvenue chez nous !  

Simon Vanesse, ArtFX

Simon Vanesse est nommé directeur général d’ArtFX (président fondateur : Gilbert Kiner).
Gilbert Kiner, Président fondateur d’ARTFX, vient de nommer Simon Vanesse directeur général d’ArtFX. Simon Vanesse vient de passer cinq années dans le studio Mikros Image. « Sa nomination s’inscrit dans la stratégie de développement d’ArtFX, concrétisée en 2020 par l’ouverture de deux nouveaux campus, à Lille – Plaine Images et à Paris – Enghien-les-Bains », précise le groupe.
L’extension géographique d’ArtFX dont le campus historique de Montpellier a ouvert en 2004, permet d’accueillir près de 1.000 étudiants pour cette rentrée 2021, tous sites confondus. « Cette nomination illustre par ailleurs la volonté de l’école de ne recruter que des professionnels issus des industries créatives, avec une connaissance approfondie des studios et de leurs besoins », poursuit l’école privée supérieure indépendante.
Ingénieur issu de l’Université de technologie de Compiègne (UTC), puis diplômé du mastère Médias de l’ESCP-EAP, Simon Vanesse a débuté sa carrière au sein de BUF compagnie, en tant que VFX Producer puis producteur exécutif. À ces postes, Il a travaillé sur des productions cinématographiques européennes (Astérix aux Jeux Olympiques, Dante 01, Enter the void…) et internationales (The Prestige, Spiderman 3, Speed Racer…).
Dominique Peyronnet a été nommé en mai directeur du campus de Montpellier, et Pierre-Henry Laporterie a pris la direction du campus de Lille-Plaine Images. ArtFX revendique une place parmi les meilleures écoles créatives du monde (classement international The Rookies 2021 / Animation Career Review 2021), et est membre du RECA (réseau des écoles françaises du cinéma d’animation).

Décodage

Décodage

9

On perce le coffre-fort

Castex veut la LNMP. C’est assez rare pour le souligner : le projet de ligne ferroviaire nouvelle Montpellier-Perpignan (LNMP) est financé (pour le tronçon Montpellier-Béziers, prévu pour 2030), alors que l’enquête publique n’a pas encore commencé. « Castex va essayer d’avoir des engagements sur la 2e partie, Béziers-Perpignan, avant de quitter Matignon », indique une source proche. Rappelons que le Premier ministre a été maire de Prades (66) avant d’être nommé à Matignon, et qu’il y réside.
Des incertitudes demeurent sur le montage opérationnel. « On ne sait pas qui sera le maître d’ouvrage, ni quelle structure juridique portera le projet. Il faudra bien créer une entité qui sera le réceptacle des financements », poursuit cette source.
De son côté, la FRTP (Fédération des Travaux publics) se félicite « de l’unanimité des collectivités. Cela ne s’est jamais produit. » Il y a même le Département de l’Hérault, qui ne voulait pas y aller depuis 10 ans – « Delga a dû leur promettre quelque chose », croit savoir une autre source.

Boom des colis : les besoins en entrepôts de messagerie explosent. ViaPost, filiale du Groupe La Poste dédiée aux colis, s’implante dans l’ancien entrepôt d’Orchestra. Avec le développement du ecommerce, « l’activité colis et expéditions progresse de 10 % par an, tendance prévue jusqu’en 2030. Nous avons donc besoin d’outils logistiques nouveaux, proches des autoroutes », explique Daniel Henin, directeur de l’activité Colis. La recherche immobilière a été fastidieuse en Languedoc. « Entre Béziers et Montpellier, l’ancien bâtiment d’Orchestra était le seul disponible et correspondant à nos critères de recherche. » L’Hérault Juridique et Économique détaille ce projet ce jeudi 9 septembre.

5 nouveaux lycées. Outre les nouveaux lycées déjà programmés à Auterive (31) et Cournonterral (34), la Région Occitanie prévoit deux lycées supplémentaires d’ici à 2028 sur l’aire toulousaine, et un à l’Est de Montpellier. La collectivité lanceun appel à̀ candidatures auprès des communes qui souhaiteraient accueillir ses nouveaux lycées.

Engie Green en Occitanie. William Arkwright, directeur général d’Engie Green, donner aune conférence de presse le 24 septembre à Montpellier sur le développement des énergies renouvelables (éolien terrestre et énergie photovoltaïque) et ses enjeux dans la région Occitanie.

La rentrée des maires. Avec la 5e édition du Salon des Maires du Gard, le 9 septembre au Parc des Expositions de Méjannes-lès-Alès, les maires gardois font aussi leur rentrée. « Au-delà d’un salon de rentrée, c’est surtout un salon de début de mandat, puisque 40 % des maires du département sont de nouveaux élus », explique Philippe Ribot, président de l’AMF (Association des Maires de France) Gard et maire de Saint-Privat-des-Vieux. Le Service Départemental de la Communication Interministérielle (SDCI) proposera également des rendez-vous sur place avec les élus. « Ces rendez-vous sur le salon permettent aux maires d’affiner leur projet de mandat, en rencontrant les services de l’État qui sont incontournables sur certains projets », détaille Philippe Ribot. Plus à lire dans Les Échos, ici.

Mipim. Vous allez finir par croire que notre métier se résume à du tourisme économique. Les Indiscrétions seront présentes ce mardi et mercredi au Mipim, salon international des professionnels de l’immobilier, à Cannes. À cette occasion, Nicolas Chambon (Socri Reim) annoncera la création d’une fondation d’entreprise.

Le coût des containers. Après la réouverture des magasins au printemps, juillet et août ont été « deux bons mois », se félicite Agathe Boidin, dirigeante de Pacific Pêche*. Mais une menace surgit en cette rentrée, avec les risques de difficultés d’approvisionnement en équipements de pêche. « Les difficultés de production et de transport vont crescendo, ainsi que les coûts des containers maritimes – jusqu’à 18.000 dollars pour 40 pieds. » Dans ce contexte tendu, Pacific Pêche a déjà passé des achats pour 2022, et anticipe des augmentations de tarifs de 10 à 20 %, qui pourraient être répercutées en partie sur les prix de vente.
* Vente d’articles pour pêcheurs, Saint-Gély-du-Fesc. 38 magasins, 240 salariés, CA : 40 M€.
Plus à lire sur L’Hérault Juridique et Économique, ici.

Le Languedoc en mode présidentielle. Montpellier et Nîmes accueillent cette semaine les parlementaires PS et LR. Les élus socialistes sont à Montpellier du 6 au 8. Les députés LR seront à Nîmes du 8 au 10. Avec la présidentielle en ligne de mire, les candidats déclarés ou presque déclarés sont attendus par leurs camps respectifs : Anne Hidalgo, Valérie Pécresse, Xavier Bertrand…

Tertiaire. Idec Grand Sud (ex-Sequabat, directeur général : Sébastien Picard) porte deux opérations de bureaux neufs à Montpellier. Le premier projet prévoit 4.300 m2 à PierresVives (démarrage des travaux en octobre), pour le compte d’une foncière créée entre Idec Invest (filiale d’Idec) et Bureaux&Co. Ce dernier prendra 2.000 m2 et environ 2.000 m2 seront mis en location. Labellisé Breeam Very Good, ce programme en R+5 sera livré au T2 2022. La seconde opération (R+6, avec deux niveaux de sous-sol), dans la Zac du Nouveau Saint-Roch, développera 5.000 m2, le long de la voie ferrée, toujours pour cette même foncière. Le permis de construire vient d’être déposé, et la livraison est programmée pour le 1er semestre 2023. Architecte pour des deux programmes : Philippe Rubio.
Le 24 septembre, Patrice Lafargue, président du Groupe Idec, Tony Morais, DG du Groupe Idec Ingénierie et Sébastien Picard présenteront à la presse les projets d’Idec Grand Sud : positionnement, équipes, services additionnels…

GreenCity. Le premier promoteur toulousain, fondé en 2011 par Stéphane Aubay (président de la FPI Occitanie Toulouse Métropole), est racheté par le fonds d’investissement américain Lone Star Funds. Avec son nouvel actionnaire, GreenCity veut doubler son activité en Île-de-France et s’implanter dans de nouvelles régions comme la Bretagne et l’agglomération lyonnaise, pour passer de 1.600 à 2.400 logements par an d’ici à 2025. L’article de mon collègue Laurent Marcaillou dans Les Échos, ici.

Deux listes sinon rien. C’est Philippe Broche, élu à la CCI Gard, président de la délégation du Gard rhodanien, qui devrait mener une liste contre celle d’Éric Giraudier, actuel président de la CCI du Gard, dans le cadre des élections consulaires à venir, apprend-on de source proche.

Comme un nouveau salon. Les acteurs de l’événementiel se remettent en selle, dans un contexte sanitaire (pour l’instant) stabilisé et sécurisé par le pass. Et c’est un peu comme s’ils repartaient à zéro. « Le nombre de visiteurs sera une surprise. On repart comme si on créait un salon nouveau, avec des challenges que l’on va relever », confie Guilhem Michel, coorganisateur avec l’association Adimo du prochain Salon de l’Immobilier de Montpellier. Ce sera aussi le premier salon de l’immobilier en présentiel pour la nouvelle équipe municipale. Michaël Delafosse, maire de Montpellier, est annoncé pour l’inauguration, le 24 septembre au matin au parc des expositions.

Accès aux ZAE. L’association des professionnels de Ville Active, poumon économique de Nîmes (2.059 emplois, 738 entreprises), demande à Nîmes Métropole la création d’un accès direct à la ZAE, au niveau de la sortie Nîmes Ouest. « Cette bretelle permettrait aux clients et aux salariés d’éviter deux ronds-points régulièrement bouchés, et désengorgerait une partie du périphérique longeant l’autoroute, explique Karine Le Cardinal, présidente de l’association et gérante d’Aubel Optique depuis 15 ans Nous relançons régulièrement Nîmes Métropole sur ce point. Mais le budget alloué aux zones d’activités n’est pas bien élevé… »

Stade Louis-Nicollin : une concertation nommée passion

 

Il y avait foule, ce 31 août du Théâtre des 13 Vents, face au siège social du MHSC à Montpellier, pour le lancement de la phase de concertation relative au projet de construction de nouveau stade Louis-Nicollin par le MHSC. Les Indiscrétions ne pouvaient pas rater ça.

Avec les ballons. Une dizaine de ballons de foot posés sur une pelouse synthétique, devant la tribune, pour planter le décor. De gauche à droite, sur la photo : Laurent Combes (Serm-SA3M), Christian Assaf, vice-président chargé des Sports à Montpellier Méditerranée Métropole, Laurent Nicollin, président du MHSC, Jean-Pierre Massines, directeur du projet de stade Louis-Nicollin, et Mathias Frappa, chef de projet en charge du stade Louis-Nicollin.

Plus sympa qu’une autoroute. « Ce type de concertation est passionnant, confie une consultante travaillant sur le dossier. Il y a des supporters, on parle d’une enceinte qui symbolisera toute une métropole… C’est quand même plus sympa que d’organiser des concertations sur des projets d’élargissement d’autoroutes ! »

Un « stade de ville ». Laurent Combes, représentant l’aménageur, a évoqué un « stade de ville, très compatible avec notre projet urbain d’Ode Acte 1 ». Ce projet de renouvellement urbain des zones commerciales de Lattes et Pérols, le long de l’avenue Georges-Frêche, tarde à voir le jour. Il est fait état de 100.000 m2 de commerces régénérés, 8.000 logements nouveaux, 75.000 m2 d’immobilier d’entreprise, un agriparc, le pôle autonomie santé métropolitain, le stade Louis-Nicollin, et plus de 50 ha d’espaces naturels préservés ou renaturés. Situé sur un foncier de 8 ha, aujourd’hui sans usage, le futur stade, prévu au mieux pour fin 2024, n’occupera pas la totalité de cette parcelle. « Sur la partie Sud, nous proposerons aux commerçants du Solis, du Fenouillet et du Soriech une relocalisation, avec pour eux une offre plus attractive, tout en permettant la renaturation de certains espaces naturels », explique Laurent Combes. Un discours que la Serm leur a déjà tenu, lorsque le projet commercial de Frey (abandonné depuis, pour y mettre le stade à la place) était en orbite. Question : les commerçants ne seraient-ils pas un peu échaudés ?

Moue sous le masque. Laurent Combes s’adresse ensuite aux supporters présents dans la salle : « En plus d’être spectateurs, vous êtes sportifs, vous pourrez venir au stade en vélo, dans la logique de la ville du quart d’heure. » Une affirmation à laquelle Laurent Nicollin réagit par une moue dubitative, que l’on a devinée aisément à travers son masque : de toute évidence, les ultras ne sont pas tous de grands sportifs. Sourire également de Christian Assaf – Rappelons qu’il est le frère de Rani Assaf. 

Mobilités. La question des mobilités a nourri une partie des échanges. Le club promet « des billets combinés, incluant le parking-relais au Zénith Sud, un transport en navette jusqu’au stade, et l’entrée dans l’enceinte, avec une politique tarifaire attractive. Ce système est mis en place à Nantes, et fonctionne très bien », relève Laurent Nicollin. Ce dernier s’est à plusieurs reprises éclipsé de la scène pour consulter ces messages et SMS : le 31 août était en effet le dernier jour du mercato (marché des transferts de joueurs).

Parti-pris. Peu de places de parking sont prévus : 1.500. « C’est un parti-pris, assure Christian Assaf. Les stades, aujourd’hui, on ne s’y rend plus en voiture, mais en navette, en tramway, en vélo, à pied… Ce type de mobilité est aussi l’occasion de s’arrêter, sur le chemin, pour fêter la victoire dans une brasserie… ou pour se consoler de la défaite. » Cela dit, les immenses parkings voisins d’Auchan Pérols et Carrefour Lattes seront utilisés par les spectateurs, notamment pour les matchs programmés le dimanche, jour où les hypermarchés sont fermés. Mais le club veut encourager l’intermodalité. « L’idée est que celui qui vient de loin se rapproche en voiture, se gare dans un parking sécurisé et finisse en navette ou en tram pour les 2 ou 3 derniers kilomètres. Mieux vaut passer 10 minutes dans un tram ou une navette que 45 mn dans un embouteillage », explique Jean-Pierre Massines.

Rapidos. En politique aguerri, Christian Assaf, également conseiller régional, a réagi, pendant la réunion publique, à une interpellation faite sur Twitter à propos de la gratuité des transports. C’est du rapide.

Pas la Vierge Marie. Interrogé sur le risque de perdre des supporters venant du Nord de Montpellier, Laurent Nicollin a répondu : « On récupérera un autre public, différent, peut-être plus urbain. Mais ceux qui aiment le club viendront, et les autres iront voir le hand ou le rugby. Après, je ne sais pas ce qui va se passer. Je ne suis pas la Vierge Marie. » Ce à quoi a ajouté avec humour Christian Assaf : « Je ne suis pas non plus la Vierge Marie, et encore moins ses Saints. Notons qu’un effort de mobilité est fait actuellement par les supporters : 30 % d’entre eux proviennent du quartier Port-Marianne (éloigné du stade de la Mosson). »

Besoin des Ultras. Pragmatique, Laurent Nicollin a, en conclusion, invité les ultras à revenir au stade. Opposées au passe sanitaire (obligatoire pour accéder aux matchs), les associations de supporters boycottent le stade de la Mosson.

Sous les gradins. « Sous les gradins d’un stade, il y a du vide. L’objectif du futur stade, c’est de remplir le dessous des gradins d’activités, pour équilibrer une partie de l’investissement réalisé pour le stade », explique Mathias Frappa. L’enceinte de 24.000 places sera ainsi parcourue par une coursive de 10.000 m2. « N’importe quel spectateur pourra faire le tour du stade, qui sera animé par des kiosques, des expositions, des coins dédiés aux familles, aux supporters, aux étudiants… Le but est d’animer le lieu bien avant, et bien après, et de faire en sorte que l’expérience ne soit pas que liée au football. »

Activités économiques. Autour du stade, les activités économiques développeront 40.000 m2 : tertiaire (20.000 m2 de bureaux et hôtel), espace ludique (réalité virtuelle, billards…), pôle santé de 3.500 m2 (performance, récupération, salle de sport, spa relié à la partie hôtelière), musée de 5.000 m2 exposant la collection Louis-Nicollin, liée au sport.
Le club tirera les loyers des restaurants, hôtel, crèche, musée Louis-Nicollin, « pour équilibrer la partie sportive, qui est déficitaire dans tous les stades, à de très rares exceptions près », relève Mathias Frappa.

Fontès. Le cabinet François Fontès sera l’architecte de ce stade « écoresponsable, avec 10.000 m2 de panneaux solaires, l’utilisation de matériaux locaux, une gestion optimale des déchets, 450 emplacements pour les cyclistes, etc. », a annoncé Jean-Pierre Massines. L’enceinte visera les certifications Breeam et BDO (Bâtiments Durables Occitanie).

Montage. Le projet, évalué à 180 M€, sera financé à 70 % par la famille Nicollin (MHSC et Groupe Nicollin) et à 30 % par des partenaires (GGL, FDI Groupe, Tissot, Fontès, Oc Santé). Le MHSC promet « 2.000 emplois directs et indirects en phase travaux ». Les 20.000 m2 de bureaux emploieront environ 1.600 personnes.

Tordre le bras aux constructeurs. « On espère tordre le bras aux constructeurs, mais on sera bien sur environ 180 M€ d’investissement », a ironisé Laurent Nicollin. Un effort « exceptionnel et risqué, différent de ce qui a été fait dans d’autres villes, et qui montre l’implication de la famille Nicollin dans sa ville et pour son club », a ajouté Jean-Pierre Massines.

Timing serré.
Le timing est très serré : dépôt et instruction du permis de construire au S1 2022, étude d’impact sur l’environnement et étude de sécurité publique en 2021 et au T1 2022, travaux de mi-2022 à mi-2024, pour une inauguration espérée pour les 50 ans du club : fin 2024.

> La concertation en ligne et les prochaines réunions publiques thématiques, c’est ici https://www.stadelouisnicollin.fr/

 

Plus de décodages ici

Sur-mesure. Le promoteur nîmois Habitec fait du sur mesure, en s’adaptant aux demandes des clients. Et celles-ci sont nombreuses : « pose de jacuzzi, colonne de douche spécifique, ajustement de plans, pose de verrières, de portes toute hauteur ou de parquets, validation du plan électrique, transformations de P4 en P3… On étudie toutes les demandes, même si tout n’est pas toujours faisable : cela reste de la construction ! », sourit Karen Winkler, directrice.
Pourquoi cette envie de s’adapter aux souhaits du client ? « Mon père, fondateur de Habitec, était architecte. Les plans étaient donc modifiés en interne. On n’a pas perdu cet ADN, car je ne veux pas proposer des cellules standard. Aujourd’hui, la cellule architecture est externalisée à Cécile Noguerra et CLN Architecture. Mais nous gardons cette expertise, issue de 35 ans d’expérience. »

Des architectes toulousains lauréats en Camargue. Le cabinet d’architecture toulousain W-Architectures a remporté le concours de maîtrise d’œuvre du futur musée de Saint-Gilles (Gard). Avec cet équipement public (8 M€), prévu pour 2025, la ville de Saint-Gilles entend valoriser son histoire, marquée par les pèlerinages et les croisades, auprès du plus grand nombre. Le concours d’architecture a attiré… 92 candidatures.
À (re)lire dans Les Échos, ici.

Datacenter. Netiwan (télécoms, hébergement et cloud, fondateur : Aurélien Letourneur) rejoint l’opérateur toulousain Fullsave (président fondateur : Laurent Bacca) – l’actu sur Linkedin, ici). Périmètre d’action : axe Bordeaux-Toulouse-Montpellier-Marseille. Parmi les projets : « La construction d’un nouveau datacenter à Montpellier, ou le déploiement de réseaux optiques métropolitains afin de renforcer notre présence auprès des entreprises de la région », indiquent les deux PME.

Maigres vendanges… Les vendanges qui débutent, ou ont débuté, augurent une très faible récolte. « Alors que nous récoltons 2.000 hl par an, nous prévoyons un tiers de moins cette année, du fait du gel d’avril », témoigne Lise Fons-Vincent, chef d’exploitation au château de Fourques (Juvignac, Hérault, 50 ha en appellation AOC Languedoc Grés de Montpellier et Saint-Georges-d’Orques).
Pour Olivier Legrand, délégué général du CIVL (Conseil Interprofessionnel des Vins AOC du Languedoc et des IGP Sud de France), « on peut cependant estimer, à l’échelle de la région, que la baisse de récolte sera d’au moins 30 %, faisant ainsi du millésime 2021 l’un des plus faibles en quantité sur le 20e et 21e siècle. L’année 2021 est marquée par des accidents climatiques (gel et grêle au printemps, sécheresse…) qui ont impacté de façon très hétérogène le vignoble. S’il est encore difficile de dresser un bilan global, il y aura des disparités très importantes entre des vignobles peu touchés et certains subissant des pertes de récolte de 90 % ».

… Mais millésime prometteur. La qualité « est au rendez-vous pour les vins AOP et IGP du Languedoc ». L’été a été propice à une belle maturation des baies, « promesse d’un beau millésime ». Richard Planas, directeur des vignobles Gérard Bertrand, considère ainsi que « s’il a fallu batailler avec la nature cette année, le millésime est prometteur, avec des conditions climatiques favorables sur la fin d’été », rapporte encore le CIVL.

Mécanisation. Les vendanges sont mécanisées à 100 % depuis une vingtaine d’années au château de Fourques (Juvignac, Hérault). Pourquoi ce choix ? « Purement économique. Une machine peut vendanger 8 hectares dans une journée, quand il faut 10 salariés pour 1 hectare sur une journée, répond Lise Fons-Vincent, chef d’exploitation. Le choix est vite fait, d’autant plus que nos terrains sont faciles de récolte. Nous louons une machine avec chauffeur, au tarif de 350 euros l’ha. »

À vendre. « Montpellier – Propriété viticole bio sur 45 ha. Dispose d’un potentiel vignoble de près de 38 ha de vignes en IGP d’Oc et AOP Coteaux du Languedoc. Propriété rare à 15 min du centre-ville de Montpellier ». L’annonce a de quoi donner le tournis et c’est pourtant le quotidien de Vinea Transaction. Experte en foncier viticole, l’entreprise composée d’un réseau de 9 agences implantées au cœur des vignobles français, dont une à Montpellier, a fait de la transaction viticole son cœur de métier. Mas, bastides, domaines viticoles, demeures vigneronnes, châteaux viticoles, vignes, chais… Le réseau Vinea Transaction réalise selon les régions jusqu’à 3/4 des ventes de grands domaines et biens d’exception. De 2 hectares pour les plus petits jusqu’à 150 hectares pour les plus grands avec petit mas ou grand château, il est possible d’acquérir un domaine viticole à partir d’un million d’euros. Le montant moyen d’une transaction se situant plutôt entre 3 et 6 millions d’euros. Vinea Transaction a été fondé en 1991 par Michel Veyrier dans le Languedoc. > Jeter un œil aux biens d’exception en vente dans le Languedoc https://www.vineatransaction.com/fr/domaine-viticole/languedoc  

Ça brasse. Prizm Brewing Co, brasserie basée à Vendargues (Hérault) fait partie du top 3 des micro-brasseries françaises selon untappd, une application dédiée aux passionnés de breuvage houblonné. Fondée il y a un an par Gunther Oltra, l’ex-brasseur de Popihn, Julien Du Tremblay, gérant d’une société de distribution de bières craft en France et Momar Diop, ex chef de projet digital chez Wonderful, Prizm réalise uniquement des brassins éphémères (3 à 4 nouveautés par mois) dans sa salle de brassage de plus de 50 hectolitres. Chez Prizm, ça brasse dans tous les sens mais pas n’importe comment, avec humilité, sans se faire mousser.   

Economie et politique à la fois. Former des futurs cadres qui, disposant de compétences dans les domaines de l’économie, de la science politique et plus généralement des sciences sociales et des institutions nationales et internationales, pourront occuper des postes avec des responsabilités dans le secteur public et privé : c’est l’objectif de la nouvelle bi-licence « Économie & Science politique » lancée par l’Université de Montpellier (UM) le 3 septembre en présence de Philippe Augé, président de l’UM, Guylain Clamour, Doyen de la Faculté de Droit et de science politique et François Mirabel, Doyen de la Faculté d’économie. « Cette formation est l’une des principales innovations pédagogiques de l’Université de Montpellier », précise l’UM dans un communiqué de presse diffusé le 1er septembre. 

Sponsoring malin. Amaury Média (Le Groupe Amaury est propriétaire du quotidien L’Équipe) a envoyé, il y a quelques années, une fausse Une de L’Équipe, mettant en avant le réseau immobilier Capifrance comme nouveau sponsor des Verts (Saint-Etienne). Le logo du groupe apparaît en Une, sur le maillot d’un joueur en pleine action. Avec humour, l’information comme étant l’événement majeur à retenir. « C’est bien pensé, car, en recevant cette Une factice, on se fait une idée très précise de l’impact que pourrait avoir une action de sponsoring », sourit Philippe Buyens, DG de Capifrance. Il a encadré cette Une dans son bureau. Capifrance, qui s’est doté d’un studio vidéo pendant le confinement, lance une série d’interviews de ces partenaires. La première a été réalisée le 2 septembre, avec Sylvain Lefèvre, président de la Centrale de Financement (courtier en prêt immobilier). Plaisir d’avoir conduit l’interview, pendant 45 minutes.

Municipales. Élections municipales de Mèze (Hérault) annulée : le jugement en appel est annoncé le 10 septembre. Le délibéré devrait être rendu public avant fin septembre.

3 questions à

3 questions à

9

Jean-Marie Fabre, président de la Fédération des Vignerons Indépendants

« La plus petite récolte du siècle en LR »

 

Jean-Marie Fabre est viticulteur à Fitou (Aude, 15 ha, 80.000 bouteilles / an) et président national des Vignerons Indépendants. Il a accordé aux Indiscrétions et aux Échos une interview en pleines vendanges.
« Trois questions à… », la rubrique où le tutoiement est de rigueur.

 

Jean-Marie, quelles sont les perspectives de récolte ? 
Après l’épisode climatique de gel en avril, on estime les pertes autour de 35 % en Languedoc-Roussillon, avec une estimation autour de 9 millions d’hectolitres. Au gel, s’ajoute, en Languedoc-Roussillon, l’impact de la sécheresse. Exemple sur certaines de mes parcelles à Fitou, où les vendanges ont commencé dès le 17 août : très peu touchées par le gel, elles vont accuser une baisse volumique de 30 à 35 %, du fait d’une sécheresse inégalée. Depuis octobre 2020, il est tombé 213 mm au m2, soit un niveau maximum de stress hydrique.

Connais-tu des difficultés de recrutements, et comment y remédier ? 
Les conditions sanitaires ont refroidi les flux de vendangeurs étrangers, qui viennent d’ordinaire : Espagnols, Portugais, Argentins… Notre parade ? On partage nos équipes entre les 3 vignerons du secteur. Lorsque j’ai des besoins de main-d’œuvre, je demande à un confrère s’il a des bras disponibles, et vice-versa. Comme les maturités de parcelles diffèrent, ces échanges sont possibles, et ça permet aux salariés de faire des semaines complètes. Autre solution, les vendanges mécaniques, qui concernent désormais un tiers de mon vignoble (près de 15 ha, 80.000 bouteilles).

La qualité sera-t-elle malgré tout au rendez-vous ? 
On est sur une aromatique, une finesse, un équilibre, intéressants, différents des autres années. Chaque vigneron doit connaître son terroir et ses parcelles, savoir ce qu’il veut vinifier. Parfois, à 48 heures près, une parcelle qui est à son optimum peut perdre son équilibre. Mais nous allons vers un millésime de vigneron, à n’en pas douter !

+ à lire dans Les Échos, avec les remontées des correspondants des autres régions viticoles françaises :
« Les viticulteurs redoutent de manquer de bras pour les vendanges »,
et « Les vendanges s’annoncent mal après des mois de calamités ».

 

La HV Touch

La HV Touch

Conseils RP

Parfois, des fédérations, collectivités, grands comptes…, font appel à des journalistes pour leur talent de clavier (entendez : capacité à écrire dix lignes compréhensibles). Quelle n’est pas la surprise, pour ces journalistes devenus momentanément prestataires, de s’entendre dire, une fois la copie rendue : « Le style est trop journalistique, il faudrait l’édulcorer un peu… » Et cela arrive, paraît-il, assez souvent. Conseil : si vous faites appel à des journalistes, ne leur reprochez pas d’avoir un style journalistique. 

La phrase

« J’ai 50 ans, je ne cherche pas de nouveau boulot et je suis contacté deux ou trois fois par mois pour des postes en Europe au double de mon salaire. Outre le fait que cela flatte mon ego, cela montre surtout que les pays autour de nous ont compris qu’un expert cyber n’était pas un expert IT ordinaire et qu’il fallait le payer plus. »

Olivier Arzalier

directeur Cybersécurité chez CGI (Castelnau-le-Lez – 34).

On s’en fout

« C’est intéressant, tout ça. Mais as-tu écrit ton projet ? » Voici la question que m’a posé l’entrepreneur biterrois Alain Aussenac, après s’être informé de mes activités professionnelles, pendant la REF (Rencontre des Entrepreneurs de France) à Paris, il y a deux semaines. Réponse de votre obligé : négatif. Il a alors enchaîné avec bienveillance : « Fais-le. Ça va te permettre d’identifier ce que tu veux faire, faire moins, ou ne plus faire. » Et de me conseiller la lecture des ouvrages de Thimothy Ferriss, entrepreneur et écrivain américain, auteur, entre autres, de « La semaine de 4 heures ». Ce jeune quadra agaçant et milliardaire y recommande « l’ignorance sélective », face à la surcharge d’informations qui nous bombarde. Voilà qui me parle.
On s’en fout ? Oui et non. Oui, car je rapporte là un échange banal de jeudi soir, commencé dans un taxi et achevé dans le Hall 1 de la gare de Lyon. Non, car l’idée d’écrire son projet est en réalité tout à fait enthousiasmante et fondamentale. Vivante et vivifiante. Se fier à son instinct, son réseau et ses compétences est une qualité limitante. Mettre en perspective, se forcer à se poser, introduit du rationnel, place face à des contradictions, et fait miroiter de nouveaux horizons. Aujourd’hui rédigé, ce projet écrit sera expliqué et débattu avec ma précieuse équipe, ce vendredi. Nul doute qu’il faudra le retoucher avant Noël, puis au printemps… Rassurez-vous, pas de changement empirique sur le fond. Je continuerai à vous harceler avec mes questions et mes relances, et à écrire des articles pour essayer de raconter au mieux la vie des entreprises. D’écrire leurs projets, en somme.

L’œil culture

LOKKO

9

Un peu de culture dans ce monde de brutes, by Lokko

Le festival montpelliérain attire une diversité dans son public qu’on ne voit guère ailleurs. “Plateforme des arts du monde arabe en Europe”, Arabesques présente sa 16ème édition du 7 au 19 septembre. Avec de belles voix de femmes : Amel Brahim-Djelloul, Emel Mathlouthi, Oum, Souad Massi, Natacha Atlas et et Layla Darwiche.

 
Valérie Hernandez est la fondatrice et la Directrice de la publication du webzine LOKKO.

Au marché

Au marché

9

Les marchés publics essentiels en Occitanie de la semaine passée. Parce qu’il faut bien vivre.

BTP 👷‍♀

Occitanie Est

Le département des Pyrénées-Orientales lance un avis pour une étude de programmation pour la restructuration du Collège Pablo CASALS CABESTANY.

La Spla l’Or Aménagement lance un avis pour des travaux de voirie, réseaux divers et espaces verts pour la réalisation de la tranche 2 de la ZAC Les Conques à Lansargues.

Le Centre hospitalier de Castelnaudary lance un avis de mission de maîtrise d’œuvre pour la réhabilitation / extension du bâtiment 1 – Pôle Urgences Médecine.

La ville de Pollestres lance un avis pour le réaménagement de la Cité Los Clouzals sur la Commune de Pollestres.

3PLN lance un avis de marché global de performance pour la conception, réalisation, exploitation et maintenance des installations de froid de la criée de Port-la-Nouvelle.

Le département des Pyrénées-Orientales lance un avis pour des ouvrages d’art sur le boulevard Sud-Est Perpignan / Cabestany.

Le Conseil général du Gard lance un avis pour la fourniture et transport d’enrobés à froid stockables pour l’entretien des routes départementales du Gard.

La mairie de Servian lance un avis de mission de diagnostic et de maîtrise d’œuvre pour la réhabilitation de la médiathèque communale.

La Communauté de communes du Grand Pic Saint-Loup lance un avis pour de travaux de création de branchements d’eaux usées.

La ville de Nîmes lance un avis pour des petits travaux d’entretien et de réparation ponctuels de la voirie.

La commune de Perpignan lance un avis de maintenance des climatiseurs dans les bâtiments de la ville de Perpignan.

 

Occitanie Ouest

La Préfecture Haute-Garonne lance un avis pour des travaux de réaménagement de locaux à la préfecture de la Haute-Garonne à Toulouse (site Saint-Etienne-bâtiment A).

Voies navigables de France lance un avis de marché de travaux de consolidation du château du Canal du Midi.

Le Rectorat de l’Académie de Toulouse lance un avis pour la rénovation thermique du bâtiment principal de l’INSPE Rangueil – Marché de travaux.

La ville de Saint Orens de Gameville lance un avis pour la rénovation et mise en conformité du Château et de la Halle Catala.

Isae-supaero lance un avis pour un marché de travaux pour l’opération de rénovation énergétique du complexe sportif piscine-gymnase dans le cadre du plan de relance au profit de l’Isae-Supaero.

Le Conseil départemental de l’Ariège lance un avis pour la création d’une salle polyvalente, d’une salle de musique, de deux salles de classe et de vestiaires agents, pour la Cité scolaire du Couserans.

La Direction générale des finances publiques lance un avis de marché de travaux pour la rénovation énergétique du centre des finances publiques d’Albi 209 rue du Roc, dans le cadre du plan ‘ France relance’, portant l’identifiant national FR3.

La commune de Castres lance un avis de mission de maîtrise d’œuvre pour l’aménagement du quartier de Laden Petit Train.

La commune de Castelnau d’Estretefonds lance un avis pour l’extension du cimetière communal de Castelnau d’Estrefonds.

La Communauté d’Agglomération Tarbes Lourdes Pyrénées lance un avis pour un étude de programmation pour la construction et l’aménagement d’un auditorium / centre des congrès à Lourdes.

La ville de Tarbes lance un avis d’assistance à maîtrise d’ouvrage pour la passation d’un marché de maîtrise d’œuvre portant sur la transformation du couvent du Carmel en résidences d’artistes : « Villa Des Arts ».

Communauté d’agglomération de l’Albigeois lance un avis pour des travaux d’entretien et de réparation des ouvrages d’art du patrimoine de la communauté d’agglomération de l’Albigeois.

L’Université de Toulouse lance un avis pour des travaux d’électricité, courants forts pour le « relamping » par technologie LED des éclairages intérieurs et extérieurs du bâtiment de l’Espace Clément Ader.

Communication 📣
Patrimoine 🏛️
Services 📋

Occitanie Est 

Le Centre hospitalier de Béziers et établissements du GHT Ouest Hérault lance un avis pour la collecte, fourniture de conditionnement et traitement des déchets chimiques et toxiques (liquides et solides) pour le GHT Ouest Hérault.

Sète Thau Habitat lance un avis pour des prestations de maintenance des ascenseurs de l’ensemble du patrimoine de Sète Thau Habitat Oph situé sur les agglomérations de Sète agglopôle Méditerranée et de Hérault méditerranée.

Sète agglopôle Méditerrannée lance un avis pour des prestations de balayage, enlèvement de dépôts sauvages, entretien des espaces verts sur Sète agglopôle Méditerranée.

La Communauté de communes Grand Orb lance un avis pour le transport, tri et traitement des déchets.

Le Grand Narbonne lance un avis pour des services d’opérateurs télécoms et de prestations concourant à la bonne exécution de ces services.

La Saem Roussillon Aménagement lance un avis de mission de prestations comptables, fiscales et financières.

Occitanie Ouest 

Toulouse Métropole lance un avis pour des prestations d’ingenierie, architecture technique et intégration pour les postes de travail et les infrastructures.

Cahpp (mandataire habilité) lance un avis pour des fournitures de produits pharmaceutiques et de dispositifs médicaux pour le SDIS des Hautes-Pyrénées (65).

La ville de Pins-Justaret lance un avis pour l’organisation et gestion de l’Espace Pins et Jeunes de la commune de Pins-Justaret.

Le CHU de Toulouse lance un avis pour des prestations de gardiennage, sécurité incendie et de télésurveillance.

Toulouse Métropole lance un avis pour la fourniture d’éléments de voirie pour les années 2021 à 2025.

ATTRIBUTIONS DE MARCHÉ

Le SMMAR attribue le marché d’élaboration d’un plan de gestion stratégique des zones humides sur le bassin versant Aude à NYMPHALIS. Montant (H.T.) : 49 000 euros.

Le SMDEA attribue le marché construction d’une unité de traitement de l’eau potable sur le secteur du Douctouyre (Ariège 09) à HYDREA. Montant final du marché ou du lot attribué (H.T.) : 577 996,7 euros.

La Commune de Perpignan attribue le marché d’entretien des bâtiments communaux et de leurs abords à Perpignan à La Pyrénéenne Hygiène Services. Valeur totale du marché/du lot : 6 400 000 euros.

La ville de Montauban attribue le marché public global de performance – gestion énergétique, exploitation, maintenance, modernisation et extension des installations d’éclairage public et mises en valeur du patrimoine par la lumière au groupement Citeos (mandataire)/ Demarais / Bouygues Energies Services. Valeur totale du marché/du lot : 12 187 435 euros.

La commune de Perpignan attribue le marché de maîtrise d’œuvre pour la création d’une piste cyclable le long de la Basse à COGEAM Etudes. Montant final du marché ou du lot attribué (H.T.) : 156 450 euros.

Le Conseil départemental de l’Hérault attribue le marché d’accord cadre pour des travaux de rénovation et de réhabilitation dans les collèges, halles de sports et bâtiments patrimoniaux du Conseil départemental de l’Hérault – Zone Ouest Héraultais à MAUREL, JFP CONSTRUCTIONS, FERRINI ET FILS, SOGEA SUD BATIMENT et Le MARCORY. Montant final du marché ou du lot attribué (H.T.) : 26.000.000 euros.

Montpellier Méditerranée Métropole attribue le marché de service d’aide à la décision pour la gestion des risques hydrométéorologique à PREDICT. Valeur totale du marché/du lot : 348 000 euros.

Plus de marchés ici

La Commune de Pont-Saint-Esprit attribue les marchés de travaux pour la construction de la nouvelle gendarmerie de Pont-Saint-Esprit à ROUMEAS TP, SOMEC, VR CONSTRUCTION BOIS, STMS BATIMENT, MENUISERIE FERNANDEZ. La liste des autres titulaires est à retrouver ici.

Gip e-sante Occitanie attribue le marché pour la réalisation de prestations d’assistance à maitrise d’ouvrage de projets informatiques, tierce recette applicative et conduite du changement à Atos, PricewaterhouseCoopers Advisory, Weliom et Sia partners. La liste des titulaires est à retrouver ici.

Le Syndicat mixte du bassin de l’Or attribue le marché de mission d’animation et de réalisation de diagnostics de vulnérabilité aux inondations des bâtiments d’habitations sur le bassin versant de l’Or (Hérault) – Programme L’Or Alabri à Sas Mayane Eau et Societes. Valeur totale du marché/du lot : 310 659,5 euros.

Le Conseil départemental de l’Hérault attribue le marché d’accord cadre pour des travaux de rénovation et de réhabilitation dans les collèges, halles de sports et bâtiments patrimoniaux du Conseil départemental de l’Hérault – Zone Est Héraultais au groupement BALBOA FRERES/SAS SODAC/CARDONNET, au groupement MIRAS/JPB Mensuiserie/CARDONNET/CAPEL Promotion/SOMEREV, à SOGEA SUD BATIMENT, au groupement GIRAUD/FERRINI ET FILS/A+ DESAMIANTAGE et au Marcory. Montant final du marché ou du lot attribué (H.T.) : 5 200 000 euros.

Grand Auch Cœur de Gascogne attribue le marché d’assistance à maîtrise d’ouvrage relative aux procédures préalables à la création d’une zone d’activité économique à AARPI ADALTYS AVOCATS. Montant final du marché ou du lot attribué (H.T.) : 108 375 euros.

La Société de la Mobilité de l’Agglomération Toulousaine attribue le marché de mission en vue d’une expertise sur la conception génie-civil de la 3ème ligne de métro en fin de phase Avant-Projet à INGEROP CONSEIL ET INGENIERIE. Montant (H.T.) : 86 000 euros.

La Région Occitanie attribue le marché d’exécution de services publics de transports scolaires pour la Région Occitanie – Gers à la STE D’EXPLOITATION DES TRANSPORTS CHABANON, CARS GERS GARONNE et CARS DETHOMAS. Liste complète des titulaires à retrouver ici.

Le CHU de Montpellier attribue le marché de prestation de mise en propreté des locaux, désinfection des surfaces par voie aérienne, vitrerie façadière et travaux spéciaux d’accès difficile au GROUPE ONET. Valeur totale du marché/du lot : 12 500 000 euros.

Alogea attribue le marché de réhabilitation de 349 Logements à la Résidence Grazailles à Carcassonne à PAYA et SCOP ABADIE. Liste complète des titulaires à retrouver ici.

La Communauté de Communes Terre de Camargue attribue le marché d’exploitation et entretien du service d’assainissement des eaux pluviales et ses ouvrages annexes sur le périmètre communautaire à Sarp Méditerranée, Ve Cge. Montant total : 1 954 497,62 euros.

Météo France attribue le marché de remplacement des menuiseries extérieures et des murs rideaux des bâtiments A,B,C & D de l’école ” Fourier ” de la Météopole à FERMETURES COLUMERINES. Montant final du marché ou du lot attribué (H.T.) : 629 447 euros.

L’agenda

i

Newsroom

L’agence travaille en ce moment sur plein de choses passionnantes :

Rédaction et supervision du magazine « Caminarem » (RH), parution fin septembre, pour Caminarem.

Pour Les Échos : à Perpignan, les ambitions de FHE Group dans le stockage d’énergie thermique ; Textile : Changement de direction à Eminence ; Emploi : les nouvelles méthodes de recrutement.

Pour BoisMag : deux interviews longues de constructeurs sur l’avenir de la filière bois.

Pour L’Hérault Juridique et Économique : fin du reportage à la REF (Medef) ; ViaPost reprend l’entrepôt logistique d’Orchestra à Saint-Aunès.

Rédaction du magazine « Signature » (lifestyle, art de vivre, architecture), pour Profils Systèmes, parution en novembre.

Rédaction du magazine « L’Œil » (immobilier d’entreprise, Montpellier – Nîmes), pour Arthur Loyd, parution en septembre.

Conception et rédaction du cahier thématique 154 de L’Abécédaire des Institutions (Publicis Consultants), sur le thème du sport-santé. Parution en octobre.

Couverture du Mipim (Cannes), 7 et 8 septembre, pour Hérault Tribune, Midi Libre, Touléco et Les Indiscrétions.

 

À suivre en ligne

Mardi 7 septembre de 9h à 18h :

« La place créative, le rdv des créateurs, repreneurs et dirigeants d’entreprises », à Montpellier (34), organisé par la CCI Hérault. Plus d’informations ici.

Mardi 7 septembre à 17h :

Soirée inaugurale du lancement de la 2e édition de la France Design Week : table ronde “Design et Territoire”, organisée par la France Design Week, à Nîmes. Inscription obligatoire avant le 3 septembre via ce lien.

Mercredi 8 septembre de 9h à 17h :

Salon TAF (Travail, Avenir, Formation) à Rodez, organisé par la Région, en lien étroit avec Pôle Emploi et la Mission Locale Aveyron, en collaboration avec les partenaires du territoire. Plus d’informations ici.

Mercredi 8 septembre de 9h30 à 12h :

Lab Littoral « Renouveau des ports et des stations littorales », organisé par l’Office de Tourisme de Gruissan, Midi Libre et L’Indépendant. À suivre en direct sur la page Facebook de Midi Libre et de l‘Indépendant ou sur leur site internet.

Plus d'événements ici

Du 8 au 15 septembre :

Les 1ère Rencontres de l’Emploi et de la Formation, organisé par Sète agglopôle méditerranée, en partenariat avec la Mission Locale d’Insertion des Jeunes du Bassin de Thau, Pôle Emploi et Cap Emploi. Les rencontres sont organisées tour à tour à Gigean, Poussan, Sète, Mèze et Frontignan. Plus d’informations ici.

Jeudi 9 septembre à 9h :

5e édition du Salon des Maires, des Présidents d’EPCI, des élus locaux et des décideurs publics du Gard, organisé par l’AMF 30, au parc des expositions d’Alès. Plus d’informations ici.

Jeudi 9 septembre à 11h45 :

Montpellier Méditerranée Business Club organise un déjeuner en compagnie de Jérôme Kerviel, pour présenter l’entreprise Conseil Ad’Oc, au terminal #1 à Montpellier. Inscription obligatoire ici.

Mardi 14 septembre à 19h :

1ère édition des Grands Prix de l’Immobilier de Midi Libre (Lab Immo), à suivre en direct sur le Facebook de Midi Libre ou sur www.midilibre.fr

Mardi 14 septembre de 8h30 à 12h :

10e édition du Forum Économique de Toulouse. Plus d’informations ici.

Mardi 14 septembre à 18h :

La 8ème édition « Place à l’entreprise », organisée par l’UPE 30, à Nîmes. Plus d’informations et inscription obligatoire ici.

Mercredi 15 septembre de 9h à 17h :

Salon TAF (Travail, Avenir, Formation) d’Albi, organisé par la Région, en lien étroit avec Pole Emploi, et ses partenaires. Plus d’informations ici.

Mercredi 15 septembre de 9h à 17h :

Salon TAF (Travail, Avenir, Formation) de Carcassonne, organisé par la Région, en lien étroit avec Pôle emploi et la mission locale, en collaboration des partenaires du territoire. Plus d’informations ici.

Du 15 au 17 septembre :

Congrès Pro’créa sur la thématique : « Retour vers le futur ! Puiser aux racines de l’accompagnement, les ailes d’un nouvel entrepreneuriat », à Sète (34). Plus d’informations ici.

Jeudi 16 septembre de 18h à 21h :

MHSC : Atelier sur les thèmes “Environnement, cadre de vie et insertion urbaine”. Plus d’informations ici.

Jeudi 16 septembre à 18h :

Table ronde – Accessibilité à la santé : Innovations et impacts sur le territoire, organisé par Polytech Montpellier, à Montpellier. Plus d’informations et inscription ici.

Lundi 20 septembre de 18h à 21h :

MHSC : Atelier sur les thèmes “Accessibilité, stationnement et cohésion des usages”. Plus d’informations ici.

Mardi 21 septembre de 9h à 11h30 : 

Table Ronde « Les étapes-clés pour structurer son processus d’innovation », organisée par Myriagone Conseil, à Cap Oméga. Plus d’informations ici.

Mardi 21 septembre à 18h30 :

Soirée Prestige sur thème « Entreprise virtuose », organisée par le CJD Béziers au Domaine de Bayssan (Béziers). Plus d’informations et inscription ici.

Mercredi 22 et jeudi 23 septembre de 9h à 17h :

Salon TAF (Travail, Avenir, Formation) de Montpellier, organisé par la Région, en lien étroit avec Pole Emploi, et ses partenaires. Plus d’informations ici.

Jeudi 23 septembre :

« La Rentrée des Réseaux », organisée par la CCI Hérault à Montpellier (34).

Jeudi 23 septembre à 18h :

Soirée du Club Pro, organisé par la Communauté des Communes du Pays de Lunel, en présence du Président et des Vice-présidents. Inscription ici.

Vendredi 24 septembre :

Salon Intersud, organisé par la CCI Hérault.

Vendredi 24 septembre :

Webinaire “le contrat de travail, un outil insoupçonné pour développer votre entreprise”, organisé par le BIC Innov’up. Inscription obligatoire avant le 20 septembre via ce lien.

Vendredi 24, samedi 25 et dimanche 26 septembre :

21e Salon Immobilier d’Automne, au Parc des Expositions de Montpellier. Entrée gratuite, plus d’informations ici.

Samedi 25 et dimanche 26 septembre :

« #TechTheFutur, créateurs et entrepreneurs : accélérez votre projet en 48h », organisé par l’IMT Mines Alès. Plus d’informations ici.

Lundi 27 septembre de 14h à 15h30 :

Visioconférence sur le thème « Demain, quels futurs heureux pour nos territoires ?​ », organisé par l’AUAT. Plus d’informations et inscription obligatoire ici.

Mardi 28 au jeudi 30 septembre :

La 28e édition des Rencontres nationales du transport public (RNTP) à Toulouse, organisée par le GART, avec la participation de la Région Occitanie et Tisséo Collectivités. Plus d’informations ici.

Mercredi 29 septembre de 18h à 21h :

MHSC : Atelier sur les thèmes “Socio-économie, activité instadia et projet de ZAC”. Plus d’informations ici.

Jeudi 30 septembre de 18h à 21h :

MHSC : Atelier sur les thèmes “Architecture, intégration paysagère et ambiance au Stade”. Plus d’informations ici.

Du 1er au 3 octobre : 

Édition 2021 du Forum Le Monde Nouveau à Montpellier, organisé par La Dépêche. Plus d’informations ici.

Mercredi 6 octobre de 8h30 à 18h30 :

2e édition des Rencontres du Développement Durable, avec la particitation de MBS (Montpellier Business School). Plus d’informations et inscription ici.

Mercredi 6 et jeudi 7 octobre de 9h à 17h :

Salon TAF (Travail, Avenir, Formation) de Toulouse, organisé par la Région, en lien étroit avec Pole Emploi, et ses partenaires. Plus d’informations ici.

Jeudi 7 octobre de 9h à 17h :

Salon TAF (Travail, Avenir, Formation) de Saint-Gaudens, en virtuel. Informations à venir ici.

Jeudi 7 au samedi 9 octobre :

Sommet Afrique/France, Montpellier. Plus d’informations ici.

Mardi 12 et mercredi 13 octobre de 9h à 17h :

Salon TAF (Travail, Avenir, Formation) de Nîmes, en virtuel. Informations à venir ici.

Mercredi 13 ocotbre de 9h à 17h :

Salon TAF (Travail, Avenir, Formation) d’Auch, organisé par la Région, en lien étroit avec Pole Emploi, et ses partenaires. Informations à venir ici.

Jeudi 14 octobre de 9h à 17h :

Salon TAF (Travail, Avenir, Formation) de Cahors, organisé par la Région, en lien étroit avec Pole Emploi, et ses partenaires. Plus d’informations ici.

Jeudi 14 octobre de 9h à 17h :

Salon TAF (Travail, Avenir, Formation) de Mende, en virtuel, organisé parpar la Région, en lien étroit avec Pôle emploi et la Mission Locale Lozère, en collaboration des partenaires du territoire. Plus d’informations ici.

Du 15 au 17 septembre :

5e édition du forum Futurapolis Santé à Montpellier. Informations à venir.

Mercredi 20 octobre de 9h à 17h :

Salon TAF (Travail, Avenir, Formation) de Tarbes, organisé par la Région, en lien étroit avec Pôle emploi et la mission locale, en collaboration des partenaires du territoire. Plus d’informations ici.

Jeudi 21 octobre de 9h à 17h :

Salon TAF (Travail, Avenir, Formation) de Figeac, en virtuel, organisé par la Région, en lien étroit avec Pôle emploi et la Mission Locale, en collaboration avec les partenaires du territoire. Plus d’informations ici.

Mardi 26 octobre de 9h à 17h :

Salon TAF (Travail, Avenir, Formation) de Montauban, organisé par la Région, en lien étroit avec Pôle emploi et les partenaires du territoire. Plus d’informations ici.

Jeudi 28 octobre de 9h à 17h :

Salon TAF (Travail, Avenir, Formation) de Pamiers (Ariège), organisé par la Région, en lien étroit avec Pôle emploi, la Mission locale, la ville de Pamiers et en collaboration des partenaires du territoire. Plus d’informations ici.

3 rv du Medef Montpellier Hérault : 5/10, 7/12 à 18h

Le Medef Hérault organise le Club rencontres affairesInscription obligatoire. Contact psuc@medef-montpellier.com

Mardi 9 novembre de 10 à 17h :

Forum Entreprises, une journée de rencontres et d’échanges privilégiés entre les étudiants et le monde économique organisée par l’IMT Mines Alès, à Montpellier (Parc Expos). Plus d’informations et inscription ici.

Jeudi 25 novembre à 17h :

Jean-Louis Etienne, invité spécial des « Assises 2021 des Travaux Publics ». Organisée par la Fédération des Travaux Publics Occitanie au Pasino de La Grande-Motte.

Voilà, c’est tout pour cette semaine.
Courage et chocolat !

Les Indiscrétions sont une newsletter gratuite.
Vos données ne seront pas communiquées à des tiers.
Vous pouvez vous désinscrire en un clic.

Les dernières Indiscrétions

Que vont-ils faire dans cette galère ?

Où il est question du gang des Lyonnais, d’innovations dans la presse (si si) et de la façon dont Appart’City s’est extirpée de l’ornière Covid.

« Que vont-ils faire dans cette galère ? », Les Indiscrétions de la semaine du 20 septembre sont à croquer en cliquant ci-dessous.

Courage et chocolat !

lire plus

Tout passe mieux quand c’est beau

Le saviez-vous ? La région regorge de pépites du design : Technilum (mobilier urbain), Sandaya (hôtellerie de plein air), Focus (cheminées), Profils Systèmes (profilés aluminium)…

Où il est aussi question de Jérôme Kerviel, des cahiers de Marie et de sport-santé.

« Tout passe mieux quand c’est beau », Les Indiscrétions de la semaine du 13 septembre sont à croquer en cliquant ci-dessous.
Courage et chocolat !

lire plus

Comme un enfant dans une pâtisserie

Où il est question de Cathares, de dessous de la REF, d’Altrad tout-puissant, de CCI Occitanie et de mouvements dans la presse régionale.

« Comme un enfant dans une pâtisserie », Les Indiscrétions de la semaine du 30 août sont à croquer en cliquant ci-dessous.

Courage et chocolat !

lire plus

Il ne lâche rien

Journaliste indépendant, Hubert est fondateur et rédacteur des Indiscrétions. Agencehv, qu’il dirige, est également active dans les animations de débats, les formations et les travaux rédactionnels.

Vous souhaitez nous faire parvenir une information ?

Heureusement qu’elle est là

Diplômée de Sup de Com’ Montpellier, Sarah est rédactrice avec des fonctions digitales et de communication à l’Agencehv. Community management, gestion du site, relations avec les partenaires… Oui, heureusement…

Vous souhaitez avoir des renseignements pour être partenaire des Indiscrétions ?

PAS ENCORE ABONNÉ-E

AUX INDISCRÉTIONS ?

 

Recevez chaque lundi à 18h18, gratuitement, Les Indiscrétions sur votre boîte mail

Politique de confidentialité

Inscriptions réussie

Share This