hubertvialatte.com

Une mine d’infos

Retrouvez dans cette rubrique l'intégralité des Indiscrétions de HV

Une mine d’infos

28 octobre 2019

A l’affiche

Tout d’un grand. Stéphane Grand (Centre de Formation des Journalistes, 1997) est le nouveau directeur des événements, publications et contenus digitaux du Medef (président : Geoffroy Roux de Bézieux). Stéphane Grand a notamment été journaliste à France Télévisions, Europe 1 et L’Opinion.

Aqua Valley. Guillaume Nourit est le nouveau directeur de l’innovation et développement de nouveaux marchés de Nereus (recyclage d’effluents, Le Pouget – 34). Il était auparavant au pôle de compétitivité Aqua Valley (eau), en charge de l’innovation, pour accompagner des projets R&D collaboratifs. Il est remplacé à ce poste par Antonin Azaïs, auparavant ingénieur recherche/développement au laboratoire de génie chimique Toulouse.

_____

Norme révolutionnaire. Une nouvelle norme à même de réduire les maladies nosocomiales. C’est l’innovation de Metalskin, TPE de Balaruc-les-Bains (34), qui est à l’origine de cette nouvelle potentiellement révolutionnaire pour la santé publique. Et c’est à lire dans Les Echos

Spéculation foncière. Le Premier ministre Edouard Philippe a chargé le député Jean-Luc Lagleize, député Modem de la Haute-Garonne, d’une mission sur la maîtrise du coût des terrains qui font flamber les prix. A la clé : la séparation de la propriété du foncier et du bâti. Le dispositif sera débattu le 28 novembre à l’Assemblée nationale, indique Libération

TSE. Joël Echevarria, directeur général des services de Toulouse School of Economics, partage sur LinkedIn une vidéo, tournée au printemps par l’Université Toulouse 1 Capitole et présentant le nouvel édifice. Livré avec un certain retard, rappelleront mes confrères de Mediacités, qui investiguent sans concession.

Humour breton. « Il y a 12 nationalités dans l’entreprise : des Français, des Italiens, des Libanais, des Canadiens, des Syriens, des Anglais, des Marocains, des Anglais… », souligne Aline Bsaibes, nouvelle directrice générale d’ITK (logiciels pour l’agriculture et l’élevage), basée à Cap Alpha à Clapiers (34). Avant d’ajouter, dans un sourire : « et des Bretons ! Nous avons une filiale à Rennes. »

Renforcement. Cette même PME, positionnée dans les agtech et employant 101 salariés, renforce son équipe de direction. En plus d’une nouvelle directrice générale (Aline Bsaibes, création de poste), une directrice financière est arrivée début septembre. Il s’agit de Marie-Rose Moïse-Tardy (ISC Paris). « Nous allons recruter un business développeur d’envergure internationale », ajoute Aline Bsaibes.

Entre deux. La prochaine Nuit des Entrepreneurs du Medef Montpellier Hérault (président : Samuel Hervé) se tiendra le jeudi 19 mars. Dans une ambiance que l’on devine détendue : on sera entre les deux tours des élections municipales (15 et 22 mars).

Avenir du travail. L’Observatoire du travail indépendant organise la deuxième édition de son forum sur l’avenir du travail (#Futureofwork2019), le jeudi 7 novembre 2019 de 9h à 13h à la CCI Paris – Ile-de-France (auditorium Jacques Cœur). Quatre tables rondes porteront sur l’impact de la révolution numérique, la transformation du travail dans et au-dehors de l’entreprise, la protection sociale des indépendants et la représentativité des indépendants.

JO break. L’arrivée du break (ou breakdance) aux JO Paris 2024 n’est pas véritablement attendue par la communauté. « C’est une opportunité parmi tant d’autres, tempère Thomas Raymond, directeur de l’association Attitude, organisateur du Battle of the Year, dont la 30e édition s’est tenue ce week-end à l’Arena Sud de France à Pérols (34). Cela concerne une catégorie (un contre un). Ce sera une pierre à l’édifice en plus, une visibilité supplémentaire, mais ce n’est pas ça qui va changer la face de la culture hip hop. C’est plus les JO qui ont besoin du break que le break qui a besoin des JO. » Olympique ou pas, le break n’en a pas fini de faire danser la planète. D’après une étude de l’Unesco, citée par Thomas Raymond, 80 % des jeunes de moins de 20 ans pratiquent ou consomment la culture hip hop.

Ca plane pour eux. La direction de l’aéroport Montpellier Méditerranée présentera au printemps le plan Destination 2025, concocté avec le cabinet de Marc Rocher, diplômé de l’École nationale supérieure de mécanique et d’aéronautique. Destination 2025 se voudra « très ambitieux, pour combler un manque d’image de l’aéroport de Montpellier par rapport aux plateformes de Bordeaux, Marseille Provence ou Toulouse Blagnac », indique une source proche. Le plan stratégique abordera, entre autres, la politique environnementale et le devenir de la parcelle initialement fléchée pour Asics (dont la plateforme s’est finalement implantée à Nîmes). Le conseil de surveillance de la SA gestionnaire de l’aéroport doit valider ce plan fin mars.

Great Place to Work. Le cabinet d’expertise-comptable AFE (Audit Finance Expert), basé à Castelnau-le-Lez (34), décroche le label ‘Great Place to Work’ 2019. Elle se place en 35e position dans la catégorie ‘entreprises de 50 à 500 salariés’.

Le pourquoi. Toujours se demander pourquoi une entreprise décide de communiquer maintenant. Pour Laboratoire Mondial Prothèse (Saint-Gély-du-Fesc, nord de Montpellier), il s’agit certes de rendre public un investissement conséquent (500 000 euros) dans la transformation digitale, mais aussi de contre-attaquer alors que des concurrents critiquent la délocalisation d’une partie de la production des prothèses dentaires à Hong Kong. « La qualité est partout, elle n’est pas qu’en France », réplique Thierry Kaplan, cogérant de cette PME de 22 salariés.

Eau. La 2e édition du Water Tech Hackathon se déroulera les vendredi 13 et samedi 14 décembre, au Digital Campus de Montpellier. Thème : « L’eau et la ville ». 120 à 130 personnes seront mobilisées pendant 36 heures, pour trouver des solutions en temps limité. L’événement, soutenu par la Région Occitanie, le Business Innovation Centre de Montpellier Méditerranée Métropole et l’IMT Mines Alès, sera organisé par l’Université de la Réunion, de Barcelone et de Montpellier. Un Water Tech Hackathon plus internationalisé et multi-sites devrait se tenir en 2020.

Unesc’eau. L’IM2E (Institut montpelliérain de l’eau et de l’environnement) serait sur le point d’obtenir une labellisation de centre international Unesco dans le domaine de l’eau. Le conseil exécutif de l’Unesco, qui s’est réuni début octobre, a recommandé à la conférence générale des Etats membres de valider cette candidature. Avec cette visibilité internationale, attendue mi-novembre, Montpellier figurera parmi les deux ou trois plus gros centres internationaux de l’eau. L’ambition est d’égaler d’ici à 2025 le centre le plus réputé, celui de Delft, près de Rotterdam aux Pays-Bas, indique un proche du dossier.

Recrutement. « Il est très difficile de trouver des cadres et de l’encadrement intermédiaire, et aussi des salariés non qualifiés, déclare Olivier Giorgiucci, président de la FRTP Occitanie, au Cap-d’Agde (34), le 24 octobre. Cela devient même compliqué de répondre à nos clauses d’insertion dans les marchés publics… Le marché du travail s’étant amélioré depuis deux ans, la concurrence est vive pour trouver des talents. »

RGPD. « Facebook est ravi du RGPD (règlement général sur la protection des données). Ça empêche les start-up européennes de progresser ! », ironise l’économiste Nicolas Bouzou, lors des Assises de la FRTP Occitanie Méditerranée, le 24 octobre au Cap-d’Agde (34).

Peur. « La société est dominée par la peur : peur de la technologie, de l’immigration, de la grippe et du vaccin de la grippe », décrypte ce même Nicolas Bouzou, devant les 300 décideurs assistant aux Assises de la FRTP Occitanie Méditerranée.

Administration. Lors du débat portant sur l’investissement dans le prochain mandat municipal, le 24 octobre à l’initiative de la FRTP Occitanie Méditerranée, le politologue Emmanuel Négrier rappelle le rôle parfois contraignant des services de l’Etat. « Un directeur de la DDTM (directeur départemental des territoires et de la mer, NDLR) a plus de pouvoir qu’un préfet. C’est dramatique pour l’investissement local. »

On s’en fout. J’apprends par un copain que j’étais scolarisé dans le même lycée (Jean Monnet) et en même temps que Clothilde Ollier, devenue, près de 30 ans plus tard, candidate EELV aux municipales de Montpellier. Vu la parfaite minéralité de cet établissement (idéal, cela dit, pour jouer au foot), je crois mieux comprendre une partie des racines cachées de son engagement vert.

_______

La citation

« A BNP Paribas, nous faisons un métier simple : on gère l’épargne des uns pour financer les projets des autres. Mais quand c’est les mêmes, ça se complique. »
Francis Lafon, directeur du groupe d’agences Montpellier Roussillon, lors de la projection de l’avant-première du film « Docteur ? » (réalisateur : Tristan Séguéla, avec Michel Blanc et Hakim Jemili), le 23 octobre lors du festival Cinemed, dont BNP Paribas est partenaire.

Facebook
Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

*


.