hubertvialatte.com

Pour meubler l’Ascension

Retrouvez dans cette rubrique l'intégralité des Indiscrétions de HV

Pour meubler l’Ascension

30 mai 2019

Fête du sport

« Le sport-santé devient un sujet majeur aujourd’hui. D’autant plus que la région Occitanie compte 700 000 licenciés, dont beaucoup de jeunes », explique, le 29 mai à Montpellier, l’Ariégeois Kamel Chibli, vice-président de la Région Occitanie délégué à l’Education, à la Jeunesse et aux Sports, devant une centaine d’acteurs régionaux du sport, réunis à l’occasion d’ateliers de concertation ‘Imaginons le sport de demain’.
Avec tous les codes qui vont bien : tenue décontractée, tutoiement de rigueur, bon esprit, passion. Et un sociologue, l’intellectuel de l’après-midi, qui se fait chambrer gentiment pour avoir été un peu bavard dans son atelier.
Parmi les thèmes débattus, « Région Occitanie, territoire de préparation olympique », « Sport, santé, bien-être », « Club du futur », « Emploi, formation, innovation ». Détection et accompagnement des athlètes, e-formation des bénévoles dirigeant des clubs, mutualisation entre clubs de moyens RH et de locaux, sport à percevoir comme une « thérapie non médicamenteuse », statut juridique des clubs à faire évoluer vers l’économie sociale et solidaire… Les idées ont fusé lors de ce brainstorming surchauffé, comme l’ont illustré les post-it multicolores collés aux tableaux.
Avec, aussi, des messages iconoclastes. « Il faut casser les codes de l’EPS à l’école. On est sur des schémas trop formatés, avec les sports individuels, les sports collectifs… Le système éducatif ne raisonne pas en termes d’activités physiques », pointe, avec justesse, un rapporteur. Une autre enchaîne : « Nous proposons de tendre vers la pratique du sport à la carte, quand on veut, quand on peut, et non plus à travers des inscriptions à l’année. Aujourd’hui, les gens ont des vies de dingue (sic). »
« Les bénévoles ont de plus en plus de mal à s’inscrire dans la durée. Beaucoup ressentent un malaise au niveau de la reconnaissance », conclut Kamel Chibli. Quelque 1000 bénévoles des clubs de sports d’Occitanie seront mis à l’honneur par la Région Occitanie, fin octobre à Toulouse.
_____

Fondeville. « Le groupe de BTP Fondeville (en redressement judiciaire depuis octobre dernier) devrait se sauver, indique une source catalane. Mais le problème, c’est qu’il a désormais en interne moins de compétences. Beaucoup de cadres sont partis. Il y aura aussi une moindre confiance des banques. Prendre de gros chantiers va devenir compliqué. »

Smart City. Création d’une chaire internationale sur les usages et pratiques de la ville intelligente, fruit d’une collaboration entre l’Ecole des sciences de la gestion de l’Université du Québec à Montréal et l’Institut Montpellier Management de l’Université de Montpellier. Comment les usages de ces services évoluent-ils dans le temps? Peut-on parler d’engagement des citoyens dans leur ville et d’appropriation de ces services, ou au contraire génèrent-ils des résistances, ou encore du détournement chez les usagers? Quels sont les impératifs en matière de transparence (data), de respect de la vie privée et d’expérience utilisateur (UX) ?

Le temps presse. Réduction des effectifs, remise à plat de l’organisation… Le climat social se tend au quotidien régional Midi Libre (groupe La Dépêche). Les journalistes ont débrayé symboliquement mercredi matin, sans impacter la production du journal. Le climat social se tend, ou il est dit que le climat social se tend ? La question se pose. Cela fait quinze ans que je lis et entends que le climat social se tend à Midi Libre, au gré des plans de départ volontaire ou des CDD non remplacés. C’est, au final, juste la vie d’une (grosse) entreprise, dans un secteur qui périclite et doit se réinventer fissa pour survivre.

Arbre Blanc. La folie architecturale L’Arbre Blanc, signée par l’architecte japonais Sou Fujimoto et dont les terrasses-pétales domineront ce week-end le Festival international des sports extrêmes, le long du Lez à Montpellier, donne le vertige. Y compris à ses propres acquéreurs. « Certains propriétaires ont revendu leur appartement 20 % plus cher que le prix d’acquisition… avant même la livraison du programme ! », confie un banquier du Clapas. L’appartement du dernier étage, vaste de 130 m2 (avec trois terrasses de 30 m2), se serait vendu 1,3 millions d’euros. 10 000 euros/m2, sans parking souterrain ni tramway à proximité immédiate : ici, c’est (un peu) Paris.

Entrepreneurs chrétiens. Les assises nationales des entrepreneurs et dirigeants chrétiens (président régional : Franck Lespinasse) se dérouleront du 20 au 22 mars 2020 au Corum de Montpellier.

Toulouse regarde vers le port de Sète. Le très midi-pyrénéen CLSO (club logistique du Sud-Ouest) s’ouvre au Languedoc. Le cluster organise pour ses adhérents une visite des installations portuaires du port de Sète (Hérault), le 14 juin.

Les Lyonnais. Le promoteur lyonnais Sogerim revient à Montpellier, en ouvrant une agence à Montpellier, dans le quartier Antigone. « L’une de nos forces, c’est la proximité et la rapidité dans la prise de décision, explique Laurent Poisblaud, directeur général adjoint. Nous n’avons pas, par exemple, de comité de direction, instance qui ralentit les process. » Concernant les recours contentieux, « ils sont plus présents dans le Sud qu’à Lyon. Les requérants vont ici assez vite sur des demandes d’indemnités financières. Nous ne sommes pas enclins à jouer ce jeu-là, et préférons aller devant le tribunal administratif. »

On s’en fout mais quand même. Votre serviteur intervient, la semaine prochaine dans l’Hérault, auprès des membres d’un excellent et discret (les deux n’étant pas incompatibles) cercle de communicants. Echanges libres sur les raisons du passage récent de rédac’chef à freelance (quelle idée), sur l’état de la presse locale et sur quelques ficelles en matière de relations presse. Je crois bien que j’aime ma nouvelle vie.

Facebook
Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

*


.