hubertvialatte.com

5 mn (de lecture), montre en main

Retrouvez dans cette rubrique l'intégralité des Indiscrétions de HV

5 mn (de lecture), montre en main

7 octobre 2019

Séverine Lecoester est la nouvelle directrice commerciale et marketing du Domaine de Verchant Hôtel&Spa 5* Relais&Châteaux (Castelnau-le-Lez), propriété de Pierre et Chantal Mestre. Diplômée d’Esarc Evolution Montpellier (Master 2 en management et gestion d’entreprise), elle était auparavant responsable commerciale et communication de Husser Traiteur (Montpellier).

Luc Ghia quitte la direction de la Banque Palatine Montpellier (nouveau directeur : Florian Sardella), pour un changement de vie courageux. Il va succéder à son père, Bruno, à la tête de l’entreprise familiale, Salles Frères (Aniane). Très discrète, cette PME d’environ 50 salariés est spécialisée dans la transformation et la conservation de légumes, le conditionnement de condiments, la confiserie, et encore des tartinables comme les olives, les cornichons, les oignons, les câpres, les tapenades…

Daniel Croci, rédacteur en chef du très sérieux Hérault Juridique et Economique (HJE), conçoit un titre efficace pour la version print des présentes Indiscrétions dans l’HJE, chaque jeudi : « Le Hub’ des Indiscrétions ». Merci Daniel ! Je vais essayer de tenir la cadence, sans carence.

_________

Les dessous d’Ubisoft

L’architecte montpelliérain Philippe Rubio, qui a signé le nouveau bâtiment du studio Ubisoft (4 500 m2) à Castelnau-le-Lez, rembobine son audition initiale auprès du jury, en 2015. « On n’avait aucun bâtiment iconique à leur présenter. J’ai été surpris que notre agence soit sourcée par Ubisoft. C’était déjà une victoire !, confie-t-il. Nous avions, éparpillées à travers différentes petites réalisations, des idées susceptibles de les intéresser. Aux équipes d’Ubisoft, on a fait visiter un show-room de 80 m2 à Juvignac ou un petit bâtiment d’activités à Mudaison. » Avec un argument semble-t-il déterminant auprès du groupe breton, figure mondiale des jeux vidéos : « Je leur ai dit : ‘Mieux vaut être le projet phare d’une petite agence en région qu’un projet lambda d’une grosse agence parisienne !’ » La discrétion légendaire d’Ubisoft est aussi de mise vis-à-vis de ses partenaires. « Je n’ai jamais su contre quelles agences nous étions en finale », glisse Philippe Rubio, dont l’agence, codirigée par Jean-Yves Charbonnier, est aussi implantée à Lyon.
_______

Le conseil municipal de Béziers valide la transformation de l’ancien palais de justice en musée. Près de 20 M€ seront injectés pour la rénovation des 3 300 m2, puis le regroupement des musées de la ville : musée du Biterrois, musée des Beaux-Arts et une partie du musée Fayet. Les études programmation vont être lancées, pour une ouverture prévue en juin 2025. Le projet est en lien avec la future liaison piétonne entre les Neuf Ecluses et la cathédrale Saint-Nazaire.  Cette liaison sera réalisée par un système d’escaliers et trois ascenseurs. Le coût s’élève à 9 M€.
_______

Ca c’est Palace. Fermé depuis 2011, suite à l’obscur incendie d’un scooter devant la vitrine, l’ancien cinéma de Sète Le Palace va rouvrir ses portes fin novembre. Avec comme nom, Le Nouveau Palace. Un proche du dossier ne croit guère en la version du scooter. « Dans le bail qui liait l’ancien exploitant à la Ville de Sète (propriétaire des murs, NDLR), figurait une clause selon laquelle l’exploitant bénéficiait d’une subvention de 60.000 euros de la Ville, en cas d’impossibilité de réouverture. Il semble clair que l’ex-gérant ne souhaitait pas investir dans la modernisation des salles. »

Adaptavie, première. De grands moments d’émotions, lors du premier salon Adaptavie (autonomie, handicap et grand âge), coorganisé par Midi Libre et Occitanie Events, les 26 et 27 septembre derniers au Parc Expos de Montpellier, et que j’ai eu le plaisir d’animer. L’humour abrasif de Pierre de Cabissole, 39 ans, chef d’entreprise (studio Supa Monks, Paris), atteint depuis dix ans d’une sclérose en plaque particulièrement agressive, et auteur de « Et vivre encore ». La détermination artistique de Lucie Mercie, alias Stomiebusy (clin d’œil au rapper Stomy Bugsy) sur Instagram. La jeune fille, 30 ans aujourd’hui, illustratrice et professeur, a subi une stomie (ablation du gros intestin, supplanté par une poche) après qu’on lui a diagnostiqué la maladie de Crohn à 16 ans. Le sport au corps de Julien Taurines, mal voyant et judoka multi-médaillé dans de nombreuses compétitions paralympiques. Ou le livre poignant « Juste un cancer » de Christine Naffah, qui parle fort bien de ce mal, puisque salariée de Sanofi depuis 32 ans. Des témoignages tout à fait bouleversants, instructifs, constructifs, humains, touchants, pleins d’espoir. Pas toujours l’affluence espérée dans la salle, mais c’est le lot des premières éditions, d’autant plus sur des sujets très sensibles, presque tabous. Une constante, de mon côté : animer devant 20 personnes avec la même intensité que devant 300.

Grogne culturelle. Dépenses de communication, politique RH… L’ouverture du Mo.Co (Montpellier Contemporain) ne fait pas l’unanimité au sein même des agents culturels de Montpellier Méditerranée Métropole. « Quatre ‘curators’ (conservateurs, pour l’art contemporain, NDLR) ont été recrutés au Mo.Co, grince-t-on au Musée Fabre. On ne peut pas dire qu’ils soient débordés. Et, de notre côté, le budget a été revu trois fois cette année. »

Une petite clope ? Dîner de gala en soutien à la Ligue contre le Cancer de l’Hérault, présidé par le Professeur Jean-Bernard Dubois (vice-président national de la même Ligue), le 3 octobre à Béziers. Débats intéressants sur les liens possibles entre nutrition et cancer. Mot d’ordre du corps médical : faites-vous plaisir, tout est dans la mesure ; 30 minutes d’exercice physique par jour ; l’importance de la vaccination, des virus étant impliqués dans le développement de certaines tumeurs. Un chèque de 42.500 euros a été remis pour les actions de la Ligue. Présence remarquée, entre autres, de Robert Ménard, maire SE de Béziers, son épouse Emmanuelle Ménard, députée RN de l’Hérault et Frédéric Lacas, président `DVG de Béziers Méditerranée – les couteaux sont sortis. Et, devant la salle Zinga Zanga, où s’est tenu l’événement, la valse des fumeurs. Anecdotique, mais tellement drôle.

Le Musée mémorial du camp de Rivesaltes (66) invite l’association SOS Méditerranée pour la première soirée du cycle « Les Nuits du Mémorial », le jeudi 17 octobre à partir de 18h30. Avec Mathilde Pette, maîtresse de conférence en sociologie à l’université de Perpignan, et les bénévoles de l’antenne de Perpignan, seront évoqués les actions de l’ONG, les enjeux du droit maritime et la question des déplacements forcés de population.

Char Leclerc. Plusieurs hyper Géant Casino vont passer sous enseigne Leclerc. A Béziers, c’est une certitude. Des rumeurs concernent aussi les hypers Casino de Montpellier Odysseum et de Nîmes, apprend-on de source proche.

Ciné en ville. Le retour des cinémas en centre-ville, une tendance qui se confirme, à Sète, avec la résurrection du mythique Palace, 8 ans après sa fermeture, à Castelnaudary, ou encore à Dieppe : c’est à paraître dans Les Echos.

Perpignan. Louis Aliot compte ratisser large pour remporter la Ville de Perpignan en mars prochain. C’est dans le JDD (chef  du service politique : David Revault d’Allonnes) d’hier. Deuxième papier politique de votre serviteur pour ce titre de référence, après celui portant sur la candidature de Mohed Altrad à Montpellier. Et désormais, on regarde devant : pour toute indiscrétion d’ordre politique, dans un triangle Nîmes-Perpignan-Toulouse, en cette période préélectorale, c’est via alerteco@hubertvialatte.com ou sur les réseaux sociaux.

Quadran pas solaire. L’opérateur d’énergies renouvelables Quadran, historiquement implanté à Béziers, serait-il en train de perdre ses racines, après avoir changé de mains deux fois en deux ans ? L’ancienne société de Jean-Marc Bouchet (qui a créé Quadran Energies Marines, une entité totalement distincte, malgré l’homonymie) a été achetée par Direct Energie il y a deux ans, avant que Total n’acquière Direct Energie en avril dernier. « Total transfère beaucoup de cadres et les centres de décision de Béziers vers Toulouse », glisse un entrepreneur biterrois. Avant de souffler : « Déjà que les cadres d’EDF Energies Nouvelles (Colombiers et Béziers) habitent à Montpellier… Bientôt, les cadres supérieurs et patrons d’entreprises d’une certaine taille vivant dans le Biterrois tiendront dans une salle ! »

Réforme de l’Etat. Les secrétariats généraux des services déconcentrés de l’Etat (Direccte et Dreal notamment) seraient sur le point d’être supprimés, au niveau national, apprend-on de source proche. Ils seraient regroupés au niveau de la préfecture de région. « Officiellement, c’est dans le cadre d’une réduction de moyens. Dans les faits, c’est une reprise en main par Paris. »

Quand ça veut pas… La société toulousaine Nexteam Group (usinage complexe pour les industries aéronautique et défense) reçoit, le 3 octobre au Domaine de Verchant à Castelnau-le-Lez (34), le Prix de l’Entrepreneur de l’année, dans la catégorie Entreprise Familiale (prix décerné par le cabinet d’audit EY), pour la région Occitanie. Dans le mail et le communiqué de presse, diffusés le 4 octobre, il est mentionné que le prix a été décerné « à Toulouse ». De là à dire qu’il eût été honteux d’écrire « Castelnau-le-Lez » pour le groupe toulousain dans sa communication…

C’est l’un des grands gagnants, dans l’Hérault, de la réforme de l’apprentissage et la formation professionnelle. Alors que le gouvernement lancera l’application Mon CPF (compte personnel de formation) le 21 novembre, Studi, basé à Pérols et spécialiste de la formation à distance diplômante, annonce que ses offres de formation seront intégrées au catalogue global de l’application. Afin de préparer ce lancement, le groupe (170 salariés) a déjà recruté 40 personnes entre janvier et juin. Il s’apprête à 40 embauches supplémentaires d’ici à la fin de l’année. Studi, racheté en juin par Galileo Global Education, s’appuie également sur un réseau de 200 auteurs, formateurs et consultants.

La citation
« Il faut arriver à penser contre soi-même pour faire avancer les sujets », avance Jean-François Blanchet, directeur général de BRL (eau et environnement, Nîmes)

Facebook
Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à 5 mn (de lecture), montre en main

  1. GARDÈS dit :

    Toujours intéressant cette revue du grand local 8

Laisser un commentaire

*


.