Les Indiscrétions

La revanche des territoires


Clara Hardy, Sericyne

Fondatrice et présidente de Sericyne (production de soie, Monoblet – 30), elle annonce le lancement d’un site e-commerce pour les particuliers. Et la plantation de 8.000 mûriers pour nourrir les vers à soie, dont l’élevage va monter en puissance dans les prochaines années. Pour Les Échos, à lire ici.


Anne-Laure Charbonnier, Ocseed

Elle est nommée présidente d’Ocseed, société régionale d’investissement en pré-amorçage en Occitanie. Elle est aussi directrice de Nubbo, incubateur et accélérateur de startups, à Toulouse.


Stéphanie Laluque, Laby by Kyli

Elle (ex-Secib, groupe Septeo) est nommée manager marketing et communication de la start-up Laby by Kyli (logiciels informatiques dans le secteur scientifique). « À l’heure où l’on parle de distanciation sociale, j’apprends à découvrir une nouvelle équipe, explique-t-elle sur LinkedIn. Dans une époque troublée par une crise sanitaire majeure, je découvre comment contribuer à mon (petit) niveau aux efforts de recherche scientifique. »


Pierre-Damien Rochette, Rochette Industrie (Béziers – 34)

Il candidate au label « Vitrine Industrie du futur » à travers sa filiale Mécanic Sud Industrie. Ce sous-traitant des secteurs parapétrolier et aéronautique contracte par ailleurs un PGE de 3,5 M€ pour passer la forte contraction ressentie sur ses deux marchés phares. A lire dans Touléco, ici, et cette semaine dans Les Échos. Autre actu, Rochette Industrie reçoit le label ‘HappyatWork’. « Cela récompense deux années de travail menées sur le management, la communication et la politique de rémunération », indique le dirigeant.

Trop bien habitué ? « Les acteurs du secteur du pétrole sont habitués aux gestions de crises, explique Sébastien Bardina, responsable achats du groupe Rochette Industrie (Béziers). Ce secteur redémarrera donc, je pense, plus vite que l’aéronautique qui, à l’inverse, connaît un taux de croissance annuel moyen de 5 % par an depuis… 1992. La filière aéronautique s’est plutôt constituée pour absorber la croissance : intérim, supply chain… »

Industrie. L’UIMM Occitanie a interrogé, du 23 au 30 avril, ses adhérents sur leur niveau d’activité, les difficultés rencontrées, les aides sollicitées. Un échantillon de 68 entreprises industrielles de l’Occitanie-est (34, 11 et 66) nous ont fait part de leur situation actuelle et de leurs attentes. 28 % des entreprises continuent totalement leur activité et 72 % sont en activité partielle. Les difficultés que rencontrent les entreprises concernent les attentes clients (83 %) avec l’arrêt ou l’annulation des commandes, les approvisionnements (78 %) avec des difficultés de livraison ou de disponibilité des matériaux, les délais de paiement (76 %) et les problèmes de fabrication (53 %). 43 % des entreprises ont ou vont faire appel au PGE (Prêt Garanti par l’État). L’utilisation de ce dispositif d’aide est important, le prêt Bpi étant également sollicité (22 % en font la demande). Plus en cliquant ici.

Bio-UV. La PME lunelloise cotée Bio-UV (désinfection par rayons UV des eaux de piscines et de ballast de navires) procède à des tests pour mettre au point un appareil de désinfection des surfaces anti-Covid 19, baptisé Bio Scan. Le marquage CE devrait être officialisé le 18 mai, et la commercialisation lancée fin mai. Trois gammes seront disponibles : 30 watts, 2X30 watts et 2X55 watts. Après des premiers tests « concluants », selon Benoît Gillmann, PDG, réalisés auprès d’un laboratoire de Montpellier, une seconde série de tests se déroule in vivo, auprès des marins-pompiers de Marseille. « Quand ils partent en intervention Covid, ils prennent un dispositif de tests immédiats. Sur des surfaces souvent utilisées dans les domiciles des patients (tables de nuit, meubles de salon…), les pompiers passent les tests, puis le Bio Scan, puis passent à nouveau le test, pour vérifier si le virus est toujours présent, ou s’il a été éradiqué. » Plus d’infos cette semaine (relais sur mes réseaux sociaux), dans Le Journal de La Marine Marchande et Les Échos.

Tous à vélo. Le vélo devrait être le grand gagnant, en termes de mobilité urbaine, de l’épidémie de Covid-19. Ce moyen de mobilité propre est l’une des pierres angulaires de la loi d’orientation des mobilités, votée en décembre dernier, et a animé/va animer la future-ex campagne des élections municipales. Pour aller plus loin, lire ou relire le cahier de l’Abécédaire des Institutions de mars 2020 « Mobilité propre : trouver les équilibres », pages 11 et 18.

Coworking, un défi. « On a assisté, ces dernières années, à une densification extrême des espaces de travail, avec le modèle du coworking, analyse Pierre-Antoine Matrand (Arthur Loyd Île-de-France). Cette densification était compensée par l’aménagement de zones de confort et de détente. Face à la gestion du risque sanitaire, les exploitants d’espace de coworking se retrouvent face à un challenge. »

Arbre blanc. Une innovation constructive peu commentée lors des travaux et de l’inauguration de l’immeuble d’habitations L’Arbre Blanc, à Montpellier : 45 % de la façade est vitrée. « Il y a de très grandes baies, même dans les petites chambres, ce qui augmente l’effet de volume et la lumière. C’est une prouesse technique exceptionnelle, qui nécessite une ingénierie. L’Arbre Blanc est à l’immobilier ce que la F1 est aux véhicules ! », glisse Cyrill Meynadier (Opalia), l’un des 4 promoteurs du programme. L’Arbre Blanc a surtout attiré l’attention pour ses balcons suspendus, évoquant les feuilles d’un arbre.

Prado Concorde. Le promoteur Opalia va aménager cet été sur 300 m2 dans la partie bureau du programme immobilier Prado Concorde (Castelnau-le-Lez – 34), qui a reçu la Pyramide d’Argent Mixité Urbaine à l’échelle nationale lors du dernier congrès annuel de la FPI.

Plus vert. La Mutuelle des Motards (assurances deux roues, Pérols – 34) réfléchit à une extension de son offre pour les vélos électriques, les trottinettes et les monoroues.

Mascarell repris. Le groupe gardois de BTP Mascarell (Nages-et-Solorgues) est repris en deux phases, suite au départ à la retraite de son dirigeant, Manuel Mascarell. La branche bâtiment est reprise par Brun Ceccotti Méditerranée (PDG : Laurent Brun), basée à Montpellier. Le détail dans La Lettre M et Les Echos.

Les 1 % les plus riches. L’Insee Occitanie publiera le 12 mai à 12h une étude intitulée « À l’origine des très hauts revenus, une activité souvent non salariée et un patrimoine important ». Cette étude s’intéresse aux 1 % les plus aisés, soit 37.600 personnes en Occitanie en 2017. Elle montre que parmi les ménages à très haut revenu, « la moitié d’entre eux tirent leur revenu principal d’une activité non salariée ou de leur patrimoine. Ces ménages se concentrent plutôt dans les zones urbaines, notamment à Toulouse et Montpellier », indique l’institut.

Après les super frondeurs sous Hollande, les super dissidents sous Macron. 58 députés vont créer sous peu un 9e groupe à l’Assemblée nationale. Le groupe sera constitué de marcheurs, d’ex-marcheurs et d’élus attachés à l’écologie, et s’appellera « Écologie démocratie solidarité ». Révélée par Les Échos la semaine dernière, l’information n’est pas en soi inintéressante : LREM perdrait la majorité absolue au Palais-Bourbon. Sauf que ce groupe se dit, dans son manifeste, « indépendant, ne se situant ni dans la majorité ni dans l’opposition ». Très clair, pour un début. Et puis, LREM aura toujours la majorité avec le MoDem. Donc…Oui voilà.

Région

Le CNFPT, délégation Languedoc-Roussillon, lance un avis pour la réalisation d’actions de formation ‘Aménagement, urbanisme et action foncière’.

La CCI Occitanie lance un avis pour l’organisation du congrès professionnel Pro’Crea 2021.

L’ARS lance un avis de marché pour un conseil en analyse financière et en organisation des établissements hospitaliers et médico-sociaux.


Occitanie ouest (Toulouse)

La Sem Agence d’attractivité de Toulouse Métropole lance un avis pour l’achat d’espaces publicitaires et conseils média pour une campagne de promotion touristique pour mettre en avant l’attractivité touristique de Toulouse Métropole post-covid-19.

Le conseil départemental de l’Hérault lance un avis de marché pour un coordonnateur SPS pour la construction d’un aquarium au domaine de Bayssan à Béziers.

Le conseil départemental de l’Aveyron lance un avis pour une mission d’ordonnancement, pilotage et coordination pour la restructuration et l’extension de la maison départementale de l’enfance et de la famille à Onet-Le-Château.


Occitanie est (Montpellier)

La Serm lance un avis pour la réalisation d’un dispositif de récupération thermique sur les eaux usées de la Zac Beausoleil à Montpellier.

La Ville de Nîmes lance un marché pour l’assistance à la maîtrise d’ouvrage pour le suivi de l’exploitation de trois bâtiments à Nîmes : musée des beaux-arts, Carré d’arts, centre Pablo Neruda.

La Ville de Nîmes lance un avis pour la maîtrise d’œuvre pour le renouvellement urbain des quartiers chemin bas d’Avignon – Clos d’Orville et Mas de mingue.

Le Crous de Montpellier lance un avis de marché pour la construction de la résidence étudiante Saint-Césaire à Nîmes.

Le CC Beaucaire Terre d’Argence (30) lance un avis pour la maîtrise d’œuvre nécessaire à la réalisation des travaux d’aménagement d’une vélo-route entre Beaucaire et le port de Bellegarde.

« C’est un des bouleversements de cette crise. Plus que jamais, les élus locaux, de proximité, ont la faveur des Français. »

Frédéric Dabi, directeur du pôle Opinion et Stratégies d’Entreprise de l’Ifop, dans le JDD du 10 mai.

> Pas encore abonné-e ? Envie d’abonner un-e ami-e ?
Recevez chaque lundi, gratuitement, les Indiscrétions sur votre boîte mail :
www.hubertvialatte.com/abonnement-aux-indiscretions/

Les Indiscrétions sont une newsletter gratuite.
Vos données ne seront pas communiquées à des tiers.
Vous pouvez vous désinscrire en un clic.

Rejoignez la communauté !