Amazon maile mal

ça bouge

Romain Grau, député LREM des Pyrénées-Orientales, serait fortement pressenti pour être tête de liste LREM lors de la campagne des prochaines élections régionales, prévues en 2021. « Personne n’émergeant, ni à Toulouse ni à Montpellier, au sein de LREM, le candidat du 3e pôle régional devrait être retenu », glisse une source catalane. La Région Occitanie est présidée par Carole Delga (PS), qui a déjà annoncé son intention de se représenter.

Le docteur Luc Julia, vice-président à l’innovation de Samsung monde, donnera la première Key note de la Cité de l’économie et des métiers de demain de la Région Occitanie à Montpellier, le 25 mars, sur le thème « L’intelligence artificielle n’existe pas ».

Objectif Matelles. L’ex-journaliste Gwenaëlle Guerlavais (La Croix, Objectif LR, Jeudi Tout), chroniqueuse sur France Bleu Hérault et exerçant en indépendante (conseil éditorial, animation de débats, rédaction de contenus), se lance en politique. Elle sera tête de liste aux prochaines municipales dans son village des Matelles, au nord de Montpellier, où elle réside depuis dix ans. La liste citoyenne, « sans étiquette politique et non partisane » et baptisée tout simplement «  Le Collectif des Matelles », officialisera sa démarche le 15 décembre à 11h30 à la salle municipale Albertine Sarrazin. Agée de 41 ans, marié à un kinésithérapeute, maman de deux enfants de 7 et 5 ans, elle veut, entre autres, promouvoir davantage de transparence dans la vie publique locale, et porter des thèmes comme les mobilités douces ou l’alimentation locale. « Il y a une nécessité que les habitants se réapproprient leur vie quotidienne », déclare-t-elle. L’ex-présidente de l’association Ramène ta fraise (amélioration de l’alimentation des enfants), qui assume un côté touche-à-tout, va croiser le fer avec Alain Barbe, maire sortant et président de la communauté de communes du Grand Pic Saint-Loup.

ça cogne

Or foncier. Certains programmes immobiliers prévoient trop de commerces en pied d’immeuble, relèvent des spécialistes montpelliérains de l’acte de bâtir. Comme à Castelnau-le-Lez (34), le long du tramway, « où les possibilités de stationnement manquent, et où beaucoup de commerces ont fermé ». A Castanet-Tolosan (31), un programme de Zac prévoit 7.000 m2 de commerces, une surface trop importante d’après des candidats. Autre aberration, des fonciers en or, constructibles, occupés par des équipements qui pourraient être déplacés en périphérie. Comme, par exemple, le terrain de football de Saint-Drézéry (34), situé en cœur de village. « D’un point de vue urbain, ça n’a pas de sens », s’agace un opérateur.

Pas fan. « J’espère qu’il n’y aura pas trop de centre d’apprentissage avec des métiers uniques, comme cela commence à se pratiquer dans les entreprises (dont le Groupe Nicollin, note), s’inquiète Christian Poujol, président de la Chambre de métiers et de l’artisanat de l’Hérault, le 29 novembre à Béziers, lors des 60 ans de la Capeb Hérault. Avec ce modèle, les entreprises n’iront que dans le sens de leurs besoins – seulement laveur de vitre, ou nettoyeur de sol… -, et pas vers un apprentissage global. Or, pour que les apprentis se mettent à leur compte un jour, ou rachètent une entreprise, ils ont besoin d’une vision d’ensemble. »

Data bof. Mail reçu sur ma messagerie, vendredi 29 novembre, de la part du service de presse France d’Amazon (reproduction reproduisant les gras et les passages soulignés) : « Bonjour, suite à votre article, nous vous renvoyons la position officielle d’Amazon sur le blocage pour mise à jour de votre article. Nos collaborateurs sont à leurs postes, comme tous les jours, pour répondre à la demande de nos clients. Le Black Friday est devenu un événement shopping très attendu des Français et des petites entreprises qui vendent sur Amazon. Nous respectons le droit de chacun d’exprimer son opinion, mais sommes en profond désaccord avec les allégations politiques de certains manifestants (…). »
1 – Amazon a des données sur tous les journalistes (au moins leur mail).
2 – C’est ballot : je n’ai pas publié d’article sur ledit blocage. Pour une entreprise dont on dit qu’elle manipule les données comme Zidane un ballon de foot, il y a encore des progrès à faire.  

Zéro artificialisation nette. Les aménageurs fonciers privés, réunis au sein de l’UNAM Languedoc-Roussillon (président : Hervé Vanaldewereld, Groupe Angelotti, Béziers et Montpellier), accueillent le Tour de France de l’Aménagement, ce 3 décembre à Narbonne. Dans un contexte tendu : la loi biodiversité leur impose, à l’horizon 2030, « zéro artificialisation nette », à savoir que toute expansion urbaine devra être compensée d’autant. Parmi les thèmes évoqués : aménager pour améliorer la biodiversité et la santé ; Cœurs de ville, friches, entrées de ville : enjeux et opportunités ; Quelle politique et quels moyens pour l’aménagement des territoires périphériques ? Le président national de l’UNAM, le Toulousain François Rieussec, est présent. 

100 ans de chocolat. Le chocolatier catalan Cémoi fête ses 100 ans en 2020. Un Choco Truck va parcourir la France à cette occasion. Il débutera sa tournée au pied des pistes à Font-Romeu, les 10 et 11 janvier.

En forme. Une Carole Delga en pleine forme, le 27 novembre à Montpellier à l’occasion des 10 ans du réseau LeadeR, regroupant des entreprises innovantes et en croissance. Avant de bosser sur des dossiers en soirée, la présidente de Région, d’ordinaire très sérieuse, blague devant l’assistance. « Les jeunes d’aujourd’hui ont des logiques totalement différentes. En termes de recrutements, il faut le prendre en compte. Ma nièce passait son bac cet été. Je lui ai dit : ‘si tu as une mention très bien, on t’offre le permis de conduire.’ Elle m’a dit : ‘Bof… Tatie, tu sais, il y a des trains !’ Ce à quoi j’ai répondu : ‘Je sais, je suis présidente de Région… (rires dans la salle). Mais tu ne veux pas avoir une voiture ? C’est la liberté, l’indépendance !’ Pas plus d’emballement chez ma nièce. ‘ Il y a blablacar, des cars…’ C’est là où je me suis rendue compte que j’étais devenue un dinosaure ! » Quelques minutes plus tard, elle chambre Jalil Benabdillah, président de LeadeR : « LeadeR veut créer une grappe en Chine ? C’est vrai que la mesure, la pondération, la timidité et la réserve de la culture chinoise conviennent tout à fait à Jalil Benabdillah (qui est un ultra-communicant extraverti, note) ! »

Pas donné. Le loyer mensuel du Géant Casino Odysseum s’élèverait à… 1,3 M€, apprend-on de source proche. L’enseigne Leclerc, candidat à la reprise de cet hyper, « négocie » auprès de la foncière propriétaire des murs, Klépierre.

Leclerc (encore lui). Coïncidence ? Alors que l’enseigne de distribution E.Leclerc mène une offensive sur les hyper Casino en Languedoc (l’acquisition du Géant de Béziers est actée, celles de Montpellier Odysseum et de Nîmes sont en négociation), Michel-Edouard Leclerc, PDG d’E.Leclerc, est le grand témoin de la très visible soirée des vœux de la Fédération des Promoteurs Immobiliers Occitanie Méditerranée (président : Laurent Villaret), le 17 décembre aux Grands Chais à Mauguio (34).

Les revenants évoqués à Trèbes. Il y a, en France, 21 000 inscrits dans le fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste, indique le politique Patrick Mennucci, aux côtés de deux autres anciens députés, Georges Fenech (LR) et Sébastien Pietrasanta (PS), le 23 novembre à Trèbes (Aude). « Parmi eux, 4000 sont suivis par la DGSI : c’est le haut du spectre, les plus dangereux. Ils touchent toutes les catégories de population et tous les territoires. » Quelle est la répartition géographique des 21 000 fichés S ? Les territoires les plus représentés sont l’Ile-de-France, le Nord, les Bouches-du-Rhône et les Alpes-Maritimes. On trouve 78 % d’hommes, 3 % de mineurs, 30 % de convertis. 80 % sont de nationalité française. 1.609 liés à des professions sensibles (policiers, pistes aéroportuaires…). Georges Fenech pose la question des « revenants de la zone irako-syrienne : c’est un enjeu politique et de sécurité. 1.300 Français ont rejoint la zone irako-syrienne depuis 2012. Parmi eux, 325 sont décédés sur place, 286 majeurs sont revenus et sont incarcérés, 200 sont détenus dans les camps du Kurdistan irakien, 350 individus sont non localisés, ce qui est un enjeu pour les services de renseignement français. »

Vous l’attendiez

On s’en fout. Brouhaha pas très poli pendant la table ronde de la Capeb Hérault sur l’avenir de l’apprentissage, le 29 novembre, lors de la journée dédiée au 60e anniversaire de l’organisation confédérale. Bon, c’est vendredi soir, c’est la fin de l’année, on est fatigués, vite l’apéro. Et ce tintamarre n’est pas propre aux gars du bâtiment. « Lorsque j’anime des débats de la French Tech Méditerranée, c’est pire », sourit Virginie Galligani, l’animatrice.

On s’en fout (2). Toujours vendredi 29. Une brochette de ministres du gouvernement, qui ont dû faire, en cumulé, 1532 fois le tour de la planète en avion, expliquent au bon peuple que le Black Friday, c’est mal, qu’il ne faut pas consommer comme avant, que la planète est fragile. Vraiment, vivement qu’on parte tous en vacances et qu’on bascule en 2020 avec notre copine Greta T.

La phrase

« Bercy a perdu de sa superbe, entre les comptes à rendre à Bruxelles en matière de politique budgétaire et, dans les territoires, le développement économique confié aux Régions. »
Un fonctionnaire de Bercy

Rejoignez la communauté !