hubertvialatte.com

P’tit déj sportif

Coups de gueule, poil à gratter...

Retrouvez dans cette rubrique l'intégralité des billets du lundi

P’tit déj sportif

Envie de voir Kito de Pavant, navigateur émérite, participant malheureux à l’actuel Vendée Globe (abandon sur avarie de course, le 6 décembre, alors qu’il était en 10ème position), rasé de près ? Profiter des leçons de management de Patrice Canayer, entraîneur du Montpellier Handball, club le plus titré en France – 40 coupes en tout ? Recueillir les analyses économiques iconoclastes de Philippe Villemus, spécialiste du marketing sportif et professeur à Montpellier Business School ? Alors, lisez pour une fois jusqu’au bout ce billet utile : La Lettre M – comme aime – organise son p’tit déj de rentrée le mardi 24 janvier* sur le thème « Économie et sport ». Au moins quatre bonnes raisons de venir.
N°1 : c’est gratuit ; N°2 : il y a du café et des viennoiseries ; N°3 : voilà le prétexte rêvé – « j’ai réseauté » – pour arriver à 11h au boulot ; N°4 : il y a un olivier planté au milieu de la salle (on s’en fout un peu, certes) ; N°5 : relire le début du billet, qui présente brillamment les intervenants.

L’événement est ouvert à toutes et à tous. Juste, dépêchez-vous pour vous inscrire, il ne reste plus que quelques places disponibles, en cliquant là, bit.ly/2jRBLSQ. Merci par avance de remplir et valider. C’est rapide pour vous et précieux pour nous, à des fins de logistique.

Il y aura quelques invités-surprises, mais on ne va pas donner d’emblée la composition de l’équipe. Si le match se déroulera dans un esprit fair-play, avec votre serviteur (« votre serveur », comme dit un pote porté sur la bouteille) en modeste arbitre, des tacles sont à prévoir. Philippe Villemus, en charge du marketing et des partenariats du Mondial de Foot 1998 en France, estime « choquant » que les collectivités locales – vos impôts – financent des clubs professionnels et parle, à ce niveau, d’ « immaturité française ». En clair : ne pas confondre amour du sport et gestion du sport professionnel ; que l’argent public aille au public, à la jeunesse, aux enfants. Patrice Canayer juge quant à lui la législation française inadaptée pour favoriser l’entrée d’investisseurs au capital des clubs. Il livrera aussi les secrets pour se maintenir au plus haut niveau – des clés qui intéresseront les décideurs économiques et chefs d’entreprise. Et la façon dont il a géré, humainement, sportivement et médiatiquement, l’affaire rocambolesque des paris truqués. Kito de Pavant racontera le Vendée Globe version éco et chasse aux sponsors, interrogé par ma consoeur Nelly Barbé. Mais je deviens trop bavard, comme lundi soir. À mardi prochain !

* 8h-10h, Gazette Café, rue Levat (secteur gare Saint-Roch), Montpellier.

Facebook

> je m'abonne au billet <

Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

*


.