hubertvialatte.com

Indépendance !

Coups de gueule, poil à gratter...

Retrouvez dans cette rubrique l'intégralité des billets du lundi

Indépendance !

Média économique de référence* en Languedoc-Roussillon, La Lettre M (www.lalettrem.fr) fête ses 30 ans ce lundi soir à partir de 18h30, à l’opéra Berlioz (Corum de Montpellier), devant 1 500 élus, décideurs et chefs d’entreprises et forces vives du territoire. A occasion exceptionnelle, dispositif exceptionnel : 30 PME de la région, dont les résultats ont été épluchés par le cabinet d’expertise-comptable Axiome, partenaire de l’événement, seront mises à l’honneur – montée sur scène, magazine dédié, clips… Promis, ça ne sera ni trop long ni trop chiant, et le cocktail sera accessible à tous.

Parmi les pépites nominées, des secteurs très diversifiés sont représentées, preuve que les régions françaises ont du talent : Urbasolar (centrales photovoltaïques), Kaliop (applications web stratégiques), Bio UV (traitement de l’eau par rayons ultraviolet), Profils Systèmes (profilés aluminium pour le bâtiment), Orchestra (vêtements pour enfants et articles de puériculture), Altrad (brouettes, échafaudages et bétonnières), Solatrag (génie civil, métallerie et travaux publics), FIC (négoce de matériaux pour le bâtiment)… Vous pourrez suivre les remises de prix sur notre compte Facebook et via twitter pour un livetweet (#Masters30ans).

Jean-Louis Borloo, ex-président de l’UDI et ex-ministre de Nicolas Sarkozy, présidera la cérémonie, et présentera sa nouvelle Fondation dédiée au développement des énergies renouvelables en Afrique. « C’est l’apothéose, votre truc », me glisse un concurrent.

Surtout pas ! Le sommet d’une aventure peut aussi sonner sa fin. A l’heure où bon nombre de médias capotent ou vivotent, La Lettre M ne peut pas faire… l’économie d’une mutation. Le virage du digital. La force des partenariats croisés avec d’autres médias. Un management à l’épreuve des exigences des nouvelles générations. Plus de collaboratif et d’interactivité – donnons la parole à nos lecteurs. Chasser l’info trop institutionnelle et trop connivente. Parler des vrais soucis des PME, de toutes les PME – pas seulement celles de la French Tech… Livrer les clés des dossiers verrouillés, amener de la clarté, souffler sur les écrans de fumée, résister aux manipulations plus ou moins grossières – business plan gonflés artificiellement, chiffres non vérifiés, confusion coupable entre réalité et fiction. On ne le dira jamais assez : les vrais enjeux ne sont pas toujours dans les communiqués, mais souvent à côté. Indépendance !

* Laissons le terme de « leader » aux agences de communication/événementiel déguisées en journal.

Facebook

> je m'abonne au billet <

Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

*


.