hubertvialatte.com

Géants d’ici

Coups de gueule, poil à gratter...

Retrouvez dans cette rubrique l'intégralité des billets du lundi

Géants d’ici

D’accord, ça manque de femmes. Les 50 grands patrons de la région, sélectionnés par la rédaction de La Lettre M dans son dernier hors-série, n’en reflètent pas moins la vitalité et la diversité du territoire de la région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées (un nouveau nom plus digeste sera choisi le 24 juin), vaste comme un pays. On trouve d’ailleurs de tout dans ce top 50 : avions (Airbus), vêtements pour enfants (Orchestra), vin (Vinadeis), campings (Vacalians), matériaux, bâtiment (Fondeville et GBMP), sous-traitance aéronautique (Figeac Aéro), transport (Jimenez, Capelle), ingénierie (Sogeclair)… et même presse écrite (La Dépêche du Midi).

La plupart des dirigeants sont toujours à la barre, voire engagés dans des mandats consulaires – Alain Di Crescenzo dans la Haute-Garonne – ou dans le sport – MHR et MHSC avec Mohed Altrad et Louis Nicollin côté Montpellier, TFC avec Olivier Sadran côté Toulouse. Certains ont pris un peu de distance et préparent la relève, après des décennies passées au feu.

Toutes et tous sont passionnants à rencontrer et à raconter. Il y a les râleurs, les affables, les théâtraux, les matheux, les taiseux, les volontiers bavards, les pros de la communication. Toutes et tous ont su, avec la foi du charbonnier, s’entourer, déléguer, fédérer, anticiper, innover, s’informer, risquer, trimer beaucoup, durcir le jeu, se vendre, serrer les boulons, exporter, écouter leur instinct, prendre de la hauteur, investir, chercher des sous, y croire. Des vies de boss, en somme.

Les critères de notre rédaction : des boîtes d’ici – ou restées en LRMP et y poursuivant un développement actif, après avoir fait l’objet d’un rachat. Des boîtes qui pèsent lourd en termes d’emploi, affichent un savoir-faire éprouvé et infusent le tissu économique. Languedociens, Midi-Pyrénéens et Catalans pourront aussi, à la lecture de ce magazine, découvrir les pépites étrangères. C’est là l’un des attraits de la formule ‘grande région’ de La Lettre M : permettre à chacune des deux anciennes régions de découvrir l’autre. Le titre est le seul, à ce jour, à éditer ses infos en mode grande région : l’abonné de Cahors, de Tarbes ou de Montauban reçoit la même info que l’abonné de Nîmes, Perpignan ou Sète. De cette façon, nos produits – newsletter quotidienne, hebdo print, mags thématiques et annuaire annuel – sont un vecteur d’identité de cette nouvelle région.

Le palmarès de ce magazine « 50 géants de l’économie régionale » (disponible sur www.lalettrem.fr/boutique, pour 15 euros) n’est pas exhaustif. Il a fait l’objet d’âpres et belles discussions en interne, entre nos bureaux de Montpellier et de Toulouse. Certaines PME recalées nous bouderont même peut-être jusqu’à l’automne. Qu’à cela ne tienne : les dirigeant(e)s figurant dans ce magazine, si différent(e)s mais tou(te)s optimistes, répondraient en chœur aux déçus : « La prochaine fois, ça sera pour vous ! »

Facebook

> je m'abonne au billet <

Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

*


.