hubertvialatte.com

En vœux-tu…

Coups de gueule, poil à gratter...

Retrouvez dans cette rubrique l'intégralité des billets du lundi

En vœux-tu…

En voilà. La farandole des cérémonies de vœux débute. En région Occitanie, La Lettre M a recensé des dizaines de rendez-vous ouverts, classés par département (bit.ly/2Be3hV1). Un boulot de collecte unique et utile, pour vous aider à réseauter malin. Et on trouve de tout : des métropoles, des agglomérations, des villes, des communautés de communes, des ports, des bailleurs sociaux, des syndicats patronaux, des clubs d’entreprises… On notera que les préfectures n’ont pas attendu les gilets jaunes pour abandonner les réceptions depuis quelques années déjà, restrictions budgétaires obligent.

Soyons francs : il y a un charme désuet à ces manifestations. Les énumérations de projets faits ou à venir, parfois pendant près d’une heure. Les élus en rang d’oignons, derrière le premier magistrat. Dans l’assistance, les premiers rangs réservés aux plus puissants. Les débuts de discours où sont nommées, parfois pendant trois minutes, les personnalités présentes dans la salle. Parfois, le dirigeant du média avec la plus forte audience a l’honneur d’être cité (sympa pour les autres). Puis, pendant le cocktail, la Miss du coin, écharpe en bandoulière, tout sourire sur les photos et selfies. On se bouscule, on a chaud, on piétine. Ce n’est pas toujours une partie de plaisir, ces vœux de bonheur.

Contradiction journalistique : apparemment, on n’apprend pas grand chose à l’occasion de la dégustation d’huîtres ou de galettes des rois concoctés par les apprentis des CFA. Et pourtant, en tendant bien l’oreille et en ouvrant les yeux, les indiscrétions commencent à percer, après un ou deux verres. Charme de l’année médiatique naissante. Avec ces deux grandes familles : d’un côté, ce que l’on peut, et doit, prévoir, en le suivant à la loupe, et, d’un autre, la valse des imprévus. Sans oublier les plus jolis : les sujets à créer soi-même, et auxquels personne n’avait songé. Décidément, les tours de pistes se suivent sans se ressembler et l’amour du métier, aussi décrié fut-il, reste intact. Un superbe millésime 2019 à tous ! En espérant un peu de mesure, d’échanges et de concorde. Agir en homme de pensée, penser en homme d’action.

Facebook

> je m'abonne au billet <

Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

*


.