hubertvialatte.com

Avec indiscrétions

Coups de gueule, poil à gratter...

Retrouvez dans cette rubrique l'intégralité des billets du lundi

Avec indiscrétions

Ce n’est pas un poisson d’avril, même s’il y a quelques arêtes. Chère lectrice, cher lecteur, en attendant d’en créer un joli espace dédié sur ce site, avec l’habillage graphique qui va bien, voici un avant-goût de la future rubrique « Les indiscrétions de Hubert Vialatte » (on n’est jamais mieux servi que par soi-même).
C’est quoi, les indiscrétions, dans l’esprit d’un journaliste économique qui affiche 18 ans de vol et de cols ? Un élément qui donne à comprendre. Qui ouvre des pistes. Qui sort du discours établi. Qui fait sourire. Qui n’est pas paru ailleurs – ou alors, ça m’a échappé et je m’en excuse et invite les confrères concernés à m’en tenir informé.
Les indiscrétions : toutes ces fulgurances que vous confient les décideurs, pas toujours des amis, ou les amis, pas toujours des décideurs. Parfois au détour d’une discussion anodine, se niche la phrase qui accroche l’attention. Souvent – c’est un grand classique -, il faut demander à l’interlocuteur de reformuler sa phrase, car quelqu’un vient d’éternuer à côté, ou un discours au micro a tout juste débuté.
Mais ne boudons pas notre plaisir : une indiscrétion, c’est le croissant du matin, le café du midi, l’apéro du soir. Pas indispensable, mais sympathique en diable à écrire. A lire aussi, je l’espère. Ah oui, au fait : pour me faire parvenir vos indiscrétions, c’est sur hvialatte@gmail.com. Protection des sources garantie, y compris devant un officier de police judiciaire. Sur ce, bonne semaine !

Compétences. « Les entreprises de Sète ont-elles vraiment les compétences pour la réparation des méga-yachts qui vont accoster dans le futur terminal dédié, dans le bassin Orsetti ? », s’interroge un connaisseur du monde maritime sétois. Porté par l’américain IGY Marinas, il accueillera une dizaine de yachts, dont des unités de plus de 100 mètres.
A lire dans Les Echos : bit.ly/2JWAawY

Club Immobilier. C’est le Cobaty et la Fédération des promoteurs immobiliers qui vont être contents. La création d’un Club Immobilier Montpellier est en gestation, apprend-on de source proche. Cette instance regroupe des promoteurs immobiliers, architectes, bureaux d’études, notaires, entreprises de construction… Avec une dimension à la fois de réflexion et de lobbying. A Toulouse (présidente du club : Delphine Le Net), les conférences-débat annuelles attirent plus de 300 personnes, avec l’intervention de pointures nationales – Erik Orsenna l’an dernier, Raphaël Enthoven ce 27 mars. Et des thèmes d’actualité : « Aménagement urbain : vers un nouveau regard sur la verticalité » en 2018 (le projet de Tour Occitanie défrayant la chronique dans la Ville rose), et « Public/privé : le code a changé ! » cette année. Les Clubs Immobiliers des différentes métropoles françaises viennent de créer une fédération nationale, présidée par le promoteur immobilier marseillais Fabrice Alimi.

Economie bleue. Alors que Montpellier accueillera le salon du littoral et des enjeux méditerranéens (25 et 26 septembre), puis les assises de l’économie de la mer (3 et 4 décembre), la Région Occitanie commande au cabinet Edater une étude sur le poids de l’économie littorale et maritime en Occitanie. Etude jamais réalisée auparavant.

Du nouveau à la CPME Hérault. Grégory Blanvillain devrait succéder à Gérard Cabiron à la présidence de la CPME Hérault, lors de l’assemblée générale annuelle de l’organisation patronale, le 10 avril à Montpellier Business School. PDG de Com’Event Organisation, Grégory Blanvillain est premier vice-président de la CPME Hérault et président de la commission des réseaux économiques de la CCI Hérault.

L’école d’Intermarché. Agacé par le bruit des discussions qui couvraient les échanges officiels prononcés lors de l’inauguration du Forum du Financement, le 28 mars au GGL Stadium à Montpellier, André Deljarry, président de la CCI Hérault, est intervenu en personne, d’un pas énergique, pour contenir les bavards.

La peur de grandir. Le débat sur la nouvelle gare de Montpellier Sud de France révèlerait « une envie de ne pas grandir » chez certains Montpelliérains, glisse un cadre de la métropole de Montpellier. « On le voit avec cette gare nouvelle, ou auprès de beaucoup de commerçants, qui veulent que tout soit comme avant. » Annette Laigneau, adjointe au maire de Toulouse et vice-présidente de Toulouse Métropole déléguée à l’urbanisme et aux projets urbains, dit en substance la même chose, le 27 mars lors de la conférence du Club Immobilier Toulouse, évoquant des « discussions sans fin pour passer un projet immobilier de 4 à 5 étages ».

Infrastructures. La FRTP (travaux publics, président : Olivier Giorgiucci) présentera en détail l’état des infrastructures régionales, le 23 mai, a priori au Pasino de La Grande-Motte (34).

Moudenc/Delga. Jean-Luc Moudenc, président LR de Toulouse Métropole, et Carole Delga, présidente PS de la Région Occitanie, entretiennent des relations cordiales, sous le signe du travail et de la constance. Petite tension, néanmoins, lors du lancement de l’enquête publique (un document de… 3 000 pages !) de Toulouse EuroSudOuest, projet d’aménagement urbain autour de la gare Matabiau. Alors que Carole Delga souhaite pousser la réalisation d’un titre de transport unique dans la grande région (tramways, bus, métros, trains), Jean-Luc Moudenc semble plus attaché aux prérogatives du syndicat mixte des transports en commun Tisséo.

Facebook

> je m'abonne au billet <

Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

*


.