hubertvialatte.com

Intempéries: le pont du Moulin-Paradis dans le Gard, un « piège » selon les riverains

News

Intempéries: le pont du Moulin-Paradis dans le Gard, un « piège » selon les riverains

Cruviers-Lascours (France)

  • – 15 novembre 2014 17:52
  • – AFP (Hubert VIALATTE)
  • / REPORTAGE
  • 15 novembre 2014

A Cruviers-Lascours dans le Gard, là où une famille entière a été emportée par les flots dans sa voiture, des habitants, choqués, témoignent du « piège » que peuvent constituer les ponts submersibles, notamment celui dit du Moulin-Paradis où a eu lieu l’accident.

« L’eau monte très vite, on a vite fait d’être pris au piège. Les ponts submersibles ont déjà été submergés quatre fois lors des deux derniers mois », raconte Claude, un habitant.

« L’eau quand elle se retire, laisse de la boue. Quand vous roulez, même s’il y a peu d’eau, il suffit de freiner lorsque vous franchissez le pont, vous glissez et le courant fait le reste », explique encore Claude.

Dans la nuit de vendredi à samedi, sur un de ces ponts, lorsque la crue de la Droude a atteint 4 mètres, une femme et ses deux enfants ont trouvé la mort, piégés dans leur voiture emportée par les flots. Seul le père qui conduisait, a réchappé à la catastrophe.

Le pont du Moulin-Paradis relie, sur la D120, Cruviers-Lascours à Saint-Césaire-de-Gauzignan, entre Nîmes et Alès. Il n’a ni parapets ni barrière, seulement des plots jaunes pour éviter de constituer un obstacle à l’eau et à tout ce qu’elle charrie en cas de crue. Son état témoignait samedi de la violence des flots de la nuit: des plots arrachés par le courant ou par le véhicule, de la boue et des branchages. La voiture, elle, a été retrouvée près de 800 m en aval de l’ouvrage.

A Saint-Césaire-de-Gauzignan, village typique cévenol aux belles maisons de pierres apparentes où vivait depuis quatre ans la famille accidentée, Odette, les larmes aux yeux, témoigne: « Les ponts sont submersibles exprès, pour laisser passer l’eau lors des crues. Nous, nous le savons car nous habitons ici depuis toujours, mais les nouveaux arrivants n’ont pas forcément conscience de ce danger ».

– ‘Des endroits dangereux’ –

Dans un paysage vallonné, le pont est, de plus, fortement en pente, a constaté un journaliste de l’AFP. Selon le lieutenant-colonel Pierre Baillargeat, commandant second du groupement de gendarmerie départemental du Gard, « les ponts submersibles, ca fait partie des endroits très dangereux quand il y a des intempéries ». « Des panneaux +attention pont submersible+ sont placés mais on demande à la population d’être particulièrement vigilante lors qu’il y a des épisodes cévenol », souligne-t-il, rappelant qu' »il vaut mieux faire un détour et faire 10 km de plus » et ne pas tenter la traversée.

La famille sinistrée était en train de se faire construire une maison dans le village de 400 habitants. « Je les connaissais bien. Je partage leur peine », a déclaré, visiblement ému, les traits tirés, le maire de Saint-Cézaire-de-Gauzignan, Frédéric Gras.

« Je me suis attaché à être le plus près possible et à les soutenir dans la mesure de mes moyens », a-t-il ajouté lors d’un point presse, devant la mairie juste au moment de l’annonce de la découverte du corps du deuxième enfant.

Dans le village, plusieurs habitants ont été accueillis par la cellule d’urgence médico-psychologique mise en place par les secours. Parmi eux, une jeune femme de 35 ans disait avoir croisé le couple et les enfants après avoir elle-même fait demi-tour avant le pont et avoir fait en vain des appels de phares pour les inciter à faire demi-tour.

cor-tlg/cr/nm

 

Facebook
Publié dans Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

*


.