hubertvialatte.com

8 MdE pour le TGV Nîmes-Perpignan: on fait comment?

Coups de gueule, poil à gratter...

Retrouvez dans cette rubrique l'intégralité des billets du lundi

8 MdE pour le TGV Nîmes-Perpignan: on fait comment?

D’ici à 2020/2025, huit milliards d’euros devraient être injectés pour la réalisation d’une ligne ferroviaire nouvelle à grande vitesse entre Nîmes et Perpignan, sur environ 220 km. Nîmes-Montpellier (2 Md€) ouvrira la brèche en 2017. Montpellier-Perpignan (6 Md€), à ce jour plus incertain, devrait suivre autour de 2020. Les enjeux sont multiples : impact sur le BTP, modernisation de l’image du territoire, Montpellier à trois heures de Paris et deux heures de Barcelone, raccordement de l’Espagne au réseau européen a grande vitesse, doublé de ligne libérant des sillons pour le développement du TER et du fret ferroviaire.
Le SEA (Tours-Bordeaux, 7,5 Md€) met 55 collectivités locales à contribution. Pour que la ligne nouvelle Montpellier-Perpignan (LNMP) voit le jour, les conseils généraux et agglomérations concernés, ainsi que la Région Languedoc-Roussillon, devront s’impliquer. Pour SEA, la région Midi-Pyrénées a versé au pot, dans l’espoir d’un prolongement futur de la ligne vers Toulouse. Dans le même esprit, la Catalogne espagnole pourrait financer une partie de la LNMP, qui l’impactera directement.

Facebook

> je m'abonne au billet <

Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

*

pour sécuriser vos commentaires *


.